Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 17:29

9782756039299v.jpg

 

 

Auteurs : Tim Seeley & Mike Norton

Éditeur : Éditions Delcourt (Contrebande)

Prix : 15,50 €

Résumé :

 

Wausau. Une petite ville en apparence tranquille du Wisconsin. Mais depuis que les morts reviennent à la vie, la cohabitation entre les uns et les autres n'est pas chose aisée. Surtout pour l'officier de police Dana Cypress chargée de gérer la présence des médias, de fanatiques religieux et même d'agences gouvernementales. Et lorsqu'un assassinat particulièrement violent est commis, l'enquête s'avère plus que délicate. D'autant plus que tout le monde est suspect, vivants comme morts-vivants ...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Encore un nouveau comics hyper intrigant et hyper bien fichu chez Delcourt ! L'éditeur nous gâte vraiment au fil des mois, et je découvre toujours ces nouveautés avec un plaisir renouvelé.

Revival ne fait pas exception, et promet une série haletante et de qualité.

 

Nous sommes dans une toute petit ville enneigée qui voit son quotidien bouleversé le jour où les morts commencent à se relever.

Pas façon zombie, non. C'est juste qu'ils se ... réveillent, en quelque sorte. Ils veulent retrouver leur ancienne vie et, pour certains, déambulent même parmi les gens sans se faire remarquer.

Le monde s'affole et l'attention de la terre entière est tournée vers cette ville auparavant sans soucis.

Symbole religieux ? Origine scientifique ou naturelle ? Expérience du Gouvernement ? Personne ne semble le savoir, mais chacun y va de sa théorie, et il ne faudra pas attendre longtemps avant que les gens commencent à faire des choses insensées ...

 

J'adore comment, dès les premières planches, ce titre annonce la couleur. On est face à une sorte de thriller fantastique mâtiné d'horreur où l'on se demande constamment si la véritable menace vient des morts-vivants ou des vivants.

Ponctué de scènes d'action bien péchues, on découvre tout d'abord le quotidien de certains personnages, tout en s'y attachant très rapidement.

Il y a cette jeune femme, officier de police et mère célibataire avec une relation conflictuelle avec son père, le shérif, et dont la petite soeur a un comportement étrange. Cette jeune journaliste, d'abord en train de travailler pour un tout petit encart histoire de faire sa place et qui a finit par être la première à assister à un mort se relevant. Cet exorciste très loin d'être conventionnel qui est là pour traquer les démons ... Et une bonne poignée d'autres protagonistes plus intéressants les uns que les autres.

En fait, c'est surtout ça que j'ai aimé. J'veux dire, oui, l'aspect fantastique est génial, super bien amené et, même pour ce premier tome qui est surtout une introduction dans cet univers, vraiment bien développé.

Mais ce qui est vraiment fascinant à suivre, c'est le côté humain. Les réaction des gens face à cette situation. On se met à la place de l'un ou l'autre, et même si l'on n'est pas toujours d'accord avec les actes, on peut quand même comprendre le cheminement de leurs pensées. C'est étrange de ressentir une telle empathie avec une histoire de ce genre, et pourtant, les auteurs ont réussis ce merveilleux rendu.

 

Rajoutez à cela des dessins superbes, aussi bien dans les décors que dans les mouvements et les expressions faciales, et vous avez un premier volume qui dépote vraiment !

Une base de récit et une enquête bien fichue, une narration et un rythme équilibrés, des personnages hauts en couleurs mais auxquels on peut facilement s'identifier, et une foule de questions en pagaille pour ce que peut nous réserver la suite !

J'ai refermé ce bouquin des étoiles dans les yeux en trépignant d'impatience pour la suite !

 

Mille mercis aux Éditions Delcourt pour ce titre qui ne peut que laisser présager de l'excellent !

500px-Delcourt logo.svg

Commandez Revival Tome 1 - Bienvenue à la maison

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 22:55

9782756035062v.jpg

 

 

Auteur : Momoko Kôda

Éditeur : Éditions Delcourt (Akata)

Prix : 6,99 €

Résumé :

 

Quand elle a enfin déclaré son amour à Rita, Hatori ne s'attendait pas à se prendre un tel râteau. D'abord anéantie, elle s'est pourtant rabibochée avec son ami d'enfance, qui l'excuse volontiers pour son impertinence. Qu'à cela ne tienne   ! La jeune fille reste alors persuadée qu'elle a encore ses chances. Et si l'intervention d'Hiromitsu, le tombeur du club de tennis, lui permettait enfin d'ouvrir les yeux   ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

J'avais été un peu sceptique à la lecture du premier tome, comprenant le succès, mais n'étant pas vraiment touchée par l'humour qui s'en dégageait ou même l'histoire.

 

Ici, je trouve Hatori toujours aussi ... débile.

Elle s'entête complètement dans une histoire qui ne fonctionne pas, se fait des films monumentaux, vis un monde de fantasme manga-esque et, pour couronner le tout, n'arrête jamais de bousculer la copine de Rita. Je rappelle, celle qu'il a choisie, celle qui le rend heureux, qui est gentille comme un coeur, qui brille plus par son esprit et sa bonté que par son physique.

Nan mais je rappelle tout ça parce que ... y a que moi qui trouve space que l'héroïne soit une fille super canon qui compte en grande partie sur son physique et ses fourberies pour que son meilleure ami rompe avec la fille qui le rend heureux ?

Bon, heureusement, elle s'en ramasse plein la mouille et ses petits manèges fonctionnent rarement. Mais quand même, ça me dérange un peu que cette fille (qui, à mon avis, à quelques petits soucis psychologiques) soit "romantisée" à fond. La mangaka nous montre à quel point tout ce qu'elle fait, elle le fait par amour, qu'elle ne veut que vivre son propre compte de fées avec l'homme qu'elle aime, tout ça.

Pendant ce temps-là, dans ma tête, je hurle "Psychopaaaaathe !!".

En même temps, le Rita, ça n'a pas l'air d'être une flèche non plus. Il n'est jamais très clair envers Hatori, laisse le doute planer et à parfois un comportement douteux. Bon, on va dire que c'est l'ego masculin qui aime être entouré de prétendante même quand il a une copine, hein.

Maiiis bon. Le manga a l'air de doucement tendre vers quelque chose d'autre, un peu plus intéressant et moins (à mon sens) ridicule et totalement surréaliste.

 

Après, comme je vous l'ai dis un peu plus haut, l'histoire se fait plus drôle, et il est rassurant de voir que certains personnages gravitant autour d'Hatori possèdent encore du sens commun et de la logique, se faisant la voix de la raison (la question étant, se font-ils entendre ?).

J'ai également beaucoup plus apprécié les dessins, Momoko Kôda se montre plus confiante, se laisse aller et se lâche dans des délires graphiques vraiment bien fichus et qui font mouches, m'arrachant plus d'un sourire devant l'incongruité de certaines scènes délicieusement loufoques.

Un nouveau personnage fait son apparition (ben oui, faut pas déconner, c'est un shôjo) et il semble qu'il va pas mal chambouler les plans drague de la belle Hatori (voir parenthèses précédentes).

Mais au final, serait-ce vraiment une mauvaise chose ? ...

Il amène un point de vue différent, une dynamique intéressante au récit, et à ses côtés, Hatori va se retrouver à faire et dire des choses dont elle ne se serait pas crue capable.

Serait-elle enfin en train de réaliser que la vie n'est pas un manga ?

En tout cas, la fin de ce volume annonce pas mal de travail pour elle, et un sacré changement de tactique !

 

Vous l'aurez compris, Hatori me sort un peu par les yeux, mais j'accroche déjà plus à cette suite, et je suis bien curieuse de voir quels chemins va prendre la mangaka pour le développement de cette étrange romance.

À suivre ce 3 juillet !

 

Mille mercis à Akata pour ces instants ... particuliers, mais pas désagréables du tout !

monde manga akata

 

Une autre chronique chez Amadis.

 

 

Commandez No longer heroine Vol.2

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 21:18

1303-locke4_org.jpg

 

 

Auteurs : Joe Hill & Gabriel Rodriguez

Éditeur : Milady

Prix : 19,90 €

Résumé :

 

Le manoir Keyhouse s’est transformé en champ de bataille.

Les enfants Locke découvrent toujours plus de clés magiques dissimulés dans leur ancienne demeure, attisant sans relâche la convoitise du sinistre Lucas Caravaggio. Et si la vie semble continuer malgré tout à Lovecraft, un fantôme du passé ne va pas tarder à faire ressurgir de vieux souvenirs familiaux. Le mystère qui entoure leur père pourrait bien être enfin dévoilé.

À conditions que les forces démoniaques ne s’y opposent pas…

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Enfin ! Le voilà ! Le quatrième tome tant attendu de Locke & Key

*voix de Gollum*  Mon précieuuux ...

 

Par contre, je n'avais pas les trois volumes précédents sous la main, alors qu'il aurait bien fallut que je les relise avant, car le début de celui-ci est quand même assez confus.

Ceci dit, j'ai particulièrement adoré les références pop-culture que l'on trouve tout au long des pages, et au début, ce sont les merveilleux Calvin et Hobbes qui sont à l'honneur ! Que du bonheur, sérieusement, c'est juste génial.

Après, faut quand même s'accrocher à son slip, parce que ça commence directement avec beaucoup d'action, et il y a plusieurs pages où les enfants Locke enchaînent les découvertes de clés diverses.

Ça donne d'ailleurs de superbes planches muettes mais fourmillant de détails et nous les montrant affronter les terribles pouvoirs de chaque clés.

Gabriel Rodriguez est extrêmement talentueux, et il nous le prouve encore une fois avec des dessins absolument incroyables, colorés divinement et où l'on s'extasie tantôt sur les expressions faciales, tantôt sur les décors hyper travaillés.

Un pur délice à lire, j'vous dis.

 

Le scénario, quant à lui, suit son cours et nous épate par sa complexité et sa fluidité.

J'vous préviens, on est loin d'être au bout de nos surprises !

Bode se retrouve de plus en plus acculé, et il ne tient qu'à un cheveux que son secret soit découvert. Combien de temps lui reste-t-il avant de prendre des mesures drastiques ? ...

Scot et Jamal sont beaucoup plus présents dans ce tome, et c'est quelque chose qui m'a vraiment plue, étant donné que je suis ultra fan de ces deux-là (surtout de Scot, qui me fait bien délirer de par son caractère et ses réparties).

On en apprend de toute façon encore beaucoup sur quasi chaque personnages, chaque évènement qu'ils traversent étant une façon de dévoiler également une part de leur personnalité.

Une façon intéressante et originale pour les rendre encore plus proche du lecteur, et pour ma part, ça marche à 100% !

 

Encore une fois, c'est un tome é-no-rme, bourré d'action, d'émotions, de suspens et d'angoisse. Entre fantastique, horreur et thriller, c'est une oeuvre riche qui regorge littéralement de qualités et qui se démarque de très loin des autres comics sur le marché.

Pour moi, honnêtement, ce titre est parfait. Il n'y a RIEN que je n'aime pas, et c'est un plaisir constamment renouvelé de les lire et relire encore, sans jamais me lasser.

Avec Hill et Rodriguez, on a ici une association qui marche du tonnerre, et je ne peux que lui souhaiter une longue, longue vie, tellement je n'ai pas envie de la voir un jour se terminer.

Il ne me reste plus qu'à continuer à les relire régulièrement en attendant la sortie du cinquième tome, prévue pour septembre 2013.

 

Mille mercis à Milady pour cette extraordinaire dose de plaisir graphique !

milady

 

D'autres avis chez Phooka, Wilhelmina et Jerome.

 

Commandez Locke & Key, T4 : les Cles du Royaume

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 14:51

9782756041001v.jpg

 

 

Auteur : Max de Radiguès

Éditeur : Éditions Delcourt (Shampooing)

Prix : 13,95 €

Résumé :

 

"C'était plus facile quand il se cachait toujours au même endroit ... Moins excitant mais plus facile."

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Joe retarde toujours le moment de partir en cours. Il préfère même ne pas monter dans le bus scolaire et passer par les bois près de chez lui.

Pourtant, il aime apprendre, il aime ses profs et adore se perdre dans les livres.

Mais il y a Jason et sa bande. Jason est méchant, cruel. Et le discret Joe est le parfait bouc émissaire. Insultes, mauvaises blagues et même violences physique, ça n'arrête jamais, chaque jour est un enfer, et ça empire à chaque fois, Jason va de plus en plus loin.

Jusqu'au jour où Jason poursuit Joe jusque dans la forêt près de chez lui ...

 

Voilà une BD aussi belle et poétique que dure et cruelle. Abordant le sujet des brimades à l'école, elle est extrêmement poignante et fait preuve d'un réalisme parfois difficile à lire.

C'est abordé avec tact mais crédibilité, et il y a de superbes nuances tout au long des pages.

Par exemple, le fait que le dessin soit très simple, presque épuré, semble renforcer la violence de certaines scènes, et les nombreuses cases sans dialogues accentuent la peur et la dureté de ce que Joe endure.

C'est difficile d'exprimer à quel point Orignal est une oeuvre particulière, qui touche d'autant plus par sa simplicité, et certains aspects sans fard, presque crus qu'elle expose au lecteur.

J'ai réellement été émue pendant ma lecture. Pas vraiment émue aux larmes. Ce n'est pas exactement ce type d'émotion. Mais ça porte au coeur, pas violemment, ça s'insinue et ça blesse, même.

Je crois qu'on a tous été confronté, à un moment ou l'autre de notre vie, indirectement ou pas, à des brimades.

Et cette BD touche tellement dans le mille que c'est parfois même dérangeant.

 

Ce titre est superbe, d'une beauté froide et étrange, aussi triste que mignon, aussi effrayant qu'attendrissant.

Max De Radiguès a un don pour la narration, c'est indéniable, et il arrive, autour du sujet des brimades, à en toucher d'autres dont je ne parlerais pas ici pour ne pas vous spoiler.

Ça fait réfléchir, ça permet de nous interroger et ça peut parfois même ouvrir les yeux de certains.

En tout cas, je ne peux que le conseiller au plus grand nombre, pour une expérience douce-amer, toute en nuances, mais incroyablement profonde et touchante.

 

http://www.editions-delcourt.fr/extension/delcourt/design/delcourt/images/planches/9782756041001_pl04.jpg

 

Mille mercis aux Éditions Delcourt pour cet ouvrage qui mérite un énorme lectorat.

500px-Delcourt logo.svg

Commandez Orignal

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 19:02

parapa10.jpg

 

 

Auteur : Takumi Ishida

Éditeur : Éditions Delcourt (Akata)

Prix : 6,99 €

Résumé :

 

Komaki était une lycéenne ordinaire, jusqu'au jour où elle fait un étrange rêve... Au réveil, la jeune fille constate avec surprise qu'un drôle d'individu s'est installé dans sa tête, et ne cesse de lui parler. Perturbée, Komaki va en plus découvrir que son odorat est désormais surdéveloppé. Et tandis qu'un nouveau monde sensuel s'ouvre à elle, son quotidien va peu à peu s'effriter. Amitié, amour... et mensonges ! Et si autour d'elle, d'autres camarades étaient aussi parasités ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Voilà un nouveau petit ovni dans le monde du manga.

Entre comédie, drame, romance et ... science-fiction !

 

Il m'a été un peu difficile de rentrer dans l'histoire de Parapal, on reçoit pas mal d'informations d'un coup et très vite, on fait rapidement face à l'étrangeté de la situation de Komaki et les dialogues sont très nombreux et parfois pas forcément clairs.

Malgré tout, je ne sais pas, il y a quand même quelque chose qui me plaît dans ce manga.

J'aime le côté absurde du récit et les quelques messages intéressants qui s'y glissent.

Il y a des passages vraiment beaux et poétiques, et grâce aux capacités accrues de Komaki et d'autres personnages, on a un rendu très "sensoriel" agréable à lire.

 

La jeune fille va se réveiller un matin en se rendant compte qu'elle a un odorat surdéveloppé. Elle se rendra ensuite compte qu'un être "extraterrestre" a pris ses aises dans son cerveau, et que c'est sa présence qui a exacerbé un des sens de Komaki.

Il lui expliquera que, non seulement elle peut sentir précisément les odeurs que chacun sent, mais également les émotions des gens, à cause de l'émission de phéromone, d'un changement de transpiration, etc ...

Elle apprendra à reconnaître, en premier, l'odeur du désir, extrêmement présente à l'école. À partir de là, tout s'enchaîne pour elle, et ses découvertes liées à son nouveau don ne sont pas forcément merveilleuses ...

Heureusement, elle aura l'aide et l'écoute attentive dont elle a besoin chez un élève qui semble posséder une ouïe hors du commun.

Une étrange amitié va bientôt lier ces deux-là qui vont se rendre compte qu'ils sont sûrement loin d'être les seuls à avoir un hôte particulier en eux.

 

C'est drôle et mignon par moments, mais également triste, dur, sombre et un peu angoissant.

J'ai bien aimé ce mélange, même si il me semble un peu brouillon dans ce premier tome. Cela dit, la mangaka elle-même précise que celui-ci est une grosse introduction à son histoire.

Sans être un manga érotique du tout, la question du sexe est beaucoup abordée, et d'une façon assez particulière, qui plus.

J'ai d'ailleurs été un peu déçue de constater que, malgré le ton qui me semblait très positif qu'avait ce volume depuis le début, la mentalité bien japonaise prend quand même le dessus et gâche quelque chose qui aurait pu s'avérer absolument superbe comme développement.

Mais bon, je garde l'espoir que le personnage qui m'avait donné tant de bonnes impressions (mon favoris d'ailleurs) change un peu la donne et arrive à nous offrir quelque chose de radicalement différent et tellement plus intéressant.

Affaire à suivre, donc !

 

En tout cas, bien que les dessins soient on ne peut plus classique et qu'il n'y ai rien de spécial à en dire, bravo pour l'originalité du scénario ! Il ne reste plus qu'à espérer qu'il tienne la route dans la longueur et que la narration se fasse plus claire au fil des chapitres.

Le tome 2 sortira ce 03 juillet.

 

Mille mercis à Akata pour cette découverte surprenante.

monde manga akata

Commandez Parapal Vol.1

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 17:56

http://www.editions-delcourt.fr/extension/delcourt/design/delcourt/images/couvertures/9782756041957v.jpg

 

 

Auteur : Margaux Motin

Éditeur : Éditions Delcourt (collection Tapas)

Prix : 22,95 €

Résumé :

 

"Tout est sur le point de changer et rien ne pourra arrêter ça. C'est la nature, c'est la tectonique des plaques."

Being Human, saison 1, épisode 1.

 

Margaux est une mère de 35 ans qui élève seule sa fille et vit une nouvelle histoire d'amour avec son meilleur ami pour qui elle décide de changer radicalement.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Il n'est presque plus nécessaire de présenter Margaux Motin, cette illustratrice dont le blog ne cesse d'attirer de nouveaux fans, et il devient de plus en plus facile de découvrir un catalogue, livre, ou panneau publicitaire dessiné par ses soins.

 

http://lesfutilitesdesfilles.blogs.charentelibre.fr/media/00/00/2362426367.png

 

Ça fait un moment que je vais checker son blog de temps en temps pour de nouveaux posts, mais je n'avais jamais lu un de ses bouquins.

Y a rien à faire, entre un écran d'ordinateur et du papier (surtout présenté dans un si bel ouvrage), y a un monde de différence.

Dans La tectonique des plaques, Margaux nous parle de gros changements dans sa vie. Après un divorce douloureux, elle réapprend à vivre en tant que maman célibataire.

Avec les sorties, changement radical de garde-robe, délires entre amis, petits plaisirs du quotidien en solo et épisodes dépressifs ou d'introspection, elle décrit avec humour, justesse, poésie et sensibilité une période pas toujours facile de la vie, avec ses hauts et ses bas, ses avantages et ses inconvénients, ses découvertes et ses déconfitures.

Entre les planches à mourir de rire, les dialogues délicieusement outrageants, les expressions faciales juste merveilleuses et les dessins tout doux, un peu teintés d'amertume mais toujours superbes, je n'ai pu que passer un excellent moment avec ce livre.

 

http://cache.cosmopolitan.fr/data/photo/mw600_c18/3r//tectonique_int11.jpg

 

Je connaissais déjà l'humour de Margaux (que j'adore et qui me fait toujours ricaner de plaisir), mais j'ai été étonnée de découvrir une grande sensibilité, une capacité à nous transmettre parfois sa tristesse, son désarrois, une sorte de fragilité à fleur de peau qui touche vraiment beaucoup, d'autant plus qu'elle est souvent inattendue.

Elle nous livre ici un titre très intime, où elle s'ouvre et nous offre beaucoup d'elle-même, mais auquel on peut également facilement s'identifier.

Margaux nous fait un beau cadeau avec cet ouvrage, et nous apprend que les difficultés font partie de la vie, mais que l'on n'est pas obligé de les laisser nous gouverner.

Et puis, surtout, elle a tellement à nous offrir et nous réserve bien des surprises.

 

Mille mercis aux Éditions Delcourt pour ce magnifique livre et pour le cadeau génial qui se trouvait à ses côtés.

500px-Delcourt logo.svg

 

D'autres avis chez Dehlicate, Isa80, Cayha et Smellslikerock.

 

Commandez La Tectonique des plaques

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 19:37

9782756025643v.jpg

 

 

Auteurs : Joe Casey & Charlie Adlard

Éditeur : Éditions Delcourt

Prix : 14,95 €

Résumé :

 

Cameron Daltrey est agent de probation dans la Cité des Anges. Sa spécialité ? Les criminels aux superpouvoirs, en particulier ceux qui ne se présentent jamais aux convocations de la justice. Cameron aime tellement son job, qu'une fois la nuit venue, il enfile le masque de Codeflesh, un justicier pas comme les autres, pour traquer ces "brebis égarées". Une double vie trépidante... Mais difficile à gérer.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Avec un pitch comme ça, et le fait que le dessinateur est celui de l'ultra connu Walking Dead, je ne pouvais décemment pas passer à côté.

 

Je dois dire que j'ai été assez surprise quand j'ai entamé ce titre.

J'veux dire, je m'attendais à quelque chose d'assez péchu et sombre ... mais pas à ce point, j'avoue !

C'est un peu un gros roman noir qui rencontre l'univers des supers-héros.

J'ai eu un peu de mal, du coup, au début. C'était presque dérangeant de le lire, tellement c'est froid, dur, cru et tourmenté.

Les premières pages m'ont laissées perplexe, je n'arrivais pas trop situer l'histoire, j'avais l'impression de plonger dedans en cours de route, d'essayer de rattraper un retard de quelque chose qui a déjà été entamé.

On démarre la lecture avec un combat entre un homme masqué et une sorte de personnage difforme.

Qui sont-ils ? Pourquoi se battent-ils ? Dans quel décors se trouve-t-on ?

Confuse, je vous dis !

Mais ensuite, doucement, le voile se lève, le scénario s'éclaircit, les protagonistes nous deviennent familier, et on se rend réellement compte de ce que l'on a sous les yeux et de sa qualité.

 

J'ai retrouvé avec beaucoup de plaisir le coup de crayon de Charlie Adlard (il faut que je lise plus de comics de lui !), et c'est sans étonnement qu'il nous offre une oeuvre superbement travaillée aux visages très expressifs et aux détails réalistes.

Contrairement au dessin chargé et nerveux de son collègue, le scénario de Joe Casey est plus simple, presque épuré, et nous présente, au fond, une histoire assez classique dans un environnement unique et plus atypique.

Celui qui traque les monstres, les moins fiables et les déviants, flirte dangereusement avec la frontière qui le sépare d'eux. Ses intentions sont on ne peut plus louables, mais excusent-elles tout pour autant ?

Le fait d'agir avec un masque, sous une identité secrète, lui facilite grandement les choses (et les tâches administratives), mais il a peut-être plus à perdre qu'à gagner, à agir comme il le fait.

J'aime beaucoup comment la psychologie du personnage est traitées, et même si ses façons de faire peuvent être remises en question, on ne peut s'empêcher de le comprendre et éprouver de l'empathie pour lui.

On est déchirés entre plusieurs avis, plusieurs sentiments. Sûrement autant que Cameron ...

 

C'est un comic très particulier, très noir avec une grosse ambiance bien pesante, s'occupant autant des scènes d'action que de la psychologie des personnages, qui donne une nouvelle dimension à l'image du héros masqué qui agit pour la justice et qui offre une vision très moderne et réaliste de ce que serait la vie avec des super-vilains.

 

Mille mercis aux Éditions Delcourt pour cette excellente découverte qui soulève des questions et laisse un goût amer en bouche.

500px-Delcourt logo.svgCommandez Codeflesh

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 20:16

9782756033532v.jpg

 

 

Auteurs : Andoryss & Nesskain

Éditeur : Éditions Delcourt

Prix : 14,95 €

Résumé :

 

Certaines personnes viennent au monde avec des pouvoirs. Certains les assument et s'en servent, d'autres préfèrent les cacher ...

La plupart veulent juste avoir une vie normale.

Ils ne sont pas invulnérables. Il ne se sentent pas super-héroïques. Ce sont des gens presque ordinaires. Ils se connaissent entre eux, ils s'épaulent, ils se comprennent. Ils forment le Cercle.

Et quelqu'un a décidé de les tuer.

Tous.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

C'est toujours super agréable de tomber sur un super bon Comic à la française qui n'a rien à envier aux plus grands.

C'est le cas de Le Cercle qui, rien qu'avec un premier tome, pose des bases originales et solides d'une histoire fascinante et pleine de suspens.

 

Adam est retrouvé mort dans son appartement. Les policiers pensent à un suicide, car il n'y a aucune trace d'un quelconque meurtrier.

Mais Adam était un magnétiseur et il faisait partie du Cercle, ses amis s'inquiètent vite de cet étrange décès et décident de mener leur petite enquête. Après tout, il vaut toujours mieux se méfier, quand l'un d'eux se fait tuer.

Il y a la pétillante Pia, qui peut entrer et interagir dans les rêves des gens. Nicolas, qui voit les couleurs. Toutes les couleurs. Celles des gens, des objets. Elles veulent toutes dire quelque chose, elles ont toutes un message. Il y a également Erik, qui est medium et converse avec ceux que personne ne voit.

Ensemble, ils vont assembler les bouts de ce que chacun sait, ou croit savoir, et ils vont essayer de découvrir la vérité. Y arriveront-ils à temps ?

 

Voici un très savoureux mélange d'enquête policière rondement introduite, et de personnages dotés de pouvoirs hors du commun.

Non seulement l'ambiance polar est juste parfaite, sombre et inquiétante, avec des indices doucement parsemés aussi bien pour les héros que pour le lecteur, mais les personnages en eux-même et la présentation de leurs donc sont juste géniaux et s'incrustent brillamment et aisément dans ce décors particulier.

C'est sûr qu'il y a quelques clichés, comme le ténébreux discret et bougon ou la jeune blonde souriante et dynamique. Mais ce que j'ai adoré, c'est qu'ils sont tellement plus que ça !

Le ténébreux a de gigantesques qualités en lui, et la p'tite blonde a de la noirceur et de la colère en elle.

D'ailleurs, la psychologie des protagonistes, bien que seulement effleurées ici, s'annonce déjà riche et fichtrement bien travaillée.

Je sens que les auteurs nous ont réservés de sacrés surprises dans leurs manches, et je suis extrêmement impatiente de les découvrir !

 

C'est un premier volume juste parfait, qui nous offre de l'humour, de la tension, des découvertes incroyables et fixe un background qui s'annonce on ne peut plus savoureux et délectable.

Et l'arrivée d'un personnage inattendu et ... différent, vers la fin du comic, semble amener avec elle pas mal de bouleversements. La question étant, seront-ils positifs pour les membres du Cercle ? ...

 

Mille mercis aux Éditions Delcourt pour cet ouvrage absolument génial !

500px-Delcourt logo.svg

 

 

Découvrez le site très complet de Le Cercle (avec pages à feuilleter, fiches de personnages, etc...).

 

Commandez Le Cercle, Tome 1 : Your True Colors

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 18:14

http://www.editions-delcourt.fr/extension/delcourt/design/delcourt/images/couvertures/9782756024264v.jpg

 

Auteurs : Gauthier & Almanza

Éditeur : Éditions Delcourt

Prix : 9,95 €

Résumé :

 

Il est né avec un coeur de pierre, elle, avec un coeur d'artichaut ...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Voilà un petit conte vraiment superbe qui m'a plu autant par ses dessins que par son histoire !

Ceux-ci sont tout simplement magiques, magnifiques. De la poésie à eux tout seuls. On imaginent très aisément ceux-ci illustrer des histoires aux ambiances de Burton ou de Gaiman, avec un soupçon de douceur et de couleurs en plus.

Les émotions passent par plusieurs moyens : par les expressions des personnages ou par les couleurs utilisées, ou encore le genre de décor qui se trouve dans la case. C'est astucieux, extrêmement beau et les ambiances des différentes planches sont variées et nous permettent de suivre l'histoire comme dans un rêve, certaines cases n'ayant même pas besoin de paroles pour que l'on comprenne parfaitement ce qu'il s'y passe (les actions mais également les pensées des personnages).

 

C'est un vrai petit conte pour les enfants, la narration est à la troisième personne et leur présente les trois personnages principaux : le petit garçon qui est né avec un coeur en pierre, qui ne sourit jamais. La petite fille au coeur d'artichaut, qui aime tout et rit tout le temps. Le petit garçon au coeur d'or, sensible et généreux.

C'est doux, c'est absolument adorable et les métaphores sont intelligentes et formidablement bien choisies.

Mais c'est également un peu amer, et triste, aussi. Parce que les premiers amours et la découvertes des relations le sont souvent, malheureusement.

C'est raconté avec beaucoup de tact et de sensibilité, c'est un récit à fleur de peau qui explique en même temps qu'il raconte, apprend en même temps qu'il fait rêver.

 

C'est un album sublime, qui m'a mis des étoiles dans les yeux, du baume au coeur mais qui me l'a un peu pincé, aussi.

Je suis certaine qu'il séduira les plus grands, sans hésitation, ne fut-ce que pour la grande qualité de ses dessins, pour ses ambiances magiques et oniriques, et sa narration qui nous emporte dès la première phrase.

Un petit coup de coeur tout léger, un titre que je conseille pour un instant de beauté et d'émotions.

 

Mille mercis à Delcourt pour cette découverte sous forme de fantastique pépite douce-amer.

500px-Delcourt logo.svg

Feuilletez les premières pages.

 

Commandez Coeur de pierre

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 19:22

http://www.editions-delcourt.fr/extension/delcourt/design/delcourt/images/couvertures/9782756035055v.jpg

 

 

Auteur : Momoko Kôda

Éditeur : Éditions Delcourt (Akata)

Prix : 6,99 €

Résumé :

 

Toutes les filles rêvent un jour de rencontrer l'amour ... Et Hatori ne déroge pas à cette règle.

Elle est d'ailleurs parfaitement persuadée que Rita, son ami d'enfance mais véritable coureur de jupons, finira par tomber amoureux d'elle. Mais quand ce dernier commence à sortir avec Adachi, l'intello de la classe ... rien ne va plus ! Et si Hatori était en train de se faire voler la vedette de son propre manga ?!

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Hatori est amoureuse de Rita depuis longtemps, mais n'a jamais fait le moindre pas "romantique" vers lui. Et pourtant, elle est pleine de confiance et n'a pas peur un seul instant de le perdre.

Pourquoi ? Tout simplement parce qu'elle est persuadée d'avoir la place parfaite dans la vie de Rita. Elle est son amie d'enfance et, après tout, dans les mangas, le héro termine toujours avec son amie d'enfance, non ?

Elle est toujours là pour lui, le connaît par coeur, sait ce qui le fait rire et pleurer.

Mais ... pourquoi commence-t'elle à douter quand Rita sort avec Adachi ? Et si elle s'était trompée depuis le début ?...

 

J'avais pas mal entendu parler de ce manga avant sa sortie, il bénéfie d'un bon gros coup de pub et beaucoup le compare à certains gros succès du moment, comme Switch Girl.

J'étais assez emballée de le découvrir, et pourtant je ressors un peu déçue de cette lecture.

Peut-être que, du coup, j'en attendais beaucoup trop, je ne sais pas.

Mais en tout cas, il n'a pas réellement réussi à me convaincre, bien qu'il contient des éléments très sympas.

 

Déjà, j'ai eu du mal à m'attacher/m'identifier aux personnages.

Hatori a une façon de penser assez particulière, et avec sa façon obstinée de penser que sa vie va se dérouler comme un shôjo, elle m'a quelque peu irritée par moments.

Elle a quelques scènes rigolotes et émouvantes, mais sans pour autant me convaincre totalement. Je la trouve très superficielle et je ne trouve pas ça forcément agréable, du coup, de la suivre en tant que narratrice.

Cela dit, je trouve ça justement intéressant d'avoir une héroïne qui m'a paru quasi antipathique. Je me dis que ça laisse beaucoup de place à l'évolution et que, si la mangaka s'en sort bien, elle pourrait nous offrir des trucs très chouettes pour l'avenir !

Pour Rita, je le trouve très étrange aussi, pour un héro de shôjo ... il est assez effacé, pas spécialement attachant et est d'une mollesse affligeante.

Cela dit, en compagnie de la p'tite Adachi, il a l'air de s'ouvrir et de s'illuminer un peu. Peut-être que lui aussi nous réserve de jolies surprises pour les tomes suivants.

 

Je n'oublie pas que c'est un premier tome, et qu'au fond, il n'y a pas énormément de mangas qui m'ont entièrement séduite dès le premier volume.

Comme je l'ai dis plus haut, avec des personnages et une base comme ça, on a un très grande place pour l'évolution, aussi bien dans les caractères et comportements des protagonistes, que dans le récit en lui-même.

Malgré le fait que je n'ai pas spécialement accrochés aux acteurs de cette comédie romantique, je reste curieuse de lire la suite, pour voir justement ce qu'ils cachent sous ces apparences sûrement trompeuses.

J'admet que c'est une façon originale de traiter une histoire d'amour, et je me demande vraiment comment va évoluer (et terminer) ce drôle de triangle.

Je le conseillerait surtout aux lecteurs qui veulent lire "autre chose" dans l'univers des shôjo, et qui sont curieux de découvrir une héroïne pleine de défauts qui accumule gaffes et faux-pas.

 

Mille mercis à Akata pour cette découverte intriguante !

monde manga akata

Lisez les premières pages de No longer heroine.

 

Commandez No longer heroine Vol.1

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article

C'est Moi Que V'là

  • : Les mots d'Archessia
  • Les mots d'Archessia
  • : Chaque lecture, qu'elle soit livresque, BD-esque, manga-esque ou autres mots avec esque derrière, a droit à un avis avec plein de mes émotions dedans. Avec de vrais morceaux de tripes (miam), de larmes et de fous-rires.
  • Contact

Suivez moi

logo-facebook.jpg

 

http://www.wikio.fr

Fouillez Dans Le Blog

Mes défis

Vous me trouverez là

logo4

http://www.libfly.com/public/images/logo-libflybis.gif

Wikio - Top des blogs - Littérature

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Archessia sur Hellocoton

Mes fournisseurs de rêves

56547434.jpg

monde manga akata

Bayard-Jeunesse1

Editions-Mango.jpg

JC-Lattes

partenariat-LA.jpg

logo martiniereJfiction (1)

milady

167393 158310624217059 158310477550407 304906 621801 n

Logo.jpeg

logo_nathan.jpg

logo-plon.gif

226582 200723769971150 195864473790413 530993 1388427 n

313668_201249833289112_196087323805363_432024_1020967011_n.jpg

174866 112915142131742 6678647 n

Logo-Albin-Michel-Wiz.jpg

 

Trions Tout Ça

 

 

bonial – prospectus et catalogues des magasins à proximité pour moins de co2