Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 21:20

1109-lenore1.jpg

 

 

Auteur : Roman Dirge

Editeur : Milady

Prix : 14,90 €

Résumé :

 

Mignonne à en mourir !
Embarquez pour un sombre voyage avec Lenore, la plus adorable des petites filles mortes. N’ayez pas peur : vous serez en bonne compagnie. Poupées vampires, nounours possédés, enfants-troncs cannibales et mignons petits chatons à serrer dans ses bras (mais pas trop fort…) peuplent son extraordinaire univers.

Roman Dirge revisite avec brio les thèmes de l’enfance, alternant nostalgie et humour (très) noir. C’est toujours bien vu, souvent touchant et incroyablement drôle. Un phénomène culte des deux côtés de l’Atlantique, dans une édition entièrement revue et mise en couleur par l’auteur.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Comment décrire Lenore ?

Je crois que c'est tout simplement impossible, le mieux est encore de se plonger dans son univers.

 

Lenore, c'est une petite fille morte.

Mignonne et tout ce qu'il y a de plus normal de son vivant, lorsqu'elle s'est "réveillée" après son décès, la pauvre petite n'était plus la même.

Un attrait très innocent pour le glauque et le morbide, elle fait souvent des gaffes qui peuvent mettre quelque peu mal à l'aise les personnes qui l'entourent ...

Confondre des anti-stress avec des hamsters, revisiter les contes et les poèmes à sa façon (quelque peu sanglante, certes), vouloir faire du baby-sitting alors que, vraiment, elle n'est pas douée pour ça, ...

Voilà un très petit échantillon de ce qui vous attend dans ce premier tome.

 

En fait, pour ceux qui connaissent, cet album m'a énormément fait penser aux petites vidéos de salad fingers, surtout à cause de son ambiance très glauque et de son humour parfois complètement absurde et décalé.

J'ai été très étonnée de découvrir également quelques planches qui m'ont touchées, de par leur poésie et la grande mélancholie qui s'en dégage.

Mais il faut bien avouer que, ce qui plait dans Lenore, c'est ce côté gothicomique complètement déconcertant.

Je pouvais être dégoutée par une planche, et ensuite éclater de rire à la suivante.

J'ai aimé ce mélange de sentiments, c'est vraiment déconcertant et un peu perturbant, en fait. C'est une lecture unique, vraiment spéciale, qu'il faut savoir prendre au second (voir 36e) degré, pour pouvoir en apprécier la saveur.

 

En tout cas, une chose est certaine : cet ovni ne passe pas inaperçu ! Et qu'il plaise ou déplaise, il ne laisse définitivement pas indifférent !

Emily the Strange à la sauce d'Edgar Allan Poe rencontre les Happy Tree Friends dans un film de Tim Burton.

Ha, et little know fact : Neil Gaiman s'empare de cette gamine pour en faire un long-métrage !

Quand je vous disais que tout ça fleurait bon le décalé.

 

http://milady-le-blog.fantasyblog.fr/gallery/208/1109-lenore-planche78.jpg

 

Commandez Lenore : Noogies

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 17:03

2sl4t_VAMOS_LA_T3.jpg

 

 

Auteur : Osada Yoshimi

Editeur : Doki Doki

Prix : 7,50 €

Résumé :

 

Après un dernier cours de dessin mouvementé, une surprise de taille attend les filles du club de futsal : Mlle Ôhama, leur chaperonne attitrée, les abandonne aux mains du redoutable M. Itô le temps des vacances d'été. Les voici condamnées à s'entraîner aux côtés des garçons du club de foot... et à partager leur camp d'été au bord de la plage, pour le plus grand bonheur de tout ce petit monde !!
Mais le soleil et la mer déchaînent les passions : crises de jalousie et de colère s'enchaînent, poussant les plus timides comme les plus bornés dans leurs derniers retranchements, jusqu'à un match de beach soccer qui forcera chacun à regarder ses sentiments en face... Parce qu'être une teigne, ça ne protège pas de l’amour !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Et bien, pour ce troisième et dernier tome, le quatrième de couverture survole bien l'ensemble du contenu !

Pas vraiment besoin de revenir dessus donc, vous avez ici un bel échantillon des sujets abordés dans ce volume.

 

En fait, j'ai surtout eu l'impression que ce tome était fort axé sur Kume, et sur le fait que, au final, elle est vraiment loin d'être parfaite.

Être jolie et populaire ne fait partout, et bien que l'on soit drôle et gentille, ça n'empêche pas que l'on peut parfois blesser les gens par nos actes ou nos paroles parfois maladroites.

La jeune fille ne fait pas exception à la règle.

Que ce soit en voulant détendre l'atmosphère dans un cours de dessin, ou en prenant un parti dans une histoire où elle n'a pas tout les éléments en main, on a plusieurs occasions de voir d'autres facettes de Kume, ce qui la rend d'autant plus intéressante à mes yeux.

 

N'empêche, niveau personnage, ma favorite reste quand même Kamasaki.

Avec son sale caractère et sa tendance à la solitude, la voir s'ouvrir aux autres et découvrir les joies des relations avec les autres (tant amicales qu'amoureuses) et un vrai délice.

C'est drôle, c'est tendre, c'est émouvant, poignant même parfois, mais en tout cas, ça ne laisse pas indifférent.

Les interractions entre les personnages sont toujours une bonne occasion pour placer des scènes drôles, des dialogues vraiment marrants. Il faut dire qu'avec ce groupe-là, les réparties fusent dans tout les sens !

 

Au final, Vamos là ! aura été une histoire vraiment très douce et très drôle, avec une pointe d'amertume, mais bourrées d'émotions fortes.

Il y aura toujours un moment où on se retrouvera dans l'un ou l'autre personnage, dans sa façon d'aborder les autres, par exemple.

C'est un beau récit sur l'amour, l'amitié et les relations que l'on peut tisser avec des gens, sur comment on peut les percevoir et les vivre, chacune différemment, selon la façon dont on les aborde.

Un excellent moment lecture que je conseille.

 

Commandez Vamos la !, Tome 3

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 17:42

akuma-to-love-song-1-kana.jpg

 

 

Auteur : Miyoshi Tomori

Editeur : Kana

Prix : 6,75 €

Résumé :

 

Une nouvelle élève, qui a été renvoyée de la prestigieuse école Sainte-Catholia, arrive au lycée de Totsuka. Elle s'appelle Maria Kawai, elle est jolie, mais elle possède un sixième sens qui l'amène à voir les véritables intentions des personnes qui l'entourent.

Sa franchise lui attire des ennuis dans sa nouvelle classe, et elle se fait harceler par les élèves. Mais Maria n'est pas décidée à se laisser faire ! Et elle n'est pas seule !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Maria vient de changer d'école. Elle passe d'un institut catholique à un établissement publique, et le changement est assez brutal, surtout en ce qui concerne les élèves.

Il faut dire que Maria n'est pas vraiment comme les autres, avec ses intuitions sur les gens qui font toujours mouche, et une franchise à toute épreuve qui en déstabilise plus d'un !

Être charmante, elle ne sait pas comment on fait, et on la catalogue immédiatement en tant que monstre froid d'égoïsme et de méchanceté, alors qu'elle est juste incroyablement nulle en relations humaines ...

Etrangement, elle réussira à trouver des alliés dans deux élèves que tout oppose, et qui pourtant se retrouvent à passer pas mal de temps ensemble.

Avec les conseils intentionnés de l'un, et la façon dont l'autre lui secoue les puces, Maria va peut-être en apprendre pas mal sur l'amitié et les interractions avec les autres.

 

Ce manga pourrait être assez banal, que ce soit dans les dessins, ou dans le résumé qui, je trouve, ne donne pas forcément envie de se jeter dessus.

Et pourtant, il fait preuve de beaucoup d'originalité et est vraiment agréable à lire !

Surtout grâce au personnage de Maria, d'ailleurs.

On n'a vraiment pas l'habitude de voir ce genre de filles dans les mangas, d'habitude.

Elle est d'une froideur absolue, d'une franchise complètement désarmante, et on pourrait facilement la croire hautaine et au-dessus de tout le monde.

Son problème est qu'elle est tout simplement incapable de comprendre comment se comporter avec les autres.

Rajoutez à ça qu'elle est vraiment très mignonne, et il n'en faut pas plus pour attirer les foudres des autres filles de la classe.

Après donc un début un peu mitigé, on s'attache au fil des pages à Maria, qui nous apparaît beaucoup plus accessible au fil des chapitres. En lisant ses pensées, on arrive à mieux la comprendre, et presque à la prendre en pitié, pauvre jeune fille incapable du moindre rapport humain normal et sain.

 

C'est assez marrant, car dans ce premier tome, il n'est pas facile de trouver et de décrire le style de ce manga.

Le fond est assez sombre, avec une ambiance assez dramatique, de par les problèmes qu'à Maria avec les autres élèves, et avec les gens en général.

Mais à côté de ça, les interventions des deux garçons de sa classe qui vont, au fil du temps, se rapprocher d'elle et la prendre sous leurs ailes, amènent une touche d'humour et de légèreté très agréable.

De l'intensité dramatique avec les quelques brimades qu'elle subit en classe, un éventuel début de romance très bien écrit, et vous avec un cocktail, certes pour le moment un peu brouillon, mais qui pourrait bien faire des étincelles dans les tomes suivants.

 

La seule chose que je pourrais reprocher à ce premier volume, c'est son côté un peu brouillon.

Beaucoup de cases par page, ce n'est pas toujours hyper clair, beaucoup d'éléments à lire, à retenir, à faire attention.

Mais au fil de la lecture, on s'y habitue, et ça tend à se clarifier pas mal avec le temps, donc j'ai bonne espoir de ne plus ressentir cette petite gène par la suite.

 

Les tomes 1 & 2 sont sortis en même temps, le 09 septembre 2011 et le 3e sera chez nos libraires ce 04 novembre. La série est terminée au Japon et compte 13 tomes.

 

Découvrez un autre avis chez Amadis.

 

Commandez Akuma to love song, Tome 1

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 22:29

nanja-monja-4-glenat.jpg

 

 

Auteur : Shizuka Ito

Editeur : Glénat

Prix : 7,50 €

Résumé :

 

Tous les soixante ans, lors d'une éclipse solaire totale, des fleurs éclosent sur l'arbre géant de l'île… des fleurs qui rendent les humains minuscules !

Sora raconte la tragédie qui s'est déroulée au village 60 ans auparavant, celle qui fut le début de tout.

Lorsque le Nanja Monja sera le témoin de la prochaine éclipse solaire, un nouveau drame se produira.

Seulement, les habitants du village ignorent tout de ce qui les attend et continuent les préparatifs des festivités dans l'insouciance.

Il faut sauver l'île !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Ce quatrième tome commence par un flash-back.

60 ans auparavant, un jeune homme revient de la guerre et trouve le village complètement déserté.

Il découvrira bien vite que tout les habitants ont été rapetissés, et apparemment de la faute du Nanja Monja.

Lors d'une éclipse solaire totale, ses bourgeons se sont illuminés, et toutes les personnes se trouvant sur l'île à ce moment-là se sont retrouvée de la taille de souris.

Avec un autre chercheur ayant gardé sa taille normale, ils remuent ciel et terre pour trouver un remède, et à défaut de savoir comment inverser le processus, ils ont réussis à développer un vaccin préventif.

Ce vaccin, c'est la fiole que possède Tora et qu'elle essaye de protéger de son mieux depuis le début.

Il faut absolument inoculer ce vaccin à tout le monde !

Problèmes : ils ont toujours plusieurs personnes à leurs trousses qui veulent dérober ce vaccin, et la prochaine éclipse solaire est prévue pour ... demain ...

 

Qu'est ce que ça bouge dans ce volume !

Le temps est plus que jamais à l'action, et il va falloir redoubler d'efforts si les enfants veulent sauver toute l'île !

Le flash-back par lequel débute ce manga est très utile pour nous donner toutes les explications qu'on attendait, pour combler les blancs qui restaient dans l'histoire.

On découvre comment tout a commencé et quel menace plane au-dessus des environs du Nanja Monja.

Les enfants et le "petit peuple" font tout ce qu'ils peuvent pour stopper la mère de Tora et ses acolytes, et pour ça, ils font preuve d'inventivité et d'originalité. J'adore toujours autant découvrir comment ils se débrouillent pour leurs moyens de locomotion, leurs façons de se défendre ou d'attaquer, etc ...

 

L'histoire avance à grands pas, et on sent que la conclusion se fait imminente.

On en apprend également plus sur quelques personnages, et certains nous apparaissent même sous un nouveau jour, ce qui m'a beaucoup plu !

En tout cas, la fin se termine sur un fameux suspens, et je me demande vraiment quel sera le contenu du 5e tome, au vu des évènements ...

 

C'est toujours un bel univers à la Ghibli, avec un peu plus d'action ici.

Les sentiments sont joliment mis en avant et les dessins font mouche, en parfait accord avec l'histoire.

Je suis curieuse de découvrir comment se terminera tout ça, sachant qu'il ne reste déjà plus que deux tomes avant le dénouement final.

 

Commandez Nanja Monja, Tome 4

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 21:05

bride-stories-2-ki-oon.jpg

 

 

Auteur : Kaoru Mori

Editeur : Ki-oon

Prix : 7,50 €

Résumé :

 

Amir, qui ignore encore que son père a pour projet de la marier à un autre homme, s'habitue peu à peu à sa nouvelle vie aux côtés de Karluk et de sa famille.

Hélas, après avoir vu ses émissaires renvoyés sans ménagement, le clan de la jeune femme n’a pas l’intention d’en rester là : cette fois-ci, c’est toute une troupe de cavaliers qui font irruption dans le village, et ils comptent bien ramener Amir avec eux… quitte à employer la force !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Amir se sent vraiment de plus en plus à l'aise dans le village de son mari, et participe un peu plus chaque jour aux tâches ménagères et aux autres activités quotidiennes des femmes.

Malheureusement, il semblerait que tout ne peut être parfait, et sa famille de sang est bien décidée à venir la chercher pour la faire épouser le cruel et puissant Numaji.

Mais pour Amir, hors de question de quitter sa nouvelle famille qui lui apporte tant de bonnes choses.

Il lui faudra faire preuve de force, détermination et courage, et heureusement, elle trouvera toute l'aide et le soutient dont elle a besoin.

Mais est ce que ça sera suffisant ?

 

Si il y avait bien un manga dont j'attendais la suite avec une énorme impatience, c'est bien Bride Stories.

Dans ce deuxième tome, on retrouve tout ce que l'on a aimé dans le premier, avec une touche d'action supplémentaire vraiment très agréable, qui offre un côté très dynamique à l'histoire.

Celle-ci est amenée par le clan d'origine d'Amir, qui est prêt à tout pour la récupérer et l'offrir en mariage à un chef de clan plus influent.

C'est également l'occasion pour la jeune fille de se rendre compte des liens extrêmement forts qui l'unissent avec sa nouvelle famille.

Tout le village fera front devant elle pour repousser ses parents venus l'enlever.

De grands moments d'émotion très intense en perspective, magnifiquement retranscrits pmar de superbes scènes et de très beaux dialogues.

C'est également une opportunité pour nous de faire plus ample connaissance avec quelques membres de la famille de sang d'Amir, en particulier son oncle et son frère (frère qui, je dois bien l'avouer, ne m'a pas DU TOUT laissé indifférente ).

 

A côté de ça, nous continuons notre "intrusion" dans la vie quotidienne du village.

On découvre de nouvelles coutumes, on apprend les détails de la fabrication du pain (comment en faire une véritable oeuvre d'art comestible), l'importance des tissus et de la broderie ou encore l'importance de l'hospitalité.

Chaque sujet abordé est une excellente excuse pour développer les personnages et les rapports entre eux.

C'est également de bons moments pour s'extasier devant le dessin de la mangaka, tout simplement époustouflant.

Sérieusement, il y a un tel soucis du détail, un tel amour qui transparaît de ces dessins, c'en est absolument incroyable.

Les émotions, déjà bien mises en avant de par l'histoire, se trouvent presque exacerbées (positivement) par le dessin d'une qualité et d'une minutie exceptionnelle.

Que ce soit dans les décors, les expressions du visage ou le mouvement des corps, aucune fausse note n'est visible sur aucune page.

Je crois bien qu'avec de tels dessins, Kaoru Mori pourrait faire une histoire sur la culture des champignons que ça serait quand même intense et passionnant  

 

C'est un manga que je ne peux que conseiller vraiment chaleureusement, à tout le monde. Sérieusement, allez l'acheter. Maintenant. Vite.

 

Une fresque de toute beauté complètement addictive, juste parfaite.

 

Trouvez un autre avis chez Amadis.

 

Commandez Bride Stories, Tome 2

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 00:42

vacances-jesus-bouddha-2-kurokawa.jpg

 

 

Auteur : Hikaru Nakamura

Editeur : Kurokawa

Prix : 6,70 €

Résumé :

 

Jésus revient, Jésus révient avec Bouddha !
Si vous aussi, quand vous allez chez votre libraire, vous demandez « Vous n'auriez pas ce manga avec Jésus et Bouddha ? », ne craignez rien, vous n'êtes pas seul ! Tout le monde sait maintenant qu'ils prennent des vacances dans la banlieue de Tôkyô. Bouddha compte toujours le moindre sou, tandis que Jésus met son blog à jour aussi vite que sa connexion le lui permet. Découvrez vous aussi cette nouvelle divine comédie !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

C'est Noël ! Merveilleuse période de l'année qui est fêtée avec beaucoup d'entrain au Japon, même si le catholicisme n'est pas vraiment répandu.

Et comme Jésus est un peu ... admettons-le, un peu "concon", il se réjouis de cette belle période, en oubliant totalement ce qu'elle signifie vraiment ...

Heureusement, son ami Bouddha est là, et il va tout faire pour que Jésus ai un bel anniversaire au Japon !

C'est sans compté, bien entendu, sur le nombre hallucinant d'ennuis, de quiproquos et de blagues débiles se jetant sur leur route.

 

Qui aurait cru qu'un manga avec un tel titre (et un tel thème) aurait autant de succès ?

C'est pourtant le cas ici, avec cette comédie désopilante vraiment hilarante.

En bon successeur du premier tome, ce second volume nous plonge dans le quotidien terrien de Jésus et Bouddha, s'acclimatant sans trop de soucis à notre époque moderne.

Bouddha fait une fixette sur l'argent et la gestion de l'appartement, tandis que Jésus ne rêve que de technologie et jeux vidéos.

 

Encore une fois, ils vont vivre de grands (et bêtes) moments, comme la formulation des voeux du nouvel an au temple, la grosse grippe de Bouddha et sa prise de poids ou encore leur première virée à Akihabara (quartier Tokyoïte axé geek, otaku et technologies en tout genre).

Autant d'occasions pour bien se fendre la poire avec ces deux imbéciles et avec ce que leur statut d'icones religieuses leur fait vivre comme expériences parmi les humains (mention spéciale aux animaux toujours prêts à se sacrifier pour Bouddha, j'éclate de rire à chaque fois).

 

Chaque évènement est prétexte à pleins de scénettes marrantes, comme le fait que le gain de kilos de Bouddha leur donne envie de se mettre au sporte, du jogging en passant par le pédalo. Ou l'excursion à Akihabara qui les amènent dans un magasin de cosplay (déguisements).

Autant vous dire que ça va parfois dans le grand n'importe quoi 

 

J'ai trouvé ce second tome vraiment excellent, même si le côté tordant et frais de la nouveauté que l'on trouvait dans le premier est ici un peu estompé.

Le tout reste quand même particulièrement drôle et c'est vraiment un régal de regarder ces deux abrutis qu'on adore vivre bonheurs ou déconvenues.

 

Commandez Les vacances de Jésus & Bouddha, Tome 2

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 22:39

emma_02.jpg

 

 

Auteur : Kaoru Mori

Editeur : Kurokawa

Prix : 6,90 €

Résumé :

 

La société bourgeoise londonienne place une grande importance sur la différence de classe, mais William Jones non. Il considère Emma comme une belle et charmante jeune femme et non comme une simple domestique. Pour leur premier rendez-vous il invite Emma au Crystal Palace où ils se retrouvent enfermés, malgré eux, toute la nuit…Tout semble concourir à ce que les deux protagonistes vivent une belle histoire d'amour. Néanmoins, une tragédie inattendue créera un nouvel obstacle à leur idylle.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Maintenant que le décors a été planté et que les personnages principaux ont été présentés, ce deuxième tome s'intéresse beaucoup plus à la douce histoire d'amour naissant entre William et Emma.

Ce dernier lui fait sa déclaration et l'invite à un formidable rendez-vous au Crystal Palace, sorte de gigantesque musée.

Tellement absorbés par ce qu'ils voient, et par la présence de l'autre, ils oublient tout ce qu'il se passe autours d'eux et se retrouvent enfermés pour la nuit.

Un instant d'un incroyable romantisme qui va décider William a prendre son courage à deux mains et à parler de son élue à son père.

Hélas, les convenances vont à l'encontre de ce qu'ils vivent, et il semble malheureusement qu'Emma en est bien plus consciente, et victime, que William.

Surtout qu'un évènement risque de les séparer à jamais.

Tout peut se jouer ici, qui sait seulement comment tout cela va finir ?

 

Dans ce deuxième tome, on suit avec ravissement les premiers pas amoureux et hésitants de William et Emma.

C'est absolument adorable et attendrissant, et raconté avec beaucoup de retenue, de pudeur.

Avec les dessins très doux et apaisants, le rendu final est magnifique et extrêmement agréable à lire.

C'est un récit très calme, mais dans lequel on ressent quand même parfaitement la force, la fougue et la passion des sentiments qui peuvent animer certains personnages. Je trouve que justement, cette ambiance très épurée fait paraître ces émotions d'autant plus importantes.

Le contraste est vraiment magnifique et parfaitement maîtrisé.

 

On rencontre de nouveaux personnages, comme les frères et soeurs de William. Il y a de l'ambiance dans la demeure Jones !

La présence de Hakim met également son petit grain de folie, et son franc-parler, inhabituel dans la bonne société londonienne, risque de faire pas mal de remous. Pour le meilleur ou pour le pire ?

Dans les enfants Jones, j'aime beaucoup la franchise et le côté culotté de la jeune Vivi, et le petit Colin est tout simplement à croquer ! J'espère qu'on le verra souvent, ce bout de choux est vraiment trop mignon !

 

J'ai trouvé ce volume un peu plus triste par rapport au premier, à cause de certains évènements, mais il est aussi également plus vivant, plus vibrant.

Pas mal de remue-ménage dû à la présence des autres membres de la famille Jones, mais également une bonne dose de romance qui ne tombe jamais dans le mélodrame ou le cruche.

Lire Emma, ce n'est que du plaisir, presque pur, en fait.

Une énorme bouffée d'air frais qui nous réconcilie avec les émotions simples et les petits bonheurs de la vie.

Un manga à lire, pour tous 


Commandez Emma, Tome 2

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 22:43

zombillenium_2.bdabd.jpg

 

 

Auteur : Arthur De Pins

Editeur : Dupuis

Prix : 13,95 €

Résumé :

 

Tags sur les murs, avertissement du curé du coin : visiblement les esprits s'échauffent autour de Zombillénium. Quand on n'embauche que des morts (ou des sorcières !) dans une région où le taux de chômage est à 25%, il faut bien s'attendre à quelques frictions.
Si l'on ajoute à ça des visiteurs une miette pénibles et des employés qui, pour être morts, n'en aimeraient pas moins prendre des vacances, on comprend que ce n'est pas trop le moment de venir parler revendications salariales à Francis Von Bloodt.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Rien ne va plus aux alentours du parc Zombillenium.

Les habitants des environs semblent de plus en plus en proie à la crainte et aux superstitions, et la tension monte progressivement dans les esprits.

Ca commence par des insultes et des tags sur les murs du parc, mais jusqu'où cela pourrait-il aller ?

Ajoutez à cela l'arrivée d'une petite famille dont la mère devient hystérique et Francis Von Bloodt commence vraiment à s'énerver.

D'ailleurs, il est sûr d'avoir déjà vu cette femme quelque part. Mais où, et dans quelles circonstances ? ...

 

J'avais vraiment adoré le premier tome, j'étais vraiment impatiente de pouvoir enfin lire la suite.

J'ai été assez étonnée de voir l'histoire prendre une tournure si sombre, mais au final je dois dire que je suis ravie, car l'auteur a réussis le pari de nous offrir quelque chose d'esthétiquement irréprochable, à l'ambiance pleine de magie, macabre à souhait, avec de l'humour presque constamment présent, même si ce n'est que dans une attitude ou l'expression d'un visage.

 

Nous suivons deux histoires différentes, mais qui se regroupent au final dans la violence et dans les effets qu'elles auront sur les gens et sur le parc en général.

D'un côté, trois militants violents anti-monstres vont tout faire pour détruire Zombillenium, quitte à prendre l'un des employés (et pas des moindres !) en otage pour s'infiltrer dans la place.

Les dégats qu'ils laisseront sur leur passage seront nombreux et variés.

 

Parallèlement, nous voyons ce couple avec leur fils Tim, 14 ans, se rendant dans le parc d'attractions à la demande de celui-ci, ce qui est très loin de plaire à son abominable mère.

Celle-ci attirera notre antipathie dès le début avec un comportement ignoble aussi bien avec son mari et son fils, qu'avec les employés du parc.

Au final, qui est le plus monstrueux dans tout ça ?

Cette balade familiale va avoir des conséquences extraordinaires sur leur vie. Cette femme devra faire face à son passé et aux erreurs qu'elle a commises, et Tim en apprendra plus sur lui-même d'une façon on ne peut plus surprenante !

 

Les dessins d'Arthur De Pins font toujours autant d'effet dans cette BD, c'est juste du plaisir pur que de feuilleter ses pages et de savourer le moindre détail de ses planches.

Que ce soit les visages et leurs expressions au rendu irréprochable, les superbes décors ou la dynamique des corps et des scènes "d'action", tout est simplement parfait, et je pourrais le relire des dizaines de fois sans me lasser, juste pour la beauté des dessins.

Comme je l'ai dis au début, j'ai adoré le tournant un peu plus glauque et dur qu'a pris ce deuxième volume, du coup, je me demande si on tend vers quelque chose de plus noir au fil des tomes, ou si c'était une sorte de "parenthèse" et que la suite sera plus légère.

On verra bien, mais peu importe le ton que prend la série, pour l'instant j'aime ces deux facettes, qui apportent chacune quelque chose de fort à la BD. C'est justement ce mélange parfaitement orchestré qui fait sa force et sa beauté.

 

Pour ceux qui ne connaissent pas encore, je ne peux que vous conseiller de vous ruer sur ces deux premiers tomes, c'est beau et bon, c'est du bonheur sur papier 

 

Rendez-vous sur le site de Zombillenium pour pleins d'infos et de surprises !

 

Commandez Zombillénium, Tome 2 : Ressources Humaines 2

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 20:53

puzzle-tome-5.jpg

 

 

Auteur : Ryô Ikuemi

Éditeur : Éditions Delcourt (Akata)

Prix : 6,95 €

Résumé :

 

Roku, jeune garçon de seize ans, regagne sa ville natale avec sa mère, pour vivre aux côtés de sa grand-mère malade. Mais c’est à reculons qu’il retourne en ces lieux... Quels douloureux secrets cache son passé ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Roku est un garçon drôle, bienveillant et très sociable.

Toujours là pour remonter le moral ou faire une blague, il n'a aucun mal à se faire des amis quand il change d'école en retournant dans sa ville natale.

Malgré le fait qu'il ai un an de retard dû à un redoublement, il est accueilli les bras ouverts et il reprend vite le rythme d'un quotidien d'adolescent.

Mais derrière cette carapace colorée et souriante se cache de grandes douleurs, et il va se retrouver à les affronter bien plus vite que prévu, surtout quand il veut se rapprocher de certaines personnes, ou qu'une autre d'un triste passé revient le hanter.

 

La particularité de ce tome, c'est que tout les personnages m'ont tapés dans l'oeil !

Je les trouve tous très intéressants et attachants, ils ont beaucoup de caractère et de charisme et dégagent tous quelque chose qui ne peut que titiller notre intérêt et notre curiosité.

Roku qui a ce mélange de nonchalance et de dynamisme typique de beaucoup d'adolescents est vraiment très drôle, et le fait qu'il arrive si bien à cacher sa peine lui donne un quelque chose, une aura qui m'a beaucoup plûe.

Quand il était petit, lui et une camarade de classe ont été renversés par une voiture. Il a survécu mais pas la petite fille. Depuis, il s'en est toujours voulu et se sent responsable de sa mort.

L'arrivée de la soeur de la défunte, voulant faire une sorte de pèlerinage, ne va rien arranger du tout.

Michika est la première personne dont Roku va se rapprocher. D'abord uniquement pour la draguer, il se rendra vite compte que le coeur de la  jolie rebelle est déjà pris.

Une relation entre amitié et engueulades va vite se former entre les deux élèves, et c'est un grand plaisir de suivre leurs discutions et pérégrinations.

D'ailleur, l'amour qu'elle porte est pour Kajima, héro de la première partie du deuxième tome de Puzzle. C'est un personnage avec beaucoup de potentiel, j'ai été contente de le revoir ici, et de le voir se développer dans un autre contexte, où ce n'est pas sur lui que sont braqués les projecteurs de la narration.

 

La narration, d'ailleurs, c'est Nozomi qui s'en charge. Ou du moins, son fantôme.

Vous l'aurez compris, c'est la petite fille qui est décédée dans l'accident de voiture.

Nous apprenons ainsi qu'elle a toujours veillé sur Roku, et qu'elle a suivi son évolution jusqu'ici, ne cessant de lui répéter qu'il devait regarder de l'avant.

Véritable ange gardien silencieux et invisible pour le jeune homme, elle donne une autre dimension au manga, un autre point de vue à l'histoire.

 

Encore une fois, ce volume maîtrise parfaitement l'équilibre entre scènes vraiment très drôles, et des passages beaucoup plus émouvants, qui nous serrent le coeur.

On nous présente de nouveaux personnages, tout en continuant à montrer les connexions qu'ils ont chacun avec des individus que nous avons rencontrés dans les tomes précédents.

J'adore cette façon de dire "tout est lié", je trouve ça super sympa comme rendu, et comme c'est vraiment bien organisé, on y croit sans problème et j'en viens presque à couiner quand je reconnais quelqu'un ou quand je devine une relation entre l'un et l'autre 

La fin est très émouvante, et il y a même une pointe d'angoisse véritable qui se glisse dans une scène, j'avoue qu'elle m'a donnée des sueurs froides.

Du coup, je me demande vraiment quel tour va prendre cette série : va t-elle continuer à aller vers l'humour et la légèreté ou plutôt devenir plus sombre et inquiétante ?

Les relations entre les gens sont tellement diverses et inattendues, qu'il n'est vraiment pas évident de savoir ce qu'il en sera, au final.

 

Commandez Puzzle, Tome 5

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 16:42

9782756021683v.jpg

 

 

Auteur : Ryô Ikuemi

Editeur : Editions Delcourt (Akata)

Prix : 6,95 €

Résumé :

 

Depuis qu'elle a rencontré Kiyo, Ichie a commencé à transférer l'amour qu'elle portait pour Haruta sur ce dernier. Mais Kanna, désormais en terminale, donne soudainement un coup de fil à Kiyo...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Ichie décide de laisser une chance à Kikuchi, qui lui avait fait une déclaration il y a peu.

Elle ne sait pas trop comment se comporter avec lui, surtout que parfois il a des réactions bizarres. Est-ce comme ça qu'un garçon se comporte avec la fille qu'il sort ? Est t-il jaloux de Kiyo ? Ne peut-on pas être simplement naturelle avec lui ?

Cette relation met la jeune fille mal à l'aise, et ça la perturbe encore plus de se sentir tellement bien aux côtés de Kiyo, qui a l'air d'apprécier sa présence malgré ses manies et ses petits côtés bizarres.

Quand Kanna va téléphoner à Kiyo pour savoir si il a des souvenirs et des photos de Haruta, ça va pas mal chambouler le quotidien et la façon de penser du jeune homme et de Ichie.

Pour le pire ou pour le meilleur ?

 

Ce tome-ci, comparé aux précédents, n'est pas divisé en deux parties, et il ne parlera que de la relation de Kiyo, Ichie et Kikuchi, et de quelle façon l'arrivée de Kanna dans leur vie va la transformer.

C'est bizarre, drôle et très touchant de voir comment Kanna et l'ombre de Haruta arrivent à connecter les gens entre eux.

Comme si, à leur passage, ils tissaient des liens entre les personnes qu'ils croisent, indirectement.

Kanna dégage quelque chose qui provoque l'intérêt des gens, et le drame qu'elle a vécu ainsi que ses conséquences, l'ont changée. Cet état de fait lui procure une sorte d'aura, et ses réactions, ses paroles ne peuvent que forcer les gens à la réflexion, souvent sur eux-même.

Comme si on avait plus tendance à partir dans l'introspection quand on la côtoie.

 

L'humour est encore bien présent dans ce volume, les dessins deviennent de plus en plus drôles, quand il s'agit de grimaces ou de réactions amusantes.

L'auteur se lâche un peu plus à ce sujet et ça fait vraiment du bien. On voit qu'elle prend de plus en plus plaisir à dessiner ses personnages dans des situations amusantes, c'est vraiment génial à lire.

Ichie est un personnage très intéressant, qui passe par des questions, des réflexions par lesquelles bon nombre d'entre nous sont passées.

C'est très agréable de voir son évolution au fil de ses déductions, de ses erreurs, de ses espoirs, du courage et de la passion qu'elle met dans certaines choses.

C'est typiquement le genre de personnage que l'on rêve de voir heureux, qui émet un véritable soleil quand elle sourit, et qui nous émeut profondément quand elle est triste.

J'ai beaucoup aimé suivre la vie de ce petit groupe de personnes, pour l'instant je pense bien que ce sont mes préférés. Enfin, il faut dire aussi que, pour le moment, ce sont les seuls que l'on a suivit du début à la fin.

Je me demande si on reparlera d'eux par la suite.

J'aimerais bien.

 

Commandez Puzzle, Tome 4

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article

C'est Moi Que V'là

  • : Les mots d'Archessia
  • Les mots d'Archessia
  • : Chaque lecture, qu'elle soit livresque, BD-esque, manga-esque ou autres mots avec esque derrière, a droit à un avis avec plein de mes émotions dedans. Avec de vrais morceaux de tripes (miam), de larmes et de fous-rires.
  • Contact

Suivez moi

logo-facebook.jpg

 

http://www.wikio.fr

Fouillez Dans Le Blog

Mes défis

Vous me trouverez là

logo4

http://www.libfly.com/public/images/logo-libflybis.gif

Wikio - Top des blogs - Littérature

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Archessia sur Hellocoton

Mes fournisseurs de rêves

56547434.jpg

monde manga akata

Bayard-Jeunesse1

Editions-Mango.jpg

JC-Lattes

partenariat-LA.jpg

logo martiniereJfiction (1)

milady

167393 158310624217059 158310477550407 304906 621801 n

Logo.jpeg

logo_nathan.jpg

logo-plon.gif

226582 200723769971150 195864473790413 530993 1388427 n

313668_201249833289112_196087323805363_432024_1020967011_n.jpg

174866 112915142131742 6678647 n

Logo-Albin-Michel-Wiz.jpg

 

Trions Tout Ça

 

 

bonial – prospectus et catalogues des magasins à proximité pour moins de co2