Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 20:16

9782756037431v.jpg

 

 

Auteur : Fred Fordham

Éditeur : Delcourt

Prix : 14,95 €

Résumé :

 

Dans un futur dystopique proche, au coeur d'une société Londonienne profondément xénophobe, Donnie vit mal sa condition de jeune émigré. Influencé par son frère ainé Zeno, ils décident de poser une bombe au Bureau du Contrôle des Frontières. Pris de remords, Donnie retourne sur les lieux juste avant l'explosion de l'engin, mais il est pris dans la déflagration, et se réveille dans une étrange contrée, baptisée Asante ...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Voilà une histoire intéressante et bien intrigante ...

Un gros mélange de genres, entre récit noir avec une thématique historique, fantastique et fantasy.

 

L'ambiance de peur et l'emprise du gouvernement ne peut que faire penser à l'Europe nazie, et nous pose dès le début des bases assez sombres et oppressantes.

Mais, une fois que l'on a l'impression d'être dans une sorte de journal de la rébellion, on se retrouve plongé dans un univers merveilleux peuplé de créatures étranges, régis par ses propres lois et dirigeants.

Une étrange maladie frappe de plus en plus d'enfants : ils sont plongés dans un comas inexplicable, et les médecins se trouvent complètement impuissants face à ce phénomène.

En étant projeté par la déflagration de la bombe, Donnie va peut-être découvrir ce qu'il se cache derrière ce mal on ne peut plus bizarre.

 

J'avoue avoir eu un peu de mal avec le dessin, très sombre et ne s'embarrassant pas de fioritures.

Mais au fil des pages, j'ai découvert avec plaisir qu'il se prêtait très bien aux décors et créatures fantastiques, insistant sur l'ambiance onirique du récit.

Il y a un très chouette contraste, que j'ai beaucoup apprécié, dans cette histoire.

Le fait de passer régulièrement au "monde réel" teinté de politique et de dangers à échelle humaine, au monde "des rêves" où les enjeux sont différents, mais sûrement pas moins dangereux.

Le contraste se trouve aussi bien dans la narration ou l'ambiance que dans les dessins et les couleurs. Les différences nous offrent une coupure nette et propre, nous permettant de naviguer d'un état à l'autre avec facilité et plaisir.

 

Il y a beaucoup à dire à propos du monde où atterri Donnie, mais cela serait vraiment dommage de vous priver de plein de surprises, non ?

Je peux néanmoins vous dire que l'on navigue entre l'émerveillement et la crainte, l'humour (aussi bien des situations que des dialogues) et la présence menaçante des risques que prend le jeune homme en s'y baladant.

Une sorte d'Alice au pays des Merveilles moins loufoque et plus dur, où les contes et mythologies se croisent et se mélangent allègrement.

 

C'est une BD assez unique, dont le charme bien particulier saura charmé, je pense, bon nombre de lecteurs.

 

Mille mercis aux Éditions Delcourt pour cette étrange découverte !

500px-Delcourt logo.svg

Commandez Nightfall, Tome 1 : La Nuit

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 14:43

9782756029429v.jpg

 

 

Auteurs : Straczynski, Zanier & Anderson

Éditeur : Delcourt

Prix : 19,99  €

Résumé :

 

En 1969, une boule de feu s'est écrasée sur Pederson, dans l'Illinois. Les cent treize enfants conçus cette nuit-là vont manifester des pouvoirs surnaturels. Le Gouvernement les nomme les "Spéciaux" et cherche comment les contrôler, mais aussi comment les neutraliser, le cas échéant.
Dix ans après le féroce combat mené par les Spéciaux, ces derniers sont à présent libres de leurs mouvements.

La population Américaine vit dans la terreur. Stéphanie Maas, alias Maas Critique, après avoir détruit Atlanta, s'est installée à Chicago. Poète, Ravenshadow et Chandra, en échange du pardon présidentiel et dans l'espoir de retrouver la paix, décident d'aller libérer la ville.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

J'attendais avec impatience la suite de ce Comics musclé et intelligent. Voici donc ce deuxième tome, encore plus fouillé et torturé que le précédent.

 

Maas Critique sème la terreur à Chicago, elle s'est emparée de la ville, en a détruit une grande partie, et fait vivre ses derniers habitants dans une peur sans précédent.

Trois Spéciaux restés dans l'ombre pendant un bon moment, Poète, Ravenshadow et Chandra, veulent faire cesser ce massacre, et décident d'essayer de réunir tous les autres Spéciaux qui ne se sont pas déjà associer à Maas Critique.

Il est temps de libérer Chicago !

Oui mais, comment être sûr de gagner, quand on sait que, chaque fois qu'un Spéciaux est tué, sa force et ses pouvoirs sont redistribués aux autres ?

Une roulette russe de chaque instant, dont l'avenir du monde entier est en jeu ...

 

On est ici devant un tome plus sombre, plus travaillé que le premier. Il va plus loin dans l'action, mais également dans la psychologie des personnages.

On en apprend plus sur chacun, sur leurs liens, leur passé, leurs motivations, etc ... Apprêtez-vous à quelques révélations croustillantes !

J'ai adoré comment débute ce volume : par des coupures de presse résumant ces derniers mois. Cela nous permet d'avoir un regard d'ensemble sur ce qu'il s'est passé, sur quels évènements ont conduits à la situation actuelle.

C'est vraiment sympa car on a un point de vue extérieur (celui des journalistes) et on ne perd pas des dizaines de pages en introspections et en explications des personnages impliqués.

Ça ajoute une certaine froideur, d'ailleurs, et ça nous met directement dans l'ambiance oppressante et dangereuse du récit.

Franchement bien amené et maîtrisée, cette narration, ça ajoute un plus indéniable à l'ouvrage (surtout que ces extraits de journaux sont de belle qualité, on s'y croirait).

 

La pression monte d'un cran en tout cas, avec Maas Critique qui pète un plomb, on a là un grand Vilain prêt à tout pour assouvir sa soif de vengeance et de pouvoir.

Bien heureusement, ce n'est pas gratuit, et on a droit à une belle plongée dans le passé et la psychologie de certains personnages, qui nous permet de comprendre comment, et pourquoi, certains en sont arrivés là.

C'est un tome vraiment bien fouillé, avec de très beaux dessins, aussi bien pour les décors que pour les protagonistes, et c'est en même temps une critique habile de société et de ses mesures de sécurité, nous questionnant sur les libertés citoyennes et sur la façon dont la sécurité mondiale est gérée.

 

Avec une telle brochette de personnages, et un scénario aussi bien travaillé, cette lecture est un véritable plaisir.

Je le conseille aussi bien aux amoureux de Comics qu'à ceux qui veulent tenter une première approche du genre.

Voilà une série qui mériterait un beau succès !

 

Mille mercis à Delcourt pour cet ouvrage passionnant et fascinant !

500px-Delcourt logo.svg

Commandez Rising Stars, Tome 2

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 15:10

9782355924057.jpg

 

 

Auteur : Tetsuya Tsutsui

Éditeur : Ki-oon

Prix : 7,90 €

Résumé :

 

La section de lutte contre la cybercriminalité de Tokyo est sur les dents. Un individu coiffé d’un masque en papier journal poste sur Internet des vidéos menaçantes où il prédit les pires crimes : incendies, agressions, viols... Le problème ? Dès le lendemain, ses prophéties se réalisent à la une des journaux télévisés.

Qui est-il, comment procède-t-il, quelles sont ses motivations ? C’est le début d’une course contre la montre qui mène les inspecteurs jusqu’au siège vide d’un cybercafé de la banlieue de Tokyo. Mais tandis que l’enquête piétine, contre toute attente, le soutien populaire grandit autour du mystérieux personnage. Marginaux, employés tyrannisés par leur hiérarchie, internautes qui hantent les forums de discussion : ils sont de plus en plus nombreux à se retrouver dans son combat...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

J'étais vite tombée amoureuse du travail de Tetsuya Tsutsui, avec ses autres titres Manhole, Reset et Duds Hunt. Je les relis souvent depuis quelques années, et j'espérais toujours qu'il sorte un nouveau titre.

C'est chose faite maintenant, et il est dans la lignée de ses oeuvre passées : excellent !

 

Thriller moderne et efficace, il nous offre dès le début une ambiance pesante et haletante dans laquelle on plonge avec délectation.

Un homme a décidé d'utiliser les nouveaux médias pour secouer les gens et soulever une révolution. Il pointe du doigt tout ce qui ne va pas dans la société actuelle et les différentes pressions qu'énormément de personnes subissent chaque jour.

Il fait une promesse : il va changer les choses, et les punitions vont pleuvoir.

Nous avons d'un côté, la section de lutte contre la cybercriminalité qui va tout faire pour coincer cet homme, utilisant tous les moyens à sa disposition, et de l'autre, un révolutionnaire qui nous montre à quel point il est facile de contrôler et d'influencer les ordinateurs et les personnes derrière leur écran.

Une chasse à l'homme inédite débute.

 

Déjà, un détail que j'ai aimé mais qui a sa petite importance : ce manga est une brique de 220 pages. Franchement, pour le prix, on n'est pas volé, et ça fait vachement plaisir !

Ensuite, j'ai retrouvé avec énormément de plaisir la belle qualité graphique de l'auteur. Des décors soignés, des morphologies hyper travaillées, des expressions faciales fascinantes de réalisme.

Des mangas avec un coup de crayon comme ça, c'est à pleurer de bonheur, vraiment.

 

Rajoutez à cela un scénar fichtrement bien bouclé, un thriller à tambours battants où on sent la catastrophe de grande envergure à chaque coin de page, et vous voilà complètement accro, à dévorer d'une traite ce manga incroyable.

On est pris entre peur et jubilation avec cette histoire qui semble beaucoup trop réelle, à portée de mains. Quoi de plus actuel, après tout, que des gens qui se révoltent en utilisant les médias sociaux ?

On a du coup, par la même occasion, une belle critique acerbe de notre société moderne et des habitudes que nous avons pris en ligne, avec l'expansion d'internet et sa liberté d'expression.

Est-ce que l'on peut vraiment tout dire, derrière son écran ? Quelles sont les conséquences de chaque parole tapée et lancée sur la toile ? Combien de personne peut-on toucher ? Et comment ?

Bien sûr, on se rend compte du danger que cet homme représente, et ses actions sont effroyables. Mais au fond, on ne peut s'empêcher de le comprendre et, pourquoi pas, peut-être, l'encourager.

J'ai adoré cette dualité, merveilleusement rendue et toute en nuances.

 

C'est un manga d'une grande puissance, et l'auteur nous offre ce pour quoi il est le meilleur : mêler habilement action et psychologie.

Je ne me suis pas ennuyée un seul instant, et ce premier tome est à couper le souffle et en promet d'autres explosifs.

 

Mille mercis à Babelio pour m'avoir permis de lire cette petite bombe de qualités.

tous les livres sur Babelio.com

 

Commandez Prophecy Vol.1

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 19:56

cadavre-exquis-penelope-bagieu.jpg

 

 

Auteur : Pénélope Bagieu

Éditeur : Gallimard

Prix : 17,25 €

Résumé :

 

Zoé a un boulot pas drôle : elle est hôtesse d'accueil dans les salons — de l'automobile ou du fromage — et doit faire bonne figure, debout toute la journée avec des chaussures qui font mal aux pieds. Le jour où elle rencontre Thomas Rocher, écrivain à succès, la vie semble enfin lui sourire. Mais pourquoi Thomas ne sort-il jamais de son grand appartement parisien ? L'amour peut-il vivre en huis clos ? Et quel est dans cette histoire le rôle d'Agathe, la belle, froide et machiavélique éditrice de l'écrivain ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Comme pas mal de gens, je suis et adore le blog de Pénélope -Jolicoeur- Bagieu depuis un bail.

J'ai adoré les Joséphine, mais n'avais pas encore eu l'occasion de lire d'autres travaux de l'illustratrice.

Grâce à un ami, c'est chose faite, et j'ai enfin pu dévorer Cadavre Exquis !

 

9782070627189_4_75.jpg

 

Je m'attendais à quelque chose de drôle, d'original et d'un peu décalé. Je n'ai pas été déçue, car l'humour est présent dès le début, avec une Zoé attachante, cynique et un peu désabusée.

On la comprend rapidement, et parfois seulement grâce aux dessins, sans grands discours inutiles.

Elle a une vie morne, elle tourne en rond, et ne sait absolument pas comment faire pour effectuer un changement, ce déclic qui pourrait tout changer.

Là où j'ai été surprise, quand même, c'est de trouver dans cette BD tant de mélancolie, de grisaille, mais également de poésie.

C'est un vrai conte moderne doux-amer, que nous livre ici Pénélope, avec un développement tout en finesse et délicatesse, presque avec retenue.

 

J'ai adhéré aussi bien à l'histoire qu'aux personnages, le tout est vraiment très drôle, touchant, intelligent et surprenant. D'ailleurs, en entamant cet album, JAMAIS je ne me serais attendue à ce final !

Je l'ai trouvé vraiment génial, et tellement, tellement loin de ce que l'on s'imagine pour ce que l'on pense être une belle histoire d'amour moderne un peu difficile.

Franchement, rien que pour cette fin, je conseillerais ce titre !

 

Cadavre-exquis-1.jpg

 

C'est un coup de coeur tout doux, j'ai passé une excellent moment, entre tendresse et critique, humour et gravité, légèreté et réflexion.

Pénélope Bagieu est une narratrice de talent, et j'ai vraiment hâte de voir les chemins qu'elle va emprunter pour la suite, je trépigne de découvrir ses prochains sujets abordés.

À lire sans modération.

 

D'autres avis chez Touloulou, Praline, Tessa, Lilith et MyaRosa.

 

Commandez Cadavre exquis (Gallimard)

 

Commandez Cadavre exquis (Folio)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 15:43

9782756032658v.jpg

 

 

Auteurs : Seifert & Ketner

Éditeur : Delcourt

Prix : 14,95 €

Résumé :

 

Il est asociale, imbuvable, imbu de sa personne. Mais il est également le seul capable de sauver le monde d'une invasion ectoplasmique ! Éminent spécialiste des maladies infectieuses, le Docteur Vincent Morrow, aidé par ses assistants Eric Gast et Penny l'Affreuse, étudie les vampires, fées et autres démons à la recherche d'un vaccin dans le but d'éviter l'Apocalypse qui se prépare...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Décidément, en ce moment, Delcourt est en feu en ce qui concerne de dénicher des perles niveau Comics !

Déjà que l'excellent Luther Strode m'avait bien marquée par son énergie et son utilisation intelligente et sous forme de clins d'oeil de la violence, voici que débarque le Docteur Vincent Morrow, qui m'a totalement conquise en seulement quelques pages !

 

Vincent Morrow, médecin membre (célèbre quoique extrêmement excentrique) de Mystiques Sans Frontières, est spécialisé dans les créatures paranormales. Qu'il s'agisse de s'occuper d'exorcismes multiples, de vampires malades ou de prolifération dangereuse de fées, c'est votre homme !

Dans ce premier album, nous faisons sa connaissance ainsi que de celle des personnes gravitant autour de lui : Eric et Penny.

Devant faire face à quelques cas médicaux particuliers, chaque patient est une belle occasion pour en savoir plus sur l'un de nos héros.

Nous apprenons ainsi que Eric vient juste débarquer comme assistant du Docteur, et est la personne la plus normale de cette histoire. Ses réactions de personnage "lambda" face au mysticisme ambiant sont parfaites pour que le lecteur puisse s'y identifier.

Penny est ... étrange. Sans en dévoiler plus, il semblerait qu'elle ne soit pas toute seule dans sa tête, et sûrement dans son corps également. Elle et le Docteur ont un accord, mais les termes de celui-ci seront-ils plus forts que les pulsions de la jeune fille ?

Et quant à Vincent ... Haaaa, Vincent ...

J'adore parce qu'en ce moment, je tombe sur pas mal de personnages hyper charismatiques qui bondissent directement dans mon p'tit coeur de fangirl compulsive.

Vincent est l'un de ceux-là, il a absolument tout pour me plaire : un look qui attire le regard, un humour un peu barré et cynique, une façon très personnelle de régler les problèmes, un côté un peu anarchiste et je-m'en-foutiste, et une pincée de psychopathie, juste ce qu'il faut pour que l'on questionne sa santé mentale ...

 

Bien que ce tome est un peu une grosse introduction, nous en apprenons quand même déjà pas mal sur lui, et on a un bel aperçu de la trame scénaristique et de ce que nous réserve l'avenir de ce titre.

On a droit à des histoires variées, pleine d'action et de rebondissements, de révélations et beaucoup de fun !

C'est pas évident de trouver un équilibre quand on veut écrire une histoire d'horreur fantastique qui soit également drôle. On peut vite tomber dans la parodie, ou alors l'horreur peut submerger le reste et les gags tombent à plat.

Ici, honnêtement, j'ai juste trouvé tout par-fait !

Pendant cette lecture, j'ai autant frissonné que ri. Je crois que c'est surtout grâce au fait que, directement, on voit que le Docteur Morrow est très drôle et décalé, même face à des créatures absolument monstrueuses et très effrayantes. Et quand on voit ce personnage, parfois, être lui aussi terrorisé, je peux vous assurer que ça fait son p'tit effet ...

 

Les dessins sont un plus absolument indéniable, étant donné qu'ils sont d'une qualité tout à fait superbe.

Les auteurs ont misés sur le réalisme, aussi bien des personnages que des monstres. Nous avons donc non seulement des personnages, des mouvements, des expressions très réalistes et crédibles, mais également des créatures totalement abominables et aussi laides que fascinantes !

Je ne pouvais pas m'empêcher de détailler certains dessins pendant de longues minutes, pour pouvoir en apprécier chaque élément, alors même que ce que je voyais me dégoûtais et me donnait des frissons (je pense en particulier à la créature du marais. Yerk yerk yerk ...).

 

J'ai un peu envie de dire que ce Witch Doctor, c'est comme pour dans le cochon, tout est bon ! (Erm, je présente mes excuses à mes lecteurs qui n'en mangent pas, mais bon, vous voyez où je veux en venir quoi  ).

C'est un gros, gros coup de coeur, qui m'a fait passer des moments absolument géniaux (je l'ai d'ailleurs relu 2 fois, c'est toujours aussi bon).

J'ai été surprise, séduite, parfois écoeurée mais seulement pour être un peu plus accrochée à l'histoire, je suis tombée amoureuse (Hiiiii Vincent), je me suis franchement bien marrée et j'ai été happée à 100% dans cet univers glauque et plein de mystères.

Je ne peux que le conseiller vivement, un must à lire pour les amateurs de fantastique et pour ceux qui veulent goûter à quelque chose de nouveau dans les rayons de Comics.

Une vraie grosse claque qui fait un bien fou !

 

Mille mercis à Delcourt pour ce petit bijou de fantastique et d'humour. Je suis ultra fan !

500px-Delcourt logo.svg

Commandez Witch doctor, Tome 1 : Coup de scalpel

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 22:28

9782756035178v.jpg

 

 

Auteurs : Cast, Dalian & Jones

Éditeur : Delcourt

Prix : 14,95 €

Résumé :

 

Lorsque la jeune Zoey Redbird est marquée en tant que vampire, son monde change soudainement du tout au tout. Elle doit s'adapter à son nouvel environnement, celui d'une école dont les cours commencent seulement à vingt heures, où la hiérarchie sociale est bouleversée et où il lui faut apprendre à maîtriser sa soif de sang. Surtout, elle va devoir accepter ses nouveaux pouvoirs, qui la lient magiquement aux cinq éléments.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Je n'ai jamais lu les livres de La Maison de la Nuit. L'histoire me tentait bien, j'étais curieuse de découvrir cet univers et les avis positifs pullulaient. Mais bon, je n'en ai jamais eu l'occasion, et j'avoue que commencer une série de pas mal de tomes me fatiguait déjà (et je pensais à mon pauvre budget).

Quand j'ai su qu'ils allaient sortir en Comics, je me suis dit que c'était une chouette opportunité pour enfin toucher du doigt l'histoire créer par les Cast, mère et fille.

 

Ce premier titre, La Marque, se déroule pendant le deuxième livre,Trahie.

Quand j'ai lu ça dans la présentation, à l'intérieur du volume, j'ai eu un peu peur. Peur d'être perdue, d'être catapultée au beau milieu d'un scénario auquel je ne connaissais rien, dans une troupe de personnages inconnus qui, eux, se connaissaient depuis déjà un moment.

Et pourtant, après 2-3 pages, je n'étais déjà plus déstabilisée et j'ai pu continuer ma lecture avec beaucoup de plaisir et d'enthousiasme !

 

On rencontre Zoey, une jeune vampire qui se démarque des autres de son âge. En effet, Nyx, la déesse vampire, lui a donné les tatouages caractéristiques des vampires adultes, avant même qu'elle ai fait ses preuves.

Cela provoque curiosité, admiration mais également animosité, de la part des autres Novices.

La jeune fille est nommée pour être à la tête des Filles de la Nuit, position très en vue au sein de l'école. Elle ne s'en sent pas prête, et va devoir apprendre d'importantes leçons sur elle-même pour accepter cette mission. Cet apprentissage se fera en même temps que celui de ses dons, un pour chaque élément ...

 

C'était surtout la curiosité qui m'avait poussée à me procurer ce titre. Et il faut bien avouer que j'ai trouvé la couverture vraiment jolie.

Le reste ne m'a pas déçue du tout, et j'ai même été agréablement surprise aussi bien par la qualité graphique que scénaristique.

Déjà, j'ai absolument adoré la mythologie vampirique. Ça faisait longtemps que je n'avais pas lue d'histoires de vampires originales, et ici, j'ai été on ne peut plus servie ! Bon, de prime abord, comme ça, ça n'a pas l'air de casser trois pattes à un canard.

Une école où sont réunis des jeunes vampires, des p'tites guéguerres entre eux, une élue dans le tas, blabla.

Mais ce qui sort réellement de l'ordinaire, c'est tout ce qu'il y a derrière le mythe du vampire. Je ne vais pas m'étendre de trop à ce propos, histoire de laisser la surprise à ceux qui ne connaissent pas l'histoire.

Mais par exemple, Zoey doit se familiariser avec les éléments qui lui confèrent des pouvoir. Et bien, pour chaque élément, on aura le récit d'une personnalité historique ayant été un vampire et ayant possédé le pouvoir en question.

C'est super bien pensé, très bien amené et génialement développé.

On se trouve en face de personnalités, connues ou non, que l'on voit sous un angle nouveau et fantastique.

Et chaque récit a droit à un trai graphique différent, s'adaptant à l'époque ou au style culturel de ses protagonistes, rendant la lecture encore plus immersive.

Une idée brillante et magnifiquement maîtrisée !

 

Franchement, à part le fait d'être un petit peu déstabilisée au début, et de parfois avoir l'impression de ne pas comprendre quelques private jokes ou d'avoir manqué quelques petites références, cette lecture m'a réellement enchantée.

Tout ce que l'on doit savoir sur ce qu'il s'est passé avant nous est expliqué parcimonieusement et discrètement, mais non moins clairement.

J'ai trouvé le dessin vraiment agréable, et certaines illustrations sont un délice pour l'oeil.

C'est vraiment un titre super prometteur, et je me languis déjà de pouvoir avoir la suite entre les mains ! Ça m'a tellement plu que j'ai même envie de commencer la série de bouquins ...

Je recommande chaudement en tout cas, aussi bien pour ceux qui connaissent déjà La Maison de la Nuit, que pour les novices comme moi.

Un vrai bonheur bourré d'humour, de fantastique, de personnages attachants et d'histoires merveilleuses !

 

Mille mercis aux Éditions Delcourt pour ce moment génial et intense que j'ai passé avec ce titre.

500px-Delcourt logo.svg

 

Commandez La Maison de la Nuit, Tome 1 : La marque

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 15:26

9782756033570v

 

 

Auteurs : Jordan & Moore

Éditeur : Delcourt (Contrebande)

Prix : 15,50 €

Résumé :

 

Luther Strode est un adolescent à peu près comme les autres. Souffre douleur préféré des caïds du bahut, totalement ignoré par les filles et taillé dans une demi allumette, et cela commence sérieusement à le saouler... Il remarque un jour une pub au dos d'un comics, qui vante les bienfaits de "La Méthode Hercule". Ce cours de bodybuilding va - bien entendu - le transformer en surhomme. Le processus s'avère cependant efficace au-delà de tout ce qu'il pouvait espérer. Mais Luther ignore également que le prix à payer va être bien supérieur à tout ce qu'il pouvait imaginer ...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Roh mes amis quelle claque !

J'aimais bien ce pitch très super-héros (à la Spiderman, le gringalet qui obtient de super pouvoirs), et si en plus on me promettait une bonne dose de sang ...

Hell yeah !

 

Luther est donc un ado maigre, dégingandé, à lunettes. Vous imaginez bien que les grosses butes au QI avoisinant le néant s'en donne à coeur joie avec lui.

À part son meilleur ami, pas mieux loti, et sa mère célibataire anciennement battue par le père de Luther, il est assez seul, et en a carrément marre de cette situation.

Alors pour une fois, il décide de commander un produit vanté par une pub dans un magazine, promettant un corps d'athlète grâce à une méthode révolutionnaire.

Étrangement, ça va fonctionner. Très vite. Au-delà de ses espérances. Vraiment au-delà ...

Avec un changement physique vient un changement de comportement et même de caractère. D'ailleurs, il commence à intéresser des gens desquels il vaut mieux normalement rester inconnu ...

 

Bon sang que ce comics est jubilatoire !

J'ai pris un sacré pied à la lire, et, au fond, je ne lui ai trouvé aucun défaut, en fait.

Déjà, Luther est très attachant, on se met très vite dans ses baskets et on éprouve un mélange d'amitié et de pitié pour lui, bien qu'il soit drôle, cynique et plein d'auto-dérision.

Son ami est super drôle, sa mère extrêmement touchante, et en général les personnages ont chacun une présence très forte.

L'histoire, comme ça, est assez classique de prime abord. Mais on effleure ici un seul de ses aspects, et on voit bien que la suite nous réserve du bien plus complexe, fouillé et original.

 

Mais bien sûr, pour ceux qui me connaissent un peu (et mine de rien, toi aussi lecteur, via mes chroniques), sauront que ce qui m'a fait avoir des frissons de plaisir malsain, c'est la violence et le gore présents ici.

Raaah que c'est bon  ♥ 

Les scènes de baston ne sont en aucun cas édulcorées, elles auraient même tendance à être exagérée, pleine d'une dose gigantesque de testostérone, de sang à profusion et d'arrachages d'un peu n'importe quoi.

Et en même temps,bien qu'elles sont là en grande partie pour le "plaisir visuel", elles n'en sont pas gratuites pour autant, et sont autant d'entrées dans la psyché du personnage et de ce qu'il endure.

Cette intrusion dans l'univers et le mental d'un personnage via le gore et la violence extrême est très intéressante, mine de rien, et fichtrement bien construite et développée.

 

Ce premier tome est une entrée en matière sacrément péchue, où l'on en apprend déjà beaucoup sur le personnage et sa genèse, son entourage, ses attentes et ses peurs.

J'ai hyper hâte de découvrir ce que nous réserve la suite qui, j'en suis sûre, aura son lot d'explications et révélations choc !

 

Mille merci à Delcourt pour cette découverte, véritable coup de coeur graphique !

500px-Delcourt logo.svg


Commandez Luther Strode, Tome 1 : Un bien étrange talent

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 21:26

album-cover-large-16910.jpg

 

 

Auteur : Bastien Vivès

Éditeur : Delcourt (Shampooing)

Prix : 9,95 €

Résumé :

 

La blogosphère, késako ? Pour le commun des mortels, il s'agit de l'ensemble des blogs BD qui fourmillent sur le web. Mais selon Bastien Vivès, cela va beaucoup plus loin : la blogosphère est une véritable microsociété, avec ses règles, ses codes, sa population. Un monde qu'il maîtrise à la perfection et parodie sans concession. Rien ni personne n'est épargné, à commencer par lui-même.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Après avoir parlé des jeux vidéos, de la famille et de l'amour, Bastien Vivès "s'attaque" à la blogosphère, en mettant principalement les blogs BD en avant. Ce qui, au fond, est logique, lui-même faisant partie de cet univers.

Du coup, qui mieux qu'un blogueur peut donc témoigner de ce milieu bien particulier ? En y mêlant réalité crue et toute nue, exagérations et cynisme, en évoquant les débuts de cette vague et le fait qu'elle soit une véritable mode maintenant. En mettant en scène des noms connus de quasi tout le monde de nos jours.

Mais toujours, bien entendu, avec l'humour ultra décapant made in Vivès.

9782756029900_4.jpg

Dès la lecture du premier gag, je hurlais de rire, les larmes aux yeux.

Ça fait assez extrême, comme ça, comme réaction, mais sérieusement, je n'exagère même pas.

Ce volume m'a fait le même effet que pour celui des Jeux Vidéos, on y retrouve les mêmes ingrédients, simplement on change de sujet.

Même si je ne "fais pas partie" de cette bulle de cette désormais élite des blogs BD, j'en suis quelques-uns depuis plusieurs années, et comme ceux qui suivent certains plus connus depuis longtemps, j'ai entendu des rumeurs, j'ai assisté à des p'tits scandales, j'ai vu du linge sale lavé en public, j'ai vu des couples, j'ai appris à connaître les images que les dessinateurs donnent.

C'est extrêmement drôle d'avoir tout un livre d'un dessinateur qui nous en parle, avec sa propre vision de l'intérieur, mais également avec celle, souvent tronquée ou exagérée, qu'on beaucoup de gens de l'extérieur.

Le fait qu'il n'y ai pas vraiment de private jokes à proprement parlé est un plus. Je pense que, malgré l'évocation des noms de certains blogueurs, même les lecteurs qui n'en ont jamais entendu parler saisiront les gags et autres effets comiques.

6a010534b31ab6970c013485f0a610970c-500wi.jpg

On rigole des situations et dialogues absolument hilarants, on se moque en ricanant de certaines réactions et autres clins d'oeil, et on glousse ou grince des dents à propos de certains noms évoqués.

Cette série de titres est absolument à posséder, chaque planche fait mouche, qu'elle soit légère, vulgaire, parodique ou réaliste, il n'y en a pas une que je n'ai pas aimée ou qui m'a laissée indifférente.

Tous les portraits de blogueurs, connaisseurs ou non, habitués ou non, sont brossés et pointés du doigt. On se marre allégrement en reconnaissant même, parfois, certains personnes de notre entourage dans certaines situations.

Ces tomes, c'est du caviar, je ne peux que vous conseiller très vivement d'aller vous les procurer au plus vite chez votre libraire.

En plus, spoiler, Dark Vador a un rôle très important, ici.

 

Mille mercis à Delcourt pour ce moment tellement intense qu'il m'en a donné mal au ventre (de rire, je précise).

500px-Delcourt logo.svg

Commandez Bastien Vivès, Tome 4 : La Blogosphère

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 15:18

Coelacanth-1-soleil.jpg

 

 

Auteur : Kayoko Shimotsuki

Éditeur : Soleil Manga

Prix : 6,99 €

Résumé :

 

Il y a dix ans, Hisano vivait dans un immeuble qui fut détruit par une explosion. Elle aurait dû s'y trouver si, en rentrant de l'école, elle n'avait été renversée par un garçon à vélo couvert de sang. Celui-ci s'enfuit laissant derrière lui un bijou en forme d'écaille de poisson que la petite fille garda comme porte bonheur.

Aujourd'hui lycéenne, elle se retrouve de nouveau plongée dans des évènements troublants. L'un des professeurs de son lycée est assassiné, mettant toute l'école en ébullition.

La nuit même du meurtre, Hisano rencontre un jeune homme possédant un jouet auquel l'écaille trouvée dix ans auparavant semble appartenir.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Je ne sais même pas pourquoi je m'entête à vouloir écrire une chronique à ce manga, parce qu'il est totalement impossible de le décrire ou même d'en parler convenablement.

C'est surtout parce que c'est un gros coup de coeur, et que j'ai quand même envie de vous en parler, de le mettre en avant, en quelque sorte.

 

Hisano a toujours été un peu à part.

Est-ce à cause du mouton qui la suit partout, lui fait constamment des reproches et qu'elle est la seule à voir ?

Ça joue.

Mais depuis cet épisode de son enfance, où tout se mélange un peu, elle se sent en décalage avec le monde qui l'entoure.

Elle essaye de remettre les bouts du puzzle dans le bon ordre, de faire illusion devant les autres, de mener une vie normale. Mais se bouscule quand elle est à nouveau confrontée à la mort, celle d'un professeur.

Une suite d'évènements, d'apparence sans liens entre eux, vont amener la jeune fille à multiplier les découvertes et les questions.

 

Est-ce que c'est un thriller ? Une romance ? Une histoire fantastique ou paranormale ? Un polar ? Ou encore un récit philosophique ?

Et bien je n'en ai absolument aucune idée. Sûrement un peu de tout ça, en fait. Pour vous dire, on y trouve même de l'humour !

Ce qui m'a principalement marqué, en fait, c'est l'esthétisme absolument époustouflant de ce manga, aussi bien dans le dessin que dans la narration ou les personnages. Il se dégage une beauté à couper le souffle, aussi bien dans l'histoire en elle-même, que dans le trait incisif et pourtant tout en finesse.

On se laisse emporter avec une facilité déconcertante par le récit, alors même que l'on n'est pas encore sûr de ce qui est en train de se dérouler sous nos yeux.

Le fait de ne pas totalement saisir l'enjeu de chaque scène, à la façon de certains personnages, est à la fois grisant, angoissant et séduisant. Une mélange perturbant mais délicieux, dont j'ai goûté le moindre changement de saveur pendant ma lecture.

 

Le fait de savoir que ce manga est terminé en deux volumes est assez déstabilisant, car on a l'impression qu'il y a trop de questions encore, qu'un tome ne sera pas assez pour toutes y répondre.

Ce titre est un véritable ovni, indescriptible. Je n'ai aucune idée de comment vous en vanter les mérites, je ne sais pas quel point mettre en avant, ou par quel bout le prendre pour réellement vous faire comprendre à quel point il est à part, et à quel point il est juste excellent.

C'est une découverte géniale qui nous réserve d'incroyables surprises et qui nous fait passer un moment unique.

Je ne peux que vous conseiller de vous ruer dessus et de l'engloutir.

J'ai super hâte d'être le 23 janvier 2013 (c'est loiiiiin) pour découvrir le fin mot de cette extraordinaire histoire.

 

Commandez Coelacanth, Tome 1

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 17:09

9782811609337.jpg

 

 

Auteurs : Youn In-Wan & Yang Kyung-Il

Éditeur : Pika Éditions

Prix : 7,05 €

Résumé :

 

Accusé de gentillesse excessive, le démon Kucabara a été chassé du Monde des Démons. Pour retrouver ses pouvoirs, il décide de devenir "avocat de la défense" des âmes injustement condamnées aux Enfers.

Est-ce le Shinigami, un faucher des Enfers, qui gagnera le procès ou bien au contraire l'accusé sera-t-il déclaré non coupable ?

Le combat légal de Kucabara risque bien d'engendrer une révolution dans le Monde des Démons !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Ça faisait longtemps que je n'avais plus entamé une nouvelle série de mangas, j'étais curieuse de découvrir ce que pouvait donner ce titre, qui sonnait assez original.

 

Quand on parle, dans le résumé, de la "gentillesse excessive" de Kucabara, je m'attendais à voir un mec "trop gentil", un peu benêt, se faisant marcher sur les pieds, tout ça.

Et bien pas du tout !

C'est un démon, avec un sale caractère, parfois vulgaire et à l'humour à deux balles (qui, du coup, m'a fait énormément rire). Ce qu'on appelle gentillesse est surtout, ici, une envie de rendre justice, même aux Enfers.

En effet, plutôt que de condamner directement chaque âme arrivant en Enfer, Kucabara va préférer enquêter pour connaître le fin mot de l'histoire, et essayer de trouver des preuves de l'innocence des gens.

La voilà Avocat des Enfers !

 

J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce tome autant dans la découverte des personnages et du scénario, qu'en lisant son développement et les premières aventures du héros.

Car, pour un premier volume, il est bien fournis et déjà bien riche !

On rencontre plusieurs méchants et on résout avec lui deux "affaires d'innocence".

C'est rythmé, fluide, très agréable, bourré d'humour, d'action et d'émotions.

Le fait que la dessinatrice soit celle qui s'occupe de March Story y contribue pas mal. On retrouve donc des dessins superbes, emportés par un esthétisme dynamique enchanteur et aux visages extrêmement expressifs, transmettant sans aucune peine la moindre émotion.

 

Mais bien que le dessin soit tout simplement parfait, ce qui m'a le plus plu, ici, c'est réellement l'humour.

Kucabara est un démon, et de par ce fait, il sait faire preuve de beaucoup de classe et de bagou.

Mais en dehors de ça, il a souvent l'air ... con.

Il se met dans des situations pas possible, sort des blagues débiles qui tombent à plat, etc ...

J'vous dis pas les éclats de rire que je me suis tapés pendant cette lecture !

On pourrait croire qu'il est une parfaite tête à claques, et que c'est le clown de l'histoire. Et pourtant, sans vous spoiler, je peux vous dire qu'il cache quelques secrets dans sa botte, et que, quand l'un de ceux-ci s'étale au grand jour, j'ai été assez impressionnée, et suis restée interdite, j'ai buggé quelques secondes sur une illustration, pour ensuite étouffer quelques gloussements très féminins.

 

J'adore vraiment le mélange des genres de ce manga, le fait que l'on trouve plusieurs éléments mélangés parfaitement, comme par exemple des dessins magnifiques avec des blagues potaches.

Il y a un équilibre incroyable et ça fait mouche directement !

C'est un titre qui plaira autant aux hommes qu'aux femmes, et qui peut également toucher une tranche d'âge très large.

Je peux vous assurer que c'est un super moment de lecture, et j'attends avec impatience la suite !

Ce premier tome est sorti ce 15 août, la suite est prévue pour le03 octobre. La série est terminée au Japon avec 10 tomes.

 

Commandez Defense Devil T01

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article

C'est Moi Que V'là

  • : Les mots d'Archessia
  • Les mots d'Archessia
  • : Chaque lecture, qu'elle soit livresque, BD-esque, manga-esque ou autres mots avec esque derrière, a droit à un avis avec plein de mes émotions dedans. Avec de vrais morceaux de tripes (miam), de larmes et de fous-rires.
  • Contact

Suivez moi

logo-facebook.jpg

 

http://www.wikio.fr

Fouillez Dans Le Blog

Mes défis

Vous me trouverez là

logo4

http://www.libfly.com/public/images/logo-libflybis.gif

Wikio - Top des blogs - Littérature

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Archessia sur Hellocoton

Mes fournisseurs de rêves

56547434.jpg

monde manga akata

Bayard-Jeunesse1

Editions-Mango.jpg

JC-Lattes

partenariat-LA.jpg

logo martiniereJfiction (1)

milady

167393 158310624217059 158310477550407 304906 621801 n

Logo.jpeg

logo_nathan.jpg

logo-plon.gif

226582 200723769971150 195864473790413 530993 1388427 n

313668_201249833289112_196087323805363_432024_1020967011_n.jpg

174866 112915142131742 6678647 n

Logo-Albin-Michel-Wiz.jpg

 

Trions Tout Ça

 

 

bonial – prospectus et catalogues des magasins à proximité pour moins de co2