Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 13:49

CVT Merlin-tome-2--Les-sept-pouvoirs-de-lenchanteur 8078

 

 

Auteur : T.A. Barron

Éditeur : Nathan

Prix : 15,50 €

Résumé :

 

Merlin a ramené l'espoir à Fincayra, mais l'île vit toujours sous la menace de Rhita Gawr. Lorsque l'esprit maléfique frappe à nouveau, les Fincayriens se tournent vers le jeune garçon : lui seul peut les sauver. Pour cela, il lui faut trouver l'Élixir de Dagda dans l'Autre Monde. Désormais, Merlin n'a pas le choix, il doit apprendre à maîtriser ses pouvoirs.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Rolala, c'que j'ai eu du mal à lire ce livre ...

En fait, ce qui m'a vraiment posé problème ... c'est Merlin ! C'est ballot, hein, que ce soit le personnage principal qui horripile le lecteur ?

Il est geignard, fait tout de travers, a des sautes d'humeur pas possibles, écoute rarement les conseils et n'en fait qu'à sa tête.

Je m'attendais à suivre la quête épique du plus grand enchanteur du monde, et je me suis retrouvée à lire les aventures d'un adolescent qui tape du pied et boude.

Si ça, c'est pas de la déception.

Pour en rajouter d'ailleurs à la mienne, il y a eu la facilité avec laquelle toutes les épreuves sont réussites.

Merlin doit parcourir tout Fincayra pour réussir à découvrir les sept Chants, et ainsi obtenir assez de pouvoir pour mener à bien une quête qui lui tient particulièrement à coeur, et par la même occasion, débuter réellement son initiation d'enchanteur.

Je m'attendais à des épopées incroyables, et au final ... chaque Chant est limite expédié à la va-vite.

Chacun de ceux-ci a bien entendu un symbolisme caché (ouais, pas tant que ça) et il se déroule à chaque fois le même schéma : 1) Merlin arrive quelque part très loin mais très facilement car on l'aide d'une façon ou d'une autre. 2) Il se demande comment trouver la nature du Chant et râle, boude et fait la gueule parce que c'est kro kro dur. 3) Une petite poignée de paragraphes plus tard, il découvre le symbolisme du Chant et Abracadabra, il l'assimile.

Alors, oui, je suis d'accord, c'est un livre jeunesse. Mais quand même, le premier tome laissait présager justement une histoire très riche, de la vraie belle Fantasy accessible à tous les âges toute en étant accrocheuse et bien construite.

Mais ce deuxième volume est tout simplement trop facile, tout est trop vite expédié.

C'est vraiment dommage, et ça a pas mal gâché mon plaisir de lecture.

 

Bon, là je fais ma râleuse et "j'aime bien" commencer par le négatif d'un bouquin (quand y en a) quand j'écris une chronique. Mais pour la défense de ce titre, il n'est pas non plus bon à jeter et réserve quand même des surprises assez sympathiques.

Les différents personnages que l'on rencontre, par exemple, ont tous quelque chose d'agréable et d'intéressant.

On retrouve Rhia, qui est un peu la voix de la raison pour Merlin, et qui heureusement est là pour tempérer ses humeurs et le guider à travers ses épreuves.

Il y a le bouffon déprimé et pas drôle, qui en devient du coup attachant et rigolo. Ce sont les deux protagonistes qui suivront de près notre héros, mais on en trouvera bien d'autres qui vont nous émouvoir et nous étonner. J'ai même eu l'agréable surprise de reconnaître quelqu'un d'important de la légende de Merlin, et je suis curieuse de voir ce que l'auteur lui réserve pour la suite.

Les paysages sont également toujours aussi extraordinaires à parcourir, même si certains sont trop vite survolés à mon goûts.

On en apprend plus sur différents objets magiques et j'ai vraiment hâte d'en savoir plus sur eux et leurs effets.

 

Pour résumer, je dirais que le niveau de cette suite est bien en dessous du premier tome, et j'ai été déçue de la façon dont l'auteur à traiter cette partie importante de la vie de Merlin.

Mais je ne perd pas trop espoir pour la suite, et me dis que, vu comment ce volume se termine, la suite ne peut que nous réserver des surprises énormes.

 

Mille mercis à Nathan pour ce titre qui séduira plus, je pense, les jeunes lecteurs.

logo nathan

 

D'autres avis chez Lire ou mourir, Karline05, Mutinelle, Mycoton32 et Moody.

 

Commandez Merlin, Tome 2 : Les sept pouvoirs de l'enchanteur

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantasy
commenter cet article
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 23:28

livre-les-chimeres-de-l-aube-577-3.jpg

 

 

Auteur : Charlotte Bousquet

Éditeur : L'Archipel (Collection Galapagos)

Prix : 15,50 €

Résumé :

 

Berlin, territoire en ruines rongé par la forêt, où s'affrontent les clans, où Chimères et Mutants vivent en parias. Anja, une sirène, sauve la vie d'un mens. A ses tatouages, elle reconnait un membre du clan d'Ishtar, des guerriers connus pour leur cruauté. Mais il est trop tard : un regard a suffi pour qu'Anja tombe amoureuse de lui.

 

Quand Fast, un hybride, est capturé, Anja décide de demander son aide à celui qu'elle a sauvé. elle ingurgite une drogue qui camoufle temporairement ses écailles et parvient à l'approcher. Pendant ce temps, un tueur hante les bas-fonds de la ville, laissant derrière lui des victimes vidées de leur sang. Des victimes qui ressemblent beaucoup à Anja...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Moi qui était très (très !) impatiente de lire une histoire de sirènes (il n'y en a vraiment assez. Messages aux auteurs : écrivez sur les sirènes !), j'avoue être légèrement déçue par celle-ci.

D'ailleurs, même si j'ai retrouvé les éléments que j'aimais dans les tomes précédents, celui-ci m'a quand même moins emballée, au final ...

 

Bon, de base, quand on me dit sirène, je vois la créature des mers, vivant sous l'eau, tout ça.

J'aurais du me douter que cela ne serait pas la même chose dans l'univers créé par Charlotte Bousquet. Ici, Anja est une chimère. Sous sa forme humain, elle possède des écailles à ses tempes, ainsi qu'une voix enchanteresse. Dès qu'elle touche l'eau, des branchies et une queue se forment sur son corps, et elle embrasse son côté sirène.

Malheureusement, on ne la voit pas très souvent sous cette forme, ce que j'ai trouvé assez dommage, même si il faut bien admettre que ça colle mieux au récit, du coup.

J'ai eu beaucoup plus du mal à rentrer dans l'histoire dès le début, en fait. J'ai trouvé le rendu très brouillon, et je peinais à complètement accrocher et me fondre dans cette nouvelle aventure.

Personnellement, la première partie me semble presque inutile, au fond. Je comprend que c'est pour mieux connaître Anja et le monde qui l'entoure, mais je ne peux m'empêcher d'avoir une étrange sensation d'incompréhension par rapport à cette première partie. Cette histoire de tueur dans l'ombre d'Anja m'est un peu passée par-dessus la tête ...

 

Là où j'ai vraiment eu l'impression de plonger enfin dans le récit, c'est dès la deuxième partie, avec le sauvetage de ce Mens.

Impossible de ne pas voir le clin d'oeil au conte d'Andersen, tant les ressemblances sont nombreuses. Et pourtant, l'auteur arrive a vraiment bien y apposer sa marque et à la tourner en une aventure très personnelle et originale.

Le début de ce conte de fées, où la jolie sirène prend une potion pour pouvoir approcher son aimé sans dévoiler sa vraie nature, tourne vite au cauchemar et au drame.

Révélations, douleurs, dilemmes, perte de soi et atrocités en tous genres attendent notre petite sirène, et c'est presque avec dégoût que les chapitres s'enchaînent et, avec eux, les questions sur ce que l'avenir lui réserve.

 

Je sors de cette lecture avec des sentiments vraiment très mitigés.

J'ai beaucoup aimé la deuxième partie du livre, j'ai toujours autant adoré les passages où on voit notre narratrice principale et l'évolution de sa situation, l'écriture reste sublime, poétique et réaliste, presque lyrique mais parfois très dure et cruelle, et cet univers de chimères est fascinant à découvrir à chaque fois et s'y balader est un plaisir.

Mais de l'autre côté, je n'ai pas du tout accroché à la première partie, qui m'a parue très longue et sans grand intérêt, et au final, Anja s'est révélée une narratrice pas spécialement agréable à suivre, très faible, qui accumule les mauvais choix. Même si certaines scènes me serraient le coeur, j'avais quand même plus souvent envie de la baffer et de la secouer que de la plaindre.

Du coup, en comparaison, j'ai bien moins aimé ce volume que les précédents, qui m'avaient enchantés par bien plus d'aspects.

La question étant, arrive-t'on à la fin ou, comme Shéhérazade, Najma nous réserve encore mille et une histoires de chimères ?

 

Mille mercis à Galapagos, qui nous propose quand même ici un livre original dont je suis toujours autant amoureuse de la couverture.

-LOGO GALAPAGOS DOS

 

D'autres avis chez Lanyla, Zina, Mycoton32, TheChouille et Mutinelle.

 

Commandez Les chimères de l'aube: La peau des rêves

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantasy
commenter cet article
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 22:57

9782732454191.jpg

 

 

Auteur : Cat Hellisen

Éditeur : La Martinière Jeunesse

Prix : 14,90 €

Résumé :

 

À Pelimburg, au bord de l’océan, le pouvoir est détenu par ceux qui maîtrisent la magie, les Lamias. Les autres, les Hobs, doivent se contenter des bas fonds. Mais le mécontentement gronde et un vent de révolte souffle sur la ville ...

Pour échapper à un mariage arrangé par son frère, Felicita, fille cadette d'une prestigieuse famille, quitte sa prison dorée en faisant croire à sa mort.

La voici libre, mais seule au coeur d'un monde en plein bouleversement.

Malédictions, manipulations, trahisons, désirs, sacrifices, ... C'est au coeur de la tourmente que Felicita trouvera sa voie.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Fiou, quel livre ...

Un truc que j'adore avec La Martinière Jeunesse, c'est qu'il arrive à dénicher des titres souvent très originaux et intenses, mais ce qui change surtout, c'est que ce sont souvent des one-shot. Dans ce paysage littéraire YA qui fourmille de séries parfois longues, je trouve ça très agréable de pouvoir entamer et refermer un même livre en ayant vécu une aventure dans son intégralité.

Et ce n'est pas parce qu'il n'y a qu'un tome qu'il y a moins à vivre, au contraire ...

 

Felicita est une Lamia, elle fait partie de l'aristocratie et possède le pouvoir de manier l'air. Dans cette caste régie par les hommes, les femmes n'ont pas un destin des plus enviable, malgré l'opulence ambiante.

Quand sa meilleure amie, et la seule personne qu'elle ai jamais aimé se suicide, la jeune fille n'en peut plus et s'en va, simulant sa propre mort.

La voilà dans les bas-fonds de la ville, où elle devra apprendre à travailler et à bien s'entourer pour survivre. Quand elle atterrit dans un squat où divers vagabonds s'entraident, elle pense s'être trouvé un abris si pas confortable, mais au moins sûr.

Elle se rendra vite compte qu'une terrible menace n'en est pas moins présente, et qu'elle est prête à s'abattre sur la ville.

 

Je ne sais même pas par quoi commencer pour vous parler de cette petite perle qu'est Rouge est l'océan.

On est dans un univers semblable à de la Fantasy, plein de magie et peuplé de diverses créatures fantastiques. Mais la première chose qui m'a marquée, c'est la misère ambiante. Les dragons ont été chassés, les licornes sont utilisées par les nobles pour tirer les carrosses, et il n'est pas rare de voir des Lamias Infériors être prostituées.

Le ton est donné dès le début : c'est sombre, sale, cruel et même la magie n'arrive pas à rendre le décors plus coloré.

Et pourtant, dans ce monde fantastique, on peut trouver des sujets très actuels, comme la guerre des sexes, l'homosexualité, la drogue, les révoltes du peuple, etc ...

J'ai aimé voir ces sujets se fondre parfaitement dans cet univers imaginaire. Tout s'emboîte parfaitement, comme le fait que, pour pouvoir utiliser leur magie, les personnes qui en sont dotées doivent utiliser le scriv, substance très addictive qui n'a pas que des bénéfices.

Ce sont des détails, mais ils ont rendus cette lecture vraiment prenante et immersive.

 

Pour ce qui est des personnages, je n'ai pas toujours été très fan de Felicita, et pourtant, je dois bien admettre que c'est une "héroïne" très crédible et réaliste. Après tout, c'est une noble qui ne connaît presque rien en dehors de sa maison, et qui doit apprendre à faire face à la dureté de la ville dans les rues.

Elle apprend pas à pas, elle grandit avec ses erreurs et en voyant les horreurs autour d'elle.

Donc, même si je ne l'ai pas spécialement adoré, elle a remué quelque chose en moi, et j'ai fini par la trouver très attachante (entendez par là que j'avais envie de la serrer dans mes bras en pleurant).

Nous avons toute une palette de personnages tous plus intéressants les uns que les autres, et même si on ne sait que quelques éléments sur chacun, ça ne les rend pas moins fascinants et géniaux à suivre au fil des chapitres.

Hob, Lamia, Vampire, noble ou pauvre, bon ou mauvais, ils apportent tous une profondeur, quelque chose de très fort au récit.

 

Mais cette histoire serait sans doute bien moins excellente si elle n'était pas portée par la magnifique plume de Cat Hellisen. Mélancolique, poétique, suave, fluide et forte en émotion, c'est une écriture extrêmement riche et vraiment particulière, possédant quelque chose d'unique que j'ai du mal à décrire.

Il y a de la facilité, du naturel qui s'en dégage, comme si les mots étaient sortis tout seuls de sa main pour se couler sur le papier.

Ce n'est pas un récit joyeux, et il y a beaucoup de tristesse qui se dégage de ces pages, mais elle possède quelque chose de doux, de presque attendrissant. Comme si, malgré tout, dans la crasse, la misère et la douleur, on sentait cette petite boule chaude d'espoir qui pulsait légèrement.

C'est vraiment dur de réussir à mettre des mots sur ce que j'ai pu ressentir, tellement il y a de sentiments différents qui se sont bousculés en moi durant les moments que j'ai passé avec ce titre.

J'en ressors le coeur serré, ayant l'impression d'émerger d'un rêve dont je ne suis pas sûre à 100% qu'il ai été beau ou déprimant.

Sûrement un peu des deux.

 

Ce livre est une véritable belle expérience à vivre, un petit bijou qui brille par son originalité, ses sujets traités et la superbe qualité de son écriture.

Il ne me reste qu'à vous le conseiller très, très chaleureusement (avec les yeux du Chat Potté), et vous souhaiter un extraordinaire voyage en sa compagnie. Le mien fut formidable.

 

Mille mercis à La Martinière Jeunesse pour ce superbe coup de coeur très émouvant.

logo martiniereJfiction (1)

Un autre avis chez Karline05.

 

Commandez Rouge est l'océan

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantasy
commenter cet article
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 23:14

9782740430002.jpg

 

 

Auteur : Manon Fargetton

Éditeur : Fleurus Éditions (Mango)

Prix : 13,70 €

Résumé :

 

"Le temps joue contre moi, contre nous, contre tout ce qui vit. Je dois aller au bout. Je ne peux pas m'arrêter en route, pas maintenant."

 

Je m'appelle June, j'ai quinze ans. Je suis la dernière héritière des Sylphes et la seule à pouvoir rétablir l'harmonie dans un monde où le chaos domine. Trois sources doivent être réactivées. Avec mon frère Locki et mes compagnons, il me faut à présent me mettre en quête de la deuxième. Mais nos ennemis sont partout, y compris dans ces tours de verre qu'il nous faut infiltrer, pleine de fous et de dangers, d'espoir et de musique ...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Le premier tome des aventures de June avait pas mal attisé ma curiosité, surtout de par son univers riche et très original.

J'avais passé un bon moment, et je me demandais ce qu'allait nous réserver la suite.

Jamais je n'aurais imaginé que cela allait être une telle pépite.

 

Dès les premières lignes, on ressaute dans l'histoire à pieds joints.

June passe des instants merveilleux avec Jonsi, elle a enfin trouvé le bonheur et la paix.

Vraiment ?

Elle n'oublie pas son destin et les terribles épreuves qui l'accompagnent. Elle doit continuer, et réactiver encore deux sources. Beaucoup de chemin doit encore être parcouru.

La peine dans l'âme, la voilà repartie dans sa quête, qui sera autant source de joies que de pertes.

 

Waw. Juste waw.

Avec ce deuxième tome, j'ai l'impression d'avoir redécouvert un tout autre univers.

J'veux dire, le premier était déjà très bien, mais là, on est passé à un niveau supérieur, c'est juste excellent et superbe ! Manon Fargetton nous offre une histoire d'une beauté rare portée par une écriture forte et délicate en même temps.

Au-delà du récit vraiment, vraiment très beau et riche, c'est surtout la plume de l'auteur qui m'a séduite et emportée toute entière.

Il y a de la musicalité dans ses mots, tout est couleurs, vibrances, émotions. Cette écriture est délicieusement visuelle et sonore, on se laisse porter comme par une chanson qui nous touche directement au plus profond de nous, vous savez, celle que l'on a envie d'écouter les yeux fermés et qui nous entraîne dans un autre monde. C'est l'effet qu'a eu sur moi ce livre.

Manon Fargetton arrive à décrire des sentiments, des sensations et des réactions avec une justesse incroyable, le tout parfaitement nuancé. C'est fou l'immersion que j'ai ressentie avec ce roman.

Elle a réussit à faire chanter le papier, et je peux vous l'assurer, c'est magique.

 

Pour ce qui est de l'histoire à proprement parler, on peut dire que ça avance !

Nos aventuriers partent à la recherche de la deuxième source, et vont découvrir un endroit bien étrange, où les gens sont séparés de manière bien distincte.

Il y a ceux qui vivent au sol, pauvres, ne se nourrissant que ce qu'ils peinent à cultiver dans l'extrême humidité ambiante. Et il y a ceux qui vivent dans d'énormes tours, qui ne manquent de rien, vivent dans la fête et l'opulence et ne se soucie guère de ceux d'en bas.

J'ai été heureuse de constater que l'auteur a choisi de ne pas mettre en avant un manichéisme quelconque, et encore une fois, elle a misé sur la nuance et en a fait quelque chose de très fouillé, recherché et équilibré.

J'ai adoré me balader dans cet endroit, rencontrer ses habitants, découvrir ses fonctionnements, etc ...

Il y a quelque chose de très fort qui s'en dégage, et l'on peut y trouver de très beaux contrastes, comme le fait que l'ambiance y soit pesante, sombre et oppressante, mais qu'au milieu de toute cette humidité collante et cette misère, on va trouver parfois des visages radieux, des êtres porteurs d'espoir et de lumière.

Je ne peux pas vous donner vraiment d'exemples pour ne pas vous spoiler, mais croyez-moi, c'est tout simplement magnifique.

 

Là où j'ai également été ravie, c'est au niveau des personnages. Beaucoup d'évolutions dans ce volume !

June apprend que les pertes, les sacrifices et les peines font aussi partie du fait d'avancer et d'apprendre, elle va rencontrer d'autres personnes qui lui montreront d'autres facettes des êtres humains (aussi bien "bonnes" que "mauvaises"), et d'autres compagnons vont avoir droit à leurs coups de projecteurs plus ou moins appuyés, comme Locki, qui subit des changements inquiétants ...

Mais les passages que j'ai dévoré avec encore plus de plaisir, sont ceux sur les Veilleurs.

On passe beaucoup plus de temps avec eux, et on apprend à les connaître bien mieux. On s'attarde plus sur qui ils sont, en tant que personnes, et les situations dans lesquelles leur situation peut les mettre.

J'ai découvert avec délectation des gens, au fond, presque comme les autres, qui ont autant de joies et de peines que June au fil de ses aventures.

Un bout du voile s'est levé, et j'ai trouvé extraordinaire de pouvoir m'y glisser aussi souvent.

 

Si je m'écoutais, je vous raconterais telle ou telle scène, vous raconterais plein d'anecdotes et de dialogues qui m'ont amusés, émues, fait sourire ou pleurer. Mais bon, à ce moment-là, ça serait tout de suite moins génial pour vous de lire le livre.

Mais franchement, pour le moment, c'est pour moi LA belle surprise de 2013 qui m'a enchantée d'un bout à l'autre.

Manon Fargetton a un talent hallucinant, et je ne peux que vous encourager à le découvrir au plus vite.

C'est un bouquin magique, qui chante et vole, empreint de poésie et d'émotions fortes, qui m'a fait rêver et qui ne me donne qu'une envie : réclamer à corps et à cris la suite !

Servie par une plume d'une qualité bluffante qui m'a époustouflée, ce récit fantastique s'est creusé une p'tite place au chaud dans mon coeur.

 

Mille mercis à Fleurus Éditions pour cette histoire à couper le Souffle.

Editions Mango

 

D'autres avis chez Alittlematterwhatever, Wilhelmina, Karline05, Petit-lips, LaureduMiroir, Lanyla et Mycoton32.

 

Commandez June Tome 2 : Le choix

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantasy
commenter cet article
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 15:44

Sous-le-signe-du-scorpion.jpg

 

 

Auteur : Maggies Stiefvater

Éditeur : Hachette Jeunesse (Black Moon)

Prix : 18 €

Résumé :

 

Chaque année au mois de novembre se déroulent les courses du Scorpion. Les cavaliers doivent tenir le plus longtemps possible sur leurs dangereuses montures, des étalons de mer cannibales.

Cette année, Sean Kendrick, dix-neuf ans, tente de nouveau sa chance, bien décidé à arriver premier. Puck Connolly, quant à elle, n'aurait jamais imaginé participer un jour à la course.

Mais le sort en a décidé autrement.

Certains concourent pour gagner, d'autres pour survivre.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Après sa superbe saga des Loups de Mercy Falls, j'avais hâte de lire un autre titre de Maggie Stiefvater, et pourtant, quand j'ai eu celui-ci entre les mains, j'ai mis du temps avant de me décider à le lire. J'avais un peu peur d'être déçue, je ne savais pas trop à quoi m'attendre, malgré les critiques élogieuses sur d'autres blogs.

Après avoir tergiversé un long moment, je me suis enfin décidée à l'ouvrir, et j'ai laissé la magie des mots de Maggie m'envahir.

 

Sur une petite île côtière, on peut voir d'étranges et dangereuses créatures que l'on ne rencontre nulle part ailleurs : les capaill uisce : des chevaux marins qui viennent parfois sur la plage se nourrir de sang et de chair.

Au fil du temps, les hommes ont appris à les chasser, les capturer et même les dresser, même si la magie en eux est tout le temps en éveil et leurs appétits toujours présents. Une course a même lieu chaque année, en novembre, là où l'appel de l'eau est le plus puissant pour eux.

Cette course fait chaque année des morts, mais l'attrait du premier prix est le plus fort.

Sean, dont le père est mort neuf ans plus tôt dans cette compétition, est maintenant un dresseur incroyable, et a déjà gagné la première place quatre fois. Mais cette année, le prix qu'il pourrait recevoir est bien plus important que les précédents.

Puck vit seule avec ses deux frères depuis que leurs parents sont décédés. Si elle ne veut pas perdre le peu qu'elle possède, il lui faut réaliser l'impossible : gagner la course, même si elle est une femme, et qu'elle compte bien monter son propre cheval, une jument tout ce qu'il y a de plus ordinaire.

Ces deux vies vont se croiser, et de cette rencontre va naître des changements que personne sur l'île n'aurait pu envisager.

 

Pfiou, quel coup de coeur avec ce titre. C'est bien simple, tout y est excellent et tout est là pour nous faire passer un moment extraordinaire et unique.

Dès le début, l'ambiance est posée, avec une île pleine de falaises, où presque tout le monde se connaît, où le temps est le plus souvent maussade, on a une impression pesante et quelque peu oppressante, un peu morne.

Le ton est donné, et avec la présence des capaill uisce, on a un récit plein de nuances, entre mélancolie et fougue, teinté de gris et de rouge.

D'ailleurs, j'ai adoré la mythologie qu'a créée l'auteur, avec ces créatures fantastiques vivant dans ces eaux. Je ne vais pas m'étaler de long en large, histoire de vous laisser le plaisir de la découverte, mais ces chevaux des mers sont aussi merveilleux que mortels, et ils sont en grande partie responsable de la qualité de ce roman. Plus que des animaux, ce sont des personnages à part entière qui ont des rôles très importants dans la vie des habitants.

 

Maggie est douée pour nous présenter des personnages forts, qui sortent de l'ordinaire et qui sont réellement hyper travaillés, fouillés. Elle nous le prouve particulièrement ici avec Sean et Puck, mais également avec toutes les autres personnes gravitant autour d'eux.

Là aussi, je vais essayer de ne pas trop vous parler d'eux, de ce qu'ils sont, de ce qu'ils cachent en eux. Mais laissez-moi vous les présenter en quelques mots :

Sean est un jeune homme très fermé, qui est un peu "l'homme qui murmurait à l'oreille des capaill uisce" et dont son seul semblant de bonheur est de s'occuper d'eux.

Malgré son jeune âge, sa réputation n'est plus à faire et il est connu et respecté sur l'île, mais ce n'est pas pour autant que les gens cherchent sa compagnie. Il a des désirs assez simples, et pourtant ils lui semblent hors de portée. Sa vie changera quand il aura enfin l'occasion de les réaliser, mais sous certaines conditions.

Puck est une jeune fille pleine de fougue et au mauvais caractère. Vivant seule avec un frère plus grand, et un autre plus jeune, elle est prête à tout pour garder les choses comme elles sont, et se bat bec et ongle pour protéger son semblant de famille.

Quand son aîné lui apprend qu'il va les quitter pour vivre sur le Continent, sa détermination est sans égale : elle va participer à la course et la remporter, comme ça, ils auront assez d'argent et son frère n'aura pas à partir.

La rencontre de Sean et Puck, c'est un peu un ouragan contre un chêne. Deux extrêmes confrontés l'un à l'autre, ça chamboule beaucoup de choses.

Ils vont apprendre à se connaître l'un l'autre, et surtout apprendre beaucoup sur eux-même. Une amitié aussi improbable que forte va naître, et beaucoup de puissance, d'émotions s'en dégage.

Grâce à la narration à deux voix, on a une immersion totale et parfaite dans les esprits de nos deux héros, et plus on les connaît, plus on les aime, on s'attache à eux, on se réjouit pour eux, on souffre avec eux.

 

C'est difficile à exprimer, j'ai vraiment du mal à mettre des mots sur ce que j'ai ressenti pendant ma lecture.

C'est un récit formidable, plein de magie et d'émotions fortes, où tout, chaque élément, chaque action, chaque personnage a son importance.

J'adore le soucis du détail dont fait preuve Maggie, et loin d'alourdir ou de ralentir la lecture, cela la rend plus riche, plus fascinante et plus addictive.

J'ai été incroyablement émue, emportée par un torrent de sentiments variés, et j'avoue que j'ai refermé ce livre en pleurs.

Un roman absolument sublime qui vous emportera dans une aventure formidable et dure, aussi belle que cruelle. Je recommande très, très chaudement à quiconque veut vivre quelque chose de différent et de très fort.

 

Mille mercis à Black Moon pour ce moment inoubliable.

partenariat-LA

 

D'autres avis chez Liliebook, Bookenfolie, Cajou, Alittlematterwhatever, Amadis, Seelis, L@ura et Acsylé.

 

Commandez Sous le signe du scorpion

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantasy
commenter cet article
25 décembre 2012 2 25 /12 /décembre /2012 21:51

15822_aj_m_1815.jpeg

 

 

Auteur : T. A. Barron

Éditeur : Nathan

Prix : 15,50  €

Résumé :

 

Le jeune Emrys ignore tout de son identité. Ses premiers souvenirs remontent à l’âge de sept ans, lorsqu’il s’est réveillé sur une plage…

Une femme guérisseuse, Branwen, prétend être sa mère. Mais il refuse de la croire.

Aujourd'hui adolescent, Emrys est déterminéà découvrir qui il est. D'autant qu'il s'est mis à développer des pouvoirs hors du commun, qu'il ne parvient pas à contrôler.

Sa quête le mène sur la mystérieuse île de Fyncaria, peuplée de créatures aussi merveilleuses qu'inquiétantes.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Voilà un résumé intéressant et alléchant.

Bien que n'étant pas à fond dans le sujet, j'aime beaucoup les aventures autour de la Table Ronde, mêlant Chevalerie, aventures et magie, avec plein de personnages marquants et hauts en couleurs, comme le très célèbre Merlin.

On a déjà eu droit a pas mal de version du Mage, aussi bien sur papier que sur écran, et bien qu'il y en a qui parlent de ses débuts aux côtés d'Arthur, on continue à ne pas savoir grand chose sur cette emblématique personne.

Ici, l'auteur remonte plus loin, et invente totalement une enfance pour Merlin, débutant à ses 7 ans, quand il ne savait encore rien de sa destinée et de ses pouvoirs.

 

C'est un livre bourré d'action, où chaque chapitre révèle une tonne de mystères, de magie et d'aventures plus incroyables les unes que les autres.

Dès le début, on sent que l'on va vivre une épopée intense, aussi bien en rencontres qu'en émotions et en scènes fascinantes.

Tout est vibrant de magie, elle entoure Emrys (quand il ne s'appelait pas encore Merlin) dans chaque chose, chaque être, et la découverte de celle-ci et de tout ce qu'elle comporte, à travers ses yeux, est quelque chose de formidable et réellement grisant.

Déjà, rien que le personnage en lui-même est génial à suivre. Il possède l'innocence de l'enfance, mais des expériences sombres et un passé oublié ont fait de lui un enfant blessé, déjà un peu blasé par la vie. Il y a une grande mélancolie qui l'entoure, mais c'est l'espoir restera son meilleur moteur, d'un bout à l'autre de ses aventures.

 

Il n'est pas évident de parler de ce livre sans risquer d'en dévoiler de trop gros morceaux, car il est extrêmement riche ... en tout !

C'est fou, il contient une dose phénoménale d'aventures, d'expériences humaines et magiques, de découvertes, de rencontres, de pertes, de paysages, ...

On peut dire que l'auteur sait garder l'intérêt du lecteur sur la longueur ! Impossible de s'ennuyer, il se passe toujours quelque chose d'intéressant, et c'est un véritable ravissement de suivre Emrys dans ses différentes quêtes plus époustouflantes les unes que les autres.

Je crois que les enfants seront absolument enchantés par ce bouquin, ils vont partir dans un voyage qui les fera vivre et voir mille et une choses, ils apprendront et s'émerveilleront en même temps qu'Emrys.

En tout cas, c'est le genre de titre que j'aurais rêvé d'avoir étant petite. Et vu la joie que j'ai éprouvé à le lire encore maintenant, je me dis que les parents prendront autant de pied que leurs enfants à leur lire cette épopée !

Il convient vraiment à tous les âges, il m'a personnellement complètement séduite par sa magie omniprésente et ses paysages tantôt de toute beauté, tantôt noirs et inquiétants.

Par plusieurs aspects, il m'a un peu fait penser au Seigneur des Anneaux, tellement il est complet, haletant et plein à craquer d'évènements divers et de personnages attachants.

 

N'hésitez pas à goûter à cette folle aventure, chez votre libraire dès le 10 janvier 2013 !

 

Mille mercis à Nathan pour ce livre qui m'a fait voyager et rêver.

logo nathan

 

D'autres avis chez Tiboux, Soleya, Emyline, Ptitelfe, Chookette et MarionJB.

 

Commandez Merlin tome 1 - les années oubliées

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantasy
commenter cet article
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 13:49

fille_braises_ronces_rae_carson.jpg

 

 

Auteur : Rae Carson

Editeur : Robert Laffont (Collection R)

Prix : 14,90 €

Résumé :

 

Princesse d'Orovalle, Elisa est l'unique gardienne de la Pierre Sacrée. Bien qu'elle porte le joyau à son nombril, signe qu'elle a été choisie pour une destinée hors normes, Elisa a déçu les attentes de son peuple, qui ne voit en elle qu'une jeune fille paresseuse, inutile et enveloppée...

Le jour de ses seize ans, son père la marie à un souverain de vingt ans son aîné. Elisa commence alors une nouvelle existence loin des siens, dans un royaume de dunes menacé par un ennemi sanguinaire prêt à tout pour s'emparer de sa Pierre Sacrée.

Délaissée, humiliée, la princesse devra s'affirmer au milieu des intrigues de la cour, du grondement d'une guerre inévitable et des mirages de l'amour.

Il lui faudra puiser en elle le courage nécessaire à sa survie et à celle de son peuple. Accepter enfin d'être l'Elue de son propre destin.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Pour continuer dans sa lancée, la Collection R nous présente à nouveau un titre original, sortant de l'horizon de ce que nous propose généralement la littérature pour jeunes adultes, et possédant ce petit quelque chose qui en fait un livre unique et extrêmement agréable à lire.

Cette fois-ci, c'est un livre d'Heroïc Fantasy à la sauce YA !  Un sacré mélange.

 

Elisa est une princesse, et elle est en plein préparatifs de son mariage avec le souverain d'un Royaume voisin.

Ça fait rêver, non ?

Non. Pas pour elle. Elle est très grosse et ne rentre pas dans sa robe de mariage, elle transpire à cause du stress, s'attend déjà à recevoir des quolibets variés dans sa nouvelle demeure, a peur de partir loin de sa famille et n'a qu'une envie, se réfugier dans un coin pour pleurer et manger une réconfortante pâtisserie.

Le fait qu'elle soit l'élue du Destin et qu'elle possède une pierre incrustée dans son nombril lui rappelant qu'elle a une destinée hors du commun ne suffit pas à la réconforter, ni à la faire se sentir mieux dans sa peau.

Mais elle a beau déprimer, les évènements doivent quand même s'enchaîner, et elle est poussée devant l'autel.

Ça sera le début d'une nouvelle vie, pleine de peurs et de doutes, mais également de découvertes. C'est entourée de dangers et de gens différents d'elle qu'elle grandira. Mais cela sera t-il suffisant pour devenir une vraie Princesse et mériter le titre d'Elue ?

 

Déjà, Elisa est une anti-héroïne à laquelle je me suis attachée presque instantanément, et pour laquelle j'ai ressentis énormément d'empathie.

Je pense que n'importe quelle fille un minimum enrobée ne pourra que s'identifier à la jeune fille.

A 16 ans, elle ressent tous les complexes, toutes les hontes, tous les embarras qu'une fille à rondeurs peut endurer, et son statut de Princesse ne change absolument rien à tout ça.

Le rendu de ses pensées, ses doutes et son dégoût d'elle-même est incroyable de justesse et de réalisme. Sans pour autant ménager le lecteur ou édulcorer quoi que ce soit, d'ailleurs.

Rien que pour cet aspect, j'ai trouvé ce livre formidable et diablement prenant, très immersif.

 

Ce titre est avant tout un livre de Fantasy, un peu dans le genre du Trône de Fer.

Des personnages aux grandes destinées, des complots entre les puissants du Royaume, des guerres intestines, des espions, des alliances, de grandes épopées, etc ...

Il y a donc un important chapitre politique, qui prend une grande place dans l'histoire.

Tout ça, c'est pas vraiment mon truc. Je préfère suivre les aventures, les combats, les découvertes et les relations entre les personnages (si y a de la romance en plus, je suis aux anges).

Et bien le miracle a lieu, ici, grâce au savant équilibre entre Fantasy et YA, justement !

D'un côté nous avons beaucoup de politique et d'histoire du Destin (la religion en cours dans ce récit), mais portées par la vision d'une adolescente avec ses sentiments, ses doutes, ses peurs et ses envies.

Ça donne une toute autre dimension, du coup, à ces aspects-là, et ça les rend tout de suite beaucoup plus clairs et digestes, plus faciles à suivre.

 

L'aspect romance, quant à lui, est vraiment savamment dosé.

Il est fortement présent au début, grâce au mariage et aux pensées d'Elisa, assez typiques dans ce genre de situation.

Son futur époux est d'ailleurs vraiment séduisant et parfaitement mis en valeur par l'auteur et la vision émerveillée de la jeune fille.

Après, c'est vraiment intéressant de voir comment tout ceci évolue. Le regard que porte Elisa envers son époux évolue en même temps que celui qu'elle porte sur le monde et sur elle-même.

Le romantisme se fait beaucoup plus discret pendant une bonne partie du livre, pour s'insinuer doucement dans la narration et dans la vie de la Princesse. C'est à peine si on le remarque, et c'est une rafraîchissante surprise, très agréable, quand il pointe ouvertement le bout de son nez.

Bien que l'amour ne soit pas au centre de ce bouquin, il y apporte quand même une force considérable et sera, mine de rien, une raison pour Elisa de faire un premier pas en avant. Et comme on dit, c'est souvent le premier pas le plus important.

 

On évolue ici dans un univers vraiment riche, avec des personnages incroyables, des peuples étranges, des coutumes originales et pourtant pas si éloignées des nôtres.

Un élément qui m'a beaucoup plu mais qui pourrait en déranger plus d'un, à mon avis, c'est le côté très religieux de l'histoire.

Ici, c'est le Destin qui guide beaucoup de monde, à qui on consacre des églises, etc ...

Mais franchement, je n'y ai vu qu'une version à la mode Fantasy de la religion Catholique. Remplacez Dieu par le Destin, et le reste est un peu coulé dans le même moule.

Cela dit, c'est très bien écrit et son utilisation dans l'histoire est judicieuse et adaptée, donc j'ai trouvé ça plutôt génial. Mais je ne doute pas que beaucoup y verront des "bondieuseries" à profusion et pourront être gênés dans leur lecture par ceci.

 

C'est un roman vraiment passionnant et très riche, facile à lire, porté par une anti-héroïne hyper attachante et, au fond, très moderne.

J'ai passé d'excellents moments lors de cette lecture, et j'ai vécu une incroyable aventure en sa compagnie.

 

Mille merci à la Collection R pour ce livre original bourré de qualités !

 

313668 201249833289112 196087323805363 432024 1020967011 n

 

D'autres avis chez MyaRosa, Kelith, petit-lips, Seelie, Mutinelle, Phooka, Setsuka, Galleane, nymeria, Matilda et Cirilai.

 

Commandez La fille de braises et de ronces, Tome 1

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantasy
commenter cet article
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 15:24

9782809806359_1_75.jpg

 

 

Auteur : Charlotte Bousquet

Editeur : L'Archipel (Galapagos)

Prix : 14,95 €

Résumé :

 

"Si je te revois, je te tue."

Pour avoir protégé Axel de ses frères d'armes, Cléo est condamnée à l'exil. Recueillie et soignée par les Chimères, la jeune fille découvre, malgré le soutien de Lyn sa jumelle, un monde dont elle se sent exclue. Par certains hybrides, qui voient en elle une menace. Par celui dont elle a sauvé la vie.

Et puis, il y a les cauchemars, toujours plus violents, plus réels. Qui sont les véritables meurtriers de ses parents? Déterminée à découvrir la vérité, Cléo, accompagnée d'Axel qu'elle aime sans espoir de retour, se risque sur une dernière piste. Une piste d'encre et de flammes...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

J'avais déjà lu le premier tome de La peau des rêves avec beaucoup de plaisir, bien que ma lecture ai parfois buté sur certains passages un peu longs ou brouillons.

Ce deuxième tome est une suite encore meilleure, plus riches, avec des personnages plus cohérents et plus travaillés, une histoire plus touchante et un univers plus fascinant.

 

Cléo s'est vue obligée de quitter les siens et de suivre la soeur Lyn dans son clan à elle, peuplé de chimères.

La jeune fille va devoir essayer de s'intégrer dans ce peuple alors qu'elle a été élevée uniquement dans le but de les exterminer.

Mais que faire quand les liens du sang sont en jeu ? Et quand ceux, plus douloureux encore, du coeur, se tissent ? Car il faut bien qu'elle se rende à l'évidence, Axel, l'ailé qu'elle a rencontré dès le début de cette histoire, est devenu l'homme auquel elle pense nuit et jour.

Réussira t-elle à se faire accepter par ce clan qui la voit comme une ennemie ? Est-ce possible de tourner définitivement le dos à celui qui l'a éduquée ? Celui qui l'aime la regardera t-elle avec autre chose que du dégoût dans le regard ? Et, surtout, arrivera t-elle à dénouer les fils du mystère de leur passé, à Lyn et à elle ?

 

Dans le premier volume, j'avais adoré les passages concernant les chimères. Qu'elle ne fut pas ma joie de découvrir que la grande majorité de cette suite se déroulait chez ces êtres fascinants !

D'ailleurs, je dois bien admettre que je n'avais pas su saisir tous les aspects de Cléo, et n'avais donc pas su l'apprécier à sa juste valeur. Nuit brûlée m'a permis de connaître d'autres facettes de sa personnalité, où elle fait preuve de beaucoup d'humilité, et d'une fragilité totalement désarmante, la rendant instantanément attachante et précieuse à mes yeux.

De plus, les sentiments qu'elle développe pour Axel sont intenses et poignants, on ne peut qu'être touché par cet amour à sens unique qui lui déchire le coeur. C'est tellement bien décrit, en plus ... je vous dis pas la douleur que j'ai pu éprouver lors de certaines scènes. Extrêmement beau.

Les autres personnages, bien que quelque peu éclipsés par Cléo, restent quand très intéressants et attachants, surtout grâce à la vision qu'en a la jeune fille.

Lyn est une soeur au grand coeur qui fera tout pour aider la seule famille qui lui reste. Et Axel ... pfiou, Axel ... En plus d'être incroyablement beau (il suffit de regarder la couverture pour se faire une idée), il dégage un charisme phénoménal et son caractère renfermé, autoritaire et secret n'enlève rien à son charme, je peux vous l'assurer !

 

J'ai adoré me baladé dans le clan des chimères en compagnie de Cléo, et en découvrir ses habitants. Bien que la majorité d'entre eux sont hostiles à la jeune fille, elle y trouvera quand même des visages sympathiques.

Et puis, franchement, rien que les descriptions de ces êtres mi-hommes, mi-animaux, c'est juste incroyable. Chaque nouvelle rencontre était pour moi prétexte à l'émerveillement. A chaque fois que l'auteur nous présentait une nouvelle chimère, je prenais énormément de plaisir à me l'imaginer. J'ai d'ailleurs trouvé les descriptions parfaites, avec assez d'éléments pour que l'on visualise le personnage, mais sans jamais nous inonder de détails, laissant un peu de place pour que notre imagination fasse le reste.

C'est un excellent équilibre et ça rend la lecture encore plus agréable.

 

Un élément que j'ai également trouvé excellent et très bien intégré, c'est le fait que ça soit une France en ruine, et qu'il est assez facile de reconnaître certains lieux connus. J'ai aimé ces petits clins d'oeil à certaines histoires ou certains objets, que les habitants de cette époque ne connaissent pas ou si peu, et qui sont habituels pour nous.

J'ai également aimé les histoires qu'ils se racontent, les poèmes qu'ils se récitent, etc ... Leur intégration est parfaite dans le récit et retranscrit superbement les sentiments de certains personnages. C'est une belle façon originale de communiquer, lorsque les mots ont du mal à faire le chemin du coeur aux lèvres.

Un de mes passage préféré, par exemple, c'est lorsqu'un personnage raconte l'histoire de Princess Bride à un autre. Super mignon, tout en douceur.

 

Nous avons ici un deuxième tome magnifique, sombre et intense, qui dépasse le premier en qualité, et qui nous emporte dans un univers riche, coloré et fascinant, porté par une écriture bourrée d'émotions et de poésie qui vous fera frissonner de plaisir.

Et, encore une fois, je mets en avant le fait que les images que vous pouvez trouver sur le net sont très loin de rendre justice à la beauté et la qualité de cette couverture. Le travail de Mélanie Delon est remarquable, je passais mon temps à l'observer sous toutes ses coutures. Et la texture est merveilleuse, toute douce, je ne pouvais pas m'empêcher de la câliner. Un véritable bijou !

 

Mille mercis à Galapagos pour cette plongée dans ce monde incroyable.

 

-LOGO GALAPAGOS DOS

 

Trouvez d'autres avis chez Lanyla, Karline05, petit-lips, Mycoton32, Seelie, Ella, Mathilde, Phooka, nymeria et LaureduMiroir.

 

Commandez La peau des rêves T.2 : Nuit brûlée

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantasy
commenter cet article
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 11:51

9782809805628.jpg

 

 

Auteur : Charlotte Bousquet

Editeur : L'Archipel (Collection Galapagos)

Prix : 14,50 €

Résumé :

 

Être libre de son destin. Venger ses parents massacrés par des chimères, alors qu’elle n’était qu’un bébé. Telles sont les ambitions de Cléo, orpheline élevée par le clan du Passage, ennemi juré des créatures hybrides.Jusqu’au jour où, combattant l’une d’elles, Cléo voit ses certitudes voler en éclats. D’où vient son tatouage au poignet, étrangement semblable à celui de la chimère ? Que signifient ces visions terribles liées à la mort des siens ?

Convaincue que son adversaire connaît la clef de son passé, l’adolescente se lance sur ses traces. En chemin, elle affrontera la haine, la trahison… et son désir pour Axel, un ténébreux ailé.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Avant toute chose, je tenais à bien mettre en avant le fait que cette couverture est à tomber par terre.

Non seulement, au niveau de l'illustration, des couleurs, etc ..., c'est la plus belle qu'il m'ai été donner de voir depuis très longtemps, mais en plus, au toucher, elle est super soyeuse et toute douce.

Sérieusement, je n'ai pas arrêté de câliner cette cover pendant ma lecture.

Du coup, rien qu'en tant qu'objet, ce livre mérite déjà un point coup de coeur, il est juste magnifique.

 

L'histoire maintenant.

Dans un avenir ayant un goût de post-apocalypse, l'être humain a pas mal changé. Le monde tel qu'on le connaît a disparu, ne restant presque plus que des ruines.

L'homme a appri à survivre dans cet environnement au fil du temps, mais toute une partie de la population s'est trouvée transformée également.

En effet, des hybrides parcourent également la terre. Mélanges d'hommes et d'animaux, ils sont perpétuellement en guerre contre les "normaux".

Cléo est une jeune fille qui a été adoptée par le chef d'un clan de normaux, après que ses parents aient été massacrés par des hybrides.

Elle a été élevée dès son plus jeune âge à devenir une chasseuse et, ainsi, venger la mort de sa famille.

Un jour qu'elle se sent prête à tuer sa première chimère pour prouver son courage, tout ce qu'elle croyait savoir jusqu'à présent se trouve chamboulé : l'hybride qu'elle s'apprêtait à ramener en trophé lui ressemble érangement et possède le même tatouage qu'elle ...

Après ce choc, Cloé n'aura plus qu'une obsession : trouver des réponses à ses questions, peu importe la façon de les obtenir.

 

J'avais déjà pas mal entendu parler de ce titre, donc quand on m'a donné l'occasion de pouvoir le lire, je n'ai pas longtemps hésité.

Je dois dire que je ne suis absolument pas déçue et que j'ai passé un excellent moment en sa compagnie.

J'ai tout de suite accroché au personnage de Cléo, parfait mélange de force et de faiblesses, d'un caractère bien trempé mais également de doutes et de peurs. Il est facile de se reconnaître en elle, et elle ne tombe pas dans le cliché de l'héroïne "super-héros". Elle fait des erreurs, n'a pas la force de tout faire et peut même se montrer lâche et choisir la solution de facilité.

Tout cela la rend bien plus crédible à mes yeux, et ça a franchement aidé à ce que je m'attache à elle.

Les personnes qui l'entourent dégagent tous quelque chose de vraiment particulier et aucun d'entre eux ne nous laisse indifférent.

Tania par exemple, soeur adoptive de Cléo. Tout au long du récit, je n'ai jamais su sur quel pied danser avec elle ! Elle sait se montrer compréhensive, douce, aimante et aux petits soins pour sa soeur de coeur. Et par moments, on la voit jalouse, mesquine et calculatrice. Qui est-elle vraiment pour Cléo ? Amie ou ennemie ? Elle n'est vraiment pas facile à cerner.

Et Tybalt, amant de Cléo aux manières de rustre, violent et possessif, il est si facile de le détester. Et pourtant ! N'a-t-on pas plutôt devant les yeux un homme encore enfant, blessé, dont le plus gros défaut serait de ne rien comprendre aux femmes ?

Attention, je n'excuse pas un seul instant son comportement, mais disons que j'ai trouvé que rien n'était complètement noir ou blanc, et que même dans cette relation destructrice, il y avait certaines nuances.

Pour moi, là se trouve la grande force de ce roman : dans ses personnages complexes, hyper bien travaillés ayant tous beaucoup à apporter à l'histoire.

Rien que pour eux, j'ai vraiment hâte de me plonger dans le deuxième tome, pour savoir ce qu'ils deviennent !

 

J'ai vraiment adoré ce monde de chimères, et l'écriture très visuelles de Charlotte Bousquet rend le voyage fascinant et épique. J'avais hâte de tomber sur un hybride au détour d'un paragraphe, chaque rencontre apportant son lot de surprises et de merveilles.

Bien que les raisons de ce combat incessant entre les races soit connues, j'avais du mal à comprendre les motivations des normaux à vouloir massacrer les chimères à tout prix. La façon dont l'auteur les décrit est tellement belle et impressionnante ...

Je suis plus qu'impatiente d'en savoir plus sur ce peuple et ses habitants. Encore une raison de me plonger dans le deuxième volume, tiens.

J'ai un peu envie de dire que c'est de la fantasy réaliste. Cléo part en quête de son passé et de ses origines, et bien que le monde soit teinté de magie et de créatures incroyables, c'est avant tout une histoire humaine que nous avons sous les yeux.

Bien qu'il se passe déjà beaucoup de choses dans ce premier tome, on sent qu'il n'est qu'une mise en bouche et que la suite risque d'être dense et riche.

 

Ha ! Détail que j'ai oublié de mentionner mais que j'ai adoré : la façon dont est présentée cette histoire.

Le livre commence en nous présentant une femme capturée et prise en otage dans un clan de chimères. Elle est couverte de tatouages et un enfant vient lui en demander la signification.

Cette femme est une conteuse, et chaque tatouage est une histoire. En le touchant, le récit se dévoile sous vos yeux. C'est ainsi qu'elle va conter les aventures de Cloé.

Vous ne trouvez pas ça magnifique ? Le principe est formidable, ça m'a un peu fait penser à une Shéhérazade magique et extraordinaire.

Une fresque fascinante et éblouissante, qui aurait pu être plus riche et plus travaillée dans ce premier tome, mais dont les personnages incroyables relèvent grandement l'intérêt.

 

Mille mercis à la collection Galapagos pour ce voyage au pays des chimères.

 

-LOGO-GALAPAGOS-DOS.jpg

Trouvez d'autres avis chez Book en Stock, De l'autre côté du miroir, Galleane, Ilnyak1pas, Fangtasia, petit-lips et Thalie.

 

 

Commandez La peau des rêves - Tome 1 : Nuit tatouée

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantasy
commenter cet article
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 14:40

9782842283940.jpg

 

 

Auteur : Mathieu Gaborit

Editeur : Le pré aux clercs

Prix : 19 €

Résumé :

 

Lilas, une naine flamboyante, a choisi, depuis la disparition de Frêne, son époux, de prendre sa retraite de Chef de la garde du palais de la Haute Fée pour ouvrir une auberge au bord de la mer, à l'endroit même ou Frêne s'est "ancré" pour l'éternité. Entourée de quelques amis et d'Errence, un elfe qui est aussi son amant, elle mène une existence un peu trop paisible à son goût.

Alors qu'elle s'interroge avec angoisse sur son devenir, son fils Saule, pourchassé par un groupe de miliciens au service de la Haute Fée, fait irruption dans l'auberge. Il serre dans ses bras une adolescente de 16 ans, Brune, qui est à l'agonie.

Après quelques heures d'hésitation, et bien que pressentant l'immense danger qui émane de façon indiscible de la personnalité de Brune, Lilas décide de les protéger envers et contre tous.µ

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

J'ai lu ce livre dans le cadre d'une Lecture Commune organisée par Phooka, de Book en Stock, et bien que l'expérience fut géniale et me donne envie de recommencer pour de futurs titres, je dois bien avouer que ce livre m'a laissée perplexe, et je sens qu'il ne va pas m'être facile d'en parler clairement, celui-ci étant lui-même assez nébuleux.

 

Le début commence bien, et beaucoup de choses m'ont bien plues.

Par exemple, le fait que, à la place du coeur comme l'organe que nous connaissons, les êtres sont dotés d'une fée qui les fait vivre grâce à la force qui guide le monde : le Souffle.

J'ai trouvé cet élément furieusement beau et poétique, comme beaucoup de détails de l'histoire d'ailleurs.

La façon dont on nous présente les personnages fleure également bon l'onirisme et l'élégance de la plume. Mélange de scènes du présent et de flash-back, on découvre petit à petit des noms, des caractères, des destinées.

J'étais impatiente d'en savoir plus et de découvrir tellement d'autres choses sur ce Souffle et sur les personnages peuplant ces pages !

Et c'est là que le bas blesse, car au final, on restera dans la brume du début à la fin.

Alors, tout ceci peut avoir des bons comme des mauvais côtés. Par exemple, cela laisse entièrement champ libre au lecteur d'imaginer ce qu'il veut, de partir à la dérive de son imagination et d'inventer lui-même des backgrounds ou des origines à tel ou tel phénomène.

Le problème c'est que, personnellement ... et bien je n'aime pas trop ça.

Je suis d'accord pour laisser des non-dis et quelques blancs pour mieux nous faire rêver, mais dans le cas de ce titre, j'ai trouvé ça bien too much.

 

Quand je lis un livre, j'aime savoir exactement ce que j'ai en main, dans quoi je m'embarque, ce que je suis en train de lire, et pourquoi j'ai envie de continuer (ou pas, d'ailleurs).

Ici, tout le livre m'a donné une impression étrange. Une fois ma lecture entamée, je prenais plaisir à me laisser porter par la plume colorée et rêveuse de Gaborit. Elle recèle vraiment une grande beauté et il est facile de se laisser aller à rêver grâce à elle.

Mais quand, concrètement, je voulais m'arrêter sur des éléments du récit et réfléchir à ce qu'il se passait ... et bien, j'avoue que j'avais du mal à tout comprendre.

Bien sûr, on connaît la trame de fond, et on sait en gros de quoi il en retourne. Mais par exemple, je n'ai jamais réussis à visualiser un seul décors, certaines conversations n'avaient parfois ni queue ni tête pour moi, et la façon dont évoluait les personnages et les relations entre eux me faisaient souvent froncer les sourcils. Je ne vous parle même pas du Souffle et des Fées, dont bien que l'idée soit magistrale, n'a jamais réussit à me convaincre totalement. Je n'y ai pas cru, n'ayant pas assez d'éléments explicatifs sur lesquels m'appuyer.

 

Dans le même registre, j'ai trouvé super dommage que certains personnages ne soient pas plus développés. Cela arrive souvent qu'on nous montre quelqu'un, on nous en parle pendant plusieurs pages, on a l'impression qu'il pourrait avoir une importance capitale, et ... et puis voilà, on ne le voit plus jamais. Et on attend, le coeur brisé, espérant revoir un bout de capuche au coin d'une rue ... (comment ça, ça devient personnel ? Mince quoi, il aurait été un formidable namoureux pour moi  T_T )

Non mais sérieusement, c'est quelque chose qui m'a laissé un petit goût amer quelques fois, une frustration qui m'a tenue la main tout du long, ça m'a un peu déçue.

 

Hmm ... j'ai l'impression de dire beaucoup de négatif depuis le début, alors que dans le fond, j'ai apprécié le moment que m'a fait passer ce livre.

En fait, malgré tous ces détails que j'ai cité, l'ambiance générale de ce bouquin m'a enchantée, et comme je l'ai dit, on se laisse facilement aller à rêver, une fois qu'on y est plongé.

C'est un livre qu'il faut aborder d'une façon un peu particulière, il faut accepter le fait que l'on aura pas de réponses à nos questions, que tout ne sera qu'effleuré, entr'aperçu.

Je dirais que je n'ai pas aimé le fond tout en me pourléchant de la forme.

Ce n'est pas très clair tout ça, n'est-ce pas ? Et bien, comme l'est ce Chronique du soupir. Mais cela ne l'empêche pas d'être fascinant et vraiment accrocheur.

 

Un grand merci à Phooka de m'avoir fait vivre ma première LC qui fut vraiment drôle et intéressante !

 

baniere2

 

Merci également au Pré aux clercs qui a envoyé ce titre pour cette chouette aventure !

 

Découvrez les autres chroniques pour cette LC chez Phooka, Kamana, Vozrozhdenyie, Chica Nessita, Charabistouilles, Heclea, Lelf, Dup, Cerisia, Malou et Elise.

 

Commandez Chronique du soupir

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantasy
commenter cet article

C'est Moi Que V'là

  • : Les mots d'Archessia
  • Les mots d'Archessia
  • : Chaque lecture, qu'elle soit livresque, BD-esque, manga-esque ou autres mots avec esque derrière, a droit à un avis avec plein de mes émotions dedans. Avec de vrais morceaux de tripes (miam), de larmes et de fous-rires.
  • Contact

Suivez moi

logo-facebook.jpg

 

http://www.wikio.fr

Fouillez Dans Le Blog

Mes défis

Vous me trouverez là

logo4

http://www.libfly.com/public/images/logo-libflybis.gif

Wikio - Top des blogs - Littérature

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Archessia sur Hellocoton

Mes fournisseurs de rêves

56547434.jpg

monde manga akata

Bayard-Jeunesse1

Editions-Mango.jpg

JC-Lattes

partenariat-LA.jpg

logo martiniereJfiction (1)

milady

167393 158310624217059 158310477550407 304906 621801 n

Logo.jpeg

logo_nathan.jpg

logo-plon.gif

226582 200723769971150 195864473790413 530993 1388427 n

313668_201249833289112_196087323805363_432024_1020967011_n.jpg

174866 112915142131742 6678647 n

Logo-Albin-Michel-Wiz.jpg

 

Trions Tout Ça

 

 

bonial – prospectus et catalogues des magasins à proximité pour moins de co2