Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 18:10

VAMOS-LA-T1.jpg

 

 

Auteur : Osada Yoshimi

Editeur : Doki Doki

Prix : 5 €

Résumé :

 

Violente et asociale, Yû est la terreur de son lycée, personne n’ose l’approcher ! Et ne lui parlez pas de vie sociale : une fois les cours terminés, elle file chez elle.
Mais son quotidien est chamboulé par la très communicative Asami, la coqueluche de tout l'établissement, qui l'invite à rejoindre la joyeuse équipe du club de foot en salle.
De nouveaux horizons s’ouvrent alors à Yû, les joies de la vie lycéenne japonaise : les cours, le bentô entre amis et les activités du club… Mais pour cela, il lui faudra maîtriser son sale caractère d’ours et ça, c’est loin d’être gagné !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Yû est connue dans son lycée pour son mauvais caractère.

Elle s'emporte très vite, repousse les gens, lance des regards noirs quand on lui parle, ... bref, elle n'est pas vraiment l'exemple même de la fille joyeuse et sociale.

Le gros problème, ici, c'est qu'elle ne le fait même pas exprès ...

Elle a du mal à savoir comment réagir avec les gens, et elle a malheureusement des expressions du visage qui peuvent porter à confusion. Elle a une logique bien à elle, et elle ne comprend pas pourquoi ça se retourne constamment sur elle.

Elle se résoud à passer encore une année toute seule sous les moqueries des autres quand une élève, Asami, vient vers elle et ne se laisse pas démonter par les abords pas facile de Yû !

Asami veut être amie avec Yû, un point c'est tout ! Et pour ça, elle va même l'inviter dans le club sportif dans lequel elle est. Rien de tel pour se défouler et se faire de nouveaux amis !

Et vous savez quoi ?

Yû adore ça ...

 

Haaaa ... qu'est ce qu'il est chouette ce manga ! 

A part le début où j'ai ressentis vraiment beaucoup de peine pour Yû, j'ai eu le sourire pendant tout le reste de ma lecture.

C'est un manga qui aborde des sujets assez lourds (la solitude, les moqueries en classe, ...) mais sur un ton très frais, léger et très positif.

Le personnage d'Asami est un vrai rayon de soleil qui, sous une apparence futile et enjouée, cache des trésors de gentillesse, d'intelligence et de bonté. On ne dirait pas comme ça, mais elle peut user de subterfuge pour obtenir le résultat qu'elle veut, surtout quand elle veut du bien aux autres.

En fait, c'est un peu un ange gardien moderne !

C'est même trop beau pour être vrai, je suis sûre qu'elle cache quelque chose, une blessure, une expérience passée, ... je ne sais pas, mais j'imagine ce personnage un peu plus complexe que ce qu'il veut bien paraître.

En fait, je suis en train de monter des plans dans ma tête, mais je me trompe peut-être du tout au tout  xD

Yû est super touchante, et bien qu'elle fasse parfois flipper avec sa tête des mauvais jours, on voit très vite que c'est au fond quelqu'un d'assez fragile qui voudrait juste se faire accepter par les autres.

Elle m'a directement émue et je me suis très vite attachée à elle.

J'ai hâte comment va se passer la suite pour elle.

 

Le résumé du manga en lui-même ne me disait trop rien, et la couverture, honnêtement je la trouve assez moyenne. Elle me fait penser à un manga de sport pour faire fantasmer les otakus.

Que nenni !  (j'aime bien cette expression, ça faisait longtemps que je ne l'avais plus utilisée ...)

C'est un manga vraiment très drôle, mais à l'ambiance toute douce, aux tons pastels et au dessin soigné, travaillé et très féminin.

Cette histoire toute simple, parlant du quotidien d'une jeune fille en marge de la société qui essaye tant bien que mal de s'intégrer pourrait sembler banale ou ennuyeuse, et pourtant, la mangaka arrive à y incorporer un ton, une narration bien spécifique qui fait que l'on accroche directement au récit.

L'enchaînement des anecdotes est fluide et très agréable, il y a toujours un petit quelque chose qui accroche notre intérêt, qui nous donne envie de continuer.

En fait, je ne peux m'empêcher de me demander "Et après, qu'est ce qu'il va se passer pour elle ?"

Cette histoire est étrangement addictive, et pour un premier tome, le scénario est déjà bien avancé et on a déjà pas mal d'éléments sur les personnages et des liens entre eux.

 

Ce n'est peut-être pas THE coup de coeur, mais Vamos là ! m'a vraiment séduite. j'ai lu ce premier volume avec énormément de plaisir et j'ai hâte de me plonger dans le deux (heureusement, il m'attend sagement à côté).

Ce premier tome est sorti le 13 avril 2011, le 2 est sorti le 08 juin 2011 et le 3, quant à lui, sera chez nos libraires en septembre 2011.

Trois tomes sont sortis actuellement au Japon, et la série est en cours.

 

Vous pouvez lire un extrait de ce tome en cliquant ici.

 

Commandez Vamos la !, Tome 1 :

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
14 juillet 2011 4 14 /07 /juillet /2011 20:48

divine-nanami-manga-volume-2-simple-46091.jpg

 

 

Auteur : Julietta Suzuki

Editeur : Delcourt (Akata)

Prix : 6,95 €

Résumé :

 

Kurama, le bel « ange déchu » dont toutes les filles sont amoureuses, s’est inscrit dans le même lycée que Nanami. Ni une, ni deux, notre jeune déesse décide alors de reprendre les cours ! Malheureusement pour Nanami, ses premiers contacts avec cette « star » sont désastreux : Kurama se montre tout simplement odieux avec elle. Qui est-il réellement ? Et quelles sont ses véritables intentions ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Nanami s'ennuie au temple, il n'y a jamais de visiteurs et elle n'a pas envie de retourner au lycée, à cause des moqueries des autres élèves.

Quoi que ...

Kurama, star adulée par des centaines de fans, a décidé de s'inscrire au lycée public ... le même que celui de Nanami !

Il n'en faut pas plus à la jeune fille pour retrouver un regain d'amour pour les études ... Même si Tomoé l'oblige a aller en cours avec un bandana ridicule pour cacher sa marque de déesse.

Bien entendu, Kurama est un peu plus qu'un chanteur charismatique, et il veut clairement se rapprocher de Nanami pour un but précis, mais lequel ?

Comme si ça ne suffisait pas, une déesse veut prendre la place de la jeune fille au temple, elle rêve d'avoir Tomoé comme serviteur, et est prête à tout pour ça.

Nanami aurait là une occasion de retrouver une vie d'humaine normale.

L'heure des premiers choix est venue.

 

Voici donc le deuxième tome des aventures de Nanami dans la peau d'une déesse.

Honnêtement, je ne crois pas avoir grand chose à dire sur celui-ci ...

Il est bien, assez sympa, se lit facilement, un chouette mélange entre humour et scènes un peu plus sérieuses.

...

Voilà voilà ...

 

En fait, je l'ai lu facilement, et les évènements s'enchaînent très vite, mais je pense qu'ils le font peut-être un peu trop vite justement.

Le tout reste clair et cohérent, mais on ne s'attarde sur rien en particulier. L'auteur nous balance pleins de scènes à la suite l'une de l'autre, et la manga avance comme ça, rapidement, sans jamais une pause.

Ca reste sympathique à lire, mais au final, j'ai trouvé le rendu un peu trop lisse, légèrement fade.

C'est dommage parce qu'avec de tels personnages, y a franchement moyen de faire quelque chose haut en couleurs, avec beaucoup d'énergie (et de fanservice, aussi, tant qu'à faire).

Mais là, non, pas vraiment.

On sent réellement le potentiel de la série, mais on reste un peu sur sa faim, en se disant qu'il n'est pas exploité à sa juste valeur.

En tout cas, c'est mon sentiment à la fin de ce volume.

 

Je reste curieuse de voir ce que va donner la suite, car il y a des passages franchement drôles et j'aime bien les dessins.

Mais j'espère trouver quelque chose d'un peu plus travaillé, de plus aboutis.

Ca ne fait pas de mal d'exagérer un peu par moments, il faut savoir prendre des risques, et j'ai l'impression que la mangaka est un peu frileuse en ce qui les concerne.

 

A voir, donc. Beaucoup de potentiel, je n'attends qu'une chose, qu'il m'explose à la figure !

 

Le tome trois sortira chez nos libraires le 14 septembre 2011.

 

Commandez Divine Nanami, Tome 2 :

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 20:20

bride_stories.jpg

 

 

Auteur : Kaoru Mori

Editeur : Ki-oon

Prix : 7,50 €

Résumé :

 

La vie d’Amir, 20 ans, est bouleversée le jour où elle est envoyée dans le clan voisin pour y être mariée. Elle y rencontre Karluk, son futur époux… un garçon de huit ans son cadet ! Autre village, autres mœurs… La jeune fille, chasseuse accomplie, découvre une existence différente, entre l’aïeule acariâtre, une ribambelle d’enfants et Smith, l’explorateur anglais venu étudier leurs traditions.
Mais avant même que le jeune couple ait eu le temps de se faire à sa nouvelle vie, le couperet tombe : pour conclure une alliance plus avantageuse avec un puissant voisin, le clan d’Amir décide de récupérer la jeune femme coûte que coûte…

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Nous voici en Asie Centrale, au XIXe Siècle. Dans une petite ville calme vient de se dérouler un bel évènement : un mariage.

Mariage arrangé, certes, entre une jeune fille de 20 ans d'un autre village, et un jeune garçon de 12 ans.

Un peu décontenancé au début, Amir, l'épouse, fera mauvaise fortune bon coeur et s'habituera assez vite à sa nouvelle situation, développant une grande tendresse pour son bien jeune époux.

D'autres origines, d'autres moeurs. C'est avec curiosité et respect que deux cultures se découvrent et Amir arrive très vite, grâce à son ouverture d'esprit, sa bravoure et sa gentillesse, à se faire accepter dans sa nouvelle belle-famille.

Malheureusement, le bonheur semble bien précaire, car sa famille commence à regretter se choix d'union, et se dit qu'une alliance avec une famille plus puissante serait plus judicieuse.

Les voilà partis rechercher Amir, mais ce sont bien les seuls à vouloir la voir rentrer ...

 

Quand j'ai acheté ce manga, c'est à peine si j'avais lu le quatrième de couverture. Je l'ai lu en diagonale et ai feuilleté ce premier tome.

C'est là que la magie a opérée.

Franchement, les dessins sont tout simplement splendides, ça fait longtemps que je n'ai pas lu de manga avec un tel trait, un tel soin des détails.

Les personnages sont doux, avec des visages très expressifs. Les décors sont fabuleux et donne une atmosphère particulière et réaliste à l'histoire. Quant aux vêtement ... raaah, c'est juste à couper le souffle, ils sont juste renversants, chacun d'eux étant une oeuvre d'art à lui tout seul.

Si vous ne me croyez pas, jetez un coup d'oeil aux planches à la fin de cet article, et dites-moi que je mens !   è_é

Donc, premier point plus que positif, vous l'aurez compris, la plume du mangaka qui mériterait qu'on lui dresse un petit temple et qu'on récite des mantras en son honneur.

Bref, je l'aime 

 

L'histoire maintenant.

Cette histoire de mariage entre une jeune femme de 20 ans, et un enfant de 12 ans, pourrait faire grincer les dents, surtout développée dans un manga (avec toutes les histoires tordues qu'on peut trouver dans certaines, il n'y aurait rien d'étonnant à ça).

Et pourtant, ici, cette relation est racontée avec beaucoup de tendresse. Il n'y a rien de sexuel ici, c'est tout simplement une jeune femme qui a juré fidélité à respect à un homme, et qui décide de se tenir à ses serments de tout son coeur, même si il n'est pas encore vraiment adulte.

A côté de ça, elle se plaît vraiment dans ce nouvel environnement, et elle attire très vite la sympathie des habitants.

Avec tout ça, elle se sent bien, tout simplement, et ce mariage est loin d'être une corvée.

Elle s'entend très bien avec Karluk, son jeune mari, chacun ayant des choses à apprendre à l'autre, et se découvrant petit à petit au fil des jours.

Il n'y a rien d'équivoque dans cette relation, et Amir est tantôt fougueuse et pleine d'énergie, tantôt très mignonne et désemparée dans certaines situations.

 

Ce manga est une merveille, tout simplement.

C'est drôle, touchant, très frais, emplis d'un sentiment de liberté, de grands espaces.

Plus que l'histoire de cette union pas comme les autres, c'est surtout l'occasion de voir des scenettes du quotidien de ce peuple, leurs habitations, leurs habitudes, les jeux des enfants, ...

Il y a un véritable soin du détail, que ce soit dans le dessin ou la narration, qui fait que l'on a l'impression de s'immerger entièrement dans ce village, et de vivre avec ses habitants.

Ce premier volume est paisible et très doux, mais on sent qu'il pourrait gagner en intensité à l'avenir, à cause de la famille de Amir bien décidée à la ramener chez eux.

 

Je me répète, mais ce manga est véritablement superbe, et je ne peux que le conseiller, car il conviendra sans aucun doute à tout type de lecteur, peu importe le sexe, l'âge ou les goûts de lectures.

Ki-oon a eu une excellente pioche avec cette série, et je suis sûre que l'on va en entendre parler !

 

Ce premier tome est sorti le 09 juin 2011, et sa suite devrait arriver chez nous ce 08 septembre. Il n'y a que deux tomes actuellement au Japon, la série suit son cours.

 

Pour lire un extrait, cliquez ici.


Commandez Bride Stories, Tome 1 :

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 



Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 15:56

9782756022659v.jpg

 

 

Auteur : Kazusa Takashima

Editeur : Delcourt (Akata)

Prix : 6,95 €

Résumé :

 

Nom d’un petit démon, les masques sont tombés ! Le Roi des démons n’est plus du tout enclin à la pitié et envoie tout un régiment de ses créatures les plus féroces livrer bataille. Mais Asakura compte bien défendre son ami le Prince de toutes ses forces, quitte à perdre son humanité pour gagner en puissance ! Prêts pour un final frénétique ?!

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Bon, maintenant, y en a VRAIMENT marre !

Le Roi des démons n'en peut plus, peu importe qui il envoie sur terre, ça ne fonctionne jamais. Alors maintenant, plus de pitié, on sort vraiment l'artillerie lourde.

Une horde de monstre arrive chez les humains pour ramener les trois incapables qui se la coulent douce au lycée.

Mais bien entendu, rien ne se passera comme prévu, et Yamato se retrouve dans la bataille.

Il n'en faudra pas beaucoup plus pour que Taiki devienne fou de rage et ne contrôle plus rien, aux risques et périls de tout le monde.

 

Et voilà, c'est le dernier tome.

Je suis un peu triste, car c'est vraiment une série que j'adore, mais au final je me dis que ce n'est pas plus mal. Souvent, quand une série dure trop longtemps, on s'en lasse, et je ne voulais pas que ça soit le cas pour MLC.

Donc, me voilà avec le coeur un peu serré, mais satisfaite de cette fin et du nombre de tomes qui se révèle parfait pour une telle histoire.

 

Donc, dernière ligne droite pour ce cinquième tome.

Le rythme s'accélère, les enjeux augmentent en puissance, les émotions nous assaillent et les révélations s'enchaînent.

Je vais essayer de vous en révéler le moins possible, même si j'aimerais beaucoup vous parler de pleins d'éléments qui m'ont fait rire ou qui m'ont touchés ! 

Sachez que dès le début, c'est le plein d'action et d'images fortes, marquantes.

Le combat contre les forces démoniaques est tantôt vraiment drôle (avec ce débile de vampire  XD ), tantôt véritablement émouvant (j'avoue, j'y ai été de ma petite larme ...)

 

Tout est chamboulé, tout le monde perd ses repères et des identités se dévoilent.

Pour certains, c'est un grand retour en arrière, des déceptions, des échecs. Mais au final, n'est ce pas plutôt une façon de reculer pour mieux prendre son élan ?

 

Au fond, ce manga est une magnifique ôde à l'amitié, aux sentiments forts qui peuvent lier les gens, aux sacrifices que l'on est prêt à faire pour ces personnes et aux choix difficiles qui peuvent surgir dans notre vie.

Doit-on (peut-on) tourner le dos à nos racines pour pouvoir avancer dans l'avenir ?

 

Le développement de ce dernier tome ainsi que son final m'ont beaucoup plu, et cette série gardera une petite place dans mon coeur. J'en ai savouré le mointre volume, le moindre chapitre 


Commandez Mad Love Chase, Tome 5 :

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 16:17

9782505010234.jpg

 

 

Auteur : Yoko Kamio

Editeur : Kana

Prix : 6,75 €

Résumé :

 

Deux ans et demi ont passé. Keito croise Kôichi par hasard. Elle apprend que son entreprise s'est agrandie, contenant à présent plus de 120 employés. Les deux vieux amis n'ont pas le temps de s'attarder, leur travail respectif les appelle. Keito invite Kôichi à la recontacter dès qu'il a un peu de temps : elle n'a changé ni d'adresse ni de numéro de portable. Son ami va l'appeler un peu plus tard et l'inviter au restaurant, près d'El Liston. Momiji et Rei seront également là. L'ancien groupe d'amis se retrouve enfin, après plus de deux ans de séparation. Keito en a souvent rêvé.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Il s'en est passé des choses en plus de deux ans.

Chacun a une vie bien remplie et arrive à vivre de sa passion. Keito enchaîne les contrats et devient de plus en plus célèbre.

Malgré tout, quand elle croise par hasard la route de Kôichi, elle décide qu'il y a des choses plus importantes, en ce moment. Surtout que le directeur d'El Liston est à l'hôpital dans un état grave.

Les amis vont se réunir, en souvenir du bon vieux temps, et ces retrouvailles vont permettre à chacun d'avancer un peu plus, de faire preuve de courage ou d'honnêteté.

Une rencontre qui va leur apporter beaucoup de bonheur, mais pas que ...

 

Avant dernier tome de la série, l'émotion y est à son comble.

Les retrouvailles entre Keito et Kôichi sont juste superbes. Toute en douceur mais avec une profonde intensité masquée, elles seront le théâtre d'une danse que les amoureux exécutent depuis des siècles, celle de la séduction (ho, c'est beau ce que je dis, hein ?  ).

Les sentiments cachés jusque-là se font de plus en plus pressant, mais arriveront-ils enfin à se dire en face, ce dont tout le monde est au courant depuis si longtemps ?

 

Ce tome est donc fortement centré sur la relation entre Keito et Kôichi, sur ce qu'ils ressentent, ce qu'ils n'osent pas se dire, etc ...

On découvre un autre Kôichi, un jeune homme timide, mais qui ne demande qu'à exprimer ses émotions. Il a juste besoin d'un petit coup de pouce  ^^

 

La deuxième partie de ce tome voit l'arrivée d'étranges personnages ...

Une jeune femme se rapproche de Keito, mais semble le faire avec de très mauvais motifs, et on se demande réellement qui elle est, et que veut-elle ?

C'est étrange d'introduire un nouveau personnage à un tome de la fin de la série. Mais après tout, pourquoi pas, ça risque de donner un final plein de révélations et d'actions !

 

J'ai hâte de pouvoir lire ce huitième tome, de vois comment se termine toute cette magnifique histoire sur la confiance en soi, l'affirmation de ce que l'on est, l'accomplissement personnel et les relations que l'on entretient avec les autres. Rendez-vous le 23 septembre !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Cat Street, Tome 7 :

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 17:27

1892-beelzebub-tome-1.jpg

 

 

Auteur : Ryuhei Tamura

Editeur : Kaze

Prix : 6,50 €

Résumé :

 

Tatsumi Oga, dit "le Fou Furieux", est la terreur d'un des lycées les plus craignos du Japon ! Un jour, alors qu'il donnait une leçon de politesse à une bande de racailles imprudentes, il repêche un géant moustachu dénommé AlinDolon, qui aussitôt se fend en deux pour laisser entrevoir un nouveau-né.

Ce bébé, qui se prend immédiatement d'affection pour le jeune voyou, n'est autre que ... le fils du Diable !

Tatsumi va alors vite comprendre qu'il a été choisi pour l'éduquer et en faire le destructeur de l'humanité...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Oga est la pire des brutes du lycée, sûrement de la ville, et y a des chances qu'il soit la pire du Japon ...

Il est sadique, tyrannique et ultra fort. Il agit souvent sans réfléchir et n'a que faire des guerres des gangs et autres groupes de racailles. Ca ne lui plait pas ? Il frappe. C'est aussi simple que ça. Et souvent avec le sourire, en plus.

Il aime ce qu'il fait, et il le fait bien.

Quand il se retrouve face à un homme flottant dans la rivière, qui s'ouvre en deux, et à l'intérieur duquel se trouve un bébé ... et bien, il ne se pose pas plus de questions que ça, en fait, et le ramène avec lui chez son meilleur ami.

Très vite, une jeune fille va arriver, sorte de nounou démoniaque, elle est là pour veiller au bien-être de l'enfant, le fils du Diable, rien que ça.

Une fois adulte, il est destiné à détruire le monde.

Vu son arbre généalogique, l'enfant est tout de suite attiré par la violence de Oga, et il est bien décidé à ne pas lacher le jeune homme d'une semelle !

 

J'avais pas mal entendu parler de ce manga, surtout grâce à son adaptation animée qui, paraît-il, est bien marrante.

Le manga quand à lui, et bien, il n'est pas vraiment facile de le décrire, c'est souvent du grand n'importe quoi, en fait 

Vu le pitch, vous vous doutez bien, de toute façon, que ça ne va pas être une histoire super réaliste, hein  ^^

Mais en tout cas, ce premier tome m'a bien fait marrer !

 

L'histoire en elle-même est originale, rien que ça, c'est bien sympa.

Cette histoire d'un mec ultra violent qui se retrouve à devoir éduquer le fils du Diable sous forme de bébé, j'avoue que c'est pas mal pensé.

En plus, tout ça est tartiné d'humour et d'action à 100 à l'heure.

Le côté drôle est vraiment bien traité, avec des expressions et des scènes vraiment hilarantes. Que ce soit du comique de situations ou qu'il passe par des "grimaces" et autres attitudes, je dois avouer que j'ai eu quelques éclats de rire lors de certaines cases.

 

Le dessin est pas trop mal, il y a beaucoup de mouvements, les visages sont vraiment très expressifs, etc ...

Par contre, gros choc : on est d'accord, c'est un bon gros shônen (manga pour garçons) avec de la fight, une intrigue assez simple, de l'humour, et une touche trèèèès légèrement sexy.

Et bien c'est là que ça coince, pour moi.

Désolée, mais l'héroïne féminine, qui est sensée être très attirante, vu que plusieurs garçons bavent sur son passage ... et bien est franchement moche.

Je ne sais pas ce qu'il s'est passé    Mais que ce soit le visage presque difforme dans certains angles, ou son corps avec des proportions, heu, assez aléatoires, je ne l'ai vraiment pas trouvée séduisante DU TOUT.

Maintenant, l'auteur s'améliorera sûrement avec le temps. Mais là, ça m'a pas mal perturbée.

 

A part ça, rien à redire. Une très bonne introduction à la série, avec déjà un bon échantillon d'action, de bagarres et de situations cocasses (en même temps, le mec se balade avec un bébé tout nu accroché à sa veste !). Le tout se lit facilement et avec plaisir, je suis curieuse de lire le tome 2.

 

Ce premier tome est sorti le 14 avril 2011, le tome vient de paraître chez nos libraires ce 23 juin et le troisième débarquera le 18 août. La série est actuellement en cours au Japon avec 11 tomes.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

 

Beelzebub, tome 1

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 14:04

1106-anita1-bd.jpg

 

 

Auteurs : Hamilton, Ritchie & Booth

Editeur : Milady (Graphics)

Prix : 14,90 €

Résumé :

 

Mon nom est Blake, Anita Blake. Les vampires, eux, m'appellent "l'Exécutrice" et par égard pour les oreilles les plus chastes, je ne vous dirai pas comment, moi, je les appelle. Ma spécialité, au départ, c'était plutôt les zombies. Je relève les morts à la nuit tombée pour une petite PME. Ce n'est pas toujours très exaltant et mon patron m'exploite honteusement, mais quand on a un vrai don, ce serait idiot de ne pas s'en servir. Tuer des vampires, c'est autre chose, une vieille passion liée à des souvenirs d'enfance. Depuis qu'ils sont officiellement reconnus et ont pignon sur rue, ils se croient tout permis. Certes, il yen a de charmants, voire très sexy, mais il y en a aussi qui abusent. Ceux-là je les élimine. Rien de tel pour garder la forme : ça vous fouette le sang !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Haaaa ... Ca faisait un bout de temps que les fans français l'attendaient, le voilà ENFIN chez nos libraires (et sur nos étagères).

Ca fait quand même de trèèès longs mois que les lecteurs francophones trépignaient d'impatience à l'idée de pouvoir lire le Comics d'Anita Blake, et après de nombreux instants de doutes, d'hésitations, d'espoir et de déception, Milady se lance et nous offre ce bel ouvrage.

Mais bon, c'est bien joli tout ça, mais en vrai, ça donne quoi ?

 

Et bien, pour être honnête, je crois qu'il y a autant de déceptions que de joie, à la lecture de ce premier tome.

On va commencer par les déceptions, car c'est toujours plus facile de remonter le niveau après avec les qualités 

Déjà, quelque chose qui m'a, choquée, on va dire, c'est que les trois premiers chapitres sont ... incompréhensibles.

Sérieusement, si je n'avais pas lu le livre avant, je n'en aurais pas compris la moitié !

Le rythme est saccadé, la narration très mauvaise et certaines scènes sont d'une incohérence absolument aberrante ! Plusieurs fois j'ai du retourner en arrière en me demandant POURQUOI tel ou tel personnage avait fait ça. Je ne sais pas si tout les lecteurs ont eu cette impression, mais j'ai trouvé ça très flagrant. Il faudrait que je le fasse lire à une de mes connaissances, tiens.

Heureusement, dès le chapitre 4, tout se fait plus clair et le plaisir commence enfin à faire son arrivée. Mais vraiment, avant ça, j'ai lu lentement, avec des pieds de plomb, j'ai eu peur d'être tombée sur une belle bouse.

 

Donc, après cette traversée laborieuse et décevante, j'étais bien contente de remarquer que la suite augurait du bien meilleur.

Le récit trouve son rythme, le scénario se met en place, le tout se fait plus digeste et plus limpide.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas, donc, l'histoire nous présente Anita, elle est nécromancienne et relève les morts pour une petite société. A côté, elle aide également la police à régler des affaires concernant les vampires.

Depuis que leur existence est avérée et qu'ils se baladent parmi nous, le nombre d'enquêtes les incluant a explosé, et les flics ont bien besoin d'un expert comme Anita.

Ici, changement de rôle : les vampires veulent engager la Tueuse ! De nombreux vampires ont péris dernièrement, et ils feraient tout pour retrouver le coupable et le faire payer, même engager une de leur pire ennemie ...

 

Alors, bien entendu, sexe et beaux gosses sont légion, ici. Attends, faut pas déconner, il faut faire fantasmer un minimum la lectrice, quand même ! 

Ce qui donne quelques scènes de fanservice purement gratuites qui m'ont doucement fait rigoler. Cela inclut aussi le fait que 98% des hommes que vous verrez dans ce comics ont un passé de bodybuilder.

Oui Madame.

Parce que, bon, on sait tous que sexy = muscles, bien entendu.

Ok, je fais ma médisante, mais c'est parce que j'aime bien Anita ! Qui aime bien châtie bien, c'est connu. Après tant de tomes passés en sa compagnie, j'ai quand même le droit de la charrier quand sort ses aventures dessinées, non ?

 

Franchement, une fois passé le fait que tout les hommes ont des abdos gravés dans le marbre et des bras faisant le tour de cuisse d'Anita (et elle a le cuisseau bien charnu, la demoiselle ! Miam !), je me suis laissée emportée par cet univers sexy, décadent et violent.

Parce qu'il ne faut pas oublié que c'est ça surtout, Anita : de la lecture pas prise de tête, légère, nous fournissant un bon ratio violence/sexe/intrigue, assez pour nous happer sans jamais devenir casse-tête et ne se prenant jamais trop au sérieux.

 

En ce qui concerne le dessin, même si ça n'a pas été un coup de coeur dès le début, je dois avouer qu'il se fond bien avec l'univers de Laurell K., et on s'y fait assez vite. J'en suis arrivée au point que je l'appréciais vraiment, à la fin du volume.

Le trait est un peu figé au début, mais il prend de la vie au fil des chapitres, et il devient fluide et prend de l'ampleur plus on avance dans les pages.

Les expressions du visage sont bien rendues, et il y en a même quelques-unes bien rigolotes qui m'ont fait marrer.

C'est vraiment chouette de voir les personnages prendre vie comme ça, et j'ai pris beaucoup de plaisir à les reconnaître et à les voir se déplacer devant mes yeux (sauf Dolph, je suis trop déçue du perso, alors que je l'adore dans les livres  >_<).

Bien sûr, tout est une question de vision personnelle, mais quand bien même, la plupart des personnages, c'était à peu près comme ça que je me les imaginais.

J'ai hâte de lire la suite pour découvrir petit à petit tout les autres !

 

Encore un Milady pour mon challenge  =3

 

2902361527 12

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 21:20

lockekey_2.jpg

 

 

Auteurs : Joe Hill & Gabriel Rodriguez

Editeur : Milady (Graphics)

Prix : 14,90 €

Résumé :

 

Et si surmonter ses peurs était aussi simple que de tourner une clé dans une serrure ?

Après le drame qui a frappé leur famille, Kinsey et Tyler Locke cherchent du réconfort auprès de Dodge, leur nouvel ami. Mais ils sont loin d'imaginer les noirs secrets de son coeur.

Pendant ce temps, leur petit frère Bode met la main sur une clé au pouvoir insoupçonnable. Un pouvoir qui pourrait bien leur coûter la vie.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Luke/Dodge a fort à faire depuis son retour parmis les vivants. Il y a encore beaucoup de clés à trouver, et il faut qu'il se montre le plus discret possible.

Manque de change, le vieux prof de théâtre de l'université l'a reconnu et se pose des questions. Comment je jeune homme a pu ne pas vieillir en 20 ans ?!

Ca, surveiller les enfants Locke et s'occuper de Ellie, ça fait beaucoup de choses à faire en même temps. Surtout que le vieil homme n'est pas la seule menace du passé qui plâne au-dessus de sa tête.

Dans la demeure Locke, c'est le petit Bode qui a une vie palpitante ! Il met tout en oeuvre pour découvrir ce qu'ouvre la nouvelle clé qu'il a trouvé. Quand la solution va lui apparaître, il va vouloir partager la nouvelle avec son frère et sa soeur, ce qui, au final, n'étais peut-être pas la meilleure des idées ...

 

On peut dire que je l'attendais avec impatience, ce deuxième tome. Je me suis bien entendu jetée avidement dessus dès son acquisition.

Verdict ? Délicieux.

Je me suis replongée avec énormément de joie dans cette folle histoire de clés, de fantômes vengeurs venus du passé, de souvenirs, de menaces, de magie, de meurtres, de complots.

Il est facile de ranger Locke & Key dans la catégorie fantastique, et pourtant ce titre est tellement plus que ça.

 

Les dessins me plaisent de plus en plus, et je découvre sans arrêt un nouveau détail au fil des pages. Une superbe expression du visage ici, un magnifique paysage là, un élément clé caché dans le décors, ...

C'est juste du pur plaisir que de parcourir ces pages aux couleurs riches et aux traits travaillés.

En ce qui concerne l'histoire, elle évolue rapidement, tout en n'omettant aucun élément pour que l'on puisse s'imprégner à 100% aussi bien des subtilités du scénario que du développement de l'histoire en elle-même.

On passe avec beaucoup de fluidité et de clarté du passé au présent, nous permettant de pleinement prendre conscience de tout ce qui se joue devant nos yeux.

 

Le personnage dominant de ce volume est bel et bien Dodge, il est présent presque continuellement et nous offre quelques scènes mémorables de tension psychologique et de manipulations en tout genre.

On en découvre plus sur cet être mystérieux grâce à quelques souvenirs de quelques personnes l'ayant connu il y a 20 ans.

A part ça, il garde précieusement ses secrets, et on sent qu'il nous réserve de bien grosses surprises pour la suite.

Les enfants Locke, quant à eux, me sont de plus en plus sympathiques et je commence vraiment à m'y attacher. Surtout le jeune Bode et la pauvre Kinsey. Les aînés Locke suivent d'ailleurs la frénésie d'expériences du benjamin, et en feront quelques unes très intéressantes et ... assez cocasses, mais dont les conséquences risquent d'être énormes et tragiques.

 

Comme le premier tome, je trouve que c'est lu bien trop vite à mon goût !  

Il ne me reste plus qu'à décompter les mois avant de pouvoir me ruer sur le troisième tome.

En attendant, pour ceux qui ne connaissent pas encore cette incroyable série, courrez acheter ces deux premiers volumes au plus vite !

 

Bon sang, pour finir, je l'oublie, mais hop ! un titre en plus pour mon challenge Milady !

 

challengemiladytranspa

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 21:48

11764_divine_nanami_preview_volume_1_planning_news_manga.jpeg

 

 

Au teur : Julietta Suzuki

Editeur : Delcourt (Akata)

Prix : 6,95 €

Résumé :

 

Nanami peut dire adieu à sa vie de lycéenne ordinaire : abandonnée par un père criblé de dettes, elle se retrouve à la rue. Mais le Destin lui fait rencontrer un étrange jeune homme, qui lui fait don de sa demeure. Acceptant sans réfléchir ce cadeau plus qu'insolite, Nanami ne sait pas encore que par la même occasion, elle vient d'être promue au rang de... déesse ?!

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Nanami vit seule avec son père qui peine à s'en sortir sous les dettes. Dépendant aux jeux d'argent, il engloutit toutes les pauvres économies qu'arrive à mettre de côté la jeune fille.

Comble de l'horreur, un jour, en rentrant chez elle, elle découvre les huissiers qui la mettent à la porte, et un mot de son père disant qu'il est parti, et lui demandant de ne pas essayer de le retrouver. Sympa ...

En attendant, la voilà à la rue, sans le sous.

Dans le parc, elle rencontre un homme à qui elle donne un coup de main, et en récompense, celui-ci lui indique l'adresse de sa maison, lui disant qu'il part en voyage et qu'elle peut l'occuper pendant ce temps-là.

Il la quitte en l'embrassant sur le frond, lui disant que maintenant, elle est la maîtresse des lieux.

Ici, c'est loin d'être une simple formule de politesse, car la demeure en question est en fait un temple, et Nanami y découvre des yôkai, qui lui expliquent qu'avec la marque apposée sur son frond, elle est devenue la nouvelle déesse de ce temple !

Ceci n'est pas vraiment au goût de tout le monde, et surtout pas de Tomoé, messager arrogant et cruel de l'ancien dieu.

C'est le début d'une toute nouvelle pour Nanami ... dans la peau d'une déesse !

 

Bien qu'avec un pitch amusant laissant penser à pleins de surprises, je reste assez mitigée après ce premier tome.

Bon, le point positif, c'est qu'on ne tergiverse pas et que le scénario s'enclenche vraiment très vite.

Le soucis, après, c'est que justement tout va un peu trop vite, et la première moitié du manga est assez fouillis, un peu trop brouillon à mon goût.

On présente vite fait les personnages et les actions s'enchaînent à grande vitesse, j'ai trouvé qu'on n'avait pas vraiment le temps de s'imprégner de l'histoire, et ça m'a donné un peu une impression de "grand n'importe quoi".

 

En revanche, la deuxième partie m'a beaucoup plue.

Le rythme ralenti d'un cran, on travaille les bases du récit, on voit la première scène qui va déclencher la série à proprement parler et l'humour fait bel et bien son apparition.

Certaines cases m'ont beaucoup fait rire, et j'aime beaucoup les expressions que la mangaka donne à ses personnages lors de certaines scènes.

On entrevoit d'autres éléments à propos de ces personnages, et on se dit doucement qu'on pourrait bien s'y attacher, en fait ! 

Pour l'instant, il n'y en a pas beaucoup : deux personnages principaux, Nanami et Tomoé, et deux accolytes.

Nanami, bien que sa vie est dure et désespérante, fait preuve d'une grande motivation et d'une grosse dose d'énergie ! Une vraie pile électrique ! Heureusement, elle sait se poser de temps en temps et rester calme quand il le faut (même si ça ne dure jamais bien longtemps  ^^).

Tomoé est froid, fier et méchant avec Nanami. Mais, bien entendu, on se rend vite compte qu'il y a autre chose derrière cette façade de vilain torturé, et on sent qu'il pourrait être très touchant, si jamais il se laissait aller à descendre ses barrières émotionnelles.

 

Au final, je dirais que ce volume est une grosse intro à la série, et bien qu'ayant un début un peu laborieux, je suis très curieuse de découvrir comment tout cela va évoluer !

A voir donc !

 

Le premier tome est sorti chez nous ce 8 juin, et nous pourrons trouver le deuxième dès le 29 juin ! Pour l'instant, la série compte 9 tomes en cours au Japon.

 

ban-nanami.gif

 

Hop, encore un titre pour le challenge Magie et Sorcellerie Littéraire.

 

Logogeneral1

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 19:26

9782756022635_1_75.jpg

 

 

Auteur : Kazusa Takashima

Editeur : Delcourt (Akata)

Prix : 6,95 €

Résumé :

 

Cette fois, le roi des Démons a définitivement perdu patience ! Il n’hésite pas à envoyer sur Terre son sorcier attitré, sur les traces de son fils. Et peu importe si cela met la vie de ses amis en danger... Mais un événement plus grave encore pourrait briser l’amitié entre Kujô, mademoiselle Haga et Asakura : la révélation de leurs véritables identités !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Bon, ça y est, le roi des Démons s'est rendu compte qu'il avait un peu envoyé un trio d'incapables sur terre ...

Qu'à cela ne tienne, le voilà qui ordonne à son sorcier de se rendre également chez les humains en tant qu'observateur. Cette mascarade a assez durée, il faut que le prince revienne !

L'arrivée du magicien au lycée va, bien entendu, chambouler énormément de choses, et va peut-être dévoiler l'identité des uns et des autres plus tôt que prévu ...

 

Ceux qui me suivent le savent déjà, c'est LE manga qui me fait rire en ce moment.

Ce tome-ci ne déroge pas à la règle avec ses dessins hilarants (les expressions du visage sont impayables) et ses situations cocasses.

Mais ici, on sent que la fin se rapproche à grand pas, et la tension monte d'un cran.

L'ambiance se fait moins légère, et les conséquences des actes de chacun se font plus importantes.

 

Taiki reste mon personnage favoris dans ce volume également.

Sa tendresse, son côté protecteur envers Yamato, sa timidité et sa délicatesse avec Itsumi, son envie de faire les choses bien, ... tout ça fait de lui un être vraiment très attachant, et il y a des scènes où il 'a beaucoup émue.

Itsumi commence à s'ouvrir un peu également, et on entrevoit de plus en plus des facettes humaines derrière son apparence de reine des glaces.

 

Comme d'habitude, donc, ça part un peu dans tout les sens, il y a beaucoup de délires et de n'importe quoi.

Mais j'ai apprécié que l'ambiance s'alourdisse un peu, qu'elle devienne un peu plus grave.

Ca montre que l'on se rapproche de la fin, et que, même si c'est un manga humoristique, les enjeux sont énormes pour les personnages, et ça risque de ne pas se terminer si bien que ça pour eux tous.

J'ai hâte de découvrir le cinquième et dernier volume, pour savoir ce que l'auteur nous réserve comme final.

Déjanté ? Tendre ? Triste ?

A vos pronostics !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article

C'est Moi Que V'là

  • : Les mots d'Archessia
  • Les mots d'Archessia
  • : Chaque lecture, qu'elle soit livresque, BD-esque, manga-esque ou autres mots avec esque derrière, a droit à un avis avec plein de mes émotions dedans. Avec de vrais morceaux de tripes (miam), de larmes et de fous-rires.
  • Contact

Suivez moi

logo-facebook.jpg

 

http://www.wikio.fr

Fouillez Dans Le Blog

Mes défis

Vous me trouverez là

logo4

http://www.libfly.com/public/images/logo-libflybis.gif

Wikio - Top des blogs - Littérature

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Archessia sur Hellocoton

Mes fournisseurs de rêves

56547434.jpg

monde manga akata

Bayard-Jeunesse1

Editions-Mango.jpg

JC-Lattes

partenariat-LA.jpg

logo martiniereJfiction (1)

milady

167393 158310624217059 158310477550407 304906 621801 n

Logo.jpeg

logo_nathan.jpg

logo-plon.gif

226582 200723769971150 195864473790413 530993 1388427 n

313668_201249833289112_196087323805363_432024_1020967011_n.jpg

174866 112915142131742 6678647 n

Logo-Albin-Michel-Wiz.jpg

 

Trions Tout Ça

 

 

bonial – prospectus et catalogues des magasins à proximité pour moins de co2