Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 18:09

rising-stars-1.jpg

 

 

Auteurs : Straczynski, Cha, Zanier & Lashley

Editeur : Delcourt

Prix : 22,95 €

Résumé :

 

1969. Une boule de feu s'écrase sur la petite ville américaine de Pederson, dans l'Illinois. Une dizaine d'années plus tard, cent treize enfants, conçus cette nuit-là, vont commencer à manifester des pouvoirs surnaturels. Le gouvernement les nomme les "Spéciaux", et cherche comment les contrôler, mais également comment les neutraliser, le cas échéant. Devenus adultes, et insérés tant bien que mal au sein de la société en dépit de leurs facultés, leurs rangs sont mystérieusement et méthodiquement décimés. Un membre des "Spéciaux", surnommé "Poète" découvre que les meurtres sont en réalité perpétrés par l'un d'entre eux...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

J'aime bien les histoires de super-héros, surtout quand elles sont bien sombres et dramatiques comme il faut. Avec Rising Stars, j'ai été servie !

Le début me faisait un peu penser au film "Le village des damnés", si vous connaissez.

 

Dans une petite ville paisible, une boule de feu semble tomber tout droit du ciel.

Plusieurs années, un enfant semble doté de pouvoirs impressionnants. Les gens remarqueront vite qu'il n'est pas le seul, et après une courte étude, le résultat sera connu de tous : chaque enfant qui était à l'état de foetus lorsque la boule de feu s'est écrasée, semble doté d'une "force" qui leur permet de faire des choses extraordinaires, mais également souvent dangereuses.

Certains sont incroyablement forts, d'autres peuvent voler, utiliser la télékinésie ou la pyrokinésie, devenir invisible, entrer dans les rêves, etc ...

Ils sont vite mis à l'écart de la population normale et sont élevés entre eux.

Arrivés à l'âge adulte, avec pas mal de complications administratives, la plupart d'entre eux peuvent mener une vie normale et laissent leurs pouvoirs à l'écart.

D'autres, par contre, sont devenus des super-héros, protégeant la nation et luttant contre le mal. Certains, même, ont décidés de se tourner vers le crime.

Mais tous, sans exceptions, ressentiront la peur et la menace quand, un à un, ils se font tuer par quelqu'un qui semble connaître leurs faiblesses.

Il n'y a qu'une seule explication : le meurtrier est l'un d'entre eux.

 

Avec Rising Stars, le lecteur en a pour son argent et est servit niveau bons moments. Une belle brochette de personnages charismatiques, attachants et travaillés, une bonne dose d'action, du complot, du thriller, une psychologie riche, des dessins superbes, ...

Franchement, c'est juste du bonheur.

J'ai pris énormément de plaisir à le lire, à faire la connaissance des personnages, à découvrir avec curiosité leurs talents, et ensuite à trouver qui est le coupable et à suivre l'évolution de toute cette histoire.

Bien sûr, on n'en est qu'au début, mais il se passe déjà pleins de choses !

On ne s'ennuie pas un seul instant et, personnellement, j'ai déjà mes favoris (John et Randy. Om nom nom) et ceux qui j'aime moins.

Certaines personnalités ne sont qu'à peine effleurées, mais on sent déjà un très gros potentiel s'en dégager, et je suis furieusement curieuse de lire la suite pour savoir ce qu'il va se passer pour eux.

 

Je ne commenterais pas vraiment les dessins, car bien qu'ils soient très beaux, détaillés et expressifs, ils ne ressortent pas vraiment par rapport au type de dessin classique des comics de super-héros.

Je trouve que la vraie force de cet ouvrage tient vraiment sur les personnages et les rapports entre eux.

Une centaine de personnes possédant de gigantesques pouvoirs, se côtoyant depuis l'enfance. Jetez un jour un caillou dans la mare, et regardez les remous s'agrandir de plus en plus dans l'eau.

C'est tout simplement fascinant et complètement addictif.

Il est difficile de ne pas se sentir intrigué et happé par l'histoire qui nous est présenté, et une fois celle-ci entamée, il m'a été impossible de la mettre sur pause, il fallait que je sache.

D'ailleurs, maintenant, il va me falloir de la patience pour attendre la suite ...

 

Un grand merci à Delcourt pour cette lecture explosive et fichtrement passionnante !

 

500px-Delcourt logo.svg

 

Commandez Rising Stars, Tome 1

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 22:14

arcane-de-l-aube-5-kaze.jpg

 

 

Auteur : Rei Toma

Editeur : Kazé

Prix : 6,50 €

Résumé :

 

Arrivés au village des demi-humains afin d'éviter le massacre de ses habitants par l'armée de Belquat, nos héros découvrent que c'est Cain, le frère aîné de Caesar, qui a été chargé de diriger l'opération. Face à face, les deux frères ennemis vont laisser libre cours à leur rancune, mettant la vie de Nakaba en péril.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

La petite troupe d'apprête à arriver a village des demi-humains pour les avertir de l'attaque imminente orchestrée par Belquat.

Après une première rencontre un peu étrange, nos amis sont assez bien acceptés par les métis, et ils échafaudent ensemble un plan pour éviter le combat.

Malheureusement, tout ne se passe pas toujours au mieux, et le don de Nakaba lui apprend de bien terribles choses.

 

J'ai encore pris beaucoup de plaisir à lire ce tome, bien qu'il y ai moins de romance que dans les précédents.

L'heure est grave et les combats sont dans les esprits de tout le monde.

Bien que l'ambiance soit bien plus tendue, ce volume est surtout l'occasion d'en apprendre plus sur un personnage important, et on a droit à quelques éléments de réponses sur l'origine de l'Arcane.

L'émotion est quant à elle toujours aussi présente, et cette fois-ci, c'est le frère de Cain qui en est responsable. Nous nous plongeons dans ce que recelle son coeur, et on comprend mieux ses pensées et ses actions.

Voir son enfance m'a vraiment fait mal, y a rien à faire, je suis souvent touchée quand je vois une enbfance difficile.

 

Il y a moins d'humour que dans les autres tomes, aussi, mais quelques scènes m'ont donné le sourire ou sont juste TROP adorables.

Par exemple, quand ils se préparent tous à pénétrer dans le village des demi-humains et que Loki leur donne à tous des oreilles et des queues d'animaux pour les déguiser.

Raaaah ... complètement à croquer !

J'espère qu'on verra plus souvent ce village et ses habitants en tout cas, ils sont fascinants et j'adore découvrir de nouvelles "races" de métis.

D'ailleurs, ce village semble beaucoup s'y connaître au sujet du pouvoir de l'Arcane, il serait intéressant d'en savoir plus à ce sujet.

 

Ce cinquième tome est un peu un volume de transition, on sent que l'histoire prend un tournant avec ces chapitres. Le ton un peu plus dramatique est agréable et augmente la tension du récit, mais j'espère quand même retrouver plus de romantisme et d'humour dans la suite

 

ChallengeDragonFeu

 

Commandez L'arcane de l'aube, Tome 5

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 13:50

black-bird-6-pika

 

 

Auteur : Kanoko Sakurakouji

Editeur : Pika

Prix : 6,95 €

Résumé :

 

J'attends depuis toujours la nuit où tu me dévoreras ...

Toi, le yôkai que j'aime ... Le chef des tengu ...

Moi, la proie des yôkai ... La senka ...

Tu t'exposes à la lame de ton rival pour me protéger ...

Mais mon coeur et mon corps sont nés pour toi ...

Pour que cette nuit, notre promesse d'enfance se réalise enfin.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Oui oui, elle chiale toujours sur la couverture 

A part ce détail qui ne change pas (et je crois qu'au final, j'espère que ça ne changera jamais. Je m'y suis attachée, moi, à ces couvertures larmoyantes), c'est un tome qui arrive à un croisement, et on sent bien que, après, les choses ne seront plus jamais vraiment les mêmes.

En effet, Raikô est plus déterminé que jamais à exorciser Kyô, pour qu'il n'ai jamais l'occasion de faire du mal à qui que ce soit. Son traumatisme d'enfance le poursuit et lui donne obstination et rancoeur pour cette tâche.

Il y aurait bien un moyen pour que le chef des tengu obtienne la force nécessaire à sa défense, mais cela risquerait bien d'avoir des répercussions sur Misao.

Car, pour le laisser à jamais hors de danger, il faudrait qu'il consomme charnellement sa relation avec la jeune fille. Mais personne, jusqu'à présent, ne sait qu'elles pourraient être les conséquences sur celle-ci.

Le couple serait-il prêt à ce sacrifice pour sauver tout le clan ? Cela en vaut-il vraiment la peine ?

 

Je dois dire que, bien que le tout reste quand même très cliché et, avouons-le, assez guimauve (ce manga est un peu mon plaisir coupable), ce volume recèle sa bonne part de tension, qu'elle soit scénaristique ou sexuelle !

Il y a de l'électricité dans l'air d'un bout à l'autre, entre ce trio explosif. Que ce soit Kyô/Misao, Kyô/Raikô ou Raikô/Misao, c'est pas mal tendu dans le coin.

C'est une situation que la jeune fille a beaucoup de mal à gérer d'ailleurs, partagée entre son amoureux dont elle est totalement, follement éprise, et ce jeune homme avec qui, au final, elle a beaucoup en commun et dont elle comprend les motivations.

Cela la met dans une position pas évidente à supporter, et personne n'est sûr que ses frêles épaules pourront tout soutenir très longtemps. Et sa bonté la poussant à toujours essayer de faire au mieux pour tout le monde risque bien de tous les conduire à leur perte.

 

Je pense bien que c'est le tome que j'ai préféré jusqu'ici. Il ne contient presque pas d'humour, mais c'est vraiment la tension qui est l'élément prédominant et sur lequel tout se joue.

Elle est bien maîtrisée, bien utilisée, et bien qu'il y ai quelques scènes assez convenues, elles restent rares et ne gâchent en aucun cas l'ambiance nerveuse et stressante du tome.

Cela nous permet d'ailleurs de voir des facettes que l'on n'avait pas forcément l'habitude de voir chez les personnages, ce qui est vraiment intéressant et nous offre l'occasion de jeter un regard neuf sur eux, peut-être plus compréhensif.

Bien que Misao reste une chouineuse professionnelle, elle évolue, grandit et gagne en réflexion et maturité au fil du récit, ici plus que jamais.

La fin de ce tome laisse d'ailleurs à supposer que les changements ne font que commencer pour notre couple, et j'ai vraiment hâte de savoir ce que leur réserve cet avenir nébuleux.

 

D'ailleurs, il n'y a pas que les personnages qui changent, j'ai l'impression. La mangaka elle-même, ainsi que son dessin, évolue avec son histoire. J'ai été très agréablement surprise de découvrir des illustrations de toute beauté, et des scènes de double-pages fascinantes, superbement dessinées.

Car, il faut dire ce qui est, ce n'est pas forcément l'incroyable beauté des dessins qui marque dans ce manga, bien qu'il soit plus que correct. Mais là, vraiment, Kanoko s'est bien démenée, et je suis restée bloquée sur certaines scènes tellement elles étaient belles.

Et puis, j'insiste là-dessus, mais la fin de ce volume ...

Je ne peux pas vous en dire plus, histoire d'éviter les spoilers, mais je l'ai trouvé extrêmement bien amenée, bien dessinée, l'ambiance est parfaite, les réactions des personnages aussi, ...

Raaaah, vraiment, j'ai adoré !

Vous n'avez plus le choix là, vous devez le lire ! 

 

ChallengeDragonFeu

 

Commandez Black Bird Tome 8

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 20:19

princess-jelly-fish-3-delcourt.jpg

 

 

Auteur : Akiko Higashimura

Editeur : Editions Delcourt (Akata)

Prix : 6,99 €

Résumé :

 

Afin de protéger leur gîte menacé de destruction, Kuronosuke le travesti a décidé de le racheter pour éviter que la communauté des geekettes ne se retrouve à la rue ! Elles se mettent alors à vendre de petits objets qu’elles ont confectionnés dans le but de récolter des fonds. Mais lors de cette journée cruciale, une nouvelle adversaire surgit et perturbe le coeur de jeune fille de Tsukimi !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Opération : rachat de propriété !

Face à l'injustice dont elles sont victimes, notre groupe de jeunes filles (pas forcément en fleurs) se trouve bien démuni. Mais Kuronosuke est brûlant de motivation et va secouer cette communauté pour qu'elles puissent racheter leur bâtiment.

C'est bien beau de dire ça quand on vient d'une famille très riche, mais pour nos geekettes, tout ça n'est qu'utopie !

Mais le jeune homme a plus d'un tour dans son sac, et l'organisation d'une grande brocante à Harajuku va être l'occasion de se faire un peu d'argent.

Ce qui débute comme une grande épreuve sociale pour cette troupe hors du commun, va se transformer en belle découverte pour Tsukimi.

Et si c'était véritablement le début d'une nouvelle vie pour la jeune amoureuse des méduses ?

De son côté, Shû doit faire face à une situation totalement inédite : une belle jeune femme semble vouloir faire partie de sa vie, et elle est prête à n'importe quoi pour ça, même au chantage ...

 

 

Ha, qu'il est bon de se replonger dans l'univers tout doux et néanmoins coloré et dynamique de Princess Jellyfish.

Ce tome démarre d'ailleurs sur les chapeaux de roue, puisque c'est le grand branle-bas de combat dans la demeure des otakettes !

Kuronosuke est vraiment hilarant avec sa fougue dévastatrice, et on peut dire qu'il bouscule les habitudes de la maisonée.

La brocante à laquelle ils participent ne démarre pas spécialement très bien, mais avec un peu d'imagination et du cran, la situation se renverse rapidement.

Il y a quelques scènes vraiment très belles, en plus de l'humour et de l'énergie ambiante, et c'est avec un sourire ému que l'on assiste à la découverte de certains côtés de ces filles pas comme les autres.

Tsukimi est particulièrement mise en valeur dans ce volume, je trouve. Certains passages sont superbes et plein de douceur, de délicatesse. Et nous ne sommes pas les seuls à remarquer cette beauté que dégage la jeune fille ...

Voilà de bien jolis quiproquos en perspective.

 

Du côté du grand frère, Shû, il n'y a pas plus de calme, que du contraire !

Le pauvre se retrouve embarqué dans une sombre histoire de chantage dirigée par une magnifique femme de pouvoir bien décidée à pénétrer dans la vie de Shû et surtout, dans celle de son très influent père.

Voilà une relation destructrice qui va fortement déstabilisé Shû, et qui risque bien de profondément blesser la pauvre Tsukimi qui a du mal à comprendre ce qu'il se passe.

 

On s'attache de plus en plus aux personnages de ce manga, car à chaque tome, il nous montre des facettes d'eux que l'on ne connaissait pas, et qui nous les rend plus proches et plus attendrissants que jamais.

Tsukimi est vraiment le mignon personnifié. Que ce soit dans ses gaffes, quand elle essaye de bien faire ou quand on la surprend dans des situations où elle est au dépourvu, elle est juste adorable. J'ai constamment envie de la prendre dans mes bras tellement elle est choute.

Kuronosuke se dévoile de plus en plus également, et je dois dire que, plus le temps passe, plus je le trouve riche et intéressant. Il est tellement plus que ce qu'il veut bien montrer. J'ai hâte d'en savoir encore plus sur lui.

Shû est celui qui reste encore le plus en retrait, c'est le personnage le plus fermé. mais gageons qu'avec ce qu'il lui arrive en ce moment, nous allons apprendre pas mal de choses sur le jeune homme !

 

Ce tome comporte toujours les éléments qui nous a plu dans les précédents : l'humour avec ces filles complètement tarées qui sont capables de faire et dire des choses absolument abracadabrantes, les très beaux dessins légers, presque aériens qui sont particulièrement mis en valeur avec les méduses et quelques tenues spéciales, la tendresse et l'émotion avec quelques grandes cases superbes et des passages qui touchent droit au coeur.

Rajoutez à cela l'arrivée d'une touche de tension et d'intrigues avec "la méchante" qui débarque mettre le désordre, et vous avez un manga coup de coeur que je prend énormément de plaisir à lire et relire.

Vite avril pour la suite !

 

Mille mercis à Akata pour cette magnifique lecture que vous retrouverez chez votre libraire le 08 février.

 

monde manga akata

 

Commandez Princess Jellyfish tome 3

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 15:03

120120_le_jeu_video_bd_bastien_vives.jpg

 

 

Auteur : Bastien Vivès

Editeur : Delcourt (Collection Shampooing)

Prix : 9,95 €

Résumé :

 

Né le 11 février 1984, Bastien Vivès représente une nouvelle génération d'auteur de bande dessinée. Salué par la critique pour ses romans graphiques Le Goût du chlore et Polina, il nous fait partager cette fois-ci son dark side. Grand passionné de jeux vidéo, il décide d'abandonner son air "jeune romantique" pour enfoncer ses mains expertes dans les boyaux de l'esprit humain.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Attention, grosses barres de rire en perspective.

Bastien Vivès nous fait plonger de plein pieds dans l'univers des gamers, parfois hard-core, souvent incompris, mais toujours drôles.

Par différentes BD courtes, il nous montre ici plusieurs scénettes de la vie quotidienne de certains joueur de jeux vidéos, et si vous-même jouez un minimum, vous vous retrouverez obligatoirement dans l'une ou l'autre situation.

Que ce soit seul, entre amis, en couple, en famille ou quand on était gosse, pas mal de scénarios sont abordés pour notre plus grand plaisir.

Bien que le dessin soit très agréable (un trait subtil, à peine esquissé), la vraie force de cette BD est dans les dialogues.

Dès le début, je pleurais de rire car, ou j'en avais déjà entendu dans ce style-là, ou je nous imaginais, mes amis et moi, en avoir de pareil.

Comme dirait l'autre : ça sent le vécu !

 

vives_jeu_video_image.jpg

 

La plupart des clichés y passent, et je pense que pas mal de lecteurs différents y trouveront leur compte : ceux pour qui l'univers du jeu vidéo semble bien loin et peuplé de gens bizarres se plairont à rigoler de cette race étrange et tellement en décalage qu'est le gamer, et celui-ci, quant à lui, pourra parcourir cet ouvrage en se marrant de dialogues savoureux qu'il a déjà entendu irl en lan ou en gloussant devant les nombreux clins d'oeil que sème l'auteur.

Je vous jure, c'est un véritable bonheur de parcourir ces tranches de vies, et je pense que je n'ai jamais autant rigolé en lisant une BD.

Vous (re)découvrirez comment les générations peuvent se rejoindre autour d'un jeu, que la chance du n00b n'est pas une légende, que c'est marrant et dévastateur de jouer en couple, que les filles peuvent trafiquer des sticks ou que parfois, le pouvoir sur un serveur peut monter à la tête.

Hilarant, terriblement juste et permettant un regard amusé et, au fond, très tendre sur ces êtres accros à leurs écrans, ce bouquin est une énorme bouffée d'air frais qui a rajouté des pixels colorés à ma journée.

 

Merci à Delcourt pour ces gros fous rire !

 

500px-Delcourt_logo.svg.png

 

Découvrez le blog de Bastien Vivès, Comme quoi, en cliquant ici.

 

Commandez Bastien Vives tome 1 les jeu vidéo

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 02:28

1201-locke3.jpg

 

 

Auteurs : Joe Hill & Gabriel Rodriguez

Editeur : Milady (Graphics)

Prix : 14,90 €

Résumé :

 

Les Ténèbres se referment sur Keyhouse. Dodge poursuit son insatiable quête des mystérieuses clés de pouvoir et est prêt à tout pour les obtenir.
Assiégés et isolés, les enfants Locke doivent livrer un combat désespéré, dans un monde où la nuit même est leur ennemie.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Tandis que Dodge continue à chercher coûte que coûte les précieuses clés cachées dans la maison, la famille Locke continue à se déchirer au fil des épreuves.

La mère, sensée être le dernier repère parental de cette famille, s'enfonce de plus en plus dans l'alcoolisme, laissant les trois enfants se débrouiller seuls, un peu plus chaque jour.

Cette situation, bien que déstabilisante, s'avère être un ciment puissant pour les enfants, qui vont devoir se serrer les coudes plus que jamais si ils veulent affronter les dangers qui rôdent autour d'eux et qui deviennent plus violent à chaque instant ...

 

Trois nouvelles clés sont à l'honneur dans ce tome, et j'ai l'impression que chaque nouvelle est plus puissante que la précédante !

Je ne vous parlerais pas de leur pouvoir pour vous laisser l'entière surprise, mais sachez que là, ça ne rigole plus, et que ces clés deviennent de véritables armes destructrices !

Je suis à chaque fois enchantée de découvrir ce dont elles sont capables. Même si parfois on peut deviner de quoi il s'agit en regardant leur forme, la façon dont on s'en sert est toujours époustouflante, particulièrement dans ce troisième volume.

Des clés trouvées, d'autres perdues, certaines échangées, récupérées ou volées. Il commence à y avoir un sacré trousseau à Lovecraft !

L'aspect fantastique qu'elles apportent à l'histoire est bluffant et s'intègre parfaitement, avec beaucoup de facilité, au côté plus rationnel et humain de celle-ci.

 

D'ailleurs, en dehors des clés, on se penche également énormément sur la famille Locke, qui vit des heures sombres et douloureuses. La mère, sombrant dans l'alcoolisme, nous fait tantôt éprouver de la colère, tantôt de la pitié. Après tout, c'est humain de se laisser aller, d'être faible, tout simplement. Mais en même temps, on aimerait qu'elle se reprenne en main, ne fut-ce que pour ses enfants.

Heureusement pour eux, ceux-ci font preuve de beaucoup de maturité et de calme, et les secrets étranges qu'ils partagent maintenant les rapproche plus que jamais. Ils prennent soin les uns des autres et combattront les ombres, aussi bien de leur vie que celles des monstres, côte à côte.

 

Comme d'habitude, Locke & Key renferme plusieurs ingrédients savamment maîtrisés qui en font une série tout simplement incontournable : des frissons, des surprises, une énorme dose de suspens intelligemment installé et distillé, des personnages extraordinairement attachants et charismatiques, de l'humour, de l'émotion, de la tension, ...

Dans ce tome, par exemple, je retiendrais surtout la mise en avant de deux nouveaux personnages vraiment très drôles et décalés, un combat épique entre le bien et le mal, et une scène avec la mère dans la salle de bain qui m'a tout simplement bouleversée et a même réussit à m'arracher quelques larmes.

Juste grandiose !

 

Y a pas à dire, Joe Hill et Gabriel Rodriguez sont fait l'un pour l'autre, il y a une alchimie entre eux qui transparaît dans cette série et qui est l'évidence même. Ils se complètent parfaitement et le rendu final est époustouflant.

Entre intensité qui nous prend à la gorge, et accalmies drôles et tendres, àa la fin de chaque volume je me dis que celui-ci est parfait, et celui qui suit arrive encore à me surprendre et à mettre la barre un peu plus haut.

C'est brillant et addictif, j'en redemande !

Et dire qu'il faudra attendre juin avant le quatrième tome ... *soupir*

 

Commandez Locke & Key, Tome 3 : La couronne des ombres

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 21:06

1201-crossed3.jpg

 

 

Auteurs : David Lapham & Javier Barreno

Editeur : Milady (Graphics)

Prix : 14,90 €

Résumé :

 

Dix mois après l'infection, le mal s'est répandu partout.
Après avoir dû fuir leur ranch, les pieux membres de la famille Pratt cherchent leur salut, menés par un patriarche dévot. Mais ils ont la foi. Eux, les justes, seront épargnés.
Car, après tout, rien ne pourrait être reproché à une famille si unie, si aimante, à un père si attaché aux valeurs familiales...
N'est-ce pas ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

[Chronique contenant des gros mots, éloignez les petits enfants de l'écran  è_é ]

 

Haaaa, je l'attendais avec impatience, ce retour dans l'univers dégueulasse et profondément malsain de Crossed.

Changement d'équipe pour ce Valeurs Familiales, mais le duo a très vite capté ce qui faisait le succès de ce comic, et la transition se fait sans aucun soucis.

Ceux qui ont aimés les deux premiers tomes vont sans aucun doute adorer celui-ci.

 

On suit ici une famille nombreuse vivant dans un ranch prospère, menée par une main de fer par un père catholique avec des idées très arrêtées sur la religion et l'éducation ...(Je ne crois pas être la seule à trouver que prouver son amour à une de ses filles en la violant régulièrement n'est le meilleur moyen d'être un bon père).

Alors que l'aînée des filles se dresse enfin devant ce modèle paternel plus que douteux, une horde d'infectés attaque le ranch et, malgré l'incroyable remue-ménage, la majorité du clan arrive à s'enfuir.

Nous les retrouvons dix mois plus tard. Ce père a réussit à aménager tout un coin au calme, à construire des maisons avec l'aide des hommes, et à accueillir plusieurs voyageurs pour fortifier ce nouveau groupe.

Cet homme que l'on haïssait est devenu un héros, un exemple pour tous, un leader entre les mains de qui on remettrait sa vie.

Assez perturbant, je dois dire.

Mais bien sûr, les apparences sont souvent trompeuses, et c'est de nouveau au tour de l'aînée,  Adaline, de prendre les choses en main.

N'est-il pas déjà trop tard ?...

 

J'ai trouvé ce tome encore plus glauque et hard que les précédents, déjà car, même sans les infectés, il nous montre des choses abominables.

Comme quoi, les hommes n'ont pas spécialement besoin d'un quelconque virus pour montrer le pire de ce dont ils sont capables, et la folie peut guetter même l'homme que l'on admire le plus.

Il est pas mal question de fanatisme religieux, et de l'idée que l'on se fait de la foi. Celle-ci peut être interprêtée de bien des façons, aussi bien positives que négatives. Et quand tout s'écroule autour de soi, il est difficile de garder celle-ci, même (surtout ?) quand celle-ci à guider la majorité de notre vie.

Mais ne plus avoir la foi signifie t'il ne plus avoir d'espoir ? A quoi peut-on se raccrocher quand nos convictions s'effondrent ?

C'est ce que je trouve magistral dans cette série : non seulement son ambiance et ses dessins gores et hardcores comme, je crois, on n'en a jamais vu dans aucune BD ou Comic, sont complètement hallucinants, provoquant chaque fois une jubilation dérangeante, mais elle ne se contente pas de ça. Elle offre également matière à réfléchir, à s'interroger sur l'homme et ses démons.

En nous mettant face à toutes ces horreurs, ces abominations, elle nous renvoie à nos propres désirs pervers. Cela les relativisent-ils ? Ou, au contraire, est-ce que ça les met plus en avant ? Je pense que cela dépendra de chaque lecteur.

Mais c'est en tout cas une des raisons pour lesquelles je trouve ce titre si fascinant.

 

Enfin, ceci n'est que mon interprétation, c'est mon ressenti en sortant de cette lecture, simplement.

Mais il faut avouer que, Crossed, c'est surtout de la pure bombe de déconnade, où on s'autorise à plonger la tête baissée dans le sang, les tripes et le stupre le plus crade, tout en affichant un sourire dégoûté et en ricanant à certaines scènes particulièrement peu ragoûtantes.

D'ailleurs, ce volume contient des doubles pages de toute beauté, faisant presque penser à "Où est Charlie", où on s'amuse à découvrir à chaque coup d'oeil, une élément plus dégueulasse encore que le précédent. De bons moments d'amusement !

 

Y a pas à dire, chaque tome est un énorme coup de coeur pour moi. A chaque fois, je suis autant écoeurée qu'amusée ou même émue, certains passages étant vraiment éprouvants pour les nerfs et me donnant même quelques fois les larmes aux yeux.

C'est amoral, sale, écoeurant, extrêmement violent mais également intelligent, intense et foutrement bien dessiné/scénarisé. Une bombe que je recommande aux estomacs bien accrochés


Commandez Crossed : Valeurs familiales

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 17:12

bride-stories-3-ki-oon.jpg

 

 

Auteur : Kaori Mori

Éditeur : Ki-oon

Prix : 7,50 €

Résumé :

 

Une fois de plus, le clan Hargal repart bredouille tandis que la relation entre Amir et Karluk prend un nouveau tournant. Mais l’heure est venue pour Smith de quitter la famille Eyhon afin de continuer son périple à travers l’Asie centrale.
Sur la route d’Ankara, sa prochaine étape, il fait la rencontre d’une jeune femme qui pourrait bien bouleverser ses plans…

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Dans ce tome, c'est au tour de Henry Smith d'être sur le devant de la scène !

Ce troisième tome suit effectivement cet anglais tout du long, alors qu'il quitte Hargal et cherche un guide en se rendant vers Ankara.

Alors qu'il se fait voler son cheval et toutes ses affaire dans un Bazar, il fait la connaissance d'une jeune femme dans le même pétrin que lui. Galant en tout circonstances, Henry va prêter main forte à la demoiselle en détresse, et pour le remercier, celle-ci l'invitera à prendre le thé avec sa belle-mère.

Cette rencontre importune risque bien de chambouler son voyage, et peut-être même sa vie.

 

Avec ce tome, on fait une pause dans les histoire du clan Hargal et on passe un moment aux côté de Henry Smith, personnage un peu effacé dans les chapitres précédents, et pourtant tellement attachant et intéressant.

Même si j'adore voir les aventures de Karluk et Amir, j'ai trouvé ça extrêmement agréable de s'éloigner un peu d'eux et de se concentrer sur quelqu'un d'autre. Et comme j'étais très curieuse à propos de Henry depuis le début, je suis ravie qu'il ai eu droit à son moment de gloire. J'espère maintenant que ça ne sera pas le seul ! Son histoire est vraiment très touchante, et je meurs d'envie d'en connaître la suite !

 

Franchement, je ne vois pas ce que je pourrais dire d'autre que je n'ai pas déjà dis pour les deux volumes précédents. Le dessin est à couper le souffle et, encore fois, la qualité du dessin au niveau des costumes est tout simplement bluffante.

La vie des femmes de la région est décrite avec naturel et un zeste de pudeur, donnant au tout une ambiance chaleureuse et digne, ne pouvant provoquer que notre respect.

La narration est toujours aussi agréable, alternant les discussions claires et détaillées avec plusieurs cases muettes mettant l'accent sur les mouvements des personnages, ou sur certains décors.

 

Lire un Bride Stories, c'est toujours un moment particulier. Autant, pour les mangas en général, je les lis un peu n'importe où et n'importe quand, autant, pour ceux-ci, je choisis toujours au mieux mon moment, et je m'installe le plus confortablement possible, histoire de pouvoir savourer pleinement cet instant magique qui, pour moi, est juste de la pure perfection.

Je ne pourrais pas tarir d'éloges au sujet de ce récit, et pourtant, je n'ai jamais l'impression de pouvoir expliquer à quel point il est extraordinaire. Non seulement il nous propose quelque chose d'inédit, dans une ambiance presque feutrée et un style unique, mais en plus, niveau graphismes, sérieusement, on n'a pas souvent l'occasion de voir des dessins de cette qualité, dans les séries actuelles.

Ce manga n'en est pas seulement un, c'est un bijou, tout simplement. Il mérite que l'on se penche dessus et que l'on lise au moins son premier tome. Je suis sûre que vous ne pourrez résister longtemps à tout ce qui s'en dégage.

Vite ! Vite la suite !

 

Commandez Bride Stories, Tome 3

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 13:29

Mademoiselle-se-marie-3-kaze.jpg

 

 

Auteur : Megumi Hazuki

Editeur : Kazé

Prix : 6,50 €

Résumé :

 

Après bien des péripéties, Towako a finalement réalisé son rêve de petite fille et épousé Yûga, qui a su conquérir son cœur . Mais alors que la jeune fille pensait profiter de leur voyage de noces pour se rapprocher de son mari et découvrir enfin la vie de couple, elle va se heurter à quelques difficultés imprévues… Entre poursuite d’un singe légendaire et inconnu mystérieux, Towako est bien loin de son mariage idéal !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Ca y est, notre mignon petit couple s'est marié (il n'a pas fallut attendre bien longtemps...). Maintenant, direction le voyage de noce !

Dans un cadre idyllique, nos deux tourteraux ne sont pourtant pas vraiment à l'aise. Towako aimerait "officialiser" leur union dans la chambre, mais la jeune fille accumule les maladresses et a plutôt tendance à faire fuir son époux !

Elle va profiter de la légende locale, qui dit que carresser la queue du singe à poils longs apporte bonheur aux couples, pour tout tenter et enfin se rapprocher de Yûga.

Le problème ? C'est que nous sommes dans un manga, et que rien ne se passe jamais comme le voudrait l'héroïne ...

 

J'avais beaucoup aimé le premier tome, frais, drôle et tellement mignon.

Cette suite l'est tout autant, mais avec un peu de "suspens" 100% shojo dans la balance : voici venir les rivaux amoureux et autres déboires sociales !

Bien que ce ne soit que le début pour ces petites nouveautés, on sent bien que ces aspects vont se faire plus présents au fil des tomes. Je me demande donc comment va tourner ce manga, et si l'ambiance ne va pas en souffrir un peu.

Après tout, j'aimais beaucoup suivre ces deux imbéciles heureux quand ils étaient tout seuls.

Cela dit, c'est encore le cas pour une majorité de passages dans ce volume, donc j'ose espérer qu'il y aura encore beaucoup de moments rien qu'à eux deux à l'avenir.

 

Ce que j'adore vraiment, c'est l'alternance entre les scènes franchement drôles, avec des chibi agréables à l'oeil et des situations cocasses originales (ou pas, ça reste un shojo, hein), avec des scènes plus sérieuses mignonnes comme tout avec des dessins superbes extrêmement bien travaillés, fleurant bon le romantisme.

D'habitude, j'ai plutôt tendance à être touchée par le romantisme torturé et complexe, à la Setona Mizushiro ou Ai Yazawa.

Ici, par contre, c'est tout simple, et la mangaka joue quasi uniquement la carte du romantisme touchant, mignon, à fond fleur bleue. Et bien je craque complètement. Ce manga me fait fondre, tout simplement.

L'héroïne est hyper adorable, naïve et gentille sans être énervante, le héros est canon, un peu renfermé et protecteur sans trop tomber dans le cliché, les autres personnages s'annoncent plus riches et plus travaillés que d'habitude, bref, je suis conquise !

 

Le dessin surtout, je trouve, arrive à se démarquer, en nous proposant des personnages vraiment très beaux, des décors superbes mais, surtout, des tenues qui me mettent des étoiles dans les yeux.

Non mais vraiment, je bave sur la garde-robe de Towako, aussi bien la traditionnelle que l'occidentale, ses tenues sont juste sublimes ! (oui, c'est purement girly comme commentaire, j'assume).

On sent que l'auteur met beaucoup d'amour et de passion dans ses dessins, et certaines grandes cases sont un véritable plaisir pour les yeux.

 

Je ne veux pas trop en dévoiler, vu qu'il se passe quand même pas mal de choses, mais sachez seulement que l'histoire prend une autre tournure quand Towako décide d'intégrer le lycée de son tendre époux ...

Encore de grands moments en perspective !


Commandez Mademoiselle se marie, Tome 2

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 16:12

switch-girl-14-delcourt.jpg

 

 

Auteur : Natsumi Aida

Editeur : Editions Delcourt (Akata)

Prix : 6,95 €

Résumé :

 

Bye-bye Osaka ! C'est bientôt la fin du voyage scolaire et pour Queen Guenon l'heure de vérité à sonné : que va-t-il se passer avec M. Someya ?! En bonus dans ce volume, découvrez un chapitre bouleversant de Switch Girl !! en mode « gekiga », le manga genre viril des années 70... Une première dans toute l'histoire du shôjo !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Je vous avais parlé du premier tome de ce manga il y a quelques mois, sans m'étendre sur chaque volume.

Mais 14 tomes après, cette série continue à avoir de plus en plus de fans et à déchaîner les passions et les fous rires !

Il est temps de faire un peu le point, et c'est ici l'occasion idéale pour le faire, vu qu'à l'achat de ce manga, vous aurez droit à un marque-pages et la mangaka s'est prise au délire de dessiner tout un chapitre dans le style gekiga, tout simplement à mourir de rire.

 

Nous retrouvons notre bande de fous à Osaka, où le voyage va toucher à sa fin.

Queen Guenon n'en peut plus de cet amour impossible entre elle et Someya, ça l'a fait énormément souffrir. Et justement, Shinji lui fait une belle déclaration et lui dit qu'il est prêt à passer au-dessus des sentiments de Queen Guenon, et même à servir de remplaçant à Someya dans le coeur de celle-ci.

La proposition est tentante, surtout venant d'un garçon si gentil. Il serait si facile de se laisser aller dans ses bras ...

Quant à Nika, elle apprend que Arata souffre d'une forte fièvre, et elle est prête à tout pour aller le voir s'occuper de lui. Il est temps de sortir l'arme secrète : le mod off !

 

Bon, c'est pas nouveau, rien d'étonnant à ce que je vais vous dire : c'est hilarant.

On pourrait croire qu'au bout de tous ces tomes, on pourrait se lasser, et l'auteur pourrait tourner en rond, ne plus savoir quoi raconter ou quoi utiliser comme gags.

Mais non ! C'est quand même assez extraordinaire, je trouve, de tenir autant sur la longueur avec un même type d'humour, et un même thème de base. Et quel thème !

D'ailleurs, dans ce tome, on en sait beaucoup plus sur le mode off. par exemple, on apprend qu'il a des degrés, et l'auteur s'amuse à décortiquer chacun d'entre eux avec moultes détails et conseils. C'est juste formidable à lire 

On est partagé entre l'écoeurement et le "Haha, ouais, moi aussi je fais ça !" 

La façon dont l'auteur se livre d'ailleurs, via ces petites tranches de vie, est quand même hallucinante, il y a des choses que, personnellement, je n'aurais jamais osé dire !

Mais, il faut bien avoué que ça déclenche de sacrées discussions.

- Haha, t'as vu ? Y a Aida qui raconte qu'elle fait ça, haha, un peu dégueu quand même.

- Héhé, oui, c'est vrai. Mais en même temps, j'crois que ça a bien dû m'arriver une ou deux fois.

- Hiiiiiiii moi aussi !

Et boum, une amitié renforcée par la magie de Natsumi Aida. Si c'est pas beau ça.

 

Bon, sinon, trêve de bêtises, qu'en est-il du tome à proprement parler ?

J'ai beaucoup aimé que l'on se concentre pas mal sur le duo Guenon/Someya. Je les aime bien ces deux-là, et c'était agréable de les suivre plus assiduement.

Et puis j'avoue que leur histoire fait palpiter mon petit coeur de midinette, c'est tragico-mignon comme je l'aime

Après le retour d'Osaka, nous avons le fameux chapitre dans le plus pur style shônen des 70's, et là, je ne peux tout simplement rien vous dire, sachez que c'est une expérience impossible à raconter qu'il vous faut vivre

Après cet interlude et l'étude des différents modes off, nous retrouverons nos rigolos prêts à tout pour aider l'un des leur, même à ... trouver un petit boulot !

Et autant vous dire que ça ne sera pas de tout repos, il semblerait même que, pour certains d'entre eux, cela risque de complètement changer la relation qu'ils ont avec les autres ...

 

C'est surtout un tome interlude, il sert à refermer le chapitre Osaka et à en ouvrir un tout nouveau, donc il n'y a pas énormément d'évolutions à proprement parler, mais nous avons droit à de belles scènes romantiques et à l'arrivée de nouveaux problèmes. Et bien que je n'aime pas quand les personnages que j'aime ont des ennuis, j'avoue avoir hâte de voir de quelle façon loufoque Nika va les régler !

De l'émotion et des fous rire toujours aussi présents pour cette série désormais tout simplement incontournable.

 

Un grand merci à Akata pour cette lecture pleine de peps !

 

monde manga akata

 

Commandez Switch Girl !!, Tome 14

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article

C'est Moi Que V'là

  • : Les mots d'Archessia
  • Les mots d'Archessia
  • : Chaque lecture, qu'elle soit livresque, BD-esque, manga-esque ou autres mots avec esque derrière, a droit à un avis avec plein de mes émotions dedans. Avec de vrais morceaux de tripes (miam), de larmes et de fous-rires.
  • Contact

Suivez moi

logo-facebook.jpg

 

http://www.wikio.fr

Fouillez Dans Le Blog

Mes défis

Vous me trouverez là

logo4

http://www.libfly.com/public/images/logo-libflybis.gif

Wikio - Top des blogs - Littérature

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Archessia sur Hellocoton

Mes fournisseurs de rêves

56547434.jpg

monde manga akata

Bayard-Jeunesse1

Editions-Mango.jpg

JC-Lattes

partenariat-LA.jpg

logo martiniereJfiction (1)

milady

167393 158310624217059 158310477550407 304906 621801 n

Logo.jpeg

logo_nathan.jpg

logo-plon.gif

226582 200723769971150 195864473790413 530993 1388427 n

313668_201249833289112_196087323805363_432024_1020967011_n.jpg

174866 112915142131742 6678647 n

Logo-Albin-Michel-Wiz.jpg

 

Trions Tout Ça

 

 

bonial – prospectus et catalogues des magasins à proximité pour moins de co2