Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 16:36

9782092545409.jpg

 

 

Auteur : Mary Amato

Éditeur : Nathan

Prix : 14,50 €

Résumé :

 

Impossible de vivre sans guitare.

C'est ce que pense Tripp quand sa mère lui confisque son instrument. Sa seule solution : répéter un midi sur deux, dans la salle B, avec une vieille guitare. Lyla, consciencieuse violoncelliste, occupe la salle les autres jours. Ces deux-là commencent par se détester par petits mots interposés.

Mais bientôt, les échanges virent aux confidences et une toute autre relation s'installe entre eux ...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Mais que voilà une jolie histoire, parfaite à lire en ce temps estival. D'ailleurs, je ne sais pas vous, mais même la couverture me donnait envie de le lire au parc ou en terrasse.

 

J'ai vraiment été séduite par ce livre que j'ai tout simplement dévoré.

C'est hyper mignon, réellement adorable, porté par une jolie écriture, plein d'humour, avec des personnages très attachants et crédibles.

Déjà, j'ai adoré le concept des petits mots échangés. Vous me direz, rien de bien original là-dedans, mais entre le cynisme, le second degré et les petits piques, je peux vous assurez qu'ils étaient délectables à lire.

Tripp est un personnage très intéressant, aussi bien dans ses pensées et ses dialogues que dans ses actes. J'aurais bien lu un livre plus long rien que pour lui. Il est drôle et possède une vision des choses qui me plaît beaucoup, je pense qu'il séduira pas mal de lectrices/lecteurs !

En ce qui concerne Lyla, je n'étais pas forcément fan d'elle au début, et pour finir, en connaissant mieux sa vie et en apprenant à la connaître, j'ai découvert une jeune fille à fleur de peau qui n'attendait qu'un petit coup de pouce pour s'ouvrir.

Elle nous offre une très belle évolution, toute en douceur et en sourires.

 

En tout cas, je n'aurais pas pensé être aussi surprise pendant cette lecture.

Je m'attendais à une jolie petite romance, et j'ai découvert que ce livre était bien plus que ça.

Déjà, l'abondance de musique a complètement gagné mon coeur. La relation de Tripp et Lyla tourne autours des notes et des chants, et l'auteur a parfaitement exprimé cette passion et la joie, la liberté qui en découle.

D'ailleurs, en bonus, à la fin du bouquin, vous avez les tablatures et les paroles de toutes les chansons du livre, ce qui est, je trouve, une initiative des plus géniale !

Je me suis étonnée moi-même en ressentant de la tristesse lors de quelques passages. Certains de ceux-ci m'ont d'ailleurs presque brisés le coeur de par leur intensité et la simplicité, la sincérité des émotions qu'ils véhiculaient.

Mais rassurez-vous, c'est un récit 100% positif, célébrant la vie et apportant le bonheur, vraiment.

En le lisant, je rentrais dans une chouette bulle de bonne humeur.

J'ai pris beaucoup de plaisir avec ce titre, il m'a fait passé de très jolis moments, j'en suis ressortie ravie.

 

Mille mercis à Nathan pour cette bouffée d'air frais musicale.

logo nathan

 

D'autres avis chez Mycoton32, Laety, Simi, Sabruhu, Naminé, Melicia, Sia, Crunches, Mutinelle et Melisende.

 

Commandez Une guitare pour deux

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Jeunesse
commenter cet article
15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 21:01

couv59042953.jpg

 

 

Auteur : Jenny Smith

Éditeur : Nathan

Prix : 14,50 €

Résumé :

 

Je m’appelle Sam Wallis, j’ai 13 ans, et aujourd'hui, ma vie est… toute pourrie. Gemma, ma meilleure amie du monde entier, vient de déménager à des millions de kilomètres. Avec elle, je rigolais, je faisais des listes de « points positifs/ points négatifs », et j'assumais mes sweats roses avec des chevaux. Maintenant qu’elle est partie, tout ce que je faisais me semble nul et puéril et j’en arrive à me demander si ce n’est pas moi qui suis nulle et puérile. Surtout depuis que je me suis ridiculisée à vie devant David Matthieson, alors qu’il m’avait souri (!!!) Bref, je vous l'avais bien dit, ma vie est toute pourrie…

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Et bien franchement, malgré que je ne fasse pas vraiment partie du lectorat visé, je commence à réellement beaucoup apprécier Jenny Smith !

À l'image de son précédent titre, Le journal de Katie Sutton, l'auteur nous offre un livre frais, léger, drôle et attachant sans être dénué d'intelligence ni d'émotion.

 

Sam est une jeune fille pleine d'énergie, d'auto-dérision et d'humour. Mais le jour où sa meilleure amie doit déménager à l'autre du bout du monde (enfin, plutôt d'Angleterre, mais ça revient au même), tout s'écroule.

Elle était la seule à la comprendre et à rire aux mêmes choses qu'elle.

Mais un rayon de soleil semble poindre à l'horizon quand un nouveau garçon fait son arrivée et se montre gentil avec elle, et qu'en plus son ancienne meilleure amie de primaire revient à l'école.

Le soucis, c'est qu'entre temps, elle a bien changé et ressemble à une vraie adolescente, a un style qui déchire, est super sexy et ... chante dans un groupe de rock !! Trop la classe.

Sam, à côté d'elle, ressemble encore à une enfant.

Une seule solution s'offre à elle, prendre Cat comme coach vestimentaire et enfin agir en ado cool.

Mais il faudra qu'elle soit prudente, car entre la recherche de sa propre identité, et l'envie d'en endosser une autre, la frontière est mince ...

 

Jenny Smith semble très à l'aise avec des héros pré-adolescents et adolescents. Elle décrit à merveille les pensées qui nous traverse à cet âge, les actes que l'on fait ou auxquels on pense, les rêves et désirs, les peurs et les stress, les colères et les coups de coeur.

Sans forcément m'identifier en Sam, je me suis retrouvée dans pas mal de mécanismes ou émotions, et ça m'a même remémoré quelques épisodes de ma propre enfance/adolescence.

Ajoutez à ça une touche de réalisme supplémentaire grâce à la relation avec les parents. Bien que traités en arrière-plan, ceux-ci sont bel et bien présents et ont leur importance, abordant un sujet pouvant être familier : la mère se sentant délaissée et invisible voulant enfin se faire plaisir et vivre des choses pour elle.

Le thème n'est pas aussi dur que dans Le journal de Katie Sutton, mais il a son importance et pourra toucher le lecteur à des degrés divers.

 

Mais vraiment, ce qui m'a le plus plu, c'est l'humour.

Qu'est ce que j'ai ri !

Les listes que Sam fait son hilarantes, son cheminement de pensées est souvent incongru, son frère m'a bien fait marrer et les discussions qu'elle a avec sa meilleure amie sont juste délectables.

J'ai vraiment pris énormément de plaisir à lire ce livre, et même si certaines scènes m'ont un peu serré le coeur, j'ai passé mon temps à rire et sourire, c'est une bouffée de bonne humeur qui souffle dans ces pages, et c'est véritablement un livre que je conseillerais pour se sentir bien et passer un super moment délicieusement désuet et divertissant.

 

Mille mercis à Nathan pour ce livre bol d'oxygène !

logo nathan

 

D'autres avis chez Laety, Pauline, Lizouzou, Mililivre, Goutte et Mutinelle.

 

Commandez Ma vie toute pourrie

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Jeunesse
commenter cet article
4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 00:39

logo_92963.jpg

 

 

Auteur : Elizabeth Rudnick

Éditeur : Hachette Jeunesse

Prix : 10 €

Résumé :

 

Oscar Diggs, prestidigitateur à l’éthique douteuse, vit au Kansas. Un jour, il se retrouve propulsé au Pays d’Oz, un pays où la magie est monnaie courante. Mais ses tours de passe-passe suffiront-ils à convaincre Theodora, Evanora et Glinda, trois sorcières, qu’il est bien le grand sorcier que tout le monde attend ? À contrecoeur, Oscar, qui rêvait de gloire et de fortune, accepte d’aider le Pays d’Oz, grâce à ses « pouvoirs magiques ». Rapidement, il comprend qu’il ne peut pas faire confiance à tout le monde. Et, peu à peu, il découvre en lui des pouvoirs insoupçonnés. De vrais pouvoirs. Des pouvoirs qui pourraient faire de lui un puissant sorcier… et un homme meilleur.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Je tiens tout d'abord à préciser que je n'ai pas vu le film. C'est d'ailleurs surtout pour ça que j'ai voulu lire ce titre, pour voir si ça me donnait toujours envie de le voir, si ça tenait la route niveau scénario (je trouve plus facile de se focaliser sur un scénario quand il n'y a "pas d'images"), tout ça.

En tout cas, il m'a fait passer un bon moment, même sans les époustouflants décors.

 

Je crois que tout le monde ou presque connaît l'histoire du magicien d'Oz, ce conte qui nous montre comment une jeune fille, Dorothy, atterrit au pays de Oz et va faire des rencontres extraordinaires tout au long de son chemin pour, au final, découvrir le Magicien d'Oz.

Ici, nous remontons aux origines de ce magicien.

On apprend d'emblée que c'est un roublard, bourreau des coeurs égoïste et sans trop de scrupules. Quel tableau !

Mais, bien entendu, c'est une histoire familiale, donc nous allons suivre son évolution de "crapule" à quelqu'un de compagnie bien plus agréable.

Ici, c'est donc une adaptation écrite du film de Sam Raimi clairement pour les enfants.

Un vocabulaire assez simple, une écriture très légère, un rythme très rapide et des descriptions sommes toutes assez sommaires.

En tant que lectrice adulte, je dirais du coup que le récit perd un peu de sa saveur et de son intensité, certaines scènes auraient mérité un meilleur développement, par exemple. Mais cela n'empêche pas le livre d'être coloré, plein d'action et de rebondissement, et je suis certaine que les plus jeunes adoreront les situations comiques et les divers personnages très variés et intéressants qui parsèment ces pages.

 

Petit plus non négligeable (enfin, je trouve), c'est le fait que l'ouvrage en lui-même est vraiment magnifique, c'est un très bel objet.

Une superbe couverture, de nombreuses illustrations et, au centre du bouquin, plusieurs pages en couleurs de diverses scènes du film.

Un parfait moyen de visualiser les personnages et les sublimes décors dans lesquels ils évoluent (oui, je suis fascinée par ces décors !  *_* )

 

Au final, je dirais que les lecteurs adultes trouveront peut-être cette adaptation beaucoup trop enfantine à leur goût, même si l'histoire en elle-même est franchement chouette et offre une vision particulière du Magicien d'Oz, mais je pense que les enfants passeront un moment génial à découvrir cet univers plein de vie et d'aventures.

 

Mille mercis à Hachette Jeunesse pour cette sortie qui enchantera beaucoup de jeunes lecteurs.

partenariat-LA

 

Commandez Le Monde fantastique d'Oz

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Jeunesse
commenter cet article
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 14:55

2675224217.png

 

 

Auteur :Joslan F. Keller

Éditeur : Scrinéo Jeunesse

Prix : 14,90 €

Résumé :

 

La Rome Antique ! Charlotte et Mathias, nos deux étudiants parisiens, en ont souvent rêvé, mais jamais ils n'auraient imaginé la visiter un jour... Et encore moins y braver un Empereur tyrannique !

Seulement voilà, un Tempoflux a disparu ! Que feriez-vous si votre précieux appareil à voyager dans le temps disparaissait dans une autre période ? Le laisseriez-vous à la portée du premier venu ?

Mathias et Charlotte choisissent sans hésiter de se lancer dans l'aventure ! Toujours conseillés par leur mentor Aimery de Châlus, ils se propulsent dans le passé et mènent l'enquête au 1er siècle de notre ère, dans les provinces de l'Empire, puis au coeur de Rome.

De surprises en trahisons, d'énigmes en révélations, Mathias et Charlotte réussiront-ils à déjouer les périls mortels d'une Cité violente et impitoyable ? Sauront-ils mener à bien leur mission tout en échappant aux pièges de leur mystérieux ennemi invisible ?

Tous les chemins mènent à Rome... Encore faut-il en revenir !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Me voilà repartie dans un voyage temporel au coeur de l'Histoire avec notre trio de héros !

Cette fois-ci, Mathias, Charlotte et Aimery nous entraîne au beau milieu de la Rome Antique. En effet, il semblerait que le Tempoflux perdu de DarkVenom s'y trouve, et il va falloir que nos amis usent d'imagination et de leur talent pour se fondre dans les époques si ils veulent mettre la main dessus.

Ils vont rencontrer des personnes dont les noms parsèment les livres d'histoire, et ils vont devoir prendre des risques totalement insensés si ils veulent réussir leur mission.

Tout cela devient de moins en moins facile pour eux, surtout quand le passé de Charlotte revient la hanter et risque de mettre leur aventure en péril ...

 

Je pense que je viens de lire le meilleur tome de Via Temporis jusqu'à présent !

Bien qu'il y ai des petites choses qui me chiffonnent, comme par exemple le ton très scolaire du livre qui, quand on n'est pas spécialement férue d'Histoire (comme moi) peu être un petit peu lourd par moment, et casser un chouïa le rythme.

Ha, et je pense avoir mis le doigt sur ce qui me dérange un peu chez Charlotte depuis le tout début. C'est un personnage qui fait naître en mois des sentiments étranges et partagés, vu que j'adore son courage, son répondant, sa détermination et son caractère bien tranché, mais j'avais également l'impression qu'elle était limite "bêbête" parfois, elle me semblait futile par moments, comme une sorte de cliché de la blonde un peu idiote. Mais pourtant, elle ne l'est définitivement pas et c'est un personnage fort et plein de qualités.

Je crois tout simplement que c'est un manque de naturel dans ses dialogues. Je ne sais pas pourquoi, mais c'est l'impression que ça me fait. Quand elle ouvre la bouche, j'ai parfois du mal à la prendre au sérieux, comme si elle jouait un rôle, alors que quand elle est décrite, elle est juste géniale et attachante.

Maintenant, ce n'est peut-être que moi, mais c'est l'impression que j'ai eue.

 

Franchement, à part ces deux points, j'ai adoré cette lecture tout du long.

Je n'aurais pas cru qu'un bouquin puisse faire en sorte que je m'intéresse à l'Histoire, et pourtant je me suis sentie vite immergée dans la Rome Antique, avec ses personnages quasi légendaires et ses évènements marquants.

Même les détails concernant la nourriture, les vêtements, les us et coutumes, j'ai trouvé génial de les découvrir en même temps que notre jeune couple.

C'est amusant, intéressant, parfois inquiétant et ça permet même de soulever quelques questions. On se penche sur la mentalité des gens de cette époque, on lève le voile sur certains jeux de pouvoir, on comprend l'importance des Jeux organisés, etc ...

 

Un autre élément que j'ai grandement apprécié, c'est la clarté du récit.

Je vous avais dis précédemment que j'avais parfois du mal, et que j'avais tendance à me perdre un peu dans l'enchaînement d'évènements de l'histoire. Il m'arrivait de stopper ma lecture en me demandant "Attends, pourquoi ils font ça déjà ? Ils cherchent quoi, là, en fait ?".

Tout ça, disparu dans ce volume ! Il est clair, fluide, et à aucun moment je ne me suis sentie perdue (hourra moi ! Je me desserve une petite gommette, pour la peine).

On ne se mélange pas les pinceaux et l'objectif reste évident du début à la fin. J'ai vraiment trouvé que c'était un plus, et ça a participé au fait que j'ai adoré cette lecture encore plus que les antérieures.

 

Concernant les personnages principaux, on avance beaucoup de leur côté.

Avant, on se concentrait bien plus sur leurs missions et leurs aventures temporelles. Ici, déjà, on fait la connaissance de certains de leurs amis avec des scènes sympathiques.

Mais, surtout, on en apprend beaucoup plus sur Charlotte et son histoire familiale. Celle-ci refait une percée dans la vie de la jeune fille, d'ailleurs, et peut-être pas spécialement pour le mieux ...

On rencontre également la famille de Mathias, et on découvre des personnes attachantes et intéressantes.

Ces petites scénettes sont très agréables à lire et offre une petite pause bienfaisante dans les épisodes dangereux de la vie de nos héros.

 

J'ai passé un très bon moment, et après la fin haletante et pleine de suspens de ce tome, j'ai on ne peut plus hâte de découvrir ce que l'(es) auteur(s) nous réserve(nt) pour la suite !

(En plus, en clin d'oeil personnel, j'ai beaucoup ri à un certain passage. Moi qui ai toujours rêvé tenir ce genre de boutique, je suis ravie ! Pleins de mercis à M. Keller pour cette expérience amusante et vraiment jubilatoire)

 

Mille mercis à Scrinéo Jeunesse pour réussir à me faire aimer l'Histoire !

logo scrineo

 

D'autres avis chez Argali et Lelf.

 

Commandez Via Temporis, Tome 3 : Tous les chemins mènent vraiment à Rome

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Jeunesse
commenter cet article
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 20:21

Ou--est-passe-e-Lola-Frizmuth--.gif

 

 

Auteur : Aurélie Gerlach

Éditeur : Gallimard Jeunesse (Scripto)

Prix : 12,20 €

Résumé :

 

Lola Frizmuth, dix-huit sans, une charisme hors normes et un physique de rêve, décide de fuguer vers le Japon, quelques semaines avant de passer le bac, pour retrouver Tristan, son âme soeur... Et la voilà embringuée dans une histoire trop "chelou". Dans l'avion, un gangster japonais échange la carte SIM de son portable, truffée d'infos top secret, avec celle de Lola.

Résultat : arrivée à Tokyo, Lola, qui ne connaît pas un mot de japonais, n'a plus un seul contact dans son téléphone. Des types armés en costume rayé la talonnent.

Et Tristan est dans les bras d'une autre.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

En lisant le résumé, je me suis d'abord dit ... "C'est cela mouiiii (et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier alu)".

Mais bon, je cherchais une nouvelle "lecture toilettes" (oui, je lis beaucoup aux WC, on est assez intimes pour que je vous le dise), et ça me paraissait facile à lire, digeste, avec des chapitres courts. Hop, on tente le coup !

 

Bon, ça commence mal, Lola m'insupporte royalement.

C'est une petite garce snobinarde qui aimerait que le monde soit à ses pieds, qui se croit la plus belle, qui traite les autres comme de la merde et qui n'a aucun respect pour rien ni personne.

J'ai beau savoir et me dire que c'est "fait exprès", et que Lola est, en quelque sorte, une parodie placée là pour la dynamique de l'histoire, ben quand même, j'ai du mal.

Heureusement ! et là je pousse un gros soupir de soulagement, elle n'est pas la seule narratrice, et les autres personnages sont bien plus sympathiques et agréable à suivre qu'elle.

Nous avons par exemple Jean-Paul Takeda, voisin de siège dans l'avion qui transport Lola vers le Japon, c'est un yakuza portant un poid énorme, même pour lui : son portable contient un sms que la quasi entièreté du groupe veut s'approprier. Pour éviter qu'on le lui vole, il profite d'un moment d'inattention pour échanger sa carte SIM avec celle de Lola. Les voilà liés d'une bien étrange, et dangereuse, façon.

Il y a aussi Lionel, jeune homme qui travaille à l'ambassade Française au Japon, et qui va faire la connaissance de Lola alors qu'elle chercher à rejoindre Tristan, son amoureux.

Ce petit binoclard timide et impressionnable va se retrouver à suivre Lola dans bien des péripéties !

C'est lui que j'ai eu le plus de plaisir à suivre, c'est un personnage vraiment attachant avec plein de qualités qui font de lui un super héros de comédie romantique.

Pas vraiment son cadre ici, mais je dois bien avouer qu'il s'adapte parfaitement à l'histoire et la rend plus intéressante par bien des aspects.

Ho ! J'ai adoré le père de Lola, par contre ! Je suis fan de comment il arrive à s'imposer et à être hyper drôle presque sans parler !

 

En tout cas, je ne peux absolument pas reprocher à ce livre de manquer d'action ou d'humour, même si parfois je n'étais pas le meilleur public pour celui-ci (et pourtant, Dieu sait que je suis bon public, en général).

Ça court dans tous les sens, on en prend plein les yeux, il n'y a pas une page où il ne se passe rien, c'est hyper rythmé et entraînant.

Je dois dire que cette lecture est passée en un éclair et que je n'ai pas vu le temps passer. C'est un livre prenant et vraiment très divertissant.

J'ai aimé que ça soit une vraie lecture détente et humoristique, sans aucun passage triste ou plus sombre. D'habitude, on voit toujours au moins une ou deux scènes plus poignante, plus mélancoliques. Là, pas de risques à ce propos !

 

Autre point positif, c'est l'écriture de l'auteur.

Même si je n'ai pas toujours accroché à l'humour ou au caractère de l'un ou l'autre personnage, je dois dire que Aurélie Gerlach maîtrise très bien sa plume.

Elle passe de fille à garçon en un claquement de doigt avec beaucoup de fluidité, elle écrit des dialogues "de jeunes" crédibles sans être parodiques, elle manie aussi bien le ton sérieux que la grosse déconnade. J'avoue avoir été quand même un peu impressionnée par cette aisance.

Je serais curieuse de lire d'autres de ses titres, pour voir ce qu'elle a à offrir d'autre aux lecteurs.

 

C'est au final une lecture en demi-teinte : j'ai détesté Lola d'un bout à l'autre du livre, je n'étais pas toujours le meilleur public pour l'humour, mais c'est bourré d'action et les personnages "secondaires" sont intéressants et le style de l'auteur est vraiment prenant.

 

Mille mercis à Gallimard Jeunesse pour ce titre différent mais divertissant.

photo 73494333 small 1

 

D'autres avis chez LaureDuMiroir, Metyuro, Crouton, Freelfe, Paikanne, Phooka et Tchoups.

 

Commandez Où est passée Lola Frizmuth ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Jeunesse
commenter cet article
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 15:46

Le-tresor-cache-des-templiers.jpg

 

 

Auteur : Aurélie Laloum

Éditeur : Scrineo Jeunesse

Prix : 14,90 €

Résumé :

 

Un meurtre, un trésor dissimulé depuis plusieurs siècles, un Ordre mystérieux qui a emporté avec lui l'un des secrets les mieux gardés de l"histoire, une énigme impossible à résoudre, un sombre personnage déterminé à bouleverser le cours du temps…

C’est ce qui attend, une fois de plus Mathias et Charlotte, deux étudiants et leur professeur d’Histoire Aimery de Chalus, garant du Temps et de l’Histoire depuis des siècles…

Sur les traces des chevaliers du Temple avec Jacques de Molay, de Jérusalem à Fontainebleau avec Philippe Le Bel et Robert d’Artois, en passant par la forteresse de Tomar au Portugal, rien ne doit échapper à nos deux détectives plongés en plein Moyen âge, déterminés à sauver le cours de histoire…

Serez-vous prêts à les suivre dans ce voyage épique à travers le temps, semé d’embûches, de mystères et de défis ? Préparez vous à ne plus jamais voir l’Histoire de France de la même façon, préparez vous à de terribles découvertes…

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Cela faisait longtemps que je n'avais plus utilisé le Tempoflux avec Charlotte et Mathias !

C'était chouette de pouvoir les retrouver, ce sont bien les seuls personnages qui arrivent à me faire ingurgiter des leçons historiques sans me rendre folle ...

 

Darkvenom est de retour, et avec lui, de terribles menaces !

Si Mathias, Charlotte et Aimery ne font pas ce qu'il demande, c'est l'avenir de nombreux pays tels qu'on les connaît qui sont en jeu.

Pas le temps de tergiverser, c'est parti pour le Moyen-Âge. Cette fois, c'est au beau milieu des histoires des Templiers que nos amis sont plongés. De grands mystères entourent cette caste, et des bouts de voiles vont être levés ...

 

En fait, en lisant cette seconde aventure, je me suis vraiment dis que Via Temporis c'était le Dan Brown de la jeunesse.

Des énigmes historiques, des secrets dissimulés à travers l'histoire, des messages cachés qui traversent l'art et le temps, etc ...

J'adore ce genre de scénario, car on est très facilement embarqué dedans et qu'il est très facile de se laisser porter par la narration et l'énergie des personnages. Et avec ce petit couple super sympathique, nul doute que l'on en a, de l'énergie !

J'adore d'ailleurs la dynamique entre eux deux, c'est un duo qui fonctionne super bien, il y a une belle énergie et se complètent l'un l'autre très harmonieusement.

Avec Aimery dans le rôle du mentor plein de sagesse, au final c'est un trio de personnages principaux qu'il est très agréable de suivre.

D'ailleurs, en parlant d'Aimery, il a droit ici à des passages bien plus fouillés, et on apprend à le connaître beaucoup mieux de façon quelque peu surprenante et originale. J'ai beaucoup aimé ces scènes qui cassent un peu l'image lisse et propre du vieux professeur.

 

J'adore les mystères historiques. Ils me fascinent complètement et si je pouvais, j'en parlerais des heures.

Mais je ne le fais jamais. Vous savez pourquoi ? Parce que l'Histoire, je n'y arrive pas ... Je suis incapable de retenir les dates et les évènements, et j'ai l'impression d'être submergée d'éléments hyper vite. Je me noie, je panique puis je laisse tomber.

Ici, j'ai appris plein de chouettes trucs avec Via Temporis ! J'en sais un peu plus sur l'ordre des Templiers, et on apprend une foultitude de petits détails, sommes toutes anodins, mais méga sympa à savoir !

D'ailleurs, si il y a bien quelque chose que je trouve super bien maîtrisé dans cette série, c'est le regard jeune et moderne que posent les héros sur les évènements historiques.

Je me retrouvais un peu dans leurs questions et leurs réactions, de sorte que je n'étais pas déstabilisée et j'avais presque l'impression que l'auteur s'adressait à moi pour les explications.

Pouce levé pour l'écriture d'Aurélie Laloum, claire, imagée, fluide, moderne, réaliste et prenante. Elle change de rythme avec facilité et fluidité et, chose pas évidente, elle rend les dialogues des jeunes protagonistes crédibles, ce que je félicite !

Dieu sait que j'ai déjà lu des "discussions de jeunes" absolument immondes et par réalistes pour un sous.

 

Le seul défaut que je pourrais trouver à ce livre, c'est de parfois s'éparpiller un peu trop.

Ça m'est régulièrement arrivé de lire une scène, d'être à fond dedans, d'imaginer son développement, tout ça, puis d'un coup ... me demander qu'elle était, déjà, la base du livre, et comment en sont-ils arrivés là ...

Il fallait que, de temps en temps, un personnage fasse un petit rappel pour que je me dise "Haaaa oui, c'est vrai, juste ...".

C'est un peu dommage car, pour moi, ça a un peu cassé mon rythme de lecture. Mais en dehors de ça, je n'ai passé que de bons moments !

 

Via Temporis est une série pleine de peps qui rend l'Histoire attractive, amusante et haletante.

Et même si le Tempoflux me fait de plus en plus penser au TARDIS, avec ses fonctions de plus en plus nombreuses, ces histoires sont originales et plairont sans aucun doutes à plusieurs générations !

 

Mille mercis à Scrineo Jeunesse pour ces balades à travers le temps !

logo_scrineo.jpg

D'autres avis chez Ayma, Samlor, Argali, Luthien, Grazou, Phooka et Lelf.

 

Commandez Via Temporis, Tome 2 : Le Trésor oublié des Templiers

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Jeunesse
commenter cet article
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 15:33

001341615.jpg

 

 

Auteur : Jessica Martinez

Éditeur : Hachette Jeunesse (Black Moon)

Prix : 16 €

Résumé :

 

Deux virtuoses.

Le concours de violon le plus prestigieux qui soit.

Une seule place.

Équation fatale, surtout quand une inconnue de taille s'en mêle : les sentiments.

Carmen a tout pour réussir et remporter le prestigieux prix Guarneri. Elle n'a pas le droit à l'échec. Seulement, Carmen a beau être violoniste, elle ne déchiffre plus la partition de sa vie. Et ce depuis que Jeremy, son rival le plus dangereux, mais aussi le plus séduisant, a croisé sa route.

Carmen pourrait bien y perdre beaucoup plus que sa réputation de musicienne ...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Hmmm ... Comment vous parler de ce roman ? (ha bah ça commence bien)

Ce n'est pas vraiment une romance à proprement parler. Il y en a et elle a une place importante, bien sûr, mais personnellement, je n'ai pas trouvé que c'était l'élément central du récit.

Ce n'est pas du fantastique (il n'y en a pas un pet, si vous me permettez l'expression).

Ce n'est pas vraiment un roman contemporain. La vie de Carmen est un peu trop "hors catégorie", trop spéciale, je trouve, que pour être casée dans une histoire contemporaine.

 

Car son quotidien, on peut vraiment dire qu'il est à part.

Se révélant très jeune être extrêmement douée au violon, Carmen est poussée par une mère ancienne chanteuse d'opéra à donner le meilleur d'elle-même, constamment.

Elle a gagné des prix, a enregistré un disque qui a du succès, et s'apprête à passer le plus grand concours de sa vie, celui qui déterminera le reste de sa carrière.

Sa mère veut mettre absolument toutes les chances de son côté, et ne lui permet que très peu de distractions. Elle est même scolarisée à la maison, pour ne pas être divertie par les soucis de bahuts, les sorties et autres problèmes de garçons et de cancans.

Seulement, quand Carmen commence à se renseigner sur les autres concurrents qu'elle devra affronter, elle va finir par se lier d'amitié avec Jeremy, le plus dangereux de ceux-ci, de par son incroyable talent.

Tout ceci est loin de plaire à sa mère, qui soupçonne le jeune homme de manipuler Carmen pour entrer dans ses bonnes grâces.

Quand tout, dans sa vie, tourne autour de la compétition, doit-on croire en la stratégie, ou en ses sentiments ?...

 

Déjà, on peut dire que ce bouquin n'aura pas fait long feu. En quelques petites heures il était dévoré.

Ceci grâce à une plume extrêmement fluide et agréable, et à une histoire dans laquelle on entre avec beaucoup de facilité et qui nous emporte entièrement. Je me disais que j'allais lire un ou deux chapitres, et je relevais la tête 1h plus tard en ayant lu 100 pages !

Il faut dire que, ici, si vous mélangez une bonne grosse dose de musique, avec un personnage principal tourmenté qui passe par des épreuves loin d'être faciles, vous avez une Archessia sous le charme.

Parce que, de fait, la vie de Carmen est loin d'être facile.

 

Alors, oui, il y a le glamour et les paillettes, et être "star" à son âge, c'est quand même un rêve devenu réalité. Et elle n'est pas ingrate, elle le sait, qu'elle a la chance inestimable de pouvoir vivre de son talent et sa passion. C'est extraordinaire et elle chéri vraiment ça.

Mais à côté, elle est passé par beaucoup d'angoisses, est accro aux médicaments et ne connaît aucune des petites joies de l'adolescence. Sa vie se résume entièrement aux répétitions et aux concerts. Point.

Ce qui est assez étrange, c'est que l'on ressent ce décalage même dans ce qu'elle est, ce qui transparaît d'elle dans notre lecture. Elle a quelque chose d'effacé, de vaporeux. Une sorte de décalage avec la réalité, le monde qui l'entoure. Que ce soit dans ses relations avec les autres, ou tout simplement sa relation avec elle-même, sa vie.

C'est un personnage étrange et fascinant, que j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre.

Jeremy, au final, je ne l'ai pas trouvé si intéressant que ça. Non seulement, déjà, il a du mal à tenir la comparaison avec Carmen, qui est tellement "à part". À côté, le jeune homme pourtant intéressant et fouillé, paraît presque pâle.

Et je pense qu'il est surtout un élément déclencheur dans la vie de la jeune fille.

Comme si l'auteur, plutôt que de privilégier de le développer lui, a surtout voulu nous montrer les effets de ses actes, se pencher sur ce qu'il fait à Carmen et sa vie, comment cela l'affecte.

Un choix que je trouve judicieux et, qui plus est, qui est vraiment bien maîtrisé, avec justesse et délicatesse, mais également avec des émotions fortes, pas toujours heureuses et positives.

 

C'est quelque chose que j'ai réellement apprécié dans ce titre, que ça ne soit pas édulcoré ou enrobé de sucre pour nous faire avaler certaines choses plus facilement.

On y parle drogue, recherche de soi, confiance perdue que l'on croyait acquise, secrets dont on aurait préféré ne jamais connaître les révélations ...

Au fond, je pense que ce récit est surtout sur le douloureux passage de l'adolescence à l'âge adulte. Des choix que l'on apprend à faire, de ce que l'on doit assumer après ceux-ci, de regarder en face les réalités qui font mal, etc.

C'est un livre assez amer, qui laisse un drôle de goût dans la bouche et que l'on lit le coeur et la gorge serrés.

Mais il est également porteur de beaucoup de beauté, de passions et d'espoir. De beaux messages savamment distillés dans une histoire musicale.

Pour résumer, je dirais que c'est un livre aussi bon qu'un bon morceau de musique mélancolique. Il peut nous entraîner dans sa mélodie en quelques instants, nous faire ressentir beaucoup de choses, aussi bien des sourires que des larmes, et souvent les deux en même temps, mais au fond, ce n'est que du plaisir, même si celui-ci nous pincera toujours un petit peu le coeur.

 

Mille mercis à Hachette Jeunesse pour ce livre qui m'a conquise et enchantée !

partenariat-LA

 

D'autres avis chez Aveline, Cayha, Priline, Amadis et Galleane.

 

Commander Virtuosity

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Jeunesse
commenter cet article
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 14:05

poliedrum.jpg

 

 

Auteur : Rafael Ábalos

Editeur : Albin Michel (Wiz)

Prix : 12,50 €

Résumé :

 

Bienvenue à Poliedrum.

Une oeuvre extraordinaire où l'imaginaire et la réalité se côtoient.

Un jeu dangereux où les ennemis virtuels deviennent réels.

Un dé à douze faces pour passer d'une péreuve à l'autre.

Mais ce monde fabuleux est en péril : seuls quatre adolescents peuvent le sauver.

Entrez dans Poliedrum : un univers où le temps ne dure qu'un instant.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Ho Seigneur ... Mais qu'est-ce que je viens de lire ? ...

Je me suis complètement fait avoir par la couverture que j'ai trouvé très sympa, et le quatrième de couverture qui est réellement alléchant.

Un jeu de rôle où les joueurs peuvent pénétrer et vivre en chair et en os les aventures ? Voilà qui résume plein de mes rêves d'enfant, et qui fait même penser à quelques films et dessins animés qui m'avaient enchantés à l'époque (ok, j'admet, encore maintenant).

Je n'ai pas résisté bien longtemps et j'étais contente de pouvoir me plonger dans ce livre qui semblait plein d'actions !

...

Ou pas.

 

Trois adolescents, Nathan, Mélissa et Timothy, passent leur temps libre ensemble, soudés par la passion des BD, mangas et autres livres fantastiques.

Ils se réunissent dans la librairie du père de Timothy, qui leur a même déjà permis de rencontrer leur idole, Layonel Savage, lors d'une séance de dédicace.

C'est d'ailleurs lorsque celui-ci décède que la vie de ces trois amis va changer du tout au tout.

Découverte d'une association secrète, d'un jeu de rôle incroyable, d'un univers magique et de tout un monde de perspectives.

Un seul d'entre eux sera le véritable héros de la pièce maîtresse de l'oeuvre de leur idole. Qui aura cet honneur ?

 

Avec une base pareille, ça aurait pu donner un livre génial ! Les idées sont là, le scénario est super sympa et attrayant, et ça peut plaire à pas mal de tranches d'âge.

Le problème, c'est que ça ne fonctionne absolument pas une seconde, et que ça fait longtemps que je n'ai pas lu quelque chose qui m'ait autant déplu.

On dirait que l'auteur a voulu créer une histoire pour adolescents, mais en utilisant un ton destiné à de très jeunes enfants.

Le style est extrêmement simple, je dirais même simpliste, et j'ai cru jusqu'au bout que ce livre avait été écrit par un enfant. En tout cas, ça a exactement le même développement qu'une histoire racontée par un gosse.

"Et en fait, y avait trois héros, pis y a une société secrète, ils racontent des trucs, pis boum ! ils arrivent dans un monde avec des monstres et ils doivent se battre tout le temps ! Mais heureusement ils sont parfois aidés. Et aussi, y a une quête, mais ils savent pas où aller, et aussi ..."

Bref, vous imaginez, tout un livre écrit comme ça ? J'exagère, bien entendu. Mais ça m'a vraiment fait penser à un enfant qui racontait son histoire. Certes, avec beaucoup de passion, mais sans aucune structure, avec une narration bafouillante, des explications bancales, des personnages, des lieux et des solutions qui apparaissent pouf ! comme ça, on ne sait pas trop d'où ça sort ...

C'est très perturbant, et ce n'est absolument pas agréable à lire.

 

En fait, le seul bon point de ce bouquin, c'est que l'écriture est tellement simple et basique, qu'il se lit très très vite, et je l'avais vite terminé.

Je crois honnêtement que si cela n'avait pas été si rapide, j'aurais refermé ce livre avant de l'avoir fini.

Même les personnages ne réussissent pas à rattraper la mayonnaise, étant tour à tour énervant et décevant, tenant des propos et ayant des actions absolument incompréhensibles, parfois sans aucun sens !

 

Si vous me suivez depuis quelques temps, vous savez que c'est rare que je sois totalement négative à propos d'un livre. J'essaye toujours de mettre quelques éléments positifs en avant, histoire de conseiller au mieux ceux qui aimeraient le titre en question.

Mais là, vraiment, je n'arrive pas à trouver quoi que ce soit de bon, ou en tout cas qui m'ait plu.

J'avoue que je comprend pas trop le véritable engouement de ce livre en Espagne, du coup. Mais bon, si il en a autant, c'est qu'il doit bien trouver son public et ses fans ! C'est juste que je ne fais définitivement pas partie de ceux-ci.

 

Je remercie quand même Albin Michel pour cette découverte qui a au moins eu le mérite de me faire lire "autre chose".

 

Logo-Albin-Michel-Wiz

 

Un autre avis chez Galleane.

 

Commandez Poliedrum

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Jeunesse
commenter cet article
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 15:27

azami.jpg

 

 

Auteurs : Marc Cantin et Isabel

Editeur : Nathan

Prix : 7 €

Résumé :

 

Azami vit depuis toujours avec sa grand-mère un peu sorcière au pied du mont Kaïdo. Et voilà que son père lui propose de l'emmener en vacances à Paris ! Pour la jeune Japonaise, c'est le choc des cultures. Ses habits d'enfant sage forment un drôle de contraste avec les cheveux verts de Myo, l'adolescente qui l'accueille. En plus, Myo se montre détestable avec elle. Son petit ami Joan, en revanche, est bien charmant ...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Ma chronique sera assez courte, comme l'est ce petit livre, mais ne sera malheureusement pas super emballée, étant donné que je ne fais clairement pas partie du public ciblé.

 

Vu la taille du livre, il n'est pas évident de le résumer sans en raconter la moitié.

Attention, ce n'est pas un mal en soi. L'histoire, ici, est condensée, mais au fond, rien ne manque !

Azami a 15 ans et est une jeune japonaise respectueuse et sage, ayant toujours fait preuve d'amour et d'obéissance envers sa grand-mère qui l'élève depuis toute petite.

Quand elle a l'occasion d'aller en France pour des vacances, en compagnie de son père, elle saute sur l'occasion, bien qu'elle soit très nerveuse à l'idée de ce choc culturel.

Rien ne sera simple pour la pauvre Azami, qui non seulement va découvrir que Myo, la fille de la famille chez qui elle loge, est une vraie peste, mais en plus que sa grand-mère l'a fait suivre par un yôkai, un esprit familier, pour veiller sur elle !

Déjà peu sûre d'elle, et face à des mentalités complètement différentes de la sienne, Azami va avoir bien du mal à se faire à la vie parisienne ...

 

En lisant ce récit, j'avais un peu l'impression de voir une promotion du Japon.

Au Japon, les jeunes sont mieux élevés. Les gens sont plus polis et respectueux. Tout le monde est plus calme et il n'y a jamais de débordement. Tout le monde est sage et serein.

Ça part d'une belle intention, et c'est aussi une façon de montrer aux jeunes lecteurs d'autres aspect de ce pays qu'au travers de mangas.

Mais bon, il y avait énormément de comparaison France/Japon, et bien que ne vivant dans aucun de ces deux pays, j'ai trouvé la manoeuvre assez maladroite. On ne peut pas comparer ce qui n'est pas comparable, et on avait l'impression ici que les auteurs disaient, en gros, "tout est mieux au Japon, surtout les gens".

Mouais, bof, pas convaincue par le message.

 

Après, il faut dire ce qui est, c'est un roman clairement axé jeunesse, et autant pour les personnages, l'histoire en elle-même ou son ton, je me suis sentie vraiment bien trop vieille que pour l'apprécier réellement.

C'est un petit conte contemporain mignon, avec une micro couche de magie grâce à la présence du petit yôkai, un brin de romance et une bonne tartine de morale et de bons sentiments cachés dans une histoire d'amitié internationale, prônant l'ouverture d'esprit et tout le tremblement.

Alors, oui, bien sûr, c'est adorable, c'est pas mal pensé et les jeunes lecteurs adoreront sûrement suivre Azami qui découvre plein de nouvelles choses (ville, gens, émotions, ...). Mais je ne crois pas que les lecteurs plus âgés y trouveront leur compte.

On sait dès le début comment cela va se terminer, il n'y a pas vraiment de surprises et le tout a un côté fleur bleu un peu gnangnan, doté d'une ultime happy end où tout le monde est heureux, qui a fait grincer mon côté cynique et blasé.

Il n'y a pas vraiment d'originalité et l'histoire contient beaucoup de clichés.

Un livre sûrement à réserver principalement à la nouvelle génération, à qui le côté japonais du livre plaira sûrement beaucoup. Ou aux plus grands qui n'ont pas peur de lire du déjà-vu mignonnet un peu innocent.

 

Mille merci quand même à Nathan pour cette découverte qui sortira chez votre libraire ce 7 juin.

 

logo nathan

 

Commandez Azami - le coeur en deux

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Jeunesse
commenter cet article
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 15:17

9782203043626.jpg

 

 

Auteur : Faustina Fiore

Editeur : Casterman

Prix : 12 €

Résumé :

 

"Ils arrivent ! Ils arrivent !"

Une masse sombre qu'on voit poindre à l'horizon, des ailes qui s'affolent et des becs qui s'entrechoquent, des griffes féroces grattant aux portes et brisant les fenêtres ...

Que chacun se barricade : ce sont les oiseaux noirs qui viennent faire leur récolte d'âmes.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Arno et Bern sont meilleurs amis, depuis toujours. Ils font absolument tout ensemble, même, et surtout, les 400 coups !

Ils étaient partis pour se construire une nouvelle cabane, solide, où ils pourraient de temps en temps passer la nuit, quand les oiseaux sont arrivés.

Ces oiseaux qui attaquent le village depuis des décennies. Ces oiseaux qui ne laissent que les pleurs et le sang une fois qu'ils sont partis.

Arno et Bern n'ont pas eu le temps de rentrer se cacher. Plus tard, après l'attaque, Arno est rentré chez lui sans Bern.

C'est là qu'un déclic se fait chez le garçon. a ne peut plus durer ! Il va tout faire pour trouver des réponses à ses questions, et pour empêcher les oiseaux de revenir au village, même si pour ça, il devra faire un voyage long et dangereux.

 

Voilà un petit (176 pages) livre surprenant qui ne paie pas forcément de mine, comme ça, mais qui est riche et intéressant, tout en apportant son lot d'émotions au lecteur.

J'ai d'abord été étonnée par la tristesse et la mélancolie dégagée par l'histoire. Je m'attendais à du gentil fantastique destiné à la jeunesse, et je suis tombée, à la place, sur un bouquin abordant des sujets graves comme le deuil et ses différentes façons de le vivre, avec une touche de fantastique très poétique et vraiment bien maîtrisé.

J'avoue même que je me suis surprise à avoir les yeux mouillés à un certain passage.

L'écriture, simple et claire, n'en est pas moins dénuée d'émotions, et les dialogues très réalistes contribuent également grandement à les transmettre.

Le rendu final est assez "simple" pour qu'il puisse être compris et correctement appréhendé par une tranche d'âge de l'enfance et du début de l'adolescence, mais le ton est intelligent et peut ainsi sans peine toucher un lectorat bien plus grand.

 

Arno est un personnage attachant, avec ses qualités et ses défauts, et on peut sans problèmes s'identifier à lui, c'est quelqu'un de très accessible dans ses sentiments, ses actes et ses pensées.

Par contre, le revers de ceci est que, du coup, il peut paraître assez fade par moments. La frontière entre "accessible" et "passe-partout" est très mince, et c'est vrai qu'Arno est en équilibre dessus. Cela reste néanmoins un héros plaisant à suivre, qui aurait même du potentiel pour d'autres aventures.

L'arrivée de Clara aux côtés d'Arno est bienvenue, car c'est un personnage avec un caractère bien trempé, qui apporte piment et couleurs au récit, ainsi qu'au quotidien d'Arno, par la même occasion.

Bien qu'on n'ai pas beaucoup l'occasion de bien la connaître, elle reste un personnage riche et intéressant, et j'ai aimé que l'auteur lui ai donné cette petite ... "particularité".

En fait, c'est surtout ça que j'ai aimé dans ce livre. Bien qu'il soit clairement orienté jeunesse, l'auteur a choisi de ne rien "censurer". Il y a des morts, des trucs moches qui arrivent à des enfants, des personnes doivent faire face au deuil, à des situations compliquées, qui ne sont pas de leur âge, etc ...

Parce qu'après tout, c'est comme ça qu'est la vie, pleine d'évènements inattendus et pas toujours roses.

Malgré ça, le ton se veut positif, même pour Arno, qui apprend qu'après une longue traversée dans le noir, il y a toujours de la lumière.

J'ai aimé cette note d'espoir lumineux. C'est beau, chaud et réconfortant.

Un très beau message pour clôturer un livre pas comme les autres, truffé de bonnes surprises.

 

Trouvez un autre avis chez Radicale.

 

Commandez Les oiseaux noirs

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Jeunesse
commenter cet article

C'est Moi Que V'là

  • : Les mots d'Archessia
  • Les mots d'Archessia
  • : Chaque lecture, qu'elle soit livresque, BD-esque, manga-esque ou autres mots avec esque derrière, a droit à un avis avec plein de mes émotions dedans. Avec de vrais morceaux de tripes (miam), de larmes et de fous-rires.
  • Contact

Suivez moi

logo-facebook.jpg

 

http://www.wikio.fr

Fouillez Dans Le Blog

Mes défis

Vous me trouverez là

logo4

http://www.libfly.com/public/images/logo-libflybis.gif

Wikio - Top des blogs - Littérature

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Archessia sur Hellocoton

Mes fournisseurs de rêves

56547434.jpg

monde manga akata

Bayard-Jeunesse1

Editions-Mango.jpg

JC-Lattes

partenariat-LA.jpg

logo martiniereJfiction (1)

milady

167393 158310624217059 158310477550407 304906 621801 n

Logo.jpeg

logo_nathan.jpg

logo-plon.gif

226582 200723769971150 195864473790413 530993 1388427 n

313668_201249833289112_196087323805363_432024_1020967011_n.jpg

174866 112915142131742 6678647 n

Logo-Albin-Michel-Wiz.jpg

 

Trions Tout Ça

 

 

bonial – prospectus et catalogues des magasins à proximité pour moins de co2