Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 13:31

march-story-3-panini.jpg

 

 

Auteurs : Kim Hyung-min & Yang Kyung-il

Editeur : Panini Manga

Prix : 8,95 €

Résumé :

 

March a été kidnappée ! Conduite dans des montagnes reculées par une Il à tête de castor, notre héroïne est sur le point d'être mariée de force. Mais auparavant, elle doit subir un entraînement particulièrement rude ... afin d'apprendre à être une bonne épouse ! Pour la première fois de sa vie, March va devoir se confronter à sa féminité ...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Alors qu'elle fête les fiançailles de Powell et Mälsche, March se fait enlever par un Il qui passait par là. Celui-ci, sous forme de mère castor protectrice, a vu en March la future femme de son enfant, un jeune homme qu'elle a élevé comme son fils depuis qu'elle la trouvé, bébé, abandonné dans la neige.

Loin d'être ravie par la situation, March se voit obligée de suivre un entraînement pour être l'épouse parfaite. Entre la fatigue et le côté incongru de la situation, il faut bien avouer que, faire face à son statut de femme, si ouvertement, ne lui déplait pas vraiment ...

Mais trêve de rêveries ! Car Rodin a également été enlevé, en tant qu'otage et moyen de pression, et la jeune fille ressent des émotions de plus en plus fortes concernant celui-ci ...

 

Je ne vois pas trop ce que je pourrais dire sur ce tome que je n'ai pas encore dit à propos des précédants.

Ce manga est parfait, tout simplement.

Que ce soit dans l'ambiance, les dessins, les personnes (leur caractère et leur développement), le scénario et les petites histoires que l'on nous présente au fur et à mesure.

Ce n'est que du bonheur, et la lecture de chaque volume est un enchantement.

 

Dans ce troisième tome, March a l'occasion de regarder en face sa féminité, et même de l'assumer ... un court instant.

Mais ce n'est pas facile d'être une jolie jeune fille alors que cette condition pourrait nous détruire.

Pour elle, cet épisode chez la Il castor réveille en elle des envies dont elle ne soupçonnait pas l'existence, comme celle de pomponner, de porter une jolie robe et de se mettre en valeur.

Mais le danger ne s'écarte pas pour autant, que du contraire, car en se sentant femme, elle ne peut que penser à Rodin, et les palpitations qu'il déclenche de plus en plus chez March sont une belle mélodie pour le Il qui dort en elle ...

Malgré les menaces qui planent au-dessus d'elle, c'est tellement agréable de la voir profiter, même un seul moment, du fait de se sentir jolie.

On voit vraiment la fille qu'elle est, qu'elle cache au fond d'elle, et elle est tellement adorable qu'on ne peut que craquer !

 

Un autre personnage qui est fortement mis en avant ici, c'est Jake.

En effet, une bonne partie de ce volume lui est consacrée. On y voit sa jeunesse, comment elle a voulu laisser en arrière sa carrière de mercenaire pour vivre dans un beau chateau de princesse, et comment un Il a gâché ce bonheur qui la faisait rêver.

On voit une autre facette de cette étrange femme, et on découvre des côtés tendres, fragiles et très drôles qu'elle ne montre pas spécialement aux autres.

Comme les autres histoires qui peuples cette série, elle est un magnifique mélange de sourires et de larmes, avec des émotions intenses dans une ambiance douce et tamisée.

Une sublime façon d'en savoir plus sur Jake, femme mystérieuse pleine de caractère mais qui soulève des tonnes de questions. Certaines de celles-ci trouveront réponse en ces pages.

 

Comme d'habitude, ce manga m'a transportée et m'a fait vivre des moments d'une grande intensité. Il fait partie de ces mangas d'une rare qualité que j'aimerais trouvé bien plus souvent au milieu des shônen qui se ressemblent et des shôjo répétitifs.

Une vraie perle à lire et relire sans modération

 

Commandez March Story, Tome 3

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 22:51

black-bird-7-pika.jpg

 

 

Auteur : Kanoko Sakurakouji

Editeur : Pika Edition

Prix : 6,95 €

Résumé :

 

Si être avec toi est un crime ... 

Alors je vivrais dans le crime.

Je suis la senka, l'offrande qui apporte la prospérité aux yôkai.

Toi, tu es le chef des yôkai...

Une épée blanche et étincelante approche prête à briser notre union.

Si mon amour pour toi est un crime...

Alors, je suis prête à sombrer en enfer.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Voilà le retour de ma pleurnicheuse préférée  

Ce tome-ci est beaucoup axé sur le sexe, ou plutôt sur l'absence de relations sexuelles de nos deux tourteraux.

En effet, étant donné que leur vie et la survie du clan dépend de cette partie de jambes en l'air, ils ont plutôt intérêt à faire attention et à ne pas s'envoyer en l'air à la légère. Ils n'ont droit qu'à une seule chance, ne la gaspillons pas !

Mais du coup, là, Kyô a eu une requête d'un autre chef yôkai très puissant. La compagne de celui-ci est mourrante, et pour avoir un regain d'énergie, il faudrait que Kyô la fasse grimper aux rideaux pour pouvoir la sauver (logique).

Ce n'est pas très au goût de Misao, pauvre pitchoune. Mais comme elle ne peut pas apporter cette satisfaction physique à l'homme qu'elle aime, elle n'ose pas lui faire part de son mécontentement à cette idée. Après tout, seriez-vous super sereine, le sourire aux lèvres, à l'idée d'envoyer votre amoureux dans le lit d'une autre femme ? Il va falloir qu'elle fasse un choix : ou mordre sur sa chique et accepter que son chéri ... guérisse cette femme, ou faire preuve de courage et oser lui dire qu'elle refuse, en sachant que ça risquerait de déclencher une guerre entre les deux clans.

Y a rien à dire, la vie dans les shôjo, c'est quand même super dur.

 

Je me moque, je me moque, mais j'aime vraiment ce manga hein !  

Ce volume est donc fort axé sur le sexe, il est donc bien plus érotique que les précédents, et offre quelques scènes gentiment chaudes, où Misao apprend petit à petit à se lacher, et à prendre de l'assurance auprès de Kyô.

Ils se comportent de plus en plus comme un couple, et Misao arrive à entrevoir ce que serait l'avenir en tant que compagne d'un chef yôkai.

 

Dans la seconde partie du récit, on voit l'arrivée d'un nouveau personnage qui pourrait bien devenir récurrent, vu le rôle qu'il a !

Charisme, passé sombre, grande destiné et énorme rôle dans la relation entre Misao et Kyô, ... Tout ça en fait un personnage très intéressant, et je dois dire qu'il m'intrigue pas mal, j'ai hâte de voir ce que l'auteur va faire de lui.

Jusqu'à présent, en tout cas, c'est le personnage qui a l'air d'avoir le plus de caractère, et bien manié, ça doit être vraiment agréable de le suivre.

Wait and see donc !

 

A la fin du volume, on a droit à deux petites histoire bonus, très mignonnes, tendres et romantiques. Vraiment très agréables, elles permettent de voir un aspect différent de certains personnages, et j'ai pris beaucoup de plaisir à les lire.

 

N'empêche, autant j'aime beaucoup ce manga, autant j'ai un peu peur qu'il devienne répétitif. Après tout, la série est en cours au Japon avec 14 tomes ! Je me demande bien ce qu'elle peut raconter dans autant de volumes ... Une partie de la réponse avec le tome 8, en librairie le 30 novembre 2011.

 

Commandez Black Bird T07

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 20:33

laisse-pour-comte-1-soleil

 

Auteurs : Mimori Seike, Isuzu Shibata & Kyôko Negishi

Editeur : Soleil Manga

Prix : 6,95 €

Résumé :

 

Mireille travaille dans la boulangerie familiale qui existe depuis des générations. Un jour, elle reçoit la visite d'un messager envoyé par la famille adoptive de son frère jumeau, Frédérick, qui lui annonce qu'il est venu la chercher. Prise de panique, Mireille essaie tant bien que mal de se sauver, mais il n'y a personne pour lui venir en aide.
Richard est alors obligé d'employer la méthode forte : l'endormir et la kidnapper. Son destin violemment chamboulé, Mireille va devoir faire preuve d'un grand courage afin de sauver son frère ...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Mireille est une jeune boulangère déterminée et créative, qui trouve les valeurs familiales très importantes.

Elle et son frère jumeau ont été séparés quand ils étaient petits, mais ils ont continués à garder le contact par courier tout au long des années.

Qu'elle n'est pas la surprise de la jeune fille quand Richard, un messager très important, vient chez elle pour lui dire qu'il est un ami de son frère et qu'elle doit le suivre de toute urgence.

Loin de se laisser faire, c'est sous puissant somnifère que la jeune fille fera le trajet, et à son réveil, elle constatera que toute ses certitudes, toute sa vie, sont à présent bouleversés.

Son quotidien va prendre un tournat pour le moins intense et étrange.

Pfff, qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour aider son frère ...

 

Bon, il n'y a qu'à voir la couverture et le titre pour se douter que c'est une histoire de travestissement. Et bien que le sujet a déjà été abordé pas mal de fois dans les mangas (entre autre dans l'inégalable Parmis Eux), je dois dire que Laissée pour Comte est, au final, un manga vraiment très drôle avec lequel j'ai pris beaucoup de plaisir.

Mireille ne se différencie pas vraiment des autres héroïnes de ce style d'histoires : elle est courageuse, n'a que de bonnes intentions, se travestit pour un but noble, etc ...

En fait, ici, ce qui me plaît surtout, ce sont les personnages qui entourent Mireille, et l'ambiance générale du manga, totalement déjantée !

 

Richard est juste parfait dans le rôle du protecteur très séduisant, là pour rendre la vie de Mireille dans son nouveau rôle le plus facile possible (plus facile à dire qu'à faire), et on voit bien assez vite qu'il n'est pas insensible aux charmes et au caratcère de la jeune fille.

La princesse Cécilia, bien que l'on ne la voit pas beaucoup, a l'air d'être un personnage bien marrant, avec ses crises d'hystérie dévastatrices !

Mais dans mes personnages préférés, je citerais sans aucun doute Seorus et Jierk. Qu'est ce qu'ils ont pu me faire rire ces deux-là !

Le premier en chevalier macho un peu bourrin et taquineur, l'autre en séducteur pervers qui en a après les fesses de Frédérick.

Comptez en plus de ça un père hyper protecteur et un peu timbré, et des dames de la cours en véritables fangirl hystérique, et vous avez là un bel échantillon de cas sociaux pour entourer la pauvre Mireille ! 

 

C'est très drôle, dans une ambiance de douce folie et de séduction, et pour ne rien gâcher, les dessins sont vraiment très jolis, doux et délicats.
Les personnages sont tous (ou presque) vraiment beaux, que ce soit les femmes ou les hommes, je suis sûre que chacun y trouvera son compte !

Certains dialogues sont juste délicieux, et on se doute bien évidemment que les situations équivoques vont s'enchaîner dans chaque chapitre.

Personnellement, je trouve que ce titre sort son épingle du jeu des autres mangas de ce type déjà de par l'époque à laquelle il se situe, c'est une excellente idée des auteurs, ça donne un cachet bien particulier à l'histoire (et en plus, c'est l'occasion de voir de magnifiques vêtements, j'adore).

Pour ne rien gâcher, il semble y avoir d'intéressantes intrigues politiques en fond de scénario, et bien que ce premier tome soit surtout axé sur l'humour et la présentation des personnages, on sent qu'il y a d'importants enjeux dans tout ça, et je suis curieuse de voir comment cela va se développer.

 

Pour résumer, c'est une très belle surprise, très drôle avec des dessins particulièrement jolis. L'histoire, bien qu'ayant des airs de déjà-vu, arrive à se démarquer et à nous offrir des moments de franches rigolade avec juste ce qu'il faut de fan-service.

Une série à suivre de près !

 

Ce premier volume est sortit le 12 octobre 2011, le deuxième est prévu pour le 18 janvier, et la série compte actuellement 5 tomes au Japon, elle est encore en cours.

 

Commandez Laissée pour comte, Tome 1

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 16:28

divine-nanami-3-delcourt.jpg

 

 

Auteur : Julietta Suzuki

Editeur : Editions Delcourt (Akata)

Prix : 6,95 €

Résumé :

 

Nanami n’est pas au bout de ses surprises quand, un matin, elle reçoit une invitation de la part de la princesse Naïade ! Saura-t-elle tenir le rang exigé par l’étiquette divine ? Mais ce qui inquiète surtout Tomoé, c’est cette marque de serpent qu’elle porte au poignet depuis peu. Un autre yôkai aurait-il des vues sur elle ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

J'attendais un peu ce troisième tome au tournant, dans le sens où les deux premiers avaient éveillés ma curiosité, mais j'espérais que l'histoire décolle un peu pour savoir si j'allais continuer ou pas cette série, car bien qu'étant sympa à lire, je ne la trouvait pas spécialement formidable, et me disais que je pouvais facilement m'en passer.

Ce troisième volume est mon préféré, et je dois dire qu'il répond bien à mes attentes et pique vraiment mon intérêt.

Deux situations principales sont présentes dans ce tome, et elles sont propices à pas mal de scènes marrantes ou plus mignonnes. Elles sont également là pour montrer l'évolution des personnages et de leurs relations entre eux, ce qui est toujours très sympa à voir.

 

Ici, donc, pour la première partie du manga, Nanami est invitée chez une autre déesse, évènement stressant pour la jeune fille et son messager.

On peut d'ailleurs voir à quel point celui-ci est protecteur, et bien qu'avec des dehors agressifs et dominants, son désir premier est réellement de prendre soin de Nanami.

Ce n'est pas forcément toujours flagrant, donc ça fait plaisir de voir ce côté de lui resortir plus fort par moments.

La deuxième partie est celle que j'ai préféré !

En voulant éviter à un petit serpent de se faire massacrer par des élèves de sa classe, Nanami se retrouve fiancée à un autre messager !

La voilà emportée dans un autre temple duquel il semblerait qu'il soit impossible de s'échapper. Sa disparition va faire entrer Tomoé dans une rage folle, et il va tout faire pour délivrer sa déesse.

On a un peu l'occasion d'en savoir plus sur le messager et sur son passé, j'espère d'ailleurs qu'on en saura bien plus à l'avenir, car un tel flash-back est trop court et soulève des tonnes de questions !

Ce personnage a encore beaucoup de choses à nous dévoiler.

Ho, et rien que pour les passages où il doit remplacer Nanami à l'école, ce tome vaut la peine d'être lu  xD

 

Même si ce n'est pas une série coup de coeur, je prend de plus en plus de plaisir à la lire, et ma curiosité est vraiment attisée avec ce tome-ci, je me pose pas mal de questions et commence à spéculer sur l'évolution du scénario.

Les dessins sont très jolis, et certains me font bien rire, quand d'autres m'impressionnent par leurs détails et la minutie de la mangaka.

C'est un manga vraiment très sympathique, bourré de potentiel, et qui dévoile petit à petit ses qualités.

En espérant qu'il continue sur cette voie et se bonifie plus encore à chaque volume !

Rendez-vous le 16 novembre pour connaître la suite.

 

Commandez Divine Nanami, Tome 3

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 14:13

genkaku-picasso-manga-volume-1-simple-46814.jpg

 

 

Auteur : Usamaru Furuya

Editeur : Tonkam

Prix : 6,95 €

Résumé :

 

Alors qu’il était au bord de l’eau pour dessiner, Hikari dit ‘‘Picasso’’ meurt avec son amie Chiaki lors d’un regrettable accident. Mais grâce au vœu désespéré de sa comparse, il revient à la vie. En échange de ce miracle, il doit s’acquitter d’une mission, sauver les gens dans le besoin. Et pour cela, il a acquis une capacité extraordinaire : celle de dessiner le cœur des gens et de rentrer dans cette image pour intervenir

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Hikaru, son seul plaisir dans la vie, c'est le dessin. Il passe tellement de temps à ça que tout le monde le surnomme Picasso.
Après les cours, il aime aller au bord de l'eau pour dessiner, avec son amie Chiaki, seule personnage à chercher et à aimer sa compagnie.

Un horrible accident les tue tout les deux, mais Picasso se réveille miraculeusement à l'hôpital. Je vous laisse imaginer son étonnement quand il découvre que Chiaki est encire à ses côtés, sous la forme d'une tout petit ange !

L'esprit de la jeune lui explique que c'est grâce à elle qu'il a survécu, car elle l'a désiré très fort. Mais le voilà avec une sorte de "dette karmique" de taille !

Pour s'en acquitter, le voilà qui va devoir allier son incroyable talent à ... la psychologie !

En effet, maintenant, il n'aura qu'à regarder une personne en proie à des tourments personnels pour que sa main s'agite toute seule et dessine ce que la personne a au fond de son coeur.

A lui de faire l'interprétation des étranges dessins qui en ressort, et ensuite à aider la personne à régler ses problèmes.

Pour un asocial au sale caractère comme Picasso, c'e n'est pas un programme qui l'enchante vraiment ...

 

J'avais déjà beaucoup aimé les premiers mangas de Usamaru Furuya que j'avais lu, Le cercle du suicide et Tokyo Magnitude 8. J'étais donc curieuse de voir ce que donnerais cette nouvelle série, et le résumé était intriguant et original.

C'est justement ça qui m'a le plus enchantée dans cette lecture, c'est son originalité !

Je trouve ça tout simplement génial comme principe : ce mec qui dessine ce que les gens ont de sombre en eux, il rentre dans le dessin pour "affronter" ces parts d'ombre et faire en sorte que la personne puisse mieux vivre sa vie, réconciliée avec ses démons personnels.

En fait, quand je me relis, je me dis que ça fait limite magical girl  xD  Le personnage qui affronte les méchants et tout va bien à la fin.

Je vous assure que le rendu dans le manga est mille fois meilleur que ma piètre explication 

Tout est fortement axé psychologie, donc il y a beaucoup de métaphores, par exemple. Et les affrontements sont bien entendu beaucoup plus mentaux que physique, la personne devant faire face à ce qu'elle a au fond d'elle-même, avec l'aide de Picasso.

 

En écrivant cette chronique, je me rend compte à quel point il est difficile de parler ce manga sans le dénaturer.

C'est un parfait mélange entre drame et comédie, entre action et émotions, entre mélancolie et espoir.

Pour un premier tome, je l'ai trouvé vraiment excellent, il pose vite et bien les bases du scénario, tout en présentant les personnages à qui l'on s'attache vite, et comme c'est un gros volume, on a même droit directement à plusieurs aventures intrusives dans l'esprit de quatre personnes.

Le style de l'auteur se prête parfaitement à cette ambiance, et il arrive à nous montrer des scènes entières dans le subconscient des gens de toute beauté. Inquiétantes, complexes, pleines de sous-entendus, parfois glauques, parfois plus joyeuses, elles interpellent le lecteur et sont le gros point fort de ce manga.

 

Cette série arrive à se démarquer de façon significative grâce à son ambiance jouant à fond le clair-obscur, à ses personnages un peu décalés et à ses dessins hyper bien travaillés, nous plongeant dans un monde onirique parfois effrayant mais toujours fascinant.

Un manga à suivre de très près, une superbe découverte !

 

Ce premier tome est sortit le 29 septembre, le deuxième est prévu pour ce 09 novembre et le tome 3, le dernier, sera chez nos libraires le premier février 2012.

 

Commandez Genkaku Picasso, Tome 1

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 19:19

Couverture_bd_9782756023779.jpg

 

 

Auteur : Aya Nakahara

Editeur : Editions Delcourt (Akata)

Prix : 6,95 €

Résumé :

 

Mai et Kurumi ont le moral gonflé à bloc : les mauvais coups de Catherine, qui produit un groupe d'idoles concurrent de « Star Berry », n'ont pas eu raison de leur volonté ! Même Mai, qui déteste la pop sucrée, est déterminée à montrer au Japon entier ce que vaut « Star Berry » ! Et les encouragements de leur premier fan, le débraillé Mizuki, ne sont pas forcément étrangers à ce regain de motivation...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Mai et Kurumi enchaînent les émissions dégradantes et les épreuves que personne d'autre ne ferait à la TV !

Mais encouragée par leur(s) fan(s), elles font tout ça avec le sourire et beaucoup d'énergie. Elles veulent réussir, et sont prête à tout pour ça, pour attirer la sympathie du public et arriver enfin à se faire respecter dans le milieu musical pop.

Bien sûr, cet entrain est loin de plaire à Catherine, et les manigances vont bon train pour faire couler Star Berry. La dernière en date : utiliser les pires peurs de Mai pour en faire une émission.

Mais ça risque de tourner très mal, et pas seulement pour les deux jeunes filles ...

 

Comme le précédent, ce tome commence dans la bonne humeur et la motivation !

C'est drôle et ça donne la pèche de voir Mai et Kurumi se démener pour arriver à faire sans broncher tout ce que les odieux producteurs d'émissions leurs font faire.

Malheureusement, ils découvrent vite que Mai a une peur bleue du paranormal, et ils décident donc d'enregistrer une émission spéciale dans une maison supposée hantée.

L'horreur pour Mai !

Surtout que toute la troupe des Hyakunin-ish arrive pour voir en direct cette humiliation. Aria, plus que les autres, veut écraser Star Berry. Le caractère fort et le répondant de Mai ne sont vraiment pas à son goût. Mais en voulant saboter cette émission, elle risque de mettre des gens en danger, et pas spécialement ceux qu'elle voudrait.

Il y a donc un petite dose de suspens et d'action dans ce volume, qui n'était pas présente dans le premier.

C'est sympa et ça donne une autre ambiance au manga, au moins pendant quelques pages. C'est assez agréable et c'est bien amené, donc pourquoi pas !

 

Ce tome est divisé en deux parties, et j'avoue avoir préféré la deuxième.

Pas évident de vous en parler sans laisser échapper de spoilers, mais sachez juste que Star Berry sort un peu de l'ombre, et du coup, va vivre des évènements ... vraiment intenses ! 

L'arrivée d'un nouveau personnage va pas mal chambouler nos deux héroïnes, pour le meilleur ou pour le pire ? A vous de le découvrir dans cette lecture qui nous réserve encore pas mal de surprises.

 

Le troisième tome, qui sortira ce 16 novembre, sera déjà le dernier ! Je me demande vraiment comment l'auteur va conclure cette histoire, surtout que les personnages pourraient encore pas mal évoluer et se dévoiler.

En tout cas, voilà un manga drôle et acidulé, frais et plein de peps. Bonne humeur assurée !

 

Commandez Berry Dynamite, Tome 2

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 22:00

akuma-to-love-song-2-kana.jpg

 

 

Auteur : Miyoshi Tomori

Editeur : Kana

Prix : 6,75 €

Résumé :

 

Une nouvelle élève, qui a été renvoyée de la prestigieuse école Sainte-Catholia, arrive au lycée de Totsuka. Elle s'appelle Maria Kawai, elle est jolie, mais elle possède un sixième sens qui l'amène à voir les véritables intentions des personnes qui l'entourent.

Sa franchise lui attire des ennuis dans sa nouvelle classe, et elle se fait harceler par les élèves. Mais Maria n'est pas décidée à se laisser faire ! Et elle n'est pas seule !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Maria et Yûsuke sont chargés d'aller chez Tomoyo pour que celle-ci revienne en cours.

Mais entre la franchise de la première, et la manie de la seconde à toujours faire le dos rond, l'ambiance dégénère assez vite dans l'appartement.

Mais peut-être que ce n'est pas plus mal et que ça permet de secouer un peu les esprits ?

En tout cas, à l'école, c'est de pire en pire, et même le professeur principal semble avoir pris en grippe la nouvelle élève.

Heureusement, le bon et souriant Yûsuke répond encore présent et défend la jeune fille. Mais est-ce que ça mènera seulement vers une amélioration ?

En tout cas, ça va chambouler pas mal de choses, surtout dans l'esprit de Maria ...

 

On continue dans l'originalité avec un deuxième tome plus savoureux que le premier, et qui aurait plutôt tendance à tendre vers un récit assez sombre.

En effet, la vie de Maria est loin d'être une partie de plaisir, surtout quand son quotidien scolaire tourne peu à peu à l'ijime.

On commence un peu à comprendre le mode de pensée de la jeune fille, et on s'attache même à elle, surtout dans les scènes où elle est seule chez elle et où elle chérit ses chaussures adorées. Elle peu être vraiment mignonne dans ces moments d'intimité ♥

 

Un personnage, par contre, que je trouve de plus en plus étrange et complexe, c'est Yûsuke.

Je n'arrive pas à le comprendre, à savoir quel genre de personne il est, au fond.

Il agit toujours avec beaucoup de prévenance et de gentillesse, et pourtant j'ai l'impression qu'il a une part sombre en lui, qui risque de s'afficher à tout moment.

Serait-ce pour se préserver ? Pour préserver les autres ?

En tout cas, j'ai hâte de voir ce qu'il pourrait nous réserver pour la suite, je ne m'attendais déjà pas au gros revirement de situation au cours de ce tome.

 

J'étais mitigée après la lecture du premier volume, mais celui-ci est vraiment intéressant et soulève pas mal de question.

Il a accroché mon intérêt et je suis très curieuse de suivre son évolution !

 

Commandez Akuma to love song, Tome 2

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 00:07

arcane-de-l-aube-3-kaze.jpg

 

 

Auteur : Rei Toma

Editeur : Kaze

Prix : 6,50 €

Résumé :

 

 

Alors que Nakaba accepte petit à petit ses sentiments pour Caesar, Loki fait tout son possible pour séparer les deux jeunes époux et rappeler à la princesse qu'elle est en territoire ennemi. C'est alors qu'apparaît un étrange personnage, venant d'un lointain royaume, qui semble en savoir beaucoup sur le mystérieux pouvoir de l'arcane du temps…

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Les sentiments du jeune couple princier se développent de plus en plus, au grand désarrois de ces deux-là !

Nakaba a d'ailleurs du mal à savoir où donner de la tête, entre l'amour qui s'épanouit en elle pour Caesar, et son amitié et grande loyauté envers Loki, à qui elle doit tout.

Ces émotions contradictoires jouent d'ailleurs beaucoup sur le comportement de la jeune fille sur les "deux hommes de sa vie". La peur, le doute et l'amour se disputent dans son esprit.

Pour l'image du Royaume, le Roi a décidé de teindre les cheveux de Nakaba. Mais pour elle, hors de question d'accepter ça sans lutter !

Le soutient qu'elle trouvera à ce moment-là ne fera que renforcer des sentiments, et elle en sortira encore plus forte que par le passé.

En même temps, le Roi reçoit des visiteurs d'un Royaume allié. Dans ceux-ci, un jeune homme étrange qui a peut-être les éléments en main pour répondre aux questions que se posent Nakaba sur l'arcane du temps ...

 

Ouiiii ! Enfin le tome 3 !

J'étais déjà fan des deux premiers tomes, mais ce troisième recèle encore plus de trésors !

Ca bouge, ça évolue, l'histoire avance à grands pas.

Les personnages se dévoilent et gagnent en profondeur, on en apprend plus sur le pouvoir de Nakaba et même un peu sur son passé, à elle et à Loki.

De quoi avoir un tome bien remplis et intense, un peur régal.

 

Ce qui m'a frappée en premier lieu, c'est la mise en avant des sentiments de Nakaba et Caesar.

Bon sang, ces deux-là sont vraiment TROP mignons ! C'est vraiment adorable, ces oeillades, ces petits mots innocents mais pleins de tendresse glissés dans l'oreille, une main caressante posée sur la joue, ...

Et en même temps, il y a quand même une sacrée tension sexuelle entre ces deux-là.

Le moindre contact est électrique, et même la plus simple des paroles est reçue par l'autre en plein coeur, avec beaucoup d'intensité.

Tout cela est vraiment très romantique, et on sent qu'il y a une passion en-dessous, qui ne demande qu'à exploser. Nous voilà aux premières loges en espérant pouvoir assister à un fameux feu d'artifice quand ça arrivera ! 

 

Ensuite, j'ai adoré le fait que ce volume offre pas mal de flash-back de l'enfance de Nakaba avec Loki. Ca nous permet de mieux prendre en compte l'étendue des sentiments qui lient ces deux-là.

On comprend mieux la sur-protection dont fait preuve Loki à l'égard de la jeune fille.

Ils sont aussi l'occasion d'avoir de petits indices sur le pouvoir de l'arcane du temps dont semble être dotée Nakaba.

L'arrivée d'un étrange garçon au palais va déclencher souvenirs et "crises" de pouvoir chez la princesse, ce qui ne va pas vraiment l'aider à remettre ses idées en place ...

Espérons qu'il puisse lui apporter soutient et réponses.

 

En tout cas, on peut dire que la série vient vraiment de débuter avec ce troisième tome. A côté, les deux premiers faisaient plutôt figure d'introduction (même si je les ai quand même adorés).

Seul point qui m'a fait grincer les dents, et là je m'adresse à Rei Toma (mini spoiler) : Nan mais ça va pas, Madame la mangaka, de couper les cheveux de tes persos ?  è_é  On trouve des personnages hyper canons, avec des chevelures sublimes, et d'un coup, hop, sans prévenir, aux détours d'une case, on coupe tout ça ! Namého ! Pour ça, Madame Toma, sache que je t'en veux beaucoup, et j'attendrais le temps qu'il faudra, mais j'espère bien voir ces jolis cheveux repousser pendant les prochains tomes.

Voilà, c'est dit.

 

Une série coup de coeur, je trépigne déjà pour pouvoir lire le tome 4, qui sortira ce 24 novembre.

 

Vous pouvez lire un autre avis chez Amadis.

 

Commandez L'arcane de l'aube, Tome 3

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 13:42

princess_jellyfish_1.jpg

 

 

Auteur : Akiko Higashimura

Editeur : Editions Delcourt (Akata)

Prix : 6,95 €

Résumé :

 

Tsukimi, venue à Tokyo pour devenir illustratrice, est une fan hardcore de méduses. Elle accède alors au privilège d'intégrer la très select résidence Amamizu, une antre interdite aux hommes et peuplée de jeunes femmes otaku aux passions aussi diverses qu'encombrantes ! Mais alors qu'un soir Tsukimi rend visite à une adorable médusette enfermée dans un minuscule aquarium, son destin va être bouleversé par une jeune fille bien trop fashion pour être vraie...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Tsukimi a perdu sa mère lorsqu'elle était enfant.

C'est lors d'une visite d'un aquarium avec elle qu'elle a découvert les méduses et qu'elle a débordé un amour, une fascination absolument débordante pour ces créatures.

Maintenant qu'elle est adulte, elle n'est peut-être pas la jolie princesse dont sa mère rêvait, mais elle est toujours aussi fan des méduses, et elle vit à Tokyo, dans une demeure qu'elle partage avec des colocataires aux amours aussi hors norme que le sien !

Entre otaku, on se comprend, et tout ce beau (?) monde vit en parfaite harmonie autours de la "chef", dessinatrice de mangas yaoî, avec des règles très simples, comme la plus importante : pas de garçons !

Tout se passait merveilleusement bien jusqu'à ce qu'à cause d'un hasard malheureux, Tsukimi croise le chemin d'une jolie fashionista au franc-parler désarçonnant.

Cette jeune fille va s'incruster dans la vie de Tsukumi, et tout va être complètement bouleversé pour elle. Et peut-être bien pour toutes les personnes gravitant autour également ...

 

J'avais entendu parler de ce manga via mon amie qui avait vu la version animée et avait beaucoup aimé.

Du coup, j'étais assez impatiente de voir ce que la version papier pouvait donner, et j'étais heureuse de savoir qu'Akata allait bientôt nous sortir cette histoire.

 

Ce qui marque en premier lieu, c'est le sujet abordé.

En effet, c'est pas souvent qu'on a l'occasion de voir en héroïnes des filles otaku totalement ringardes

Bien qu'il semblerait qu'il y ai un petit effet de mode sur le fait de détruire l'image toute lisse des filles en général, comme avec Switch Girl ou School Girl, par exemple.

Ça fait du bien de voir des filles avec des VRAIS défauts, de véritables tue-l'amour parfois.

Dans ce manga, il y a aussi une dimension très touchante, de par son amour des méduses justement.

Quand elle en parle, on pourrait presque les aimer autant qu'elle, en se disant qu'il y a quelque chose de très noble dans cette passion.

C'est très attendrissant et joliment décrit.

 

Mais bien sûr, que serait un shojo sans histoire d'amûûûûr ?

Pourtant, c'est très mal partit pour Tsukimi !

Avec son look débraillé et ringard, et son comportement un peu suspect par moments, on peut pas dire que les hommes se bousculent au portillon.

L'arrivée dans sa vie d'une jeune fille hyper branché va changer le quotidien pépère de Tsukimi. Surtout quand celle-ci apprendra que cette jeune n'est pas vraiment ce qu'elle paraît être ...

 

C'est un manga très frais, vraiment très drôle et que j'ai trouvé super original.

Il y a beaucoup "d'action", ça part un peu dans tout les sens grâce à des personnages survoltés et hors du communs !

Et en même temps, l'histoire possède un côté très doux, et il laisse quand même la part belle aux émotions fortes et touchantes.

Pour un premier tome, on sent énormément de potentiel, et j'ai vraiment hâte de découvrir ce que cette série nous réserve !

Ne passez pas à côté de ce petit ovni plein de bonne humeur.

 

Le premier tome sortira dans nos librairies le 12 octobre 2011, nous pourrons lire le second volume le 30 novembre 2011 et le troisième, quant à lui, le 08 février 2012.

La série est en cours au Japon avec 8 tomes.

 

Un énorme merci aux éditions Delcourt pour cette lecture en avant-première.

 

 

ban-princess-jellyfish.gif

 

Commandez Princess Jellyfish tome 1

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 22:28

cat-street-8-kana.jpg

 

 

Auteur : Yoko Kamio

Editeur : Kana

Prix : 6,75 €

Résumé :

 

Après leurs retrouvailles imprévues, Keito et Kôichi commencent à sortir ensemble. Ils coulent des jours heureux malgrè leur difficulté à concilier leur vie privée et leur vie professionnelle bien remplie jusqu'à ce que Yui, une ancienne camarade de classe de Keito, refasse surface. Sous des dehors amicaux, elle semble poursuivre un but bien moins avouable !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Cette Yui était trop gentille pour être honnête ...

Son comportement met de plus en plus Keito mal à l'aise, jusqu'à un évènement qui va bouleverser la jeune actrice, et risque peut-être de mettre son avenir professionnel en péril.

Indirectement, El Liston aidera la jeune femme dans cette épreuve hors du commun.

 

Après avoir attendu une éternité (bah quoi, ça ne vous fait pas ça, à vous, quand vous aimez une série ?), voilà enfin le dernier tome de Cat Street.

J'étais impatiente et excitée de savoir comment se terminerait cette série, mais je suis également très triste de devoir dire adieu à ces personnages auxquels je me suis beaucoup attachée avec le temps.

Ce huitième volume clot cette histoire en beauté, et nous retrouvons tout les ingrédients qui nous l'ont fait aimée : la douceur du récit grâce aux pensées de Keito et la trait fin et délicat de l'auteur ; l'intensité des émotions, qu'elles soient positives ou négatives, elles sont merveilleusement exploitées et servent toujours l'histoire ; l'humour, présent surtout avec le drôle de caractère de Keito et, surtout, le dynamisme de Momiji !

 

Cette lecture est un réel plaisir, aussi bien pour les yeux que pour le coeur.

Malgré quelques scènes plus dramatiques, cette série dans son entièreté n'aura été qu'un gros concentré de positivisme, un véritable hymne au courage, à l'envie de se démener pour arriver à son but, à toujours se relever pour accomplir ses rêves.

Et quoi de mieux qu'être entouré d'amis formidables pour puiser force et amour ?

 

Une sorte de conte moderne qui séduit par le message véhiculé, par ses personnages incroyablement attachants et par son ton doux-amer, tout en finesse, agrémenté d'humour et de gaieté.

Ces 8 tomes auront été un coup de coeur, et c'est une série que je conseillerais avec enthousiasme.

Il ne reste plus qu'à attendre une prochaine sortie française pour Yoko Kamio qui, après un Hana Yori Dango culte, persiste et signe avec un Cat Street passionnant et tout aussi marquant que son prédécesseur.

 

Commandez Cat Street, Tome 8

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article

C'est Moi Que V'là

  • : Les mots d'Archessia
  • Les mots d'Archessia
  • : Chaque lecture, qu'elle soit livresque, BD-esque, manga-esque ou autres mots avec esque derrière, a droit à un avis avec plein de mes émotions dedans. Avec de vrais morceaux de tripes (miam), de larmes et de fous-rires.
  • Contact

Suivez moi

logo-facebook.jpg

 

http://www.wikio.fr

Fouillez Dans Le Blog

Mes défis

Vous me trouverez là

logo4

http://www.libfly.com/public/images/logo-libflybis.gif

Wikio - Top des blogs - Littérature

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Archessia sur Hellocoton

Mes fournisseurs de rêves

56547434.jpg

monde manga akata

Bayard-Jeunesse1

Editions-Mango.jpg

JC-Lattes

partenariat-LA.jpg

logo martiniereJfiction (1)

milady

167393 158310624217059 158310477550407 304906 621801 n

Logo.jpeg

logo_nathan.jpg

logo-plon.gif

226582 200723769971150 195864473790413 530993 1388427 n

313668_201249833289112_196087323805363_432024_1020967011_n.jpg

174866 112915142131742 6678647 n

Logo-Albin-Michel-Wiz.jpg

 

Trions Tout Ça

 

 

bonial – prospectus et catalogues des magasins à proximité pour moins de co2