Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 23:04

tumblr mpx6hntWhl1s8gnfto1 400

 

 

Auteur : Teri Terry

Éditeur : La Martinière Jeunesse

Prix : 15 €

Résumé :

 

Dans un futur proche, en Angleterre, les criminels de moins de 16 ans sont condamnés à perdre tout souvenir de leur passé. Malgré son Effacement, cependant, Kyla fait d'étranges cauchemars. Comme si ses souvenirs s'obstinaient à remonter à la surface...

Petit à petit, le doute s'installe. A-t-elle vraiment commis un crime et mérité son sort ? La jeune fille n'est pas certaine de vouloir le découvrir, d'autant que sa nouvelle vie de lycéenne lui plaît. Et que son passé pourrait s'avérer difficile à supporter ...

Mais peut-on être soi, à 16 ans, si l'on ignore d'où l'on vient ? Grâce à Ben, Effacé, lui aussi, et convaincu que l'Effacement cache en réalité une gigantesque manipulation, Kyla trouvera peut-être la force de partir en quête de sa propre histoire...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Ce bouquin m'a intriguée dès le début, et une fois entamé, je n'ai quasi plus su le lâcher avant de l'avoir complétement dévoré.

 

Le quatrième de couverture résume assez bien l'histoire sans trop en dévoiler (même si je trouve que le passage sur Ben est quelque peu erroné malgré tout).

Le Gouvernement a trouvé un moyen "idéal" pour la vague de délinquance juvénile qui frappe la génération en cours : effacer la mémoire des jeunes criminels pour ensuite les placer dans des familles d'accueil pour qu'ils puissent avoir un nouveau départ dans la vie.

Pour pouvoir contrôler leurs émotions et éviter les débordements, ces jeunes sont équipés d'un dispositif leur indiquant quand ils sont trop stressés, émotifs, en colère, etc ... Si ce dispositif s'affole de trop, ils risquent le coma ou même la mort.

En théorie, l'idée semble excellente et porter ses fruits. En pratique, on ne peut s'empêcher de s'interroger sur la valeur éthique de cette démarche.

 

Je me suis très vite attachée à Kyla, qui vient de subir un Effacement et se retrouve dans une nouvelle famille, à devoir complètement réapprendre à vivre. Et ce n'est pas une expression, quand vous subissez un Effacement, vous oubliez TOUT, vous êtes comme un nouveau-né qui ne sait plus rien sur rien.

Vous êtes une coquille vide, et votre famille d'accueil est en charge de vous refaire une belle éducation saine.

Cette pauvre Kyla tatonne, apprend, découvre, fait des erreurs, trébuche. Elle a quelque chose en elle d'extrêmement touchant et vulnérable, et à côté de ça, elle possède une force et une détermination farouche qui font d'elle un superbe contraste.

C'est une héroïne que j'ai pris grand plaisir à suivre, autant pour son caractère et pour ce qu'elle est en tant que personne, que pour ce qu'elle représente dans l'évolution du scénario.

Car bien sûr, Kyla n'est pas tout à fait comme les autres Effacés. Elle a des rêves violents et d'un réalisme troublant, elle questionne beaucoup et remet beaucoup d'éléments en question.

C'est un personnage vraiment riche et magnifiquement construit.

Les autres protagonistes gravitant autours d'elle ont tous leur importance, quasi à chaque fois capitale, d'ailleurs. Personne n'est laissé au hasard, et certains auxquels on ne prêtait pas forcément attention au début ont même droit à de gros coups de projecteurs absolument renversants.

Chaque détail a son importance, accordant à ce titre une richesse bluffante.

 

Alors que le début du livre annonce plutôt un récit introspectif, on se retrouve rapidement dans une histoire pleine d'actions, de rebondissements, d'échanges et de dialogues d'un très grand intérêt.

Tout l'univers m'a fasciné, que ce soit cette technique de l'Effacement, les rouages du Gouvernement que l'on découvre petit à petit, les secrets des uns et des autres ou les personnages complexes qui ne sont pas toujours ceux qu'ils semblent être.

C'est halletant, vibrant, porté par une écriture intelligente, pleine d'émotions et de tension. Il y a un suspens d'une grande intensité dans chaque page, et chaque chapitre recèle son lot de surprises absolument sidérantes !

Ce bouquin est une bombe, il m'a inquiétée, m'a émue, m'a choquée par moments, fait pleurer à d'autres et m'a même fait sourire quelques fois.

Il m'a réellement marquée, et bien que je l'ai lu il y a presque deux semaines, il reste encore très vivant dans mon esprit et je me rappelle de certaines scènes avec une grande clareté.

Je suis sortie de cette lecture complètement chamboulée, ne voulant pas qu'il se termine, sous le choc mais indéniablement, complètement sous le charme.

Une petite perle qui séduira, je n'en ai aucun doute, un très, très grand nombre de lecteurs.

 

Courrez chez votre libraire dès le 12 septembre pour vous le procurer !

 

Mille mercis à La Martinière Jeunesse pour cet énorme coup de coeur !

logo martiniereJfiction (1)

 

D'autres avis chez Lulai et Aveline.

 

Commandez Effacée

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Science-Fiction
commenter cet article
18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 21:43

mission-nouvelle-terre--2---spark-amy-kathleen-ryan_4263011.jpg

 

 

Auteur : Amy Kathleen Ryan

Éditeur : Le Masque (MSK)

Prix : 17 €

Résumé :

 

Piégés sur une Terre à l'agonie, les derniers survivants n'ont qu'une issue : envoyer deux vaisseaux - l'Empyrée et le Nouvel Horizon - à la recherche d'une planète hospitalière. Quand l'équipage du Nouvel Horizon se retourne brutalement contre l'Empyrée, l'expédition tourne au cauchemar.

Adolescents d'à peine seize ans, Kieran et Waverly doivent faire face à une situation hors du commun. Alors que tous les adultes ont disparu lors de l'attaque, des luttes de pouvoir éclatent entre les jeunes restés à bord. Tandis que deux camps s'affrontent, de sérieux dysfonctionnements perturbent le vaisseau. Qui en est responsable? Waverly et ses amis? A moins qu'un intrus ne se soit introduit à bord...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Pfiou, que j'ai eu du mal à me replonger dans l'histoire ...

Une des grandes forces du premier tome était sa richesse. Elle est énorme et merveilleusement travaillée, mais après tant de temps entre les deux tomes, entamer le second en plein milieu de l'action en n'ayant aucun repères par rapprot à ce qu'il se passait avant, c'est dur !

Je dois dire que, d'emblée, ça m'a un peu déçue, d'autant plus que j'avais a-do-ré Glow. Je me suis vraiment sentie paumée pendant toute la première moitié du livre, à avoir du mal à reconnaître les personnages, à les situer dans l'action, à me souvenir de tous les tenants et aboutissants.

On n'a que très peu d'indices sur ce qu'il se passe, il faut donc se reposer énormément sur sa mémoire, et ceux qui me connaissent savent que c'est très loin d'être un de mes atout ...

Mais bon, heureusement, plus on avance dans les chapitres, plus ça s'éclaircit, et mon plaisir de lecture a augmenté crescendo !

 

Tous les enfants sont laissés seuls à bord de l'Empyrée, et rien que ça, c'est quelque chose d'aussi fascinant que dur à lire.

Ils doivent apprendre à se débrouiller sans adultes, à s'organiser, à faire des travaux n'étant pas adaptés à leur âge, etc ...

Certaines scènes m'ont brisées le coeur, dégageant une souffrance difficilement supportable. D'autres m'ont apportés de l'espoir, en voyant la force que tous ces gosses peuvent dégager. Et d'autres encore m'ont mis du baume à l'âme, d'en voir certains se serrer les coudes, s'entraider et faire preuve d'une magnifique humanité.

Malheureusement, dans une telle situation, il faut bien regarder la réalité en face : il y a plus de mauvais moments que de bons. Et franchement, il m'est arrivé plus d'une fois de pleurer, complètement bouleversée par ce que j'avais sous les yeux.

L'auteur ose aller loin par moments, en nous offrant un réalisme dans les actes et les pensées des jeunes voyageurs qui fait mal en étant d'une crédibilité douloureuse et déconcertante.

Accrochez-vous et attachez votre ceinture, car le flot d'émotions est vraiment décoiffant.

 

Les personnages, que l'on avait déjà pu voir matures dans le premier volet, en gagnent encore un bon paquet ici, même si c'est, au fond, contre leur gré.

Vous avez déjà observé des enfants/jeunes adolescents tenter de s'organiser, d'élire un chef, de lui obéir, de s'atteler à des tâches ardues et d'avoir des conseils tactiques sans qu'il n'y ai aucun soucis ?

Mettez-en plusieurs centaines au bord d'un vaisseau, et observez les catastrophes s'accumuler.

Je me suis énormément attachée à beaucoup d'entre eux, et en tant que lectrice, je me suis sentie d'une impuissance hallucinante. Aucun moyen de me sentir détachée, j'ai vécu avec eux chaque déception, chaque perte, chaque pleur.

Il m'est arrivé plusieurs fois d'être en colère, de m'énerver, de pleurer en voulant balancer mon bouquin à l'autre bout de la pièce, tellement j'avais envie de faire quelque chose, de ne pas laisser les choses se détruire de la sorte.

Amy Kathleen Ryan possède un réel talent pour provoquer l'empathie chez le lecteur, il n'y en a pas tant que ça, des romans qui m'ont imprégnés de la sorte.

 

Avec Mission Nouvelle Terre, vous en prenez plein la figure, vous êtes entraîné dans un violent maëlstrom d'émotions et la richesse du récit est tout bonnement à couper le souffle.

Il y a des retournements de situation hallucinants, des surprises qui vont vous époustoufler et un aspect psychologique développé d'une main de maître qui laisse pantois.

Moi qui aime les personnages complexes, évolutifs et "abîmés", je peux vous assurer que j'ai été servie et on ne peut plus ravie par ce titre !

Avec ce tome, l'auteur confirme la grandeur de sa plume et nous offre un voyage que l'on n'est pas prêts d'oublier...

 

Mille mercis à MSK pour cette lecture coup de coeur !

167393 158310624217059 158310477550407 304906 621801 n

 

D'autres avis chez Alittlematterwhatever, Mycoton32, Galleane, Karline05, Matoline, Sia et Moody.

 

Commandez Mission Nouvelle Terre, Tome 2 : Spark

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Science-Fiction
commenter cet article
13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 18:58

21095_471611796252913_543264785_n.jpg

 

 

Auteur : Rick Yancey

Éditeur : Robert Laffont (Collection R)

Prix : 18,50 €

Résumé :

 

1ère Vague : Extinction des feux

2e Vague : Déferlante

3e Vague : Pandémie

4e Vague : Silence

La 5e Vague arrive...

 

Ils connaissent notre manière de penser. Ils savent comment nous exterminer. Ils nous ont enlevé toute raison de vivre. Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir…

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


[Attention les petits nenfants, cette chronique contient des gros mots]

 

Attention, voici sûrement LE livre évènement de ce printemps !

Un bouquin coup de poing, coup de coeur, qui joue avec vos émotions et les maltraite sans vergogne, qui vous fait vivre des moments d'une puissance dévastatrice et qui vous laisse pantois, éberlué, ravagé ...

 

Ça y est, ils ont débarqués. Eux. Les Autres. Les Aliens.

Ça a commencé un jour totalement normal, les gens travaillaient, les enfants étaient à l'école, tout le monde vaquait à ses occupations.

Le courant s'est coupé. Les téléphones ont cessé de fonctionner. Les voitures se sont arrêtées. Les avions se sont écrasés.

Tout le monde a levé les yeux au ciel, attendant Leur Arrivée, se disant que ça y est, c'est la fin.

Mais ce n'était que le commencement.

Cassie est seule. Peut-être même la dernière humaine sur terre. Mais elle n'en est pas sûre, alors elle continue. Elle a fait une promesse à son petit frère, elle a promis de revenir le chercher, de le retrouver coûte que coûte. Alors elle continue.

Mais Ils sont partout maintenant, et pire que tout, Ils nous ressemblent.

Comment reconnaître son ennemi quand il a le visage de votre voisin ou de votre prof ?

Mais Cassie n'a pas le choix, c'est ça ou se laisser mourir.

Alors elle continue.

 

Ce livre m'a pris aux tripes, m'a pris au coeur. Pendant toute ma lecture, j'ai ressentis une étrange sensation d'urgence, violente, qui m'a empoignée toute entière. Il FALLAIT que je sache.

Que je sache ce qui était arrivé lors de ces 4 premières vagues, que je sache comment Cassie a survécu jusqu'à présent, que je sache où se trouve son petit frère, que je sache si elle réussit à le sauver ou pas ...

Il y a une puissance qui se dégage de ce bouquin comme j'en ai rarement vue.

Les émotions ne viennent pas petit à petit au fil des chapitres, non. Elles vous fracasse le coeur telle une cruelle déferlante, c'est tout bonnement incroyable.

Aucune concession ici, la mort est dans toutes les pages. La mort, la perte, la douleur, le sang, la crasse, le désespoir, mais également le courage, ce bâton que l'on mord comme un acharné quand la douleur est trop forte.

Toutes les émotions sont exacerbées, démultipliées par la plume franche, nette, tranchante de Rick Yancey.

Cette franchise se retrouve d'ailleurs (avec délice) dans les dialogues, d'un réalisme presque dérangeant.

Parce que, non, on ne dit pas "ho mince" quand on voit sa mère se vider de son sang devant nos yeux. On ne dit pas "bon sang !" quand on essaye d'échapper à un ennemi armé jusqu'aux dents.

L'auteur ne prend pas ses lecteurs pour de pauvres petites choses fragiles assez connes pour avaler le fait qu'une jeune fille de 17 ans dit "flûte !" quand elle risque de crever au moindre coin de rue.

J'aime ce genre de détails, et j'applaudis l'auteur qui n'a pas peur d'utiliser "merde" et "putain" dans ses livres estampillés jeunesse.

Je sais, je ne devrais pas forcément mettre l'accent là-dessus, mais pour moi c'est important, et c'est aussi pour vous montrer à quel point l'écriture est intelligente, réaliste et intense.

 

Il y a tellement, TELLEMENT d'éléments que j'aimerais mettre en avant pour vous prouver à quel point ce titre est tout simplement époustouflant.

Mais étant donné qu'il est d'une richesse à couper le souffle et que chaque chapitre apporte son lot de révélations, d'avancées et d'éléments clefs, je vais devoir me restreindre, et pas qu'un peu ...

On est ici dans un croisement entre "I am a Legend" et "The Host", où les envahisseurs veulent éliminer les habitants de la Terre. Mais en terme de force, de puissance des messages et de scènes sans compromis, je pencherais plus pour "I am a Legend".

Parce que bon, même si sur certains résumés de La 5e Vague, vous pourrez voir la mention d'un jeune homme (bien évidemment mystérieux et ténébreux *fais des bruits de chat qui crache*), ce n'est PAS une romance.

C'est une histoire de survie, de promesses, de famille, de solitude, de violence, de rage et de désespoir, de lutte pour la liberté. Il est question de combattre pour ce que l'on croit, ce que l'on chérit.

Pour sauver le peu qu'il nous reste.

 

Pfff, c'est dingue, j'en ai les larmes aux yeux rien que d'écrire cette chronique. Ce livre m'a vraiment mis le coeur sans dessus dessous.

Pour vous dire, je pleurais, et à chaudes larmes, à la page 34.

Sérieusement, vous en connaissez énormément, vous, des livres qui arrivent à construire un climat assez particulier, à présenter des personnages complexes et attachants, et à nous offrir des scènes d'une puissance émotionnelle si forte que vous pleurez au bout d'une trentaine de pages ?

Moi, je n'en connais pas vraiment.

L'auteur arrive à mettre des sentiments d'une justesse et d'une portée émotionnelle incroyable dans la plus simple des scènes.

Du coup, ce que j'ai trouvé génial, c'est d'avoir fait de Cassie un personnage avec beaucoup d'humour. Elle possède un cynisme et un second degré absolument délicieux, qui fait mouche d'autant plus dans ce décors post-apocalyptique.

Il y avait des moments où j'avais envie d'éclater de rire, tellement cela soulageait, cela faisait du bien d'avoir de l'humour dans ce monde dévasté, dans ces situations dangereuses et sombres.

Voilà une héroïne que je pourrais suivre partout, tout le temps .

 

J'ai eu un mal fou à refermer ce livre, et j'ai mis plus de temps que prévu à le lire car je ne voulais pas le terminer trop vite. Je traînassais, savourais, revenais un peu en arrière, relisais certains passages, ...

Au fond, le moment le plus douloureux de toute cette lecture, a été de l'arrêter.

Je me sens un peu vide maintenant, j'ai l'impression d'avoir vécu tellement, d'avoir vu trop de choses, d'avoir expérimentés trop d'émotions, de m'être trop attachée.

Je ne voulais pas finir ce livre.

Et le coup de poignard final a été d'apprendre que la suite ne sortirait qu'en mai 2014 ...

Achevez-moi.

Mais avant, lisez-le. Sérieusement. Lisez ce putain de bouquin.

 

Mille mercis à la Collection R qui nous offre une perle rare, un véritable bijou de papier qui m'a profondément marqué.

313668 201249833289112 196087323805363 432024 1020967011 n

 

 

D'autres avis chez Artemissia, Mandy88, Mycoton32 et Thalie.

 

Commandez La 5e Vague

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Science-Fiction
commenter cet article
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 13:50

9782221127155.jpg

 

 

Auteur : Dee Shulman

Éditeur : Robert Laffont

Prix : 17,90 €

Résumé :

 

Attention, spoilers

152 après J.-C. : Au sommet de sa gloire, Sethos Leontis, redoutable combattant de l'arène, est blessé et se retrouve aux portes de la mort.

2012 après J.-C. : Élève brillante mais à problèmes, Eva a été placée dans une école pour surdoués, une vie qu'un incident dans un laboratoire de biologie fait basculer à jamais.

Un lien extraordinaire va permettre à Sethos et Eva de se rencontrer, mais il risque aussi de les séparer, car la maladie qui les dévore n'est pas de celles qu'on soigne, et leur amour pourrait se révéler mortel...

Leur passion survivra-t-elle à la collision de deux mondes ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

La première chose que je dirais, c'est que le quatrième de couverture en dévoile beaucoup trop à mon goût, et met l'accent sur une énorme histoire d'amour, alors que c'est bien plus que ça.

Dommage, mais bon, passons.

 

Nous rencontrons deux personnes en alternance :

D'un côté, Sethos, gladiateur phare qui accumule les victoires dans l'arène, voit son avenir d'esclave totalement chamboulé quand il tombe amoureux d'une jeune romaine. Son unique but n'est plus de gagner les combats, mais de retrouver celle qu'il aime, peu importe le prix.

De l'autre, Eva, surdouée qui s'ennuie et ne se sent pas à sa place dans sa famille recomposée, elle trouvera le salut dans une école où l'enseignement est poussé à son paroxysme. Elle va enfin pouvoir accès, légalement, à tout le savoir et tout l'équipement scientifique dont elle rêvait, et les découvertes qu'elle fera dépasseront de loin ses rêves les plus fous ...

La question étant, qu'est-ce qui lie ces deux personnes que tout, même les siècles, sépare ?

 

Je me suis très vite laissé emportée par cette histoire et ces deux destins hors du commun.

Au début, j'ai eu un petit peu plus de mal à accrocher à Sethos. Ce n'est pas une période qui m'emballe spécialement, et je ne voyais pas trop l'intérêt de déambuler dans cette arène et ces combats, je n'arrivais pas à voir où cela allait m'amener.

Eva m'a beaucoup plus plu, directement. C'est difficile de s'identifier ou de se sentir proche d'elle, et parfois, j'avais les dents qui grinçaient un peu, tellement on nous la décrivait extraordinaire, hyper intelligente, incroyablement cultivée et possédant un charisme dévastateur qui, bien entendu, l'ennuie beaucoup.

Mais franchement, ça passe assez bien, et au final, ça correspond bien au personnage et à son histoire, à ce que l'auteur veut nous transmettre d'elle. L'un dans l'autre, on voit des raisons à cette "limite-perfection".

Et puis, je ne sais pas, j'ai trouvé ça sympa de voir une héroïne dont on ne nous rabâche pas constamment son physique, mais bel et bien son cerveau. C'était assez génial de la voir fascinée et excitée par la micro-biologique et la physique quantique !

Sethos m'a paru bien plus intéressant à suivre à partir du moment où sa vie a basculé ...

 

La première partie du livre est un peu longue, compte tenu du fait qu'il ne s'y passe pas grand chose et qu'elle est surtout là pour planter tous les éléments du décor et pour nous présenter les personnages.

Mais franchement, malgré ça, elle m'a vraiment bien plue, surtout grâce à Eva dont l'amour pour le savoir et les sciences est vraiment très communicatif.

Son parcours est assez atypique et bien décrit également, et permet même de relever quelques sujets de réflexions au sujet des enfants HP et leur éducation.

Ce que j'ai vraiment adoré, c'est me torturer les méninges une bonne partie de ma lecture pour essayer de deviner ce que Sethos et Eva avaient en commun, ce qui pouvait bien les réunir, comment, etc ...

Une fois que l'on commence à avoir quelques éléments de réponse, tout s'enchaîne, le rythme s'accélère, les révélations fusent, et avec elles, de nouvelles questions fascinantes ...

J'aime quand un livre me fait réfléchir et me fait passer un chouette moment en même temps.

Car on trouve vraiment beaucoup de sujets dans ce bouquin, et pas seulement l'histoire d'amour, comme nous le fait croire le quatrième de couverture.

Il y a bien sûr la romance, sans être envahissante, mais également un peu d'histoire (grâce au point de vue de Sethos), de la science (une bonne dose, mais vulgarisée et très simple à comprendre), de l'humour, des histoires de lycée (je me rend compte de plus en plus que j'aime vraiment ça), et pas mal de tensions et de suspens !

 

C'est vraiment un récit que j'ai trouvé super bon, addictif et très intéressant à suivre, surtout grâce à ses rebondissements et les questionnements qu'il suscite.

C'est une lecture détente qui se dévore très vite et, qui plus est, est riche et intelligente à pas mal de niveaux.

Et vu comment se premier tome se termine, il en annonce un deuxième encore plus haletant et intense.

Une chose est sûre : j'ai on ne peut plus hâte !

 

Mille mercis à la Collection R pour cette aventure originale et passionnante !

313668 201249833289112 196087323805363 432024 1020967011 n

 

D'autres avis chez Mycoton32, Mutinelle, Petit-lips, Elo Dit, Tchoups, Galleane, Phooka et MyaRosa.

 

Commandez Parallon, Tome 1

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Science-Fiction
commenter cet article
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 21:38

1212-who9-1 org

 

 

Auteur : Steve Lyons

Éditeur : Milady

Prix : 7

Résumé :

 

« Peu importe ce dont je rêve, peu importe ce que j’écris : c’est toujours un mensonge. »

 

Dans un futur lointain, le Docteur, Rose et le capitaine Jack arrivent au beau milieu d’un monde où la fiction est prohibée. Même mentir et rêver sont désormais des crimes punis par la loi. Mais une chaîne de télévision clandestine appelle la population à l’insurrection…

Le Docteur souhaite évidemment apporter son soutien à ce soulèvement, jusqu’au moment où, confronté au personnel d’un asile psychiatrique et à un dément hanté par des monstres imaginaires, il devra bien admettre que tout rêve peut s’avérer dangereux.

Mais pas autant que la vérité elle-même…

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Je ne vous dis pas ma joie de voir arriver le premier tome en français ayant pour héros la neuvième incarnation du Docteur !

Nine est mon premier Docteur, celui qui m'a introduit dans cet univers absolument incroyable. Et bien qu'il n'ai endossé ce rôle que pendant une saison, il m'a laissé des souvenirs impérissables, et il est sûrement celui qui (je trouve), nous offre le plus beau prisme d'émotions, passant à la perfection à la bonne humeur et l'émerveillement contagieux, par la colère la plus effrayante et la douleur la plus poignante.

Christopher Eccleston est un acteur époustouflant qui nous a offert un Docteur inoubliable (non non, je n'ai pas du tout les larmes aux yeux en me remémorant certaines scènes).

Personnellement, je trouve que c'est un cadeau de Noël extra, de la part de Milady, de nous sortir cette première aventure en ce mois de décembre.

En plus, voir des volumes estampillés de l'ancien logo, c'est juste géniallissime.

Vous l'aurez compris, je suis hyper heureuse !

Mais à part ça, est-ce que ce tome est bon ?

...

Et bien, oui ! 

 

Cette aventure est impossible à résumer correctement, mais imaginez le Docteur, flanqué de Rose et Jack, qui arrivent sur une planète où l'imagination est totalement interdite, sous toutes ses formes.

Ici, on ne tolère que les faits, la stricte réalité, que ce soit à la télévision, dans les livres ou simplement dans les conversations. Il n'y a que la réalité qui compte.

Notre trio, tout d'abord intrigués et presque amusé par la situation, va vite se rendre compte que celle-ci s'avère plus dangereuse qu'elle n'y paraît.

Mais où se situe exactement ce danger ? Comment se manifeste t il ?

Les réponses ne viendront pas à eux sans pertes ...

 

Magnifique, brillant, stressant, drôle, intelligent, plein d'action et de suspens. Voilà comment, entre autre, je pourrais définir ce tome.

Il m'a tenu en haleine jusqu'à la toute fin, et il laisse le mystère planer très longtemps, gardant notre intérêt intact tout du long de notre lecture.

Je faisais des théories constamment, essayant de deviner, grâce aux indices laissés ça et là, que pouvait bien cacher, véritablement, ce besoin d'annihiler l'imagination et les rêves. Franchement, je ne sais pas vous, mais pour moi, ce fut impossible. La surprise fut donc totale, et le plaisir, maximal !

Je ne vais pas m'étaler très longtemps sur le scénario et son évolution, car je voudrais que vous ayez autant de surprises que moi, mais je peux vous dire déjà que c'est une histoire assez sombre, où on parle monstres, folie, solitude, rejets et liberté.

C'est une histoire sacrément bien ficelée, très intelligente et totalement jouissive à lire.

 

Portée par une excellente plume très immersive, elle va à cent à l'heure et ne laisse aucun instant de répit, aussi bien à ses lecteurs qu'à ses personnages.

Je découvre avec Steve Lyons un super auteur à l'imagination incroyable qui peut nous écrire quelque chose de fouillé et soigné aux petits oignons, sans jamais oublié la part d'humour et de légèreté que l'on aime tant dans les épisodes de Doctor Who, même les plus durs.

Et quel bonheur de (re)découvrir les mimiques de Nine, son grand sourire et son visage tantôt grave, tantôt l'incarnation même de la joie de vivre. Même si j'avais un peu l'impression que le personnage principal est plus la ville que lui, ses instants sont parfaits et lui rendent parfaitement honneur !

Il me tarde déjà de découvrir ses autres aventures sur papier en compagnie de Rose. Vivement !

 

Mille mercis à Milady pour cette (toujours) très belle édition !

milady

 

D'autres avis chez French Dawn et From Gallifrey.

 

Commandez Doctor Who : Les voleurs de rêves

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Science-Fiction
commenter cet article
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 19:11

doctor-who---temps-d-emprunt-3008642.jpg

 

 

Auteur : Naomi A. Alderman

Éditeur : Milady

Prix : 7 €

Résumé :

 

« Vous voulez plus de temps, n’est-ce pas ? Nous n’en avons jamais assez. Je vous propose un marché… »

 

S’il y a bien une chose qui fait défaut à Andrew Brown, c’est le temps.

Sa course contre la montre fait de sa vie un enfer. Tout serait tellement plus simple si on lui accordait un peu de délai. Messieurs Symington et Blenkinsop, les rois du sablier, ont justement la possibilité de lui prêter de quoi différer le compte à rebours – à un taux défiant toute concurrence – à ceci près que les emprunteurs risquent leur vie sans le savoir. Le Docteur et ses compagnons flairent le problème et s’infiltrent dans la banque. Mais ils doivent faire vite avant que les usuriers ne recouvrent leur dette.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Ouééééé, une nouvelle aventure du Docteur !  \o/

En attendant la reprise de la série ce Noël, ça fait vraiment plaisir de pouvoir se plonger dans ses histoires sur papier.

Cette fois-ci, pas de voyage dans l'espace, nous sommes en plein Londres. Mais des anecdotes temporelles ? Ha, ça, vous allez en avoir plein vos mirettes !

 

Le Docteur, Amy et Rory vont être face à une énigme temporelle à s'arracher les cheveux !

En effet, deux créatures sont dans la banque la plus importante de Londres, offrant des montres bien spéciales aux employés, leur permettent d'emprunter ... du temps.

Des retours en arrière illimités, pour être à plusieurs endroits en même temps, pour toujours devancer son concurrent et avoir plus de temps pour faire mille et une choses à la fois. Cela paraît génial, non ?

Mais n'oubliez jamais que, pour chaque emprunt, il y a les remboursements avec intérets ...

Est-ce que, pour une fois, nos trois héros sont tombés sur un problème totalement insolvable ?

 

Voilà un tome absolument brillant !

J'ai pris énormément de plaisir, tout est tellement bien expliqué, et de façon si crédible, que j'avais l'impression d'apprendre énormément en le lisant 

En plus de ça, le Docteur est vraiment beaucoup mis en avant, tandis que l'on délaisse un peu Rory et Amy (même si celle-ci a droit à tout un chapitre pour elle et ses bêtises).

On découvre le Seigneur du Temps sous un masque plus froid, plus sombre, plus calculateur et plus sévère. On n'a pas souvent l'occasion de voir ces facettes de lui, et elles sont aussi fascinantes qu'effrayantes. C'était une très agréable surprise de les voir dans ce titre, et avec un rendu réellement exceptionnel et plausible.

Dois-je le préciser ? Il a une classe absolue, et pas mal de scènes épiques et remarquables qui le mettent encore plus en valeur. À côté de ça, il garde son humour et est par moments un peu fou-fou, ce qui permet d'alléger une atmosphère parfois un peu tendue. J'ai ri plusieurs fois, chaque blague ou clin d'oeil faisant mouche (il y a même un peu de références à la culture populaire qui m'ont fait glousser de plaisir).

Ce bouquin met sous les projecteurs le Seigneur du Temps dans toute sa splendeur, et certains passages sont encore gravés dans ma tête, tellement leur image était incroyable et forte.

 

Je ne me suis pas ennuyée un seul instant, l'action est omniprésente, on a pas mal de personnages secondaires marquants et attachants, des méchants inédits flippants à souhait, une intrigue pleine de rebondissements avec un sentiment d'urgence de plus en plus prenant, et bien entendu, un Docteur qu'on ne peut qu'adorer un peu plus après chaque chapitre.

C'est un très bon tome, qui se place dans mes favoris sortis en français jusqu'à présent.

J'en profite pour préciser quand même que les traducteurs font un boulot absolument formidable. Doctor Who est une série avec une dynamique bien particulière, qui a par moments sont propre vocabulaire, ses petites expressions, ses tics de langage, si on veut.

Ça doit être un sacré challenge, de s'occuper de la traduction, et bien que je ne les lis pas en VO, je ne peux qu'applaudir le fait que l'on retrouve le même phrasé que dans la série TV, les mêmes tournures de phrases, les mêmes mots, ou parfois des adaptations françaises, quand il le faut, mais toujours justes et excellentes.

On n'en parle pas assez alors que ces personnes font un travail colossal (ce n'est pas pour rien que le traducteur des Terry Pratchett a reçu un prix pour l'ensemble de son époustouflant travail).

 

Bref, un tome à lire, que je conseille chaleureusement, et qui ne me laisse que de très agréables sentiments.

 

Mille mercis à Milady pour cette aventure remplie de wibbly-wobbly, timey-wimey stuff !

milady

Commandez Doctor Who : Temps d'emprunt

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Science-Fiction
commenter cet article
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 20:12

Glow-mission-nouvelle-terre.jpg

 

 

Auteur : Amy Kathleen Ryan

Éditeur : Le Masque (MSK)

Prix : 17,60 €

Résumé :

 

Alors qu'elle vient de fêter son 15ème anniversaire, Waverly n'a connu qu'un seul foyer, l'Empyrée, une navette spatiale à destination de la Nouvelle Terre.

Sa mission : mettre au monde les enfants qui peupleront la planète. Tous la destinent à Kieran, son ami d'enfance et le futur capitaine du vaisseau. Pourtant Waverly aspire à une autre vie et les silences de son ami Seth l'attirent davantage que les exploits de Kieran.

Lorsque le navire jumeau de l'expédition attaque l'Empyrée pour enlever toutes les jeunes filles, plus le temps de s'interroger. Waverly et ses amies doivent survivre dans un milieu hostile aux pratiques très différentes des leurs.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Glow fait partie de ces livres qui interpellent, qui dérangent, qui fascinent, qui aspirent totalement, sans concessions, son lecteur.

C'est un bouquin qui m'a bouleversée et dont je ressors un peu déstabilisée mais complètement conquise.

 

La terre a connu de très nombreux déboires et est maintenant inhabitable.

Deux gigantesques vaisseaux ont décollés avec, à leurs bords, assez d'êtres humains pour repeupler la "Nouvelle Terre" d'ici plusieurs décennies.

Au final, ces deux vaisseaux se distinguent par le fait que la population dans un de ceux-ci soit majoritairement religieuse.

Dans le vaisseau où est Waverly, l'Empyrée, chacun croit (ou pas) en ce qu'il veut, et les gens jouissent d'une certaine liberté. Mais ne serait-ce pas uniquement d'apparence ? Plus elle grandit, et plus elle sent une pression peser sur elle, sur le fait qu'elle soit le premier enfant né, et donc l'adolescente la plus âgée. Elle sent le regard des hommes se faire plus insistant, certains comportements la dérangent ...

Mais elle n'a qu'à peine le temps de s'en inquiéter car, un jour, le vaisseau jumeau arrive et, dans la brutalité et la peur, ses habitants emmènent toutes les filles de l'Empyrée avec eux.

Affolée et perdue, Waverly n'a qu'une obsession : s'enfuir pour retrouver son foyer, sa famille.

Mais elle apprendra que les méchants ne sont pas toujours ceux que l'on croit ...

 

J'avais le souffle coupé en refermant ce livre, jamais je n'aurais pensé tomber sur quelque chose d'aussi puissant, intense et intelligent, invitant à une réelle réflexion tout en nous offrant d'incroyables sensations fortes.

Je dois dire qu'au début, c'était mal barré.

Je n'étais pas très fan de Waverly, la trouvant effacée et, au fond, pas très intéressante. Et je trouvais que l'histoire avait du mal à démarrer, je n'arrivais pas à visualiser le décor, les gens, le background ...

Bref, j'ai eu un peu peur.

Mais à partir du moment où l'Empyrée se fait aborder, on tombe dans un maelström d'émotions et d'actions absolument hallucinant, et j'étais incapable de lâcher le roman, tant il m'hypnotisait à chaque page.

Ca va encore être facile pour vous dire à quel point il est génial, tiens ...

 

J'ai beaucoup aimé la narration, qui gagne en dynamisme et en rythme après l'abordage, puisque nous passons d'un vaisseau à l'autre avec fluidité et justesse.

Ce qui est assez "marrant", c'est qu'au fond, ce ne sont pas les narrateurs principaux qui m'ont le plus plu.

Alors, oui, ils savent se montrer courageux, braves, intéressants, plein de bons sentiments, tout ça, dès que l'adversité les touche.

Mais franchement, quand on voit à quel point les gens qui les entourent sont hauts en couleurs, avec une psyché hyper fouillée et dont les moindres aspects sont superbement travaillés, ben, y a pas à dire, ils font un peu pâle figure, à côté.

Cela dit, la fin laisse présager une suite les mettant bien plus en valeur, ce que j'ai férocement hâte de découvrir, bien entendu.

Mais du coup, pour ce tome-ci, mes personnages préférés seront secondaires, mais avec, je trouve, une aura époustouflante et fascinante.

 

Je ne vais pas beaucoup m'étendre sur l'histoire, le résumé en dévoilant déjà assez à mon goût.

Sachez juste qu'elle est bien plus mature que ce à quoi je m'attendais. C'est intelligent, crédible, avec une grande mise en avant de la psychologie humaine et de ses déviances.

C'est assez dingue de se dire que, en lisant un Young Adult SF, j'ai trouvé plus de réalisme et de comportements humains "décalés", souvent effrayants, extrêmement bien développés, que dans pas mal de livres axés adultes.

J'adore ce genre de roman, où l'auteur ne prend pas des lecteurs pour des imbéciles, n'hésite pas à aller très loin avec son histoire et ses personnages, n'a pas peur de parler sexe, haine, racisme, extrémismes, tout simplement parce que ça fait partie de l'Homme et que ce sont des sujets auxquels on est confrontés de plus en plus jeunes.

Comme je l'ai dit, ce livre m'a vraiment bouleversé, surtout dans sa justesse et le réalisme de ses situations, la crédibilité des réactions des gens.

C'est effrayant justement parce qu'on y croit, et je trouve ça absolument brillant de la part de l'auteur d'avoir osé cette prise de risque. Je ne peux qu'éprouver du respect pour les auteurs qui osent aller plus loin, montrer un peu plus, être plus "francs", tout en restant dans la cohérence et, bien entendu, le "divertissement". Car si il y avait tout ça sans LA petite touche qui fait qu'on aime lire un livre, il y aurait beau y avoir tous les ingrédients, ça ne fonctionnerait pas.

Ici, tout y est, y compris cette étincelle de magie, d'espoir, d'amour, de force, qui fait que l'on est happé irrémédiablement, mais que l'on n'éprouve que plaisir et que c'est difficile de refermer ce roman et passer à autre chose une fois qu'il est terminé.

 

Glow est un titre fantastique, émouvant, brûlant, qui fait mal autant qu'il apporte d'incroyables émotions.

Je ne peux que le conseiller très chaleureusement, c'est un gros coup de coeur.

 

Mille mercis à MSK pour cette lecture qui m'a vraiment marquée.

167393 158310624217059 158310477550407 304906 621801 n

 

D'autres avis chez Karline05, Megmars, Lulai, Mycoton32, L@ura, Aveline, Moody, Fangtasia et Sia.

 

Commandez Glow

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Science-Fiction
commenter cet article
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 14:40

bzrk-705x1024.jpg

 

 

Auteur : Michale Grant

Éditeur : Gallimard Jeunesse

Prix : 18,90 €

Résumé :

 

2040.

Noah est un jeune Anglais dont le frère aîné, Alex, est interné dans le QHS d'un hôpital psychiatrique.

Sadie est une riche adolescente Américaine qui assiste à un match de foot et voit le jet privé qui transporte son père et son frère s'écraser sous ses yeux.

Leur vie à tous deux va basculer dès l'instant qu'ils sont touchés par BZRK, l'organisation qui se bat pour préserver la liberté individuelle face au clan des jumeaux Armstrong dont le but est d'uniformiser les consciences pour garantir la paix de l'humanité.

Bienvenue dans la nano-dimension, où des insectes plus petits que le diamètre d'un cheveu, se livrent une guerre sans merci contre la folie, dans le cerveau humain et dans les profondeurs de la chair.

Perdre n'est pas une option envisageable quand on risque la démence...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

HA LA VACHE !

Pardon, mais purée, ce livre décoiffe un max !

Je n'avais jamais entendu parler de ce bouquin avant, et à part la couverture sympa et le fait qu'il y ai une citation hyper enthousiaste de Stephen King au dos, quand j'ai reçu les épreuves de Gallimard, j'me suis surtout dis 'Meh, pourquoi quoi".

Et en fait, en le lisant, j'me retrouvais comme dans des montagnes russes, le cheveux hirsute, l'oeil exorbité et larmoyant sous la tension, les muscles tendus et crispés, la mâchoire serrée.

 

Le résumé est pas mal, mais à première vue, je trouve qu'il fait surtout penser au genre d'histoire à la Spy Kids. Des jeunes se retrouvent avec une mission très importante sur les bras, coachés par une incroyable organisation ultra-secrète.

Waaaah, ça donne hyper méga envie quand on a passé 20 ans, hein ?

Sauf que non ! ma p'tite dame, c'est pas tout à fait ça. Enfin si, mais non. Un peu, mais pas vraiment. Ha ben ça va être coton tiens.

Donc oui, la base, on va dire que c'est bien ça. Mais on n'est pas dans un Disney, et ici, c'est violent, c'est cru, c'est hard, ça fait mal, c'est pas propre, ça claque.

Déjà, rien que les deux scènes qui présentent Noah et Sadie.

Noah dans un hôpital psychiatrique pour y voir son grand frère interné. Rien que cette scène, dès la toute première page, m'a mise mal à l'aise de par le côté cru et réaliste de ses descriptions.

Pareil pour la scène de Sadie, où l'on se lie d'abord avec son père et son frère, devisant gaiement dans un jet, avant que celui-ci ne s'écrase brutalement dans un stade, tuant des centaines de personnes.

Et rien ne nous est épargné. RIEN.

Le sang, la chair, les os, les hurlements, la panique, la peur.

Une scène extrêmement dure à lire, qui annonce la couleur du reste de l'histoire

Rien ne nous est épargné. Le ton est donné.

 

Bon, je vous résume vite fait histoire que vous visualisiez quand même le background du bouquin.

Un milliardaire a inventé des nanobots absolument incroyables, reproduits grâce à de l'adn et pouvant être commandés par le donneur d'adn.

C'est pas clair ? Hmm ... Imaginez que vous donniez un peu de sang, on en crée un nanobot organique, et c'est une partie indépendante de vous, que vous pouvez contrôlez par l'esprit.

Vous imaginez mieux ? Et bien cet homme a créé ce procédé pour la médecine, mais c'est quelque chose d'illégal, car tombant entre de mauvaises mains, ces créatures seraient capable de s'introduire dans n'importe quel être humain pour le contrôler.

Flippant, n'est-ce pas.

Nous avons donc, d'un côté, une organisation qui a reproduit cette technologie et veut s'en servir pour mettre la main sur les grandes puissances mondiales, et de l'autre, l'équipe venant de ce milliardaire et qui doit tout faire, TOUT, pour stopper l'organisation ennemie.

Et c'est tout simplement à couper le souffle.

Non seulement tout va à 100 à l'heure, il y a de l'action quasi non-stop et on a un parfait mélange entre combats et machinations, mais il y a, pour moi, le vrai, gros intérêt du livre : le corps humain.

 

Car qui dit nanorobots, dit balades dans le monde de l'infiniment petit. Et bon, même si je ne me passionne pas spécialement pour la médecine et la science (même si celle-ci ne cessera jamais de m'étonner), je dois bien avouer que j'ai été absolument bluffée par les descriptions du corps humain en ultra-gros plan.

C'est tout simplement fascinant, et l'auteur est tellement bon, a une écriture tellement visuelle, que l'on voyait sans aucun effort tout ce qu'il voulait nous faire voir.

Comment c'est un oeil quand on peut se balader dessus ? Á quoi ressemble l'intérieur des oreilles quand on est 10 fois plus petit qu'une puce ? Et je ne vous parle pas du cerveau ou simplement de la peau et ses poils !

C'est jubilatoire et c'est un pur plaisir d'avoir cette vision si précise de certaines scènes et décors !

Un autre aspect qui m'a pas mal déstabilisée mais que j'ai a-do-ré, c'est la violence (vous finissez par me connaître, maintenant) omniprésente. Que ce soit dans les dialogues (moi qui parle de façon très vulgaire, j'admets m'être reconnue dans certaines discussion, haha !), dans certains personnages, leurs réactions ou encore dans pas mal de scènes.

C'est étonnant d'en trouver autant dans un livre étiqueté jeunesse, et pourtant, j'ai un peu envie de dire que l'adolescence est une période pleine de violence, aussi bien internes qu'extérieures.

J'ai juste l'impression que l'auteur ne prend pas son public pour des cons, et il n'essaye à aucun moment d'adoucir son propos ou d'infantiliser ses lecteurs.

C'est tout à son honneur, et à aucun moment j'ai eu l'impression de lire quelque chose qui était destiné à bien plus jeune que moi. Franchement, bravo, j'ai trouvé ça génial !

 

Je pourrais encore en parler longtemps de ce bouquin, tellement il est décoiffant, intelligent, vif, brillant, original, bien écrit, réaliste et qu'il prend aux tripes.

J'ai été bousculée, choquée, amusée, émue et désarçonnée. Pas mal, non, pour un livre jeunesse ?

Je ne peux que vous conseiller de sauter dessus dès sa sortie, ce 20 septembre. Une grosse claque bourrée d'émotions.

 

Mille mercis à Gallimard Jeunesse pour cette lecture choc de très grande qualité.

photo 73494333 small 1

D'autres avis chez Elle-lit et Amadis.

 

 

Commandez BZRK Tome 1

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Science-Fiction
commenter cet article
29 juillet 2012 7 29 /07 /juillet /2012 19:35

74815357.jpg

 

 

Auteur : Karim Madani

Éditeur : Sarbacane (Exprim')

Prix : 15 €

Résumé :

 

Nom : Muller

Prénom : Clara

Âge : 16 ans et des miettes

Adresse : Paris, Ville Haute

Époque : le futur (2015)

Mail : borderline125@gmail.com

Lycée : Guillaume Apollinaire

Situation générale : Bizarre, étrange, fêlée

Situation particulière : Fille Frappée d'Opprobre (FFO)

Bande-son : Alice in Chains, Marilyn Manson

Films cultes : Requiem For A Dream, Orange Mécanique

 

Quand vous aurez ce journal en main, je serais déjà morte.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Voilà un livre très particulier, autant par son ton que par son contenu. Déjà, comment le classer ?

Je dirais que c'est un drame urbain futuriste axé adolescence. pas évident de le résumer autrement.

 

Clara est une jeune fille à part, et pas seulement parce qu'elle est rejetée à l'école. Sa naissance même, fine fleur de la technologie moderne, fait d'elle un être différent. D'ailleurs, elle est livrée avec une bizarrerie : elle arrive à faire des sortes de voyages astraux, lui permettant de se balader par la pensée dans d'autres quartiers de la ville, ou d'entendre des conversations se déroulant plusieurs pièces plus loin.

C'est quelqu'un qui a énormément de noirceur en elle, de violence. En elle, c'est puant, ça hurle, ça suinte, tout autant que dans les quartiers mal famés de la Ville Basse.

Et toutes ces ignominies en elle, il faudra bien qu'elles sortent un jour ou l'autre ...

 

Déjà, bien que visant un public assez jeune, je ne le conseillerais pas du tout aux moins de 13-14 ans. Ensuite, si vous vous apprêtez à commencer ce livre, accrochez-vous à votre slip !

C'est rare de voir autant de violence dans un livre pour ado. Bon, je n'ai pas dis qu'elle était gratuite, hein. On comprend pourquoi elle est là, elle a un but bien précis, partageant d'ailleurs le rôle principal avec Clara.

Mais quand même, c'est hard ! Que ce soit au niveau du vocabulaire (Seigneur ! Même moi je ne suis pas aussi vulgaire, et c'est pas peu dire ! ), de certaines scènes, dans l'esprit de Clara ou simplement de l'ambiance ambiante, la violence est partout.

Au début, c'est vraiment fortement déstabilisant, et je n'étais pas sûre du tout d'apprécier ça. Je vous avoue que j'ai lu plusieurs chapitres en faisant la grimace. Je ne comprenais pas, tout simplement.

Avec le recul, en connaissant mieux Clara et son environnement, et surtout après avoir lu la scène finale, je crois que j'y vois un peu plus clair.

Plus que l'histoire d'une ado mal dans sa peau, dans sa vie, c'est surtout, je pense, l'histoire d'une descende aux enfers. Un essais d'explication, comment les choses peuvent dégénérer au point d'exploser ?

 

J'ai eu du mal à m'attacher aux personnages et, au final, même à l'histoire en elle-même. Je ne sais pas trop comment expliquer ça, une impression de malaise, la sensation que tout ce que je lis est sale, dégoûtant, puant la mort, le sang, le sexe, la drogue, la solitude, la folie.

La présence de dessins en tout genre tout au long de ce journal infirme aide fortement ce malaise à s'installer, d'ailleurs.

En fait, les films que Clara citent dans le quatrième de couverture sont assez parfaits pour vous illustrer ce que l'on peut ressentir pendant cette lecture. Rajoutez à cela quelques films futuriste remplis de villes sales où la violence est reine, et vous pouvez un peu mieux envisager ce qui se trouve dans ce titre.

 

Et pourtant, je l'ai englouti.

Je me suis retrouvée comme hypnotisée, à faire défiler les pages sans vraiment m'en rendre compte, totalement dégoûtée et effarée par ce que je lisais, mais voulant absolument connaître la suite.

Il faut dire que, malgré tous les côtés sombres de l'histoire, la plume de l'auteur est fluide et très visuelle, rendant la lecture extrêmement facile et légère, malgré la tension et le poids du récit.

Maintenant que je l'ai terminé, en fait, je ne sais toujours pas réellement ce que j'en ai pensé. Est-ce un livre choquant et déprimant, ou est-ce un titre brillant au regard neuf et incisif ?

Sûrement un peu des deux. C'est sûrement cette dualité qui est la plus dérangeante, au final. Je suis assez étonnée de la façon dont Karim Madani a réussi à me faire aimer un livre que, de base, j'aurais tout simplement détesté.

Par exemple, il y a beaucoup d'incohérences et d'exagérations, mais étrangement, on a l'impression qu'elles sont assumées et leur utilisation franche, sans détours, nous les fait accepter presque sans problèmes.

Assez déstabilisant, je dois dire. Et je crois d'ailleurs que c'est le terme qui décrirait le mieux ce livre. Déstabilisant.

 

Mille mercis aux Éditions Sarbacane pour ce titre coup de poing qui remue les tripes !

sarbacane.jpg

D'autres avis chez Mutinelle, Petit-lips, Moody, Lanyla, Suny, Azilis, Phooka, Priline, Fangtasia, L@ura, Mélo  et EloDesigns.

 

Commandez Le "Journal infirme " de Clara Muller

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Science-Fiction
commenter cet article
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 20:01

1206-who11-8_org.jpg

 

 

Auteur : Paul Finch

Editeur : Milady

Prix : 7 €

Résumé :

 

« L’horreur ne s’arrête jamais, ici ! On dirait l’enfer, avec des démons à tous les coins de rue. »


Sur LP9, plate-forme spatiale dédiée au plaisir, joueurs et contrebandiers se mêlent aux célébrités. Un endroit où la malchance a tôt fait de vous coûter la vie… Lorsque Rory est enlevé par un baron du crime, Amy et le Docteur infiltrent son organisation criminelle.

Pendant qu’Amy joue les domestiques pour retrouver son mari, le Docteur prend part à une sanguinaire chasse à l’homme où tous les coups sont permis. Combien de temps tiendront-ils avant que leurs adversaires se rendent compte que le Docteur n’a rien d’un cruel mercenaire, et qu’Amy n’est pas une soubrette comme les autres ?

Dans ce jeu dont l’issue est toujours fatale, le compte à rebours est lancé.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Après les deux tomes précédents qui s'étaient hissés au rang de coup de coeur, j'étais excitée de découvrir ce que me réservait la suite de la franchise Whovienne.

J'ai été un peu déçue de me rendre compte que le début de ce tome ne me plaisait pas plus que ça.

D'un côté, nous avons le Docteur, Amy et Rory qui se rendent sur un planète remplie de plate-formes uniquement dédiées aux loisirs. Le Docteur laisse le couple aller s'amuser pendant qu'il va saluer un vieil ami. Nos amoureux, se rendant dans une sorte de casino, vont vite goûter l'amertume des paris risqués. Nos trois héros seront très vite séparés et devront traverser mille épreuves pour se retrouver. Mais seront-ils saufs pour autant ?

De l'autre côté, nous rencontrons Harry, ancien flic en disgrâce et au chômage qui n'arrive pas à se remettre sur les rails. Rien ne va plus avec sa femme ni avec sa fille, et dans un dernier geste désespéré, il va tomber sur un secret qui aurait mieux fait de ne jamais découvrir.

Lui qui voulait retrouver une vie normale, le voilà devant faire face à la mort dans un paysage extraterrestre des plus dangereux.

 

J'étais assez désappointée en entamant ce volume.

On y parlait associations mafieuses (vraiment pas ma tasse de thé en général), il y a une avalanche d'éléments et de noms très vite, tout est assez flou et, le comble, je préférait de loin suivre Harry que le point de vue de nos héros. Avouez que ce n'est pas génial quand on lit un Doctor Who 

Du coup, j'ai lu les 50 premières pages en étant un peu mal à l'aise. J'avais du mal à suivre, je ne situais pas vraiment les personnages et ne visualisais pas les décors.

Ensuite, il y a eu un gros déclic. Le monde d'Harry entre en collision avec celui des aliens, et son point de vue et celui de Rory se réunissent.

Dès cet instant, magie ! tout prend une saveur toute autre et le plaisir de lecture est décuplé.

L'action part à 100 à l'heure et va dans tous les sens, on a de l'humour, de la tendresse et du suspens, mais surtout, beaucoup, beaucoup d'animation !

Imaginez plusieurs personnages lâchés dans une arène absolument gigantesque, avec des créatures sanguinaires venant des quatre coins de l'espace, et pourchassés par de riches aliens voulant s'adonner à un peu de chasse sportive et originale.

Le tout dans l'univers Whovien, avec beaucoup d'humanité positive, de beaux messages, de superbes sentiments et des liens très forts.

 

Même si ce ne fut pas mon tome préféré et que le début m'a quelques peu déçue, tout le reste du livre rattrape tout ça allégrement, au-delà de ce que j'aurais imaginé, et il m'a fait passé, au final, un excellent moment terriblement dynamique.

Cette chasse à l'homme dans un univers spatial, avec des extraterrestres dangereux et sanguinaires, est vraiment intense et pleine de rebondissements.

Quant au Docteur et à ses amis, ils sont pareils à eux-même dans cette situation peu habituelle. Rory fait preuve de courage, d'empathie et d'énormément de force mentale, Amy est effrontée, sans peurs et fonceuse, et le notre alien préféré est astucieux, drôle, aux coeurs d'or et, ce que j'ai adoré, est que l'on voit ici ses côtés très sombres.

Car on ne l'avait pas encore notifié dans ces versions françaises, mais le Docteur peut se montrer également cruel, calculateur, menteur et égoïste. Sans vraiment en fait le tour, cette histoire le montre quand même sous ce jour moins glamour et bien plus noir, et déjà rien que pour ça, ce volume vaut le coup d'être lu.

On ne peut pas vivre plus de 900 ans et sauver les personnes que l'on aime sans forcément faire de dégats autour de soi.

 

Un tome plein de surprises donc, qui a su me faire positivement changer d'avis en cour de route et qui m'a séduite par les aspects plutôt rares que l'on voit du Docteur.

Vous le trouverez chez votre libraire à partir de ce 22 juin.

 

Mille mercis à Milady, avec qui c'est toujours un énorme plaisir de faire le tour de la Galaxie.

 

milady

Commandez Doctor Who : la Lune du Chasseur

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Science-Fiction
commenter cet article

C'est Moi Que V'là

  • : Les mots d'Archessia
  • Les mots d'Archessia
  • : Chaque lecture, qu'elle soit livresque, BD-esque, manga-esque ou autres mots avec esque derrière, a droit à un avis avec plein de mes émotions dedans. Avec de vrais morceaux de tripes (miam), de larmes et de fous-rires.
  • Contact

Suivez moi

logo-facebook.jpg

 

http://www.wikio.fr

Fouillez Dans Le Blog

Mes défis

Vous me trouverez là

logo4

http://www.libfly.com/public/images/logo-libflybis.gif

Wikio - Top des blogs - Littérature

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Archessia sur Hellocoton

Mes fournisseurs de rêves

56547434.jpg

monde manga akata

Bayard-Jeunesse1

Editions-Mango.jpg

JC-Lattes

partenariat-LA.jpg

logo martiniereJfiction (1)

milady

167393 158310624217059 158310477550407 304906 621801 n

Logo.jpeg

logo_nathan.jpg

logo-plon.gif

226582 200723769971150 195864473790413 530993 1388427 n

313668_201249833289112_196087323805363_432024_1020967011_n.jpg

174866 112915142131742 6678647 n

Logo-Albin-Michel-Wiz.jpg

 

Trions Tout Ça

 

 

bonial – prospectus et catalogues des magasins à proximité pour moins de co2