Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 18:34

943240_526562674060384_1891934676_n.jpg

 

 

Auteur : Paul Griffin

Éditeur : La Martinière Jeunesse

Prix : 14 €

Résumé :

 

Rien ne préparait Céce, lycéenne réservée mais pleine d'avenir, à tomber amoureuse de Mack. Le jeune homme est tout son contraire : il a abandonné l'école, attire les problèmes comme un aimant et se passionne pour le dressage des chiens maltraités.

Quand ils sont ensemble, pourtant, la vie semble tellement plus facile. Céce prend confiance en elle et Mack parvient à gérer son agressivité. La grisaille qui les entoure disparaît sous les projets d'avenir. Mais Céce réussira-t-elle à apaiser pour de bon la colère tapie dans le coeur de Mack ? Jusqu'où, par amour, sera-t-elle capable d'aller ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Comment vais-je bien pouvoir vous parler de cette romance réellement atypique tellement, tellement plus riche que ce qu'elle laisse présager ?

 

C'est l'histoire de Céce, jeune fille pas bien dans ses baskets, un peu ronde, devant gérer une mère alcoolique complètement excentrique et trouvant réconfort dans le cheesecake.

Mack, c'est un mec un peu paumé, pas à l'aise avec les gens, avec de gros problèmes de colère et de violence, qui se sent bien plus à l'aise avec les chiens qu'avec les humains.

Tellement de choses les sépare, et pourtant, il vont trouver chez l'autre paix, acceptation et amour.

Oui, mais ...

 

Impossible de vous décrire correctement à quel point ce récit est unique et complexe, son écriture toute particulière lui donnant une saveur étrange et à mille lieues des autres romances que j'ai déjà pu lire.

Il y a dès le début une ambiance un peu pesante, étrange et un peu sombre. Entre Céce qui se sent toujours un peu à l'écart et Mack qui a de réels problèmes à contenir ses accès de violence, on sait que l'on n'a pas sous les yeux une histoire à l'eau de rose fleurant bon les mamours et les balades sur la plage.

Rien n'est édulcoré ou nous est montré de façon à rendre le tout plus romantique. Il y a des passages très durs et vraiment douloureux à lire, mais je trouve que c'est précisément une des choses qui rendent ce titre si fort, si incroyable.

Après tout, toutes les histoires de coeur ne se passent pas forcément bien, et il y a un douloureux réalisme tout au long de ce roman.

L'histoire de Mack et sa relation avec les chiens m'a particulièrement touchée, d'ailleurs, chaque passage où on le voit éduquer l'un d'eux, en faire un ami plein de confiance, est absolument bouleversant, plein de sentiments forts qui m'ont pris à la gorge et m'ont souvent fait sourire.

L'auteur a un véritable don pour faire passer des émotions sans forcément les décrire, mais par des actes, des paroles détournées.

Je n'avais jamais encore lu une romance qui pouvait à ce point emporter mon coeur avec elle en étant si peu mielleuse et tellement terre à terre dans la relation de ses deux héros.

 

Je ne sais même pas quoi dire, comment réussir à vous transmettre ne fut-ce qu'un tant soit peu tout ce que j'ai pu ressentir pendant cette lecture.

Les mots et les émotions se mélangent et s'entrechoquent dans ma tête, je n'arrive pas à faire le tri tellement ce bouquin m'a remuée.

En l'entamant, je n'aurais jamais cru découvrir une telle puissance tranquille dans l'écriture, tel un raz-de-marée silencieux balayant tout sur son passage.

C'est définitivement un livre à découvrir, une véritable perle qui ressort clairement du paysage littéraire romantique et qui offre un récit unique, étrange et qui laisse un arrière goût doux-amer.

Je l'ai refermé en pleurant, mais avec un sourire aux lèvres.

C'est un gros coup de coeur, et je ne peux que souhaiter qu'un très grand nombre de lecteurs puisse savourer comme je l'ai fait, l'étrange, belle et poignante histoire de Céce et Mack.

 

Mille mercis à La Martinière Jeunesse pour ce titre extraordinaire qui m'a conquise à tant de niveaux.

logo martiniereJfiction (1)

 

D'autres avis chez Alittlematterwhatever, Amadis, Nessa, Moody, MyaRosa et Matoline.

 

Commandez Ne t'en va pas

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Romance
commenter cet article
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 19:04

http://sphotos-a.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-snc6/8910_498553910194594_1818225919_n.jpg

 

 

Auteur : Sonia Fernández-Vidal

Éditeur : Hachette Jeunesse

Prix : 14,50 €

Résumé :

 

L'été de ses 18 ans, Laïla part travailler comme serveuse dans un centre de recherche scientifique à Genève. Autant dire qu'elle voit ça comme le-petit-boulot-le-moins-sexy-de-la-terre-et-de-l'univers-visible-et-invisible... Pas de doute, un tel endroit est peuplé de « grosses têtes » qui ne lèvent jamais le nez de leur thèse. Pourtant, à peine arrivée, elle se retrouve dans son élément : ce lieu est digne d'une « auberge espagnole », toute les nationalités se croisent et donc... » toutes les rencontres sont possibles, y compris LA rencontre ! L'amour n'est pas une science exacte, tout le monde le sait alors qui va aider Laïla a résoudre l'équation de son coeur ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

J'ai trouvé ça très sympa d'avoir une jolie p'tite histoire d'amour bien mignonne dans un décors très scientifique.

D'ailleurs, c'est sûrement ce que j'ai préféré dans cette lecture : l'histoire est ponctuée d'anecdotes, que ce soit à propos de la biologie, de la chimie ou de la physique quantique.

Bien entendu, c'est énormément vulgarisé, mais ce n'est pas pour un mal, je trouve.

Ça apporte une touche d'originalité au récit et ça éveille beaucoup la curiosité !

Bien que j'ai trouvé Laïla par moment un peu ennuyante, fade et geignarde, elle a au moins eu l'excellente idée d'amener avec elle, au CERN, un carnet où elle note les histoires intéressantes, cocasses où sujettes à la réflexion des différents scientifiques qui l'entourent.

 

Ce que j'ai trouvé le plus dommage, par contre, c'est qu'une histoire dans un tel contexte a un potentiel énorme et j'ai l'impression que l'auteur l'a quelque peu gâché en écrivant, au fond, une amourette très, très classique.

Une héroïne on ne peut plus banale (bien qu'avec des perspectives d'avenirs intéressantes et une chouette façon de voir les expériences de la vie) qui débarque dans un lieu inconnu, malgré son physique passant presque inaperçu, elle attire l'attention de plusieurs mecs et elle se retrouve dans une situation où elle ne sait plus lequel choisir, il y a la coloc/amie excentrique et un peu fofolle, etc ...

Bon, j'dis pas, ça reste très agréable à lire, mignon comme tout, c'est choubidou et certaines scènes nous donnent envie de faire "awwww".

Mais, je ne sais pas, peut-être que je suis un peu trop vieille, que j'ai lu déjà pas mal de romances plus travaillées, tout ça, mais ce titre m'a quelque peu ennuyée par moments. Un peu téléphoné, un déroulement trop classique et prévisible, sans surprises, des personnages un peu clichés et pas assez approfondis, ...

On va dire que c'est une pause détente sympathique, toute gentillette, qui se lit rapidement, avec une écriture très fluide.

 

C'est rigolo, choupinou, très léger, mais à part le côté scientifique qui apporte un petit quelque chose qui sort de l'ordinaire, je le conseillerais plutôt aux jeunes lectrices ou aux amatrices d'amourettes classiques plutôt qu'à celles qui veulent vraiment découvrir quelque chose de novateur et différent.

 

Mille mercis à Hachette Jeunesse pour la p'tite lecture sympathique.

partenariat-LA

 

D'autres avis chez HanaPouletta, CrunchesRadicale et Poison.

 

Commandez Quantic love

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Romance
commenter cet article
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 15:30

9782732454870.jpg

 

 

 

Auteur : Simone Elkeles

Éditeur : La Martinière Jeunesse

Prix : 13,90 €

Résumé :

 

Depuis que Caleb a quitté Paradise, huit mois ont passé. Maggie a mûri ; elle pense avoir tourné la page de leur histoire d'amour et a repris sa vie en mains.

Mais quand le jeune homme réapparaît lors d'un camp d'été, soudain, ses certitudes vacillent et les émotions affluent. Se peut-il, malgré tout, qu'elle aime encore Caleb ? Et d'un amour plus riche, plus profond, plus complexe...

Le temps de la vérité est venu ... et avec lui, peut-être, celui du véritable amour.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Même si, pour moi, il ne détrône pas la trilogie des frères Fuentes en termes de passion, j'avais quand même passé un très chouette moment avec Paradise, et j'étais contente de pouvoir retrouver Maggie et Caleb avec ce deuxième tome.

 

Maggie et Caleb se retrouvent dans le groupe RESTART, un programme composé de jeunes à problèmes qui parcourent quelques états américains pendant les vacances pour faire part de leur passé à d'autres jeunes en difficultés, pour que ceux-ci ne fassent pas les mêmes erreurs.

Surpris par la présence de l'autre, il va bien falloir qu'ils fassent face à leurs sentiments une bonne fois pour toute, et qu'ils mettent les cartes sur table si ils ne veulent pas partir du programme plein de rancoeurs et de questions.

Un chassé-croisé où les révélations vont s'enchaîner, mais seront-ils assez forts pour supporter les secrets que l'autre confie ? Peut-on tout pardonner ? Peut-on réellement laisser le passé derrière soi ?

Dans ce programme censé aider les autres, ils vont en apprendre plus sur eux-même qu'ils ne l'auraient cru possible ...

 

Ce que j'ai apprécié dans ce deuxième (et dernier) volume, c'est le nombre plus important de personnages intéressants.

Bien que les projecteurs soient bien entendu braqués sur notre couple phare, on a également l'occasion de rencontrer d'autres personnes vachement sympas, avec peut-être même plus de couleurs et de richesses que nos deux héros.

Je pense à Lenny par exemple, véritable bombe d'énergie et d'humour, qui aurait bien mérité d'être mis plus en avant. C'est dommage d'ailleurs, parce que j'ai l'impression que l'auteur aurait pu voir les choses un peu plus en grand pour lui. Je comprend bien que ce n'est pas lui le sujet du livre, mais quand même, ça aurait été chouette de le voir un peu plus développé. Pareil pour Trish ou Erin, on a quelques éléments intrigants et intéressants sur elle, mais on ne lève jamais complètement le voile les concernant, et je reste quand même avec un arrière-goût de frustration, un je-ne-sais-quoi d'inachevé.

Quoi qu'il en soit, c'était vraiment sympathique de faire un bout de chemin avec eux, et je trouve qu'ils ont beaucoup apporté, autant au récit qu'à la maturation de Caleb et Maggie.

Rendons à César ce qui revient à César !

 

J'ai trouvé cette suite beaucoup moins axée sur la relation en elle-même, mais beaucoup plus sur les sentiments, les questions des personnages.

Plus que l'aventure d'un couple qui ne sait pas s'il doit s'unir ou se séparer, c'est avant tout une grande introspection que l'auteur nous offrir ici.

Comment accepter quelqu'un dans notre vie alors que l'on ne sait même pas ce que l'on veut ? Peut-ôn rendre quelqu'un heureux si l'on n'est pas sûr de savoir ce qui ferait notre bonheur ?

C'est à ce genre de questions que vont devoir faire face Maggie et Caleb, chacun devant affronter ses propres démons, son propre passé, avant de savoir si ils sont prêts à accepter ceux de l'autre.

En ça, j'aime vraiment bien les romances de Simone Elkeles. Parce que, même si elles sont mielleuses au possible, que l'on sait presque d'avance comment cela va se terminer, et que les sentiments dégoulinent et nous explosent au visage, j'aime le fait que les personnages se forgent avant tout de leurs côtés. Les héros de ces histoires trouvent un complément à leur vie dans la personne qu'ils aiment, mais celle-ci ne définit pas ce qu'ils sont.

Ils ont des passions, des rêves, des buts qu'ils veulent accomplir. Avec l'élu(e) de leur coeur, ça serait parfait, mais si il(elle) n'est pas là, alors tant pis. Même si c'est triste et que ça les dévaste, ils avancent quand même et veulent accomplir des choses, être en accord avec ce qu'ils veulent être, au final.

En ça, je trouve que ces romances sont vraiment, vraiment bonnes, et je crois que c'est ça qui fait qu'elles plaisent, et qu'elles séduisent un bon nombre de lecteurs.

 

C'est un beau final pour cette histoire, et même si par moments, j'ai trouvé le récit tiré en longueur, la plume toujours aussi fluide et agréablement descriptive de l'auteur fait en sorte que ce n'est jamais ennuyant, et qu'on est très facilement emporté par l'histoire, peu importe où elle nous mène.

Ses livres sont toujours autant efficaces, et je suis déjà curieuse de voir dans quelle aventure elle nous entraînera dans le futur. Je suis sûre qu'elle a encore de belles romances dans son sac à nous proposer !

 

Mille mercis à La Martinière Jeunesse pour ce titre tout en émotions.

logo martiniereJfiction (1)

 

D'autres avis chez Ilnyak1pas, Iwry, Fée Bourbonnaise, Alittlematterwhatever, Liliebook et L@ura.

 

Commandez Retour à Paradise

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Romance
commenter cet article
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 14:43

1211-tweet_org.jpg

 

 

Auteur : Teresa Medeiros

Éditeur : Milady

Prix : 7,10 €

Résumé :

 

Auteure d’un presque Pulitzer, Abigail Donovan tarde à mettre le point final à son prochain roman. Aussi, lorsque son agent lui ouvre un compte Twitter, se prend-elle au jeu des tweets, retweets, hashtags, etc.

« MarkBaynard », professeur d’université en congé sabbatique et twitteur averti, devient l’un de ses followers les plus assidus. Entre la jeune femme et lui, va naître un échange jubilatoire plein de réparties spirituelles et de références aussi drôles qu’inattendues. Grâce à cette étonnante rencontre virtuelle, Abby va retrouver l’inspiration et le goût de vivre.

Mais pourquoi rester enfermée devant son écran alors que Mark parcourt le monde ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

C'est bon, je suis totalement en confiance avec la collection Romance de Milady.

Ce troisième titre que j'ai testé a achevé de me convaincre en m'offrant, une fois encore, un moment absolument délicieux, entre délires modernes, romance douce-amer et histoire originale et intelligente.

 

Le quatrième de couverture proposé par l'éditeur est franchement complet, concis et précis sans trop en dévoiler, je ne vois pas trop l'intérêt de revenir dessus et de vous concocter un résumé à ma sauce.

Voici donc un livre d'abord très drôle, qui m'a enchantée dès les premières pages. On rentre directement dans le vif du sujet et on s'attache très vite à cette auteur déjà presque has-been après un gros succès.

Ce qui m'a impressionnée et ravie dès le début, ce sont les très nombreuses références à la pop-culture. C'est quelque chose que j'aime particulièrement retrouver dans un livre, et je peux vous dire que là, j'ai été comblée au-delà de mes plus folles espérances !

Que ce soit de l'univers de la chanson, de la télévision, des livres, du cinéma, tout (ou presque) y passe ! C'est un véritable bonheur, et j'ai gloussé un nombre incalculable de fois en me disant "Huhu, je connais/j'aime la même chose qu'eux." ou "Trop fort ! Je suis fan de ça, et ils en parlent !".

Vous voyez ce que je veux dire ? Totalement jubilatoire, pour moi.

C'est un aspect important du roman, qui prend une grande place dans les conversations twittesques d'Abigail et Mark, et les échanges courts, à la répartie délectable et au contenu tout simplement brillant ressemble à un ping-pong verbal mi-nerd, mi-drague qui m'a mis en joie du début à la fin.

 

Les personnages, maintenant.

Au final, on n'en verra que très, très peu dans ces pages, tout le livre tournant essentiellement autour de la dynamique des conversations entre Abby et Mark.

Comme je l'ai dit plus haut, il est facile de s'attacher à Abigail, et même de s'y identifier. Même si nous avons quelques indices, nous ne connaissons pas son âge, par exemple (ni celui de Mark). Bonne idée de la part de l'auteur pour qu'une plus large portion du lectorat s'identifie à son héroïne !

Enfin, c'était juste une petite réflexion que je m'étais faite en cours de route.

Abigail, c'est un peu la fille qu'on aimerait avoir comme copine, une sorte de Bridget Jones en plus moderne, plus marrante et moins geignarde.

Elle écrit, vit dans une chambre d'hôtel en face de Central Park, a deux chats prénommés Buffy et Willow, est incollable aux séries TV des 90's et devient rapidement accro à Twitter.

Moi, rien qu'en sachant ça, j'ai envie de mieux la connaître ! Et c'est d'ailleurs justement via Twitter qu'on entrera peu à peu dans sa tête et dans sa vie.

En fait, nous prenons en quelque sorte le même chemin de Mark, et c'est ensemble que nous découvrons, au fil des messages de moins de 140 caractères, qui sont ces personnes derrière leurs écrans.

Je trouve que ce n'est pas spécialement évident de décrire des rencontres via internet. On tombe facilement dans le cliché, dans le facile, dans le parodique ou même le glauque.

Ici, j'ai trouvé tout cette relation sur la toile absolument parfaite et criante de crédibilité.

Il m'est d'ailleurs arrivé plusieurs fois d'avoir cette petite sensation de voyeurisme, en lisant les échanges de nos deux héros, tellement ces conversations sont incroyables de réalisme.

Je ne vous parlerais donc pas vraiment de Mark, pour vous laisser l'entière satisfaction de tout découvrir au fur et à mesure, mais sachez que j'aurais aisément pu tomber amoureuse de lui, si je l'avais croisé au détour d'un tweet. Et ce personnage a réussi à me surprendre par sa profondeur et par d'autres de ses aspects révélés plus tard.

 

Ce livre est un coup de coeur tout doux, qui, après quand même m'avoir fait marrer et ricaner comme une imbécile pendant presque son intégralité, a réussit à me faire pleurer comme un bébé.

Sous ses abords tout léger, mignon et rigolo, se cache une vraie richesse, une profondeur que l'on ne soupçonnait pas, et une réelle place à la réflexion, aux questions.

Je n'aurais pas cru tomber sur une fin pareille, j'ai été surprise et secouée, mais uniquement dans le bon sens. Ce bouquin que je prenais uniquement pour un très chouette moment d'évasion pour m'aérer, s'est avéré bien plus fouillé et travaillé, et se veut, au fond, une magnifique ode sur les relations humaines et sur l'intensité des sentiments qui peuvent naître quand on partage quelque chose avec quelqu'un.

Ce titre est magnifique, tellement plein de surprises, d'éclats de rire, d'émotions, de vérité, en quelque sorte. Et tous ces clins d'oeil ! Raaaaah, ces clins d'oeil ! Tellement de références géniales que je ne savais plus où donner de la tête.

Je ne peux que vous conseiller chaleureusement cette petite perle, elle m'a gorgée le coeur d'amour, de pensées positive et de sourires pour les semaines à venir.

Un must to read pour quiconque veut des rayons de soleil en bonus dans son quotidien.

 

Mille mercis à Milady pour ce bijou de tendresse, d'intensité et d'humour. Ça fait un bien fou !

milady

 

D'autres avis chez DarkGarnet, Liliebook, Rozetta, Cecile et MyaRosa.

 

Commandez Pour un tweet avec toi

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Romance
commenter cet article
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 15:04

9782732451619.jpg

 

 

Auteur : Simone Elkeles

Éditeur : La Martinière jeunesse

Prix : 13,90 €

Résumé :

 

Les frères Fuentes sont de retour ...Après Alex et Carlos, voilà Luis !

 

Nikki Cruz s'est juré de ne plus faire confiance aux garçons, surtout s'ils sont liés de près ou de loin avec le gang des Latino Blood.

Contrairement à ses frères Alex et CArlos, Luis Fuentes s'est toujours à l'écart des problèmes. Brillant et ambitieux, il veut réussir sa vie honnêtement et séduire la jolie Nikki. Mais quand on est un Fuentes, on a le danger dans le sang ... Et les Latino Blood sont prêts à tout pour ne pas laisser Luis s'échapper.

 

Le plus jeune des frères Fuentes échappera-t-il au destin de la famille ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Ca y est ! Après une attente fébrile de plusieurs mois, voici qu'est enfin sorti le troisième tome des aventures sentimentales des frères Fuentes !

La trilogie qui a fait connaître Simone Elkele touche à sa fin, et bien qu'elle reste dans la même veine que les tomes précédents, cette histoire finale saura ravir les fans grâce à des ingrédients dont on ne se lasse pas.

 

Cette fois-ci, nous suivons donc Luis, le cadet de la famille.

Très intelligent et studieux, il est assez différent de ses frères et préfère de très loin fréquenter les salles de classe que les quartiers mal famés.

Quand il rencontre Nikki, l'intouchable latino au caractère bien trempé, son amour du challenge prend le dessus, et il décide d'en faire sa nouvelle conquête. D'ailleurs, ça ne le dérangerait même pas que ça soit plus sérieux que ça.

Hélas, sa soif de savoir va le conduire à fouiller son passé et à connaître ses origines, ce qui pourrait bien coduire à sa perte ...

Nikki a vécu une expérience incroyablement dur avec son ex-copain, un Mexicain lui aussi. Depuis, pour elle, tous les hommes sont pareils, et aucun ne mérite la confiance d'une fille. Elle ne compte pas changer d'avis quand elle voit le charmant et charmeur Luis Fuentes commencer à lui courir sérieusement après.

Mais peut-on réellement contrôler le moindre de ses sentiments ?...

 

Bon, regardons les choses en face, ce n'est pas l'originalité qui nous frappe le plus à la lecture de cette trilogie.

Un garçon et une fille, que tout oppose mais qui ont quand même drôlement envie de se faire des bisous, mais quand même c'est pas bien alors ils se retiennent avec plus ou moins de réussite, sauf que au moment où ils se disent "ho et puis crotte !" et se papouillent enfin à tout bout de champ, ben c'est là que tout foire et que la vie leur met des bâtons dans les roues, comment c'est trop injuste.

Et bien entendu, on sait TOUS comment ça se termine, n'est-ce pas ?

Certaines qui n'auront rien compris me demanderont pourquoi donc je les lis, puisque on sait déjà par avance comment tout va se passer ?

Haha (je leur répondrais), mon pauvre ami, n'as-tu donc jamais lu un livre de Simone Elkeles ? Ce n'est pas grave, va. Tiens, prends donc ce premier tome et va réviser, mon petit (en lui claquant les fesses au passage).

Tout est dans la magie de l'écriture de cette auteur.

Elle arrive, dans une histoire vue et revue, à installer du suspens et de la tension, de sorte qu'elle arrive totalement à nous faire oublier que l'on sait comment tout va se terminer.

Et ça, originalité ou pas, moi je dis chapeau, parce que ce n'est pas évident.

Chaque fois que je lis un "Irrésistible", il y a toujours au moins un ou deux moments où je doute que le couple vedette finisse ensemble. C'est quand même assez incroyable !

C'est comme stresser pour la fin d'un film qu'on a déjà vu. Seulement les bons arrivent à nous faire ressentir ce genre de stress qui prend au ventre.

 

Et puis quand même, j'ai apprécié ici que les personnages soient différents que dans les deux premiers tomes (car il faut dire que les deux premiers couples se ressemblaient un piti peu).

Déjà, j'ai aimé que Luis soit une tête, un vrai geek des maths, qui se shoote uniquement aux équations et aux sports lui provoquant de l'adrénaline.

Il a un parcours vachement différent que celui de ses frères, ce qui le poussera d'ailleurs à vouloir en savoir plus sur ses origines, l'absence d'un père à ses côtés le faisant souffrir.

Si Luis n'est pas mon favoris des Fuentes (Alex, tu as ravi mon coeur et l'a emporté avec toi. *soupir*), il est celui que j'aimerais avoir comme frère ou comme ami, et celui dont j'ai pris le plus de plaisir à suivre l'évolution.

À aucun moment il ne m'a énervée (pas comme ses frangins) et j'ai trouvé toutes ses réactions et décisions réfléchies et pleines de réalisme.

Pour Nikki, mêmes belles surprises et même intérêt de ma part. Son histoire est autant, si pas plus, touchante que celle de Brittany, et j'ai vraiment adoré suivre cette petite demoiselle bourrée de courage et de détermination.

Elle m'a beaucoup émue, et nombreux de ses passages m'ont provoqués des pincements au coeur et ont mouillés mes yeux.

Je crois vraiment que, des trois volumes, c'est celui-ci mon préféré, justement grâce à la richesse de ses personnages et à l'intensité de leurs histoires personnelles.

 

Simone Elkeles nous offre un final intense, très touchant et plus fouillé que les précédents, plus adulte aussi, avec toujours autant d'émotions, d'humour, de désir et, bien entendu, d'amour.

 

Mille mercis à La Martinière Jeunesse pour ce titre qui clôture en beauté une très belle trilogie qui restera tendrement dans mon coeur.

logo martiniereJfiction (1)

 

D'autres avis chez Liliebook, Belladouce, Simi, Acsylé, L@ura, alittlematterwhatever, Matoline, Choukette et Poison.

 

Commandez Irrésistible fusion

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Romance
commenter cet article
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 14:35

76920374_o.jpg

 

 

Auteur : Daniel Handler

Illustrations : Maira Kalman

Éditeur : Nathan

Prix : 18,50 €

Résumé :

 

Voilà, Ed. Il y a tout à l'intérieur.

Deux capsules de bouteilles, un ticket de cinéma, un camion miniature, un mot que tu m'as écrit, le sucrier volé, une boite d'allumettes, le livre de Joan, ton rapporteur, un peigne de motel.

Et tout le reste. Voilà, Ed.

Toute l'histoire de notre rupture.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Étrangement, en regardant le quatrième de couverture et en lisant la présentation de l'éditeur, j'avais comme l'impression que ce livre allait me briser le coeur.

Bizarre, hein ? Qui pourrait croire une chose pareille ? Haha !

 

Min et Ed se sont rencontrés. Ils sont sortis ensemble, se sont aimés, et se sont séparés.

Sauf que Min a gardé précieusement des objets, de leur rencontre à leur séparation, et elle a décidé de tout rendre à Ed, dans une grosse boite. Une lettre accompagne la caisse, et commente chaque objet.

Chacun est lié à un souvenir, une anecdote. Mises ensemble, elles seront toutes des raisons, non pas de leur amour, mais de leur rupture.

 

Ce qui est dingue c'est que, malgré que l'on sache dès le début quel sera la finalité du récit (car on revit dès ses premiers frémissements cette histoire d'amour), on ne peut s'empêcher d'être happé avec une avidité toute singulière par les pages qui défilent devant nos yeux.

L'écriture en elle-même est déjà particulière. Min est passionnée de cinéma, et la façon dont elle voit et ressent les choses, elle essaye de les transmettre à la manière d'un film. Cadrage, mouvements des acteurs, lumières, musique, ... il y a quelque chose dans sa plume, de très visuelle, de chantant, de dansant, d'incroyablement poétique et émouvant, quelque chose qui nous prend à la gorge, aux tripes, au coeur, et qui ne nous lâche pas, jamais, à aucun instant. Une mélancolie sourde et douloureuse. Une tristesse violente et hurlante.

C'est dur de lire cette interminable lettre, car même dans ses moments de joie, de découverte de l'autre, de surprises et de bonheurs, se tapi la blessure de ce qui adviendra inéluctablement.

Loin de gâcher la lecture, ce savoir renforce nos émotions. On ne lit pas cette histoire, on la vit.

 

Bien sûr, l'autre grande qualité du livre, ce sont ses illustrations.

Elles sont un support visuel vraiment très fort, et certaines n'ont même pas besoin de texte pour nous envoyer des vagues de sentiments en pleine tronche.

Il y a vraiment de tout, des objets sans commentaires, certains qui ne nécessitent que quelques mots, ou d'autres qui renvoient à de longs épisodes du couple.

Au final, je n'arrive pas à me décider si ce sont les dessins qui donnaient plus d'intensité au récit, ou si ce sont les mots qui en donnait plus aux dessins. Je pense que ces deux affirmations sont valables, les deux se complétant parfaitement.

Ce livre n'aurait pas pu être aussi bon sans la qualité indéniable de l'un et l'autre, et les deux artistes, l'illustratrice comme l'auteur, sont à saluer pour ce duo remarquable.

 

C'est un ouvrage qui se déguste, dont la saveur éclate dans notre coeur et notre esprit au fil des chapitres/objets.

Une narration particulièrement intimiste et superbe, des personnages très proche de nous, une histoire dans laquelle il est facile de se reconnaître, ... les qualités de ce titre sont nombreuses, et je ne peux que vous conseiller de les goûter à votre tour.

 

Mille mercis à Nathan pour ce titre magnifique qui m'a brisé le coeur, mais qui l'a fait brillamment.

logo nathan

 

D'autres avis chez Belledenuit, Crunches, Radicale, Naminé, Mathilde et Petit-lips.

 

Commandez Inventaire après rupture

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Romance
commenter cet article
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 22:13

1209-regard_org.jpg

 

 

Auteur : Joan Reeves

Éditeur : Milady

Prix : 6,60 €

Résumé :

 

Que feriez-vous si le remplaçant de votre gynéco n’était autre que votre premier amour de lycée ?

Le docteur Jennifer Monroe, psychologue réputée, réagit comme toute femme saine d’esprit : elle invente une excuse et prend la fuite !

Le très sérieux docteur Penrose se met alors en tête qu’elle souffre de blocages sexuels et l’oriente vers un collègue compétent. Scandalisée à l’idée qu’il puisse la prendre pour une vieille fille frigide, Jennifer décide de lui donner une leçon qu’il ne sera pas près d’oublier.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Ça y est ! Me direz-vous. J'ai pris goût aux Milady Romance.

I'm doomed.

Faut dire aussi que le résumé de ce p'tit bouquin m'a fait doucement rigoler, et que j'imaginais quelques situations bien marrantes dans cette histoire, du coup.

Et bien ... j'avais raison 

Ce que je ne savais pas (et pourtant, quelle idiote, j'aurais dû m'en douter, hein, vu le sujet), c'est que l'histoire était également érotique. Pas uniquement, mais l'ambiance en est légèrement teintée tout du long, et il y a quelques scènes très ... savoureuses.

Bon, Archessia, arrête de tourner autour du pot et dis-nous ce que ça donne, concrètement !

Haha, patience mes amis affamés d'avis livresques, j'y viens.

(oui, parfois je suis schizophrène, ça arrive)

 

Le quatrième de couverture est court et concis, il donne un chouette aperçu de ce que contient ce livre, ni plus, ni moins.

Nous sommes face à un jeu du chat et de la souris absolument délicieux, mêlant avec beaucoup d'habileté l'humour et le sexe. C'est extrêmement agréable à lire, et en à peine 3h, il était englouti !

Les personnages n'ont rien d'extraordinaires en soit, ils sont, au font, assez banals. Mine de rien, ça aide à pouvoir les visualiser comme on veut, à se mettre dans leur peau ou pas, et à se concentrer sur ce qui compte réellement ici : les situations.

Je ne ferais donc pas de tartines sur Jennifer ou Matt, disons juste que celle-ci est vraiment rigolote sans jamais être cruche (elle garde une force de conviction et de caractère on négligeable), et que celui-ci possède ce savant équilibre de testostérone et de sensibilité qui fait craquer la majorité des lectrices.

Ils sont digestes, parfaits pour le scénario et ne sont ni énervants, ni lassants. Pas époustouflants, mais honnêtement, je n'ai rien à dire de négatif sur eux.

Ho ! Si ! Eux deux sont nickels, mais la meilleure amie de Jennifer, bon sang, je l'aurais étranglée par moments. Non seulement elle a l'air d'avoir le QI de mes pantoufles, mais elle est tout bonnement horripilante. Heureusement qu'elle n'apparaît pas à tout de champs, car elle me donnait presque envie de passer les passages où elle parle.

 

Donc, comme je disais plus haut, la force principale de ce titre est l'idée de base de l'histoire, et de toutes les scènes absolument délectables qui en découlent.

On a ici un chassé-croisé sexuel-mais-pas-trop, où le Maître du jeu n'est pas toujours celui qui croit l'être, où les découvertes se font des deux côtés et où nous, lecteur sachant très bien ce qu'il se passe d'un côté et de l'autre, prenons un plaisir monstrueux à voir ces deux-là s'embrouiller les pattes.

On se marre en secouant la tête, les traitant d'imbéciles heureux ne sachant pas voir plus loin que le bout de leur nez, mais ne pouvant nous détacher de ce récit se mêlant et de démêlant au fil des chapitres.

Ce titre est un vrai petit bonbon, un plaisir immédiat dont la saveur explose aux papilles et dont le goût dure longtemps en bouche.

Franchement, on rigole beaucoup, quand on ne ricane pas et quand on arrête de se moquer de la douce naïveté d'un personnage. Ça en fait un bouquin super frais et léger, parfait à dévorer d'une traite pour une évasion totale, ou à déguster morceau par morceau, histoire de faire durer le plaisir.

En parlant de plaisir, d'ailleurs, l'auteur s'y connaît pour l'écrire ! Fiou, caliente ...

Je m'attendais à du cliché à 100 à l'heure et à des situations grosses comme le pénis du héros, mais j'ai été ravie de voir des situations sommes toute assez naturelles, arrivant et se développant de manière très fluide et, si pas complètement crédibles, au moins faciles à avaler (sans mauvais jeu de mot. Pardon).

Je dois bien avouer que certaines scènes m'ont fait rougir plus que de raison, et que quelques détails ont fait augmente ma température au-dessus de la norme. Aheum.

C'est bien écrit, très (huhu) visuel et il s'avère qu'il y a même quelques moments absolument adorables, pour ne rien gâcher.

 

J'ai adoré me plonger dans cette histoire rigolote et érotique. Ça change de ce que j'ai l'habitude de lire et je dois dire que c'est une pause détente extrêmement agréable et colorée.

Beaucoup d'humour, de succulents quiproquos, des personnages à croquer et une histoire mignonne comme tout. Je ne m'attendais pas à autant de points fort de la part de ce petit livre, mais j'en ressors absolument ra-vie !

Filez retrouver ce titre dès le 21 septembre chez votre libraire.

 

Mille mercis à Milady qui m'entraîne de plus en plus dans le côté rose et mielleux de la Force.

milady

Commandez Un seul regard

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Romance
commenter cet article
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 10:37

1208-attachement_org.jpg

 

 

Auteur : Rainbow Rowell

Éditeur : Milady (Romance)

Prix : 7,90 €

Résumé :

 

Le coup de foudre est possible, même avant le premier regard !
1999. Lincoln, gentil geek aux faux airs d’Harrison Ford, travaille dans une entreprise où son rôle consiste à contrôler les e-mails des employés. C’est ainsi qu’il parcourt les échanges de Jennifer et de Beth, deux copines aussi drôles et imprévisibles qu’attachantes.

Sans même l’avoir vue, Lincoln va tomber amoureux de Beth. Mais comment lui déclarer sa flamme sans passer pour un fou ? Surtout que la jeune femme semble avoir un faible pour un « inconnu » qui travaille dans le même immeuble…

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Depuis que Milady a lancé sa collection Romance, je voyais la toile s'affoler à propos des titres de celle-ci. J'hésitais à chaque fois, étant un peu froide à l'idée de me lancer dans quelque chose de 100% romantique et ayant tous les clichés de type "vieux Harlequin" en tête.

Quand j'ai lu le résumé de Attachement, je me suis dit que c'était peut-être le moment de me lancer, trouvant mignonne et originale cette histoire de gentil petit geek-mignon-mais-qui-s'ignore.

Qu'est-ce que je suis contente d'avoir sauté le pas !

 

Bien entendu, en lisant le quatrième de couverture, on SAIT comment tout ça va finir, et certaines lignes du scénario sont grosses comme des maisons. On voit certaines scènes arriver pas mal de temps à l'avance.

Mais vous savez quoi ? On s'en fiche com-plè-te-ment.

Le véritable intérêt ici se situe dans les personnages et surtout dans Lincoln et son évolution. C'est celle-ci qui est un délice à suivre.

Nous rencontrons d'abord un jeune homme de 28 ans, un peu gauche, vivant chez sa mère, ayant traîné des années dans les études, ne sachant pas vraiment quoi faire de sa vie et ruminant sans cesse les blessures d'une ancienne rupture.

Sans être au bord de la dépression, sa vie est quand même bien morne et grise.

Son nouveau boulot le conforte dans cette idée : il doit surveiller les mails que les employés s'envoient au sein d'un Journal. Cette tâche lui prend une vingtaine de minutes ... sur les 8h de la nuit.

Au fil du temps, il remarquera des mails qui se détachent des autres, ceux que deux collègues et amies, Beth et Jennifer, s'envoient régulièrement. Il ne pourra pas s'empêcher de trouver ces échanges drôles, piquants, intelligents et furieusement intéressant. Ces instants finissent par devenir ses seuls petits bonheurs au quotidien.

Alors qu'il se demande comment il pourrait se dépêtrer de cette situation (arrêter de lire ? Aller les trouver ? Continuer ?), Beth raconte à Jennifer qu'elle a vu un homme qui lui plaisait dans les couloirs du Journal ...

 

À première vue, en commençant ce bouquin, je me disais que j'allais passer un bon p'tit moment qui s'annonçait frais et léger.

Mais de là à ce que cette lecture se transforme en coup de coeur bourré à craquer d'humour, de superbes images et d'une foule d'émotions ? Là, je ne m'y attendais pas.

Car tout est là pour nous faire passer de merveilleux instants :

- De la romance légèrement cliché mais qui fonctionne parfaitement, sans être niaise ou trop sirupeuse. Le fait que le héros soit un homme change pas mal, c'est  assez déstabilisant d'avoir un point de vue purement masculin sur une histoire d'amour comme ça. Les sentiments ne font que se deviner, au début, et ils évoluent harmonieusement et naturellement au fil du récit, jusqu'à ce qu'ils nous enveloppent entièrement de leur force et leur beauté.

- Des personnages hyper attachants. Lincoln a un peu le profil type du "looser mais pas trop non plus". Il pourrait nous énerver par son inertie, et pourtant il arrive à décrocher notre sympathie en un sourire, en une réplique. Les copines Beth et Jennifer, bien qu'on ne les connaisse uniquement que par leurs échanges de mails, sont hilarantes, pleines d'énergie, de vitalité, elles sont intelligentes et légèrement acides, qui peuvent autant se montrer "langues de pute" que les meilleures amies du monde.

À côté, il y a également la mère de Lincoln, ô combien irritante mais pleine de bons sentiments. La soeur du jeune homme, un peu agressive mais uniquement par amour pour lui. Et les copains de Donjons & Dragons, un peu débiles mais soudés et potes de la première heure.

- Des rebondissements, des vrais. Bien sûr, la plupart, on les voit venir et on ne sera pas vraiment surpris par ceux-ci. Mais certains m'ont réellement étonnée, et il y a même un passage, bouleversant, ou j'ai du arrêter ma lecture, le souffle court, pour pleurer un peu.

En fait, jamais je n'aurais pensé tomber sur un livre si riche, intelligent, pertinent et addictif.

 

C'est ça qui m'a le plus étonnée, au final.

Ce n'est pas qu'un petit livre mignon, c'est bien plus que ça. Bien sûr c'est adorable, frais et léger. Mais c'est également mouvementé et émouvant, extrêmement touchant.

Plus on apprend à connaître Lincoln, Beth et Jennifer, plus on les aime et on a envie de passer du temps avec eux. Je me suis incroyablement attachée à eux trois, et je n'aurais pas cru qu'un petit livre de romance me touche autant, me fasse à ce point-là autant d'effets.

C'est un énorme coup de coeur, que je ne peux que vous conseiller. Et si ce n'est que le premier livre de l'auteur, alors je réclame à corps et à cris ses titres suivants !

Rainbow Rowell a une écriture colorée et émouvante, visuelle et chantante, qui peut nous arracher tout aussi facilement un éclat de rire qu'un sanglot. C'est beau, tout simplement.

Attachement est définitivement un titre à posséder dans la bibliothèque !  

 

Milles mercis à Milady pour cette découverte sous le signe de l'étonnement et de l'enchantement !

milady

Commandez Attachement

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Romance
commenter cet article
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 15:23

9782280265614.jpg

 

 

Auteur : Katie McGarry

Éditeur : Harlequin (Darkiss)

Prix : 14,10 €

Résumé :

 

Echo. Noah. Chacun a vécu un drame. Chacun y survit à sa façon. Echo s'efforce de revenir à la vie "normale"; Noah, au contraire, ne fait plus confiance au "système" et accumule les provocations. Ils pourraient se haïr, tant ils sont différents. Pourtant, le hasard va les rapprocher. Les obliger à chercher qui ils sont vraiment. Ils vont s'aimer. Des sentiments si purs qu'ils les réconcilieront avec les autres. Et surtout avec eux-même.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un livre de Darkiss. Ce titre, qui récolte pas mal d'avis positifs et enjoués, fut une superbe occasion de me replonger dans cette collection.


Echo était une jeune fille populaire, avant. Mais un drame horrible a fait que maintenant, elle cache de grosses cicatrices à ses bras, ne dort presque plus et a perdu son caractère social et solaire.
Noah est le type même du délinquant comme on en voit partout : tatoué, désinvolte, fumant joint sur joint et s'en foutant de l'école. Sa vie a dérapé le jour où ses parents sont morts dans un incendie et que lui et ses deux jeunes frères ont été séparés et placés dans des familles d'accueil.
Chacun se voit assigné des séances avec la nouvelle psy de l'école, et ils seront amenés à se croiser régulièrement devant ce bureau. Se détestant d'abord, ils vont s'allier pour chacun trouver des réponses aux questions qui leurs tiennent le plus à coeur.
Ils apprendront énormément l'un sur l'autre, et finiront par mieux se comprendre eux-même, à travers le regard de l'autre.


Je dois dire que, en débutant ce livre, j'ai trouvé cette histoire somme toute assez classique. Ça fleurait bon les Roméo et Juliette modernes, avec une touche de drame un peu plus violent.
Cela dit, plus j'avançais dans les chapitres, et plus j'apprenais à connaître Echo et Noah, plus je me rendais compte que ce récit était complexe, intense, riche et réaliste.
Ce que j'ai le plus aimé, d'ailleurs, c'est à quel point les apparences peuvent être trompeuses. On se fait très rapidement une idée sur ces deux personnages, leur vie et leur entourage, et pourtant, on découvre petit à petit que l'on avait tout faux, et qu'il y a énormément de zones d'ombres, de non-dits, d'idées fausses. Rien n'est manichéen, et c'est quelque chose que j'adore particulièrement.
C'est d'ailleurs, pour une romance, un livre très sombre, teinté de violence, de démons intérieurs et de tragédies. J'ai été étonnée de trouver ici un récit mêlant avec tellement d'habileté justement, la crédibilité des personnages et de leurs actions, et les évènements durs et noirs par lesquels ils passent ou sont passés.
C'est assez bluffant, et j'ai dévoré ce bouquin avec avidité.


J'ai trouvé que Echo et Noah étaient extrêmement attachants, et le fait que le narration passe de l'un à l'autre d'un chapitre à l'autre est une des raisons pour lesquels ils deviennent très proches du lecteur. Un procédé très bien utilisé ici, les transitions se font très facilement, avec beaucoup de fluidité.
J'ai toujours pensé que, si ceux-ci étaient bien décris, les malheurs arrivant aux héros nous les rendaient plus "sympathiques". Ce titre en est une excellente preuve, à aucun moment je me suis ennuyée, ou une personne m'a énervée. Ce ne fut que du plaisir du début à la fin.
Le fait, également, que le langage n'hésite pas à être parfois plus vulgaire ou "urbain" rajoute à la crédibilité des personnages. Ce n'est qu'un détail, mais je trouve qu'il a son importance, ici, et qu'il rajoute de la couleur, de la profondeur au récit.


Ce n'est pas évident de vous parler complètement de ce livre sans vous spoiler, car il y a énormément de secrets dans les vies de notre petit couple, et même entre eux. Un des grands plaisirs de cette lecture étant de les découvrir au fur et à mesure, cela serait une honte de le gâcher.
Mais franchement, jamais je ne me serais attendue à avoir autant de surprises et à ressentir autant d'émotions fortes.
Je me suis retrouvée à pleurer plusieurs fois, totalement anéantie devant certaines situations ou certaines réactions. Celles-ci sont d'un réalisme et d'une intensité que je n'aurais jamais soupçonnée, pour mon plus grand bonheur, évidemment (oui, si je pleure toutes les larmes de mon corps devant un film, un livre, etc ..., c'est un gage de qualité).
Je ne peux que conseiller cette superbe histoire, qui n'est pas sans rappeler, au fond, certaines de Simone Elkeles, par exemple, mais avec une dose de violence et d'angoisse en plus.
Un livre poignant, extrêment dur et touchant, avec une romance bouleversante et superbement lumineuse dans un décors où tout semble si sombre.

Je suis conquise.

 

D'autres avis chez Anne-C, Titisse, Matoline, Galleane, Poison et Lulai.


Commandez Hors limites

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Romance
commenter cet article
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 15:20

chronique-sur-paradiset1-simone-elkeles-L-EV2nbR.jpeg

 

 

Auteur : Simone Elkeles

Editeur : La Martinière Jeunesse

Prix : 13,90 €

Résumé :

 

Un an après l'accident qui a failli lui coûter la vie, Maggie peut enfin retourner au lycée. Hélas, elle a perdu toute confiance en elle et semble incapable de retrouver sa joie de vivre. Car tout, dans la petite ville de Paradise, lui rappelle les conséquences du drame.

Un garçon, pourtant, semble décidé à entrer dans sa vie. Un garçon qu'à priori, Maggie aurait préféré oublier ...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Caleb vient de passer presque un an en détention dans un centre pour mineurs, pour avoir renversé une fille alors qu'il était ivre au volant.

Il a toujours regretté ce terrible accident, et c'est avec beaucoup d'appréhension qu'il rentre chez lui, à Paradise. Au final, c'est à se demander ce qui est le plus dur : vivre dans une cellule, ou affronter tout ce qui a changé à la maison, les regards et les rumeurs.

Maggie est celle que Caleb a renversé, et bien qu'elle soit vivante, une grosse partie d'elle est morte dans cet accident. Sa jambe est profondément abîmée, la faisant boiter à chaque pas. Elle ne pourra sûrement jamais recommencer le tennis, la seule chose qui la définissait vraiment.

Tout a changé depuis cette nuit, et elle a l'impression de ne plus ressentir que colère et frustration.

Quand elle apprend que Caleb est en liberté et qu'il retourne au lycée c'est une véritable douche froide pour elle.

Comment ces deux personnes, dont la vie a été entière transformée en un seul instant, vont-ils pouvoir continuer sachant que l'autre est si proche ?

 

Après avoir lu les deux premiers livres de la trilogie des frères Fuentes (Irrésistible Alchimie et Irrésistible Attraction), du même auteur, j'étais quasi sûre de pas me tromper en me disant que cette lecture serait agréablement romantique.

J'ai eu raison 

Après l'incroyablement intense Cavalier Rouge (voir chronique précédente), j'avais besoin de légèreté, de romantisme, d'une belle histoire fleurant bon la guimauve. Simone Elkeles a exaucé mes désirs à la perfection.

En fait, il y a pas mal de clichés dans cette lecture, et au final, je dirais qu'il n'y a rien de vraiment très original ici.

Mais ce qui plaît véritablement, c'est le talent de l'auteur, sa plume si particulière qui fait que, même quand il ne se passe pas grand chose d'important, on est quand même happé par l'histoire et les chapitres défilent à une vitesse ahurissante.

Car bon, il faut bien dire ce qu'il en est, ce n'est pas le suspens ou l'action qui ressort le plus dans ce titre.

Le plus gros problème de Maggie étant qu'elle a honte de sa jambe blessée et qu'elle ne sait pas trop quoi ressentir pour Caleb (qu'elle aimait en secret quand elle était plus jeune), et celui de Caleb est qu'il doit garder pas mal de secrets pour lui : les sentiments qu'il éprouve pour Maggie, et ce qui s'est réellement passé le soir de l'accident.

A part ça, il y a surtout l'ex petite amie de Caleb, une pompom girl bien caricaturale comme il faut qui veut jouer avec les pieds du jeune homme, et d'autres élèves qui malmènent Maggie pour son infirmité, et Caleb car il a fait de la prison.

Donc voilà, on ne peut pas vraiment dire qu'il y ai matière à faire un livre bourré de tensions et de scènes intenses.

Et pourtant, Simone arrive à en faire un bouquin vraiment addictif et prenant, et il n'est pas évident du tout de le fermer avant de l'avoir terminé (je ne l'ai fait qu'une fois, pour dormir, et l'ai rouvert dès mon réveil).

 

Les points les plus intéressants du récit sont, je trouve, la famille de Caleb et la vieille Madame Reynolds.

Quand Caleb rentre chez lui, c'est pour trouver une famille complètement explosée, avec un père absent, une mère essayant de sauver au maximum les apparences, et une soeur torturée prenant un chemin bien sombre. J'aurais aimé que cet aspect de la vie du jeune homme soit encore plus développé, bien qu'il soit déjà assez présent dans le livre. Surtout sa relation avec sa soeur, en fait. Il y avait là matière à faire quelque chose de vraiment grand, prenant une grande place dans l'histoire. Dommage de ne pas l'avoir plus développée, mais c'était quand même un des aspects que j'ai préféré.

Madame Reynolds est le personnage que j'ai trouvé le plus attachant, elle jouera un très grand rôle dans la relation entre Maggie et Caleb, et elle sera d'un secours énorme pour les soucis de l'un et l'autre.

Là encore, on pourrait tomber facilement dans le cliché de la personne âgée qui, mine de rien, apprend aux jeunes à grandir via des petits travaux et des discussions en apparence anodines, mais franchement, ça passe tout seul, et les scènes où cette dame est présente font parties de mes favorites.

 

Dans l'ensemble, j'ai trouvé la romance moins poignante, moins intense que pour les frères Fuentes, mais par contre, les personnages et les relations entre eux sont plus complexes, beaucoup plus travaillées.

J'ai adoré suivre l'évolution des sentiments de l'un et l'autre, et le fait de passer de Caleb à Maggie à chaque chapitre nous les rend plus proches, et nous comprenons clairement leurs pensées, leurs réactions.

C'est un fait, Simone est vraiment douée pour les histoires d'amour, elle arrive à nous faire ressentir toute une palette d'émotions sans aucune difficulté. On dirait que, pour elle, l'écriture vient tout naturellement, tellement ses récits sont fluides.

C'est toujours un grand plaisir de se plonger dans un nouveau Elkeles, c'est une pause romance extrêmement agréable qui fait du bien à la tête et au coeur. Car, bien qu'il y ai des moments durs pour nos héros, des instants où ils se croient seuls, abandonnés, incompris, ou encore qu'ils traversent des épreuves à première vue insurmontables, on sait que l'amour est au tournant, et cela nous apporte une grosse bouffée d'espoir et de chaleur.

 

J'ai adoré et dévoré Paradise, et il saura satisfaire les lecteurs qui ont envie d'une bouchée de romantisme sans tomber dans le niais ou le mélodrame.

Mille mercis à La Martinière Jeunesse, que je félicite au passage pour cette sublime couverture !

 

logo martiniereJfiction (1)

 

Trouvez d'autres avis de Paradise chez Ilnyak1pas, Iwry, L0raah, Heclea, Liliebook, Fangtasia, Matoline et petit-lips.

 

 

Commandez Paradise

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Romance
commenter cet article

C'est Moi Que V'là

  • : Les mots d'Archessia
  • Les mots d'Archessia
  • : Chaque lecture, qu'elle soit livresque, BD-esque, manga-esque ou autres mots avec esque derrière, a droit à un avis avec plein de mes émotions dedans. Avec de vrais morceaux de tripes (miam), de larmes et de fous-rires.
  • Contact

Suivez moi

logo-facebook.jpg

 

http://www.wikio.fr

Fouillez Dans Le Blog

Mes défis

Vous me trouverez là

logo4

http://www.libfly.com/public/images/logo-libflybis.gif

Wikio - Top des blogs - Littérature

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Archessia sur Hellocoton

Mes fournisseurs de rêves

56547434.jpg

monde manga akata

Bayard-Jeunesse1

Editions-Mango.jpg

JC-Lattes

partenariat-LA.jpg

logo martiniereJfiction (1)

milady

167393 158310624217059 158310477550407 304906 621801 n

Logo.jpeg

logo_nathan.jpg

logo-plon.gif

226582 200723769971150 195864473790413 530993 1388427 n

313668_201249833289112_196087323805363_432024_1020967011_n.jpg

174866 112915142131742 6678647 n

Logo-Albin-Michel-Wiz.jpg

 

Trions Tout Ça

 

 

bonial – prospectus et catalogues des magasins à proximité pour moins de co2