Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 août 2013 5 02 /08 /août /2013 21:19

http://sphotos-d.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-frc3/992924_547804618602856_61956496_n.jpg

 

 

Auteur : Rachel Caine

Éditeur : Le Livre de Poche Jeunesse

Prix : 6,90 €

Résumé :

 

Claire Danvers est une étudiante douée. Ses parents l'envoient pourtant s'enterre à Morganville, dans une université au fin fond du Texas. Très vite, elle devient le souffre-douleur de la "mafia manucurée" du campus. Elle trouve alors refuge dans la maison de ses rêves, et se lie d'amitié avec ses colocataires. Mais Claire n'est pas encore tirée d'affaire. Car à Morganville, certains ont les dents longues, et la nuit, les ombres sont habitées.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Depuis le temps que j'entend parler de cette série, ça me démangeait de la commencer pour voir un peu ce qu'elle a de si spécial.

La sortie de celle-ci en poche est, je trouve, une excellente occasion de s'y mettre, et je m'y suis plongée avec beaucoup de curiosité, bien qu'un peu d'appréhension de quand même trouver une énième histoire de vampire avec une jolie petite humaine au milieu de tout ça.

Et là, surprise ! Je ne me serais jamais attendue à ça.

 

Déjà, en lisant le quatrième de couverture, je m'attendais à voir la pauvre petite Claire, fille plus jeune que les autres, plutôt faible et martyrisée, débarquer dans une maison habitée par des vampires.

Et bien que nenni mes amis ! Ses nouveaux colocataires sont des humains on ne peut plus normaux. Enfin, "normaux". Entre la gothique énergique, le mec un peu basique qui passe son temps devant les jeux vidéos et le solitaire taciturne qui joue de la guitare tout seul la nuit, on a ici un bien belle brochette de clichés sur pattes.

Sauf que, c'est là que Rachel Caine m'a réellement surprise, ils sont loin d'être des clichés et nous réserve des personnalités complexes et des apparences trompeuses !

J'adore quand des personnages sont bien plus que ce que l'on peut voir de leur surface, et j'ai été absolument ravie avec ces trois-là. Sérieusement, ça ne m'arrive pas souvent, mais là, j'aurais tout simplement a-do-ré pouvoir vivre avec ces trois personnes dans cette maison.

Je me suis très vite attachée à eux, et chaque découverte à leur propos était un enchantement. Et je ne vous parle même pas des dialogues qui sont vraiment géniaux à lire.

Rien que pour les protagonistes de ce bouquin, je lui offre une petite étoile dorée, tiens.

 

En ce qui concerne l'histoire, j'ai pris beaucoup de plaisir à la voir s'étoffer au fil des chapitres et à découvrir la complexité de son univers.

Imaginez : une petite ville des États-Unis régie par les vampires et où les habitants doivent obéir à des règles très stricts sous peine de ... disparaître du jour au lendemain.

Il y a un climat de réelle tension, une ambiance de danger qui se dégage de ce bouquin, dès que Clair sort de la maison. J'avais l'impression vivace d'être à sa place et de me balader dans ces petits rues glauques, en me sentant épiée dans mes moindres mouvements.

Chaque action est calculée, chaque parole réfléchie. Le moindre faux-pas déclencherait la colère d'un vampire et vous amènerait des problèmes ... mortels.

J'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteur a construit cette histoire de dirigeants vampires, on peut aisément se dire "effectivement, dans un tel cas, ça se passerait comme ça ou comme ça".

Elle a rendu ce récit étrangement crédible, et certaines scènes ou échanges entre personnages m'ont donné des frissons de peur et d'angoisse.

Une grosse partie du livre sert à nous présenter cet univers, à nous en expliquer les règles, nous présenter ses protagonistes, etc ...

Mais après celle-ci, on a droit à de grosses montées d'adrénaline avec la montée crescendo d'une tension à couper au couteau. Les scènes d'action se succèdent et sont très bien écrites, ce qui m'a amené à lire certains passages à une vitesse hallucinante ! 

 

Un final explosif pour un premier tome bien fourni, plein de personnages géniaux et une ambiance dont le rendu est stupéfiant.

Je comprend maintenant l'engouement pour cette série, et vous pouvez déjà me compter parmi les fans !

 

Mille mercis au Livre de Poche Jeunesse pour ce titre vraiment excellent qui offre une vision un peu différente des vampires.

partenariat-LA

 

D'autres avis chez Liliebook, Poison, LaureduMiroir, Heclea, Matoline, Galleane, Karline05 et Metyuro.

 

Commandez Vampire City - Tome 1 - Bienvenue en enfer

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantastique
commenter cet article
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 21:17

logo_98274.jpg

 

 

Auteur : Didier van Cauwelaert

Éditeur : Le Livre de Poche (Jeunesse)

Prix : 6,90 €

Résumé :

 

"J'ai 13 ans moins le quart et je suis le seul à pouvoir sauver le monde. Si je veux."

Dans une société sous contrôle total où le jeu règne en maître, un ado se retrouve détenteur d'un secret terrifiant, qui déchaîne contre lui les forces du Mal... et celles du Bien.

Tiraillé entre la femme de ses rêves et un vieux savant parano réincarné dans un ours en peluche, Thomas va découvrir, de pièges en rebondissements, l'exaltant et périlleux destin d'un super-héros à mi-temps.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Il y a un moment, j'avais entendu pas mal de bien de ce Thomas Drimm, et plusieurs fois j'ai eu ce titre en main, intriguée et vraiment tentée par ce résumé étrange.

La sortie de ce livre en format poche était donc une excellente excuse pour enfin m'y mettre et découvrir ce gosse à la destinée ... plutôt originale !

 

Franchement, ce bouquin est quasi indescriptible. Par plusieurs aspects, il m'a étrangement fait penser à Autobiographie de la Mort, mais axé jeunesse.

On y trouve un ton loufoque absolument délectable, un humour d'une intelligence merveilleuse et un personnage principal extrêmement attachant dans sa bizarrerie et dans sa façon de voir et de vivre ce qui l'entoure.

En effet, Thomas est un jeune garçon un peu à part avec une vision des choses unique. Déjà, il est gros dans une société qui ne les accepte pas. Sa mère a un poste important de psychologue au casino qui la stresse énormément, et son père est devenu alcoolique alors que c'est interdit car il n'a pas supporté la pression de son job qui consiste à lire des livres d'Histoire.

... Quoi, vous êtes perdus ?

C'est normal, car en plus d'une histoire superbement construite, l'auteur a créé un univers totalement incroyable et magnifiquement travaillé.

Je ne vais pas tout vous dévoiler, car j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir tous les détails de celui-ci, mais sachez que, en gros, il y a eu une énorme guerre préventive et qu'il n'existe plus qu'un État unique, protégé par une sorte de dôme. Les habitants passent leur vie à jouer à des jeux de hasard et à prier le Dieu de la Chance pour ainsi amasser le plus possible de "points de chance" dans une puce qu'on leur implante à 13 ans. Une fois mort, le capital accumulé dans votre puce est "injecté" dans le dôme protecteur pour le renforcer et le faire perdurer.

Cela vous paraît dingue ?

Attendez, je ne vous ai pas encore parlé du vieux monsieur que le cerf-volant de Thomas a tué, et dont l'esprit s'est retrouvé coincé dans l'ours en peluche du garçon ...

Cet homme-nounours va apprendre à Thomas la terrible vérité que cache ce dôme, et il va lui confier une mission de la plus haute importance : sauver le monde.

Sauf que Thomas, il n'est pas sûr de vouloir le faire. Il préférerait continuer à jouer sur la plage et à rêver de la jolie voisine.

 

Ce livre est un gros coup de coeur, j'ai pris un plaisir gigantesque à le dévorer, à en savoir plus sur cet univers et sur les personnages qui le peuplent, à découvrir de nouveaux éléments de l'intrigue, et à parcourir les dialogues stupéfiants et hilarants présents à chaque page.

Je ne me suis pas ennuyée un seul instant, c'est tout simplement fascinant et jouissif à lire.

Le plus indéniable, c'est que pour un livre fantastique estampillé jeunesse, il n'a rien, mais alors RIEN d'enfantin. L'humour est intelligent et parfois même subtil, il y a de super jeux de mots, un scénario hyper bien imaginé, travaillé et développé, il y a même une touche de drame et d'enquête, avec des méchants très charismatiques et beaucoup de questionnements sur le fin mot de toute cette histoire.

Au fond, on ne sait jamais vraiment quels sont les réels tenants et aboutissants. Qui a raison ? Les méchants sont-ils vraiment ceux que l'on croit ? Et si tout cela cachait quelque chose d'encore plus gros ?

L'écriture est tout simplement brillante, je n'ai pas d'autres mots pour la décrire.

Didier van Cauwelaert nous offre ici une oeuvre qui enchantera les plus jeunes grâce à un héros auquel ils pourront s'identifier et avec qui ils vont rire et vivre de grandes aventures, et les lecteurs plus âgés seront époustouflés par la qualité de la plume et le second degré délicieux de cette histoire.

 

J'ai refermé ce tome avec les yeux ronds, en poussant des exclamations de plaisir, et je trépigne déjà d'impatience à l'idée de lire la suite.

Une véritable perle, un enchantement qui a sa place dans toutes les bibliothèques !

 

Mille mercis à Hachette pour cette découverte merveilleuse qui m'a fait passer un moment en or !

partenariat-LA

 

D'autres avis chez Mélo, Lalou, Praline, Max Hell et Véro.

 

Commandez Thomas Drimm - Tome 1 - La fin du monde tombe un jeudi

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantastique
commenter cet article
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 14:58

403086_289583007838796_818701294_n.jpg

 

 

Auteur : Cate Tiernan

Éditeur : Éditions du Masque (MSK)

Prix : 17 €

Résumé :

 

Sorcières, jumelles, descendantes d'une lignée de femmes aux pouvoirs dévastateurs, Clio et Thais ne sont pas des jeunes filles comme les autres. Elles seules peuvent compléter Balefire, confrérie de sorciers qui ont percé le secret de l'immortalité.

Quand une série de catastrophes s'abat sur elles, Clio et Thais en viennent à douter. Qui aurait intérêt à les supprimer ? N'ont-elles pas plus à perdre qu'à gagner en rejoignant le cercle ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Ça faisait longtemps que j'avais envie de connaître la suite des aventures de Thais et Clio, du coup, dès que j'ai eu ce tome entre les mains, je me suis empressée de le dévorer avec joie !

 

On a ici un livre plus sombre et plus détaillé que le précédent, et il n'y a rien que je n'ai pas aimé, vraiment.

Que ce soit l'évolution des personnages, de plus en plus aboutie grâce aux diverses découvertes qu'ils vont faire.

Les jumelles vont non seulement apprendre à connaître l'une et l'autre, mais chacune va également se redécouvrir au fil de l'histoire. Elles vont vivre pas mal d'évènements qui vont les faire se questionner sur qui elles sont, leur caractère, leurs envies, etc ...

Que ce soit avec les flash-back, encore fort présents dans ce volume. Chacun de ceux-ci est une clé supplémentaire dans notre compréhension du background et des origines des jumelles et des Treize.

On a droit à de très belles scènes pleines d'émotions, qu'elles soient chaudes et agréables ou dures et douloureuses. Ca nous aide beaucoup à comprendre le climat actuel et quels sont les tenants et aboutissants de ce qui se joue sous nos yeux.

Ou encore, que ce soit avec la magie, évidemment omniprésente dans ce roman. J'adore réellement les histoires de magie, je trouve ça fascinant. Cate Tiernan nous livre sa vision, un peu à l'ancienne en plein bayou de Louisiane, et la façon dont elle décrit tout ça est juste parfaite et teinte la magie d'une façon toute particulière, sombre et lumineuse à la fois, mais toujours extrêmement étrange.

 

La principale question de ce tome, c'est qui est Thais ? La magie semble mal réagir en sa présence, elle ne sait toujours pas où se situer dans ce nouvel arbre généalogique et ignore si elle est prête, si elle veut embrasser pleinement cet héritage génétique et culturel.

Ces questionnements et ces réflexions sont écrits avec beaucoup de tact et de clarté, nous permettant beaucoup d'empathie à son égard.

Mais à part elle, pas mal d'autres personnages ont droit à leurs coups de projecteur, et j'ai trouvé ça génial de pouvoir en savoir un peu plus sur certains. On fait également la connaissance d'autres personnes, et vu qui ils/elles sont, j'ai clairement hâte de voir ce que l'avenir leur réserve.

On obtient des réponses à nos questions, qui en soulèvent d'autres. Le mystère s'épaissit au fur et à mesure des découvertes, et j'adore ça !

 

J'ai été emportée avec une facilité déconcertante dans cet univers magique et inquiétant, et j'ai englouti avidement certaines scènes tellement elles étaient haletantes et riches en émotions, tensions et action.

C'est un récit réellement génial, fascinant, coloré et sombre en même temps, où les relations entre les personnages sont aussi importantes et agréables à lire que les énigmes qui les entourent.

Je trépigne d'impatience à l'idée de connaître la suite et le fin mot de toutes ces histoires, je me suis vraiment attachée à elle ainsi qu'à ses protagonistes, et si je fais bien confiance à Cate Tiernan, je pense que tout ça va être épique ...

 

Mille mercis à MSK pour cette lecture absolument géniale !

167393 158310624217059 158310477550407 304906 621801 n

 

Un autre avis chez Mycoton32.

 

Commandez Cercle de cendres

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantastique
commenter cet article
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 20:34

84876805_p.jpg

 

 

Auteurs : Anne Plichota & Cendrine Wolf

Éditeur : XO Éditions

Prix : 16,90 €

Résumé :

 

Et si vos cauchemars prenaient vie ?

Un manoir en Écosse... Susan n'en revient pas. Du haut de ses quatorze ans, elle savoure pour la première fois le confort d'un grand lit moelleux dans une chambre bien à elle. Et cela, grâce aux Hopper qui viennent de l'adopter.

Soudain, ce n'est plus la douceur du drap qu'elle sent sous ses orteils, mais un sol rocailleux et froid. Une brise glacée lui caresse les joues. En ouvrant les yeux, elle distingue une statue qui se découpe dans le brouillard. À ses pieds, les pierres tombales s'étendent à perte de vue. Un cimetière. Elle se trouve en plein milieu d un cimetière. Et des tombes s'échappent lentement une ombre, puis une autre, et une autre encore...

Un rêve. Ce ne peut être qu un rêve.

Mais si ce n'était pas le cas ?

Si la malédiction qui pèse sur Susan depuis sa naissance l'avait finalement rattrapée ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Waw, ça faisait longtemps qu'un livre estampillé jeunesse ne m'avait autant plu !

Sérieusement, tous les ingrédients sont là, c'est dingue, ce bouquin est d'une richesse, je ne sais même pas par quoi commencer !

 

Déjà, dès le début, on sent qu'on est devant un livre très particulier, à l'ambiance unique.

J'avais à peine lu les premières pages que j'avais le coeur serré et que j'étais à deux doigts de pleurer d'émotion. Dans son lit, une petite fille de trois ans voit le feu envahir sa maison. Elle sera la seule à être sauvée, ses parents ayant péris dans l'incendie.

Onze ans plus tard, dans un orphelinat, elle sabote toutes ses expériences dans des familles d'accueil. Pourquoi ? Car ils n'ont pas le bon parfum ...

Quand enfin, un jour, elle le sent pendant un jour de visite à l'orphelinat, elle va tout faire pour se faire adopter par les Hopper, dont la femme, Helen, porte ce parfum. LE parfum.

Alors qu'elle pensait enfin débuter une vie plus ou moins normale, tout va de travers, et l'enfer de Susan ne fait que commencer.

 

J'ai a-do-rer faire la rencontre de Susan, cette toute jeune fille perdue, déstabilisée, dont le seul moyen de défense est de faire les 400 coups. Incomprise, turbulente, se faisant mal pour chasser la douleur de son coeur, j'ai tout de suite eu envie de la prendre sous mon aile. Elle m'a énormément émue, et pour ne rien gâcher, c'est un personnage intelligent, avec beaucoup de cran et de courage et, malgré ses apparences d'animal sauvage, pouvant faire preuve de beaucoup d'empathie.

Rien que pour elle, ce roman vaut le coup d'oeil, c'est une héroïne tellement complète et complexe, et qui pourtant évolue au fil des chapitres, de façon belle, naturelle, parfois douloureuse, aussi.

Il y a énormément de crédibilité dans ce personnage, et dans tous les autres, d'ailleurs.

C'est un autre détail que j'ai très fortement apprécié : le réalisme. Que ce soit dans le comportements des enfants et jeunes adolescents, dans leurs pensées ou leurs dialogues. C'est vraiment agréable à lire quand tout est aussi fluide et crédible, surtout que ce n'est jamais forcément facile à écrire sans tomber dans un extrême ou un autre.

 

En ce qui concerne l'histoire en elle-même ... Pfff, c'est dingue, je ne sais même pas comment vous décrire à quel point c'est par-fait, tout simplement.

Une tonne de mystères, qui flottent tout au long du bouquin, une ambiance sombre et inquiétante parfaitement installée et maîtrisée d'un bout à l'autre, un scénario original qui tient la route et nous tient en haleine jusqu'à la fin, des rebondissements, des scènes pleines d'émotions, des moments plus "normaux et contemporains" qui nous font réfléchir et qui soulèvent de beaux instants de réflexion, de l'humour savamment dosé et réellement drôle (je suis fan de Georgette, au fait) et même des passages effrayants qui font leur petit effet !

Bien que, par certains aspects, j'avais l'impression de légèrement retrouvé un peu la patte de Neil Gaiman, c'est une écriture incroyable et unique, qui allie intelligemment plusieurs genres en jonglant superbement avec le récit fantastique jeunesse, le thriller et le drame adolescent.

Ces auteurs ont un talent incroyable et arrivent avec une facilité déconcertante à faire passer des sentiments et des émotions très fortes dans la plus simple des scènes.

 

Il y a tellement de détails, de scènes ou de dialogues que j'aimerais partager avec vous pour vous prouver à quel point ce livre est génial à tant de niveaux !

Je peux juste vous dire, encore et toujours, que c'est brillant, hyper addictif, fichtrement bien écrit, d'une richesse folle et bourré de personnages attachants, extraordinaires et uniques.

Ce titre DOIT être un succès, c'est pas possible autrement, c'est une aventure tellement fascinante et contenant réellement à toutes les tranches d'âge, je pense sincèrement que tout le monde pourra y trouver son compte, et chacun sera happé et touché à sa façon par la vie de Susan, par ses épreuves, ses joies, ses découvertes, ses pertes, ses mystère et, bien entendu, par l'histoire de ce parfum qui l'obsède.

C'est un gros, gros coup de coeur, une merveille sombre et fascinante, une aventure qui marque le lecteur, une véritable perle d'une qualité indéniable.

 

Mille mercis à XO Éditions pour cette découverte qui rentre direct dans mon top livres !

xo-editions_logo.jpg

 

D'autres avis chez Mycoton32, Karline05, Tiboux et Yumiko.

 


 

 

Le site officiel de Susan Hopper.

 

Commandez Susan Hopper tome 1

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantastique
commenter cet article
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 19:47

73376_551069158249720_50597388_n.jpg

 

 

Auteur : Lisa McMann

Éditeur : La martinière Jeunesse

Prix : 13,90 €

Résumé :

 

Janie peut visiter les rêves des gens. C'est une capteuse de rêves. Grâce à ce pouvoir, qu'elle a longtemps pris pour une malédiction, elle a déjà aidé la police sur une affaire de drogues. cette fois, avec son petit ami Cabel, elle doit enquêter sur des professeurs aux moeurs douteux.

Mais si Janie maîtrise de mieux en mieux son don, elle va découvrir qu'il a sur elle des conséquences terribles et irréversibles, qui risquent de mettre en péril son amour pour Cabel et sa propre vie.

Acceptera-t-elle de mener sa mission jusqu'au bout, au risque de perdre le garçon qu'elle aime ? Est-elle prête à sacrifier ce qu'elle a de plus cher pour rester une capteuse de rêves ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Hmm, personnellement, je trouve que le quatrième de couverture dévoile pas mal d'éléments, et met l'accent sur d'autres qui ne sont pas forcément de la plus haute importance.

Mais bon, rien de bien grave, passons.

 

J'ai trouvé cette suite plus mature que le premier tome, apportant un regard nouveau sur le don de Janie et sa relation avec les personnes qui l'entourent, et abordant un sujet plus grave et plus malsain qu'avant : la pédophilie (certains diront que c'est un grand mot, mais pour moi, un professeur qui couche avec ses élèves mineures est un pédophile).

Cela se ressent pas mal dans l'ambiance générale d'ailleurs, bien plus pesante et angoissante que précédemment.

Je trouve que cela se marie d'ailleurs parfaitement avec l'atmosphère teinté d'onirisme du livre, de son scénario ainsi que de sa narration.

On retrouve cet étrange sentiment de détachement quand on lit cette histoire, avec des paragraphes courts, à la troisième personne, découpés en tranches horaires. Il s'en dégage quelque chose de presque sec et mécanique, une certaine froideur qui peu rebuté aux premiers abords mais qui, au fond, permet une immersion totale dans ce récit original, unique et presque ... j'ai envie de dire planant.

Je trouve qu'il faut un certain cran pour écrire de la sorte, car ce n'est pas évident de faire passer les émotions de façon évidente. Et pourtant, l'auteur arrive quand même à nous offrir des moments d'une grande intensité, aussi bien dans le sentimental, que dans la peur et l'angoisse, mais également la tristesse et la douleur.

Du coup, malgré un ton quasi machinal, je me suis laissée emporter avec une facilité déconcertante et un très grand plaisir.

 

Janie évolue vraiment beaucoup dans ce volume. Elle gagne en maturité, en force (aussi bien physique que mentale, pour mieux résister aux inconvénients de sa capacité) et elle se découvre également une personne nouvelle aux côtés de Cabel et des membres des forces de police.

Elle se sent utile, elle sert enfin à quelque chose de concret alors qu'elle pensait qu'être capteuse de rêves ne lui attirerait toujours qu'ennuis et inimitié.

J'aime comment est construite la relation de ce couple, d'ailleurs. Comment elle nous est présentée, et comment ils la vive au quotidien.

Elle se met en danger, mais pas de façon irraisonnée, irréfléchie et sans courir à l'aveuglette. Comparée à certaines héroïnes de romans, c'est un plus que je me dois de pointer du doigt.

Même si l'enquête en elle-même n'a rien de forcément palpitant puisqu'on sait quasi dès le début qui est le coupable, il est intéressant de voir la montée en puissance de l'adrénaline et du suspens alors que l'équipe met tout en place pour avoir des preuves accablantes pour coincer le prof.

C'est bien dosé et efficace, nous offrant quelques répit avec la relation entre Janie et Cabel, et les découvertes de celle-ci de plus en plus inquiétantes sur son pouvoir.

Celui-ci aussi évolue grandement, et permet des scènes vraiment palpitantes et fascinantes à lire. Je ne peux m'empêcher de trépigner en imaginant ce que l'auteur nous réserve pour la suite !

 

C'est une livre vraiment fascinant, et j'ai trouvé son ambiance absolument délectable. En le refermant, je me sentais un peu Janie, sortant d'un rêve qui ne m'appartenait pas, mais dans lequel j'ai vécu et déambulé.

 

Mille mercis à La Martinière Jeunesse pour ce titre magique et envoûtant.

logo martiniereJfiction (1)

Un autre avis chez Chou:)

 

Commandez Fade

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantastique
commenter cet article
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 16:07

9782226246943g.jpg

 

 

Auteur : Stephen King

Éditeur : Albin Michel

Prix : 25,90 €

Résumé :

 

Jake Epping, professeur d'anglais à Lisbon Falls, n'a pu refuser d'accéder à la requête d'un ami mourant : empêcher l'assassinat de Kennedy. Une fissure dans le temps va l'entraîner dans un fascinant voyage dans le passé, en 1958, l'époque d'Elvis et de JFK, des plymouth Fury et des Everly Brothers, d'un taré solitaire nommé Lee Harvey Oswald et d'une jolie bibliothécaire qui deviendra le grand amour de Jake, un amour qui transgresse toutes les lois du temps.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Rolala, y a pas à dire, la sortie d'un nouveau King est toujours un évènement énorme, du moins pour moi.
Et pourtant, ici je n'étais pas plus emballée que ça par la parution de ce titre. Je n'ai jamais été très attirée par l'histoire, et les évènements politiques me passent généralement par dessus la tête. Du coup, bon, quand j'ai appris que l'intrigue de ce bouquin serait sur un mec qui part dans le passé pour empêcher l'assassinat de Kennedy, je n'ai pas forcément frétillé d'excitation et d'impatience.
La prochaine fois que vous me voyez douter d'un Stephen King, je vous autorise à me gifler. Violemment. Une bonne claque bien sonore.

 

Dès le début, on sent qu'on a devant soit un BON King. On nous présente un personnage attachant mais très humain, avec des défauts, des travers. Une ambiance inquiétante est posée directement, et augmente en intensité au fil des pages, à un rythme d'une fluidité incroyable. Et enfin, les éléments fantastiques arrivent et nous coupent le souffle.
Je ne sais même pas par quoi commencer, tellement j'ai adoré la moindre page, le moindre élément de ce bouquin.
Jake est un narrateur génial, et plus on apprend à le connaître, plus on l'aime. Je trouve que, ce qui fait vraiment la force des personnages dans les livres de Stephen, c'est leur humanité. Peu importe l'univers dans lequel ils évoluent, peu importe leurs actes, leurs paroles, leurs crimes, peu importe que, parfois, ce soient de véritables monstres, ils possèdent tous cette humanité qui les rend proches du lecteur.
C'est également ce facteur qui rend les "méchants" si effrayants, car il y a toujours un moment où l'on peut ne fut-ce que vaguement s'identifier ou reconnaître quelqu'un que l'on connaît.
Dans ce cas-ci, l'auteur nous a dépeint un Oswald effroyablement humain. Jake arrive en 1958, et il a un peu moins de 5 ans pour réussir à monter un plan pour empêcher l'assassinat de Kennedy. Il va donc passer beaucoup de temps à observer et étudier Oswald.
Ces coups d'oeil dans le trou de la serrure de la vie d'Oswald sont tout bonnement fascinants. On apprend à connaître l'homme avant tout, avant l'être dérangé qui a tiré sur le président. C'est écrit de façon fabuleusement réaliste, et nous offre une vision précise d'une version de l'histoire. Tout simplement incroyable.
Mais revenons à Jake. J'ai adoré son réalisme, sa crédibilité. Il lui faut du temps pour accepter l'existence de cette faille temporelle. Il se questionne, pose une tonne de questions sensées à son ami, fait des tests, des erreurs, etc ... Il ne se jette pas simplement dans la gueule du loup en criant YOLO.
Et puis, je ne sais pas, il y a vraiment quelque chose en lui qui m'a touchée. C'est un homme face à une situation absolument incroyable, qui se met un fardeau d'un poids incommensurable sur les épaules, et qu'on va voir se briser petit à petit en essayant de réussir sa mission.
Au long de sa quête, on le verra avancer, tomber, recommencer, découvrir une autre époque, un autre monde, d'autres personnes. Son parcours m'a vraiment émue, jusqu'au bout. Au fond, c'est un homme aussi complexe que cette histoire.

 

Un autre aspect qui m'a totalement époustouflée, c'est que je n'aurais jamais cru autant aimer me promener et passer autant de temps à cette époque.
Stephen King arrive à nous dépeindre cette période d'une façon remarquablement nouvelle, et c'est sans difficulté aucune que je me suis vraiment crue à la fin des années 50, alors qu'au fond, je me suis rendue compte que je ne connaissais presque rien de ces années.
Il a réussit le tour de force de rendre ces années, qui me semblaient bien banales, merveilleuses et presque magiques, c'était comme découvrir un nouveau monde.
Alors, bien entendu, tout n'est pas tout rose, loin de là. Mais, je ne sais pas, il y avait une saveur particulière, même dans les aspects négatifs qu'il dépeignait.
C'est fou de se rendre compte qu'une période si proche de la notre soit si différente. La découvrir via le regard d'adulte moderne de Jake était vraiment une expérience unique grisante et fascinante.

 

Pour terminer, je vais aborder en vitesse un élément qui m'a fait pousser de gros cris de fangirl hystérique et qui m'a presque fait pleurer d'émotion (bon, d'accord, pas presque).
Stephen King nous offre ici de gros clins d'oeil à certaines de ses oeuvres passées. Je ne vais bien entendu pas vous les décrire, mais sachez juste qu'on aborde un autre assassinat politique, qu'on voit pas mal de voitures d'une certaine marque, et que Jake passe tout un temps à Derry où il rencontre des personnages de la plus haute importance ...
Ces sortes de crossover sont merveilleux, insérés avec désinvolture et s'imbriquant dans 22/11/63 avec intelligence et doigté. C'était extraordinaire, et j'y pense encore en souriant comme une idiote.

 

En gros, je vous dirais simplement que ce livre est magique, écrit avec un talent rare, nous faisant vivre une expérience inoubliable. Je le crie haut et fort, Stephen King est un génie. Il n'a pas finit de nous surprendre avec des récits de qualité flirtant constamment entre le rêve et le cauchemar. C'est brillant. BRILLANT. Et malgré que je l'ai déjà terminé depuis quelques jours, je n'arrive pas à m'en remettre et ai encore une bonne partie de mon esprit dedans.
Bon sang, qu'est-ce que c'est incroyablement bon.
Je ne peux que me lever et applaudir. Bravo, et merci pour ces aventures, Monsieur King.

 

D'autres avis chez Bing, Mr. Zombi, Grazou, Well-read-kids, Bouquinovore et Stelphique.

 

Commandez 22/11/63

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantastique
commenter cet article
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 05:45

apocalypsis-omega.jpg

 

 

Auteur : Eli Esseriam

Éditeur : Nouvel Angle / Matagot

Prix : 14,90 €

Résumé :

 

"Un regard échangé suffit à nous faire comprendre que nous avons le même instinct. Chacun de nous semble avoir été programmé pour que notre minuterie interne s'enclenche et nous signale que le compte à rebours a commencé. L'Apocalypse est en marche. La guerre de toutes les guerres couve, juste là, dehors. Ce n'est pour l'instant qu'un murmure, un bruissement lointain mais ce sera bientôt assourdissant. Immense"

 

La fin du monde est proche.

Ils sont quatre jeunes de 17 ans : Alice, Edo, Maximilian et Elias.

Ils sont les Cavaliers de l'Apocalypse.

Ils n'épargneront que 144 000 âmes. En ferez-vous partie ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

"[...] Les coups et les douleurs, ça ne discute pas, n'est-ce pas ?"

 

HobonDieuHobonDieuHobonDieu ...

Le voilà, le cinquième et dernier tome de la série qui m'a bouleversée ces deux dernières années.

Après le comportement de fangirl hystérique de base lors de sa réception, je dois bien avouer que, à l'énorme excitation se mêlait un certain stress.

Après tout, j'avais entre les mains la touche finale à une tornade émotionnelle sans précédant. Après ce tome, finit, plus rien.

Et, il n'y a rien à faire, bien que je me sois promis d'aborder ce volume avec un regard neuf, en tentant au mieux de laisser derrière moi mes impressions passées, en me disant que ça sera ici, en quelque sorte, une histoire totalement différente des quatre précédentes ... j'avais cette inévitable question égoïste du lecteur : et si je n'aimais pas ? Et si cela ne se terminait pas comme "je le voulais" ?

C'est donc assez fébrile que je me suis installée pour me plonger dans Oméga, la réunion des quatre Cavaliers de l'Apocalypse.

Moi qui voulais le savourer, 24h après, il était terminé. Et moi j'étais (et suis encore) une loque.

 

"Il n'existe pas de mot, d'aucune langue conçue par les Hommes, pour expliquer notre lien. Et mon coeur, ce petit organe anatomique fragile et sanguinolent, ne saura jamais contenir la force, la violence même, de ce que je ressens pour lui. L'amour originel. Une sainte passion. Dès lors, mon unique préoccupation est de le protéger, le préserver. Sa vie compte plus que la mienne et, instinctivement, je sens qu'aucun sacrifice ne sera trop grand, trop douloureux ou inenvisageable. Lui d'abord, le Monde peut bien attendre."

 

Nous trouvons Alice enfermée, victime d'une batterie de tests sans fins. Véritable cobaye, son corps est dans un état quasi végétatif. Heureusement, ce n'est pas le cas de son cerveau, de son esprit.

Celui-ci fonctionne mieux que jamais, et grâce à ses dons qui gagnent constamment en puissance, elle a une certitude : les 3 Autres sont en route. Ils viennent la délivrer. À ce moment-là, le monde tel qu'on le connaît ne sera plus.

 

Ce livre, c'est tout simplement une bombe atomique (sans mauvais jeu de mot). Il m'a explosé au visage et au coeur, et m'a laissée entièrement ravagée.

Comme d'habitude, je n'ai pas regardé d'autres chroniques avant ma lecture, mais j'entendais, de loin, des échos pas toujours positifs, assez décevants.

Très honnêtement, en étant totalement franche avec vous : je le trouve parfait.

Les personnages sont parfaits : peu importe son favoris, chacun d'entre eux va avoir son instant de gloire, son gros coup de projecteur. Chacun a droit à un développement supplémentaire, à sa scène épique, à sa réplique culte, à son instant d'émotions.

La narration est parfaite : Non seulement on a les voix des quatre Cavaliers selon la scène qui nous intéresse, mais on a également celle de pas mal de personnages secondaires que l'on avait pu voir dans le passé ! J'ai trouvé ça absolument génial, je ne m'attendais pas du tout à cette mise en avant, et pourtant, une fois que l'on y fait face, c'est comme une évidence, et on voit toutes les pièces de ce gigantesque puzzle cosmique se mettre en place comme par magie. C'est bluffant, impressionnant.

 

"J'étais sûr que de deux choses : j'étais un Cavalier de l'Apocalypse et le type en face de moi, aussi. Ça fait très cucul à dire comme ça, de but en blanc, mais je l'aimais. C'était instinctif et évident. Différent aussi. Je l'aimais plus que ce que je croyais possible. Il était au-delà d'un frère, autre chose qu'un jumeau. Je pouvais dire que je le connaissais par coeur parce qu'on avait le même. De coeur. C'était limpide."

 

L'histoire, tout simplement, est parfaite : j'ai adoré comment est amenée la rencontre des Quatre, comment on les voit faire face les uns aux autres, comment ils appréhendent cette nouvelle dynamique, ces autres qu'ils n'avaient pas rencontrés et qui sont pourtant une partie d'eux-même.

C'est gigantesque, les émotions m'ont submergées plus d'une fois, et je suffoquais presque sous l'intensité de celles-ci.

Il y a un équilibre assez incroyable, tout au long du récit. Une balance dans le chaos. Plus on avance, plus le sentiment d'urgence se fait présent, oppressant. Et à côté, on ressent presque une sérénité de la part des Quatre. C'est inéluctable, ils vont faire ce pour quoi ils sont destinés, et le final approche.

Un mélange de peur et d'angoisse, avec une sorte de paix intérieur, de calme devant la Fin.

Et quelle Fin ! Comme si ça ne suffisait pas à Eli Esseriam de nous surprendre avec les incroyables révélations dont elle a piquetée son récit, il a fallut également qu'elle nous offre une conclusion à mille lieues de ce que j'aurais pu imaginer, bousculant tout, jouant avec les codes et nous proposant quelque chose d'unique et d'époustouflant.

Je peux comprendre la déception des lecteurs, je peux voir ce qui les dérange. Mais vraiment, je persiste : c'était parfait.

Cette fin m'a fait réfléchir, elle est intelligente, brillante, nous propose "autre chose", une vision, une philosophie, des idées, des possibilités, ...

J'ai été enchantée, absolument ravie par cette fin, et, sans trop m'attarder dessus, mon coeur a faillit exploser, à cause de Lui, si précieux ...

Et, bien entendu, la plume est parfaite : on retrouve tout ce qui m'a déjà plu, renversée, dans les tomes précédents, avec peut-être une intensité encore supérieure, si c'est possible.

C'est un maelström d'émotions ahurissant qui surgit de phrases, de simples mots parfois. Je n'aurais jamais cru possible de décrire, de faire vivre des sentiments avec une telle force, une telle vibrance.

Pour ne pas changer, j'ai pris un plaisir incommensurable à relire, encore et encore, certains passages qui m'apparaissaient particulièrement savoureux. Et, bon sang, il y en a plus d'un.

C'est de la magie qu'Eli possède au bout de ses doigts, un talent indéniable qui explose à chaque page.

 

"- Ventre-saint-gris : suis-je le seul à avoir subitement envie d'un gros câlin et d'un milliard de bisous esquimaux ?"

 

Je n'ai pas envie de terminer cette chronique, car cela voudra vraiment dire qu'Apocalypsis, c'est fini.

Et franchement, j'ai le coeur brisé.

J'ai aimé ces livres avec tellement de force et de passion (et d'hystérie, un peu, j'avoue), ça m'a fait un mal de chien de refermer Oméga.

J'avais déjà pleuré à plusieurs reprises durant le roman, et j'y ai été d'une bonne dose de larmes supplémentaires une fois la dernière page tournée.

Je crois que cette série restera réellement gravée dans ma tête et mon coeur, tellement elle m'a fait vivre des sensations puissantes et inoubliables. Oméga est un merveilleux tome pour la clôturer, il rend hommage aux quatre premiers volumes, et va au bout des choses, ne laissant rien au hasard. C'est le plus abouti, le plus travaillé. Tout se regroupe, la lumière éclaire les moindres zones d'ombre, les réponses sont obtenues, les secrets dévoilés.

J'ai particulièrement aimé la toute fin, douce-amer et pourtant quand même pleine de force.

Je ne ressens pas de frustration, comme c'est souvent le cas à la fin de quelque chose, et même si je ne cracherais évidemment pas sur des tomes supplémentaires (ou sous forme de nouvelles ? Oui ? Non ? Bon, j'aurais essayé), je pense réellement que c'est la conclusion que méritait Apocalypsis.

Je suis triste et ai un peu le coeur en miettes, mais je suis également heureuse d'avoir pu passer un dernier moment d'une qualité époustouflante avec Alice, Edo, Max et Elias.

C'était dur, douloureux, d'une puissance parfois difficilement supportable, mais c'était également drôle, tendre, gorgé d'amour et de liens étincelants.

C'est un grand amour que j'éprouve pour chacun d'eux, ces Quatre si particuliers qui m'ont marquée.

Vous allez me manquez, les gars, mais je reviendrais vous voir, plus tard. Promis.

Et Eli, merci. Pour tout. C'est une standing ovation que je t'offre.

 

Mille mercis ne sont pas assez pour dire quel point je suis reconnaissante à Nouvel Angle / Matagot pour avoir sorti ces titres, et de me les avoir fait découvrir.

Logo

 

D'autres avis chez Rose, Heclea, Belledenuit, Galleane, Karline05 et Wilhelmina.

 

Commandez Apocalypsis 5 - Oméga

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantastique
commenter cet article
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 16:43

9782280234146

 

 

Auteur : Julie Kagawa

Éditeur : Harlequin (Darkiss)

Prix : 12,90 €

Résumé :

 

Entre l'Hiver et l'Été, la guerre est imminente.

Désespérée, Meghan - fille fée de l'Été - voit le prince Ash - fils de la reine d'Hiver - s'enfermer dans une indifférence de glace et le croit perdu pour elle. Et pourtant, incapable de l'abandonner à son sort de captive, bravant tous les interdits de la Cour d'Hiver, voilà qu'il la délivre... Une dangereuse transgression qui fait de lui un traître et de Meghan une fugitive aux abois...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

J'ai lu le premier tome il y a un an et demi. Un an et demi !  O_o

Pourquoi j'ai attendu autant de temps, alors que je l'avais réellement adoré ? Aucune idée. Ce deuxième volume est resté sur mes étagères, à prendre désespérément la poussière au fil des mois, jusqu'à ce qu'un jour, sur un coup de tête, je me dise que ça a assez duré, et le prenne pour le dévorer.

En tout cas, malgré le fait qu'il m'a fallut un peu de temps pour me replonger dans l'histoire et en ressentir les émotions et la magie, j'ai quand même été émerveillée par cette suite.

 

Après avoir affronté les armées des Fées de Fer, Meghan doit assumer la partie de son pacte et se rendre en Terre d'Hiver, où elle sera sous les ordres de la Reine Mab.

Elle se dit que, bon, bien que ça ne va pas être vraiment marrant, au moins elle sera aux côtés de Ash, vu que leur relation a quelque peu évolués au fil du temps. Frôler la mort, ça rapproche !

Sauf que, une fois arrivée dans cette partie glacée du monde, Ash change complètement de comportement, devenant aussi froid que ... tout le reste autour d'eux.

Voilà donc Meghan enfermée et seule, dans un Royaume où tout le monde la déteste. Y a mieux comme situation.

Seulement, une cérémonie de la plus haute importance va très mal tourner, et va donner l'occasion à la jeune fille de s'échapper pour faire ses preuves, en compagnie du Prince qui doit assurer sa protection.

C'est reparti pour une balade dans le Tir Na Nog qu'elle n'est pas prête d'oublier ...

 

Raaaaah, j'adooore l'univers qu'a créé Julie Kagawa !!

Ce n'est que magie, émerveillement, créatures incroyables, lois étranges et danger derrière chaque plante.

J'en avais déjà parlé, mais la comparaison avec Alice au Pays des Merveilles, Labyrinth et compagnie est on ne peut plus d'actualité.

C'est ça que j'aime le plus, en fait, dans cette série. Le fait qu'il y ai une variété de créatures, de règles et de lieux absolument époustouflante !

C'est hyper coloré, on se croirait parfois dans un Tim Burton sous acide, on découvre une tonne de personnages tous plus géniaux, délirants et originaux les uns que les autres et, bon sang, je meurs d'envie d'aller un jour y mettre un pied (malgré les embûches absolument partout).

D'ailleurs, quand je parle du très grand nombre de personnages, je précise quand même qu'on s'y retrouve très facilement entre eux. La preuve, je n'ai eu aucun mal à tous les différencier et à retenir qui est qui. Et si vous voyiez l'état de ma mémoire au quotidien, vous sauriez que c'est pas rien, quand je dis ça !

Et, toujours en parlant d'eux, on retrouve bien sûr des visage connus, dans cette suite, mais on fait également la connaissance de bien d'autres ... "gens", également. Et encore une fois, on en a pour tous les goûts, c'est extra.

Il y a une ... dame, en particulier, que j'ai tout simplement adoré, et qui m'a beaucoup fait rire. Meghan se retrouve à devoir faire un séjour forcé chez elle, et je crois bien que c'est le passage du livre que j'ai préféré.

 

Dans l'écriture de l'auteur, il y a tellement de magie, de couleurs, de détails de-ci de-là, que tout se déroule comme dans un film merveilleux.

On visualise le moindre animal, la moindre créatures enchanteresse ou effrayante, le moindre décor magique.

Le seul défaut que je pourrais soulever, c'est le fait que, par moment, on peut avoir l'impression qu'une conversation ou une réaction soit un peu infantile, un peu immature.

Mais au fond, ça ne choque pas tant que ça, et ça rappelle juste le jeune âge de Meghan, le fait qu'elle ne soit pas encore une adulte et qu'elle apprend, pas à pas, à grandir. Au lieu de réellement desservir le bouquin, c'est un aspect qui peu, au contraire, selon comment on le prend, lui ajouter de la crédibilité.

Le tout est de continuer à imaginer, à rêver, à se laisser emporter, et à croire encore un petit peu à la magie.

 

Pour résumer, même si il m'a moins instantanément séduite que le premier tome, j'ai pris énormément de plaisir à lire ce titre et je suis définitivement fan de l'univers absolument époustouflant qu'a créé Julie Kagawa.

 

D'autres avis chez Poison, Liliebook, Karline05, Soleya, Seelie, Nennia, Alily et Ethernya.

 

Commandez Les Royaumes Invisibles, tome 2 : La captive de l'Hiver

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantastique
commenter cet article
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 13:00

9782732449265.jpg

 

 

Auteur : Tessa Gratton

Éditeur : La Martinière Jeunesse

Prix : 16,50 €

Résumé :

 

Will et Mab n'auraient jamais dû se rencontrer. Mais la magie du sang en a décidé autrement ...

Mab a hérité des pouvoirs de sa mère et, pour elle, la magie du sang, qui permet de donner vie aux objets inanimés, n'a aucun secret.

Mais un jour, un sort lui échappe et contamine Will, un jeune et bel inconnu qui devient la proie d'une terrible malédiction.

Dès lors, les deux adolescents sont liés par le destin et les dons de Mab sont mis à rude épreuve.

Devra-t-elle aller jusqu'au sacrifice pour sauver leur amour naissant ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

J'avais été enchantée par Blood Magic, le premier titre de Tessa Gratton mettant en avant la magie du sang. Ce fut donc une joie pour moi de voir arriver la suite si vite !

Enfin, "suite" entre guillemets.

En effet, nous prenons le même décorum de base : la magie du sang et comment elle lie les gens entre eux. Mais nous n'avons pas les mêmes personnages ni les mêmes histoires.

 

Ici nous rencontrons Mab, qui évolue dans la magie du sang depuis sa naissance, grâce à sa mère qui fut une grande sorcière.

À la mort du Diacre (sorcier puissant qui aide tous les autres), elle est choisie pour le remplacer, ce qui est une énorme responsabilité, mais dans laquelle elle se sent à l'aise, naturelle.

Alors qu'elle crée un être de terre et de magie pour "faire parler" des rosiers touchés par une malédiction, elle perd le contrôle de celui-ci qui s'échappe dans la forêt.

Will était près du lac avec ses chiens, ressassant un épisode qui l'avait marqué, quand il vit débouler une étrange créature. Se faisant attaquer par celle-ci, il ne devra sa survie qu'à de bons réflexes et une excellente intuition.

Cet évènement va lier Mab et Will d'une façon unique, mêlant l'horreur et la mort à la beauté et l'amour.

 

Wow ... c'est Tessa Gratton qui a véritablement de la magie au bout des doigts. Celle des mots.

J'ai été emportée dès les premières pages par l'ambiance si particulière de ce titre. Pesante et mystérieuse, on y pénètre à pas feutrés. J'avais l'impression de "lire sur la pointe des pieds", car je ne voulais pas déranger ou bousculer les scènes qui s'épanouissaient devant mes yeux.

Il y a une poésie dans ces phrases, dans les descriptions, aussi bien des personnages et de leurs façons d'être que dans les décors. C'est juste magnifique.

J'adore l'équilibre parfait de ce récit, constamment entre la noirceur et le danger des sombres évènements qui sont tapis en attendant leur heure, et la beauté de la magie, de laquelle peut jaillir la vie et l'amour.

On a ici un superbe mélange entre une romance fantastique bouleversante et vertigineuse, et un thriller paranormal stressant et même effrayant, par moments.

Cela doit être un sacré challenge d'écrire un tel bouquin, et l'auteur s'en est sortie comme une reine, nous livrant un véritable bijou on ne peut plus touchant.

 

Bien sûr, une histoire, même très bonne, n'est rien sans d'excellents personnages.

Ici aussi on est largement servis, et en beauté !

Ce sont donc Mab et Will qui s'occupent alternativement de la narration. j'adore vraiment ce système, qui nous rapproche énormément des protagonistes. On sait ce que l'un pense de l'autre, on connaît toutes leurs émotions et leurs ressentis. Une véritable immersion dans les têtes et les coeurs de l'un et l'autre, j'adore.

Mab est une jeune fille rêveuse, faisant corps avec la magie et la nature. Elle a un côté un peu hippie très séduisant, et on a souvent envie de sourire quand c'est elle qui parle, tellement il y a d'énergie et de joie de vivre qui se dégage d'elle;

Will est un garçon qui ne sait pas trop où aller. Venant d'une famille de militaire et ayant perdu un de ses grands frères il y a un an, il est perdu et se sent assez seul.

La rencontre de ces deux-là va tout secouer pour l'un comme pour l'autre, et indirectement, ils seront chacune une solution pour l'autre.

C'est extrêmement beau, totalement grisant avec toujours cette touche de drame et de dangers. Car la magie peut être réellement nocive quand elle est utilisée à mauvais escient.

D'ailleurs, en ce qui concerne la magie, nous avons un troisième narrateur, s'imposant par moment dans le récit. Il nous racontera le passé de l'ancien Diacre, et nous révélera certains secrets que les lieus gardent enfouis depuis ben longtemps ...

 

J'ai savouré ce livre, la moindre de ses pages étant délicieuse.

Comme je l'ai dis plus haut, j'ai particulièrement aimé l'ambiance, unique et pleine de mystères.

Le rythme du récit est, par ailleurs, assez lent au début. Tout est dans la douceur, la découverte, la volupté, les sensations. Il y a quelque chose de lascif et de sensuel dans la plume de Tessa Gratton.

Passé les trois quart du bouquin, on se rapproche de beaucoup de réponses, et la tension monte d'un cran, le rythme s'accélérant et l'histoire gagne en gravité et en intensité, jusqu'à l'explosion finale. Mais pour qui sera-t-elle fatale ?

 

C'est un roman superbe, aux personnages incroyables et à l'ambiance particulièrement savoureuse.

Je me suis perdue dans ses pages avec délectation, et je rêve déjà de pouvoir lire encore d'autres oeuvres de cette talentueuse auteur.

Foncez ! Et oubliez les vampires ! L'appel du sang n'a jamais été aussi fort que pour la magie.

 

Mille mercis à La Martinière Jeunesse pour cette merveilleuse évasion.

logo martiniereJfiction (1)

Commandez Blood lovers

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantastique
commenter cet article
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 13:42

9782732451589.jpg

 

 

Auteur : Lisa McMann

Éditeur : La Martinière Jeunesse

Prix : 13,90 €

Résumé :

 

De quoi sont faits nos rêves ? Que se passerait-il si quelqu’un pouvait entrer dans ces histoires folles qui agitent nos nuits ?

Depuis qu’elle a cinq ans, Janie Hannagan porte un lourd secret : quand les autres s’endorment près d’elle, elle perd connaissance pour être entraînée dans leurs songes. Témoin de leurs terreurs nocturnes, elle voudrait les aider mais comment faire ?

En se confiant à Cabel, Janie croit trouver l’âme soeur et espère sortir de sa solitude. Mais ses rêves, à lui, se révèlent si troubles et inquiétants… A-t-elle fait le bon choix en choisissant ce garçon-là ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

C'est dingue, à peine j'avais entamé ce livre, que j'en ressortais quelques heures plus tard, un peu hébétée, l'ayant terminé presque sans m'en rendre compte.

J'ai rarement lu un livre aussi vite, mais tout est là pour en faire un titre hyper immersif dont on ne peut qu'engloutir avidement les pages.

 

Janie est unique en son genre. Dès que quelqu'un s'endort près d'elle, la voilà qui s'écroule et se retrouve dans le rêve ou le cauchemar de la personne. N'importe quand. N'importe où.

Très loin d'être une bénédiction, cette capacité empoisonne la vie de la jeune fille, et tout, les moindres gestes de son quotidien, sont calculés en fonction de cette véritable malédiction.

Mais au fil du temps, certaines choses semblent changer, d'abord imperceptiblement. Quelqu'un dans un rêve qui la voit, qui lui parle. Et elle trouve enfin quelqu'un a qui parler, à qui elle avoue tout ce qu'elle vit quand les autres dorment. Avec Cabel, elle est prête à se rapprocher vraiment de quelqu'un.

Mais en tombant dans un rêve du jeune homme, elle se demande si elle a eu raison de tout dire. La joie est très vite remplacée par la peur.

 

Bon, déjà, j'avoue avoir complètement flashé sur la couverture que je trouve réellement superbe. Je tiens d'ailleurs à préciser qu'elle est mille fois plus belle en vrai, car au lieu de ce bleu flashy pas très joli, les ton sont d'un lavande un peu sombre vraiment magnifique.

Ça c'est pour la parenthèse esthétique.

L'histoire maintenant.

Je l'ai trouvée super originale, et merveilleusement maîtrisée. On dirait que les divers évènements sont consignés comme dans un carnet, avec date et heure avant chaque passage. Au début, cela donne un effet de froideur, il y a une sorte de distance entre le récit et le lecteur. On fait donc la connaissance de Janie directement lors d'une de ses "crises", ce qui nous plonge instantanément dans le coeur du problème et donc, de l'intrigue du livre.

Ce que je trouve formidable, c'est que malgré (ou grâce à ?) ce choix de narration, il y a pourtant une force dans les émotions qui est tout simplement bouleversante.

Le fait de suivre Janie avec ces épisodes tous traumatisants à leur manière, et de la voir en souffrir quotidiennement, lutter pour continuer coûte que coûte, un jour après l'autre, ça ne peut qu'émouvoir. En tout cas, ça l'a rendue directement très attachante à mes yeux.

Rajoutez à ça le fait qu'elle vive seule avec une mère alcoolique démissionnaire et apathique, qu'elle vit dans un quartier pauvre et qu'elle subit les railleries des autres élèves, tout ça sans se plaindre, en gardant la tête haute et en serrant les dents, et vous avez une Archessia troublée par l'émotion, complètement sous le charme de ce p'tit bout de femme pleine de courage.

 

Alors que l'on croit seulement assister à un enchaînement de rêves que Janie ne fait que subir, le livre commence à prendre un virage encore plus intéressant et bien plus inquiétant.

Janie se rend compte qu'elle peut peut-être interagir dans les rêves, et pas seulement être victime d'eux.

Une révélation de taille pour la jeune fille, mais aussi sûrement le début d'autres ennuis, de complications. Surtout depuis qu'elle se rapproche de Cabel, garçon de son entourage qui connaît son secret mais qui, lui, en garde encore des tonnes pour lui.

Arrive en même temps le suspens et l'angoisse de ce que tel ou tel rêve pourrait révéler, ou quelles conséquences auraient-ils pour Janie.

Mensonges, secrets, sentiments, peurs, angoisses, solitude et dangers se mélangent dans un véritable tourbillon donnant le vertige.

 

Mais de tout ça, ce qui m'a le plus séduite, c'est véritablement l'ambiance.

Tout le livre paraît cotonneux, brumeux, on y avance à tâtons, sans jamais savoir ce qu'il se passera au paragraphe suivant, mais en mourant d'envie de s'y lancer à corps perdu.

L'onirisme exacerbé du récit est incroyable, et c'est quasi hypnotisée que j'ai goulûment avalé ce livre, un véritable délice que l'on a l'impression de savourer sur un nuage lentement porté par une brise.

C'est une expérience indescriptible et les mots ne suffisent pas pour décrire cette ambiance unique et si particulière. Je ne peux réellement que vous conseiller très chaudement de vous ruer chez votre libraire et de vous le procurer dès sa sortie, le 13 septembre 2012.

 

Mille mercis à La Martinière Jeunesse pour ce livre absolument fascinant qui, bien entendu, m'a fait rêver.

 

logo martiniereJfiction (1)

D'autres avis chez Chou:) et sofiaportos.

 

 

Commandez Wake

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantastique
commenter cet article

C'est Moi Que V'là

  • : Les mots d'Archessia
  • Les mots d'Archessia
  • : Chaque lecture, qu'elle soit livresque, BD-esque, manga-esque ou autres mots avec esque derrière, a droit à un avis avec plein de mes émotions dedans. Avec de vrais morceaux de tripes (miam), de larmes et de fous-rires.
  • Contact

Suivez moi

logo-facebook.jpg

 

http://www.wikio.fr

Fouillez Dans Le Blog

Mes défis

Vous me trouverez là

logo4

http://www.libfly.com/public/images/logo-libflybis.gif

Wikio - Top des blogs - Littérature

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Archessia sur Hellocoton

Mes fournisseurs de rêves

56547434.jpg

monde manga akata

Bayard-Jeunesse1

Editions-Mango.jpg

JC-Lattes

partenariat-LA.jpg

logo martiniereJfiction (1)

milady

167393 158310624217059 158310477550407 304906 621801 n

Logo.jpeg

logo_nathan.jpg

logo-plon.gif

226582 200723769971150 195864473790413 530993 1388427 n

313668_201249833289112_196087323805363_432024_1020967011_n.jpg

174866 112915142131742 6678647 n

Logo-Albin-Michel-Wiz.jpg

 

Trions Tout Ça

 

 

bonial – prospectus et catalogues des magasins à proximité pour moins de co2