Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 20:12

comme-association-3-letoffe-fragile-monde-der-L-ZXBier.jpeg

 

 

 

 

Auteur : Erik L'Homme

Editeur : Gallimard Jeunesse / Rageot Editeur

Prix : 9,90 €

Résumé :

 

Mission de Jasper : faire ami-ami avec Erglug le troll et sauver la vie de l'Agent Ombe.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Voilà notre ami Jasper forcé de prendre une pause dans ses activités avec l'Association.
Bon, ce n'est pas trop grave, il a son groupe de musique qui donne un concert, donc il a de quoi s'occuper.

Mais n'empêche, ça le tenterait bien de revoir Ombe, histoire d'avoir des nouvelles hein, sans plus, par pure courtoisie quoi.

Problème : après un court et très étrange coup de fil avec la jeune fille, il est persuadé qu'elle est en danger. Son sang ne fait qu'un tour, tant pis pour la mise à pied. Ombe, ton chevalier arrive à ton secour !

Bon, sauf qu'en arrivant là où elle était sensée être, il ne trouve qu'un troll sous l'emprise d'un puissant sortilège l'obligeant à attaquer Ombe.

Histoire de gagner les bonnes grâces de cet être monstrueux ... à l'humour particulier, Jasper lui promet de mettre tout en oeuvre pour le délibérer du sort dont il est la victime.

Après tout, ça fera d'une pierre deux coup : se mettre un troll dans la poche (plus facile à dire qu'à faire) et se faire une belle image de héro auprès de Ombe !

Sauf que dans la théorie, tout est toujours plus facile qu'en pratique ...

 

Ca faisait trop longtemps que ce livre était dans ma PAL (avec les tomes 4 et 5, d'ailleurs) et je repoussais sans arrêt sa lecture car je faisais passer avant des lectures "urgentes".Mais là, j'en pouvais plus d'attendre    J'avais adoré les deux premiers tomes, et j'avais vraiment hâte de retrouver Ombe et Jasper.

 

Ici, c'est donc au tour de Jasper d'être sous les feux des projecteurs, avec son humour qui tombe à plat et ses jeux de mots à deux balles.

N'écoutant que son courage (ou plutôt son envie de plaire à Ombe), le voilà qui fonce tête baissée dans les ennuis, et il s'y retrouvera bien sûr jusqu'au cou.

Ici, son plus gros problème s'appelle Erglug, mais nous le connaissons déjà, l'ayant rencontré dans le tome précédant, pendant qu'il essayait de tuer Ombe alors qu'il était sous l'emprise d'un puissant sorcier.

Le troll est toujours contrôlé par la magie, et Jasper le retrouve dans un hangar, coincé là sans pouvoir vivre librement.

Après une conversation des plus étrange, voilà notre jeune mage se baladant aux côtés d'un troll dont il ne sait rien, qui l'emmènera dans son clan le temps que Jasper trouve le moyen d'annuler le sortilège.

Tout va bien.

Ca sera l'occasion pour le jeune homme de découvrir la vraie face des trolls, d'en apprendre beaucoup sur ce peuple et sur ses habitudes, et même de faire des rencontres ... particulières ...

Il va devoir faire preuve de courage et d'imagination, car bien que la vie dans un groupe de trolls soit palpitante, il est loin d'avoir tout vu ! Car le puissant mage noir rôde, et non seulement il n'est pas prêt de se laisser avoir par un gringalet, mais il a également plus d'un tour dans son sac.

 

Digne successeur des deux premiers volumes, celui-ci commence vite et fort.

Après de courtes explications savamment insérées dans le récit pour replanter le décors, l'aventure commence réellement sur les chapeaux de roues.

J'adore le dynamisme de cette série, il se passe toujours pleins de choses, et c'est toujours ... je ne sais pas, éclatant, vivant, vibrant et drôle.

Ca peps, c'est pleins de couleurs et d'énergie. D'ailleurs, pour l'instant, j'ai chaque fois lu ces livres d'une traite, parce qu'une fois dans l'action, je suis partie dans ma lancée et je ne peux que continuer ma lecture jusqu'à la fin.

J'aime également le fait que les livres soient assez courts, ça ajoute au dynamisme de l'écriture, c'est comme un gros condensé, sans pour autant perdre en saveur, en cohésion ou en compréhension.

 

J'aime beaucoup Jasper, je suis sûre qu'il a un grand potentiel de séduction ce p'tit-là ! 

Son côté décalé, son humour débile et sa timidité sociale cachée par une grande assurance sur ses pouvoirs magiques, tout ça fait de lui quelqu'un de très attachant et de vraiment très agréable à suivre dans ses aventures.

Dans ce tome, il évolue et fait des expériences qui vont beaucoup lui apprendre, autant sur un plan privé que "professionnel".

Je suis contente de voir que ce garçon, souvent un peu rabaissé et manquant cruellement de confiance en soi, pourrait peu à peu se relever et faire face avec plus d'affront à plus de choses.

Quelque chose de grand se cache en Jasper, j'en suis persuadée, et je suis vraiment, vraiment impatiente de le découvrir.

 

Commandez A comme Association, Tome 3 : L'étoffe fragile du monde

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article
Repost0
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 17:24

88f1dd3716d47cb75e61381901e671ed00addb02.jpg

 

 

 

Auteur : Mary Temple

Editeur : Fleurus Editions (Mango)

Prix : 13,50 €

Résumé :

 

La belle et la bête , ça vous dit quelque chose ? Moi, c'est Belle, et disons que mon histoire ressemble un peu à ce vieux conte de fées. Sauf qu'on est bien à New York, au XXIème siècle, et que tout ce qui s'est passé m'est vraiment arrivé. Vous me prenez pour une folle ? Lisez donc mon blog, vous ne serez pas déçus du voyage...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Belle est la fille d'un riche Golden-Boy de New York et vit la vie de palace avec ses deux soeurs serial clubbeuses.

Seulement voilà, les boites et le shopping, ce n'est pas vraiment son truc à elle. Elle préfère utiliser la carte de crédit de papa pour passer des heures entières dans les librairies et bibliothèques de la ville.

Elle se sent fortement à l'écart par rapport aux autres adolescents de son âge, et à 16 ans, elle se sent déjà pas mal blasée et a déjà un regard très critique sur les gens qui l'entourent.

Elle décide d'ouvrir un blog, où elle pourra y raconter ses journées, et partager ses idées, ses pensées, avec d'autres internautes.

C'est ainsi qu'elle va raconter une soirée où, pour une fois, elle accompagne ses soeurs. cette soirée va tout changer, pour elle, son entourage, et peut-être même, le monde tel qu'on le connaît.

 

Je suis énormément fan du conte de la Belle et la Bête. Je pleure à chaque fois en regardant le Walt Disney, j'ai des étoiles dans les yeux en regardant le film de Jean Cocteau et j'aime beaucoup découvrir de nouvelles adaptations.

Il était donc évident que je me rue sur ce nouveau détournement.

Le concept me semblait bien sympa, et le fait de transposer ce conte dans notre monde moderne ouvrait la porte à une myriade de possibilité.

Tout ça, c'était dans la théorie.

 

En vrai, je suis tombée sur une Belle qui m'a fait grincer des dents tout du long, une histoire abracadabrante et un style parfois un peu lourd et indigeste.

Mon plus gros choc ayant été pour Belle, quand même.

Haaaa, ma très chère Belle, qu'ont-ils fait de toi ?  T_T

Nous sommes ici face à une Belle pimbêche au possible, étalant sa culture avec un plaisir manifeste, limite hautaine, se sentant supérieure aux autres parce qu'elle aime lire (vous imaginez, on serait mal barrés nous tous ! ), et malgré sa certitude de valoir mieux que les autres jeunes l'entourant, elle flirte quand même dangereusement avec la superficialité.

Autant vous le dire tout de suite, à aucun moment du livre je n'ai réussis à m'attacher à elle, ou même à éprouver le moindre sentiment positif à son égard. Ça casse un peu l'image de ma Belle chère à mon coeur, mais bon, je suppose que certains lecteurs adoreront justement ce décalage !

 

En ce qui concerne le scénario, j'ai été assez dubitative à son sujet.

Donc, oui, il y a Belle, il y a également la Bête, mais la ressemblance avec le conte s'arrête là.

Disons qu'ici [Attention spoiler] certaines personnes se retrouvent comme "possédées" par des personnages de conte de fées, et vont devoir combattre les forces du mal que cette magie a libéré à notre époque [fin du spoiler].

L'idée de base peut être pas mal du tout, et bien utilisée, ça aurait pu donner un récit vraiment géant, plein de magie, de rebondissements et de scènes épiques !

Le problème est que la mayonnaise ne prend pas vraiment, et que le tout a un arrière-goût d'inachevé. Ça va trop vite, c'est un peu trop brouillon.

On passe presque sans transition au début où on ne sait rien et où on ne fait que spéculer, à toutes les révélations d'un coup, et où les scènes s'enchaînent à un rythme rapide mais légèrement saccadé.

Bon, autant pour la subtilité.

 

Mais je vous rassure, tout n'est pas à jeter dans ce livre, malgré que ce que pourrait laisser supposer le début de cette chronique 

Déjà, j'ai beaucoup aimé ce système de blog, où les commentaires des différents internautes ont également la part belle et un grand rôle à jouer dans l'histoire.

En fait, je me suis bien plus attachée à certains d'entre eux qu'à Belle.

Les dialogues entre eux sont vraiment sympas et prêtent souvent à sourire, et c'est chouette de voir leur importance grandir au fil des billets postés.

Ils apportent une réelle dynamique à l'histoire.

Autre point positif, pour moi (qui, à lui seul, ne me fait pas regretter d'avoir lu ce livre), c'est la "Bête".

Véritable oasis au milieu du désert, il apporte cette touche de romantisme baroque à l'ouvrage, qui me fait fondre à chaque fois.

Moi, cette bestialité profonde mélangée à tant de classe et d'amour à donner, je suis incapable d'y résister.

Et heureusement, le personnage ici est juste parfait dans ce rôle-là.

Bien sûr, j'aurais aimé qu'on en parle bien plus souvent, qu'il soit plus régulièrement sur le devant de la scène, et que les scènes romantiques fleurissent à chaque page, mais ça c'est uniquement à cause de mon obsession 

 

Bon, pas évident de résumer en quelques mots ce livre. Disons que, pour moi qui avais de grandes attentes, j'ai été déçue par Belle et par le côté un peu brouillon de l'histoire. Mais des personnages attachants et de bonnes idées de scénario rehaussent le niveau et offrent des scènes sympas et originales.

 

Merci aux Éditions Fleurus pour cette découverte que vous pourrez retrouver chez votre libraire ce 19 août !

 

Editions Mango

 

Découvrez d'autres avis chez Karline05, LaureduMiroir et chez Harmony.

 

Commandez Le blog de la belle

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 20:40

le-dernier-jour-de-ma-vie.jpg

 

 

Auteur : Lauren Oliver

Editeur : Hachette Jeunesse (Black Moon)

Prix : 18 €

Résumé :

 

Samantha Kingston a tout pour elle : la petit copain le plus craquant du monde, trois meilleures amies géniales et une cote de popularité illimitée.

Ce vendredi de février aurait donc dû être un jour parfait dans une vie parfaite.

Pourtant ce vendredi de février est le dernier pour Sam.

Ou le premier ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Sam fait partie des filles les plus populaires du lycée, grâce à Lindsay, Reine de l'école, qui un jour l'a prise sous son aile.

Leur quotidien n'est fait que de rigolade, de drague, de ragots, de piques aux ringards, de fêtes, de beuveries et de shopping.

Une vraie jeunesse dorée, dont la plupart des filles de cet âge-là rêve.

Mais une soirée ne se passe pas exactement comme prévu, et sur le chemin du retour, le pire arrive : la voiture fait une embardée, et Sam meurt.

Au moment où elle ouvre les yeux, elle se retrouve le même matin, celui du 14 février. Croyant d'abord à un cauchemar ou à une énorme impression de déjà-vu, Sam va bien devoir se rendre à l'évidence.

Elle revit la journée de sa mort. La dernière. Encore, et encore, et encore ...

Faire la même chose ? Tout changer ? Quelles options s'ouvrent à elle ? Comment arrêter cette boucle du temps, si cela est possible ?

Sam n'a que ces 24h pour espérer faire une différence.

 

Ca faisait longtemps que j'avais envie de lire ce livre, je n'en avais entendu que du bien, et comme j'avais adoré Delirium, de la même auteur, je me disais que ça ne pouvait qu'être bon.

Je ne me suis pas trompée, car ce fut une lecture pleine d'émotions, qui m'a prise aux tripes autant qu'au coeur.

Pourtant, dès le début, ce n'est pas comme si on n'éprouvait que de l'amour pour Sam.

 

[Attention, cette chronique va contenir des gros mots, éloignez les jeunes enfants de l'écran maintenant]


Sam est une pétasse, elle fait partie des filles populaires et en joue à fond. C'est un vrai cliché sur pattes, elle ne vit que pour faire comme ses trois amies toutes aussi populaires, elle ne pense qu'aux garçons et aux fringues, elle est dégoûtée de certaines personnes juste parce qu'elle sont différentes, elle se fout de la gueule des "ringards" de l'école, et pleins d'autres joyeusetés.

On ne peut pas dire que j'avais envie de l'avoir dans mon cercle d'amis ...

Et pourtant, on sent qu'il y a un petit quelque chose, qu'il y a moyen de gratter la couche de vernis.

Quand elle se rendra compte que sa journée du 14 février va recommencer encore et encore, elle va commencer à changer, un petit peu, tout doucement.

Parce qu'après tout : à quoi bon ?

Pourquoi faire attention à son style quand de toute façon, on est morte, et demain sera comme aujourd'hui, à l'infini. Pourquoi calculer les calories ? Pourquoi se retenir de draguer ce prof canon ? Pourquoi tout faire pour garder cette réputation ?

Sam va passer par plusieurs stades, au fil de ces journées répétées, et je peux vous assurer que certaines ont été incroyablement intenses.

Autant il y en a eu des funs, assez sympas, où elle se lâche complètement, autant il y en a eu également où elle a fait des choix horribles, justement car ils ne prêtaient plus à conséquences.

Ca ne sera qu'après bien des débacles qu'elle se décidera à chercher ce qu'il faut qu'elle change pour que cette journée cesse enfin.

 

Cette histoire aborde des sujets importants, et souvent très durs. Elle nous apprend que chacun de nos actes, chacune de nos paroles, a des conséquences, que ce soit sur notre vie ou celle des autres.

Qui peut savoir à quel point cette insulte va toucher cette personne ? Ou alors ce coup de main que l'on n'apporte pas, car on n'a tout simplement pas le temps ou l'envie ?

Au fil de ces jours répétés, elle va expérimenter, et observer, goûter aux retombées de ses actes et de ses paroles. Elle apprendra à comprendre ce qui est important, où se trouvent les valeurs qui lui sont chères, que veut-elle vraiment dans la vie, pour elle, et pas seulement pour les autres, pour ce qu'ils voudraient qu'elle soit.

Une véritable évolution que l'on suivra pas à pas, aussi bien dans les réussites que dans les échecs, et cette évolution a un prix, elle est douloureuse, laborieuse, elle se fait dans le sang, la sueur et les larmes.

C'est vraiment fascinant de voir les chemins qu'elle prend, ceux auxquels elle tient, ceux qu'elle veut tenter, etc ...

Niveau amour, nous ne sommes pas en reste non plus, et je dois avouer que j'ai souvent hésiter sur le choix qu'allait faire son coeur.

J'ai adoré voir le développement de ses sentiments, que ce soit les grosses déceptions qu'elle vit (bien faire pour sa tronche, au début), les expériences traumatisantes qu'elle peut avoir (elle l'a cherché ... mais ça reste une scène glauque et dure) ou encore l'émerveillement de certaines découvertes (mon petit coeur a fait d'énormes bonds).

 

En tout cas, ce qui est indéniable quand on lit ce livre, c'est que Lauren Oliver a un véritable don pour écrire sur les adolescents.

Je me suis retrouvée dans certaines discussions, dans certaines pensées, dans certains actes ou même certains rêves. Dans bien des scènes, je me suis revue à 16-17 ans (pas spécialement la popularité, car ce n'était pas le cas , mais plus dans ce qui pouvait me passer par la tête).

Elle décrit avec beaucoup de précision les tracas, les espoirs et les comportements que l'on peut avoir à cet âge-là. Elle va jusqu'à retranscrire certaines blagues avec énormément de réalisme, et les dialogues, franchement, je pouvais les entendre, réellement.

Ce n'est pas comme certains romans YA où les adolescents y vont à coup de "mince" ou de "zut" quand quelque chose leur arrive.

Non, ici, ça les fait chier quand quelque chose ne va pas, et elles y vont de leur "putain" et autre "merde" comme si c'était des points de ponctuation (bon, d'accord, je me suis complètement retrouvée là-dedans ).

Rien que pour ça, pour cette exactitude et ce réalisme, ce roman doit être lu. Ca contribue à l'immersion totale dans l'histoire.

 

Le dernier jour de ma vie est un roman coup de coeur et coup de poing, qui m'a procuré de grands sourires, mais également quelques crampes au ventre, et même quelques larmes.

Un livre dur, qui peut choquer par moment, mais qui émerveillera par les valeurs mises en avant, par la beauté des mots et de l'évolution de Sam, et par son histoire d'amour qui vous donne de véritables papillons dans le ventre.

Un bouquin sublime qui veut mettre en avant les choses importantes dans une vie, qui nous montre comment le quotidien peut être merveilleux, si on s'en donne les moyens.

Merci, Lauren Oliver, pour cet intense moment de bonheur 

 

Un énorme merci également à Hachette Jeunesse et à la toujours adorable Cécile, de m'avoir permis de vivre une aussi belle lecture.

 

Pour lire un extrait, cliquez ici.

 

partenariat-LA

 

D'autres avis chez Mallou, Galleane, Radicale, Tiboux ou encore chez Liyah.


Commandez Le dernier jour de ma vie

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article
Repost0
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 12:37

9782745952868-couverture_tailleZoom.jpg

 

 

Auteur : John Stephens

Editeur : Milan

Prix : 14,90 €

Résumé :

 

Par une froide nuit de Noël, trois enfants sont chassés de chez eux par des forces maléfiques. Dix ans plus tard, Kate, Michael et Emma sont envoyés dans un mystérieux orphelinat où les attend un atlas enchanté. S’ils veulent sauver leur famille, les enfants devront d’abord sauver le monde…

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Kate, Michael et Emma son frères et soeurs, et ont toujours vécus dans des orphelinats. Kate n'a que de très vagues souvenirs de cette nuit de Noël où elle vit leurs parents pour la dernière fois. Enfants et parents ont été emportés en catastrophe au couvert de la nuit, pour au final être séparés l'un de l'autre.

Après plusieurs années (et presque autant d'orphelinats), les voilà envoyés dans un vieux manoir où ils se retrouvent seuls avec trois étranges personnes.

Le plus mystérieux étant le Docteur Stanislas Prym, vieil homme cachant pas mal de secrets, et apparemment, magicien !

Quand les enfants tomberont sur un étrange livre les faisant voyager dans le passé, ils découvriront un monde peuplé de magie et de dangers, et plus ils voyageront dans l'espace et le temps, plus ils en apprendront sur leurs parents et leurs origines.

 

Je suis bien contente d'avoir eu l'occasion de lire ce livre !

J'avoue que je m'attendais un peu à quelque chose de déjà vu, un mélange de Narnia, Orphelins Baudelaire, Boussole d'or, tout ça quoi.

Alors, bien sûr que l'on peut voir un air de déjà-vu dans la forme, mais le fond est quand même bien savoureux !

Le défaut que je pourrais soulever de prime abord, c'est que le début est assez brouillon.

Ca part un peu dans tout les sens, ça va très vite, et on a presque du mal à suivre et à comprendre où l'auteur veut en venir.

A part ça, franchement, c'est que du bonheur, car une fois l'histoire lancée, on reste scotché au livre et je trouvais le moindre prétexte dans la journée pour en lire quelques pages.

 

Déjà, il est assez facile de s'attacher aux enfants.

Kate est très touchante dans le rôle de la grande soeur protectrice, on sent qu'elle prend son rôle très à coeur, mais que ça lui pèse énormément. Bien qu'elle aime plus que tout son frère et sa soeur, elle aimerait pouvoir vivre comme une enfant, et ne pas avoir cette énorme responsabilité.

Michael est l'érudit de la fratrie, notant dans son carnet tout ce qui l'intéresse et vouant un culte sans limites au mythe des nains.

Emma m'a beaucoup fait rire, c'est la bagareuse du groupe ! Bien que petite, elle n'hésite pas à user de ses poings dès qu'elle doit se faire entendre, ou pour défendre ceux à qui elle tient. C'est également elle qui m'a le plus émue.

Concernant les personnes qui les entourent, on peut dire qu'ils sont tous hauts en couleurs !

Je ne vais pas m'attarder sur chacun d'entre eux, histoire que vous ayez quand même des surprises   Je vais juste dire que mes favoris sont sans conteste Gabriel, qui m'é énormément touchée (et dont le charisme ne m'a pas laissé insensible, huhu) et Mlle Salix, super drôle, malgré son petit rôle dans le récit. Je suis sûre que les jeunes lecteurs vont l'adorer  ^^

 

Pour ce qui est de l'histoire, comme je l'ai dit, à part des débuts un peu cafouillants, le reste est très digeste et même assez addictif.

Une fois que l'on est bien entré dans le livre, il est difficile de le déposer sans en connaître le fin mot (et encore ! Car ce n'est que le premier tome d'une trilogie).

Le développement est assez classique en soi et on retrouvera certains "clichés" propres à ce style de roman.

Mais le style de l'auteur apporte un grand plus, osant offrir des facettes plus noires au lecteur, n'hésitant pas à faire souffrir ses personnages, par exemple.

L'écriture est loin d'être enfantine, et il va au bout de la pensée des trois enfants, montrant leurs faiblesses, leurs espoirs et leurs envies à nu.

De quoi se rapprocher encore plus d'eux, et même de s'identifier par moments, les sentiments étant décris de façon très réaliste.

 

La magie a ici une place très importante, et la manière dont elle est traitée est intelligente, presque réaliste, en fait.

Petit plus pour ceux qui sont durs de comprenure (comme moi ) les explications sur les divers évènements et le fonctionnement de la magie sont clairement données et très bien intégrées dans la narration, sans casser le rythme.

Ce qui est définitivement positif, vu qu'avec les voyages dans le temps et l'espace, il est facile de s'y perdre, parfois.

Les amateurs de mondes magiques risquent d'être séduits par les magiciens, créatures et autres monstres peuplant ces pages. En tout cas, ce fut le cas pour moi.

 

Une jolie surprise qui m'a enchantée et qui m'a fait voyager ! Rendez-vous le 11 mai chez votre libraire pour vous procurer votre exemplaire.

 

Pour plus d'infos, vous pouvez vous rendre sur le site officiel de L'Atlas d'émeraude (en cliquant ici) ou sur sa page Facebook officielle (en cliquant ici).

 

Un grand merci aux Editions Milan, et en particulier à la charmant Cécilia !

 

Tiens tiens, mais ça me fait mon premier livre pour mon challenge Magie et Sorcellerie !  \o/
Logogeneral2



Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 17:51

http://www.renaud-bray.com/ImagesEditeurs/PG/1110/1110449-gf.jpg

 

 

Auteur : Tony DiTerlizzi

Editeur : Pocket Jeunesse

Prix : 11,95 €

Résumé :

 

Tout le monde sait bien que les dragons crachent des flammes, enlèvent les princesse et sont très méchants. C'est aussi ce que croyait Kenny jusqu'à ce qu'il rencontre Grahame : un vrai dragon. Mais lui, il adore les couchers de soleil et la poésie ! Depuis les deux amis sont inséparables. Le problème : seul kenny connaît la vérité à propos de Grahame. Et bientôt, la chasse au dragon est lancée...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Kenny est un petit lapin un peu solitaire, timide, très curieux et amoureux des livres.

Il adore les légendes et surtout les histoires de dragon.

Qu'elle n'est pas sa surprise quand il découvre qu'un véritable dragon a élu domicile près de chez lui !

Il prend son courage à deux mains pour aller aborder cette créature incroyable dont il n'avait entendu parler que dans son bestiaire adoré.

Ce qu'il trouvera dans la grotte près des moutons de son père, ça ne sera pas un monstre effrayant, mais un nouvel ami qui prendra une grande place dans son coeur.

Malheureusement, tout le monde ne connait pas le dragon comme Kenny le connait, et rapidement, la rumeur se répendra q'un horrible être dangereux se terre dans la vallée.

La guerre est déclarée, et les villageois se préparent au combat.

 

Ce livre est tout bonnement a-do-ra-ble.

Déjà, l'ouvrage en lui-même est vraiment superbe, il me fait presque penser à un mini grimoire, je suis sûre que les enfants adoreront l'avoir dans leur bibliothèque.

Ensuite, l'intérieur est parsemé de sublimes illustrations de l'auteur, qui est, il faut le rappeler, l'illustrateur des Chroniques de Spiderwick.

Tantôt drôles, tantôt touchantes, elles apportent véritablement un plus au livre.

 

L'histoire est une très jolie ôde à l'amitié, qui peut passer au-delà des différences.

Le récit apprend qu'il ne faut pas toujours se fier des apparences, que sous des dehors parfois effrayants, peuvent se cacher d'incroyables qualités de coeur.

C'est un livre amusant, tendre et touchant, et beaucoup de lecteurs pourront se retrouver en Kenny, et nous envieront sa force et son courage, malgré son jeune âge.

J'ai beaucoup souris en le lisant, et je suis sûre que ça sera le cas de beaucoup d'autres personnes.

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 18:36

1010-cm-demons.jpg

 

 

Auteur : Royce Buckingham

Editeur : Castelmore

Prix : 12,90 €

Résumé :

 

Nat est devenu gardien de démons... depuis que son mentor a disparu, il y a un mois. Mais ce n´est pas si dur, après tout. La plupart des démons sont pénibles mais inoffensifs. Enfin, sauf la Bête enfermée dans la cave. Et puis Nat a des instructions claires. Par exemple : pas de fille quand on est gardien. Sauf que... un soir Nat oublie ses bonnes résolutions... et tout part en vrille : la maison est cambriolée et la Bête s´échappe...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Nat était apprenti Gardien de Démons, jusqu'à ce que son Maître meurt. Maintenant, il doit gérer toute une maisonnée remplie de démons, et ce n'est pas une partie de plaisir !

Ce sont des êtres farceurs, né du chaos, ils adorent vivre en son sein et en sont même générateur.

Je ne vous dit pas l'ambiance dans la maison ...

Le pauvre Nat ne sait plus où donner de la tête avec toute cette ménagerie.

Et encore, si il n'y avait que les démons mineurs, il pourrait plus ou moins y arriver. Mais dans la cave, un énorme monstre attend son heure pour sortir et dévorer un maximum d'enfants. Il salive tout les jours un peu plus en pensant au festin qu'il fera une fois qu'il arrivera à s'échapper.

L'occasion se présentera peut-être bientôt pour lui, surtout que le trop jeune gardien a l'esprit ailleur, ses pensées un peu trop tournées vers une jeune fille et vers des rêves d'adolescence normale.

La Bête colossale du sous-sol n'est pas le seul être dont Nat va devoir se méfier. Un étrange homme squelettique arrive en ville, et est bien décidé à prendre la place du jeune homme en tant que Gardien de Démons ...

 

Ce livre est une bouffée d'air frais revitalisante !

C'est drôle et léger, mais également stressant et prenant.

On s'attache très vite à Nat, jeune homme se retrouvant tout seuls avec énormément de devoirs et de très grosses responsabilités. On a envie de le prendre sous notre aile et de le rassurer.

Malgré ces difficultés, il ne manque pas d'humour et de recul par rapport à sa situation.

Il est accompagné de trois petits démons qui ne manqueront pas de vous faire sourire, j'ai apprécié en particulier Pernicieux, quelques fois légèrement agaçant, mais au final tellement amusant.

 

J'ai aimé que le récit contienne pas mal d'éléments mélangés, comme l'humour, la magie, l'horreur même parfois, et le suspens. L'auteur n'hésite pas à faire usage du sang et du meurtre, ce qui pourrait surprendre, vu le ton clairement enfantin du livre.

Mais au final, ça se fond parfaitement avec l'histoire et c'est agréable, ajoutant une touche de maturité au style.

En tout cas, il plaira indéniablement aux enfants, mon petit frère veut déjà me le piquer  , et il saura trouver son public chez un lectorat plus agé, grâce à sa dérision et à ses personnages.

Pour ceux qui connaissent, ça m'a vaguement fait penser à une histoire de L'Epouvanteur, en plus drôle et moderne.

Pour résumer, c'est une lecture fluide et agréable, ça passe tout seul, ça ne prend pas la tête, c'est amusant et un peu angoissant. Un livre très sympathique.

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 18:38

1096520-gf.jpg

 

 

Auteur : Janet Lee Carey

Editeur : Pocket Jeunesse

Prix : 13,50 €

Résumé :

 

En l'an 1130, la reine Gweneth de l'île de Wilde tombe enceinte après avoir avalé un oeuf de dragon. La princesse Rosalind naît bientôt, dotée d'une griffe à la place de l'annulaire. Bien décidée à cacher cette marque du démon, la reine oblige sa fille à porter des gants et fait assassiner quiconque a découvert son secret.
Mais un dragon qui terrorise les habitants de l'île enlève Rosalind... Prisonnière, la jeune fille va devoir affronter avec courage la créature, son destin et le regard de ceux qui la voient comme une sorcière.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Rosalind est une jeune princesse adorée par ses parents et le peuple de l'île où elle vit.

Elle a toutes les qualités d'une adorable jeune fille, si ce n'est qu'elle vit avec la peur et la honte au ventre.

Ces sentiments, c'est sa mère qui les a implentés en elle.

Rosalind est née avec une griffe de dragon à la place de l'annulaire gauche.

Sa mère, la Reine, est la seule personnage à connaître ce secret, et elle le traite comme une immonde malédiction.

La princesse se sent sale, anormale, monstrueuse, et c'est sous une quasi constante paranoïa qu'elle passe ses journées, toujours en train de vérifier que ses gants dorés sont bien en place, que rien ne montre la présence de cette ignoble griffe.

 

Tout va être bouleversé quand l'île se fera attaquer par un dragon.

Rosalind se trouvera sur son chemin, et l'imposante bête va sentir sur la jeune fille l'odeur de sa race.

Ce qu'elle va lui révéler sera presque de trop pour Rosalind, et elle aura besoin de l'aide de son pire ennemi pour s'en sortir, le dragon lui-même.

 

La Griffe du Dragon est un très beau livre jeunesse abordant beaucoup de thèmes importants. Les apparences et l'acceptation de soi, de ce que l'on est, par exemple.

Rosalind est vraiment très touchante, j'avais envie de la serrer dans mes bras plus d'une fois pendant ma lecture !

Quant à sa mère, j'avais plutôt envie de la giffler par moments ... même si, au final, elle croit faire tout ça uniquement pour le bien de sa fille.

Ce n'est vraiment pas facile de savoir qui blâmer, et si on doit vraiment blâmer quelqu'un, en fait.

Pas mal de personnes pourraient se retrouver en Rosalind ou en sa maman, car leurs actes et leurs sentiments sont décrits de façon très réaliste, très humaine, tout simplement.

L'auteur soulève des questions intéressantes et très importantes, qui aideront l'enfant à réfléchir un peu sur ses actes, sur ceux des autres, sur comment lui et son entourage le perçoit.

Ce sont des points assez importants que pour les mettre en avant, je trouve.

 

En tout cas, c'est une histoire très plaisante, à la lecture très agréable. Ce livre peut convenir à tout âge, il saura conquérir le coeur des petits comme des plus grands.

Une belle découverte toute en nuances.

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 18:16

si-jamais.jpg

 

Auteur : Meg Rosoff

Editeur : Hachette Jeunesse (Black Moon)

Prix : 16€

Résumé :

 

C’est en sauvant de justesse la vie de son petit frère, bien déterminé à essayer de voler en se jetant du balcon, que David Case, 15 ans, réalise à quel point la vie est fragile. Persuadé que la mort le guette à chaque coin de rue, David décide de tout changer : il devient Justin. Mais quand le destin vous poursuit, il ne suffit pas de se transformer en quelqu’un d’autre pour lui échapper...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Ce livre est assez étrange, au final je ne sais pas trop dans quelle catégorie il pourrait être classé.

On pourrait croire qu'au début, c'est l'histoire d'un adolescent tombant dans la paranoïa.

David/Justin est tellement persuadé que le destin, la mort est après lui, qu'il essaie par tout les moyens de semer cette mort.

Sa solution ? Devenir quelqu'un d'autre.

Changer de vêtements, de nom, d'attitude, pour ainsi espérer que la mort se trompe de garçon quand elle sera après lui.

Persuadé d'être plus malin que la mort elle-même, c'est justement en agissant comme ça qu'il attirera l'attention de la faucheuse ...

 

Ce récit est un peu comme le parcours initiatique de ce jeune homme qui, à défaut de déjouer le destin, entreprend de se chercher lui-même, à travers certains évènements et autres rencontres, comme cette jeune photographe, excentrique et plus agée que lui.

 

On retrouve bien la plume de Meg Rosoff, qui nous emporte dans les pensées de l'adolescence perturbée et pleine de questions. Son écriture est franche et elle ne cherche pas à dissimuler les choses, ou à les effacer par du joli acidulé.

David/Justin se perdra complètement dans sa fuite, et de la paranoïa à la folie, il n'y a parfois qu'un pas.

 

Malgré tout, l'auteur a du mal à garder notre intérêt intact jusqu'à la fin, et il y a beaucoup de passages à vides tels que l'on a envie de sauter des pages pour voir ce qu'il y a ensuite. C'est dommage car le fond du roman est vraiment intéressant et très prenant, on suit le parcours de ce jeune homme en se demandant où cela va le mener.

 

Je ne vais pas trop en dire, car ce livre recèle quand même quelques surprises, mais je peux vous dire qu'une touche mi-fantastique, mi-philosophique fait son apparition, ce qui est très déstabilisant et nous intrigue encore plus !

 

Pas un coup de coeur, pas un mauvais livre. Je sors de cette lecture mitigée, mais pas mécontente de l'avoir faite, au final.

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 22:10

9782266182706.jpg

 

 

Auteur : Suzanne Collins
Editeur : Pocket Jeunesse
Prix : 17,90€
Résumé :

ATTENTION SPOILERS


Après le succès des derniers Hunger Games, le peuple de Panem est impatient de retrouver Katniss et Peeta pour la Tournée de la victoire. Mais pour Katniss, il s'agit surtout d'une tournée de la dernière chance. Celle qui a osé défier le Capitole est devenue le symbole d'une rébellion qui pourrait bien embraser Panem. Si elle échoue à ramener le calme dans les districts, le président Snow n'hésitera pas à noyer dans le sang le feu de la révolte. À l'aube des Jeux de l'Expiation, le piège du Capitole se referme sur Katniss...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Après avoir refermé le premier tome complètement essoufflée, j'entame (enfin !) avec beaucoup d'impatience le deuxième.
Le début est plus calme, on découvre Katniss et Peeta qui vivent dans le quartier des vainqueurs, leur famille n'étant plus dans le besoin, ne souffrant plus de la faim.
Ce n'est bien sûr pas pour autant qu'elle oublie son passé, et c'est presque quotidiennement qu'elle retourne à la Plaque ou dans les bois, revoir ces gens qui la connaissent depuis qu'elle est petite. Et surtout, revoir Gale ...

Mais bien sûr, rien n'est jamais rose à Panem, et Snow lui-même vient la trouver chez elle pour lui dire que, depuis qu'elle a sorti les baies dans les derniers instants du Hunger Games, elle est devenu un symbole dans les districts. Celui de la rébellion, celui de la force contre le Capitole. Celui du Geai Moqueur.
Elle a le choix : ou elle ne fait rien et continue à être ce symbole, prenant le risque que de nombreuses manifestations éclatent? ce qui conduirait le Capitole à éliminer toute sa famille et les gens qu'elle aime.
Ou elle prouve au monde que ces baies n'étaient pas un acte de rébellion mais bel et bien un acte d'amour. Pour cela, elle va devoir donner le change et faire croire plus que jamais à l'amour qui les unis, elle et Peeta.

Comme si ça ne suffisait pas, cette année c'est l'Expiation. Tout les 25 ans, les Hunger Games font une partie spéciale. Cette fois-ci ce sont les 75 ans des jeux de la faim, et ils promettent d'atteindre des sommets de cruauté ...

J'attendais avec beaucoup d'impatience de pouvoir me plonger dans ce deuxième tome, et maintenant que c'est fait ... Je veux le troisième !!
RIEN ne m'a déçue dans ce livre, il est la digne continuité du premier, et on retrouve tout les ingrédients qui en ont fait le succès : suspens, amitié, trahison, violence, doutes, complots gouvernementaux ...
Suzanne Collins arrive à tenir la route et même à redresser le niveau par moment !
Ici, j'ai trouvé qu'elle avait rajouté une pointe de romance rafraîchissante et vraiment bienvenue dans le récit, pour pouvoir nous accorder quelques minutes de répit dans ces heures sombres et sanglantes.

C'est excellemment bien écrit, le suspens est à couper le souffle jusqu'à la dernière page. Non ! Jusqu'au dernier mot ! Le Capitole et son gouvernement est un peuple que l'on adore détester et qui arrive encore à nous surprendre par son machiavélisme pur.

Ce livre est une véritable bombe, et ceux qui ne l'ont pas encore lu se doivent vraiment de le faire !
Il surpasse à lui seul bon nombre de films d'aventure, que ce soit dans la qualité de l'histoire, la palette des émotions ou le travail apporté aux personnages.
Je ne le dirais jamais assez : lisez-le !

 



Partager cet article
Repost0
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 12:10

2902420145 1

 

 

Auteur : Cornélia Funke
Editeur : Gallimard Jeunesse
Prix : 15€
Résumé :

Derrière le miroir, se trouve un univers fantastique fascinant... et dangereux. Depuis des années, Jacob Reckless sillonne ce royaume secret à la recherche de trésors.
Jusqu'au jour où Will, son jeune frère adoré, le suit de l'autre côté.
Victime d'un maléfice, le jeune homme se transforme peu à peu en monstre, brisant ainsi le coeur de celle qu'il aime. A moins que Jacob ne parvienne à le sauver ...


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Dans les histoires qui commence par Il était une fois, nous somme sûrs de trouver de la magie, des sorcières, des créatures fantastiques, de la trahison, des princes et des princesses, de l'espoir, des aventures et de l'amour.
"Reckless" commence par cette phrase de contes de fées.

Jacob, 12 ans, est inconsolable depuis la disparition de son père. Il ne peut l'accepter, et c'est régulièrement que, la nuit, il pénètre dans cette pièce interdite qu'est son ancien bureau. Sa mère ne voulant plus que personne n'y rentre.
Cette nuit, tout sera différent. Jacob trouve un bout de papier avec une drôle d'énigme le poussant à s'intéresser au miroir que contient la pièce. Miroir qu'il traverse pour découvrir un monde incroyable, peuplé de monstres et de légendes.

A partir de là, Il fera très régulièrement des voyages dans le monde du miroir, voyages qui dureront de plus en plus longtemps avec les années, prétextant des voyages d'affaires ou des vacances.
Mais un jour, son jeune frère Will découvre le mystère du miroir et rejoint son frère de l'autre côté.
Une seule visite aura suffit à Will pour subir un atroce sort et voir sa peau se transformer en pierre.
Mais dans cet univers, chaque maléfice peut être défait. Encore faut-il connaître les bonnes personnes, trouver les solutions et ne pas avoir peur du danger ...

Vous l'aurez donc deviné, nous sommes devant une sorte de conte de fées, en plus cruel et plus sombre, la tristesse touchant les personnages dès le début, et ne les laissant en paix que très rarement.
La quête des frères Reckless sera bien entendu semée d'embuches, mais elle risquera aussi de les éloigner, se forçant à découvrir chez l'un et l'autre des côtés qu'ils ignoraient.

Le monde créé par Cornélia est un mélange de beaucoup de choses que l'on a déjà pu voir ou lire, mais tourné d'une telle façon, raconté avec un tel ton que ça le rend unique.
On a des morceaux de contes de notre enfance, mélangés avec de l'Héroïc Fantasy par exemple.
Le récit est également parcouru de sublimes illustrations de l'auteure, qui rajoute à l'ambiance magique du livre et qui nous aide à nous imprégner encore plus de son contenu.

Le seul point négatif que je pourrais soulever, c'est qu'elle nous présente beaucoup de personnages très vite, elle les survolent à peine, donc il est facile de s'embrouiller avec les différents noms, caractères et physiques.

A part ça, c'est de l'évasion et du rêve pur. J'ai été étonnée de voir que le livre était teinté de tristesse du début à la fin, mais ça confère une certaine saveur vraiment agréable, une douce mélancolie qui nous suit encore après avoir tourné la dernière page.

Vivement le deuxième tome!

"Reckless" sera dans votre librairie, en sortie mondiale, le 16 septembre 2010.
Merci à toute l'équipe de Gallimard Jeunesse de m'avoir permis de le lire si tôt! ^^

Ce livre a également son site officiel français avec une très jolie bande-annonce que vous pouvez trouver par ici.

Partager cet article
Repost0

C'est Moi Que V'là

  • : Les mots d'Archessia
  • : Chaque lecture, qu'elle soit livresque, BD-esque, manga-esque ou autres mots avec esque derrière, a droit à un avis avec plein de mes émotions dedans. Avec de vrais morceaux de tripes (miam), de larmes et de fous-rires.
  • Contact

Suivez moi

logo-facebook.jpg

 

http://www.wikio.fr

Fouillez Dans Le Blog

Mes défis

Vous me trouverez là

logo4
http://www.libfly.com/public/images/logo-libflybis.gif

Wikio - Top des blogs - Littérature

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Archessia sur Hellocoton

Mes fournisseurs de rêves

56547434.jpg

monde manga akata

Bayard-Jeunesse1

Editions-Mango.jpg

JC-Lattes

partenariat-LA.jpg

logo martiniereJfiction (1)

milady

167393 158310624217059 158310477550407 304906 621801 n

Logo.jpeg

logo_nathan.jpg

logo-plon.gif

226582 200723769971150 195864473790413 530993 1388427 n

313668_201249833289112_196087323805363_432024_1020967011_n.jpg

174866 112915142131742 6678647 n

Logo-Albin-Michel-Wiz.jpg

 

Trions Tout Ça

 

 

bonial – prospectus et catalogues des magasins à proximité pour moins de co2