Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 03:04

Skeleton-Creek.jpg

 

 

Auteur : Patrick Carman

Editeur : Bayard Jeunesse

Prix : 13,90 €

Résumé :

 

Il se passe des choses étranges à Skeleton Creek. Des choses terrifiantes.
Avec Sarah, ma meilleure amie, j’ai tenté de percer un sinistre secret. J’ai failli en
mourir. À présent, je suis coincé chez moi, une jambe dans le plâtre. Je ne peux plus
faire confiance à personne. C’est à peine si j’ose croire à ce que j’ai vu et entendu.
Depuis que nos parents nous ont interdit de communiquer, Sarah et moi, je suis désespérément seul. Je m’efforce de mettre cette effrayante histoire par écrit pendant que Sarah, armée de sa caméra, poursuit notre enquête. À chacune de ses découvertes, elle m’envoie un mot de passe qui me permet de visionner la vidéo en cachette.
Ainsi, ensemble, nous continuons à traquer le mystère, prêts à tout pour exhumer la vérité.
Mais, nous le savons, rien n’est plus dangereux que de vouloir déterrer les fantômes du passé. Surtout dans une ville comme Skeleton Creek.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Skeleton Creek, c'est toute une aventure que j'ai vécue !

Elle a commencé avec l'arrivée dans ma boite mail d'un message d'une certaine Sarah Finsher, me complimentant sur mon blog, disant que nous avions des points communs, et que donc elle aimerait me faire part d'un problème qu'elle vit en ce moment.

Elle m'envoyait le lien d'une vidéo très étrange qui, je dois bien l'avouer, m'avait mise un peu mal à l'aise.

Son meilleur ami et elle avaient commencer à découvrir des choses étranges dans leur village.

Des secrets qui remontaient à la surface, des mystères entourant cette petite ville et ses habitants, et surtout, la découverte d'une sorte de fantôme dans un batiment abandonné.

Etant rentrée dans le jeu, j'ai répondu à Sarah, qui s'est empressée de me renvoyer un mail en me demandant mon adresse postale.

En effet, tout le monde semble être contre les deux amis, et leurs parents se sont mis en tête de les séparer, ils ne peuvent plus se contacter.

Quelques jours après qu'elle m'ai envoyée une étrange lettre, j'ai reçu un livre, le journal de Ryan.

Le jeune homme a consigné dedans tout ce qu'il s'est passé, depuis le début, et comment leur enquête a évolué.

Lui, c'est l'écrivain, il faut qu'il note absolument tout.

Sarah, c'est la cinéaste, elle film tout ce qu'elle peut dès qu'elle en a l'occasion.

D'ailleurs, la seule façon qu'ils ont trouvés pour communiquer, c'est un site internet qu'a créé Sarah, sur lequel elle poste des vidéos pour parler à Ryan, et lui montrer ce qu'elle a filmé de son côté.

Grâce à des mots de passe, nous avons également accès à ces vidéos, et nous avançons dans l'enquête en même temps qu'eux deux, nous faisant submerger petit par l'horreur cachée par Skeleton Creek ...

 

Plusieurs choses m'ont beaucoup plues dans ce livre.

Déjà, la façon dont plusieurs autres bloggeurs et moi-même avons été prévenus de son existence. J'ai trouvé ça très original, et c'était une excellente façon d'attiser notre curiosité et de nous mettre déjà un pied dans l'ambiance de l'histoire.

Le journal de Ryan en lui-même est superbe. On dirait un véritable carnet, dans un bel écrin, manuscrit et contenant dessins et photocopies d'emails.

L'interactivité est bien pensée et extrêmement bien réalisée !

C'est un véritable travail de pro, Sarah et Ryan étant très crédibles, et les vidéos étant très réalistes.

Bon, j'avoue ... j'ai vraiment flippé !!

Rien qu'à la deuxième vidéo, je faisais un bon énorme en me retenant de crier (pour une fan de film d'horreur, je ne suis pas vraiment fière ...).

Si je devais parler d'un défaut (qui n'en est pas vraiment un dans l'absolu, c'est plutôt personnel), c'est que j'ai l'habitude de lire le soir, dans mon lit.

Chose impossible avec ce livre, vu qu'il faut être à côté de son ordinateur, pour être prêt à taper les mots de passe et ainsi visionner les vidéos de Sarah.

Mais bon, c'est vraiment parce que je chipotte là.

En dehors de ça, j'ai trouvé le concept amusant et vraiment très addictif.

Le style de l'auteur ne casse pas des briques, ça reste un langage assez simple, très facilement accessible aux plus jeunes, mais la façon dont tout est raconté fait de cet ouvrage un de ceux que l'on ne peut absolument pas lacher avant de l'avoir terminé.

 

Nous avons ici un fantastique mélange entre le cinéma et la littérature, entre le plaisir que nous apporte la lecture, combiné à celui d'un bon film.

Voilà qui risque de réconcilier les amoureux des films avec les histoires sur papier !

Un grand bravo pour cette initiative originale qui fonctionne à merveille.

Et un grand merci à Bayard pour m'avoir donné l'occasion de vivre cette aventure.

Skeleton Creek : Psychose, sera disponible chez votre libraire le 10 mars.

Repost 0
Published by Archessia - dans Thriller
commenter cet article
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 14:53

chuchoteur.jpg

 

 

Auteur : Donato Carrisi

Editeur : Calmann-Levy

Prix : 21,90 €

Résumé :

 

Cinq petites filles ont disparu. 
Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière. 
Au fond de chacune, un petit bras, le gauche.

Depuis qu’ils enquêtent sur les rapts des fillettes, le criminologue Goran Gavila et son équipe d’agents spéciaux ont l’impression d’être manipulés. Chaque découverte macabre, chaque indice les mènent à des assassins différents. La découverte d’un sixième bras, dans la clairière, appartenant à une victime inconnue, les convainc d’appeler en renfort Mila Vasquez, experte dans les affaires d’enlèvement. Dans le huis clos d’un appartement spartiate converti en QG, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à laquelle nul ne veut croire : tous les meurtres sont liés, le vrai coupable est ailleurs.

Quand on tue des enfants, Dieu se tait, et le diable murmure…

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Comme beaucoup, j'ai pas mal entendu parler de ce livre pendant l'année 2010, comme étant LE thriller de l'année.

Piquée par la curiosité et avide de me retrouver devant un bon gros thriller (chose qui ne m'arrive plus trop souvent ces derniers mois, vous avez pu le remarquer), me voilà avec mon exemplaire sous le bras.

Alors, bon thriller, oui, effectivement.

Crier au génie ? Hmm, non, peut-être pas.

 

Mila est une jeune femme qui travaille avec la police sur les cas d'enlèvements. Elle a à son actif un nombre impressionant d'affaires classées et de personnes retrouvées.

Elle est du genre à foncer dans le tas, surtout quand le temps presse et que la vie d'un enfant est en jeu, mais elle ne peut pas faire autrement, bien que ce genre d'agissement lui ai déjà porté préjudice par le passé.

Elle intègre une équipe enquêtant sur un tueur qui enlève des fillettes pour les tuer. La seule trace de ses crimes sont plusieurs bras gauche que l'on a retrouvé enterrés.

Peu à peu, les corps vont apparaître dans différents endroits qui n'ont à prioris rien en commun, mais qui, chacun à leur façon, dénonce les mauvais actes d'une personne tout près.

La chasse au meurtrier va se transformer en vraie mine d'informations, mais également de mystères, de plus en plus nombreux et épais.

Mila et les autres inspecteurs vont devoir mettre le paquet, surtout que l'homme qu'ils cherchent a l'air d'avoir constamment un coup d'avance sur eux ...

 

Dans ce livre, j'ai trouvé que le personnage phare n'était pas le tueur, mais plutôt Mila.

C'est elle qui est mise en avant, tandis que l'on ne sait absolument rien du détraqué qu'elle pourchasse.

On apprend beaucoup d'éléments sur la jeune femme, qui cache une très grande faiblesse, ou plutôt, une grande détresse, n'arrivant pas à gérer certaines situations sainement, elle fait appel à certains paliatifs parfois brutaux.

Cet aspect d'elle me l'a rendue plus proche, moins mécanique dans ses actes, beaucoup plus humaine, tout simplement.

Les 9/10e de l'ouvrage sont une succession d'intrigues, de découvertes, de questions, bref, d'avancement dans l'enquête. Enfin, pas spécialement ... l'enquête principale n'avance pas à proprement parler, mais elle déterre de nombreux squelettes et met à jour pas mal d'atrocités.

C'est très bien écrit, bien ficelé, bien agencé, bien pensé, bref, c'est un thriller intelligent rédigé avec talent.

Mais de là à être un best-seller, j'ai envie de dire : bof.

Honnêtement, il n'y avait rien que je n'avais jamais lu.

Je ne dis pas que c'était du remâché, mais je n'ai pas été vraiment surprise.

Sauf à la fin, je l'ai trouvé vraiment géniale. Je ne m'y serais pas attendue et l'ambiance se plombe d'un coup à cause de plusieurs révélations très dures.

En fait, les personnages qui m'ont le plus impressionnés sont Mila (je l'ai déjà dit) et Goran.

Ce mec ... waw, qui aurait cru ça !

Je ne dis rien de plus, mais ceux qui l'ont lu doivent comprendre mon étonnement.

Je n'aurais jamais cru que l'auteur aille aussi loin avec un personne comme Goran qui, avec Mila, est l'autre personne qui est fortement mise en avant.

 

Un détail qui m'a fait rire aussi, (j'en ai parlé à ma meilleure amie hier, on s'en fout, mais je le dis quand même ) c'est que la fin m'a fait penser au jeu Professeur Layton !

Vous voyez, quand vous ne voyez RIEN venir de tout le jeu, mais qu'à la fin Layton nous explique tout de A à Z que en fait, c'était ça, ça, ça et ça, et que il le savait mais qu'il attendait le bon moment pour le dire ?

Ben voilà, ça m'a fait un peu tiquer en lisant la fin, et j'avoue avoir doucement rigolé en imaginant Mila en Layton  ^^

 

 

Mais bref, ce n'est pas avec ce livre que je crierais au chef-d'oeuvre, mais je l'ai lu avec plaisir et je le conseillerais quand même.

Repost 0
Published by Archessia - dans Thriller
commenter cet article
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 19:58

9782280212090.jpg

 

 

Auteur : Brenda Novak
Editeur : Harlequin (collection Mira)
Prix : 12,50€
Résumé :

Madeline, rédactrice en chef du journal de Stillwater, n'avait que 16 ans lorsque son père, le respectable Révérend Barker, a mystérieusement disparu de la petite ville. Vingt ans ont passé depuis, et tout le monde, y compris sa belle-mère et son demi-frère, lui conseille d'oublier ces douloureux souvenirs. Mais un hasard vient bouleverser leur existence et raviver le drame : la voiture de Barker est retrouvée au fond d'une carrière abandonnée. Contre l'avis de tous, Madeline engage Hunter Solozano, un détective privé, pour l'aider à remonter cette piste.
Mais de sulfureux indices sont retrouvés dans la voiture de Barker, qui laissent Madeline perplexe. Et sa propre famille, au lieu de lui venir en aide, se mure dans le silence et cherche à la détourner de son enquête. Comme si tous étaient complices d'un passé trouble, soigneusement caché à Madeline ces vingt dernières années. Comme si le démon qui s'était emparé de la ville vingt ans plus tôt était sur le point refaire surface...


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

J'avoue avoir été très sceptique au début de cette lecture. Madeline, un énorme cliché ambulant, avait des réactions qui m'énervaient royalement.
Pour vous faire une idée du personnage : timide, prude (elle est restée vierge très tard), toujours en train de pleurer, très théâtrale, mais tellement belle et si intelligente.
Un peu énervant, n'est ce pas?
Les 50 premières pages ont été à la limite du calvaire, énormément de descriptions, on nous présentait pleins de personnages en même temps, et Madeline, tout ce qu'elle faisait, était de ressasser encore et toujours les mêmes phrases, les mêmes pensées.
Une fois ces 50 pages passées, je dois dire que j'ai été agréablement surprise.

Le résumé étant assez conséquent, je ne crois pas que cela soit utile que je m'étende encore dessus.
En fait, Noire Révélation est le troisième livre d'un triptyque dont les deux précédents sont Noir Secret et Noirs Soupçons.
Bien qu'apportant, je suppose, un plus pour débuter ce livre, ces deux autres tomes ne sont pas nécessaire à la compréhension de celui-ci.
En effet, l'auteur arrive à nous expliquer et nous résumer certains éléments passés, si pas subtilement, au moins efficacement. Ce qui fait qu'à aucun moment je n'ai été perdue ou déboussolée pendant la lecture.

Le scénario est pas mal ficelé, bien que les éléments nous arrivent en tête gros comme des maisons alors que la jolie petite tête de Madeline est encore vide de tout soupçons, là où Brenda Novak m'a bluffée, c'est dans l'horreur même de certains éléments, qui dépasse de loin ce que j'aurais pu imaginer.
J'avais parfois du mal à me dire que c'était une femme qui avait écrit ce bouquin, tellement certaines scènes sont crues et abominablement perverses.
Attention aux âmes sensibles, certains passages sont à vous retourner l'estomac. Pas spécialement qu'ils soient "gores", mais surtout pour le malsain qu'ils dégagent.

J'ai d'ailleurs été franchement étonnée de trouver autant de douleurs, de cruauté et de brutalité dans ce livre.
Moi qui m'attendait à une affaire gentillette qui n'aurait servie qu'à faire tomber les deux protagonistes dans les bras l'un de l'autre, je m'étais bien trompée !

Même si le suspens à proprement parler n'est pas vraiment présent à 100%, l'ambiance en elle-même suffit pour nous plonger sans peine dans cette sordide histoire, et, franchement, le peu de romance que l'on y trouve est vraiment bienvenue, apportant un peu de chaleur et de répit au récit froid et intense.
La passion qui enflamme presque instantanément Madeline et Hunter prête un peu à ricaner, au début.
De nouveau, certaines situations et répliques sont assez clichées.
Mais franchement, l'évolution de cette aventure et ce jeu du "je t'attire / je te repousse" ne manquait pas d'intérêt et, au final, était très agréable à lire.

En fait, ce livre est une vraie surprise, je ne me serais pas attendue à apprécier autant.
Un énorme merci donc aux éditions Harlequin, et à Babelio, pour cette très chouette lecture que je peux conseiller sans rougir !

Repost 0
Published by Archessia - dans Thriller
commenter cet article
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 20:55

9782266201711.jpg

 

 

Auteur : Maxime Chattam
Editeur : Pocket
Prix : 3,90€
Résumé :

Tueries en série dans des établissements scolaires...

Harlem Est. 18 novembre. 8h28.
Ils sont tous là, dans le hall de l'entrée du lycée. Plus que quelques minutes avant le début des cours. Parmi les élèves, un adolescent prépare son arme. Le carnage peut commencer...
Quand l'inspecteur Lamar Gallineo arrive sur les lieux, c'est pour découvrir le cadavre du tueur qui a retourné son arme contre lui. L'affaire dépasse rapidement le fait divers : de nouvelles tueries ont lieu dans d'autres établissements.
Lamar doit à tout prix enrayer cette macabre épidémie. Mais les apparences sont trompeuses. Toujours.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Cela faisait longtemps que je n'avais plus eu le plaisir de me plonger dans un Chattam. Voilà cette erreur réparée avec le très court mais excellent "Carnages".
Plus une novella qu'un roman à proprement parler (96 pages), il n'en faut tout de même pas plus à l'auteur pour nous entrainer dans ce thriller haletant. qui va à 100 à l'heure!

Une série de massacres ont lieu dans différentes écoles de Harlem.
Toujours le même schéma. Un jeune homme arrive armé le matin, vide plusieurs chargeurs au hasard et part se cacher pour pouvoir se suicider.
L'inspecteur Lamar se retrouvant chargé de l'enquête se trouve complètement démuni. Jusqu'à ce qu'il commence à se poser de sérieuses questions sur les apparences de cette affaires ...

L'avantage de cette courte histoire, c'est que l'on rentre directement au beau milieu de l'action et que le rythme effréné ne diminue pas un seul instant.
Les questions sont très vite posées et nous voilà au coeur de cette enquête macabre et incompréhensible dès les premières pages.
Le dénouement n'arrivera que vers la toute fin du roman, nous laissant estomaqués et faisant voler en éclat nos convictions.

Comme le disais un vieux jingle pour des bonbons : "Petit mais costeaud!", ne vous laisser pas abuser par le peu de pages de ce récit, et laisser vous entrainer par un thriller de Maxime Chattam aussi efficace et percurtant que ses autres oeuvres. Un pur condensé de bonheur.

Repost 0
Published by Archessia - dans Thriller
commenter cet article
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 09:56

http://3a.img.v4.skyrock.net/3a3/archessia/pics/2837284982_1.jpg

 

Auteur : Bernard Lenteric
Editeur : Le Livre de Poche
Prix : 5,50€
Résumé :

Sélectionné parmi les meilleurs romans par toute la presse, La Nuit des enfants rois se déroule à toute allure, comme un merveilleux film, d'où l'on sort ébloui.
Cela se passe, une nuit, dans Central Park, à New York : sept adolescents sont sauvagement agressés, battus, certains violés. Mais ces sept-là ne sont pas comme les autres : ce sont des enfants-génies. De l'horreur, ils vont tirer contre le monde une haine froide, mathématique, éternelle. Avec leur intelligence, ils volent, ils accumulent les crimes parfaits. Car ces sept-là ne sont pas sept : ils sont un. Ils sont un seul esprit, une seule volonté. Celui qui l'a compris, Jimbo Farrar, lutte contre eux de toutes ses forces. A moins qu'il ne soit de leur côté...
Alors, s'ils étaient huit, le monde serait à eux et ce serait la nuit, la longue nuit, La Nuit des enfants rois.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Un livre assez atypique qui va m'être difficile de résumer correctement   ^^
Pendant tout le long, il y a une ambiance assez étrange.
Ce qui m'a séduite dès le début, c'est l'humeur, vraiment omniprésent et très bien maîtrisé.
Les dialogues entre Jimbo et son ordinateur Fozzy sont juste excellents, on se demande presque qui est le robot!
Ensuite, on voit apparaître cette pointe d'angoisse, qui, premièrement, arrive à se mélanger parfaitement avec l'humour.
Mais plus les pages défilent, plus ce récit devient sombre, assez dérangeant, certains éléments commencent à nous mettre mal à l'aise.

Le personnage de Jimbo est assez difficile à cerner.
On nous le présente comme un génie de l'informatique. Non, pas un génie. LE génie.
Loins de se reculer de la société, on le voit épanoui, amoureux, avec une bonne situation et des amis fidèles.
Sa personnalité nous apparaîtra plus complexe à mesure que la lecture avance et avec l'arrivée de cette fameuse "bande des sept".
Sept enfants encore au-delà de l'appellation "surdoués", vont débarquer dans la vie de Jimbo, jusqu'à en faire entièrement partie, prenant toute la place de son esprit, ses préoccupations, son être tout entier.

Que se passerait-il si ces sept prodiges s'unissaient pour faire de mauvaises actions?
Jusqu'où iront-ils? A quel point Jimbo va t'il s'impliquer avec ces enfants dont il partage bien plus qu'un intellect incroyable?

Je vous laisse plonger dans cette histoire pour le découvrir

Repost 0
Published by Archessia - dans Thriller
commenter cet article
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 09:24

http://3a.img.v4.skyrock.net/3a3/archessia/pics/2810739024_1.jpg

 

Auteur : Suzanne Collins
Editeur : Pocket Jeunesse
Prix : 17,90€
Résumé :

Peeta et Katniss sont tirés au sort pour participer aux Hunger Games. La règle est simple : 24 candidats pour un seul survivant, le tout sous le feu des caméras...

Dans un futur sombre, sur les ruines des États-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur.
Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l'arène : survivre, à tout prix.
Quand sa petite soeur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n'hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. À seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature..


~~~~~~~~~~~~~

Waw, énorme coup de coeur à l'horizon!
Beaucoup de personnes le compare à Battle Royal, et c'est vrai qu'il y a pas mal de points de similitude.
Je rajouterais également Marche ou crève, de Stephen King, pour la comparaison.

C'est vrai que, au niveau de la base, on pourrait se dire que c'est "la même chose", mais je trouve que ça s'arrête là.
Au fur et à mesure que le récit évolue, on rentre vraiment dans un tout autre univers.

Les personnages sont attachants dès les premières pages, c'est impossible de ne rien ressentir en lisant ce que Katniss traverse.
On rentre dans son esprit et on se dit que, oui, on penserait sûrement de cette façon aussi si on était dans la même situation.
Notre estomac se tord au fil des épreuves, la tension monte, les yeux piquent (mais non, c'est juste de la poussière voyons!  ) et la gorge se serre.

Le style d'écriture joue énormément dans l'addiction que l'on éprouve pendant la lecture.
Il est très imagé, très visuel.
Plusieurs fois je me suis fait la réflection de regarder un film.
Les descriptions sont précises, pas tirées en longueur.
En fait, rien n'est superflus!

Au final, Hunger Games nous entraine dans une aventure humaine dure et froide, où les sentiments n'ont pas vraiment leur place, où le suspense est poussé aux limites de l'insoutenable.

Je pourrais en parler encore longtemps et ne pas avoir l'impression d'avoir su dire tout le bien que j'en pense, donc je vous conseille plutôt de vous ruer au plus vite chez votre libraire pour vous procurer cette vraie perle de la littérature jeunesse qui n'a pas fini de faire parler d'elle!

Repost 0
Published by Archessia - dans Thriller
commenter cet article

C'est Moi Que V'là

  • : Les mots d'Archessia
  • Les mots d'Archessia
  • : Chaque lecture, qu'elle soit livresque, BD-esque, manga-esque ou autres mots avec esque derrière, a droit à un avis avec plein de mes émotions dedans. Avec de vrais morceaux de tripes (miam), de larmes et de fous-rires.
  • Contact

Suivez moi

logo-facebook.jpg

 

http://www.wikio.fr

Fouillez Dans Le Blog

Mes défis

Vous me trouverez là

logo4

http://www.libfly.com/public/images/logo-libflybis.gif

Wikio - Top des blogs - Littérature

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Archessia sur Hellocoton

Mes fournisseurs de rêves

56547434.jpg

monde manga akata

Bayard-Jeunesse1

Editions-Mango.jpg

JC-Lattes

partenariat-LA.jpg

logo martiniereJfiction (1)

milady

167393 158310624217059 158310477550407 304906 621801 n

Logo.jpeg

logo_nathan.jpg

logo-plon.gif

226582 200723769971150 195864473790413 530993 1388427 n

313668_201249833289112_196087323805363_432024_1020967011_n.jpg

174866 112915142131742 6678647 n

Logo-Albin-Michel-Wiz.jpg

 

Trions Tout Ça

 

 

bonial – prospectus et catalogues des magasins à proximité pour moins de co2