Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 16:54

1205-who11-7.jpg

 

 

Auteur : Una McCormack

Editeur : Milady

Prix : 7 €

Résumé :

 

Ceux qui vivent ici se donnent un mal fou pour éviter ces bois depuis toujours...

Deux adolescentes disparaissent mystérieusement dans une forêt qui fait l’objet de rumeurs inquiétantes. La nouvelle voie rapide décrit un détour pour éviter ce lieu maudit, comme la voie romaine avant elle.

Le Docteur et Amy font un saut temporel en 1917 pour comprendre ce qui est arrivé à Rory, qui s’est lui aussi volatilisé. Mais dans les bois, quelque chose les attend. Une chose tapie là depuis des milliers d’années. Et qui risque fort de se réveiller.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

C'est officiel, Una McCormack est mon auteur préférée de la franchise Doctor Who (du moins, jusqu'à présent).

Deux histoire, toutes deux excellentes, et la deuxième est même encore meilleure que la première !

Mon Moi fangirl se met à genoux pour baiser les pieds de cette dame, en remerciement d'avoir créé quelque chose d'aussi beau avec l'univers du Docteur.

 

On a ici une histoire diablement bien ficelée, avec des explications très visuelles et typiquement Made in Docteur sur ce qu'il se passe dans ces bois. Je pense à la scène de l'écharpe qui est juste géniale.

Nos trois héros sont séparés, devant chacun faire une partie du travail pour ne pas qu'un horrible drame ait lieu.

Rory se retrouve dans le passé avec une demoiselle, la nuit où celle-ci disparaît dans les bois. Pour qu'il puisse aider au mieux le Docteur, il va devoir disparaître avec elle. Juste ce concept est déjà pas mal stressant.

Mais à notre époque, nous trouvons Amy qui a fait des recherches sur ces bois, et qui doit prévenir une journaliste, sensée disparaître également.

Cette scène est vraiment flippante, et l'émotion, la panique transmise par Amy est tout simplement palpable lors de la lecture.

 

C'est surtout la base de l'histoire qui m'a accrochée, je l'ai trouvée originale et tellement "Whovienne", c'était juste parfait.

Mais Una en remet une couche avec des personnages extraordinaires et une ambiance absolument hallucinante, où le sentiment d'urgence et de danger est ressentis à chaque page lue.

Je ne lisais pas un livre, je regardais un épisode de la série. Vraiment. C'était bluffant.

 

En ce qui concerne les personnages, ma façon de penser n'a pas changée par rapport au tome précédent, Le dragon du roi.

Nos trois héros sont très travaillés et au plus près de leurs personnages de la série TV.

Les autres personnages peuplant ce récit sont également bourrés de qualités et, surtout, de crédibilité, de réalisme, d'humanité.

Un élément que j'ai également énormément apprécié ici, c'est le personnage extraterrestre principal qui est, comme le reste de l'histoire, original et fouillé, pour un rendu réellement superbe. On se le visualise très bien et gagne une place de choix dans ce tome.

 

Et là où ce volume m'a achevée, c'est quand je me suis rendue compte, avec surprise, qu'il m'a fait pleurer. Deux fois.

Pas juste un picotement dans les yeux et une petits boule dans la gorge. De vraies larmes, bourrées d'émotions.

J'ai été emportée par la puissance de celles véhiculées par certaines scènes ou certains personnages. Je pense notamment à Harry qui m'a proprement bouleversée.

C'est un livre vraiment magnifique, où tous les personnages sont mis en valeur et où l'histoire enchantera le lecteur autant qu'il le stressera !

Un gros coup de coeur.

 

Mille merci à Milady pour ce voyage ébouriffant dans l'univers du Docteur.

 

milady

Découvrez un autre avis chez Owl.

 

Commandez Doctor Who : à travers bois

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Science-Fiction
commenter cet article
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 15:33

revived.gif

 

 

Auteur : Cat Patrick

Editeur : La Martinière Jeunesse

Prix : 14,90 €

Résumé :

 

Grâce au Revive, un serum mis au point par une agence ultra-secrète, Daisy est déjà morte cinq fois et entame sa sixième existence.

Nouvelle ville, nouveau lycée, nouvelle identitée ...

La jeune fille est habituée. Mais cette fois, en regardant les autres autour d'elle, elle se sent troublée. Et quand elle rencontre Matt, son malaise grandit.

Que lui reste-t-il de son enfance et de ses vies passées ? Daisy n'est-elle, finalement, qu'un pantin manipulé par des êtres sans scrupules ? Pour exister vraiment, pour aimer, ne faut-il pas savoir qu'on va mourir un jour ?

Sa sixième vie sera peut-être la dernière, mais ce sera la sienne !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

J'étais super curieuse à propos de ce titre au pitch intriguant et original.

Je me suis donc jetée dessus dès sa réception, et il n'a vraiment pas fait long feu, car je l'ai dévoré en deux coups de cuillère à pot ! (tiens, c'est moi ou on n'utilise plus jamais cette expression ? Dommage, l'image est rigolote)

 

Daisy fait partie du programme Revived.

Quand elle était petite, elle et sa classe ont été victimes d'un accident de la route, en bus. Une personne, à la tête d'une organisation secrète, a décidé que c'était le moment idéal pour tester un nouveau sérum.

Ne fonctionnant que sur des corps assez jeunes et pas trop abîmés, il permet de faire repartir toutes les fonctions vitales.

Après cette résurrection, Daisy a dû changer d'identité, de ville, et même de parents, puisqu'elle s'est retrouvée encadrée par deux professionnels travaillant pour le programme Revived.

Elle est morte plusieurs fois depuis (pas de bol) et le sérum a toujours fait son office, tandis qu'à chaque fois, elle devait changer de ville, de lycée, de nom, de vie.

Elle atterrit donc dans sa nouvelle maison et commence une énième rentrée dans un nouveau lycée. Elle qui avait toujours appris à regarder les autres avec détachement, Audrey, une élève pleine d'énergie, lui saute dessus avec un grand sourire et s'impose petit à petit dans son quotidien.

Pour la toute première fois, Daisy a une amie, une vraie.

Et pour couronner le tout, Audrey a un frère qui ne laisse pas Daisy indifférente.

Comment réagir, elle qui n'a jamais eu l'habitude d'être proche d'autres personnes ? Réussira-t-elle à garder son secret ou, au contraire, fera-t-elle assez confiance pour tout expliquer ?

Après tout, quels sont les risques, quand on ne peut pas mourir ?

 

J'ai adoré ce livre. Il donne la couleur dès le début, et à la lecture des premières lignes, on sait déjà qu'on a sous les yeux une histoire originale et différente, puisqu'on assiste directement à la mort de Daisy, la cinquième.

C'est surprenant, et on ne sait pas trop comment réagir, entre la gravité de la situation, et les pensées plutôt blasées et rassurées de la jeune fille.

On découvre d'ailleurs une adolescente presque froide, un peu insensible, qui a toujours eu l'habitude d'être solitaire, entourée de ses deux parents de substitution.

Elle est très pragmatique, a les pieds sur terre et est réaliste. Il n'y a pas vraiment de place pour la futilité ou l'amusement dans sa tête, mais bon, c'est pas grave, elle s'y est fait, c'est tout.

Du coup, c'est un vrai plaisir de la voir s'attacher à Audrey, cette petite pile électrique hyper dynamique et si attachante. Voir cette amitié se tisser sous nos yeux, c'est que du bonheur.

On assiste à une réelle évolution positive. Daisy s'ouvre, s'amuse, sourit, se confie, fait des projets, ...

Elle qui n'avait pas vraiment l'habitude des contacts avec d'autres ados, elle patauge un peu, fait des erreurs, est maladroite, et tout ça la rend touchante, elle dégage une certaine fragilité dans ce domaine, elle qui pourtant faisait preuve d'une grande force morale.

La rencontre de Matt va également changer beaucoup de choses pour la jeune fille. En plus de découvrir l'amitié, elle découvre également l'amour ! C'en est presque trop d'un coup pour elle ! D'ailleurs, les émotions vont souvent l'une avec l'autre, et l'amour ne va pas sans la douleur. Les découvertes ne vont pas sans pertes. Daisy va tristement l'apprendre.

 

Si je devais trouver un défaut à ce roman, ça serait le ton parfois un peu trop "ado". Est-ce moi qui suis un peu trop vieille ? En tout cas, par moments j'avais presque l'impression que c'était une gamine qui parlait. Ou en tout cas, qui agissait. Je lisais certains passages avec les sourcils en accent circonflexe en me demandant "Mais ... pourquoi elle fait ça ?".

Mais franchement, c'est bien le seul élément négatif qui m'a sauté aux yeux. Tout le reste, c'est juste génial.

L'histoire est originale, super bien expliquée, bien développée, avec juste ce qu'il faut d'amour et de peines, et on rajoute même une grosse dose de suspens avec ce fameux Dieu, créateur du programme Revived.

Les questions fusents : Qui a créé Revived ? Quelles sont les limites du sérum ? Qui est au courant ? Pourquoi, ces temps-ci, les choses deviennent bizarres autour de Daisy ?

C'est comme si on avait un super thriller mâtiné de science-fiction, à la sauce Young Adult avec toutes les émotions que ce style contient. C'est pas bien pensé ça ?

Non, vraiment, j'ai adoré. J'ai passé un excellent moment, même si il est passé trop vite, je l'ai lu à une vitesse éclair ! Mais il faut dire que, une fois entré dans l'histoire, ce n'est vraiment pas évident d'en sortir.

Aidé par une écriture très fluide, ce livre file en un rien de temps.

En tout cas, il confirme ce que j'avais déjà pensé avec Forgotten : que Cat Patrick est définitivement une auteur à suivre, qui sait faire en sorte de nous glisser dans la peau de ses personnages sans difficultés, et qui nous offre des récits furieusement originaux qui nous force à penser plus loin, et à nous poser des questions importantes.

 

Mille mercis à La Martinière Jeunesse pour cette lecture fascinante, émouvante et diablement prenante.

 

logo martiniereJfiction (1)

D'autres avis chez MyaRosa et Alittlematterwhatever.

 

 

Commandez Revived : La Sixième Vie de Daisy A.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Science-Fiction
commenter cet article
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 19:02

1204-who11-6.jpg

 

 

Auteur : Una McCormack

Editeur : Milady

Prix : 7 €

Résumé :

 

Le Charmant, Ça ensorcelle, ça fait perdre le sens des réalités et ça fait tourner le commerce.Un peu trop beau pour être honnête ?

La cité de Geath est placée sous le signe de l’abondance et du bonheur. Du moins en apparence. En creusant un peu, le Docteur, Amy et Rory découvrent une ville rongée par les secrets. D’étranges créatures se dissimulent dans les bas-fonds, et l’immense dragon caché au coeur du royaume suinte le Charmant, un métal précieux qui ressemble à s’y méprendre à l’or, à ceci près qu’il a le pouvoir de manipuler les émotions.

Ce trésor attire toutes les convoitises. Le roi l’abandonnera-t-il face à la menace ? Une terrible guerre se prépare. Seul le Docteur et ses amis ont le pouvoir de sauver Geath…

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Ouiiiiiii, encore une merveilleuse plongée dans l'univers du Docteur ! *fait des petits bonds*

J'ai trouvé cette histoire vraiment excellente, pour plusieurs raisons que je m'en vais vous expliquer ici.

*petit jingle*

 

1) L'histoire. On se retrouve sur une planète où tout semble sorti tout droit d'un film Moyenageux. Chateau, cité l'entourant, moyens de transports, castes et même un peu les mentalités semblent sorties tout droit de cette époque.

Ajoutez à cela un dragon, un conteur ensorcelant et un materiau magique et on se croirait dans de la Medieval-Fantasy. Et maintenant, disposez le Docteur, Amy, Rory et des aliens. Tadaaaam ! Vous avez un récit brillant et tout simplement génial.

Le scénario de base paraît tout simple comme ça : une cité se retrouve totalement sous l'emprise d'un métal, le Charmant, et à cause de la tonne de Charmant accumulé par tous les habitants, la cité se fait repérer par des aliens qui veulent prendre possession de celui-ci.

Ce qui est surtout intéressant, c'est de suivre le développement, de s'interroger sur le déroulement, de rencontrer les personnages et de voir les réactions des uns et des autres qui vont devoir faire le tri entre la réalité et ce que la force du Charmant leur fait croire. Confiances, trahisons, choix, amitiés, doutes et beaucoup, beaucoup de stress sont au programme.

 

2) Les personnages. L'auteur nous offre ici quelques personnages extrêmement bien travaillés et plus recherchés, plus profonds que ceux que j'ai déjà pu rencontrer dans d'autres volumes de Doctor Who. Est-ce que le fait que l'auteur soit une femme a joué là-dedans ? En tout cas, c'est ce tome qui contient le plus d'émotions, pour moi. En tout cas, elles sont merveilleusement retranscrites et portées par des personnages incroyables, auxquels on s'attache profondément et que l'on adore aimer ou détester, pour certains. Mais même ceux qui nous parraissent au premier abord moins sympathique, arrivent quand même à nous arracher des sourires au fil du récit, voir même un pincement au coeur.

C'est vraiment dans cette histoire que j'ai découvert les "personnages secondaires" les plus intéressants et les plus importants. Ils sont un élément fondamental de celle-ci et son merveilleusement décris.

 

3) Nos trois voyageurs. Qu'est-ce que je les ai a-do-rés ici. J'ai pris un plaisir incroyable à lire ce bouquins où Amy, Rory et le Docteur sont au plus proches de leurs personnages dans la série.

Depuis le premier tome que j'ai lu, c'est la première fois que j'ai réellement, 100% l'impression de voir un épisode de la série TV. A aucun moment je n'ai trouvé qu'un acte ou une parole de l'un ou l'autre sonnait faux, autant de justesse et de soucis du détail, j'ai trouvé ça extraordinaire à lire.

 

Je me suis totalement laissé emporter par ce Dragon du roi, et il se hisse sans difficulté dans mes tomes favoris des aventures du Docteur.

Fantastique !

 

Mille mercis à Milady grâce à qui je fais autant de voyages à bord du Tardis.

 

milady

 

ChallengeDragonSpecial

 

Un autre avis chez Pops.

 

Commandez Doctor Who : le Dragon du Roi

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Science-Fiction
commenter cet article
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 13:38

Belle-de-glace.jpg

 

 

Auteur : Anna Sheehan

Editeur : Hachette Jeunesse (Black Moon)

Prix : 16 €

Résumé :

 

Rosalinda Fitzroy, alias Rose, dort depuis soixante-deux ans quand elle est réveillée par un baiser. Durant son sommeil, les Heures Sombres ravageaient le monde tel qu'elle le connaissait et tuaient des millions de personnes dont ses parents et son premier amour. Depuis son réveil, Rose, reconnue comme l'héritière perdue d'un empire interplanétaire, doit faire face à un avenir où elle est considérée soit comme un monstre, soit comme une menace. Prête à tout pour mettre son passé derrière elle et s'adapter à ce nouveau monde, Rose se sent attirée par le garçon qui l'a réveillé et espère qu'il l'aidera à recommencer sa vie. Mais quand un danger mortel met en péril sa nouvelle existence, Rose doit faire face aux fantômes du passé et les affronter sans quoi, il n'y aura plus du tout de futur pour elle.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

J'ai laissé traîner ce livre quelques temps dans ma PAL, déjà parce que, j'avoue, c'est une belle grosse brique. J'avais peur de mettre longtemps à le lire, et je me disais à chaque fois "Allez, je lis vite celui-là avant". Mais les semaines et les mois ont passés et ce pauvre est resté à prendre la poussière.

Ces derniers jours, la température a doucement commencé à monter. Étant un bonhomme de neige sur pattes, j'ai du coup très vite été attirée par la couverture gelée et le titre de Belle de glace. Rien qu'à le voir, comme ça, j'étais rafraîchie.

Et pour finir, je ne suis restée que 3 petits jours dans cet univers futuriste, cette science-fiction à la sauce YA, tellement l'histoire était prenante et le rythme rapide.

 

Rose est la fille d'un des couples les plus connus du monde, à la tête d'une extraordinaire entreprise très puissante. Elle avait l'habitude d'aller de temps en temps en stase dans son tube si confortable. Les réveils étaient toujours doux, accompagnés de sa mère.

Mais la voilà qui se réveille devant un inconnu, et rien ne se passe comme prévu ! Elle souffre de ton son corps, elle se sent raide, épuisée, déstabilisée. C'est là qu'on lui annonce l'impossible : elle est restée en stase pendant 62 ans ...

Une avalanche d'épidémies à décimé la population mondiale pendant des années, et la société recommence seulement doucement à se reconstruire sans ces horreurs.

Rose se prend le choc en plein visage : plus de parents, plus de premier amour, plus aucun repère.

Amaigrie, fortement affaiblie et complètement déboussolée, on la traite comme une bizarrerie, quelque chose qui ne devrait pas exister.

Il n'y a que le garçon qui l'a trouvé dans son tube de stase qui passe du temps avec elle, et qui lui présente des amis qui n'ont pas l'air ravis de faire sa connaissance.

Comme si tout cela n'était pas assez dur, voilà qu'une sorte de robot humanoïde débarque pour la capturer !

Comment trouver la force de continuer quand se sent si seule et qu'on ne comprend pas le regard que le monde porte sur vous ?

 

Je dois bien avouer que le début de ce livre m'a pas mal déstabilisée. On est directement plongé en plein coeur d'une scène où les actes et les émotions se bousculent.

Bien que cette scène ne dure pas trop longtemps une bonne partie du début du récit est tout aussi flou, j'avais l'impression d'avancer à tâtons. Je ne savais pas trop où je mettais les pieds, je n'étais pas sûre de réellement saisir ce qu'il se passait sous mes yeux.

J'ai également eu du mal avec les personnages. Alors, il faut savoir que, la plupart du temps, parlez-moi de plus de trois personnages d'entrée de jeu, et vous m'avez perdue.    J'ai une horrible mémoire des noms et je suis très vite paumée en me demandant "qui est qui ?".

En fait, je crois pouvoir dire qu'au final, je suis rentrée très facilement dans la peau de Rose, puisque je me retrouvais devant plein de gens que je ne connaissais pas, je ne savais pas ce qu'ils me voulaient, je ne savais pas où j'avais atterris, et j'étais assaillie de plein de sentiments contradictoires et d'émotions fortes.

Après, bien sûr, tous les éléments se sont mis en place, mon esprit s'est éclaircis et j'ai pu appréhender, et apprécier, toute l'histoire à sa juste valeur.

 

Rose est une jeune fille étrange, pas toujours évidente à cerner. Elle est d'humeur changeante et a parfois des réactions incompréhensibles, et son entourage, autant que le lecteur, est assez souvent désarçonné par ce personnage plein de secrets.

Malgré ça, on s'attache à elle, car ce qui transparaît le plus dans tout le récit, ce sont surtout sa faiblesse, son effroyable solitude, et sa peur. Après tout, on serait déstabilisés pour moins que ça ! Elle a raté 62 années, le monde a continué à tourner pendant ce temps-là, et il faudrait qu'elle agisse le plus normalement possible ?

Impossible.

Et il faut dire que, malheureusement, elle n'est pas toujours aidée au mieux. Le couple qu'on lui attribue comme étant ses tuteurs a l'air plus embêté qu'autre chose et Rose ne les voit jamais. Les nouveaux dirigeants de la société créée par son père sont plus en train de s'arracher les cheveux pour des problèmes de succession que de se soucier vraiment du bien-être de la jeune fille.

Il ne lui reste au final que Bren, le jeune homme qui l'a trouvée en pleine stase. Et même lui, elle ne sait pas vraiment quels sont les sentiments qui le lie à elle.

 

En fait, il va être difficile de vous parler de ce qui m'a le plus plu dans ce livre, car il s'agit de toutes les découvertes que Rose fait.

Du coup, comme j'ai envie que vous ayez un maximum de surprises (vu qu'elles sont la force même du bouquin), je ne vais rien vous en dire.

Sachez juste que, quand vous aurez l'impression de toucher du doigt la vérité, de commencer à vous en approcher pour l'apercevoir ... vus serez encore loin du compte.

C'est rare quand un livre me choque réellement, à proprement parler. Ce fut le cas ici, du moins, pour une partie du livre.

J'ai du le fermer quelques instants, les yeux écarquillés et la bouche grande ouverte (glamour) pour accuser le coup. Je crois que j'ai rarement autant détestés, haïs des personnages, de tout mon coeur et de toutes mes tripes, comme j'ai détesté ceux que l'on découvre dans cette histoire.

Et à côté de ça, on découvre également des personnes absolument incroyables, le genre où on se dit que, oui, Rose a de la chance de l'avoir trouvé.

Il y a une véritable richesse dans les personnages de ce titre, ils sont une palette fascinante et hors du commun, et la jeune fille devra, en même temps que le lecteur, démêler le vrai du faux pour savoir à qui elle pourra accorder sa confiance et son coeur.

 

Ce que j'ai aimé surtout, c'est le jeu des apparences, le fait qu'elles soient trompeuses, la plupart du temps.

Cette histoire n'a pas le même développement que les autres qu'on a l'habitude de lire en YA.

Alors, bien entendu, le décors est toujours différent, d'un livre à l'autre. Mais le fond reste souvent assez prévisible, au niveau des relations, surtout.

Ici, elles ont réussis à réellement m'étonner ! RIEN ne se passe comme prévu, et j'ai été de surprises en surprises, que ce soit au niveau du suspens ou des révélations, que pour les relations entre les personnages, sortant carrément du cadre conventionnel.

C'est cette originalité rafraîchissante, cette prise de risque rondement menée et superbement réussie que j'ai aimé.

Rien n'est tout blanc ou tout noir, et j'ai adoré qu'il n'y ai aucun élément proprement manichéen. Tout est beaucoup plus fouillé, plus travaillé que ce que l'on pourrait croire au début.

C'est cette évolution qui procure un plaisir de lecture sans pareil.

 

Malgré un début brouillon et flou, ce livre à su conquérir mon coeur et il m'a finalement fait passer un moment génial bourré d'émotions, accompagnés de personnages comme on n'a pas du tout l'habitude d'en voir.

 

Mille merci à Hachette Jeunesse pour cette histoire fantastique bourrée de surprises !

 

partenariat-LA

 

D'autres avis chez Amadis, Acsylé, Galleane, Fangtasia, Wilhelmina, L@ura, Venji, Ilnyak1pas, Elyssandre, Ayame, Babynoux, Seelie et Liliebook.

 

Commandez Belle de glace

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Science-Fiction
commenter cet article
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 22:00

1203-who11-5.jpg

 

 

Auteur : Gary Russel

Editeur : Milady

Prix : 7 €

Résumé :

 

En 1936, des fouilles archéologiques mettent au jour les reliques d’une autre époque… et d’un autre monde, comme le comprendront rapidement le Docteur, Amy et Rory.

Lorsque l’artefact se réactive, le Docteur découvre qu’il ne peut se fier à rien ni personne. Les choses les plus réelles pourraient n’être que de dangereux mirages… Comment vaincre un ennemi capable d’altérer la matière à volonté ? Pour le Docteur, ses compagnons et l’humanité tout entière, les secrets du passé représentent une menace on ne peut plus actuelle…

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Je dois avouer que, pour ce tome-ci, j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire et à m'imprégner de son ambiance et de ses personnages.

Par exemple, à part notre trio de choc, je n'ai trouvé aucun autre personnage particulièrement attachant. Exception faite peut-être pour Oliver Marks qui, je l'admet, m'a fait de la peine et m'a particulièrement émue lors de certains passages.

L'histoire en elle-même ne m'as pas marquée plus que ça.

Alors, certes, elle est vraiment sympa et, encore une fois, j'ai été impressionnée par l'imagination de l'auteur et par les explications fournies par celui-ci.

Nous nous retrouvons au plein milieu d'une guerre intestine entre deux races aliens, qui n'ont, bien sûr, pas trouvés d'autres terrains de jeu que la Terre.

J'ai aimé la particularité des extraterrestres déjà présent sur Terre (que je tairais, histoire que vous ayez la surprise, quand même), mais là encore, je m'attendais à un peu mieux. Pas spécialement une meilleure utilisation, car celle-ci, dans le récit, est excellente. mais peut-être une plus originale, plus surprenante, plus drôle aussi.

L'humour d'ailleurs, n'est pas beaucoup présent dans ce volume, plutôt remplacé par un ton grâce et plus sérieux.

Ceci dit, j'ai adoré comment le Docteur et ses compagnons découvrent le fin mot de toute cette affaire, et la fin est particulièrement réussie, très émouvante et vraiment surprenante !

 

Pour ces saisons avec Eleven (donc, le Docteur joué par Matt Smith), bien qu'appréciant un peu Amy, elle n'a jamais vraiment été ma préférée. J'ai toujours trouvé Rory bien plus intéressant, touchant, charismatique et, au final, plus patient et courageux.

J'ai été absolument ravie de voir que le jeune homme occupait une place très importante dans ce tome, et que nombre de ses qualités étaient mises en valeur.

Mon cher Rory fait ici preuve d'un bel esprit d'initiative, d'énormément d'humanité et de compassion, de calme quand tout autour de lui ferait paniquer n'importe qui, et, chose incroyable, même le Docteur reconnaît ses qualités ! Un fait à mettre en avant et qui me rend toute fière de ce précieux Rory (comment ça, pas objective ?)

En ce qui concerne les autres, on ne voit presque pas Amy (quel dommage) et le Docteur a un rôle très important et est, comme le tome précédent, bel et bien le personnage central.

Mais vraiment, le fait que Rory ai un très beau rôle et qu'il soit superbement mis en valeur, ça m'a mise en liesse et a rendu cette lecture vraiment très agréable, malgré un scénario auquel je n'ai pas forcément accroché à 100%.

 

En fait, j'ai donc trouvé celui-ci très original et bien pensé, bien construit.

Mais, je ne sais pas, j'avais l'impression que quelque chose manquait, dans l'ambiance, le rythme, je ne saurais pas vraiment dire.

En tout cas, malgré une histoire où tout fonctionne, j'ai trouvé qu'il manquait cette petite étincelle qui rend un récit vibrant et addictif.

Je ne dirais donc absolument pas qu'il était mauvais, mais j'avoue que je ne me suis pas ennuyée dans cette lecture grâce aux personnages et leurs interactions tellement vivantes et énergiques, pleines d'émotions.

 

Pour résumer, La chasse au Mirage n'est pas mon tome favoris, mais j'y ai adoré la forte présence de Rory (hiiiii) et sa fin vraiment très touchante.

 

Mille mercis à Milady pour cette virée dans le Tardis.

 

milady

 

D'autres avis chez DarkHawk et Pops.

 

Commandez Doctor who : la chasse au mirage

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Science-Fiction
commenter cet article
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 19:49

1202-who11-4.jpg

 

 

Auteur : Oli Smith

Editeur : Milady

Prix : 7 €

Résumé :

 

Une course contre la montre, quand le temps file à rebours !

Colorado, 1981. Appletown a tout du village idyllique. À se demander ce que le Docteur, Amy et Rory ont à y faire… jusqu’à l’arrivée de deux étrangers pour le moins surprenants : un savant fou et le Docteur lui-même !

Et bientôt la mort frappe ! Le Tardis est cloué au sol ! Le Docteur est pris au piège ! Le temps file à rebours ! Seuls les secrets enfouis d’Appletown pourront peut-être sauver nos héros des couloirs du temps avant qu’il ne soit trop tard.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Youpi ! Un tome de Doctor Who où le héros est ... le Docteur ! Moi qui me posais des questions dans ma précédente chronique, me voilà amplement rassurée et contentée par ce titre.

Alors, oui, Amy et Rory sont présents. Et, comme souvent, ils se retrouvent séparés du Docteur. Mais cette fois-ci, nous avons presque uniquement que le point de vue du Docteur, que nous suivons avec plaisir dans cette étrange aventure.

 

Dans les précédents volumes, j'avais pu découvrir avec joie différents éléments trouvables dans la série TV. Cette fois-ci, l'histoire est entièrement axée sur le temps, ses aléas, sa façon d'être tordu et ses paradoxes.

Un bon gros tas de wibbly wobbly timey wimey stuff comme on les aime.

Ici, nos trois amis arrivent en 1981, dans un petit quartier de banlieue tout propre ... en plein milieu du désert.

Ils verront bien vite qu'il est peuplé d'androïdes programmés pour exterminer quiconque découvrira leur vraie nature. Ils ont été parqués là par des forces militaires, et une bombe nucléaire est à deux doigts d'exploser pour les éliminer définitivement.

Le Docteur profitera du Tardis, d'une montre et de l'énergie nucléaire pour se balader à l'envers dans le temps, examiner tout ce qu'il s'est passé pour en arriver là, et trouver un moyen pour éviter la mort de ses compagnons ainsi que le début d'une guerre avec la Russie ...

 

Alors, autant le dire tout de suite : j'ai pas tout compris ! 

Mais ce qui est génial avec Doctor Who, c'est que ce n'est absolument pas grave, et à la limite, même pas nécessaire, au final.

Le plus grand plaisir est de suivre le Docteur dans ses actions complètement folles, de suivre ses élucubrations insensées, et de se contenter de ses explications bizarres et scientifiques de Seigneur du Temps.

En ce qui concerne ces éléments, nous sommes vraiment servis ici, et c'est juste jouissif de lire cet épisode super immersif, passionnant et allant à 100 à l'heure (même si ça va à l'envers).

Le Docteur y est très drôle, avec un côté "chien-fou" bien mis en avant, mais également fonceur et très émouvant. La fin, d'ailleurs, m'a beaucoup émue et m'a serré le coeur.

J'y ai vraiment retrouvé le Docteur que j'aime voir sur mon petit écran, et rien que pour ça, ça fait de ce tome un excellent tome qui reste en mémoire.

 

Pour résumer, c'est donc un volume un peu confus et compliqué, ou le surf sur la vague du temps est mis en avant, mais où on y vit une aventure incroyable et passionnante avec un Docteur extrêmement attachant et des personnages secondaires hauts en couleurs et vraiment très touchants.

 

D'autres avis chez DarkHawk, Pops et lejournaldetara.

 

Commandez Doctor Who : L'Horloge Nucléaire

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Science-Fiction
commenter cet article
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 13:00

1201-who11-3.jpg

 

 

Auteur : Brian Minchin

Editeur : Milady

Prix : 7 €

Résumé :

 

Il y a très longtemps, une armée d’extraterrestres a atterri sur les étendues glacées de l’Arctique. Des milliers d’années plus tard, ils sont prêts à passer à l’attaque.

Le Docteur et Amy font face à un nouvel ennemi : les Vykoïdes.

Armés jusqu’aux dents, ces terribles guerriers sont bien décidés à asservir l’humanité. Et lorsque Manhattan se retrouve isolé du reste du monde par un champ de force, Amy a vingt-quatre heures pour trouver le Docteur, sauver la ville… et peut-être le monde.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Hmm, j'ai remarqué quelque chose qui me chiffonne ...

Ce sont les aventures du Docteur, ou sont-ce celles d'Amy ?

Parce que bon, là, sur trois tomes d'affiler que je lis, le Docteur et Amy se retrouvent séparés une bonne partie du bouquin, et c'est Amy que l'on suit dans ses tentatives de retrouver le Docteur et de sauver la situation.

Bon, je dis ça, c'est vraiment parce que je chipote, hein. L'histoire est super et encore une fois, j'ai adoré me plonger dans l'univers et l'ambiance si particulière de cette série.

 

Avec ce tome-ci, en fait, je ressors de ma lecture un peu chamboulée.

D'un côté, je l'ai trouvé excellent. Pour l'instant, c'est le plus drôle que j'ai lu, il est plein de scènes farfelues et déjantées, bourré de clins d'oeils comiques, les dialogues sont savoureux, le scénario de base est brillant et il y a des personnages super attachants.

De l'autre, j'avais l'impression que l'auteur en faisait trop. Ca va parfois trop vite, les délires sont de temps en temps un peu lourds, les personnages intéressants ne sont pas assez exploités et, franchement, j'ai eu beaucoup de mal à reconnaître Amy.

En parlant d'elle, je crois que c'est l'élément de ce volume qui m'a le plus perturbée. On a ici une Amy qui joue beaucoup de ses charmes et qui drague presque outrageusement, mais également hyper directive et autoritaire.

Alors, oui, la demoiselle est connue pour être une tête-brûlée doté d'un sacré franc-parler et d'une grosse poigne bien ferme. Mais là, cet aspect d'elle était poussé à l'extrême, je trouve. Ce qui m'a quelque peu déstabilisée.

Pour les autres personnages, j'en ai découvert des vraiment géniaux, très attachants. Oscar et Sam en sont le meilleur exemple.

Ils ont tout pour plaire : du charisme, des côtés très attendrissants, de l'humour et il y a une chouette alchimie entre eux et notre fameux duo.

Malheureusement, comme je l'ai dis, ils auraient pu être bien mieux exploités que ça. Ils ont chacun droit à un p'tit moment sous les projecteurs, mais un ou deux de plus ne m'auraient pas déplus !

 

En ce qui concerne l'histoire, j'ai totalement adhéré.

Dès les premières pages j'ai été happée par cette histoire de mammouth qui reprend vie en plein Manhattan. C'est original, bien fichu et tous les détails sont cohérents, ça passe tout seul !

Cette fois-ci, je n'ai ressentis aucun stress ni danger, en tout cas. J'ai trouvé que ce tome prêtait plus facilement au sourire qu'à l'angoisse, ce qui est très bien aussi. Il ne faudrait pas que tous les "épisodes" soient stressants non plus, ça deviendrait lassant.

Les derniers chapitres sont fort rapides à mon goût, et la fin est peut-être un peu précipitée, mais je me suis délectée des 9/10 de ce livre. Que ce soit dans le rythme, l'ambiance, l'idée générale et la façon dont elle est développée ou encore les personnages, à part les détails que j'ai soulignés, j'ai trouvé l'ensemble très bon.

C'est encore une fois un super divertissement qui tient ses promesses : nous faire passer un excellent moment dans la bonne humeur et l'action !

 

Trouvez d'autres avis chez DarkHawk, Sandra, MaxoO, Sphinxou, Luthien et Pops.

 

Commandez Doctor who : l'Armée oubliée

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Science-Fiction
commenter cet article
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 16:55

1201-who11-2.jpg

 

 

Auteur : David Llewellyn

Editeur : Milady

Prix : 7 €

Résumé :

 

Le Gyre, l’endroit le plus hostile de la galaxie.

En deux cent cinquante mille ans, le Gyre a abrité les naufragés Sittuuns, les carnivores Sollogs et la pire des espèces : les humains.

Le Docteur et Amy arrivent sur ce monde terrifiant pour lequel Sittuuns et humains se disputent la suprématie… alors qu’une comète est sur le point de s’écraser. Lorsque le Docteur est enlevé, c’est à Amy et à un certain Dirk Slipstream que revient la mission de le sauver.

Mais qui est vraiment Slipstream ? Et que fait-il ici ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Et bien, dire que j'avais dis, lors de la lecture de mon premier Doctor Who, que l'ambiance de la série était bien retranscrite, je n'étais pas au bout de mes surprises !

Car c'est avec émerveillement et des étoiles plein les yeux que j'ai découvert que ce tome-ci est encore meilleur que le précédent.

Là, il n'est même pas question de saveur, j'ai tout simplement effectué une immersion complète et totale dans la série, que ce soit pour l'ambiance, le déroulement de l'aventure, les personnages et leurs mimiques, leurs relations, les messages véhiculés, etc ...

Cette histoire aurait fait un épisode génial en tout cas, et j'aurais adoré le regarder.

 

Le Docteur et Amy atterrissent donc sur le Gyre, qui est une planète artificielle uniquement formée à partir de débris en tout genre qui se sont réunis.

Dessus, ils découvriront un vaisseau de Sittuuns qui s'est écrasé, et de l'autre côté, une peuplade d'humains ... bien loin de ceux de la Terre ...

Échoués depuis tellement longtemps sur cette terre hostile, ils ont oubliés d'où ils venaient, et ont créés leur propre religion, leurs propres croyances, basées sur d'étranges éléments ...

Ici, le véritable ennemi sont donc ces humains sauvages et dangereux, qui arrivent d'ailleurs à mettre la main sur le Docteur, tandis qu'Amy est capturée par les Sittuuns.

Les deux compagnons séparés, arriveront-ils à se retrouver ? Qui devra sauver l'autre ? Et surtout, où pourront-ils trouver des alliés ?

L'arrivée de Dirk Slipstream dans une navette de secours semble tomber à pic ! Mais pour combien de temps ? ...

 

Nous retrouvons ici absolument tous les ingrédients qui fait d'un épisode de Doctor Who, un très bon épisode de Doctor Who : la découverte d'une planète intéressante avec des habitants fascinants, des ennemis effrayants, un danger et un sentiment d'urgence omniprésent, des liens qui se créent, énormément de suspens, une bonne dose d'humour, des dialogues délicieux et une touche de tristesse et de mélancolie.

Ce que je trouve absolument incroyable avec le Docteur, et ce qui me touche le plus dans ses aventures, c'est que ça soit un extraterrestre qui nous offre nos plus terribles et nos plus belles leçons d'humanité.

Cette façon qu'il a d'aimer tout le monde (ou presque) et de vouloir sauver tout le monde, ça a quelque chose de tellement désespéré, fou et magnifique, à chaque fois, c'est un vrai coup au coeur que je ressens.

Ce volume en est un bel exemple, et on y trouve un Docteur dans toute sa splendeur.

Maintenant, j'attends un tome où son côté chien fou-fou est plus mis en avant ! 

Il y a quelques clins d'oeil de ci, de là, surtout avec quelques répliques bien drôles, mais La nuit des humains nous montre principalement un Docteur grave et réfléchis.

 

C'est vraiment un beau tome, qui se dévore très vite et qui est extrêmement immersif. Un pur moment d'évasion Whovien, tout simplement délicieux !

 

Trouvez d'autres avis chez DarkHawk, TheDoctorWho et Mallou.

 

Commandez Doctor Who : la nuit des humains

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Science-Fiction
commenter cet article
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 20:25

Apollo-23.jpg

 

 

Auteur : Justin Richards

Editeur : Milady

Prix : 5,03 €

Résumé :

 

Pendant quelques instants, cet après-midi, il a plu sur la Lune.

Au moment où un astronaute en combinaison spatiale apparaît au milieu d’un centre commercial bondé, une jeune femme est retrouvée morte au bord d’un cratère, sur la face cachée de la Lune.Le Docteur et Amy font le lien entre ces deux événements : quelque chose de terrible se trame sur notre satellite.Mais, à la suite d’un malheureux concours de circonstances, le Docteur est bloqué sur Terre tandis qu’Amy et le Tardis sont perdus sur la Lune.Le seul espoir du Docteur : un des plus grands secrets de l’humanité… Apollo 23.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

J'ai les trois premiers tomes sur mes étagères depuis leur sortie, et après avoir résisté avant de me jeter dessus, j'ai craqué et me suis emparée du premier dans l'ordre de lecture : Apollo 23.

Franchement, j'ai trouvé que c'était une des meilleures initiatives de Milady. Fan hystérique du Docteur, j'y ai été de mes petits cris d'animal en apprenant la nouvelle des parutions en français.

Le Docteur. Sur mes étagères. Feuilletable à volonté en français. Le rêve.

N'empêche, grâce à Milady, beaucoup de personnes ne connaissant pas l'existence du Docteur ont ainsi pu faire sa connaissance. Pour ceux pour qui ça ne serait pas encore le cas, je vais essayer de vous résumer ça sans trop vous effrayer :

Le Docteur est un Seigneur du Temps. C'est un extraterrestre à l'apparence humaine qui peut voyager dans le temps et l'espace grâce à son Tardis (Time and Relative Dimension in Space) qui ressemble à une ancienne cabine de téléphone bleue, mais qui est plus grande à l'intérieur qu'à l'extérieur. Oui oui.

Le Tardis l'emmène un peu partout dans l'histoire et dans l'univers, et le Docteur passe son temps à aider ceux qui en ont besoin.

Le Docteur n'est pas immortel, mais il est quand même capable de vivre extrêmement vieux (il a actuellement plus de 900 ans) grâce à une capacité typique des Seigneurs du Temps, la Régénération. En effet, quand il est sur le point de mourir, son corps se transforme totalement, lui conférant un nouveau physique, de nouvelles habitudes, de nouveaux goûts, etc ...

Il aime s'entourer pendant ses voyages, il se balade donc régulièrement avec un compagnon.

En ce moment, dans la série TV, le Docteur en est à sa onzième Régénération (les fans l'appellent Eleven ou Eleventh) et ses compagnons sont Amy et Rory, un couple.

Milady a commencé à sortir les livres à partir de cette génération-là, nous avons donc sous les yeux Eleven, accompagné de Amy.

Est-ce que c'est plus ou moins clair ? En tout cas, sachez juste que cette série fait partie des meilleures au monde, tout simplement, et qu'il faut avoir regardé au moins la première saison pour se faire une idée de la richesse de celle-ci.

Maintenant, parlons donc de Apollo 23.

 

J'avais pas mal d'attentes mais également de craintes. Ma tête est pleine à craquer d'éléments de la série TV, et j'avais peur que la transition de l'écran au papier soit décevante.

J'ai eu le plaisir de découvrir une écriture très visuelle, vivante et vibrante, qui m'a directement entraînée dès les premières pages dans l'univers du Docteur !

J'ai retrouvé les mimiques du Docteur, je l'ai vu gesticuler pendant ses réflexions, j'ai vu son sourire énigmatique et ses petits tics habituels. C'était vraiment génial, j'ai été bluffée de voir avec quelle facilité j'arrivais à tout visualiser sans le moindre problème.

Du coup, je dirais que le seul problème est que les autres personnages passent carrément au second plan, tellement ils sont éclipsés par le Docteur. Mais, honnêtement, ça ne m'a pas dérangé plus que ça, j'avoue 

 

L'histoire à proprement parler est pas mal, bien imaginée et très bien travaillée.

Un astronaute apparaît, pouf ! comme ça, dans un fast food. Il n'en fallait pas plus pour titiller l'intérêt du Docteur, et avec Amy, ils vont découvrir que ce n'est pas le seul évènement bizarre qui s'est déroulé ce même jour.

Voilà qu'une femme et son chien se sont retrouvés sur la face cachée de la lune ! Les pauvres n'ont, bien entendu, pas survécus.

Ils découvriront, derrière tout ça, une technologie et une base toutes aussi secrètes l'une que l'autre. Inconnues du grand public sur terre, mais peut-être pas dans tout l'univers ...

Une histoire de déplacement quantique qui tourne mal et une base spatiale qui attire d'étranges hôtes, voilà le programme de ce tome !

 

Franchement, je n'en ressors pas spécialement tourneboulée, et si ça avait été un épisode TV, il ne m'aurait pas marquée plus que ça.

Malgré tout, pour une première intrusion dans l'univers papier du Docteur, je suis ravie et j'ai fermé ce livre en étant absolument satisfaite par ce que je venais de vivre.

J'avais le coeur gonflé de satisfaction et des étoiles plein les yeux. J'avais un peu de mal à me rendre compte que, ça y est, je venais de lire mon premier Docteur Who.

Je sais, ça paraît super bête dis comme ça. Mais, hé, quand on aime, hein 

Ça a été une expérience géniale, et quand j'entends des personnes me dire que les autres volumes sont encore meilleurs, je ne peux que trépigner, une lueur de folie dans le regard et le filet de bave aux lèvres (so glamour).

 

Ha ! Et pour ceux qui auraient peur d'un côté un peu "hard science-fiction", qu'ils se rassurent. Bien sûr, Doctor Who c'est de la pure SF, et oui il y a beaucoup de ... trucs compliqués, scientifiques et compagnie.

Mais les aventures du Docteur, c'est avant tout du fun, du divertissement, de l'aventure justement, avec énormément d'humour, des énigmes, un peu de thriller, beaucoup de suspens et, surtout, énormément de sentiments et de beauté. Il n'est pas évident du tout de parler du Docteur, et de réussir à transmettre correctement tout ce qu'il peut nous faire ressentir. Je ne peux que vous conseiller (et si je pouvais vous commander, je le ferais) d'aller à sa rencontre. Son univers et lui-même sont riches et gagnent férocement à être connus.

 

Trouvez d'autres chroniques chez DarkHawk, Lelf, TheDoctorWho, Alphard, Petit-Lips, Korto et Olya.

 

Commandez Doctor Who : Appollo 23

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Science-Fiction
commenter cet article
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 19:16

A-comme-Alone.jpg

 

 

Auteur : Thomas Geha

Editeur : Rivière Blanche

Prix : 15 €

Résumé :

 

Pépé est un Alone, l'un de ceux qui errent sur les autoroutes sauvages d'une France post-cataclysmique, en proie aux hordes de pèlerinceurs, aux monstrueuses voitortues, aux mutants diaboliques et aux fanatiques de tous bords.

Il cherche Grise, la femme qui l'a elevé et qu'il aime encore. Mais y a-t-il encore de la place pour ce sentiment dans un monde sans pitié ? Qui triomphera ? A comme Amour ou A comme Anarchie ? A comme Apocalypse ou A COMME ALONE...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Dans une France futuriste dévastée, les dangers sont absolument partout, encore plus quand on est Alone comme Pépé : quelqu'un qui ne veut se conformer à aucun groupe, ne veut intégrer aucun troupeau de moutons !

Non, le Pépé, il l'aime, sa liberté, et il ne l'échangerait pour rien au monde.

Mais avec cette façon de penser, pas évident de passer inapperçu dans ce monde. Du coup, quand on doit esquiver tout les fanatiques religieux, de l'armée, ou autres groupuscules complètement tarés, pour pouvoir retrouver la personne qui compte le plus pour nous et que l'on a perdu de vue il y a des années de ça, et bien le Pépé, il va devoir s'accrocher à son slip.

 

Fiou, comme le disait une vieille pub : Petit, mais costaud !

Voilà un livre mini, petit et fin, mais dans lequel se cache un condensé de dynamisme et d'action en tout genre !

On suit donc Pépé, un jeune garçon déterminé à retrouver la femme qui l'a élevé et qui lui a été dérobée il y a trois ans.

Plus facile à dire qu'à faire, quand partout rôde la mort, et sous pleins de formes différentes, en plus. Méfiez-vous des mutants aux pouvoirs dévastateurs, des monstres de métal surgissant des villes, prenez même garde à l'air ! Mais surtout, surtout, évitez autant que possible les gens.

Cette ambiance alarmiste prônant l'individualisme  nous offre un livre oppressant où, étrangement, on ne cherche que la solitude (ou presque).

La solution serait-elle dans l'anarchie complète ? L'amour et l'amitié sont-elles des valeurs qui comptent encore ? Peut-on accorder sa confiance à qui que ce soit ?

Des questions qui nous taraudent pendant notre lecture.

 

La plume de Thomas Geha est incisive, dynamique et pleine de peps et d'énergie.

Il arrive à transformer ce récit, qui semble uniquement fait de noirceur et de dépression, en une histoire pleine d'aventures, d'espoir et d'humour, et se permet en plus de véhiculer de bons sentiments qui font du bien au moral et au coeur.

Effectivement, dans cette dévastation aussi bien materielle qu'émotionnelle, la moindre étincelle de beauté est décuplée et nous paraît bien plus brillante.

Et le Pépé, malgré sa dégaine de barroudeur solitaire, y a rien à faire, la compagnie, il crache pas dessus, si elle se trouve être agréable.

Le rythme est savamment dosé pour nous donner autant de montées d'adrénaline (le Corbeau, l'arrivée dans le territoire d'Argentos, ...) que de passages plus calmes pour nous laisser reprendre notre souffle.

Les chapitres souvent très courts sont là pour renforcer ce rythme dynamique, et la lecture se fait facilement, avec beaucoup de fluidité et de plaisir.

 

Un univers pessimiste pour une histoire bourrée d'optimisme.

 

Je remercie très chaleureusement Thomas Geha pour cette belle découverte, et ne peux que vous conseiller de découvrir sa plume, rapidement addictive.

 

Découvrez un autre avis chez Phooka.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Science-Fiction
commenter cet article

C'est Moi Que V'là

  • : Les mots d'Archessia
  • Les mots d'Archessia
  • : Chaque lecture, qu'elle soit livresque, BD-esque, manga-esque ou autres mots avec esque derrière, a droit à un avis avec plein de mes émotions dedans. Avec de vrais morceaux de tripes (miam), de larmes et de fous-rires.
  • Contact

Suivez moi

logo-facebook.jpg

 

http://www.wikio.fr

Fouillez Dans Le Blog

Mes défis

Vous me trouverez là

logo4

http://www.libfly.com/public/images/logo-libflybis.gif

Wikio - Top des blogs - Littérature

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Archessia sur Hellocoton

Mes fournisseurs de rêves

56547434.jpg

monde manga akata

Bayard-Jeunesse1

Editions-Mango.jpg

JC-Lattes

partenariat-LA.jpg

logo martiniereJfiction (1)

milady

167393 158310624217059 158310477550407 304906 621801 n

Logo.jpeg

logo_nathan.jpg

logo-plon.gif

226582 200723769971150 195864473790413 530993 1388427 n

313668_201249833289112_196087323805363_432024_1020967011_n.jpg

174866 112915142131742 6678647 n

Logo-Albin-Michel-Wiz.jpg

 

Trions Tout Ça

 

 

bonial – prospectus et catalogues des magasins à proximité pour moins de co2