Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 17:43

Irresistible-attraction Couverture

 

 

Auteur : Simone Elkeles

Editeur : La Martinière Jeunesse

Prix : 13,90 €

Résumé :

 

Carlos Fuentes fréquente des gangs, deale et sèche les cours. Au lycée, Kiara Westford, jeune fille sage et peu populaire, devient sa tutrice.

Déjà tumultueuses, leurs relations s'enveniment lorsqu le bad boy est placé par la justice dans la famille Westford ...

Contraints de se côtoyer tous les jours, Kiara et Carlos vont découvrir une loi physique immuable : les opposés s'attirent !

Leur amour sera-t-il assez fort pour atténuer leurs différences et remettre Carlos sur le droit chemin ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Carlos habitait Mexico avec sa mère et son jeune frère, Luis. Mais à cause de plusieurs soucis avec des gangs, et la vie trop dangereuse qu'il commençait à mener, sa mère l'a envoyé au Colorado pour vivre avec son frère aîné, Alex, et suivre une scolarité normale.

Le problème, c'est que Carlos n'a pas du tout l'intention de devenir un élève sage. C'est un rebelle, et pour lui, si les règles existent, c'est uniquement pour pouvoir les briser.

Alors quand il fait la rencontre de Kiara, qui a tout de la petite fille modèle, il va prendre un malin plaisir de la faire tourner en bourrique.

Mais les choses ne peuvent pas être aussi simples, et le jeune homme est vite rattrapé par son passé de voyou, mettant en danger sa propre vie mais aussi celle de sa famille d'accueil, celle de Kiara, à laquelle il commence à beaucoup s'attacher, bien malgré lui ...

 

Vous vous souvenez comme j'avais aimé le premier tome, Irrésistible Alchimie ?

J'étais donc impatiente et ravie de voir la suite arrivée, qui met donc en avant Carlos Fuentes, le petit frère de Alex.

Niveau garçon, rien de bien nouveau sous le soleil, à croire que les Fuentes sont tous fait d'après le même moule ! Jeune homme appartenant à un gang, c'est un mauvais garçon à l'état pur, brisant les règles juste par plaisir et par esprit de contradiction, pour moi, il est l'image même du "p'tit con" en puissance.

Ne supportant aucune forme d'autorité, vulgaire, macho et insouciant, vous le mettez entre les mains d'une auteur talentueuse comme Simone Elkeles et vous avez ... un fantasme dur pattes, exactement.

Oui, car ce voyou devient, bien évidemment, l'image même du méchant garçon que les filles rêvent de remettre dans le droit chemin.

Bon, y a rien à faire, à 27 ans, mes fantasmes ne se nourrissent plus vraiment d'images d'adolescent rebelles qui, malgré eux, tomberaient sous mon charme et auraient envie d'une vie rangée à mes côtés. Et bien mine de rien, Simone arrive à jouer avec la corde sensible du lecteur, et au fil des pages, j'ai aisément retrouvé mon coeur de midinette qui, le temps de 400 pages, n'a battu que pour le fougueux Carlos.

Y a pas à dire, elle est forte. Très forte.

 

Dans le fond, il n'y a pas vraiment de différences avec le premier tome. Au niveau de la base, on prend les (presque) mêmes et on recommence !

Un Mexicain membre d'un gang qui rencontre une jeune fille qu'il n'aime pas mais il change vite d'avis sur elle, et y a pleins de complications quand les sentiments débarquent.

Une jeune fille qui n'est pas ce qu'elle semble être et qui tombe sous les charmes exotiques et caliente d'un voyou, qui donnerait très vite corps et âme (mais surtout corps) pour être avec son latino qui, au fond, a une âme de bisounours.

...

Allez, j'admets, j'exagère. Et ce, uniquement pour faire la fière et la dure, car ce livre a complètement fait fondre mon p'tit coeur.

Non, vraiment, que ce soit dans le développement des personnages ou dans celui de leurs sentiments, tout est réussi, et on se laisse embarquer dans cette histoire en une fraction de seconde, tellement le style est fluide et agréable.

Comme pour Irrésistible Alchimie, on passe du narrateur masculin à la narratrice d'un chapitre à l'autre, chaque fois à la première personne. Et mine de rien, chapeau pour autant se mettre autant à la place d'un homme et rester crédible d'un bout à l'autre, ce qu'arrive à faire Simone haut la main.

Et bon, je n'ai jamais approché, de près ou de loin, l'univers des gangs (qu'ils soient latinos ou pas), mais je me demande vraiment si elle a fait des recherches sur le sujet, car de nouveau, le rendu est très crédible, et on ne doute à aucun moment de ce que l'on a devant les yeux.

En fait, malgré que ça soit un livre 100% romance sur fond de différences sociales et autres guerres de gangs, on ne tombe jamais dans le mélodrame, le guimauve ou le larmoiement facile. Il y a un équilibre dans tout ça, un dosage savamment géré par l'auteur.

 

Au niveau des personnages, Carlos est bien plus, comment dire ... "sauvage" que son frère Alex. Plus grossier, plus rebelle, il peut aller très loin aussi bien dans ses retranchements que dans ses exagérations.

A part cela, c'est bel et bien un Fuentes ! Joueur et moquer, chaud comme la braise et diablement sexy, il fera succomber plus d'un lecteur (même si apparemment, Alex est dur à détrôner dans les coeurs  ). Petit plus non négligeable, ce jeune homme est un peu plus coquin que son grand frère, et je peux vous assurer que certaines scènes sont aussi chaudes que le soleil de Mexico !

Kiara est vraiment une très chouette fille, j'adore ce mélange de force et de candeur en elle, qui fait d'elle un personnage très riche et réaliste, avec de nombreuses facettes.

Cette fille un brin garçon manqué, qui aime retaper les voitures et crapahuter sur les rocheuses avoisinantes, mais qui lutte contre un bégaiement depuis toute petite et qui rêve d'une relation romantique pleine de défis.

On peut dire qu'entre Carlos et la chica, ça fait des étincelles !

Mais mon personnage préféré dans tout le bouquin, celui que j'ai regretté ne pas voir plus souvent, qui a les dialogues les plus savoureux et qui m'a donné un fou rire de cinq grosse minutes, c'est Tuck, le meilleur ami gay de Kiara.

Bon sang, je suis sûre qu'il y aurait moyen d'écrire un livre uniquement centré sur lui ! Je vous jure, il y a un passage où il chante à la porte de Carlos, j'en avais les larmes aux yeux, je n'arrivais plus à me ravoir !

 

Pour moi, en tout cas, ce deuxième volume est aussi bon que le premier, je l'ai dévoré presque aussi vite, et j'ai vraiment hâte de découvrir la suite, centrée cette fois-ci sur le jeune Luis, dernier né de la fratrie Fuentes.

C'est une lecture extrêmement agréable, qui nous évade, nous divertit, fait briller nos yeux et palpiter notre coeur.

La plume de Simone Elkeles y est pour énormément, et je suis vraiment curieuse de voir ce qu'elle nous réserve après cette irrésistible trilogie.

En attendant, il ne reste plus qu'à patienter pour voir débarquer la suite en français !

 

Mille merci à La Martinière Jeunesse pour cette lecture passionnante et vibrante !

 

logo-martiniereJfiction--1-.jpg

 

Retrouvez d'autres avis chez Liliebook, Belladouce, La Mordue, Alodis, Ilnyak1pas et Matoline.

 

challenge-jeunesse-1

 

 

Commandez Irrésistible Attraction

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Romance
commenter cet article
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 07:01

Forgotten.png

 

 

Auteur : Cat Patrick

Editeur : La Martinière Jeunesse

Prix : 13,90 €

Résumé :

 

Pour Lili Lane, chaque jour est une nouvelle vie. Tout les matins, elle se réveille sans souvenirs de la veille - mais avec des visions de l'avenir ...

Grâce à sa mère et à sa meilleure amie, elle réussit, tant bien que mal, à dissimuler sa différence. Mais lorsque le séduisant Luke entre dans sa vie, le destin de Lili bascule. Qui voudrait oublier un garçon pareil ?

Pour changer son avenir, Lili va devoir affronter son passé et résoudre le mystère de sa mémoire défaillante ...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Lili est amnésique.

Mais pas vraiment l'amnésie "classique" à laquelle on pense quand on entend ce mot. Toutes les nuits, à une heure précise, elle oublie le jour qui vient de passer. Elle est donc obligée, avant de s'endormir, de noter scrupuleusement les détails de cette journée, pour se forcer à se rappeler, tout les matins, et faire illusion à l'école.

Une malédiction pour un don : si elle ne se souvient pas de son passé, Lili possède quand même des "souvenirs" du futur.

Tout ce qu'elle vivra plus tard, est stocké dans sa tête sous forme de souvenirs. Ce qui l'aide énormément à reconnaître les gens qui font partie de son quotidien, à se souvenir de certaines habitudes, etc ...

Un jour, un garçon fait irruption dans sa vie, et elle ne veut pas être entravée par ses problèmes de mémoire.

Mais comment se lancer avec insouciance dans une histoire d'amour alors que la personne choisie n'est pas dans ses visions d'avenir ?

Surtout que l'arrivée de celui-ci dans sa vie semble chambouler beaucoup de choses dans sa tête, et certains souvenirs jaillissent avec force dans son esprit.

Mais quelque chose commence à la perturber : est-ce là l'avenir ? Ou bien le passé ? ...

 

Le résumé de ce livre me tentait vraiment beaucoup, c'est donc avidement que je me suis jetée dessus une fois en ma possession.

Je n'ai pas été déçue du tout, et j'ai passé un excellent moment en sa compagnie, bien qu'il fut trop court à mon goût (en une journée, je l'avais dévoré).

Au cas où certains se poseraient la question, il ne s'agit pas ici de romance fantastique. C'est une romance, belle, forte, poignante et intense, mais saupoudrée de thriller psychologique, de drame familial et de récit introspectif.

 

Lili est très attachante, et grâce à la plume fluide, légère et haletante de Cat Patrick, on s'immisce instantanément dans la vie de la jeune fille, et ses problèmes de mémoire sont clairs et compréhensifs. On éprouve beaucoup d'empathie à son égard, on se rend vite compte à quel point la vie est difficile avec un tel handicap.

Luke, quant à lui, est tout simplement parfait dans le rôle masculin.

Il est charmant, attentionné, très charismatique, compréhensif et avec juste cette touche de mystère qui le rend irrésistible.

Ce sont deux personnages travaillés, avec un background riche, original et intéressant, et bien que l'on pourrait trouver, au début, Luke un peu lisse et leur histoire un peu facile, quelques rebondissements dans l'histoire permettront d'étoffer un peu tout ça.

Les personnages secondaires ont également leur importance, comme la mère de Lili, bienveillante bien que parfois déconcertée par le problème de sa fille, et la meilleure amie de celle-ci, compréhensive mais ayant parfois bien du mal à se faire à la capacité de "voyance" de son amie. Parfois, il vaut mieux vivre ses propres erreurs pour être en mesure de les comprendre.

 

J'ai vraiment tout aimé dans ce livre, en fait.

J'ai aimé sa fluidité : dès les premières pages on est happés par l'étrange quotidien de Lili, et des extraits de ses mémos sont d'une aide précieuse pour réellement appréhender tout ce que cela implique dans sa vie de tout les jours.

J'ai aimé les personnages : les réactions et les dialogues sont crédibles et leurs évolutions sont vraiment agréables à suivre. Ils ont tous un petit quelque chose de touchant qui m'a été droit au coeur.

J'ai aimé l'intrigue : Non seulement cette idée de mémoire inversée est tout simplement brillante et parfaitement développée, mais en plus nous avons droit à une histoire de fond sombre, touchant le noyau familial et ayant des répercussions sur les proches. Il y a toujours une question terrible qui plane : que cachent les problèmes de Lili ?

 

Forgotten est un one-shot (ça aussi ça fait plaisir, dans cet univers de séries) coup de coeur qui m'a transportée et qui m'a beaucoup touché. J'ai hâte de découvrir d'autres écrits de cette auteur qui, pour un premier livre, se montre déjà bourrée de talent ! 

 

Mille mercis aux éditions La Martinière Jeunesse, grâce à qui j'ai pu faire ce bout de chemin étrange et fascinant avec Lili.

 

Commandez Forgotten

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Romance
commenter cet article
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 12:55

alexia10.jpg

 

 

Auteur : Francesc Miralles

Editeur : Hachette Jeunesse (Collection Black Moon)

Prix : 17 €

Résumé :

 

C'est l'histoire de Christian, un jeune Espagnol de 17 ans qui, en perdant son frère jumeau, a perdu le goût de vivre. La seule chose qu'il aime encore : errer dans les cimetières comme une âme en peine, de la musique classique plein les oreilles, en lisant les grands Romantiques. Jusqu'au jour où il entend un chant étrange, comme venu d'outre-tombe, un chant féminin qui le touche au plus profond de son être. Un chant... ou peut-être un rêve ? Deux mois plus tard, il la rencontre enfin. Alexia. Un seul regard et, pour la seconde fois, sa vie bascule.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Christian n'a plus goût à rien depuis que son frère jumeau est mort 3 ans plus tôt, dans un accident de moto dont le jeune homme se tient responsable.

En se rendant au cimetière pas loin de chez lui, il peut voir la mer.

Les écouteurs aux oreilles, c'est la seule chose qui l'apaise.

Le monde n'a plus vraiment de couleurs, et même la jolie fille qui lui fait de beaux sourires en classe ne le tente absolument pas.

Il est déconnecté de la vie.

Un jour, il rencontre trois jeunes de son âge, un peu bizarres. Look gothique et maquillage blanc et mauve, ils se font appeler les pâles et passent leur temps à visiter les cimetières et à dormir sur des tombes, histoire de se rapprocher de ceux qui y ont trouvés le repos éternel.

Dans les trois, il y a Alexia. La belle et mystérieuse Alexia.

Christian trouvera en elle une véritable raison de vivre.

Mais, il l'apprendra à ses dépends, la vie est indissociable de la mort, et celle-ci rôde partout.

 

Voilà un livre qui m'a très vite attirée, et j'ai plongé dans ses pages très rapidement, l'ambiance qui s'en dégageait m'a beaucoup plue.

C'est un roman qui oscille sans arrêt entre le thriller, le récit du délicat passage de l'adolescence, la romance tragique et  l'histoire inquiétante, parfois effrayante.

Il n'est pas évident de le classer dans une catégorie en particulier, il touche un public très vaste et, bien que s'adressant à un lectorat adolescent, pourra également toucher avec beaucoup de facilité des lecteurs plus âgés.

Je l'ai trouvé émouvant et furieusement poétique, j'ai même été effrayée par moments !

Ce que j'ai vraiment adoré, par exemple, c'est trouvé en chaque début de chapitre des citations sur la mort ou l'amour de poètes, écrivains, chanteurs ou autres personnalités. Les pages de ce livre sont parsemées de références et clins d'oeil de ce style, c'était vraiment très agréable à lire.

 

En lisant le résumé, j'avais un peu peur de tomber sur des personnages caricaturaux, genre l'adolescent gothique qui erre, l'âme en peine qui écoute du métal symphonique, qui allume des cierges et se maquille et s'habille en noir juste pour montrer à quel point "la vie c'est trop d'la merde".

Alors, attention, j'ai toujours aimé le mouvement gothique (3615 ma vie, je l'ai été moi-même), c'est juste que j'ai du mal avec les gros clichés répendus sur le gothisme.

Dans ce livre, j'ai justement retrouvé ce qui me plaît tant dans ce mode de vie et ses façons de penser.

Le romantisme qui fusionne avec la mort et le macabre, la poésie, la musique, ...

Les amoureux du style aimeront forcément Alexia - Quand nous étions mort, l'auteur a parfaitement su rendre l'ambiance et la passion qui peuvent ressortir d'un groupe de gothiques.

 

Bon, à part ça me direz-vous.

Christian est touchant, bien sûr, et ce fut très agréable de suivre son évolution.

En fait, j'ai un peu l'impression que tout le livre montre comment le jeune homme fait son deuil de son frère.

Les étapes et les épreuves qu'il va devoir franchir pour s'en remettre. Et d'ailleurs, est ce qu'il arrivera à s'en remettre ?

Un deuil est toujours absolument abominable à vivre, chacun le ressent à sa manière, mais il sera toujours horriblement douloureux.

Quand une telle perte survient à l'adolescence, moment où tout nous semble exacerbé, c'est un déluge d'émotions qui s'abat sur nous.

Avec ce livre, Christian nous livre ses émotions, comme elles viennent, sans tenter de les retenir ou de les enjoliver. J'ai apprécié ça.

Alexia est aussi quelqu'un de très intéressant, mais qui va me paraître fade pendant une bonne partie du livre !

Ce n'est que bien plus loin qu'elle révèlera son véritable rôle dans l'histoire, et j'ai trouvé ça assez bien tourné, très bien pensé de la part de l'auteur.

Mais malgré tout, étrangement, mon personnage préféré fut Alba, jeune fille discrète à l'école, amoureuse de Christian, qui elle aussi évoluera au fil des chapitres.

J'ai aimé ce personnage qui pourrait passer pour banal aux côtés de Christian et ses amis, mais au final je me suis pas mal retrouvée en elle, et je m'y suis beaucoup attachée.

 

Alors, pour résumer, thriller fantastique ou romance délicieusement gothique ?

Je ne vous en dévoile pas plus et vous laisse juger, pour ça, rendez-vous chez votre libraire ce 11 mai 

En attendant, découvrez en extrait en cliquant ici.

 

Un énorme merci à Hachette Jeunesse et en particulier à l'adorable Cécile.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Romance
commenter cet article
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 19:38

trilogie-delirium-lauren-oliver-L-1

 

 

Auteur : Lauren Oliver

Editeur : Hachette Jeunesse (Collection Black Moon)

Prix : 18 €

Résumé :

 

Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme le plus grand des maux. Un monde où tous les adultes de 18 ans subissent une opération du cerveau pour en être guéris. A quelques mois de subir à son tour « la Procédure », Lena fait une rencontre inattendue… Peu à peu elle découvre l’amour et comprend, comme sa mère avant elle, qu’il n’y a pas de plus grande liberté que laisser parler ses sentiments. Même si cela implique de quitter ses certitudes…
« Ils prétendent qu’en guérissant de l’amour nous serons heureux et à l’abri du danger éternellement. Je les ai toujours crus. Jusqu’à maintenant. Maintenant, tout a changé. Maintenant, je préférerais être contaminée par l’amour ne serait-ce qu’une seconde plutôt que vivre un siècle étouffée par ce mensonge. »

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Déjà quelques temps avant sa sortie, ce titre me faisait de l'oeil. Mon envie de le lire a grandit en voyant fleurir les excellentes critiques sur le net. J'étais donc ravie de pouvoir le recevoir, et je comprends maintenant l'engouement qu'il provoque !

 

Dans notre monde, et dans pas mal d'années (peut-être une bonne centaine), l'amour et les autres sentiments forts ont été déclarés dangereux par l'état, et des scientifiques ont même réussis à trouver un remède pour éliminer ceux-ci.

Grâce à une opération que l'on fait à toute personne lors de ses 18 ans, les humains ont trouvés une sérénité, une paix intérieure et extérieure, qu'aucun sentiments puissant ne vient perturber.

Lena a 17 ans, et elle attend avec impatience la date de sa Procédure.

ENFIN, elle se sentira apaisée, et plus jamais elle ne subira les assauts de la jalousie, la honte des complexes ou le pincement de la colère.

Elle sera comme tout le monde, son esprit sera neutre, vraiment, elle n'attend que ça.

Bien sûr, elle trouve dommage le fait qu'elle ne sera plus amie avec Hana, car l'amitié est également un sentiment annihilé par l'opération. Mais s’il faut en passer par là, alors elle le fera.

Par contre, un problème de taille vient perturber tout ce que Lena a toujours pensé : elle va rencontrer Alex, et avec lui, bien des dangers vont déferler dans sa vie.

Le plus gros, et le plus nuisible de tous étant l'amour.

 

Dès les premières pages nous sommes emportés aux côtés de Lena, et l'étrange ambiance que dégagent les premiers chapitres attisent notre curiosité.

Chaque chapitre est précédé d'un extrait de la nouvelle Bible de l'époque, de poèmes, de comptines, etc ...

Quelques morceaux choisis nous permettant de mieux cerner la mentalité qui habite la population.

Vu la façon dont tout le monde parle de l'amour et des autres sentiments forts, on a presque envie de les croire !

Oui, l'amour nous fait faire des choses folles, chamboule notre appétit, notre moral, notre façon de voir les choses, exacerbe nos actions et nos pensées, nous fait mal également, nous provoque des douleurs qui nous paraissent tellement insurmontables. Et oui, des gens meurent, à cause de l'amour.

Lena l'a bien comprit, elle est consciente des dangers inhérents à cet état étrange, sa mère étant morte à cause de l'amour. Elle n'a jamais pu supporter la perte de son mari, et elle a voulu le rejoindre, malgré plusieurs opérations ratées effectuées par les autorités médicales.

Pour Lena donc, c'est un fait, elle ne veut jamais tomber amoureuse, elle veut juste rentrer dans un moule de perfection.

 

Mais une fois que la petite graine d'un sentiment est plantée, elle ne peut que grandir, pousser pour devenir un arbre immense qui recouvre tout de son feuillage.

C'est l'effet qu'aura Alex sur Lena.

Et c'est beau, puissant, ça vibre, ça touche, ça émeut, ça nous serre la gorge et le coeur.

Mais en dehors de l'histoire de ces deux amoureux, le livre effleure d'autres sujets, tout aussi importants.

Le contrôle de la population, la culture de la différence, la peur de la maladie et de la contagion.

Car dans ce roman, on parle de l'amour comme d'une maladie que l'on attrape et qui peut se répandre à grande vitesse.

Il y a des passages où des personnes ont peur d'approcher, de toucher une personne amoureuse. Absolument ridicule, n'est ce pas ?

Et pourtant, je n'ai pu m'empêcher de faire le rapprochement avec certains malades de cancer, ou du sida, qui doivent subir à longueur de temps ces comportements ridicules et blessants.

 

Ce qui m'a marquée dans ce livre, c'est que malgré que le tout soit assez sombre, que l'univers dépeint soit dur, froid et ultra contrôlé, il y avait toujours une lueur d'espoir pour éclairer le tout.

Le fait que les sentiments subsistent quelque part, et continuent à exister malgré tout (car, au final, c'est tout ce qu'il y a de plus naturel chez l'être humain ! ), est un formidable message qui nous donne envie de croire, jusqu'au bout, qu'il y a moyen de triompher des épreuves si on s'en donne la peine et si on a des éléments dans nos vies qui nous donnent envie de se battre pour eux.

 

Au niveau des personnages, sans être incroyablement attachants, ils sont vraiment très intéressant, et c'est avec avidité que j'ai suivis leur évolution.

En parlant d'évolution, c'est bien sûr Lena qui fait preuve de la plus grande dans tout le récit.

Cette jeune fille qui avait ses convictions et qui était certaine de savoir ce qu'elle voulait, voit peu à peu son quotidien se métamorphoser, ses certitudes voler en éclats, et ses yeux s'ouvrent de plus en plus à la société dans laquelle elle évolue, remarquant ses failles et ses abus.

C'est beau de la voir changer au fil des pages, de la voir devenir quelqu'un de fort, de transporté par l'amour et la foi qu'elle a dans ses nouvelles convictions et envies.

Alex, sans être le super tombeur, parfait et incroyablement beau, reste quelqu'un d'attirant, mais surtout de protecteur.

Non seulement il apporte dans la vie de Lena l'incroyable cadeau de l'amour, mais il devient également une sorte de guide pour elle, il lui montre ce que le monde a à lui offrir, en dehors des murs fermés que le gouvernement a érigé autours des villes.

Fort et plein de promesses, il est l'image même du premier amour, doux-amer mais tellement puissant.

 

Que ce soit pour ses personnages, son scénario, l'évolution de l'histoire ou son message véhiculé, j'ai été séduite par ce livre, et la dernière page m'a vraiment achevée, m'arrachant une larme au passage. La plume poétique et terriblement fluide de Lauren y est pour beaucoup, avec un style très visuel et des descriptions de sentiments à couper le souffle, tellement vivants et réalistes qu'on ne peut que les ressentir pendant notre lecture.

 

Un superbe ouvrage qui enchantera énormément de lecteurs.

D'ailleurs, même Hollywood est sous le charme, la Fox ayant acheté les droits pour une adaptation au cinéma.

 

Un grand merci à Hachette Jeunesse, et en particulier à Cécile.

Repost 0
Published by Archessia - dans Romance
commenter cet article
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 11:59

irresistibme-Alchimie.jpg

 

 

Auteur : Simone Elkeles

Editeur : La Martinière Jeunesse

Prix : 13,90 €

Résumé :

 

Brittany est belle, intelligente et douce. Elle sort avec le capitaine de l'équipe de football. Alex, terriblement séduisant, est connu pour être un membre du dangereux gang des Latino Blood. Tout les oppose jusqu'à ce cours de chimie et ce travail imposé en binôme. Au-delà des apparences, Alex et Brittany se rapprochent et se séduisent. Leur attirance, plus forte que les préjugés et les interdits, pourrait bien changer leur avenir... mais à quel prix ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Si vous vous tenez au courant des sorties en littérature jeunesse, vous n'avez pas pu passer à côté de ce titre qui est LE livre romance de ce début d'année.

 

Brittany est une jeune fille de 18 ans, complètement conditionnée par ses parents pour montrer un extérieur aussi parfait que possible. A la moindre erreur, elle reçoit les foudres d'une mère autoritaire et perfectionniste. Son père, trop absent, sait à peine ce qu'il se passe dans sa maison, et Brittany s'occupe également énormément de sa grande soeur, handicapée mentale et moteur. Ce sont de lourdes responsabilité pour quelqu'un qui, une fois à l'école, est la reine des pompoms girls, sort avec le capitaine de l'équipe de foot, est enviée de toutes les filles et désirée de tout les garçons.

Alex, Mexicain des quartiers pauvres, vit avec sa mère et ses petits frères. Il a du endosser le rôle de chef de famille lorsque son père est tué par une balle. Il se voit obligé d'intégrer le gang local pour ainsi assurer la sécurité de sa famille, alors que tout ce qu'il voudrait, c'est se détacher de tout ça et s'occuper de ses études, dans lesquelles il sent qu'il pourrait avoir un avenir. Faire attention à ce que le gang ne déborde pas trop sur sa vie déjà trop réglée par lui, surveiller ses petits frères pour qu'ils ne se fassent pas enrôler, veiller sur sa pauvre mère et ramener de bonnes notes à la maison, ça fait beaucoup ...

Ces deux personnes pas si différentes vont se retrouver forcés à partager une partie de leur quotidien, et après qu'un ami d'Alex lui lance le pari qu'il n'arrivera pas à mettre dans son lit la Blanche Neige des beaux quartiers, le jeu malsain va peu à peu échapper à son contrôle pour devenir quelque chose de plus fort et d'irrésistible.

 

Alors qu'il n'était encore disponible qu'en anglais, on me l'avait chaudement recommandé, mais étant encore trop froussarde pour tenter les livres en vo, j'avais un peu laissé tomber.

J'ai donc été ravie d'apprendre que La Martinière le sortait en français.

 

Alors, oui, bien sûr, on peut dire que c'est cliché à mort.

Je préfère dire que ce roman aborde des thèmes universels et intemporels, qui sont toujours aussi efficaces. Le style de l'auteur y est pour énormément, grâce à une fluidité extrêmement agréable et des situations dans lesquelles on peu facilement se retrouver.

Les références sont nombreuses, les plus évidentes étant bien entendu Roméo et Juliette, ou Grease.

Le ton arrive à être très moderne, sans tomber dans la facilité, le mélodrame ou l'exagération.

 

En tout cas, j'ai été emportée par cette histoire avec une facilité déconcertante !

Je me suis complètement prise au jeu et j'ai dévoré ce livre en quelques heures à peine, d'une traite.

J'ai été séduite par le développement des sentiments, par les caractères des personnages, par les situations de leur vie respective, par la façon dont les journées de chacun se mêlent peu à peu pour finir par s'imbriquer.

Ce que j'ai adoré, c'est le fait que l'on passe d'un personnage à l'autre à chaque chapitre.

On rentre vraiment dans l'esprit des deux héros, ce qui nous permet d'appréhender l'histoire sous des angles nouveaux, et avoir l'avis de chacun sur telle ou telle scène.

Le fait, par exemple, qu'Alex utilise des mots ou expressions espagnoles dans ses phrases lui donne un charme fou et rajoute une couche à ce côté bad boy, un peu exotique, qui est loin de me déplaire !

 

Pour un livre ayant des abords superficiels fleurant le romantisme de gare, il se révèle au final puissant, intelligent, original et complètement addictif.

J'ai été émue, je me suis marrée, j'ai eu peur, j'ai eu le coeur serré, je suis tombée amoureuse, j'en ai appris plus sur la tolérance et sur la force de l'amour, sur les endroits incongrus dans lesquels il peut se cacher.

Ce roman est une belle leçon sur les apparences souvent trompeuses, il m'a vraiment touchée et je ne peux que le conseiller au plus grand nombre.

 

Un énorme merci aux éditions La Martinière Jeunesse, et en particulier à Charlotte.

 

Le livre possède même sa page Facebook, n'hésitez pas à y jeter un coup d'oeil, l'auteur vient même y faire coucou ! On clique ici pour y accéder.

Repost 0
Published by Archessia - dans Romance
commenter cet article
9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 16:49

1046_g.jpg

 

 

Auteur : Syrie James
Editeur : Hachette Jeunesse (Blackmoon)
Prix : 18€
Résumé :

Mina est amoureuse et sur le point d'épouser l'homme qu'elle aime. Sa meilleure amie, la jolie Lucy, est elle aussi sur le point de se marier. Les deux jeunes femmes décident de partir en vacances à la mer pour profiter de leurs derniers moments de célibat ! Mais l'arrivée dans leur vie d'un gentleman fascinant, ténébreux et sulfureux, va ébranler toutes leurs certitudes. Lucy tombe mystérieusement malade, et Mina, quant à elle, est soudain assaillie par des désirs inavouables...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Adorant l'oeuvre originale de Bram Stoker et étant une grande fan de l'adaptation de Francis Ford Coppola, j'avais très envie de lire ce livre.
Au final, quelle déception.

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec l'histoire de Dracula telle que l'a écrite Bram Stoker, voici un petit rappel.
Jonathan Harker est un jeune apprenti notaire, envoyé en Transylvanie pour boucler certaines affaires avec un client, le Comte Dracula.
Sur place, il va découvrir horreurs sur horreurs, et en arriver à de terribles conclusions. Le Comte étant un fils du Diable, un vampire.
Le Comte, ayant vu une photo de Mina, la charmante fiancée de Jonathan, en tombe amoureux et décide de se rendre à Londres en espérant la séduire.
Jonathan arrive à s'échapper du chateau et à retourner à Londres, où il découvrira les dégats que le vampire a déjà eu le temps de faire sur Lucy, la meilleure amie de Mina.

Le livre de Syrie James nous offre le point de vue de Mina sur toute cette histoire.
Bien que certains passages soient passionnants et emplis d'une sensualité délicieuse, ils ne sont pas aussi nombreux que je l'espérais.
Et pour les moments très nombreux du récit où Mina et Dracula ne se bécotent pas, et bien, il ne se passe pas grand chose.
Enfin, oui, on y voit Van Helsing et ses trois compères préparer la défaite du vampire, on lit les tourments de Mina, ses angoisses, ses questionnements et ses doutes.

Malheureusement, tout ça reste très plat, sans saveur.
Le récit est long, lent et ne démarre jamais vraiment.
Heureusement que l'écrivain a réussit à saupoudrer le livre de quelques scènes légèrement érotiques très bien écrites, car le reste n'arrive pas à nous susciter l'intérêt qu'une telle histoire aurait droit.
C'est bien dommage, car avec la matière qu'elle avait sous la main, et sa bonne idée du point de vue de Mina, Syrie James aurait pu nous montrer un vrai feu d'artifice de sentiments et de guerres intérieures.
Nous n'auront droit qu'à une allumette vite consumée ...

 

 

Je ne peux que vous conseiller le film de Francis Ford Coppola, si vous ne l'avez pas encore vu.

Voilà une oeuvre qui déborde de passion!

 

 


 
Repost 0
Published by Archessia - dans Romance
commenter cet article
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 17:07

Je vous avais donné mon avis très positif de Comment se débarrasser d'un vampire amoureux.

Je me languissais de savoir quelle histoire incroyable cette talentueuse auteur allait nous offrir, je ne vous décrit pas ma joie d'apprendre que les éditions Le Masque (collection MSK) s'occupaient de la sortie d'Alchimie qui est la traduction de Jekel loves Hyde, le dernier livre en date de Beth. 

 

http://sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash1/hs322.ash1/28269_131217393563788_130412286977632_273934_7427260_n.jpg

 

En voici le quatrième de couverture :

 

Depuis l’entrée de Tristan Hyde dans le même collège que Jill Jekel en Pennsylvanie, leurs noms de famille font l’objet de toutes les plaisanteries. En effet, ils rappellent vaguement quelqu’un... Et tous deux ont de bonnes raisons de ne pas rire de ces moqueries. Le père de Jill a toujours cru que sa famille était liée au Dr Henry Jekyll, ce scientifique qui a créé son alter ego maléfique. D’ailleurs, il affirme que la boîte fermée à double tour dans son bureau contient le détail de cette expérience diabolique. Quant à Tristan, ses liens avec l’histoire de Mr. Hyde sont encore plus proches, et plus dévastateurs. Jill sait qu’elle ne doit pas ouvrir cette boîte. Mais quand son père est assassiné, et qu’elle découvre que le compte en banque qui devait payer ses études a été vidé, elle n’hésite plus. Si elle parvient à recréer l’élixir du Dr Jekyll, elle obtiendra sans doute la bourse qui lui permettra d’entrer dans un des meilleurs programmes de chimie des États-Unis. Tristan accepte de l’aider, espérant sauver sa raison et peut-être même sa vie. Si l’on en croit la légende familiale, il est le descendant direct du monstre, ce qui le condamne à perpétrer la violence et le chaos autour de lui. Pourront-ils échapper à leur destin et éviter que l’amour qui les étreint peu à peu ne conduise à leur propre destruction ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Alléchant n'est ce pas?

Cécilia Jamart, du site Place to be m'a fait part du fait qu'Alchimie fait déjà le buzz sur le net, et a droit à son propre dossier!

Vous pourrez le découvrir en cliquant ici, une bonne façon de se mettre l'eau à la bouche en attendant de l'avoir dans nos étagères!

Repost 0
Published by Archessia - dans Romance
commenter cet article
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 16:33

http://3a.img.v4.skyrock.net/3a3/archessia/pics/2862462424_1.jpg

 

 

Auteur : Audrey Niffenegger
Editeur : Michel Lafon
Prix : 22€
Résumé :

Il arrive qu'un roman vous surprenne, vous réserve des plaisirs insoupçonnés, et vous envoûte, comme si son univers de papier vous happait tout entier. Le temps n'est rien produit cet effet-là.

Claire, ravissante artiste, et Henry, aventureux bibliothécaire, se rencontrèrent quand Claire avait six ans et Henry trente-six et se marièrent quand Claire avait vingt-trois ans et Henry trente et un. Impossible ? En théorie, seulement. Car Henry souffre d'un mal mystérieux, qui le « déplace » dans le temps, le contraint à visiter des moments cruciaux de sa vie, passée ou future. Comment jouir du présent, comme tous les amoureux du monde, ou s'imaginer un avenir lorsqu'on est sous l'emprise d'un phénomène irrépressible ?
De ce postulat insolite, Audrey Niffenegger a tiré un roman bouleversant et tout à fait inoubliable.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Etant donné que j'avais adoré Les Jumelles de Highgate, du même auteur (quelques articles en arrière) j'avais vraiment de lire celui-là, surtout que je n'en avais entendu que du bon.
Comme j'ai eu raison!

C'est tout simplement une sublime histoire d'amour, vraiment atypique, drôle et touchante. Très touchante.
Je vous avoue que pendant les premières pages, j'avais un peu de mal à m'y retrouver.
Il n'est pas facile au début d'arriver à suivre correctement les voyages temporels de Henry.
Mais ne vous inquiétez pas, franchement, c'est tellement bien écrit que l'on comprend très vite et que l'on arrive à parfaitement visualiser les allers et venues d'Henry

En parlant de lui, c'est un personnage incroyablement attachant, très courageux devant sa "maladie", ce qu'il essaye avant tout, c'est que ses "crises" ne posent de problèmes à personne.
Il les cache un peu par honte, mais énormément par soucis de blesser les gens qui l'entourent.

Au début du livre, on rencontre d'abord Claire, qui connait Henry depuis qu'elle est enfant, puisque ses envols temporels l'ont souvent conduis auprès de cette fillette.
Ca fait des années qu'elle attend de le rencontrer dans son présent, d'ailleurs leur première "vraie" rencontre est drôle et émouvante, vraiment une très jolie scène.

Ce livre est donc vraiment centré sur la vie de ce couple hors du commun qui, en plus de devoir supporter les mêmes tracas qu'ont chaque couple, devront en plus faire avec la maladie d'Henry qui peut fameusement handicaper socialement, quand même!  
Nous sommes donc servis en scènes très drôles, mais aussi parfois très tristes.
Les dialogues sont plus que savoureux, les situations bien qu'incroyables sont réalistes et le ton du livre nous emporte aux côtés de ces personnages sans que l'on se lasse un seul instant.

J'avais vraiment du mal à refermer le livre au moment d'aller dormir, et c'est les yeux brillant de larmes, mais le sourire aux lèvres que je l'ai refermé sur ses derniers mots.

Une fantastique aventure et une magnifique histoire d'amour, voilà ce que nous propose ici Audrey Niffenegger, et c'est avec un énorme plaisir que nous nous laissons entrainer 

 

Ce roman a été adapté en film, en voici donc la bande annonce

 

 

Repost 0
Published by Archessia - dans Romance
commenter cet article
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 13:52

http://3a.img.v4.skyrock.net/3a3/archessia/pics/2764709424_1.jpg

 

Auteur : Meg Rosoff
Editeur : Hachette (Le Livre de Poche Jeunesse)
Prix : 5,50€
Résumé :

Daisy, une adolescente new-yorkaise anorexique, accepte mal le remariage de son père. Alors qu'elle séjourne pour l'été chez ses cousins dans la campagne anglaise, elle découvre les joies de la liberté et tombe amoureuse de son cousin Edmond. Mais à la suite d'un terrible attentat, une guerre éclate. Daisy et ses cousins, isolés et livrés à eux-mêmes, se retrouvent bientôt séparés. La jeune fille est alors entraînée dans la tourmente, avec sa jeune cousine Piper.

~~~~~~~~~~~~

Cette histoire commence assez doucement, cette adolescente envoyée chez des cousins car elle est considérée comme "gênante" par sa nouvelle belle-mère.
Elle découvre un environnement neuf, la campagne, les joies de la vie en plein air, ainsi que celles d'une vraie vie de famille. Malheureusement, les vacances tournent vite au cauchemar : une guerre éclate, séparant cette famille dont elle se sentait enfin acceptée, et l'éloignant de ce cousin pour qui ses sentiments grandissaient jour après jour.

Ce que j'ai le plus aimé dans ce livre, c'est le côté très réaliste, très humain. On ne vit pas la guerre directement, mais seulement au travers des yeux de cette jeune fille, comment elle la voit à son échelle. En bref, voici une très belle aventure humaine, poignante et dure de par son réalisme, mais également douce et tendre dans les sentiments vécus par les personnages. Un magnifique contraste.

Repost 0
Published by archessia.over-blog.com - dans Romance
commenter cet article

C'est Moi Que V'là

  • : Les mots d'Archessia
  • Les mots d'Archessia
  • : Chaque lecture, qu'elle soit livresque, BD-esque, manga-esque ou autres mots avec esque derrière, a droit à un avis avec plein de mes émotions dedans. Avec de vrais morceaux de tripes (miam), de larmes et de fous-rires.
  • Contact

Suivez moi

logo-facebook.jpg

 

http://www.wikio.fr

Fouillez Dans Le Blog

Mes défis

Vous me trouverez là

logo4

http://www.libfly.com/public/images/logo-libflybis.gif

Wikio - Top des blogs - Littérature

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Archessia sur Hellocoton

Mes fournisseurs de rêves

56547434.jpg

monde manga akata

Bayard-Jeunesse1

Editions-Mango.jpg

JC-Lattes

partenariat-LA.jpg

logo martiniereJfiction (1)

milady

167393 158310624217059 158310477550407 304906 621801 n

Logo.jpeg

logo_nathan.jpg

logo-plon.gif

226582 200723769971150 195864473790413 530993 1388427 n

313668_201249833289112_196087323805363_432024_1020967011_n.jpg

174866 112915142131742 6678647 n

Logo-Albin-Michel-Wiz.jpg

 

Trions Tout Ça

 

 

bonial – prospectus et catalogues des magasins à proximité pour moins de co2