Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 14:29

9782012023680.jpg

 

Auteurs : A. Rice, M. Stiefvater, T. Gratton, M. De LA Cruz & R. Caine

Éditeur : Hachette Jeunesse (Black Moon)

Prix : 14,95 €

Résumé :

 

"Je savais que c'était impossible. Que ce devait être un rêve. Il s'agissait du jeune homme, aperçu quinze ans plus tôt sur le quai d'une gare, et son beau visage lisse n'avait pas pris une ride.

Nous nous dévisageâmes, chacun à une extrémité de cette pièce obscure. Moi, hésitant sur le seuil. Lui, ébranlé d'avoir été surpris. Mon coeur s'arrêta."

 

Neuf histoires inédites d'amour impossible, signées par Anne Rice, l'auteur d'Entretien avec un vampire, et les maîtresses du fantastique : Rachel Caine, Melissa De La Cruz, Tessa Gratton et Maggie Stiefvater.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Un recueil de nouvelles. Cinq auteurs que j'aime beaucoup. Neuf histoires de romances paranormales.

Faites l'addition, et vous avez une Archessia très heureuse.

Vu les auteurs, le fait que ça soit des nouvelles et qu'en plus le livre n'est pas bien épais, je me suis ruée dessus dès qu'il est arrivé chez moi.

Et je peux vous assurer qu'il n'a pas fait long feu, puisqu'en quelques heures il était dévoré.

Ce n'est pas toujours évident de parler d'un recueil dans son ensemble, et en plus, je n'aime pas ça. Voilà.

Du coup, vous aurez droit à un p'tit mot pour chaque récit, c'est encore ce que je préfère !

 

Le Maître de Rampling Gate (Rice) :

Le titre phare de ce bouquin, c'est l'histoire la plus longue et elle est écrite, excusez du peu, par Anne Rice.

On y fait la connaissance d'un frère et d'une soeur ayant reçu une demeure comme héritage, avec consigne d'en détruire jusqu'à la dernière brique.

C'est un récit classique qui n'apporte rien de nouveau au mythe, mais la plume possède un cachet vraiment savoureux qui nous emporte instantanément dans une ambiance brumeuse à souhait, entre onirisme, passion et frayeurs.

Vraiment très joli et intriguant, tout cela m'a laissé rêveuse.

 

Portrait (Stiefvater) :

Ha ben voilà, ici nous avons de l'originalité ! Une jeune fille qui passe sa vie enfermée dans une pièce sans fenêtres, car elle ne peut s'empêcher de peintre des visages. Ceux qu'elle représente sur ses toiles meurent quelques jours après.

J'ai été séduite par cette fille tenue à l'écart du monde et qui va, pourtant, rencontrer quelqu'un pour lui tendre la main. Par contre, j'aurais dû préparer des mouchoirs, j'ai eu le coeur brisé ...

 

Loup, y es-tu ? (Stiefvater) :

Les fans des Loups de Mercy Falls vont, je suis sûre, adorer ça ! C'est tout simplement le premier jet de l'auteur sur ce qui sera, quelques temps après, Frisson, le tome qui nous a fait connaître Maggie Stiefvater.

On y voit les prémices de la mythologie de ses loups et on y rencontre les esquisses de ses personnages. On y trouve déjà la poésie si particulière présente dans la trilogie, et c'est un véritable plaisir de se plonger dans ce petit bout d'histoire qui en annonce de si grandes et poignantes.

C'est beau, c'est superbement écrit, c'est douloureux et plein d'espoir en même temps.

 

Le dernier jour du printemps (Stiefvater) :

Décidément, on a droit a sacrément d'originalité de la part de cette auteur ! Ici, imaginez un monde où Papillon désigne une sorte d'être humanoïde ne vivant que 3 jours, et traité comme un déchet de la société.

Encore une fois, la poésie et la douleur sont au rendez-vous, avec ce texte vraiment superbe, petite bulle d'amour et de compassion dans un univers qui en manque cruellement.

Le message véhiculé, bien sûr, est on ne peu plus touchant, et l'émotion nous submerge au fil de la narration.

J'aurais vraiment du prévoir les mouchoirs quand j'ai ouvert ce bouquin ...

 

Le Cavalier amoureux (Gratton) :

Alors là, j'ai trouvé ça génial ! On suit Katrina qui essaye de vivre sa vie le plus normalement possible alors que ... le Cavalier sans tête est épris d'elle.

En plein Sleepy Hollow, voici un point de vue entre romance et horreur qui m'a totalement conquise. Franchement, une histoire comme ça, j'aimerais en lire tout un roman, et pas seulement une nouvelle.

Vraiment très sombre, ne lésinant pas sur le sang et pourtant avec cette touche d'innocence que dégage la jeune fille, c'est un récit que j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre, mais qui avait, à mon grand désarrois, un goût de trop peu.

 

Vampire en cage (Gratton) :

Comme son titre l'indique, voici l'histoire d'une fille dont le père garde un vampire en cage dans leur cave, parce que ça porte bonheur à la maison.

Au bout d'une dizaine d'année, alors qu'elle doit régulièrement descendre pour le nourrir, ces deux êtres en sont venus à partager une certaine complicité, et c'est surtout elle qui est séduisante à lire.

Très courte histoire, mais néanmoins agréable, et je l'ai terminée avec un sourire au visage.

 

Shelter Island (De La Cruz) :

Une fille et sa mère qui vivent dans une énorme maison servant d'hôtel durant la saison touristique. Des évènements étranges s'y déroulent et, une nuit, la jeune fille va devoir faire face à ce qui les déclenchent.

Rien de très original, cela reste néanmoins une histoire sympathique à lire. Ce que je lui reprocherait cependant, c'est de contenir certaines longueurs, ce qui est quand même le comble pour un texte court.

 

L'histoire de Sam (Caine) :

On ne peut pas faire plus clair comme titre, vu qu'il s'agit ici tout simplement de la biographie de Sam, personnage de Vampire City, un des titres phares de l'auteur.

Je ne lis pas cette série, donc je peux pas vraiment être juge sur le fait de savoir si c'est génial ou non de connaître tel ou tel détail de la vie de ce personnage, mais ça ne m'a pas empêché pour autant de passer un bon moment, vu que la plume de Rachel Caine est un vrai bonheur.

 

Pour l'amour de Grace (Caine) :

Ho bon sang, sûrement la nouvelle que j'ai préférée, qui m'a atteint comme un coup de poing dans le coeur.

Un jeu d'échec entre un ange et un démon, des obligations à remplir, des enjeux qui les dépassent et, au milieu, Grace et son âme.

Une histoire de damnation et de salut, de choix, de différences mais, surtout, une histoire d'amour, puissante, vibrante, effrayante, déchirante et passionnante.

Un véritable coup de coeur, un récit qui justifie à lui seul l'acquisition de ce recueil.

J'ai été envahie par un flot d'émotions qu'il est tout simplement inutile d'essayer combattre. Un incroyable bijou.

J'aurais définitivement dû investir dans une boite de mouchoirs ...

 

Dans son ensemble, c'est donc un excellent recueil qui contient de véritables pépites et des récits vraiment originaux.

Tous sont, dans une certaine mesure, émouvants et vous en trouverez au moins un pour vous remuer les tripes.

Ce qui est génial, c'est d'avoir réussi à réunir des auteurs qui ont chacun une plume qui, en général, se démarquent déjà bien des autres. On a ici des noms très talentueux, surtout dans le monde de la romance fantastique, et si vous chercher des petits bouts d'elles-même, des petites pépites de cette catégorie, alors vous êtes complètement tombé sur le bon livre.

Cette lecture n'a été que plaisir, qu'il soit sage et apaisant ou passionnant et douloureux.

 

Mille mercis à Hachette Jeunesse pour ce titre qui m'a fait chavirer !

 

partenariat-LA

D'autres avis chez Simi et Gr3nouille2010.

 

Commandez Le Maître de Rampling Gate

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Romance Fantastique
commenter cet article
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 10:57

2964338921 2 17 1m2JtUqZ

 

 

Auteur : Rachel Vincent

Editeur : Harlequin (Darkiss)

Prix : 12,90 €

Résumé :

 

Intransigeante et pure, Kaylee place la confiance au-dessus de tout. Dans ces conditions, comment pardonnerait-elle sa trahison à Nash et reviendrait-elle vers lui ? Mais voilà qu'entre en scène l'étrange et envoûtante Sabine, déterminée à lui voler Nash, et Kaylee sent soudain enfler en elle une part d'ombre insoupçonnée : jalousie, rage, envie se déchaînent. Qui est donc vraiment Sabine pour provoquer une telle tourmente ? Juste une rivale audacieuse... ou bien le pire cauchemar de Kaylee surgi du monde des ténèbres ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Tiens, je remarque que je ne vous ai jamais chroniqué ce tome, pourtant lu l'année passée.

Vu que je compte lire le cinquième incessamment sous peu, il serait peut-être judicieux que je me mette à jour.

 

Après ce qu'il s'est passé dans le tome 3 avec Nash, Kaylee est très loin de lui avoir pardonné. Pour elle, c'est chose impossible, ce qui est arrivé est trop gros, trop important, et les mensonges du jeune homme sont une immense trahison. Comment pourrait-elle envisager de tout reprendre comme si de rien n'était ?

Alors que c'est déjà assez difficile de vivre avec ces questions, ces doutes qui la torturent, son horreur augmente d'un cran quand elle découvre qu'une nouvelle élève a fait son entrée au lycée : Sabine, l'ex de Nash !

C'est déjà une situation délicate en temps normal, mais là, avec l'épreuve qu'ils viennent de traverser, c'est juste horrible. Surtout que Kaylee apprend que la relation des ex-amants était remplie de passion et surtout, de franchise. Aucun secrets entre ces deux-là. Y en a qui ont bien de la chance ...

Sabine est un vrai cauchemar pour Kaylee ... et pour le reste du monde, littéralement ! C'est une créature lisant les peurs des gens et les leur fait revivre dans leur sommeil pour s'en nourrir.

Les ennuis sont loin d'être terminés ...

 

Ce qui me plaît particulièrement dans cette série, c'est la maturité gagnée par chaque tome qui passe, et l'ambiance qui réussit à s'assombrir et à se faire plus pesante au fil des volumes.

Celui-ci ne fait pas exception à la règlen et a même comblé absolument toutes mes attentes !

Il y a une tension incroyable, les personnages et leurs relations sont mis à dure épreuve, le danger est plus présent que jamais, les ennemis se font de plus en plus menaçants, et on va de révélations en surprises sur un rythme effrenné ne souffrant d'aucun temps mort.

Étant donné que la relation du couple est fortement mise en avant, on pourrait croire que du coup, l'histoire prendrait un tournant plus romantique et sirupeux.

Haha ! Non.

Que du contraire ! Car ça se déchire, ça se fait mal, ça souffre, ça se déteste, des alliences se tissent quand d'autres explosent, des confiances sont données quand d'autres sont perdues, ...

Je ne savais plus où donner de la tête tellement le récit est riche, profond, développé à la perfection, avec des personnages toujours plus crédibles.

Car non seulement dans la vraie vie, les choses ne se déroulent que rarement comme on le voudrait, vous pensez bien que quand on est des créatures flirtant avec le monde des Ténèbres, rien de bon ne peut vraiment en ressortir. C'est donc le cas ici. Ce n'est pas un conte de fées ou une jolie petite histoire d'amour mignonne. L'auteur ne prend pas ses lecteurs pour des imbéciles, et leur offre quelque chose d'extrêmement crédible malgré tout l'aspect fantastique qui entoure son récit.

D'ailleurs, ce que je trouve absolument brillant, c'est que bien que l'on va très vite détester Sabine sans vergogne, on ne peut s'empêcher de la comprendre au moins un minimum, la jeune fille tenant un discours, dans le fond, totalement légitime et cohérent.

 

C'est vraiment une série géniale, car je ressens toujours beaucoup d'émotions différentes à la lecture de chaque tome, aussi bien positives que négatives.

C'est réellement cette richesse, couplée avec le réalisme des personnages et de leurs dialogues/actions qui rend cette histoire si addictive et intense.

Vivement que je me plonge dans la suite !

 

D'autres avis chez Folie du livre, Azarea et Chou:).

 

(fiou, je trouve ce trailer très laid, quand même)

 

Commandez La rose et l'ombre

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Romance Fantastique
commenter cet article
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 13:25

73962438.jpg

 

 

Auteur : Jess Rothenberg

Editeur : La Martinière J.

Prix : 14,90 €

Résumé :

 

Un Petit Coin de Paradis, tel est le nom de cette pizzeria de l'Au-delà fréquentée par quelques âmes perdues ...

C'est là qu'échoue Brie, dépitée et déçue, après avoir eu le coeur brisé - littéralement - par son petit-ami.

Parmi les habitués de cet endroit, Patrick, un jeune homme séducteur et moqueur, lui propose d'être son guide.

Parviendra-t-elle, grâce à lui, à dénouer les secrets qui pesaient sur sa vie ? A faire le deuil de son amour perdu et à aimer de nouveau ?

Brie osera-t-elle enfin faire le grand saut vers la liberté ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Ce qui est assez dommage c'est que, quand on lit le quatrième de couverture, on pourrait penser avoir à faire avec une petite romance gentillette, alors que ce livre est tellement plus que ça.

 

Brie avait tout pour elle. Des parents heureux en ménage et présents pour leurs enfants, un petit frère adorable, trois meilleures amies incroyables et un petit ami parfait, Jacob.

Mais un soir, Jacob lui dit la pire des phrases : Je ne t'aime pas. Cinq petits mots qui vont tout changer, et qui vont briser son coeur, tellement nettement qu'elle en mourra presque sur le coup.

Elle atterrit au Paradis ... qu'elle imaginait autrement, car apparemment, c'est sous la forme d'une pizzeria renommée de la région qu'il se présente.

Elle y rencontre Patrick, âme en peine comme elle, il lui apprendra comment passer le temps quand celui-ci dure l'éternité.  Il lui montrera  quelques trucs et astuces de la vie de fantôme, dont celui de se balader sur terre parmi les vivants.

Voilà l'occasion parfaite pour Brie de voir comment les gens vivent sans elle, et pourquoi pas, de se venger contre ceux qui l'ont fait souffrir.

 

Vu le résumé, je me doutais bien que ce n'était pas un livre drôle où j'allais éclater de rire à chaque page.

Mais bon sang, si je m'attendais à ça ...

Ce titre un un condensé d'émotions, que l'ont lit le coeur serré et une boule dans la gorge. J'ai éclaté en sanglots cinq fois, et l'auteur réussissait quand même à me surprendre à chaque fois.

Ce livre est construit comme une sorte de parcours initiatique, un chemin vers les différentes étapes du deuil, que Brie elle-même va devoir traverser.

Le plus dur, je pense, c'est de réaliser en même temps qu'elle, à quel point les apparences peuvent être trompeuses.

Quand elle a l'occasion de se balader sur terre pour voir comment vivent sa famille et ses amis, elle va découvrir toutes les fissures, les éléments laids et sales que les gens ont normalement l'habitude de cacher.

Se rendre compte qu'une bonne partie de sa vie, avant, n'était que mensonges et tromperies, c'est juste abominable, et la douleur que l'on ressent à cette lecture est sûrement aussi puissante que celle de la jeune fille.

 

Au début, pourtant, je n'étais pas certaine d'adhérer réellement.

Il faut dire que les premiers chapitres m'ont fortement fait penser à Lovely Bones. Je ne parle pas du livre La Nostalgie de l'Ange, mais bel et bien du film inspiré de celui-ci : Lovely Bones.

Alors, sur écran, c'est absolument époustouflant et d'une beauté subjuguante. Mais imaginez retranscrire le paradis du film, sur papier.

Ça donnait quelque chose de fortement onirique et brumeux. Très coloré mais beaucoup trop flou, et je n'ai vraiment pas trouvé évident de visualiser ce que l'auteur essayait de transmettre.

Pour le coup, j'ai eu un peu peur que tout le roman soit du même acabit : très joli dans les descriptions et les impressions, mais loin d'être clair et difficile de se plonger entièrement dedans.

Il n'a pas mis longtemps à me rassurer, et dès l'arrivée de Patrick dans le récit, tout paraît se solidifier et gagner en réalisme, en "réalité".

 

J'ai adoré la complexité et la richesse du personnage de Brie. Elle est on ne peut plus réaliste, et possède tout autant de qualités que de défauts, la rendant très vite proche du lecteur.

Son égarement, ses doutes, ses peurs, mais également sa colère et son envie de vengeance sont on ne peut plus compréhensifs et, à la limite, presque légitimes, au fond.

Bien sûr, rien n'est jamais tout blanc ou tout noir, et elle l'apprendra avec beaucoup d'amertume, en faisant des erreurs mais également en voulant les réparer.

Patrick apporte beaucoup à ce livre. Il fait presque office d'ange gardien pour Brie, et sera à ses côté à chaque pas qu'elle fera, chaque étape qu'elle passera. C'est un personnage très important dont il est facile de tomber amoureuse, d'ailleurs. Drôle, charmant, plein de bagou et sûr de lui, il fait également preuve de patience et de gentillesse envers Brie, ce qui le rend incroyablement craquant pour nous, et on ne peut plus précieux pour la jeune fille, plus désorientée que jamais.

 

Les errances de Brie sur terre, parmi les gens qui l'entouraient durant son vivant, sont absolument fascinantes et décrites avec une justesse extrêmement touchante.

Je ne sais pas si il est possible de lire ces passages avec détachement, tellement la richesse des émotions présentes se fait forte pendant ceux-ci.

J'étais entraînée, inexorablement, presque malgré moi, dans les sentiments de Brie, tour à tour sourds, confus ou intenses. Comment ne pas être touché quand elle voit comment vit le garçon qu'elle a aimé, la trahison de sa meilleure amie ou encore les côtés sombres de sa famille ?

Et, rigolez si vous voulez, mais il y a des scènes avec le petit chien de la famille qui m'ont tout simplement achevées.

Tant de peines, de tristesse, c'est presque trop.

Et en même temps, tout ceci ne sont que des étapes vers l'acceptation, dernier stade du deuil, celui où l'on peut sécher ses larmes, respirer un bon coup, et regarder vers l'avant.

Ce livre, dans son intégralité, est un message d'espoir, remplis d'amour et de soutient. J'ai été touchée en plein coeur, entièrement conquise par celui-ci.

Bravo, Jess Rothenberg. Et merci.

 

Mille merci à La Martinière Jeunesse pour cette lecture qui remue le coeur et les tripes.

 

logo martiniereJfiction (1)

 

D'autres avis chez Liliebook, alittlematterwhatever, Platinegirl et Seelie.

 

Commandez Eternité

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Romance Fantastique
commenter cet article
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 19:32

Fille-des-Chimeres.jpg

 

 

Auteur : Laini Taylor

Editeur : Gallimard Jeunesse

Prix : 18 €

Résumé :

 

Partout sur Terre, des êtres ailés, passés par une brèche dans le ciel, laissent des empreintes noires sur des portes. Dans un Ailleurs sombre et singulier, une créature monstrueuse collectionne les dents humaines. À Prague, une jeune étudiante en art se retrouve au coeur d’une guerre millénaire entre deux peuples. Elle s’appelle Karou, a 17 ans, et remplit ses carnets de dessins de monstres qui sont peut-être réels. Elle parle de nombreuses langues, pas toutes humaines, et ses cheveux bleus poussent de cette couleur. Une question la hante : Qui est-elle ? La réponse n’est pas loin.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Bon, je vais directement aborder un sujet qui fâche, comme ça, pouf, d'entrée de jeu. C'est cadeau.

Quand j'ai reçu ce livre, j'ai eu un petit sursaut d'horreur en découvrant la couverture.

Oui, je sais, je sais, c'est pas bien de juger là-dessus, et il y en a qui l'aime beaucoup. Mais quand même, le fait est là, j'ai été quelque peu rebutée par cette cover.

Résultat ? Ce titre a pris la poussière pendant plusieurs semaines avant que je me décide à l'attaquer.

Oui, bon, ça va. Celui qui n'a jamais, blabla, lancer la première pierre, tout ça 

Quoi qu'il en soit, la semaine passée, je me demandais quoi lire, et je passais en revue les livres de ma PAL pour me donner de l'inspiration.

J'ai pris celui-là, ai fait défiler des pages et ai commencé à lire la première.

Et bien voilà, dès les premières lignes, j'étais totalement engluée dans l'histoire.

 

Karou est étudiante en art à Prague.

Elle a les cheveux bleus, possède quelques tatouages, parle beaucoup de langues, répond aux questions avec un petit sourire ironique et part souvent on ne sait où.

Ce que ses amis ne savent pas, c'est que la couleur de s'est cheveux ne vient pas d'un coiffeur, qu'elle est née avec certains de ses tatouages, qu'elle n'a pris aucun cours pour les langues qu'elle connaît, que ses réponses sont vraies mais que personne ne la croit et que, quand elle part, c'est aux quatre coins du mondes en mission pour une chimère qui l'élève depuis bébé.

Ca fait beaucoup à assimiler, n'est-ce pas ?

Ce n'est pas plus facile pour Karou, qui a des dizaines de questions sur qui elle est, et qui se retrouve face à un mur désespérément silencieux.

Elle a grandit dans un drôle d'endroit, une sorte de petite demeure entre différents mondes, entourée de chimères.

La chimère principale, celle qui possède le plus de pouvoirs, crée des grigris, des talismans qui peuvent exaucer des voeux, chacun d'importance différente.

Là où elle a vécu avec cette drôle de famille, il y a une porte, quand elle s'ouvre, elle donne sur n'importe quel endroit sur terre.

Un jour, ces portes dissimulées dans les pays du monde entier se retrouvent fermées, scellées par une force étrange.

Que va faire Karou, séparée des seuls être qui la connaissent vraiment ?

Et si, justement, cet évènement n'est que le début des réponses pour elle ? ...

 

Bon, vaut mieux que je m'arrête là, sinon je risquerais de tout vous raconter.

Et encore, là je ne vous parle que du tout début ! Tout le livre, dans son intégralité, est d'une richesse absolument époustouflante. Et si ce n'était que le scénario ... Mais là je parle aussi des personnages, de l'écriture, tout !

Ce qui m'a directement sauté aux yeux et m'a plû instantanément, déjà, c'est justement l'écriture.

La plume de l'auteur danse, chante, sautille et tourbillonne. C'est un arc-en-ciel électrisant fourmillant de bons mots, de tournures de phrases délicieuses et de dialogues accrocheurs, naturels et originaux.

Laini Taylor m'a séduite dès qu'elle a commencé son livre en parlant de cette journée très lundiesque avec son côté très janvieresque. Elle a m'a conquise avec sa description de Karou, du mon qui l'entoure, de son quotidien, des personnes qu'elle fréquente, mais également de l'univers des chimères, si particulier et absolument, totalement, 100% envoûtant.

Cet univers de magie, de voeux, de mystères, de créatures improbables et de légendes est tout simplement fascinant.

D'habitude, j'aime bien aller vite dans mes lectures. J'adore passer d'une ambiance à une autre, switcher et bondir d'un titre dans un autre.

Ici, je n'avais pas envie que ça se termine. J'ai pris mon temps, j'ai savouré chaque chapitre, chaque page, chaque personnage, chaque geste et chaque parole. Je me suis délectée de cette lecture, et je n'avais pas envie de quitter ce monde si riche, si coloré. Ça a été une véritable douleur que de le refermer, le monde réel me paraissait bien terne en comparaison. Je n'avais qu'une envie, ouvrir ce livre, le poser à terre, et bondir dedans, comme Mary Poppins et les dessins à la craie.

Et je peux vous assurer que ce sentiment ne m'avait pas gagné depuis des années.

Ho, bien sûr, j'ai adoré, et même vénéré des livres. Mais je n'ai que rarement trouvé un monde qui me plaise tant que j'aurais voulu être une part intégrante de celui-ci.

 

Les personnages sont également une des raisons qui rendent ce livre unique en son genre, tout simplement car ils le sont également.

J'ai adoré Karou et cette fragilité qui l'entoure constamment, alors qu'elle fait preuve de force et de courage pour sauver les apparences. Ca m'a plu qu'elle fasse des blagues débiles juste pour se venger d'un imbécile, qu'il y ai une véritable aura incroyable qui la nimbe et, pourtant, qu'elle fasse preuve de futilité, qu'elle agisse sans réfléchir et qu'elle agisse tout simplement comme une ado de 17 ans.

Pourtant, on ne peut douter qu'elle est différente, sans pour autant arriver à véritablement mettre le doigt dessus.

Uniquement pour ça, je trouve que la photo de la couverture est assez bien choisie, car c'est à peu près comme ça que je m'imaginais la jeune fille (comme ça, et comme la mannequin Kato).

Je suis fan de sa meilleure amie, sorte de petite fée excentrique passionnée de marionnettes et véritable boule d'énergie.

Mais pour moi, les véritables héros de ce bouquin sont les chimères. Leurs descriptions, toutes différentes, l'importance qu'elles ont dans la vie de Karou, leurs histoires, leurs secrets, leur monde, ... tout est absolument merveilleux.

Bon, là, je vous en parle avec les yeux plein d'étoiles et la bouche ouverte, façon poisson sorti du bocal.

Elles ont une histoire sombre, faite de violence et de pertes, de contraintes et de frustrations.

Mais, je ne sais pas, quelque chose en elles m'a vraiment enchantée et bouleversée en même temps. Ça m'a profondément touché et fait vibrer des cordes sensibles en moi.

Il y a les anges, aussi, qui sont très importants dans ce récit.

Mais vous savez quoi ? Je prend le parti de ne pas vous en parler. Na !    Étant donné qu'ils n'apparaissent qu'à la seconde moitié du livre, je préfère vous laisser l'entière surprise.

 

C'est d'ailleurs assez particulier la façon dont ce volume est découpé. J'ai cru voir que certains lecteurs n'avaient pas spécialement apprécié, en fait. C'est dommage, même si je peux comprendre ce qui a pu leur déplaire ici.

En effet, pendant toute la première partie, tout est basé sur Karou, son quotidien, ses questions, la façon dont elle gère sa "famille" chimère et sa vie d'humaine, etc ...

Et d'un coup, quelque chose vient chambouler tout ça, ainsi que la narration en elle-même, et nous partons dans un genre différent, avec des personnages différents, et un monde différent.

Assez déstabilisant, je dois dire !

Mais il n'empêche que j'ai tout autant apprécié, et que cette partie est d'une importance capitale, levant le voile sur l'existence même de la jeune fille.

C'est un pari risque de la part de l'auteur, mais je le salue haut la main, car je l'ai trouvé réussi de bout en bout.

 

Bon, si je ne freine pas mon enthousiasme maintenant, je risque de vous écrire une chronique presque aussi longue que le livre ...

Vous l'aurez compris, ce livre est un gigantesque coup de coeur, je le hisserais même à mon panthéon personnel, le mettant dans la catégorie des meilleurs livres que j'ai lu.

C'est un récit riche, fichtrement intelligent et bien foutu, incroyablement coloré, que ce soit dans le background ou les personnages, où la magie et l'incroyable n'empêche aucunement un côté très réaliste.

Ce livre et ses protagonistes m'ont vraiment touchée, et c'est fou comme j'ai du mal à devoir les quitter, là, en attendant le deuxième tome.

C'est un livre que je ne peux que vous conseiller, qui vous fera voyager dans des contrées incroyables, portés par une plume particulièrement délicate et incisive, promesse de rêves et d'émotions fortes.

 

Mille mercis à Gallimard Jeunesse qui m'a appris que, plus que jamais, il ne faut jamais juger un livre sur sa couverture.

 

photo 73494333 small 1

 

ChallengeDragonSpecial

 

Trouvez d'autres avis de ce titre chez Well-read-kids, Iwry, Paikanne, Liliebook, MyaRosa, Phooka et LaureDuMiroir.

 

 

Commandez Fille des chimères

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Romance Fantastique
commenter cet article
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 20:38

silence.jpg

 

 

Auteur : Becca Fitzpatrick

Editeur : Le Masque (MSK)

Prix : 17 €

Résumé :

 

Quand elle se réveille dans le cimetière où repose son père depuis des années, Nora est perdue. Que fait-elle ici en pleine nuit ? Et qui est cet étrange personnage vêtu de noir dont l'image la poursuit ? Sous le choc, la jeune fille va comprendre qu'elle a disparu depuis plusieurs mois et qu'elle ne garde aucun souvenir de cette période.

Alors qu'elle tente de reprendre une vie normale, Nora est hantée par des visions surréalistes des habitants de son passé dont elle avait oublié l'existence. Parmi eux, l'énigmatique Jev, qui semble en savoir beaucoup plus sur son compte qu'il ne veut bien l'admettre. En allant à la recherche de son histoire, Nora ignore qu'elle s'engage dans un conflit séculaire dont il lui sera difficile de sortir indemme.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Je vous avoue que j'avais un petit peu peur en commençant ce troisième tome. Tout simplement parce que, et bien ... j'avais oublié une bonne partie du tome deux ... Voilà voilà ...

Je me souvenais que, malgré que j'avais toujours autant adoré l'écriture et les personnages, j'avais un peu décroché à l'histoire en elle-même, et avait un peu été perdue avec les nephil, les déchus, etc ...

Du coup, bien que ravie de retrouver Nora et Patch, et bien, je suais déjà à l'idée de me retrouver submergée d'informations que j'aurais eu du mal à trier.

Quelle ne fut pas ma joie de constater que TOUT a été mis en oeuvre pour me faciliter la tâche !

 

Le livre commence avec Nora qui se réveille dans un cimetière, et qui se rend compte qu'elle n'a absolument aucun souvenirs de ces cinq derniers mois.

Elle va devoir se réapproprier sa vie petit à petit, et elle apprendra au fur et à mesure que : sa mère a maintenant une aventure avec Hank Millar, le père de Marcie, qu'elle aurait fréquenté des gens étranges et, surtout, qu'on lui cache énormément de choses, pour son bien, apparemment ...

Mais, alors qu'elle est prête à reprendre une vie normale, elle va croiser le chemin de personnes bizarres, et en particulier d'un jeune homme, Jev, qui semble en savoir beaucoup sur elle ...

Intriguée et déterminée, Nora va tout faire pour découvrir ce qu'il s'est passé ces 5 derniers mois. Ce qu'elle découvrira lui ramènera non seulement son passé, mais lui montrera également un avenir auquel elle n'aurait jamais songé, et qui est remplis de dangers et d'incertitudes.

 

Cette perte de mémoire de Nora tombe à point nommé pour moi, c'était juste parfait.

Parce que du coup, à chaque fois que quelqu'un expliquait quelque chose à la jeune fille, de mon côté, j'étais : "Haaaaa ouiiii, c'était donc çaaa."

Tout contente, j'vous dis.

Non, vraiment, c'est merveilleusement amené, et aucune zone d'ombre n'est laissée, on a des éclaircissements sur tout, des explications sur chaque détails, et j'ai trouvé ça franchement génial.

Mais attention, cela n'empêche absolument pas que l'on se pose pas mal de questions sur l'avenir de Nora, et qu'il y a une tension phénoménale dans tout le bouquin.

En fait, en y réfléchissant, je crois qu'il n'y a pas un seul élément que je n'ai pas aimé dans ce tome.

J'ai aimé la façon dont Nora récupère ses souvenirs petit à petit, Jev et son arrivée dans la vie de la jeune fille (la tension romantique et érotique entre eux est juste parfaitement rendue, c'est un pur délice à lire), comment est construit l'univers des anges (leur hiérarchie, leurs traditions, leurs combats,...), les dialogues toujours aussi percutants et savoureux, et la fin qui est surprenante et vraiment géniale.

D'ailleurs, moi qui pensait que ce récit était une trilogie, j'ai été premièrement étonnée de voir comment se profilait la fin. J'ai été rassurée d'apprendre qu'il y avait effectivement un quatrième tome de prévu, car après une telle conclusion, j'ai encore pas mal de questions qui me trottent en tête !

 

Il y a tellement d'éléments importants dans ce volume, que j'ai peur de vous dévoiler des spoilers ...

Sachez juste que, bien que la romance ai encore une place importante, l'auteur a beaucoup misé sur l'action, les luttes de pouvoir et les révélations.

Loin de me déplaire, ça a, au contraire, donné un vrai coup de fouet à l'histoire, la rendant plus vivante, plus vibrante, plus mature également, ainsi que plus riche, plus fouillée.

Les deux premiers volumes étaient très chouettes, et ont été des passe-temps très agréable, mais Silence relève furieusement le niveau et nous offre un moment de lecture intense et tendu, où les sueurs froides et les angoisses succèdent aux sourires et aux rougeurs des joues.

Après un tome pareil, je n'ai plus aucune crainte d'être perdue pour la suite, je suis plutôt déjà en train de trépigner d'impatience pour l'avoir entre les mains !

J'ai tout simplement adoré, et rien que grâce à Silence, je ne peux que conseiller cette saga aux personnages hyper attachants et aux rebondissements multiples.

 

Trouvez d'autres avis chez Liliebook, Iwry, Well-read-kid, Moody, Matoline, Krikri, Karline05, paikanne et L@ura.

 

 

 

Commandez Silence

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Romance Fantastique
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 21:18

jadefilledeleau.jpg

 

 

Auteur : Nina Blazon

Editeur : Albin Michel (Collection Wiz)

Prix : 15 €

Résumé :

 

Dans une ville en ruine, une guerre sourde fait rage entre rebelles et soldats, chacun cherchant à exploiter les Echos, ces mystérieuses créatures aquatiques à l'origine incinnue. Si Jade, qui dissimule un terrible secret, défend les Echos, Faune, lui, est chargé de les tuer. Mais quand Jade croise les yeux sombres du chasseur, ce n'est pas de la haine qu'elle ressent...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Voilà un roman dont il va m'être difficile de parler, surtout à cause de son ambiance vraiment particulière, qu'il faut goûter, toucher du doigt pour bien saisir sa saveur.

Dès les premières lignes, nous rentrons dans le coeur de l'histoire, sans s'encombrer de présentations de personnages. Nous apprendrons à les connaître au fil du récit.

Un peu déstabilisant en soi, mais c'est bien écrit, donc ça reste fluide et compréhensible.

Par contre, pour les tenants et aboutissants, on est un peu étourdis au début. On ne sait pas trop ce qu'il se passe ni pourquoi, on a du mal à savoir vers où on se dirige.

Malgré cela, l'univers est intriguant et attirant en diable, je dois dire que j'ai été assez rapidement fascinée par le monde de Jade et par ses habitants. Surtout ses ennemis, ces fameux échos.

Donc, l'auteur nous montre un monde étrange, dirigés par une Lady qui dicte ses règles dans la Cité. Mais en dehors de celle-ci, ce sont les échos qui font la loi. Ces créatures dangereuses qui semblent semer la mort sur leur passage, se rapprochent de plus en plus des villes.

Pas évident de les décrire, ces êtres semblent fait d'eau, ou du moins, ils en ont pris beaucoup de particularités : une peau translucide, du sang comme de l'eau, etc ...

Jade est la fille du propriétaire d'un hôtel dans la ville, qui va bientôt voir débarquer des soldats de la Lady.

Son quotidien se voit donc chambouler, et elle qui, après une drôle de rencontre avec un écho, aimerait en savoir plus et se rapprocher d'eux, va devoir redoubler de prudence avec ces chasseurs entre ses murs.

Bien entendu, le fait qu'un de ces chasseur lui plaise beaucoup ne va rien arranger du tout.

Et si, en plus de se mettre en danger, c'est toute la ville qu'elle mettait en péril ? ...

 

Vous savez quoi ? Je vais vous avouer quelque chose : A la moitié du livre, j'avais presque oublié le début de l'histoire.

Non pas que ça soit tellement compliqué, mais le récit a quelque chose, je ne sais pas, d'évanescent, de brumeux. Loin de desservir le bouquin, cette particularité le rend au contraire beau et fascinant.

Mais du coup, bon, voilà, le début ne m'a pas marqué plus que ça, que du contraire.

Cependant, à partir de la moitié, tout a pris une autre dimension, l'histoire a gagné en densité et en réalisme, et cela surtout grâce à l'arrivée de Faune, un des chasseur envoyé par la Lady et qui ne va pas laisser Jade indifférente.

C'est comme si, à la place de tâtonner dans le noir sans trop savoir qui elle est ni où elle va, la jeune fille trouvait un regain de motivation, une source de chaleur et de vie en ce jeune homme tout aussi plein de secrets qu'elle.

J'ai vraiment adoré lire leurs interactions, pleines de réalisme, de fougue, de passion, de feu. C'est intense et romantique, sans pour autant jamais tomber dans le mièvre et le mélodrame.

 

La vraie beauté de ce titre se trouve dans le style de Nina Blazon. C'est le premier livre que je lis d'elle, mais je serais curieuse de découvrir d'autres de ses oeuvres, si elles sont toutes de la même qualité.

Il y a un véritable esthétisme dans son écriture, que ce soit dans les descriptions ou les dialogues, il y a quelque chose d'unique qui s'en dégage et qui force la fascination.

Il est très facile de se laisser porter, se laisser bercer par ces mots qui défilent et qui ont l'air de chanter sur le papier.

J'ai aimé également que ça ne soit qu'un one-shot (enfin, du moins, je crois bien ...). On a toute l'histoire en un seul tome, et son développement est franchement bien écrit.

Bon, à part le début qui est un peu passé à la trappe pour moi, j'ai adoré cette tension et ces mystères qui montaient crescendo jusqu'à une véritable explosion finale.

La façon dont sont amenées les réponses, dont les indices sont cachés ça et là dans le récit, tout cela est vraiment bien orchestré et j'ai été séduite par l'explication fournie par l'auteur.

Encore une fois, il y a beaucoup de poésie, de magie, de beauté dans ce final.

 

Voilà un livre qui fleure étrangement bon, qui nous entraîne dans un univers bien à lui, et dont on sort charmé et rêveur.

 

Mille mercis à Albin Michel pour cette aventure livresque particulièrement agréable.

 

Logo-Albin-Michel-Wiz

 

Trouvez d'autres avis chez Mycoton32, Wilhelmina, L@ura, Fangtasia, Anne-C, Galleane, Melisende et Camille7.

 

Commandez Jade, fille de l'eau

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Romance Fantastique
commenter cet article
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 14:42

meg-cabot-abandon-c.jpg

 

 

Auteur : Meg Cabot

Editeur : Hachette Jeunesse (Black Moon)

Prix : 16 €

Résumé :

 

Pierce, 17 ans, n'est pas morte.

Ou plutôt elle n'est plus morte. Elle est revenue d'un séjour dans l'Au-delà, où elle n'a pas rencontré de lumière blanche, mais un jeune homme, John, à peine plus âgé qu'elle.

Un jeune homme qui lui a proposé de partager l'éternité à ses côtés.

Pierce a refusé.

Elle lui a échappé.

Mais pour combien de temps ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

La plupart du temps, je commence mes chroniques par un p'tit résumé maison du début de l'histoire.

Là, je vais vraiment avoir du mal, tellement les 100 premières pages sont un fouillis assez difficilement compréhensible.

Comment dire ... Vous savez, quand vous avez vécu un truc qui sort de l'ordinaire, et que vous êtes excités, impatients et nerveux de le raconter aux autres ?

Vous bafouillez un peu, vous ne savez pas par quoi commencer, vous parler de quelque chose puis vous revenez en arrière, vous ne choisissez pas toujours les mots justes, etc ...

Et bien pendant toute la première partie du livre, j'avais l'impression d'avoir en face de moi quelqu'un qui parlait comme ça. C'est ... assez perturbant.

On a parfois du mal à saisir ce qui est en train de se dérouler sous nos yeux, et la temporalité même du récit n'est pas évidente à délimiter.

Mais, je peux vous rassurer, car après, ce n'est que du bonheur, et la lecture devient un vrai plaisir !

 

Pierce a eu un accident quand elle avait 15 ans. Elle est tombée dans une piscine en se cognant la tête, et s'est noyée au fond de celle-ci.

Morte, elle a fait des découvertes incroyables "de l'autre côté". La plus dingue de toutes ? Ce jeune homme de presque 20 ans qui semble l'avoir choisie pour rester à ses côtés pour l'éternité.

Prise de panique, elle arrive à s'échapper et donc ... à revivre.

C'est ce qui s'appelle un gros râteau ! Et John (oui, c'est son nom) n'est pas décidé à laisser sa promise tranquille.

Seulement, Pierce n'a pas fait qu'écoper d'un amoureux transit, en mourant. Il semblerait qu'une force mystérieuse lui veuille du mal, car les catastrophes où la jeune fille est impliquée commencent à se multiplier dangereusement ...

Qui est derrière tout ça ? Et, surtout, comment échapper aux esprits de la mort ?

 

Donc, comme je l'ai dit, j'ai trouvé les 100 premières pages beaucoup trop floues, avec des côtés bien trop brouillons. De la part de Meg Cabot, on est en droit d'attendre bien mieux. Je ne sais pas trop ce qui lui est passé par la tête, c'était vraiment très étrange à lire.

Mais soit ! Franchement, une fois passé les explications boiteuses et l'introduction douteuse, on a droit à une histoire vraiment géniale, une romance fantastique contemporaine assez sombre qui revisite de façon moderne l'histoire de Perséphone et Hadès.

Après que Pierce est décédée pendant de longues minutes, elle n'a plus jamais été la même. Déjà, quand elle a voulu expliquer ce qui lui était arrivé, personne n'a voulu la croire, bien entendu. Elle a donc dû voir pas mal de spécialistes, psychologues et autres éducateurs pour l'encadrer.

Sa capacité de réflexion a diminuée, comme son attention.

Plus bonne à grand chose à l'école, mise à l'écart par les autres parce qu'elle est devenue bizarre ... elle a tout de suite eu mon affection !

C'est pas fréquent de voir une héroïne comme ça, elle est complètement à l'ouest ! C'est une fille paumée qui ne sait pas trop quoi faire d'elle, de sa vie, et qui la passerait bien simplement à végéter à la maison.

On voit toujours des personnages principaux féminins qui ont certes quelque chose qui les différencie des autres, mais qui au final font preuve d'énormément de courage, de compassion, d'intelligence, etc ...

Ici, Pierce, ce qui l'a fait sortir de la masse ... c'est qu'elle est bizarre. Et j'adore ça !

Elle est un personnage terriblement rafraîchissant et original, à elle seule elle donne une toute autre saveur au récit, un régal.

John, quant à lui, est vraiment difficile à cerner. On ne le voit pas très souvent, et quand on le voit, ou les scènes ne sont pas claires, ou elles sont très courtes.

Lui qui est sensé être le deuxième personnage important de ce roman se retrouve presque dans le rôle du figurant. Qu'à cela ne tienne ! Le peu que l'on sait de lui est assez pour se faire une vague image personnelle qui, pour ma part, me satisfaisait déjà pas mal 

Et puis, en même temps, ce "flou artistique" autour de sa personne est loin de déplaire et lui donne, au final, un côté très mystérieux.

 

J'ai particulièrement aimé comment le quotidien de la jeune fille était dépeint.

On voit ce qu'elle doit affronter tous les jours à cause de son passé particulier, et également de ses parents qui ne passent pas vraiment inaperçus.

Que ce soit en famille ou à l'école, les règles sont différentes mais les difficultés à les comprendre et à les suivre sont les mêmes.

En fait, étrangement, ce sont les scènes qui ne mêlaient pas le fantastique que j'ai préféré. Il s'y dégage une ambiance dans laquelle j'aimais me couler, et le désarrois, la solitude de la jeune fille m'ont beaucoup touchée. La voir commencer à interagir avec d'autres élèves, ses petits défis personnels qu'elle réussit, ses petits pas pour une réinsertion dans la vie sociale, ... tout ça m'a donné le sourire, et j'ai suivis ces moments avec vraiment beaucoup de plaisir.

Pour une héroïne de roman, c'est d'un autre type de force dont elle va devoir faire preuve. La force mentale, celle de devoir constamment se mettre en retrait pour les autres, celle de rester dans l'ombre pour que les autres puissent profiter de la lumière.

Pierce se retrouve seule à devoir sans arrêt refouler aussi bien ses sentiments que ses désirs, si elle ne veut pas qu'on la prenne pour une folle.

Mais parfois, l'aide dont on a désespérément besoin se trouve dans les endroits les plus inattendus ...

 

Ce premier tome est, dans le fond, une grosse introduction.

On nous présente le personnages principal et les personnes qui gravitent autour de lui. On pose le décors en nous expliquant les bases de celui-ci.

On nous parle de la mythologie ambiante, pourquoi on s'intéresse à ces gens, que leur est-il arrivé, ... et tous ces éléments plus ou moins importants qui construisent une histoire.

A la fin de ce volume, tout s'emballe et s'accélère, nous laissant un final intense et plein de révélations.

Il signe également un énorme changement dans la vie de la jeune fille. Y survivra t-elle cette fois-ci ?...

 

Une fois passé le début quelque peu laborieux, c'est un livre qui m'a beaucoup plu et dont j'ai dévoré la seconde partie d'une traite.

Un mythe revisité de façon très actuelle et réussie, des personnages qui sortent de l'ordinaire et une ambiance presque constamment douce-amer, c'est un livre enchanteur qui, qu'il plaise ou pas, ne laisse certainement pas indifférent !

 

Mille mercis à Black Moon pour m'avoir fait découvrir un Meg Cabot pas comme les autres.

 

partenariat-LA

 

Trouvez d'autres avis de ce titre chez Seelie, Ilnyak1pas, Mademoiselle-R, Bykiss et Kassandra.

 

 

Commandez Abandon

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Romance Fantastique
commenter cet article
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 21:02

001033973.jpg

 

 

Auteur : Sophie Jordan

Editeur : Gallimard Jeunesse

Prix : 15 €

Résumé :

 

"Will n'est pas mon sauveur. C'est un tueur. Voilà le rappel à l'ordre dont j'avais besoin. Je suis stupide de croire qu'un chasseur va me sauver. Me protéger. Me maintenir en vie. Je trouverais un autre moyen. Je vais oublier Will. Couper le lien que j'ai l'impression d'avoir avec lui, quel qu'il soit."

Un secret inavouable, des ennemis mortels, un amour interdit ...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Jacinda est un draki, une descendante moderne des dragons. Pour pouvoir survivre à l'homme et à sa technologie toujours plus puissante, ils se sont adaptés et peuvent maintenant prendre forme humain. C'est leur plus grand et plus précieux moyen de défense.

Avec son clan, ils vivent reclus dans les montagnes, bien protégés des chasseurs par une brume qui les rend inaccessibles.

Tout pourrait se dérouler pour le mieux, sauf qu'il y a Jacinda ...

Il y a plusieurs sortes de draki, chacune avec des dons différents et utiles au clan. Jacinda est une cracheuse de feu, la première que l'on ai vue depuis plusieurs générations, on croyait ce type de draki disparu à jamais.

Placée sur un piéd d'estal, le chef du clan a déjà prévu tout l'avenir de la jeune fille, dont le mariage entre elle et le fils du chef, avec qui elle devra faire une tripotée de drakis de feu.

C'était sans compter le caractère bouillonnant de Jacinda, et son incroyable besoin de liberté.

Alors qu'elle s'en va en cachette pour aller prendre sa forme de draki et voler en plein jour, elle se fait repérer par des chasseurs.

Ca aurait pu très mal se terminer pour elle si il n'y avait pas eu ce chasseur pas comme les autres, fasciné par sa forme de dragon, qui l'a laissée s'échaper.

Malheureusement, en rentrant au clan, sa mère, furieuse, prend une terrible décision. Cette nuit, la jumelle de Jacinda, Tamra, et elle, feront leurs valises et elles partiront à trois loin des drakis pour vivre une vie normale.

Tamra et sa mère sont ravies de cette décision, car l'une et l'autre n'ont plus de draki en elles.

Pour Jacinda, c'est comme si on voulait tuer cette part d'elle, et l'arrivée dans le quotidien des humains est loin d'être aisée.

Surtout quand elle se rend compte que les chasseurs aussi ont une vie normale en dehors de la chasse ...

Une lutte de tous les instants va commencer pour la jeune fille. Elle a le choix entre tuer la créature en elle qu'elle aime tant, ou garder le secret coûte que coûte, au risque de mettre tout le monde, humains et drakis, en danger ...

 

Ca faisait quelques temps, mine de rien, que je n'avais pas lu une vraie belle romance paranormale.

Bien sûr, j'ai lu une tonne de livres fantastiques où le romantisme avait la part belle. Mais il ne restait qu'un élément de l'histoire, il n'e était pas le centre.

Ici, dans Lueur de feu, c'est clairement le cas.

On se doute très vite que ce chasseur pas comme les autres, qui a été ébloui par le draki qu'il avait sous le nez, allait avoir un rôle important dans la vie de Jacinda.

Jusque-là, pas de surprises.

Là où le récit m'a vraiment emportée, c'est quand ces deux-là se rencontrent dans l'environnement typiquement humain du lycée.

Leur relation, d'abord timide, curieuse, composée de non-dits, de regards, de gestes à peine effleurés est extrêmement séduisante. J'ai directement été conquise par cette rencontre inédite et interdite entre ces deux opposés. Surtout que la créature, le draki qui vit en Jacinda, se réveille au contact du jeune homme.

Autant vous dire que leurs scènes à ces deux-là sont incroyablement intenses et bourrées de tensions sexuelles. Un véritable régal !

J'adore la façon que ces deux-là ont de se découvrir, avec méfiance mais plein de curiosité, avec délicatesse mais avec une furieuse envie l'un de l'autre. On dirait deux animaux effrayés qui tentent de savoir si l'autre n'est pas dangereux. Tout simplement fascinant, dans un mélange constant entre douceur de l'amour et force du désir.

 

Les personnages de l'entourage proche de Jacinda sont vraiment intéressants, et ils ont tous un grand rôle à jouer dans la vie de celle-ci.

Sa mère, qui l'arrache au clan et qui la force à vivre en fugitive dans un environnement choisis pour que son draki meurt. Sa soeur jumelle, n'ayant jamais eu de draki en elle, ravie d'avoir enfin une vie normale avec des amies et des prétendants. Will, le chasseur, seul être à être capable de garder son draki en vie. Son promis du clan, qui n'est pas prêt à la laisser s'échapper aussi facilement, ...

Tout ces personnages ont quelque chose qui les rend uniques et, comme l'histoire dans son ensemble, fascinants et intriguants.

J'ai aimé comment étaient construites les relations qu'ils avaient les uns avec les autres, rien n'est laissé au hasard, chacun a son importance dans ce récit et dans la vie de Jacinda.

 

La mythologie des dragons est juste géniale ! L'auteur a réussit à trouver des réponses à toutes les questions que nous pourrions nous poser, et l'univers qu'elle a créé pour ces formidables créatures est excellent, riche, coloré et aussi amusant qu'inquiétant.

Découvrir les différentes races de draki est un enchantement, et savoir ce que les uns et les autres peuvent faire est passionnant. J'espère d'ailleurs en apprendre encore plus dans le prochain tome ! Je suis friande de ce genre d'univers et d'ambiance, je n'ai pas eu ma dose dans ce premier volume 

 

Lueur de feu m'a conquise, par sa magie, ses dragons revisités, ses personnages bien construits, son intrigue rondement menée et surtout sa romance absolument magnifique, complexe et extrêmement riche. Mon p'tit coeur a tressaillis bien des fois pendant cette lecture !

Voici une histoire sublime que je conseille vivement, brillante comme des écailles au soleil, changeante comme la peau d'un draki, brûlante comme le feu, étourdissante comme l'amour fou.

 

Un énorme merci à Gallimard Jeunesse pour ce titre coup de coeur

 

photo 73494333 small 1

 

Trouvez d'autres avis chez Galleane, Liliebook, Heclea, Phooka, Crouton et Petit-lips.

 

challenge-jeunesse-1

 

Commandez Lueur de feu

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Romance Fantastique
commenter cet article
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 10:36

68871486.jpg

 

 

Auteur : Sophie Jomain

Editeur : Rebelle

Prix : 18,50 €

Résumé :

 

Pour moi, une nouvelle vie commençait : l’université à St Andrews avec Leith, mon petit ami loup-garou.

J’avais espéré que le calme était revenu, que je vivrais ma première année de fac comme n’importe quelle jeune fille, ou presque. Douce utopie, rien ne se passe jamais comme on le voudrait.

Il fallait qu’ils se fassent la guerre, c’était plus fort qu’eux. Leur haine ancestrale allait les pousser à bout. J’étais dépassée.

Je n’en avais aucune idée alors, mais les forces qui devraient s’affronter allaient au-delà de tout ce qu’on peut imaginer. J’étais au moins sûre d’une chose : tôt ou tard, je paierais les pots cassés. Peut-être même que je ne m’en sortirais pas indemne.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

On peut dire que tout se déroule au mieux pour Hannah : son amoureux est toujours aussi beau, fort et amoureux, elle va commencer sa première année à l'université de St Andrews (avec son amoureux) où elle suivra des cours passionnants, sa colocataire est super sympa, ... Bref ! Un avenir très riche se profile devant elle.

Il sera également riche en rencontres, et quand Leith lui déconseille de s'approcher d'un groupe d'élèves quand ceux-ci veulent passer du temps avec la jeune fille, ça ne peut bien entendu qu'attiser la curiosité de celle-ci.

Quand elle découvrira la vérité sur ceux-ci, il sera peut-être déjà trop tard pour elle.

Entre les passés qui se dévoilent, les véritables natures qui explosent au grand jour et les mensonges qui font douter, cette année scolaire risque d'être bien plus mouvementée que prévu, et elle ne se terminera pas sans pertes ...

 

Après avoir attendu impatiemment la suite des étoiles de Noss Head, une fois que je l'ai reçu, je n'ai pas osé le lire tout de suite.

Est-ce que le deuxième tome allait être à la hauteur du premier ? Et si tout était prévisible ? Et si je n'aimais plus autant les personnages ? Si leur évolution ne me plaisait pas ?

Plein de questions me taraudaient et il a fallut que je passe au-dessus et que je prenne mon courage à deux mains pour me lancer dans cette lecture.

Mon seul regret est de ne pas l'avoir commencée plus tôt.

Non seulement mon amour des personnages a augmenté, mais en plus j'en ai découvert d'autres qui sont des coups de coeur.

Après ce volume qui m'a laissé le souffle coupé, je vais essayer de remettre mes idées en place pour vous en parler au mieux.

 

Nous retrouvons donc Hannah qui gagne en maturité et qui découvre la vie universitaire. J'ai trouvé que, au fil des pages, nous sentions nettement sa transition de jeune fille à jeune femme. Rien n'est exprimé clairement dans ce sens et tout est fait dans la subtilité, mais c'est quand même quelque chose que j'ai ressentis dans ma lecture et que j'ai apprécié.

En plus de la vie scolaire, elle va également apprendre à "gérer" une vie de couple, elle apprendra ainsi que, peu importe qu'il y ai un loup-garou dans son couple, tout n'est pas toujours rose ! Elle devra accepter le passé de Leith, même si il ne lui plaît pas forcément.

On pourrait croire que c'est un sujet assez trivial, mais la façon dont il est abordé, déjà, est juste et m'a touché en plein coeur. Quant à la façon dont il est amené dans l'histoire, c'était très à propos et permet de mettre en place non seulement pas mal d'éléments importants, mais également d'en savoir plus sur l'état d'esprit de Hannah et donc, en tant que lecteur, on ne peut que se sentir plus proche d'elle.

C'est également l'occasion pour elle de découvrir la meute de son copain, dans laquelle d'ailleurs se trouve une rivale qui va donner bien du fil à retordre à Hannah. Ce personnage ... Raaaah ! Bon sang, qu'est-ce que j'ai pu la détester ! L'auteur a créé ici une femme que l'on ne peut que haïr de par ses manières, son comportement,etc ... Et pourtant, les choses ne sont pas toujours si simples, et derrière la haine peut se cacher bien d'autres sentiments.

J'ai aimé le fait que Leith nous apparaisse avec ses défauts, qu'il n'est pas le héros parfait et sans reproches que l'on pourrait croire. C'est un loup-garou au centre d'une histoire d'amour pleine d'aventures, d'accord. Mais c'est surtout un jeune homme qui découvre l'amour, et qui veut pouvoir combiner celui-ci à sa vie aussi bien d'étudiant que de loup-garou. Sous ses airs très sûr de lui, se cache un être avec ses doutes et ses faiblesses. J'ai tout simplement adoré découvrir cette personne.

 

Maintenant, il y a également ce groupe d'étudiants atypiques qui veulent se rapprocher de Hannah quand Leith lui interdit de leur parler.

Alors, personnellement, j'ai trouvé qu'il n'était pas bien difficile de découvrir quelle était leur nature. Dans son ensemble, j'ai trouvé la première partie du livre assez prévisible, bien qu'elle nous offre quelques surprises bien agréables.

Là où se trouve, pour moi, la vraie force de Sophie Jomain, c'est dans le développement des mythologies de ses créatures, et sa façon de décrire les relations entre les personnages.

J'avais été particulièrement impressionnée de la façon dont elle nous expliquait le mythe du garou dans le premier tome, j'ai de nouveau été soufflée par son imagination ici. C'est créatif, vraiment original et ça se tient, en plus ! Non seulement ça sort des sentiers battus et nous offre une vision totalement inédite de ces créatures, mais en plus, le rendu final est crédible et on gobe tout sans se poser de questions. Un vrai tour de force, j'vous dis !

 

En tout cas, je ne peux absolument pas reprocher au reste du livre d'être prévisible. On va de surprises en surprises et il devient de plus en plus difficile de fermer le livre au fur et à mesure que l'on avance dans le récit.

Le rythme se fait plus soutenu, la lecture se fait haletante et le pression monte en même temps que l'ambiance s'obscurcit. Un sentiment d'urgence nous envahit, et l'on n'a d'autre choix que de continuer jusqu'à la fin.

Et cette fin ... Je ne sais même pas comment exprimer correctement ce que j'ai ressentis à ce moment-là. En fait, j'ai autant détesté que aimé Sophie Jomain.

Je l'ai détestée car elle nous laisse sur un suspens véritablement insoutenable, nous laissant le souffle court sur une scène d'une intensité incroyable.

Et je l'ai aimé car elle nous offre un revirement de situation comme j'en ai rarement lu. J'ai refermé ce bouquin les larmes aux yeux, un rire nerveux au bord des lèvres.

 

Pour moi, Sophie Jomain est véritablement devenue synonyme de qualité, et je pense qu'elle n'est pas loin de devenir une valeur sûre dans l'univers YA fantastique francophone.

La façon qu'elle a de nous présenter des personnages hyper attachants, des situations incroyables et des relations qui nous prennent directement au coeur et aux tripes, sa façon de nous offrir des montées d'adrénaline intenses, ou encore comment elle ose écorcher ses personnages, les rendre imparfaits, les blesser, les tuer même parfois. Elle donne au fantastique une atmosphère furieusement réaliste et a l'art de rendre tout sentiment bien plus intense et vibrant.

J'ai pleuré, j'ai ri, j'ai frémis, j'ai été étonnée et bousculée, j'ai été en colère et j'ai espéré.

Avec un deuxième tome plus mature, plus travaillé et, dans l'ensemble, meilleur que le premier, Sophie Jomain signe ici une histoire incontournable, que tous les fans de romances paranormales se doivent de lire, vraiment.

Après ça, je ne peux que dire merci à Sophie, pour ces instants forts en émotions que je passe grâce à elle.

 

Merci à Rebelle Éditions pour cette lecture époustouflante !

 

226582 200723769971150 195864473790413 530993 1388427 n

 

Découvrez d'autres avis chez Mycoton, Jess, Lire Ou Mourir et Ame.

 

challenge-jeunesse-1

 

Commandez Les étoiles de Noss Head - Tome 2 : Rivalités

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Romance Fantastique
commenter cet article
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 10:39

9782226220219.jpg

 

 

Auteur : Melissa Marr

Editeur : Albin Michel (Collection Wiz)

Prix : 15 €

Résumé :

 

Jamais Seth n'a pensé être fidèle à quelqu'un avant Aislinn. Elle est tout ce dont il a toujours rêvé. Mais pour un humain, l'éternité est bien longue quand sa petite amie est immortelle.

Aislinn n'a jamais songé qu'elle pouvait régner sur des créatures dangereuses, d'une beauté surnaturelle. C'était avant que Keenan ne fasse d'elle sa Reine et ne lui vole son humanité.

Entre un amour mortel et une passion éternelle, Aislinn va devoir choisir qu'elle voie embrasser.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Aislinn est maintenant Reine de l'été, aux côtés de Keenan.

Le marché qu'ils ont passés permet à la jeune fille de pouvoir garder Seth dans sa vie, son meilleur ami et son unique amour.

L'équilibre, bien que maintenu à tout prix, est bien instable dans le monde des fés.

Plus l'été approche, plus leurs instincts féériques poussent Keenan et Aislinn dans les bras l'un de l'autre. Et bien qu'elle n'éprouve aucun amour pour le Roi, il devient de plus en plus difficile de résister à cette force immuable qui veut que le Roi et la Reine soient au plus proche pour le bien-être de leur Cour.

De son côté, Seth supporte de moins en moins la relation qui unit le couple royal, et bien qu'il voit en Aislinn la femme de sa vie, il ne peut s'empêcher de douter, de lui en vouloir, d'éprouver colère et frustration. Tant de contraintes à cause de sa nature de mortel ...

Si seulement il y avait un moyen de changer tout ça ...

 

Après s'être éloigné de notre "couple vedette" pendant le deuxième tome, ce troisième les remets devant les feux des projecteurs.

Ici, nous retrouvons encore l'écriture sombre, romantique, magique et dangereuse de Melissa Marr, nous donnant ainsi une ambiance absolument unique, oscillant sans arrêt entre la beauté des sentiments, la complexité des relations et l'horreur et la peur que peut susciter le monde féérique.

Il est énormément question de doutes, dans ce volume. De choix et des conséquences de chacun d'entre eux.

 

Aislin aime sincèrement, profondément Seth, c'est l'homme qu'elle veut à ses côtés. Son âme, son coeur le réclame à corps et à cris.

Malgré tout, son essence même de fée la pousse à aller dans les bras de Keenan, son roi. Plus ils seront proches, plus leur Cour se portera bien et gagnera en puissance. Et depuis quelques temps, grâce à son rôle de Reine, Aislinn se sent de plus en plus investie par sa mission de donner le maximum de bien-être à ses sujets.

Ce ne sont plus des fés dangereux dont il faut se méfier, ce sont maintenant un peu tous ses enfants, des personnes chères qu'elle doit, qu'elle veut protéger.

Cette dualité est le centre même de ce troisième tome, et sera l'origine de beaucoup de bouleversement, dans la vie privée de la jeune fille comme dans le monde des fés lui-même.

 

Seth, quant à lui, commence à en avoir un peu marre de voir son amour traîner avec un autre homme et se rapprocher sans cesse de lui.

Surtout qu'être mortel ne lui apporte que des inconvénients, au final.

Bien qu'il soit ami avec deux Souverains, et qu'un troisième soit la femme avec qui il partage sa vie, il n'arrive pas à s'imposer vraiment, peu importe la Cour dans laquelle il se trouve.

Pour lui, il n'y a plus qu'une seule solution : passer de l'autre côté et devenir un fé !

Plus facile à dire qu'à faire, vu qu'aucun d'eux ne veut le transformer.

Cela va le pousser à chercher des alternatives dans les recoins les plus sombres  de monde féérique ...

 

C'est toujours un plaisir de se plonger dans le monde qu'a créé Melissa Marr, il est toujours si riche, palpitant, séduisant et effrayant à la fois, on ne peut que s'immerger entièrement dans cette pythologie incroyable aux personnages travaillés et à fleur de peau.

Plus on avance dans l'histoire, plus on se rend compte de tout les fils tissés entre les personnages, des enjeux de chaque acte, chaque parole.

On découvre des facettes inconnues de certaines personnes, on rencontre de nouveaux individus, on en apprend plus sur la politique et les relations qui régissent le monde des fées, ...

C'est un tome très riche, où on fait de grandes avancées dans l'histoire, et où une énorme décision est prise, présageant un tournant définitif, sans retour en arrière possible.

Ce troisième volume se termine sur un gros suspens, sur pas mal de questions et d'indécisions, il me tarde donc d'autant plus de lire le quatrième !

 

Un grand merci à la collection Wiz de Albin Michel et à Anne pour cette lecture on ne peut plus agréable.

 

Et hop, un titre en plus pour le challenge Magir et Sorcellerie littéraire

 

Logogeneral1

 

Retrouvez un autre avis chez Radicale.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Romance Fantastique
commenter cet article

C'est Moi Que V'là

  • : Les mots d'Archessia
  • Les mots d'Archessia
  • : Chaque lecture, qu'elle soit livresque, BD-esque, manga-esque ou autres mots avec esque derrière, a droit à un avis avec plein de mes émotions dedans. Avec de vrais morceaux de tripes (miam), de larmes et de fous-rires.
  • Contact

Suivez moi

logo-facebook.jpg

 

http://www.wikio.fr

Fouillez Dans Le Blog

Mes défis

Vous me trouverez là

logo4

http://www.libfly.com/public/images/logo-libflybis.gif

Wikio - Top des blogs - Littérature

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Archessia sur Hellocoton

Mes fournisseurs de rêves

56547434.jpg

monde manga akata

Bayard-Jeunesse1

Editions-Mango.jpg

JC-Lattes

partenariat-LA.jpg

logo martiniereJfiction (1)

milady

167393 158310624217059 158310477550407 304906 621801 n

Logo.jpeg

logo_nathan.jpg

logo-plon.gif

226582 200723769971150 195864473790413 530993 1388427 n

313668_201249833289112_196087323805363_432024_1020967011_n.jpg

174866 112915142131742 6678647 n

Logo-Albin-Michel-Wiz.jpg

 

Trions Tout Ça

 

 

bonial – prospectus et catalogues des magasins à proximité pour moins de co2