Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 09:16

9782013229678.jpg

 

 

Auteur : Michelle Zink

Editeur : Le Livre de Poche Jeunesse (Collection Jeunes Adultes)

Prix : 6,90 €

Résumé :

 

Amalia et Alice sont jumelles. Si elles se ressemblent trait pour trait, tout les sépare. Amalia est droite, douce et sensible : Alice perfide, égoïste et dure. Mais ces différences ne seraient rien sans une malédiction ancestrale, qui condamne Amalia et Alice à se déchirer : la prophétie des Soeurs. L'une d'elle représente la Porte ouverte sur le Mal et ses démons, l'autre est la Gardienne, bouclier de la Sagesse. Le destin des soeurs maudites est-il scellé ? Les apparences sont parfois trompeuses...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Les jumelles Lia et Alice vivent une période bien noire.

Leur père vient de mourir, et après le suicide de leur mère il y a plusieurs années, les voilà maintenant orphelines.

Heureusement, à 16 ans, elles peuvent se permettre de vivre dans le confort laissé par l'argent de leur père, et leur Tante est à leurs côtés pour veiller sur elles et leur petit frère handicapé moteur.

Mais le décès de leur père n'amène pas que le deuil sur la maison, il semble également coïncider avec l'arrivée d'évènements étranges et très perturbants, surtout pour Lia.

Des voix chuchotent à son oreille la nuit, et des rêves bizarres l'assaillent dans son sommeil.

Bientôt, elle découvrira la malédiction qui pèse sur elle et sa soeur, une prophétie qui va les séparer au-delà de tout ce qu'elle aurait pu imaginer.

Une prophétie où l'avenir du monde est entre leurs mains.

 

Ca faisait longtemps que ce livre me faisait de l'oeil, je trouve la couverture vraiment jolie et le résumé m'intriguait. Avec sa sortie en poche, c'était l'occasion d'enfin le découvrir (du coup, c'est bien pratique pour les petits portefeuilles).

Dans l'ensemble, je n'ai pas été déçue, ce roman m'a fait passer un excellent moment, avec des surprises, des personnages attachants et beaucoup, beaucoup de mystères.

 

On se prend vite d'affection pour Lia, elle fait preuve dès le début d'un beau mélange de force et de courage, mais également de faiblesses et de blessures.

Ces faiblesses ne la rendent que plus humaine, plus réaliste à mes yeux, et c'est typiquement le genre de personnage fragile-mais-qui-se-bat que j'ai envie de prendre sous mon aile et de serrer dans mes bras en lui disant "Courage. Continue !".

En tout cas, tout le récit est écrit pour que l'on s'attache à elle, mais cela rend très bien et est crédible.

Par contre, pauvre Alice ... Dès le début, on dirait que l'auteur fait absolument tout pour qu'on la déteste. Elle n'est décrite que sous des mauvais jours et on ne met en avant que ses défauts.

Alice est secrète, un peu roublarde, fouineuse, aventureuse, effrontée, ...

Mais vous savez ce que je vois ?

Une gosse apeurée et très, très seule.

Imaginez que depuis que vous êtes petite, on vous serine à quel point vous êtes mauvaise et votre soeur tellement bonne. Mais bon, c'est pas de votre faute, c'est une prophétie, hein.

Au final, je suis donc bien plus attirée vers Alice que vers Lia, je suis sûre que celle-ci a des trésors à nous offrir, même si ils sont noirs et sanglants. Je pense que c'est un personnage avec énormément de potentiel, et j'espère que Michelle Zink saura l'exploiter à sa juste valeur dans la suite de l'histoire.

 

L'histoire, d'ailleurs, venons-en.

J'ai été étonnée de tomber sur quelque chose d'aussi sombre, même assez flippant par moments ! Pour mon plus grand plaisir, bien entendu 

Franchement, il y a eu quelques passages où je n'étais pas très à mon aise, et où je regrettais presque de lire la nuit.

De base, on pourrait dire que le scénario a déjà été vu et revu un peu partout (livres, films, ...). Prophétie, soeurs ennemies, Satan qui menace la terre, etc ...

Mais l'auteur a réussit à y mettre sa touche personnelle, et ça donne un texte touchant, tendre et émouvant, en plus d'être haletant, très sombre et bourré de suspens.

Cela se passe en 1890, et l'époque donne une aura de mystère au livre, il lui confère une ambiance particulière grâce à cette grande demeure, aux habitudes des gens de l'époque, à leur mentalité, aussi.

Plutôt que de lire, j'avais l'impression que l'on me chuchotait cette histoire à l'oreille, et il m'en a fallut de peu pour que j'ai moi aussi, comme Lia, l'impression que des âmes se baladaient autour de moi, guettant dans l'ombre.

Une narration toute en clair-obscur et, bien que souffrant par moment d'un peu de lenteur, d'une grande fluidité.

Certains passages me semblaient un peu trop longs quand je les lisais, mais quelques pages plus loin je me rendais compte qu'ils étaient nécessaire à l'intrigue, et qu'aucun d'eux n'aura été superflu.

 

Ce livre n'est pas tout à fait un gros coup de coeur, mais il s'en rapproche vraiment très fort, et je trépigne à l'idée de pouvoir lire le deuxième tome !

 

D'autres avis chez Heclea, Wilhelmina et Evy.

 

Commandez Maudites - Tome 1 - La prophétie des soeurs

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantastique
commenter cet article
7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 07:59

9782070439980FS.gif

 

 

Auteur : Fabrice Colin

Editeur : Folio (SF)

Prix : 8,40 €

Résumé :

 

Que se passe-t-il quand un auteur abandonne ses personnages ? Quand l'Alice de Lewis Carroll oublie de fêter ses cent trente ans ? Quand Peter Pan entend vous faire payer ses orientations sexuelles ? Que se passe-t-il lorsqu'un lecteur est pris au piège d'un cadavre d'histoire, qu'un détective devient fabricant de spectres ou que la mort d'un poète fait surgir une forêt ? Expert en fantômes et en fées, docteur ès faux-semblants et machinations troubles, Fabrice Colin possédait sur ces questions - et sur d'autres - des avis très personnels. C'était avant 2005 : avant qu'un incendie accidentel ne mette un terme brutal à ce qu'il appelait lui-même " ma petite carrière d'ombres ". Ce recueil de nouvelles se veut hommage autant qu'étude; s'y dévoile une personnalité tourmentée et complexe dont les textes ici présentés ne sauraient suffire à épuiser pleinement le mystère. Suicide ou disparition ? Mythomanie chronique ou soif d'histoires compulsive ? La réponse, si elle existe, se trouve à l'intérieur.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Bon, déjà, j'ai le regret de vous informer que Fabrice Colin est mort. Ben oui, c'est comme ça ! Moi aussi j'ai été surprise de l'apprendre 

Ce recueil se veut hommage/étude de l'auteur. Décédé lors de l'incendie de sa demeure, ces textes ont été récupérés et soigneusement réunis dans cet ouvrage.

Chaque texte est présenté par quelqu'un connaissant Fabrice (ou pas) comme Christophe Claro, David Calvo ou Catherine Dufour, une bonne façon de se préparer à l'histoire que l'on s'apprête à nous servir.

 

Je dois bien l'avouer, je sors de cette lecture ... un peu barbouillée.

Elle m'a laissé un goût doux-amer dans la bouche, ne sachant pas trop quoi en penser, étant tantôt complètement séduite par un récit, tantôt vraiment découragée par la lecture d'un autre.

Ce fut une expérience très étrange, que j'aurais du mal à décrire. Au final, là était peut-être le but (assumé ou non) de ce recueil.

En tout cas, je ne pense pas qu'il laisse indifférent.

 

Dans les histoires qui m'ont plues, il y a eu celle de cette princesse fée, décidée à rester dans la monde des humains malgré les ordres de son père dans le monde féerique, et qui trouve le moyen de crier son histoire en en faisant un film à l'énorme succès.

Celle de cet homme engagé pour exorciser les fantômes qui ont tendance à hanter les gens, et qui a l'habitude de passer dans le monde des esprit quand cela est nécessaire.

Celle d'une jeune femme qui va écouter le témoignage incroyable de parents ayant été forcés d'abattre leur petite fille, devenue vampire.

Celle de cet homme, ancien roi, devenu conteur, obligé de raconter l'histoire de sa quête d'un fils perdu.

Celles-ci, entre autres, m'ont fait rêver, ou m'ont effrayées même (celle sur l'enfant vampire est incroyable), en tout cas elles ont toutes remuées quelque chose en moi, et ce fut un vrai plaisir de les lire.

 

Malheureusement, dans un recueil de nouvelles, c'est très rare qu'on ne trouve que des perles, alors celui-ci ne déroge pas à la règle et il y a des textes qui m'ont fortement déplus, ennuyés ou, tout simplement, je l'avoue ... je n'y ai rien compris.

L'histoire nous présentant un Peter Pan gay vulgaire et cruel m'a vraiment choquée, en fait. J'admets que, pour une fois, je l'ai prise au premier degré, et je me rend bien compte que ça a joué dans ma perception de cette celle-ci. Mais je ne sais pas, je n'ai tout simplement pas su faire autrement. Il y avait un tel décalage entre le Peter Pan des contes d'enfant et celui que nous présentait Fabrice Colin. C'est glauque et dérangeant. D'habitude j'aime ça, mais là, ça n'est pas passé, tout simplement, ça arrive.

Intervention forcée en milieu crépusculaire est ... vraiment étrange. Tout part un peu dans tout les sens, la narration est saccadée, c'est très brouillon, et le sujet est difficilement identifiable. Souvent je devais revenir quelques phrases en arrière pour être sûre de comprendre ce qui se déroulait sous mes yeux ! 

 

A côté de ça, il y a également des textes biographiques rédigés par l'auteur, de différentes personnes qui l'ont marquées dans la vie.

J'ai dévoré celles de Graham et Rackham, tellement on ressent la passion dans les mots, l'amour dans les phrases.

Des bouts de vie, anecdotiques ou populaires, qui nous rapproche de ces personnages qui ont comptés pour la littérature, aussi bien à leur époque qu'à la notre.

Une belle incursion dans ces vies que l'on a tendance à laisser de côté.

 

Pour résumer, comme vous l'avez deviné, Comme des fantômes est un ouvrage en demi-teintes, qui vous fera rire, vous interpellera, vous donnera des frissons, vous laissera sur votre faim parfois, ou même vous découragera. Mais ce qui est certain, c'est qu'il déclenchera quelque chose dans chaque lecteur, que ce soit positif ou négatif.

N'est ce pas cela le plus important, au final ?

 

Découvrez un autre avis De l'autre côté du miroir.

 

Commandez Comme des fantômes : Histoires sauvées du feu

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantastique
commenter cet article
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 22:36

nekropolis.jpg

 

 

Auteur : Tim Waggoner

Editeur : Eclipse

Prix : 17 €

Résumé :

 

Matthew Richter est un privé pas comme les autres : il est déjà mort. Mais à Nekropolis, une ville peuplée de créatures surnaturelles, ce n'est pas un problème. Quand la belle Devona, une demi-vampire, le charge de retrouver un artefact volé, Matthew se lance dans une course-poursuite effrénée entre lykos, vampires, démons et autres métamorphes, pour la nuit la plus longue de sa ... non-vie.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Matthew Richter était un flic doué avec beaucoup de cran. Lui et con coéquipier étaient sur une sacré affaire sur Nekropolis, la planète située dans une autre dimension où toutes les créatures fantastiques vivant sur terre ont déménagées. Malheureusement, il s'est trouvé au mauvais endroit, au mauvais moment.

Le voilà devenu zombie, avec un corps pourrissant, sans plus aucune sensation physique, mais avec une conscience d'être humain normal.

Seul être au monde à être comme ça, le voilà faisant figure de monstre parmi les monstres ! Manquait plus que ça !

Depuis, n'ayant plus sa place sur terre, il reste à Nekropolis, continuant à rendre des services à ses habitants contre une rémunération quelconque.

Mais aujourd'hui, la journée la plus importante pour Nekropolis, où les plus puissants sorciers se réunissent pour recharger les batteries du soleil artificiel, on lui propose une affaire plutôt banale, en apparence.

Il se rendra vite compte que certains éléments ne coïncident pas, et ce qui va découvrir en creusant plus profondément risque de bouleverser l'équilibre même de tout Nekropolis.

 

Bon, maintenant, il n'est plus besoin de vous dire qu'Eclipse sait nous dénicher de vraies perles originales bourrées de qualité et que l'on dévore du début à la fin en s'en léchant les doigts.

Nekropolis ne fait pas exception, et nous offre une aventure hors norme, mélangeant avec une incroyable maîtrise des éléments horrifiques dans un monde fantastique, où le suspens est roi et l'humour présent à chaque coin de chapitre.

Humour noir, sombre, caustique, et parfois même tout simplement potache, en fait.

Tout cela pour accompagner des créatures abominables sortis des cauchemars les plus effrayants, dans un monde qui ferait pâlir d'envie (et sûrement de peur) Jack Skellington lui-même.

Rien que pour ce monde à la limite de la fantasmagorie, ce livre vaut la peine d'être lu. C'est juste complètement génial et jubilatoire de se balader dans les rues sombres du centre-ville, de découvrir la forêt hyper effrayante et des tanières où vivent des monstres grouillants et affamés. Pour moi, c'est LE point fort de ce récit.

Je n'ai jamais été aussi émerveillée par tant de détails me faisant frissonner 

 

Autre qualité non négligeable, le travail des personnages.

Matthew en lui-même est quelqu'un de complexe, pleins de contrastes et de contradictions. Normalement, les zombies ne sont que des corps morts dirigés par la personne qui les a relevé.

Matthew agit par sa propre volonté, et a gardé ses caractéristiques mentales de quand il était vivant.

Ne trouvant sa place ni parmi les humains, ni parmi les monstres, il en a développé un esprit plein d'auto-dérision, et une sorte de fatalité qu'il essaye de prendre le plus possible à la rigolade, quand bien même il sent la menace de sa seconde mort planer de plus en plus au dessus de sa tête.

Devona, la demi-vampire qui l'engagera pour cette enquête, m'a parue assez fade au début, mais on se rend vite compte qu'elle se met au diapason de Matthew, et la jeune femme s'ouvrira au fil des chapitres, pour nous montrer quelqu'un de plus intéressant qu'aux premiers abords, de plus riche que l'on pourrait croire au commencement.

D'autres personnages hauts en couleurs se succéderont dans ce volume, mais je ne vous en parlerais pas, histoire que vous ayez l'entière surprise de leur rencontre 

 

L'enquête est rondement menée, avec un rythme haletant et des surprises et révélations très fréquentes, rendant le récit addictif et très mouvementé, sans pour autant être dispersé.

C'est un excellent moment que j'ai passé avec cette lecture, et ça me dirait bien de vite retourner dans l'effrayante, mais tellement attrayante Nekropolis, au bras décomposé de ce cher Matthew.

Bien que je me doute que jamais, au grand jamais, une balade à ses côtés ne sera jamais de tout repos.


Encore un livre coup de coeur, qui m'a complètement séduite de par son originalité et son mélange d'horreur et d'humour.



Rendez-vous sur Hellocoton !

 

 

Matthew Richter, détective privé zombie, Tome 1 : Nekropolis

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantastique
commenter cet article
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 11:21

29685385_7046858.jpg

 

 

Auteur : Sophie Dabat

Editeur : Black Book Editions (Collection A Dé Couvert)

Prix : 19 €

Résumé :

 

Syrine, marseillaise de 16 ans, vient de déménager en Bretagne. Depuis quelques mois, elle ressent d’étranges douleurs dans le dos, a de brusques envies de viande crue et sent une « présence » en elle. Ses nuits sont émaillées de cauchemars terrifiants et fantastiques, qui laissent en elle leur empreinte de feu, de sable et de sang.

Entre les difficultés d’adaptation dans son nouveau lycée et les conflits avec sa famille à qui elle dissimule son état, l’adolescente se heurte de plein fouet à une interrogation cruciale : sombre-t-elle dans la folie ou est-elle confrontée à un phénomène surnaturel lié à un mythe vieux de plusieurs siècles ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Syrine vient de déménager avec sa famille, en essayant de voir les choses positivement, elle se dit que c'est l'occasion d'un nouveau départ pour elle, dans un endroit où personne ne la connaît, les évènements de ces derniers mois passeront peut-être inaperçus et elle ne verra plus la crainte et les moqueries sur le visage des élèves ...

Car Syrine a changé ces derniers temps, d'abord petit à petit, jusqu'à ce que ça devienne évident pour tout le monde (sauf ses parents, qui préfèrent se voiler la face).

Ca a commencer par deux sortes de boutons au niveau des homoplates, qui ont grossis, grossis de semaine en semaine.

Pour elle, c'était déjà assez galère de cacher ces trucs un peu dégueus, mais ça ne s'est pas arrêté là. Des voix commencent à se faire entendre, dans sa tête. Elle voit des ailes noires, qui lui provoquent des douleurs atroces, et une incommensurable envie de sang, de chair.

Complètement perdue, appeurée comme jamais, la jeune fille va tout faire pour cacher ces métamorphoses à son entourage, mais cette présence en elle s'impose de plus en plus, et un jour, elle finira par exploser au grand jour. Que se passerait-il alors ?...

 

Attention, nous avons du lourd ici ! Un roman coup de poing, à l'histoire riche, travaillée et originale. Récit fantastique hyper réaliste, avec une touche de gore et de sanglant, des mystères, des légendes, de la possession, du suspens, ...

C'est bien simple, j'ai adoré. De bout en bout, tout simplement.

Je l'ai dévoré avidement (comme Syrine et sa cervelle de veau, mouhahaha !), et je m'en pourlèche encore les doigts de plaisir.

 

Bon, déjà, pour ne rien gâcher, la couverture est juste sublime. Je vous assure, elle est mille fois plus belle que les images du net, il faut l'avoir en main pour pouvoir pleinement apprécier l'objet, et je suis tout particulièrement fan des taches de sang 

Pour l'histoire, et bien, elle est férocement géniale.

Bon, il va falloir développer un peu, car si ça ne tenait qu'à moi, je vous dirais juste "Mais bon sang ! C'est une tuerie ! Va l'acheter ! .... Viteuh !!".

On se retrouve face à une jeune fille en plein désarrois, elle voit son corps se mettre à muter doucement en quelque chose de totalement inconnu, elle ne sait absolument pas quoi faire, et à peur d'en parler à ses parents, surtout à son père, à la limite du fanatisme religieux musulman. Sa mère, bien que plus douce et compréhensive en général, ne lui sera d'aucun soutient et elle se retrouve bel et bien seule pour affronter quelque chose qu'elle ne comprend tout simplement pas, et qui lui fout une trouille bleue.

Surtout que, si ce n'était que son corps, passe encore, à la limite (et encore), mais son caractère change, et la pauvre se croit même devenir folle par moments.

Comment vous sentiriez-vous, si vous entendiez une voix dans votre tête, vous hurler des horreurs, vous ordonner de vous repaître de sang, de mordre dans la gorge de votre amie rien que pour sentir le liquide chaud palpiter dans votre bouche, et pouvoir savourer la chair encore vivante que vous arracheriez de vos dents ?

Ca vous donne une idée de la panique constante dans laquelle cette fille se trouve.

Elle compensera en s'achetant, en cachette, de la viande chez le boucher, qu'elle mangera le matin avant les cours, pour tenter de juguler ces envies irrépréssibles.


Sa façon d'affronter son quotidien face à ces changements, au fil du temps, prend une très grande partie de ce premier tome, pour mon plus grand plaisir.

Ces épreuves qu'on nous raconte sans tabou, avec une clarté et un réalisme hallucinant, ne peuvent que nous rapprocher de Syrine.

J'ai ressentis une profonde empathie pour elle, et souvent, les mêmes émotions qu'elle m'assaillaient pendant ma lecture.

Honte à l'école, désespoir devant le miroir, peur en entendant la voix, solitude à la maison, ...

Beaucoup de sentiments très forts, portés par une plume puissante, moderne et sans détours.

Cette plume, d'ailleurs, qui a écris les meilleurs dialogues "entre jeunes" que j'ai jamais lu de ma vie. Et je n'exagère nullement.

Parce que bon, il faut bien dire ce qu'il en est, il est rare d'entendre parler des adolescents exactement comme dans les livres. Et quand des auteurs s'essaient au "langage urbain", ça tourne vite au ridicule et limite au parodique.

Ici, franchement, tout les dialogues sont crédibles, du début à la fin, et ne tombe jamais dans un extrême.

C'est un point que j'ai vraiment énormément apprécié dans cette lecture, qui m'a permis de me plonger encore plus dans le récit, et de vraiment me rapprocher des personnages, de me reconnaître même parfois dans certains de leurs réactions ou dialogues.

 

Ce livre est divisé en deux parties, la première donc focalisée sur les problèmes de Syrine et sa façon de les affronter (ou de les subir, c'est selon), et la deuxième, et bien ... je n'ose pas trop vous en parler, de peur de trop en dévoiler. je vais seulement vous dire que, même si on sent quelque chose comme ça venir, les surprises se font de plus en plus nombreuses, et l'évolution du scénario se fait encore plus rapide.

 

Ca me frustre, j'ai l'impression d'oublier de vous parler de pleins de choses !

Mais bon, comme vous l'aurez compris, coup de coeur pour ce titre, qui combine intelligemment des éléments fantastiques, avec des thèmes importants comme la différence, l'isolement, la religion, les changements de l'adolescence et l'importance de la parole, l'écoute et la compréhension.

A lire de toute urgence !


Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantastique
commenter cet article
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 10:53

immortels-premier-extrait-cate-tiernan-L-QSGNkY.jpeg

 

 

Auteur : Cate Tiernan

Editeur : Hachette Jeunesse (Black Moon)

Prix : 17 €

Résumé :

 

La nuit dernière, tout mon univers s'est écroule. Et j'ai dû mettre les voiles. Disparaître. Incy est allé trop loin. Lui, mon meilleur ami, celui avec qui j'ai fait les quatre cents coups. D'habitude, je ne donne pas dans le sentiments.

Mais cette fois, c'est différent.

Il n'avait pas le droit d'agresser ce type sans raison. Et surtout, jamais il n'aurait dû voir cette marque dans mon cou, que je cache depuis des siècles. Parce que j'ai oublié de vous dire : j'ai 459 ans.

Voilà comment je me retrouve à River's Edge.

Vous m'imaginez, moi, dans un centre de redressement pour immortels qui veulent filer droit ? Passer mes journées à avoir des pensées positives et une alimentation équilibrée ... très peu pour moi.

Pourtant, je dois rester. Je le sens. Ce type, Reyn, je l'ai déjà croisé quelque part, j'en suis sûre.

Mais où ? Et quand ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Nastasya est une immortelle.

Ce n'est pas un vampire, un démon ou que sais-je. C'est "juste" une personne qui ne meurt pas. Du moins, pas sans certaines conditions.

Cela fait presque 500 ans qu'elle vit sur terre, et bon, il faut bien l'avouer, elle s'ennuie un peu.

Elle cherche le frisson, l'adrénaline, ou du moins l'endormissement des sens. C'est pour ça que depuis quelques décennies, son passe-temps favoris est la fête, tout le temps, constamment. Avec sa bande d'amis, ils écument les moindres clubs, et elle termine toujours complètement ivre, se réveillant parfois le lendemain dans le lit d'un inconnu.

Jusqu'au soir où, étant tous saoûl comme d'habitude, un chauffeur de taxi se met en colère de leur comportement. En un instant, il gisera à terre, la colonne vertébrale brisée. C'est l'oeuvre de son meilleur ami, Incy, et elle est la seule choquée par la scène.

Il faut dire que la magie, ce n'est pas trop son truc, de base. C'est inné chez les immortels, mais son utilisation la rend toujours malade.

Mais là, voir la souffrancen, la violence gratuite, cela déclenche quelque chose en elle.

Elle décide de partir, sans prévenir personne, et se terrer quelques semaines, quelques années, quelques siècles peut-être ...

Elle se rappelle d'une rencontre qu'elle a faite il y a longtemps, une dame qui lui avait ouvert sa porte.

Mue par l'instinct, elle se rendra dans ce coin perdu, où d'autres immortels cherchent aussi "autre chose".

Elle découvrira non seulement une autre façon de vivre, mais également beaucoup de choses sur elle-même ...

 

J'ai été un peu perturbée par le début du livre, qui commence directement par une scène un peu brouillon, où les gens sont nombreux (beaucoup de noms exotiques à retenir !!) et ivres, ce qui donne une ambiance un peu éthérée à l'ensemble.

Mais au fil des pages, tout s'éclaircit assez vite, et je me suis plongée dans cette histoire avec énormément de plaisir.

Nastasya n'est pas ce qu'on pourrait appeler une fille sympa ... Son truc, c'est boire, passer la nuit avec des inconnus, s'amuser avec ses potes en faisant tout ce qui leur passe par la tête. Et ça, depuis plusieurs décennies.

Autant dire qu'elle n'attire pas directement les sentiments amicaux.

Et pourtant, elle m'a plue assez vite, et j'ai beaucoup aimé ce caractère de tête brûlée qui cache, bien entendu, un être en plein tourment.

Car là est bien le problème des immortels.

C'est bien beau de profiter au maximum de la vie et de ce qu'elle apporte. Mais y a rien à faire, au bout de quelques siècles, on en a un peu fait le tour, et on se retrouve vite à ne plus savoir ce que l'on veut, ce que l'on attend de cette vie interminable, et même qui on est.

C'est dans cet état d'esprit très perdu que Nasty se retrouve dans une sorte de centre campagnard, tenu par une dame douce, compréhensive et puissante, qui apprend aux immortels à se recentrer sur l'essentiel.

 

Elle y fera des rencontres, autant positives que négatives, mais toutes changeront un bout de la vie de la jeune femme.

La plus marquante sera sûrement celle de Reyn, dont elle est sûre d'avoir déjà croisé la route par le passé, sans parvenir à s'en souvenir exactement.

J'ai particulièrement aimé Dray, jeune fille gothique habitant dans le village, incroyablement touchante.

River, la "gérante" de la propriété, fait office de figure maternelle bienveillante, et un vrai sentiment de calme et de bien-être l'entoure, elle est très apaisante.

Mine de rien, bien qu'elle doive apprendre à savourer le calme d'une vie "banale", il y a toujours une tension sous-jacente, comme le fait qu'Incy la traque à travers le monde et semble prêt à tout pour la retrouver, ou encore le "mystère Reyn", qui lui pèse de plus en plus !

Ness, pauvre petite chose au sourire mielleux mais qui semble la détster de toutes les fibres de son corps, ne fait rien pour la mettre à l'aise et en confiance, et on sent qu'elle a plus d'une corde à son arc pour faire de la vie de Nasty un enfer. Mais jusqu'où peut-elle aller ? ...

 

C'est un livre aux multiples qualité, qui convient aussi bien aux tout jeunes lecteurs, qu'au lectorat plus âgé. Il aborde des thèmes forts et universels, comme le fait de savourer toute chose, de profiter du moindre instant, de laisser le passé derrière soi et de regarder vers l'avenir.

Peu importe notre âge ou notre parcours, on peut toujours recommencer, si l'on en éprouve le besoin ou l'envie.

C'est quelque chose qui me touche particulièrement, et j'ai vraiment hâte de retrouver la suite de cette trilogie.

 

Pour lire un extrait, cliquez ici.

 

Un livre de plus pour mon challenge magie et sorcellerie !

 

Logogeneral1

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantastique
commenter cet article
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 16:00

188990 182734975102400 108738942502004 405328 5462804 n

 

 

Auteur : Julie Kagawa

Editeur : Harlekin (Darkiss)

Prix : 12,90 €

Résumé :

 

Ethan a disparu...

A la veille de son seizième anniversaire, Meghan découvre qu'on a enlevé son petit frère. Dans le même temps, elle apprend qu'elle est une fille fée, la princesse maudite d'un royaume invisible dont il lui faut franchir la porte si elle veut retrouver Ethan. Prête à tout, Meghan accepte de passer de l'autre côté du miroir au risque de sa vie. Et, sitôt transportée dans la forêt magique, elle voit se dresser en travers de sa route le prince Ash, le plus dangereux des êtres dangereux qui peuplent les royaumes invisibles...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Meghan est loin d'être la fille la plus populaire du lycée.

Sa famille n'as pas vraiment beaucoup d'argent, et ils habitent dans un petit trou perdu où son beau-père élève des cochons ... pas très glamour, hein ?

Il n'empêche, elle va avoir 16 ans, et elle rêve d'un anniversaire de princesse. Même si elle se doute bien que ça n'arrive que dans les contes de fées, elle se plaît à penser que ce jour particulier, elle trouvera son prince charmant et sa vie sera chamboulée à jamais.

Bon, effectivement, sa vie va se trouver pas mal secouée, mais en ce qui concerne le prince charmant ... nada !

Son petit frère vient de se faire enlever et remplacer par une créature qui lui ressemble comme deux gouttes d'eau. Elle découvre que son meilleur ami est un elfe dont des centaines d'histoires parlent, et que tout un autre monde peuplé de créatures extraordinaires et dangereuses existe à la lisière du monde humain.

Ca fait beaucoup de choses à assimiler en une fois ...

Mais pas le temps de tergiverser ! Si elle veut retrouver son frère vivant, il va falloir faire vite, et les épreuves pour y arriver sont nombreuses, et souvent mortelles ...

 

En commençant ce livre, je pensais tomber sur une romance paranormale bien sympa, vu que j'entendais pas mal de très bons échos sur ce livre.

En fait, il m'a plutôt fait penser à tout ces livres et surtout ces films que je regardais et adorais quand j'étais petite (ok, maintenant aussi je continue à en raffoler).

Labyrinthe, Dark Crystal, Narnia, Legend, Alice au pays des merveilles, L'histoire sans fin, Peter Pan ... j'ai retrouvé un peu de ces univers dans cette histoire, pour mon plus grand plaisir !

Cette jeune fille ordinaire qui se retrouve plongée dans un monde absolument extraordinaire, peuplé de monstres, de fées, de trolls, de farfadets, de sirènes et pleins d'autres encore.

J'ai été absolument enchantée, emportée dans un voyage incroyable, et je ne savais plus où donner de la tête, tellement il y avait d'éléments, de détails dans le décors, ou de personnages aperçus du coin des yeux.

J'ai lu la dernière page avec des étoiles plein les yeux, c'était vraiment génial.

 

Il n'y a pas énormément à dire sur les personnages, qui sont assez classiques, au final.

Meghan est la jeune fille un peu pauvre et en marge des autres, grande rêveuse qui, au fil des chapitres, va affronter beaucoup de dangers mais également grandir un peu, et en apprendre plus sur elle-même, découvrir ses vraies valeurs.

Robbie est très chouette, dans le rôle du compagnon protecteur mais rigolo. Espiègle et farceur, il saura se montrer très courageux quand les évènement s'y prêteront.

Ash, je l'ai trouvé assez fade, en fait. Ouiiii il est dark et mystérieux. Ouiiiii il est dangereux DONC très attirant. Mais j'ai trouvé qu'il n'était pas assez travaillé, que tout ce que l'on a fait, c'est en effleurer la surface. Etant donné que c'est censé être LE protagoniste charismatique de l'histoire, c'est un peu dommage.

J'ai beaucoup aimé Grimalkin, sorte de chat du Cheshire qui va guider Meghan dans cette épopée, mais, bien entendu, pas gratuitement ...

 

J'ai beaucoup aimé la façon dont le monde est construit, sa mythologie, la culture des êtres qui le peuplent, leurs habitudes, etc ...

Le fait que la plupart du temps, tout comporte une part de danger, même dans les scènes les plus "colorées" et joyeuses m'a beaucoup plu. Il y a toujours une sorte de menace qui plane sur toute chose, et quelques détails font que chaque pas effectué dans cet univers comporte des risques.

Exemple : ne vous avisez pas de remercier quelqu'un, sous peine de contracter une dette à vie envers cette personne !

Nous pouvons également voir que la technologie, le monde moderne prend le pas sur le monde des fées, et cette partie de l'histoire est très intéressante, et rend le tout réaliste.

Certains pourraient trouver le style de plume limite un peu simpliste, mais moi je pense qu'il colle bien à l'ambiance générale, et rend la lecture extrêmement fluide. Les pages défilent sans que l'on s'en rende compte !

 

Une super découverte pour moi, qui m'a fait rêver à cent à l'heure et m'a fait retomber en enfance avec toutes ces histoires enchanteresses. Et bien que les personnages doivent encore être approfondis, je ne demande qu'une chose, retourner au pays des Fées !

 

Un énorme merci à Babelio et à Darkiss pour cette lecture qui m'a mise de super bonne humeur !

 

Découvrez un extrait du livre en cliquant ici.Rendez-vous en librairie le premier juin pour vous procurer votre exemplaire !

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantastique
commenter cet article
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 22:56

9782226220783g.jpg

 

 

Auteurs : Pierre Bellemare & Jean-Marc Epinoux

Editeur : Albin Michel

Prix : 19,50 €

Résumé :

 

Une grand-mère décédée qui réapparaît à la naissance de chacun de ses petits enfants… uniquement s’ils sont en bonne santé ; Un journaliste qui invente une histoire qui se révèle par la suite… entièrement exacte ; Un couple qui voit se réaliser les prévisions d’une voyante… qui semble n’avoir jamais existé ; Un homme qui fait graver sur sa pierre tombale la date de sa mort… vingt ans avant son décès ; Une dame âgée qui disparaît en ne laissant… qu’un minuscule tas de cendres.

Inouï, extraordinaire, incroyable… voici quelques-uns des adjectifs que vous utiliserez après la lecture de ces histoires. Ceux qui les ont racontées en toute bonne foi à Pierre Bellemare pourraient être vos amis, vos voisins ou des membres de votre famille. Raisonnables et sains d’esprit, ils ont pourtant vécu ou été témoins de ces événements étranges, souvent liés à des phénomènes inexplicables qui semblent suggérer l’existence d’un autre monde. Un univers invisible, dont chacun d’entre nous pourrait un jour ou l’autre connaître les manifestations.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Qui n'a jamais entendu parler des "histoires de Pierre Bellemare" ?

Cet homme qui, à travers les années, a réussis à gagner la confiance de plusieurs centaines de personnes, qui toutes lui ont racontés leurs anecdotes, drôles, fantastiques ou dramatiques.

Son talent pour ensuite les raconter a fasciné les gens depuis des décennies, et je dois avouer que je me suis retrouvée plusieurs fois scotchée devant la tv en regardant, les yeux ronds, certaines reconstitutions narrées par monsieur Bellemare.

Cette fois-ci, je me suis lancée dans un de ses recueils d'histoires fantastiques, une première pour moi.

J'étais très curieuse de voir ce que le résultat donnait, au niveau ambiance et qualité des histoires.

J'ai découvert du bon et du moins bon, mais mon impression générale reste quand même positive, et ce fut une expérience très agréable.

 

Je vais commencer par deux petits points, peut-être pas vraiment négatifs, mais qui m'ont un peu dérangés.

Le premier, c'est juste un détail, mais le titre ne convient pas exactement au contenu du livre. Je m'attendais à trouver ici un condensé d'histoires de fantômes, ou de personnes ayant frôlé la mort.

Ce n'est pas le cas. Bien que le contenu soi résolument "fantastique", nous trouvons de tout en terme d'étrange, et pas seulement la mort et ce qu'il y a après à proprement parler.

Le deuxième, c'est le nombre d'histoires.

C'est vrai que 60, c'est beaucoup, le lecteur en a pour son argent !

Mais lues l'une à la suite presque d'une traite, c'est un peu indigeste, à la longue, surtout que certaines histoires ont tendance à se ressembler sensiblement.

Je pense que c'est surtout un livre que l'on prend de temps en temps pour lire 1-2 histoires. C'est très divertissant et assez fascinant, mais il ne faut pas frôler l'overdose.

 

Les histoires en elles-mêmes, maintenant.

C'est typiquement le genre de récit que tout le monde a déjà entendu au moins une fois dans sa vie, que l'amie d'un tel qui est la cousine du frère de, à qui il est arrivé un truc incroyable !

Ici, nous avons un condensé des meilleures histoires du genre, qu'elles soient amusantes, émouvantes ou effrayantes, tout le monde y trouvera son compte !

J'ai particulièrement apprécié les histoires de fantômes ou de coïncidences étranges, contenant souvent des petits clins d'oeil ou une petite leçon de morale.

Ca m'a fait penser aux bons vieux contes des campagnes, que nos arrières-grands-parents se racontaient.

D'ailleurs, bien que certaines se passent dans les années 90, la plupart de ces aventure se passent il y a quelques dizaines d'années, souvent en temps de guerre, ou dans nos anciennes campagnes.

 

Ce que j'ai trouvé assez marrant, c'est que le style d'écriture est tel que j'avais vraiment l'impression que monsieur Bellemare me racontait ces bouts de vie, en direct !

C'est presque comme si j'entendais sa voix et son style si particulier de conter.

J'aimais bien la petite touche mélodramatique que l'on pouvait trouver de temps en temps pendant la lecture, ça me faisait doucement sourire et ça allégeait certaines histoires parfois un peu trop inquiétantes (moi, poule mouillée ? Jamais !)

En tout cas, ce fut une expérience vraiment agréable, et je conseille à tout le monde d'au moins la tenter une fois, je suis sûre que beaucoup apprécieront 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantastique
commenter cet article
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 12:26

stephen-king-dome.jpg

 

 

Auteur : Stephen King

Editeur : Albin Michel

Prix : 22 €

Résumé :

 

Le Dôme :

Personne n'y entre.

Personne n'en sort.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Nous reprenons l'histoire où nous l'avions laissée à la fin du premier roman.

Le Dôme est toujours en place, Barbie est derrière les barreaux, la panique, la peur et laparanoïa se font de plus en plus puissantes chez les habitants de Chester's Mill, et Big Jim est son entourage deviennent plus dangereux que jamais.

On peut déjà compter quelques morts dans la petite ville, et c'est loin d'être terminé.

Malgré tout les efforts des forces armés à l'extérieur du Dôme, la situation reste inchangée, et l'ambiance à l'intérieur se dégrade de plus en plus, plongeant petit à petit toute la population dans le chaos.

La découverte d'un étrange boitier va tout changer, et une ébauche d'explication va se dessiner.

Mais est ce que cela suffira à tout arranger ? A sauver des vies ? A empêcher le pire d'arriver ?

Beaucoup apprendront qu'il y a toujours moyen de voir pire encore, et qu'il ne vient pas toujours de là où on s'y attend.

 

Pour une belle brique de presque 600 pages, je n'aurais jamais cru la lire aussi vite.

Mais il faut dire qu'une fois que l'on est lancé dans sa lecture, il est vraiment très, très difficile de s'arrêter.

On replonge directement en plein dans l'action, et plus les pages défileront, plus le rythme s'accélèrera, plus l'émotion sera intense, plus la panique nous gagnera.

Cette montée dans la tension et l'adrénaline se fait d'abord en douceur, on ne la remarque pas vraiment. Elle finira par nous gagner petit à petit jusqu'à nous étreindre complètement.

 

On était déjà bien rentré dans les vies et l'intimité des habtitants de Chester's Mill, cette deuxième partie nous montrera que c'est possible de s'attacher encore plus à certaines personnes, et à en détester d'autre à un point inimaginable.

J'ai encore eu droit à des surprises incroyables concernant ces habitants, et j'ai été assez déstabilisées quelques fois.

Par exemple, cette jeune femme pour qui je n'éprouvais qu'une vague pitié a réussit à me briser le coeur, et cet homme pour qui je n'avais que du mépris m'a fait éprouver une certaine compassion à son égard.

Ces mélanges de sentiments perturbants m'ont fait comprendre à quel point rien n'est vraiment manichéen, et à quel point Stephen King arrive à retranscrire dans ses moindres failles, mais aussi dans ce qu'elle a de plus beau, la nature humaine.

 

Concernant l'évolution de l'histoire en elle-même, plus de la moitié de ce roman est axée sur la vie (ou devrais-je dire la survie) des gens enfermés dans le Dôme.

Complots, meurtres, alliances, trahisons et amitiés naissent et fleurissent à chaques pages.

Bien sûr, nous savons bien que les deux piliers centraux sont Big Jim et Barbie, mais on se rend compte que, peut-être, toutes ces personnes gravitant autour n'attendaient qu'une occasion comme celle-là pour se lâcher complètement ou pour enfin se révéler aux autres, que ce soit négativement ou positivement.

Au final, chacun aura son rôle à jouer, et nous verrons les implications de presque tout le monde dans cette incroyable expérience.

Qu'ils s'aiment ou qu'ils se détestent, tout ces gens vont se rapprocher par la force des choses, et je peux vous dire que ça fait des étincelles !

A situation exceptionnelle, actes exceptionnels ...

 

Après cette première grosse moitié, on se concentre plus sur le Dôme en lui-même, son utilité, le pourquoi de son existence, et comment a t'il pu arriver là.

A mesure que la lumière se faisait à ce sujet, je ne pouvais m'empêcher d'être impressionnée par l'évolution de l'intrigue et par les explications que donnaient cette réponse.

Il n'y a pas spécialement de grande surprise finale, plus on se rapproche de la fin, plus on se doute de ce qu'il se passe vraiment.

Mais ça ne m'a pas empêchée de me sentir tendue jusqu'au paragraphe final, et d'éprouver un grand malaise lorsque j'ai pris conscience de tout ce qu'il s'était passé jusque là.

Les derniers chapitres ont été très douloureux pour moi, contenant un désespoir atroce, et c'est avec le coeur lourd et des larmes pleins les yeux que j'ai lu certains passages.

Le peu d'espoir, de joie et de tout ce que l'humain a de bon qui transparraissait quelques fois, n'en était que plus brillant et magnifique.

Il y avait longtemps que Stephen King ne m'avait plus émue aux larmes.

Ca, c'est fait 

 

Que ceux qui avaient peur que Oncle Stevie ne soit plus jamais vraiment à la hauteur de ses débuts se rassurent. The King is back baby !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantastique
commenter cet article
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 18:14

holly black

 

 

Auteur : Holly Black

Éditeur : Fleuve Noir (Collection : Territoires)

Prix : 16,90 €

Résumé :

 

Cassel, 17 ans, a tué son amie d'enfance. Mais il ne s'en souvient pas. Après tout, si sa famille le dit ce doit être vrai. Oui, sauf que dans sa famille, tous, à part Cassel, ont des pouvoirs paranormaux très dangereux. Et aussi très pratiques. Auraient-ils pu le manipuler ? Et que lui veut ce chat blanc qui vient le visiter en rêve toutes les nuits ? Cassel ne supporte plus le mystère et le silence qui planent sur lui. Il part à la recherche de la vérité et décide d'affronter les siens pour se débarrasser une fois pour toutes de ses cauchemars et de ses doutes.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Les Faucheurs sont partout.

On pourrait dire, vulgairement, que les faucheurs sont des magiciens.

Chacun d'eux à un pouvoir, et il existe pas mal de pouvoirs différents. Les faucheurs de vie, qui tuent facilement. Les faucheurs de chance, qui en apportent un peu à ceux qui le veulent. Les faucheurs de sentiments, qui peuvent influencer ceux-ci de n'importe quelle manière.

Tout ceci par simple contact de la main, même le plus infime effleurement du bout du doigt suffit. C'est pourquoi le port de gants est obligatoire pour tout le monde, faucheur ou pas. Il est trop facile de faire semblant de rien, ou de manipuler la mémoire des gens si on en a la faculté, donc, gants pour le monde entier, point.

Cassel a 17 ans et ce n'est pas un faucheur.

Pas évident quand toute sa famille en sont.

Malgré cette apparente normalité, impossible pour lui de passer inaperçu, car il y a des années, il a tué sa meilleure amie. Il s'est réveillée dans une flaque de son sang, un couteau à la main, un rictus jouissif au visage.

Il n'a plus jamais été le même et depuis, son sommeil est plus que troublé. Mais qui ne le serait pas à sa place ?

Une nuit, il se réveille sur le toit du dortoir de son lycée, manquant de peu de mourir.

Ça sera le début d'une pluie de révélations pour le jeune homme.

La mise à nu d'une foule de mensonges, la découverte de plusieurs trahisons et d'horribles machinations.

Il va devoir faire face à de douloureuses vérités et à sa propre famille, si il ne veut pas sombrer dans la folie.

 

Je m'en doutais déjà avec Un Blog Trop Mortel, j'ai maintenant la confirmation que Fleuve Noir commence très fort avec leur nouvelle collection Territoires.

Nous sommes ici face à un livre mélangeant l'univers de la magie avec celui de la mafia, un style Young Adult sombre et dur, une romance pure tachée de sang, une enfance et une adolescence qui ne laisse aucune place à l'innocence.

Tout est en contrastes et Holly Black réussis à adapter son style à ce récit, passant du vocabulaire vulgaire aux pensées, au fond, pleines d'espoir de Cassel.

 

Le pauvre Cassel, d'ailleurs. Dès le début, j'avais envie de le prendre son mon aile.

Bien que plein de forces et ayant tendance à rouler des mécaniques, je l'ai sentis très faible et il me faisait beaucoup de peine.

Une enfance traumatisée par un évènement dont il ne se rappelle même plus, une mère arnaqueuse jouant avec les sentiments de n'importe qui, même de ses enfants, des frères dominateurs et brutes, ...

Il ne m'en faut pas plus pour avoir envie de protéger quelqu'un  >_<

Et pourtant, il est loin d'être décrit comme une pauvre petite chose sans défenses. C'est un personnage très travaillé qui montre bien que chaque être est complexe à sa manière, pleins de contrastes et de contradictions.

En plus, j'aime bien lire des histoires de ce style dont le narrateur est un garçon. Ca change et je trouve que c'est moins évident de "faire parler" un homme qu'une femme (je me trompe peut-être, mais c'est mon sentiment). Chapeau donc à Holly Black, qui réussit à rendre, aussi bien son personnage que toute son histoire et sa mythologie, très crédible.

 

J'ai beaucoup aimé l'ambiance très urbaine, mélanger les faucheurs avec le monde de la mafia est une excellente idée.

En tout cas, tout les ingrédients sont réunis pour nous faire passer un bon moment : mystères, intrigue bien ficelée, personnages charismatiques et intéressants, action, suspens et même une toute petite touche de romance.

Un livre estampillé jeunesse qui sort des sentiers battus et qui ne tombent dans aucun cliché.

C'est noir, sombre et stressant, tout en étant très agréablement rafraîchissant.

Une belle découverte qui va enchanter plus d'un lecteur !

 

Un très grand merci à Fleuve Noir pour cette lecture vraiment savoureuse.

 

Et hop, deuxième livre pour mon challenge Magie et Sorcellerie !

 

Logogeneral1

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantastique
commenter cet article
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 15:34

9782226220585-j.jpg

 

 

Auteur : Stephen King

Editeur : Albin Michel

Prix : 22 €

Résumé :

 

Le Dôme :

Personne n'y entre.

Personne n'en sort.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Chester's Mill est une petite ville du Maine, et comme toutes les autres petites villes, est pleine de secrets, de problèmes, de tensions ou simplement de querelles de voisinnage.

Mais comme toutes les autres petites villes, elle continue son quotidien tranquillement, sans faire de vagues.

Jusqu'au jour du Dôme.

D'un coup, sans prévenir, sans que personne ne comprennent pourquoi et comment, un Dôme s'est abaissé, enfermant de façon parfaitement hermétique toute cette ville.

Pour les habitants de Chester's Mill, c'est comme un début d'apocalypse qui vient de leur tomber sur la tête ...

 

Bon sang que c'est bon.

J'ai toujours aimé Stephen King, ceux qui me connaissent savent que je lui voue un culte sans bornes.

Mais je dois bien avouer que quelques-uns de ses derniers titres ne m'avaient pas totalement convaincues (Duma Key, L'histoire de Lisey, ...).

Avec Dôme, Stephen King renoue avec un style dans lequel il excelle, où son talent explose à la face du lecteur, et où les thèmes chers à l'auteur sont abordés.

Quand on pense à Dôme, on cite souvent Le Fléau ou Bazaar, moi c'est Les Tommyknockers qui m'a sauté à l'esprit directement.

Bref, vous aurez compris qu'ici, il replonge dans une ville et ses habitants, déterrant les secrets des uns, exposant les vices des autres, mais en tout cas, chacun aura sa part !

On découvre les conseillers municipaux, les membres de la police ou le personnel médical en passant par la dealeuse dans sa caravanne, l'étudiant doué en informatique ou l'éleveur de poulets.

Cette intrusion dans la vie de toutes ces personnes est jubilatoire, on passe d'une maison à une autre, d'une vie à une autre, et on en découvre les moindres aspects, sans jamais aucune lourdeur, aucune fioriture ou lenteur.

Au bout de ce premier "tome", nous savons tout ou presque des habitants de Chester's Mill, histoire d'appréhender au mieux les moindres recoins et détails de l'histoire qui se déroule sous nos yeux.

 

Nous retrouvons quelques images chères à l'auteur, comme les représentants religieux en discorde, les figures d'autorité tyranniques et rendus fous par la soif de pouvoir, le gouvernement à l'oeuvre dans l'ombre, toujours flou, ...

C'est ainsi que l'on va rencontrer Dale Barbara (Barbie) ancien membre des forces armées s'étant reconverti en cuistot de province, essayant de quitter cette ville où trop de problèmes se sont créés autours de lui, mais stoppé dans sa route par le dôme qui s'est posé juste devant ses yeux (tranchant en deux une marmotte par la même occasion ^^" ).

L'armée ne va pas tarder à le contacter pour faire de lui la nouvelle figure d'autorité de la ville.

Mais comment assoir cette autorité fraîchement acquise quand un homme a déjà passé toute sa vie à prendre le pouvoir dans cette ville ? Qui plus est, quand cet homme est un dangereux psychopathe qui ne reculera devant rien pour garder les rennes en main.

 

Dans l'espace pourtant très large de cette ville, la claustrophobie ne va pourtant pas tarder à se faire sentir, qui provoquera des réactions inédites chez ses habitants.

La psychose s'empare vite des esprits, en même temps que la paranoïa ou l'angoisse.

L'occasion pour certains de faire sauter les barrages de leur conscience et déverser en un flot retentissant ce qu'ils ont toujours eu de plus noir en eux.

 

Mais d'où vient ce Dôme ? Qui l'a mis là ? De quoi est-il composé ? Va t'il rester longtemps en place ? Pourquoi s'est-il abattu sur Chester's Mill ? Et pourquoi les enfants semblent tous souffrir d'étranges crises d'épilepsie, leur provoquant des paroles prémonitoires ?

 

Pour le savoir, une seule solution : rentrez dans le dôme.

Mais attention. Une fois dedans, personne ne peut en sortir.

Êtes-vous prêts pour un nouveau chef d'oeuvre de Stephen King ?

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantastique
commenter cet article

C'est Moi Que V'là

  • : Les mots d'Archessia
  • Les mots d'Archessia
  • : Chaque lecture, qu'elle soit livresque, BD-esque, manga-esque ou autres mots avec esque derrière, a droit à un avis avec plein de mes émotions dedans. Avec de vrais morceaux de tripes (miam), de larmes et de fous-rires.
  • Contact

Suivez moi

logo-facebook.jpg

 

http://www.wikio.fr

Fouillez Dans Le Blog

Mes défis

Vous me trouverez là

logo4

http://www.libfly.com/public/images/logo-libflybis.gif

Wikio - Top des blogs - Littérature

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Archessia sur Hellocoton

Mes fournisseurs de rêves

56547434.jpg

monde manga akata

Bayard-Jeunesse1

Editions-Mango.jpg

JC-Lattes

partenariat-LA.jpg

logo martiniereJfiction (1)

milady

167393 158310624217059 158310477550407 304906 621801 n

Logo.jpeg

logo_nathan.jpg

logo-plon.gif

226582 200723769971150 195864473790413 530993 1388427 n

313668_201249833289112_196087323805363_432024_1020967011_n.jpg

174866 112915142131742 6678647 n

Logo-Albin-Michel-Wiz.jpg

 

Trions Tout Ça

 

 

bonial – prospectus et catalogues des magasins à proximité pour moins de co2