Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 21:15

9782811202736.jpg

 

 

Auteur : James Herbert
Editeur : Milady
Prix : 7€
Résumé :

David ne croit pas aux fantômes. Rationaliste convaincu, il met un point d'honneur à démasquer les faux médiums et à attribuer des causes naturelles aux prétendus phénomènes paranormaux. Mais un véritable mystère plane sur la vieille demeure d'Edbrook et, pour la première fois, David se heurte à l'inexplicable. Pour la première fois ? Dans son acharnement à nier tout ce qui relève du surnaturel, ne cherche-t-il pas finalement à oublier ce qui le hante depuis l'enfance ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Ayant toujours en souvenir l'excellent "Les Rats" du même auteur, c'était avec plaisir que je replongeais dans un de ses livre.
Malheureusement j'ai été pas mal déçue par cette histoire d'investigation paranormale.

David Ash enquête sur les phénomènes étranges pour ainsi leur trouver à tous des explications rationnelles.
Quand il est envoyé sur une nouvelle affaire, il devra non seulement faire face à des évènements qu'il n'arrive pas à expliquer, mais également à ses propres démons resurgis du passé.

Dans l'ensemble j'ai trouvé ce livre assez lent, les scènes "d'action" étant vraiment peu nombreuses et souvent très courtes. James Herbert nous sert de longs passages d'enquête assez inutiles dans l'ensemble, et il faut bien avouer que même les personnages ne sont pas spécialement recherchés.
Personnellement, la clé de l'intrigue m'est apparue très tôt, et même si d'habitude ce n'est pas forcément dérangeant, ici le fil du récit faisait en sorte que ce n'était même pas spécialement plaisant d'en lire l'évolution.

Tout cela est vraiment dommage, car l'idée de base, bien que classique, reste bonne et aurait pu donner, si pas un excellent livre d'épouvante, au moins un thriller paranormal très correct.
Il faudra attendre les tout derniers chapitres pour avoir une petite montée d'adrénaline et avoir une lecture au rythme plus rapide et plus agréable.

Pour moi, ça a été un livre vite lu, et malheureusement je pense qu'il sera vite oublié. Dommage.

 

 

 

Voilà un deuxième Terreur pour le challenge Milady  =)

 

challengemiladytranspa

Repost 0
Published by Archessia - dans Horreur
commenter cet article
18 août 2010 3 18 /08 /août /2010 08:18

9782253139454-G.jpg

 

 

Auteur : Amélie Nothomb
Editeur : Le Livre de Poche
Prix : 4€
Résumé :

Saviez-vous qu'un pays communiste, c'est un pays où il y a des ventilateurs ? Qu'un vélo est en réalité un cheval ?
Vous l'apprendrez, et bien d'autres choses encore, dans ce roman inclassable, épique et drôle, fantastique et tragique, qui nous conte aussi une histoire d'amour authentique.
Un sabotage amoureux : sabotage, comme sous les sabots d'un cheval qui est un vélo...


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Voici encore un récit autobiographique d'Amélie Nothomb qui, cette fois-ci, nous raconte ses 3 ans en Chine.
Les étrangés en séjour en Chine sont "stocké" dans une partie de la ville, et quand les adultes passent leur temps en se voyant entre eux et en faisant des activités d'adulte, les enfants ... se font la guerre.

Attention, une vraie guerre hein! Avec éclaireur, infirmière, arme secrète et otages.
Après tout, quoi d'autre vaut vraiment la peine d'être vécu?
Un jour, Amélie commencera à être distraite de ces combats, elle qui y mettait pourtant toute son âme et ses tripes.
Tout ça à cause de l'amour, le vrai, qui interroge, qui fait mal, qui rend perplexe, l'amour avec un grand A. Tout ça à cause d'Elena, petite fille italienne dont la froideur est sans égal et qui vola le coeur d'Amélie.

S'ensuit alors une lutte acharnée pour avoir son attention, un seul regard, une parole. Pour exister ne fut ce qu'un bref instant à ses yeux.

J'aime beaucoup les livres autobiographiques d'Amélie, et celui-ci ne déroge pas à la règle.
Le seul point négatif que j'aurais envie de souligner, c'est justement cette guerre enfantine qui, même si elle m'a beaucoup fait rire par moment, m'a un peu ennuyé pendant certains paragraphes.
Enfin, ce n'est peut-être pas ces rixes en elles-même mais surtout les description de cette Chine moche, communiste, grise et ... moche.
L'auteur mettant un point d'honneur à décrire en large et en travers à quel point ce pays était loin de la beauté japonaise.

A part ce point, ça reste un livre très agréable à lire, qui nous plonge en totale immersion dans le cerveau et le coeur d'une enfant de 7 ans qui, décidément, en aura vécu des choses peu communes.

Repost 0
Published by Archessia - dans Biographies
commenter cet article
17 août 2010 2 17 /08 /août /2010 15:16

Logo-Place-To-Be.jpg

 

Plusieurs d'entre vous ne sont plus sans savoir que je suis chroniqueuse pour le site Place To Be.
Et bien cet article est là pour vous prévenir que le site bouge, et pas qu'un peu!
Pas mal de nouveautés sont attendues et, entre autre, une vraie pluie de concours!
Pour en savoir plus, un article leur est consacré et vous y trouverez donc les prix, les dates, et même des indices pour certains

D'ailleurs, n'oubliez pas le concours pour "Alchimie" , le prochain roman de Beth Fantaskey, qui est toujours en cours!

Donc, pour résumer et donc TOUT savoir sur ces nombreux concours, une seule adresse, c'est par ici!

Repost 0
Published by Archessia
commenter cet article
17 août 2010 2 17 /08 /août /2010 13:23

La collection d'Harlequin nous avait promis quelques infos en ce début de semaine, c'est maintenant chose faite!

 

Pour la suite du Poison Ecarlate, voici donc "Le Souffle d'Emeraude" avec sa couverture et son premier chapitre!

 

KIS_EMERAUDE_1COUV.jpg

 

Le premier chapitre est par ici.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Pour la suite de De toute mon âme, c'est La Voleuse d'Âme qui est annoncée, pareil avec sa couverture et son premier chapitre.

 

KIS_VOLEUSEAMES_1COUV.jpg

 

Le premier chapitre, rendez-vous par là.

 

Ces deux tomes seront dans nos librairies le 1er septembre 2010! Il n'y a plus beaucoup à attendre maintenant

Repost 0
Published by Archessia
commenter cet article
17 août 2010 2 17 /08 /août /2010 10:28

9782914704632FS.gif

 

 

Auteur : Jacques Olivier Bosco
Editeur : Editions Jigal
Prix : 17€
Résumé :

Chez les Ranzotti, il y a l'argent qui coule à flot, les voitures de luxe, la drogue et les flingues mais aussi l'honneur, la fierté, la vendetta, tous ces trucs qu'on croirait tout droit sortis d'un film américain. Aussi quand le Calabrais décide de venger sa fille Maria – morte d'une overdose – et de faire le ménage parmi les dealers locaux, personne ne semble s'en émouvoir... Dans la Famille, pour préserver l'avenir, on nettoie le passé, c'est la règle ! Mais il y a cette bavure, cette tragique méprise, cet horrible grain de sable. Et c'est alors qu'il ressuscite... l'homme aux yeux d'acier, celui qui a dormi dans le lit du diable, celui qu'on appelle le Maudit...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Même si ce n'est pas du tout le style de livre que je lis d'habitude, celui-ci a su attirer mon attention et la faire grandir jusqu'à la fin.
L'histoire est divisé en deux parties, je ne vais vous parler que de la première pour ainsi éviter les spoilers.

Nous sommes à Nice, et une jeune fille est retrouvée morte d'une overdose dans l'appartement de sa cousine.
Rien de bien unique là-dedans. Sauf que cette fille, Maria, fait partie d'une famille, le genre de famille très puissante dans le domaine du crime organisé.
Son père, complètement dévasté par la perte de son enfant -et surtout de cette façon- va tout faire pour retrouver la personne qui a vendu sa dernière dose à Maria. Quand il trouvera cette personne, il s'en chargera personnellement, et il imagine déjà comme il se sentira mieux après.
Toute la famille se réunit pour partir en chasse de ce dealer, cette pourriture qui a tué la jolie Maria.

Parallèlement, en Amérique du Sud, il y a Lucas.
Lucas qui, au fil d'années d'efficacité sanglante, a réussit à se faire une jolie réputation et est connu de tous sous le nom du Maudit.
Chaque affaire est rondement menée, et aucun employeur n'a été déçu de lui.
Il agit bien, vite, proprement. Un pro quoi.
Ses pensées se tournent souvent vers la France, où il a laissé une ancienne copine et une fille, maintenant assez agée pour avoir son propre enfant. Sa petite-fille.
Parfois, il se dit qu'il retournerait bien en France. Oui, il aimerait bien prendre sa retraite.

Quand les vies de ces deux hommes vont se croisées, c'est le destin de plusieurs dizaines de personnes qui va basculer.

JOB nous offre ici un polar sombre, cruel, malsain. En pleine ambiance mafieuse et peuplé de jet-setteur pourris.
J'avoue qu'il m'a fallut quelques chapitres pour me faire au ton du livre et pour doucement entrevoir vers où il me conduisait. Une fois que j'ai eu réalisé ça, je n'ai plus pu le lacher.
L'auteur sait comment nous tenir en haleine et distiller son suspens et sa violence pour nous accorder, tantôt des vagues rugissantes d'action pures, tantôt le paix et le réconfort de scènes calmes, parfois même teintées d'espoir et de beauté.
Je pense que c'est ce qui est le plus ressorti pour moi dans ce roman, le fait que, dans ce monde absolument odieux où la mort reigne, il y avait cette étincelle de beauté au détour d'une page qui éclairait le récit et ses personnages.

Pour un premier livre, l'écrivain a déjà un style bien affirmé, musclé et vif, et je ne peux que lui souhaiter d'autres récits d'une telle qualité, et sûrement même encore meilleurs avec le temps.

Merci à Ulike qui m'a permise de découvrir cet auteur.

Repost 0
Published by Archessia - dans Roman noir
commenter cet article
16 août 2010 1 16 /08 /août /2010 16:06

33-mordue.jpg

 

 

Auteur : Michelle Rowen

Editeur : Milady

Prix : 7€

Résumé :

 

Dure semaine. Mon rendez-vous d’enfer… venait vraiment de l’enfer et il m’a mordue ! Je suis devenue une vampire. Mais j’ai tout de même rencontré un homme ce soir-là. Il est sexy, il a six cents ans et il est suicidaire. Personne n’est parfait, pas vrai ? Nous avons passé un marché : il m’apprend les ficelles du monde des vampires et je l’aide à se tuer. Bon, c’est pas gagné avec un immortel, mais je sais que je peux le convaincre que la vie vaut la peine d’être vécue… avec moi de préférence ! Sauf que pas mal de gens veulent nous faire la peau, à commencer par ces chasseurs de vampires, ces crétins qui ne comprennent rien à rien. Enfin bon, si tout se passe comme prévu, j’aurai un cavalier au mariage de ma cousine !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Sarah Dearly est la dernière venue dans le monde de la bit-lit (du moins, sa traduction française) et il faut avouer qu'elle dénote un peu dans cet univers.

On la compare souvent à Bridget Jones et à ces autres figures de la chick-lit, car Sarah est célibataire (quelques relations sans grandes envergures), soigne ses baisses de moral avec fringues et chaussures, travaille avec sa meilleure amie qu'elle retrouve également le soir pour boire des cocktails, etc...

On dirait un peu l'archétype même de la fille futile, sans grandes ambissions et aux pensées au ras des paquerettes.

Heureusement, au fil des pages, on apprend à la connaître et on découvre un personnage plus riche qu'il n'y parait.

 

Sarah se réveille ... alors qu'elle est en train d'être enterrée!

Le fossoyeur? Son rendez-vous de soir, qui commence à la barratiner comme quoi il est fou amoureux d'elle et que, comme il veut la garder pour l'éternité, il l'a transformée en vampire.

Mais bien sûûûûr ...

Il n'en faut pas plus à la jeune femme pour lui donner envie de prendre ses jambes à son cou, et c'est avec un grand soulagement qu'elle tombe sur une bande de gros costauds et qu'elle leur demande de l'aide.

Et ils mettent le coeur à l'ouvrage en plus! Les voilà qui réduisent en bouillie son rencard flippant! Leur "travail" terminé, ils ont l'air d'avoir les mêmes intentions envers elle.

Reprenant sa fuite, elle tombe cette fois-ci sur un jeune homme suicidaire voulant également lui faire croire que c'est un vampire.

Mais dans quel monde est-elle tombé?!

 

Vous l'aurez compris, ce livre est un super mélange entre bit-lit et humour.

Notre héroïne se retrouve catapultée dans un monde qu'elle ne croyait exister que dans les films et les livres, et son tempérament très "femme moderne très girly" donne pas mal de couleurs au récit.

Ses réactions et son franc-parler vont provoquer des scènes et des conversations très drôles ou très étranges et ajoutent un gros côté léger à l'histoire.

 

Malgré tout, ce livre reste de la fantasy urbaine, donc meurtres, complots et combats sont au rendez-vous, que ça rassure les puristes du genre!

L'ambiance sombre s'étoffe au fil des chapitres et nous avons droit à quelques scènes sanglantes et sensuelles comme peuvent nous le servir les bonnes histoires de ce style.

D'ailleurs, en parlant romance, bien sûr qu'il y en a, mais ce n'est pas le centre du livre et elle n'en est du coup pas étouffante. Elle reste quand même excellente, et je suis sûre que beaucoup de lectrices succomberont au charme torturé du sombre Thierry.

 

Un très grand merci à Livraddict et à Milady, qui m'ont permis de pouvoir lire ce très chouette premier tome qui sortira en librairie ce 20 août.

Repost 0
Published by Archessia - dans Bit-lit
commenter cet article
11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 17:32

le-cercle-litteraire-des-amateurs-d-epluchures-de-patates.jpg

 

 

Auteur : Mary Ann Shaffer et Annie Barrows
Editeur : Nil Editions
Prix : 19€
Résumé :

Janvier 1946. Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman.

Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d'un inconnu, un natif de l'île de Guernesey, va le lui fournir ?
Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis – un monde insoupçonné, délicieusement excentrique. Celui d'un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d'une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates...) – délices bien évidemment strictement prohibés par l'occupant. Jamais à court d'imagination, le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d'humanité – Juliet est conquise.

Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du Cercle – et même d'autres habitants de Guernesey –, découvrant l'histoire de l'île, les goûts (littéraires et autres) de chacun, l'impact de l'Occupation allemande sur leurs vies... Jusqu'au jour où elle comprend qu'elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Alors elle répond à l'invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey.

Ce qu'elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

L'occupation allemande a pris fin depuis peu et Juliet se trouve en panne d'inspiration quand arrive chez elle une lettre lui parlant d'un de ses livres. Un fermier habitant d'une île anglo-normande lui demande des précisions concernant l'écrivain dont la vie et l'œuvre sont le sujet de ce roman.
Il évoque un cercle littéraire dont il fait partie, Le cercle des amateurs de littérature et de tourte aux épluchures de patates de Guernesey.
Il n'en faut pas plus à Juliet pour être intriguée par cet étrange nom, et de cette toute première lettre va en découler plusieurs dizaines d'autres, avec au final tout les membres de ce club de lecture .
Il lui vient alors l'idée d'écrire son prochain livre sur cette île, ses habitants, comment ils ont vécus l'occupation allemande de leurs terres et comment ce cercle les a aidé à survivre à cette guerre.
Ces gens vont peu à peu devenir des amis, et elle trouvera sur cette île et auprès de ses habitants, bien plus que de quoi écrire un roman.

J'ai engloutis ce livre d'une traite sans pouvoir m'arrêter avec sa fin.
Cette histoire est d'une grande fraîcheur et sa narration sous forme de correspondances échangées par tout les personnages rend la lecture amusante et extrêmement facile. Elle nous rend ces même personnages très proches, comme si c'était nous-même qui envoyions et recevions ces lettres.
L'humour est omniprésent dans ces pages, et nous faisons la connaissance de personnes plus adorables, plus attachantes et plus rigolotes les unes que les autres.
On comprend vraiment très vite pourquoi et comment Juliet tombe amoureuse de cette île, et on ne peut que partager ses sentiments.

Chaque habitant va nous raconter une ou plusieurs anecdotes sur la guerre ou sur le cercle littéraire, qu'elles soient drôles, émouvantes, touchantes, pleines de joie ou de tristesse. Je me suis surprise à pleurer plusieurs fois pendant ma lecture, que ce soit de peine ou de bonheur, tellement la façon de raconter des auteurs est troublante et criante de crédibilité. Car, au final, tout ce que nous raconte cette histoire, ce n'est que la vie de différentes personnes, réunies par des circonstances et des expériences partagées.

A la fin de cette lecture, on rêve d'entrer dans un club de lecture aussi mouvementé, on meurt d'envie d'entamer une correspondance suivie, et aimerait bien goûter un morceau de cette tourte aux épluchures de patates ...

Un gros coup de cœur que je ne peux que conseiller à tous !

Repost 0
Published by Archessia - dans Humour
commenter cet article
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 20:55

9782266201711.jpg

 

 

Auteur : Maxime Chattam
Editeur : Pocket
Prix : 3,90€
Résumé :

Tueries en série dans des établissements scolaires...

Harlem Est. 18 novembre. 8h28.
Ils sont tous là, dans le hall de l'entrée du lycée. Plus que quelques minutes avant le début des cours. Parmi les élèves, un adolescent prépare son arme. Le carnage peut commencer...
Quand l'inspecteur Lamar Gallineo arrive sur les lieux, c'est pour découvrir le cadavre du tueur qui a retourné son arme contre lui. L'affaire dépasse rapidement le fait divers : de nouvelles tueries ont lieu dans d'autres établissements.
Lamar doit à tout prix enrayer cette macabre épidémie. Mais les apparences sont trompeuses. Toujours.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Cela faisait longtemps que je n'avais plus eu le plaisir de me plonger dans un Chattam. Voilà cette erreur réparée avec le très court mais excellent "Carnages".
Plus une novella qu'un roman à proprement parler (96 pages), il n'en faut tout de même pas plus à l'auteur pour nous entrainer dans ce thriller haletant. qui va à 100 à l'heure!

Une série de massacres ont lieu dans différentes écoles de Harlem.
Toujours le même schéma. Un jeune homme arrive armé le matin, vide plusieurs chargeurs au hasard et part se cacher pour pouvoir se suicider.
L'inspecteur Lamar se retrouvant chargé de l'enquête se trouve complètement démuni. Jusqu'à ce qu'il commence à se poser de sérieuses questions sur les apparences de cette affaires ...

L'avantage de cette courte histoire, c'est que l'on rentre directement au beau milieu de l'action et que le rythme effréné ne diminue pas un seul instant.
Les questions sont très vite posées et nous voilà au coeur de cette enquête macabre et incompréhensible dès les premières pages.
Le dénouement n'arrivera que vers la toute fin du roman, nous laissant estomaqués et faisant voler en éclat nos convictions.

Comme le disais un vieux jingle pour des bonbons : "Petit mais costeaud!", ne vous laisser pas abuser par le peu de pages de ce récit, et laisser vous entrainer par un thriller de Maxime Chattam aussi efficace et percurtant que ses autres oeuvres. Un pur condensé de bonheur.

Repost 0
Published by Archessia - dans Thriller
commenter cet article
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 12:27

17068.jpg

 

 

Auteur : Terry Pratchett
Editeur : Pocket
Prix : 6,50€
Résumé :

ATTENTION SPOILERS DANS RESUME


Une vieille sorcière à l'agonie lègue sa baguette magique (qui transforme toutes choses en citrouilles) à Magrat Goussedail, à charge pour celle-ci d'aller à Genua, au bout du monde, et d'empêcher le mariage du prince local avec une servante. Deux autres sorcières, Mémé Ciredutemps et Nounou Ogg, l'accompagnent dans un voyage qui fera traverser vien des royaumes. Arrivées à destination, elles rencontrent le petit chaperon rouge et les trois petits cochons. Il faut se rendre à l'évidence : les trois sorcières sont sur le territoire des contes, où elles seront soumises aux redoutables pouvoirs de l'imaginaire manipulés par la "bonne fée" Lilith. Les servantes sont là pour épouser les princes et les mères-grands pour se jeter dans la gueule du loup. Mais quand Magrat vient au bal chaussée de verre, le destin hésite et Mémé Ciredu temps se bat contre sa propre soeur, semant la panique chez les convives. On a l'impression qu'elles se sont trompées de conte, mais une chance leur sera encore donnée de rentrer chez elles pour y raconter leurs exploits.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Encore une plongée tête la première dans l'univers hilarant du Disque-Monde!

Cette fois-ci, revoilà Mémé Ciredutemps, Nounou Ogg et Magrat Goussedail en plein univers des contes de fées! Car les sorcières savent à quel point ils sont réels et importants.
Magrat a hérité d'une baguette magique d'un Marraine Fée. Le problème? Elle ne sait ni comment s'en servir, ni comment agir en tant que Marraine Fée ...
Elle doit se rendre très loin à l'étranger pour qu'une jeune fille ne se marie PAS avec un prince.
Ni une, ni deux, la voilà à faire cet étrange voyage avec Mémé et Nounou!

Rien que le voyage est tordant du début à la fin.
Avec Nounou qui se plait à goûter les alcools typiques (tout en changeant ses fameuses chansons comme "Le bourdon du mâge à un noeud au bout") et Mémé qui ne se demande si elle ne va pas retirer un châle ou même ... *jingle dramatique* ... un gilet!!
Elles vont se retrouver au milieu, entre autre, d'une course de taureaux, ou encore dans un village hanté par un vampire.
Autant vous dire qu'il y a donc au programme des hâltes plus loufoques les unes que les autres!

Terry Pratchett remania des contes à sa sauce, c'est juste jouissif. Je ne compte même plus les éclats de rire que j'ai eu pendant cette lecture, ni les images mentales délirantes qui me sont venues en tête.
C'est toujours du pur bonheur que de lire un de ses livres, mais là je crois qu'il a atteint des sommets dans l'humour, l'absurde, et même l'action!
Certaines scènes sérieuses et dramatiques sont écrites avec beaucoup de justesse et de crédibilité.

En tout cas, voilà un tome qui ravira les amoureux de ces sorcières, on peut dire qu'elles sont au mieux de leur forme! Nous arriverons même à découvrir pas mal d'éléments sur Mémé Ciredutemps, et Nounou Ogg nous étonnera encore avec son côté canaille qu'on aime tant.
Un must to read pour les fans de Pratchett!

Repost 0
Published by Archessia - dans Humour
commenter cet article
8 août 2010 7 08 /08 /août /2010 15:12

masterton-le-diable-en-gris.jpg

 

 

Auteur : Graham Masterton
Editeur : Milady
Prix : 7€
Résumé :

Une jeune femme brutalement taillée en pièces dans sa maison de Virginie... avec une arme vieille de cent ans. Un officier à la retraite éviscéré... par un assaillant invisible. Un jeune homme, les yeux crevés dans sa baignoire... puis bouilli vif. Qu'ont ces victimes en commun ? Quel être de cauchemar les a massacrées ? Le mystère s'épaissit lorsque la police, jusque-là impuissante, reçoit l'aide d'une petite fille qui semble être la seule capable de voir l'assassin. Mais pourront-ils capturer un tueur qui n'a peut-être jamais été humain ?
Qui arrêtera le Diable en gris ?


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Nous sommes plongés dans l'horreur dès les premières lignes du livre.
Ce couple préparant la venue de leur premier enfant va se faire mortellement mutilé, sans que personne n'ai vu ou entendu quoi que ce soit, sans qu'aucune arme ne soit trouvée, sans que le moindre indice soit laissé derrière ce crime.

Decker McKenna, lieutenant devant déjà vivre avec ses propres démons se retrouve en charge de cette sale affaire.
Quand une jeune autiste vient vers lui en lui disant avoir vu le tueur, il se dit que ce meurtre sera vite réglé. Sauf quand la mère de la jeune fille lui explique que celle-ci peut voir des gens que personne d'autre ne peut voir ...
Le voilà plongé jusqu'au cou dans le paranormal et en pleine religion santera.
Et les meurtres continuent, plus violent et sanglants les uns après les autres, sans qu'aucun lien ne semble unire les victimes.
Voilà qu'en plus, il se met à faire des rêves dont il se réveille blessé, et que sa compagne décédée vient hanter son appartement ...

Concernant son entrée en matière, ce livre se défend pas mal!
On est directement trempé de sang jusqu'au cou!  On se pose déjà des questions et on imagine pleins de scénarios possible.
Par contre, je trouve que celà s'essouffle assez vite et que l'histoire comporte un peu trop de longueurs à mon goût. Plutôt qu'un récit terreur, je l'aurais plutôt décris comme un policier paranormal.
J'ai aimé le lire, mais je m'attendait à tout autre chose en le commençant.

Pour les personnages, je vais surtout vous parler de McKenna, vu que c'est lui que l'on suit jusqu'à la fin.
Cet homme, dès le début, a eu toute mon antipathie! Il est rustre, se sert des femmes, s'en fout de leurs états d'âme et est un vrai cliché ambulant!
Même en connaissant son vécu, au fil du récit, mes sentiments à son égard n'ont pas réussis à changer.
Dommage, je pense que ça a joué pas mal sur ma perception de l'histoire.

Sinon, j'ai bien aimé le sujet de la Santera, cette religion venant d'Afrique. Ca vous parle plus si je vous dit "vaudou"? Ben voilà, c'est ça!
J'ai aimé le fait d'en savoir plus sur leurs Dieux, leurs rituels et l'origine de certains sacrifices. Je pense que l'auteur maîtrisait assez bien le sujet, ou, en tout cas, il a réussit à être vraiment crédible à mes yeux, ce qui est déjà pas mal, n'est ce pas?

Au final, mon avis est assez mitigé sur ce livre.
Un bon policier sanglant, mais pas le meilleur Masterton pour moi. Je pense qu'il a écrit de bien meilleurs livres.
Mais pour ceux qui aiment le genre, je crois qu'ils trouveront leur bonheur avec celui-ci.

 

Voilà qui me fait un premier Terreur pour le Challenge Milady!

 

challengemiladytranspa

Repost 0
Published by Archessia - dans Horreur
commenter cet article

C'est Moi Que V'là

  • : Les mots d'Archessia
  • Les mots d'Archessia
  • : Chaque lecture, qu'elle soit livresque, BD-esque, manga-esque ou autres mots avec esque derrière, a droit à un avis avec plein de mes émotions dedans. Avec de vrais morceaux de tripes (miam), de larmes et de fous-rires.
  • Contact

Suivez moi

logo-facebook.jpg

 

http://www.wikio.fr

Fouillez Dans Le Blog

Mes défis

Vous me trouverez là

logo4

http://www.libfly.com/public/images/logo-libflybis.gif

Wikio - Top des blogs - Littérature

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Archessia sur Hellocoton

Mes fournisseurs de rêves

56547434.jpg

monde manga akata

Bayard-Jeunesse1

Editions-Mango.jpg

JC-Lattes

partenariat-LA.jpg

logo martiniereJfiction (1)

milady

167393 158310624217059 158310477550407 304906 621801 n

Logo.jpeg

logo_nathan.jpg

logo-plon.gif

226582 200723769971150 195864473790413 530993 1388427 n

313668_201249833289112_196087323805363_432024_1020967011_n.jpg

174866 112915142131742 6678647 n

Logo-Albin-Michel-Wiz.jpg

 

Trions Tout Ça

 

 

bonial – prospectus et catalogues des magasins à proximité pour moins de co2