Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 23:28

livre-les-chimeres-de-l-aube-577-3.jpg

 

 

Auteur : Charlotte Bousquet

Éditeur : L'Archipel (Collection Galapagos)

Prix : 15,50 €

Résumé :

 

Berlin, territoire en ruines rongé par la forêt, où s'affrontent les clans, où Chimères et Mutants vivent en parias. Anja, une sirène, sauve la vie d'un mens. A ses tatouages, elle reconnait un membre du clan d'Ishtar, des guerriers connus pour leur cruauté. Mais il est trop tard : un regard a suffi pour qu'Anja tombe amoureuse de lui.

 

Quand Fast, un hybride, est capturé, Anja décide de demander son aide à celui qu'elle a sauvé. elle ingurgite une drogue qui camoufle temporairement ses écailles et parvient à l'approcher. Pendant ce temps, un tueur hante les bas-fonds de la ville, laissant derrière lui des victimes vidées de leur sang. Des victimes qui ressemblent beaucoup à Anja...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Moi qui était très (très !) impatiente de lire une histoire de sirènes (il n'y en a vraiment assez. Messages aux auteurs : écrivez sur les sirènes !), j'avoue être légèrement déçue par celle-ci.

D'ailleurs, même si j'ai retrouvé les éléments que j'aimais dans les tomes précédents, celui-ci m'a quand même moins emballée, au final ...

 

Bon, de base, quand on me dit sirène, je vois la créature des mers, vivant sous l'eau, tout ça.

J'aurais du me douter que cela ne serait pas la même chose dans l'univers créé par Charlotte Bousquet. Ici, Anja est une chimère. Sous sa forme humain, elle possède des écailles à ses tempes, ainsi qu'une voix enchanteresse. Dès qu'elle touche l'eau, des branchies et une queue se forment sur son corps, et elle embrasse son côté sirène.

Malheureusement, on ne la voit pas très souvent sous cette forme, ce que j'ai trouvé assez dommage, même si il faut bien admettre que ça colle mieux au récit, du coup.

J'ai eu beaucoup plus du mal à rentrer dans l'histoire dès le début, en fait. J'ai trouvé le rendu très brouillon, et je peinais à complètement accrocher et me fondre dans cette nouvelle aventure.

Personnellement, la première partie me semble presque inutile, au fond. Je comprend que c'est pour mieux connaître Anja et le monde qui l'entoure, mais je ne peux m'empêcher d'avoir une étrange sensation d'incompréhension par rapport à cette première partie. Cette histoire de tueur dans l'ombre d'Anja m'est un peu passée par-dessus la tête ...

 

Là où j'ai vraiment eu l'impression de plonger enfin dans le récit, c'est dès la deuxième partie, avec le sauvetage de ce Mens.

Impossible de ne pas voir le clin d'oeil au conte d'Andersen, tant les ressemblances sont nombreuses. Et pourtant, l'auteur arrive a vraiment bien y apposer sa marque et à la tourner en une aventure très personnelle et originale.

Le début de ce conte de fées, où la jolie sirène prend une potion pour pouvoir approcher son aimé sans dévoiler sa vraie nature, tourne vite au cauchemar et au drame.

Révélations, douleurs, dilemmes, perte de soi et atrocités en tous genres attendent notre petite sirène, et c'est presque avec dégoût que les chapitres s'enchaînent et, avec eux, les questions sur ce que l'avenir lui réserve.

 

Je sors de cette lecture avec des sentiments vraiment très mitigés.

J'ai beaucoup aimé la deuxième partie du livre, j'ai toujours autant adoré les passages où on voit notre narratrice principale et l'évolution de sa situation, l'écriture reste sublime, poétique et réaliste, presque lyrique mais parfois très dure et cruelle, et cet univers de chimères est fascinant à découvrir à chaque fois et s'y balader est un plaisir.

Mais de l'autre côté, je n'ai pas du tout accroché à la première partie, qui m'a parue très longue et sans grand intérêt, et au final, Anja s'est révélée une narratrice pas spécialement agréable à suivre, très faible, qui accumule les mauvais choix. Même si certaines scènes me serraient le coeur, j'avais quand même plus souvent envie de la baffer et de la secouer que de la plaindre.

Du coup, en comparaison, j'ai bien moins aimé ce volume que les précédents, qui m'avaient enchantés par bien plus d'aspects.

La question étant, arrive-t'on à la fin ou, comme Shéhérazade, Najma nous réserve encore mille et une histoires de chimères ?

 

Mille mercis à Galapagos, qui nous propose quand même ici un livre original dont je suis toujours autant amoureuse de la couverture.

-LOGO GALAPAGOS DOS

 

D'autres avis chez Lanyla, Zina, Mycoton32, TheChouille et Mutinelle.

 

Commandez Les chimères de l'aube: La peau des rêves

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantasy
commenter cet article
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 17:16

9782743624422.jpg

 

 

Auteur : George Pendle

Éditeur : Rivages

Prix : 9,65 €

Résumé :

 

Et si la Mort racontait sa vie ? Pour faire taire les ragots, ce personnage incompris du grand public a enfin décidé de dicter ses mémoires à un jeune journaliste anglais. Né en Enfer, fils unique de Satan et du Péché, il avoue qu'il est de sexe masculin et se confie avec une franchise désarmante sur son enfance maltraitée, son addiction presque fatale à la vie puis sa douloureuse cure de désintoxication ;  il évoque ses liaisons avec des mortelles et dévoile les dessous pas très propres de l'«affaire Jésus».

Son intimité macabre avec toutes les grandes civilisations fait de son témoignage une véritable histoire de l'Humanité, et ses sombres révélations apportent un éclairage insolite sur le monde dans lequel nous mourons.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

J'ai entamé ce livre en pensant trouver une histoire intéressante et sûrement fascinante, vu que racontée par la Mort elle-même.

Il se trouve que cela faisait très longtemps que je n'avais pas lu un livre aussi hilarant qui soit si intelligent en même temps.

 

"[...] Je trouvai mon père déjà attelé à ses oeuvres tentatrices. Étendu sur le flanc, il essayait de convaincre un moustique qui voltigeait à ses côtés de boire du sang plutôt que de la sève."

 

George est un jeune journaliste qui, après une existence on ne peut plus banale et "propre", s'est trouvé une passion dans la rédaction d'autobiographies tristes et tragiques.

Un jour, il est contacté par un homme qui veut raconter son histoire. Son identité ? La Mort.

George retranscrit tout, de son enfance en enfer (fils de Satan et Péché), son incursion dans l'Éden et la découverte de son utilité, et ses pérégrinations au fil de l'Histoire.

Et croyez-moi, il y en a des choses à raconter, car après tout, la Mort est absolument partout, tout le temps.

 

Ce livre est tout bonnement in-croya-ble. J'ai rarement autant ri pendant une lecture, et pourtant, il m'a totalement éblouie par la qualité de sa plume et par l'intelligence de sa narration et de son contenu.

Ce bouquin mélange très habilement la satire, la philosophie, la parodie et la poésie, c'est totalement bluffant.

Par bien des aspects, il me faisait penser à un titre de Pratchett, avec un petit quelque chose en plus qui m'a rendue accro du début à la fin.

Sûrement parce que ce n'est pas de la Fantasy mais bel et bien de l'Histoire, revisitée pour notre plus grand plaisir.

On y trouve de tout, de toutes les époques, une floppée de personnages que l'on voit sous un autre jour.

Que ce soit Adam et Eve débiles et imbuvables, des Anges paumés, des dieux mythologiques à deux balles, un Jésus en sale gosse un peu abruti, ou tout un tas de figure historiques qui nous offre des versions désopilantes d'eux-même.

 

"[...] Écoutez, je suis assez pressé. Je suis juste venu vous dire de ne pas manger les fruits de l'arbre de la Connaissance, d'accord ? [...] C'est le grand, là-bas. [...] Celui avec le gros badge qui dit "Arbre de la Connaissance" [...] Je l'ai planté l'autre jour, tonna Dieu. Je trouve qu'il ajoute vraiment quelque chose à l'harmonie d'ensemble du jardin [...] Je dis ça parce que vous avez déjà dévoré mon massif d'Impatience. Et j'aurais vraiment aimé voir ce qu'il allait donner."

 

Je ne sais même pas quoi vous dire pour vous faire comprendre à quel point ce livre est génial ! Tout ce que j'arrive à faire, c'est crier intérieurement comme une grosse fangirl pendant que j'écris cette chronique.

En plus de l'écriture absolument merveilleuse et délicieusement intelligente de l'auteur, vous êtes certain de trouver des surprises à chaque page.

Je me répète, mais j'ai été ravie de découvrir l'Histoire à travers les yeux de la Mort. Il a un ton cynique parfait, et un regard entre émerveillement et lassitude sur l'Homme et ses créations.

Ce qui est formidable, c'est qu'au lieu d'avoir un livre "juste marrant", j'ai été agréablement étonnée d'y trouver également beaucoup d'émotions et de tendresse. C'est un titre incroyablement riche qui apporte un lot de sentiments et de fascination qui semble inépuisable.

Sérieusement, j'ai été hyper triste quand je l'ai terminé, j'aurais pu continuer à le lire pendant des semaines, c'est dingue.

 

Fous-rires, romance, aventures, découvertes, réflexions, amitiés, ... ce roman est une expérience à lui tout seul, et je m'étonne qu'on ne parle pas plus de lui, tellement je suis persuadée qu'il est apte à séduire tous types de lecteurs !

J'ai rarement été aussi étonnée, surprise et séduite par un livre. Il est tout simplement complet, j'y ai trouvé TOUT ce que j'aime dans la lecture, et je l'ai trouvé brillamment écrit, avec une finesse et une justesse rare.

Je me lève et applaudis chaleureusement George Pendle, c'est un bijou, une pépite de la littérature qu'il nous offre ici.

Sérieusement les gens, n'y réfléchissez même pas deux fois : foncez !!

 

"Finalement, alors que les pertes causées par le monstre ne cessaient de s'accroître, un appel désespéré fut lancé à Oedipe, un excentrique notoire qui avait épousé sa propre mère afin de ne plus jamais avoir à ranger sa chambre - même si cela ne le dispensait pas d'aller au lit à sept heure. Après quelques réflexions, une grosse colère et un petit coup de pouce de sa femme, Oedipe annonça au Sphinx que la réponse était "l'homme" ("une pieuvre qui boite" aurait aussi pu passer)."

 

Mille mercis à Babelio pour cette découverte phénoménale qui devient un énorme coup de coeur !

 

Commandez Autobiographie de la mort

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Humour
commenter cet article
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 20:55

1301-sidhe1_org.jpg

 

 

Auteur : Sandy Williams

Éditeur : Milady

Prix : 8,20 €

Résumé :

 

McKenzie Lewis est différente : elle voit non seulement les faes mais elle a aussi le pouvoir de retrouver leur trace lorsqu’ils se téléportent. Capacité inestimable pour le roi des faes piégé dans une guerre sans merci contre de sanguinaires usurpateurs de trône. Mais lorsque McKenzie est enlevée par ces derniers, elle se retrouve confrontée à un dilemme : faire confiance à Kyol, le maître d’armes du roi qu’elle aime en secret depuis dix ans, ou en Aren, le meneur des rebelles qui tente de lui révéler le véritable visage de la cour…

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Nouveau titre bit-lit chouchou chez Milady, j'étais assez intriguée par les échos que j'en entendais, et le fait que Marika Gallman (auteur de Maeve Regan) en parle de façon fort élogieuse m'a vraiment donné envie de le découvrir.

Verdict ? ... Awesome !

 

Au début, je m'attendais à de la bit-lit comme on en voit régulièrement : une jeune femme forte et combattante, entourée d'êtres surnaturelles qui lui trouvent tous quelque chose d'incroyable, avec une bonne dose de sexe et d'enquêtes à régler.

Du coup, je me demandais en quoi ce titre était différent des autres de ce style.

Ma première surprise a été pour l'héroïne. En effet, déjà, McKenzie n'a rien d'une grande combattante. Elle est à l'unif et essaye juste d'avoir une vie normale et d'étudier sans être dérangée par les faes qui ont besoin d'elle.

Son pouvoir à elle, c'est de pouvoir voir les illusions des faes, et sa capacité est fort appréciée dans les batailles de ce peuple qui en usent dès qu'il peut.

Elle n'a jamais tenu une arme de sa vie, ne pratique aucun sport de combat et ne s'y connaît que vaguement en stratégies guerrières, uniquement parce qu'elle est très proche de Kyol, le maître d'armes du roi.

J'ai aimé le fait qu'elle soit plus cérébrale et routinière que physique et aventurière.

Là où j'ai également été agréablement étonnée, c'est dans l'univers créé par l'auteur. On y trouve beaucoup d'éléments Fantasy, et les faes, leur mythologie, leurs us et coutumes, et tout ce qui les entoure est super bien imaginé, bien construit et très crédible. Le tout se fond parfaitement dans notre monde et notre époque.

C'était un véritable plaisir de traverser les portails avec eux et découvrir leur monde sublime mais dangereux.

 

On s'attache très vite aux personnages, et il est assez facile de s'identifier à McKenzie, car elle a des pensées, des réactions, des questionnements très humains et naturels, pour quelqu'un dans cette situation. Ça fait partie des éléments qui ajoute au réalisme de l'histoire, d'ailleurs.

On pénètre dans cet univers et dans la vie de ses protagonistes sans difficultés et avec beaucoup de plaisir !

J'ai adoré découvrir chacun d'entre eux, et plus on apprend à les connaître, plus ils nous semble proches et on est touché par ce qu'ils traversent.

Sandy Williams n'hésite pas à maltraiter ses personnages et leur faire endurer mille peines dès qu'on commence à réellement les aimer (sadique !).

C'est difficile de dire qui j'ai préféré, car c'est arrivé plusieurs fois que j'apprenne un nouvel élément, un nouveau détail sur l'un ou l'autre qui me faisait changer d'avis.

Mais bien sûr, Aren et Kyol sont formidables en personnages masculins principaux. Avec ces deux-là, chaque lecteur sera comblé et craquera d'office sur l'un ou l'autre ! Le tout est de savoir, qui est réellement le méchant ?...

 

En parlant de ces deux-là, je précise que la romance passez quand même au second plan. Et moi qui adore les histoires romantiques ... et bien j'ai adoré ça !

Car cette façon de présenter les sentiments de McKenzie et les doutes qu'elle a à propos de ceux-ci n'efface en rien l'action principale du roman et est, au contraire, un apport bénéfique à celle-ci.

Au lieu d'être totalement focalisés dessus, c'est surtout une pause agréable dans les combats et autres enjeux politiques beaucoup plus présents et plus dynamiques.

D'habitude, je ne suis pas super fan de tout ce qui touche à la politique ou à la gestion d'un peuple, de plans de batailles, etc ... Mais ici, c'est tellement bien écrit, de façon simple et fluide, imagée et plein de peps, que je n'ai pu qu'être happée entièrement.

C'est extrêmement agréable à lire, car bien que l'intrigue soit complexe juste ce qu'il faut, et vraiment bien travaillée dans les moindres détails, tout reste toujours clair et concis. On ne s'écarte par du but principal, on ne tergiverse pas et on ne se perd jamais à aucun moment.

Moi qui ai parfois du mal à garder en tête la trame principale d'un livre de la sorte, je peux vous dire que j'ai grandement apprécié cette clarté !

 

C'est un excellent bouquin, peuplé de personnages hypers attachants dont la psychologie est travaillée et intéressante, avec une flopée d'action, de stratégies et de combats joliment écris, de la romance forte et riche en émotion qui n'éclipse pas les autres éléments du livre, et le tout porté par une plume très visuelle toute en fluidité.

Un coup de coeur qui mélange allégrement les genres et joue avec leurs codes talentueusement !

Je trépigne à l'idée de lire la suite, qui s'annonce, je l'espère, toute aussi incroyable que ce premier tome.

Plongez dans un monde de faes original et explosif !

 

Mille mercis à Milady pour ce livre fascinant qui m'a enchantée.

milady

D'autres avis chez Artemissia, CandyShy, Moody, Nessa, reveline, Moko, Crunches et Tsuki.

 

Commandez Sidhe, Tome 1 : La diseuse d'ombres

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Bit-lit
commenter cet article
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 16:56

Petits-papiers-meurtris.jpg

 

 

Auteur : Romano Vlad Janulewicz

Éditeur : Black Out

Prix : 6 €

Résumé :

 

“Avec dans le cœur une certaine fierté colorée d’une pointe de timidité et d’inquiétude, c’est un peu de lui-même qu’il livrait au monde, dévoilant une part de son intimité et autorisant les critiques à propos de son bébé, qu’il avait enfanté à la fois dans le plaisir et la douleur. La majorité le trouverait franchement laid ; d’autres conviendraient qu’il ne lui ressemble pas beaucoup, finalement, à part peut-être les yeux ou le nez ; un petit nombre enfin serait probablement réjoui par la venue de ce bout de chou qu’ils trouveraient bien mignon et tâcheraient d’apprécier simplement.

Il avait éprouvé un bonheur incomparable à le façonner, le nourrir et le faire grandir, mais il avait aussi beaucoup souffert, confronté à ses propres limites, face à tout ce qu’il ne parvenait pas à exprimer malgré ses efforts.

Bien sûr ses histoires n’étaient pas une grande œuvre qui révolutionnerait la littérature, loin s’en faut, et Abel en était bien conscient, mais il y avait mis tant de cœur, tellement de sincérité et d’énergie, qu’il les estimait comme les plus belles choses qu’il eut créées, même s’il les avait grevées malgré lui d’innombrables handicaps qui ne pourraient jamais être compensés”.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Je n'étais pas sûre de chroniquer ce titre, parce que c'est un tout petit livre que j'ai lu pour passer le temps et qui ne m'a pas pris une heure.

Mais au fond, je me suis dis que ça serait injuste de le laisser passer comme ça, alors qu'il est d'une belle qualité !

C'est donc un petit recueil de nouvelles, très courtes, mais riches de contenu !

 

Tri sélectif :

 

On suit un homme qui fait ses débuts en tant qu'éboueur. Le tri des déchets a bien changé, et on ne rigole décidément pas avec l'écologie.

Avec ce premier récit, je suis bel et bien plongée dans le ton du livre. Une histoire noire mais non dénuée d'humour, avec des personnages qui marquent même si on ne les vois pas longtemps.

Elle m'a fait ricaner et m'a beaucoup plue !

 

Droits d'auteur :

 

Un jeune auteur se lance enfin dans sa première publication ! C'est un instant émouvant et stressant pour lui, mais jamais il aurait pu imaginer que ça aurait été si dangereux ...

La seule histoire que je n'ai pas spécialement aimée, elle m'a trop fait penser à un texte de Stephen King, je ne l'ai donc pas trouvée réellement originale. Cela dit, la plume est bonne, et ce n'est pas pour autant que j'ai passé un moment désagréable.

 

La main verte :

 

Adélaïde enrage : sa voisine, qui ne paye pas de mine, possède néanmoins le jardin le plus beau qu'elle ai pu voir ! Elle n'a pourtant pas l'air de lui apporter des soins particuliers ... C'est décidé, il faut qu'elle en ai le coeur net et qu'elle découvre son secret !

Pas beaucoup de surprises dans la trame, mais des personnages hyper colorés que c'est un énorme plaisir de suivre ! Des dialogues savoureux et une écriture très imagée rendent ce récit passionnant.

 

Jalouse :

 

Celle-là, je ne vais même pas vous en faire un résumé. Le bijou de ce recueil, et pourtant c'est la plus courte.

Une véritable belle surprise qui m'a laissée avec un étrange sentiment de malaise ...

 

Conquêtes clandestines :

 

Un homme accumule les conquêtes sans remords. Après tout, aucune femme ne peut lui résister ...

C'est encore une belle surprise qui cloture ce bouquin ! On a du mal à savoir où elle va nous emmener et c'est l'étonnement total à la fin !

J'ai également beaucoup aimé celle-ci.

 

L'auteur a un vrai talent pour surprendre son lecteur, pour créer des ambiances dérangeantes, nous dépeindre des personnages originaux et riches en détails sans jamais s'étaler et en allant toujours droit à l'essentiel.

Romano Vlad Janulewicz est définitivement à découvrir, sa plume m'a totalement séduite, et je suis très, très curieuse de voir ce qu'il nous réserve pour la suite.

Accrochez vos ceintures et embarquez dans ce bouquin où la folie est au coin de la page.

 

Commandez Petits papiers meurtris

 

D'autres avis chez Lire Ou Mourir, PlumeLine, Lady K et Dehlicate.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Roman noir
commenter cet article
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 18:58

9782732454191

 

À Pelimburg, au bord de l’océan, le pouvoir est détenu par ceux qui maîtrisent la magie, les Lamias. Les autres, les Hobs, doivent se contenter des bas fonds. Mais le mécontentement gronde et un vent de révolte souffle sur la ville ...

Pour échapper à un mariage arrangé par son frère, Felicita, fille cadette d'une prestigieuse famille, quitte sa prison dorée en faisant croire à sa mort.

La voici libre, mais seule au coeur d'un monde en plein bouleversement.

Malédictions, manipulations, trahisons, désirs, sacrifices, ... C'est au coeur de la tourmente que Felicita trouvera sa voie.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Rouge est l'océan fut une expérience de lecture incroyable, pour moi, et fait désormais partie de ma catégorie des coups de coeur.

Une ambiance unique et formidable, un univers Fantasy revisité avec un nouveau regard, des personnages riches et fascinants, une écriture totalement envoutante. Ce titre est tout ça et bien plus encore, et c'est avec réellement beaucoup de joie que je vous annonce que La Martinière Jeunesse me permet de vous faire gagner 3 exemplaires de Rouge est l'océan.

 

Et pour cela, rien de plus simple :

 

Répondez à la question et envoyez-moi votre réponse et vos coordonnées à archessia@gmail.com (avec comme titre "Concours Rouge" ) avant le mardi 19 février à minuit.

Le tirage au sort sera effectué le mercredi matin, et le résultat sera publié à ce moment-là. Les gagnants seront annoncés ici-même, avec le prénom, la première lettre du nom de famille et le numéro de département ou le code postal belge. Si vous ne voulez pas que votre prénom soit affiché, précisez-le dans votre mail et donnez-moi un pseudo.

Les envois seront limités à la France et la Belgique.

 

Un minimum de politesse est demandé, s'il vous plaît. Je ne demande pas des courbettes ou mille formules alambiquées    Sachez juste que les mails ne contenant QUE la réponse et les coordonnées ne seront pas pris en compte, tout simplement.

 

Vous pouvez obtenir des chances supplémentaires en :

- relayant ce concours sur Facebook [+1]

- relayant ce concours sur Twitter [+1]

- relayant ce concours sur votre site/blog [+1]

- relayant ce concours sur Google + [+1]

 

Maintenant, la question :

 

- À quoi servent les licornes ? (Indice)

 

A vos claviers, et je vous dis à la semaine prochaine pour le tirage au sort !

 

Bonne chance à tous

 

Les gagnants sont :

 

- Radicale

- Amandine G. (30300)

- Christelle F. (33700)

 


Félicitations à eux, merci à tous les participants et à très bientôt pour de nouveaux concours !!

Repost 0
Published by Archessia - dans Concours
commenter cet article
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 22:57

9782732454191.jpg

 

 

Auteur : Cat Hellisen

Éditeur : La Martinière Jeunesse

Prix : 14,90 €

Résumé :

 

À Pelimburg, au bord de l’océan, le pouvoir est détenu par ceux qui maîtrisent la magie, les Lamias. Les autres, les Hobs, doivent se contenter des bas fonds. Mais le mécontentement gronde et un vent de révolte souffle sur la ville ...

Pour échapper à un mariage arrangé par son frère, Felicita, fille cadette d'une prestigieuse famille, quitte sa prison dorée en faisant croire à sa mort.

La voici libre, mais seule au coeur d'un monde en plein bouleversement.

Malédictions, manipulations, trahisons, désirs, sacrifices, ... C'est au coeur de la tourmente que Felicita trouvera sa voie.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Fiou, quel livre ...

Un truc que j'adore avec La Martinière Jeunesse, c'est qu'il arrive à dénicher des titres souvent très originaux et intenses, mais ce qui change surtout, c'est que ce sont souvent des one-shot. Dans ce paysage littéraire YA qui fourmille de séries parfois longues, je trouve ça très agréable de pouvoir entamer et refermer un même livre en ayant vécu une aventure dans son intégralité.

Et ce n'est pas parce qu'il n'y a qu'un tome qu'il y a moins à vivre, au contraire ...

 

Felicita est une Lamia, elle fait partie de l'aristocratie et possède le pouvoir de manier l'air. Dans cette caste régie par les hommes, les femmes n'ont pas un destin des plus enviable, malgré l'opulence ambiante.

Quand sa meilleure amie, et la seule personne qu'elle ai jamais aimé se suicide, la jeune fille n'en peut plus et s'en va, simulant sa propre mort.

La voilà dans les bas-fonds de la ville, où elle devra apprendre à travailler et à bien s'entourer pour survivre. Quand elle atterrit dans un squat où divers vagabonds s'entraident, elle pense s'être trouvé un abris si pas confortable, mais au moins sûr.

Elle se rendra vite compte qu'une terrible menace n'en est pas moins présente, et qu'elle est prête à s'abattre sur la ville.

 

Je ne sais même pas par quoi commencer pour vous parler de cette petite perle qu'est Rouge est l'océan.

On est dans un univers semblable à de la Fantasy, plein de magie et peuplé de diverses créatures fantastiques. Mais la première chose qui m'a marquée, c'est la misère ambiante. Les dragons ont été chassés, les licornes sont utilisées par les nobles pour tirer les carrosses, et il n'est pas rare de voir des Lamias Infériors être prostituées.

Le ton est donné dès le début : c'est sombre, sale, cruel et même la magie n'arrive pas à rendre le décors plus coloré.

Et pourtant, dans ce monde fantastique, on peut trouver des sujets très actuels, comme la guerre des sexes, l'homosexualité, la drogue, les révoltes du peuple, etc ...

J'ai aimé voir ces sujets se fondre parfaitement dans cet univers imaginaire. Tout s'emboîte parfaitement, comme le fait que, pour pouvoir utiliser leur magie, les personnes qui en sont dotées doivent utiliser le scriv, substance très addictive qui n'a pas que des bénéfices.

Ce sont des détails, mais ils ont rendus cette lecture vraiment prenante et immersive.

 

Pour ce qui est des personnages, je n'ai pas toujours été très fan de Felicita, et pourtant, je dois bien admettre que c'est une "héroïne" très crédible et réaliste. Après tout, c'est une noble qui ne connaît presque rien en dehors de sa maison, et qui doit apprendre à faire face à la dureté de la ville dans les rues.

Elle apprend pas à pas, elle grandit avec ses erreurs et en voyant les horreurs autour d'elle.

Donc, même si je ne l'ai pas spécialement adoré, elle a remué quelque chose en moi, et j'ai fini par la trouver très attachante (entendez par là que j'avais envie de la serrer dans mes bras en pleurant).

Nous avons toute une palette de personnages tous plus intéressants les uns que les autres, et même si on ne sait que quelques éléments sur chacun, ça ne les rend pas moins fascinants et géniaux à suivre au fil des chapitres.

Hob, Lamia, Vampire, noble ou pauvre, bon ou mauvais, ils apportent tous une profondeur, quelque chose de très fort au récit.

 

Mais cette histoire serait sans doute bien moins excellente si elle n'était pas portée par la magnifique plume de Cat Hellisen. Mélancolique, poétique, suave, fluide et forte en émotion, c'est une écriture extrêmement riche et vraiment particulière, possédant quelque chose d'unique que j'ai du mal à décrire.

Il y a de la facilité, du naturel qui s'en dégage, comme si les mots étaient sortis tout seuls de sa main pour se couler sur le papier.

Ce n'est pas un récit joyeux, et il y a beaucoup de tristesse qui se dégage de ces pages, mais elle possède quelque chose de doux, de presque attendrissant. Comme si, malgré tout, dans la crasse, la misère et la douleur, on sentait cette petite boule chaude d'espoir qui pulsait légèrement.

C'est vraiment dur de réussir à mettre des mots sur ce que j'ai pu ressentir, tellement il y a de sentiments différents qui se sont bousculés en moi durant les moments que j'ai passé avec ce titre.

J'en ressors le coeur serré, ayant l'impression d'émerger d'un rêve dont je ne suis pas sûre à 100% qu'il ai été beau ou déprimant.

Sûrement un peu des deux.

 

Ce livre est une véritable belle expérience à vivre, un petit bijou qui brille par son originalité, ses sujets traités et la superbe qualité de son écriture.

Il ne me reste qu'à vous le conseiller très, très chaleureusement (avec les yeux du Chat Potté), et vous souhaiter un extraordinaire voyage en sa compagnie. Le mien fut formidable.

 

Mille mercis à La Martinière Jeunesse pour ce superbe coup de coeur très émouvant.

logo martiniereJfiction (1)

Un autre avis chez Karline05.

 

Commandez Rouge est l'océan

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantasy
commenter cet article
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 00:04

3118465873_1_3_7M1xm53c.jpg

 

 

Auteur : Sophie Jordan

Éditeur : Gallimard Jeunesse

Prix : 15,50 €

Résumé :

 

"À moitié endormie, somnolente, je me souviens de ce que Will m'a promis : Notre histoire n'est pas terminée ... je viendrais te chercher. Je te retrouverai. Je te le jure. On sera réunis un jour.

Puis l'atroce vérité me revient. Je gémis de douleur. Il n'en aura aucun souvenir. Il ne se rappellera pas qu'il m'a fait cette promesse."

Jacinda parviendra-t-elle à retrouver son grand amour, malgré les rivalités qui l'opposent à son clan et à sa soeur ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

J'avais vraiment adoré le premier tome de Lueur de Feu ! Un an après cette lecture, voici enfin cette suite tant attendue.

Et, ravissement : elle est totalement à la hauteur de mes attentes *happy Archessia is happy*

 

Alors que Jacinda, sa soeur, leur mère et Cassian font faces au groupe de chasseurs de Will, une chose extraordinaire se produit qui va tout changer pour les Drakis.

Un phénomène incroyable qui va faire perdre la mémoire aux humains présents, et va permettre aux Drakis de rejoindre leur village.

Mais sur place, c'est l'hostilité et la solitude qui attendent Jacinda, accompagnés de la douleur d'avoir dû laisser Will derrière elle, sans souvenirs de ce qu'il s'est passé.

Que va être sa vie maintenant ? Peut-elle faire comme si rien ne s'était passé ? Peut-elle reprendre un quotidien normal ?

Plus rien n'est comme avant, et les chamboulements ne font que commencer, pour tous ...

 

J'ai retrouvé Jacinda avec vraiment beaucoup de plaisir, surtout que ce tome apporte un sacré lot de changements et de surprises !

Étant donné que la quatrième de couverture ne donne AUCUN spoiler, je ne vais même pas vous révéler ce qu'il se passe dès les premières pages, et pourtant, bon sang que c'est énorme.

Rien qu'avec cet évènement, le ton est donné, et on se retrouve réellement au beau milieu de l'action dès l'ouverture du livre. C'est génial, on vibre dès la lecture entamée, je trouve ça extra.

Ce que j'ai aimé, par exemple, c'est que l'on se penche beaucoup plus sur d'autres personnages, comme Tamra, la soeur jumelle de Jacinda, qui a un grand rôle ici, mais aussi Cassian, qu'on apprend à mieux connaître (et apprécier, miam), et comme on passe plus de temps dans le village, on rencontre d'autres Drakis, on s'y attache, on les comprend mieux, on en déteste certains, etc ...

Moi qui adorait justement les Drakis créés par Sophie Jordan, je suis servie. On en sait plus sur leurs coutumes, leurs habitudes, leurs légendes, comment ils vivent, se défendent, s'organisent. C'est extrêmement intéressant à lire, et le livre fourmille de petits détails intrigants.

L'univers imaginé par l'auteur est tout simplement fascinant et magique, qu'il me tarde déjà de retrouver pour la suite.

 

Je dois admettre, par contre, que je n'ai pas eu beaucoup d'atomes crochus avec Jacinda. Elle est trop impulsive, fait souvent de mauvais choix, prend des décisions irréfléchies, veut toujours agir solo en pensant bien faire mais en mettant clairement des gens en danger, alors que ça ne lui saute pas aux yeux tout de suite.

J'ai trouvé qu'elle faisait souvent preuve d'immaturité et il m'a été difficile de m'identifier ou même de m'attacher vraiment à elle.

Les personnes qui l'entourent, par contre, ont été beaucoup plus dignes d'intérêt à mes yeux.

Sa soeur, Tamra, gagne en charisme et en force, et bien qu'elle reste encore assez discrète, ses apparitions sont plus marquantes et, parfois, brillent plus que celles de sa soeur. C'est un personnage avec beaucoup de potentiel, et je suis curieuse de voir ce que l'auteur va faire d'elle.

Cassian est un homme aux multiples facettes, difficile à déchiffrer, plein de secrets. Ajoutez à cela un côté sombre et un comportement ambigu envers Jacinda, et vous avez là un personnage qui gagne quelques points de charisme en plus !

Lui qui ne m'avait pas spécialement flashé au premier volume, a définitivement capté mon intérêt dans cette suite !

Je vais m'en tenir à ces personnages et ne pas m'étaler sur d'autres, de peur de vous dévoiler des détails par inadvertance, mais tous les protagonistes gagnent en profondeur et sont bien plus travaillés et fouillés que précédemment.

 

L'histoire adopte un ton plus sombre et le danger est présent à chaque page, et bien que la romance aie toujours une place prépondérante dans le récit, elle laisse quand même la part belle à l'action, au fantastique et à la réflexion.

La plume toute en fluidité et en émotions de l'auteur se marie à merveille avec cette ambiance, et j'avais franchement de mal à lâcher le bouquin même quand je tombais de fatigue dans mon lit.

J'ai été accrochée du début à la fin, qui nous offre d'ailleurs sur un beau cliffhanger bien intense !

C'est franchement une lecture géniale, portée par un rythme soutenu, avec une trame bien construite et bourrée d'éléments intéressants et de surprises et révélations en tout genre.

Impossible de s'ennuyer, et je trépigne vraiment d'impatience en attendant de pouvoir me jeter sur le troisième et dernier tome !

Voilà une aventure de dragons comme vous ne l'avez jamais lue.

 

Mille mercis à Gallimard Jeunesse pour cette lecture coup de coeur !

photo 73494333 small 1

 

D'autres avis chez Juliah, Clara0709, Louve et Acsylé.

 

Commandez Lueur de Feu : Tome 2 - Soeurs rivales

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Romance Fantastique
commenter cet article
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 20:19

1339747-gf.jpg

 

 

Auteur : Becca Fitzpatrick

Éditeur : Le Masque (MSK)

Prix : 17 €

Résumé :

 

En tombant amoureuse de Patch, un ange déchu, Nora a dit adieu à une vie ordinaire. Pourtant, elle ne s'attendait pas à se retrouver à la tête d'une armée de néphilims, les ennemis jurés de celui qu'elle aime. Alors que leur histoire d'amour est plus dangereuse que jamais, Nora se retrouve face à un choix impossible : prendre le commandement des néphilims et déclarer la guerre à Patch ou refuser le combat et condamner à mort sa famille et ses amis.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Voici enfin la fin attendue de cette saga fantastico-romantique qui a séduit plus d'un lecteur !
Je dois dire que, après le tome 3, j'avais pas mal de questions, mais je me demandais si un quatrième tome était vraiment nécessaire. Et bien au final, je suis ravie que Becca Fitzpatrick aie décidé d'étaler un peu plus son histoire, car ce volume est génial et totalement indispensable !

 

Avec Hank mort, Nora se retrouve à la tête de l'armée des néphilims, avec des responsabilités énormes et des choix qu'elle n'est pas certaine de pouvoir assurer.
Heureusement, il lui reste Patch, Scott qui est toujours à ses côtés, et Dante, un néphil qui est là pour rendre la tâche plus aisée et pour l'entraîner à fond. Malgré tout, son chemin est semé d'embûches, avec Marcie qui vient emménager chez elle, le démonium, "boisson énergisante" aux effets dévastateurs, et des décisions qui ne semblent la mener qu'à une impasse.
Tout s'emballe très vite, et elle n'est plus sûre d'avoir aucun contrôle sur la situation.
Et si la guerre qui gronde entre néphils et déchus était la fin de tout ?...

 

Une chose est sûr, ce volume est d'une tension palpable.
Le danger est omniprésent, dans chaque chapitre, et l'affrontement final qui se prépare petit à petit s'annonce épique.
J'ai adoré cette lecture, beaucoup plus intense que les précédentes. Il s'y passe toujours quelque chose d'intéressant, et on a droit à quelques retournements de situations et quelques révélations tout bonnement savoureuses et surprenantes !
En ce qui concerne les personnages, on les vois évoluer sous nos yeux, surtout Nora. Elle devient beaucoup plus forte, plus active, plus combattante. Elle sait que les prochains jours vont être décisifs, et elle prend le taureau par les cornes pour essayer qu'il y ai le moins de pertes possibles.
Ce que j'ai aimé, c'est la crédibilité. Elle ne se transforme pas en super-héroïne d'un claquement de doigts. Elle tâtonne, tombe, se relève, fait des erreurs, doit en assumer les conséquences, etc ...
Rien n'arrive comme par miracle, et c'est une véritable lutte, autant physique que mentale, qu'elle va devoir vivre.
Je la vois sous un nouveau jour maintenant, et son évolution est d'une belle fluidité et d'un réalisme vraiment très agréable.
Autant, avant, c'était surtout Patch qui attirait le regard et qui tirait à lui la couverture de la popularité (pour moi, c'était également Vee, que j'ai toujours adoré), autant là, Nora se dresse fièrement et possède maintenant réellement sa propre aura, forte et brillante.
Dans les autres personnages intéressants et bien construits, on a Dante. Je l'ai trouvé tout bonnement génial, de la première à la dernière page ! Un protagoniste fort et très charismatique qui recèle beaucoup d'éléments invisbles en lui, que j'ai découvert petit à petit avec un plaisir renouvelé.
Je vous laisse la joie de découvrir le reste par vous-même, car ça vaut vraiment le coup d'oeil !

 

On monte vraiment d'un cran dans l'action, et le stress se fait palpable au fur et à mesure que l'ambiance s'assombrit.
C'est vraiment un volume très sombre, où l'auteur n'hésite pas à malmener ses personnages et à aller un peu plus loin dans les émotions.
Dans l'ensemble, c'est une très belle saga, aussi bien drôle qu'émouvante, légère et dramatique, romantique et plein d'action. Becca Fitzpatrick m'a séduite avec son univers riche et travaillé, parsemé de coups d'éclats extraordinaires et de personnages marquants et attachants.
On se laisse facilement emporter, et je ne regrette pas un instant de m'être lancée dans cette aventure. J'ai refermé ce livre avec un petit pincement au coeur.
C'était bon. Vraiment bon.

 

 

Commandez Finale

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Romance Fantastique
commenter cet article
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 14:55

2675224217.png

 

 

Auteur :Joslan F. Keller

Éditeur : Scrinéo Jeunesse

Prix : 14,90 €

Résumé :

 

La Rome Antique ! Charlotte et Mathias, nos deux étudiants parisiens, en ont souvent rêvé, mais jamais ils n'auraient imaginé la visiter un jour... Et encore moins y braver un Empereur tyrannique !

Seulement voilà, un Tempoflux a disparu ! Que feriez-vous si votre précieux appareil à voyager dans le temps disparaissait dans une autre période ? Le laisseriez-vous à la portée du premier venu ?

Mathias et Charlotte choisissent sans hésiter de se lancer dans l'aventure ! Toujours conseillés par leur mentor Aimery de Châlus, ils se propulsent dans le passé et mènent l'enquête au 1er siècle de notre ère, dans les provinces de l'Empire, puis au coeur de Rome.

De surprises en trahisons, d'énigmes en révélations, Mathias et Charlotte réussiront-ils à déjouer les périls mortels d'une Cité violente et impitoyable ? Sauront-ils mener à bien leur mission tout en échappant aux pièges de leur mystérieux ennemi invisible ?

Tous les chemins mènent à Rome... Encore faut-il en revenir !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Me voilà repartie dans un voyage temporel au coeur de l'Histoire avec notre trio de héros !

Cette fois-ci, Mathias, Charlotte et Aimery nous entraîne au beau milieu de la Rome Antique. En effet, il semblerait que le Tempoflux perdu de DarkVenom s'y trouve, et il va falloir que nos amis usent d'imagination et de leur talent pour se fondre dans les époques si ils veulent mettre la main dessus.

Ils vont rencontrer des personnes dont les noms parsèment les livres d'histoire, et ils vont devoir prendre des risques totalement insensés si ils veulent réussir leur mission.

Tout cela devient de moins en moins facile pour eux, surtout quand le passé de Charlotte revient la hanter et risque de mettre leur aventure en péril ...

 

Je pense que je viens de lire le meilleur tome de Via Temporis jusqu'à présent !

Bien qu'il y ai des petites choses qui me chiffonnent, comme par exemple le ton très scolaire du livre qui, quand on n'est pas spécialement férue d'Histoire (comme moi) peu être un petit peu lourd par moment, et casser un chouïa le rythme.

Ha, et je pense avoir mis le doigt sur ce qui me dérange un peu chez Charlotte depuis le tout début. C'est un personnage qui fait naître en mois des sentiments étranges et partagés, vu que j'adore son courage, son répondant, sa détermination et son caractère bien tranché, mais j'avais également l'impression qu'elle était limite "bêbête" parfois, elle me semblait futile par moments, comme une sorte de cliché de la blonde un peu idiote. Mais pourtant, elle ne l'est définitivement pas et c'est un personnage fort et plein de qualités.

Je crois tout simplement que c'est un manque de naturel dans ses dialogues. Je ne sais pas pourquoi, mais c'est l'impression que ça me fait. Quand elle ouvre la bouche, j'ai parfois du mal à la prendre au sérieux, comme si elle jouait un rôle, alors que quand elle est décrite, elle est juste géniale et attachante.

Maintenant, ce n'est peut-être que moi, mais c'est l'impression que j'ai eue.

 

Franchement, à part ces deux points, j'ai adoré cette lecture tout du long.

Je n'aurais pas cru qu'un bouquin puisse faire en sorte que je m'intéresse à l'Histoire, et pourtant je me suis sentie vite immergée dans la Rome Antique, avec ses personnages quasi légendaires et ses évènements marquants.

Même les détails concernant la nourriture, les vêtements, les us et coutumes, j'ai trouvé génial de les découvrir en même temps que notre jeune couple.

C'est amusant, intéressant, parfois inquiétant et ça permet même de soulever quelques questions. On se penche sur la mentalité des gens de cette époque, on lève le voile sur certains jeux de pouvoir, on comprend l'importance des Jeux organisés, etc ...

 

Un autre élément que j'ai grandement apprécié, c'est la clarté du récit.

Je vous avais dis précédemment que j'avais parfois du mal, et que j'avais tendance à me perdre un peu dans l'enchaînement d'évènements de l'histoire. Il m'arrivait de stopper ma lecture en me demandant "Attends, pourquoi ils font ça déjà ? Ils cherchent quoi, là, en fait ?".

Tout ça, disparu dans ce volume ! Il est clair, fluide, et à aucun moment je ne me suis sentie perdue (hourra moi ! Je me desserve une petite gommette, pour la peine).

On ne se mélange pas les pinceaux et l'objectif reste évident du début à la fin. J'ai vraiment trouvé que c'était un plus, et ça a participé au fait que j'ai adoré cette lecture encore plus que les antérieures.

 

Concernant les personnages principaux, on avance beaucoup de leur côté.

Avant, on se concentrait bien plus sur leurs missions et leurs aventures temporelles. Ici, déjà, on fait la connaissance de certains de leurs amis avec des scènes sympathiques.

Mais, surtout, on en apprend beaucoup plus sur Charlotte et son histoire familiale. Celle-ci refait une percée dans la vie de la jeune fille, d'ailleurs, et peut-être pas spécialement pour le mieux ...

On rencontre également la famille de Mathias, et on découvre des personnes attachantes et intéressantes.

Ces petites scénettes sont très agréables à lire et offre une petite pause bienfaisante dans les épisodes dangereux de la vie de nos héros.

 

J'ai passé un très bon moment, et après la fin haletante et pleine de suspens de ce tome, j'ai on ne peut plus hâte de découvrir ce que l'(es) auteur(s) nous réserve(nt) pour la suite !

(En plus, en clin d'oeil personnel, j'ai beaucoup ri à un certain passage. Moi qui ai toujours rêvé tenir ce genre de boutique, je suis ravie ! Pleins de mercis à M. Keller pour cette expérience amusante et vraiment jubilatoire)

 

Mille mercis à Scrinéo Jeunesse pour réussir à me faire aimer l'Histoire !

logo scrineo

 

D'autres avis chez Argali et Lelf.

 

Commandez Via Temporis, Tome 3 : Tous les chemins mènent vraiment à Rome

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Jeunesse
commenter cet article
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 23:14

9782740430002.jpg

 

 

Auteur : Manon Fargetton

Éditeur : Fleurus Éditions (Mango)

Prix : 13,70 €

Résumé :

 

"Le temps joue contre moi, contre nous, contre tout ce qui vit. Je dois aller au bout. Je ne peux pas m'arrêter en route, pas maintenant."

 

Je m'appelle June, j'ai quinze ans. Je suis la dernière héritière des Sylphes et la seule à pouvoir rétablir l'harmonie dans un monde où le chaos domine. Trois sources doivent être réactivées. Avec mon frère Locki et mes compagnons, il me faut à présent me mettre en quête de la deuxième. Mais nos ennemis sont partout, y compris dans ces tours de verre qu'il nous faut infiltrer, pleine de fous et de dangers, d'espoir et de musique ...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Le premier tome des aventures de June avait pas mal attisé ma curiosité, surtout de par son univers riche et très original.

J'avais passé un bon moment, et je me demandais ce qu'allait nous réserver la suite.

Jamais je n'aurais imaginé que cela allait être une telle pépite.

 

Dès les premières lignes, on ressaute dans l'histoire à pieds joints.

June passe des instants merveilleux avec Jonsi, elle a enfin trouvé le bonheur et la paix.

Vraiment ?

Elle n'oublie pas son destin et les terribles épreuves qui l'accompagnent. Elle doit continuer, et réactiver encore deux sources. Beaucoup de chemin doit encore être parcouru.

La peine dans l'âme, la voilà repartie dans sa quête, qui sera autant source de joies que de pertes.

 

Waw. Juste waw.

Avec ce deuxième tome, j'ai l'impression d'avoir redécouvert un tout autre univers.

J'veux dire, le premier était déjà très bien, mais là, on est passé à un niveau supérieur, c'est juste excellent et superbe ! Manon Fargetton nous offre une histoire d'une beauté rare portée par une écriture forte et délicate en même temps.

Au-delà du récit vraiment, vraiment très beau et riche, c'est surtout la plume de l'auteur qui m'a séduite et emportée toute entière.

Il y a de la musicalité dans ses mots, tout est couleurs, vibrances, émotions. Cette écriture est délicieusement visuelle et sonore, on se laisse porter comme par une chanson qui nous touche directement au plus profond de nous, vous savez, celle que l'on a envie d'écouter les yeux fermés et qui nous entraîne dans un autre monde. C'est l'effet qu'a eu sur moi ce livre.

Manon Fargetton arrive à décrire des sentiments, des sensations et des réactions avec une justesse incroyable, le tout parfaitement nuancé. C'est fou l'immersion que j'ai ressentie avec ce roman.

Elle a réussit à faire chanter le papier, et je peux vous l'assurer, c'est magique.

 

Pour ce qui est de l'histoire à proprement parler, on peut dire que ça avance !

Nos aventuriers partent à la recherche de la deuxième source, et vont découvrir un endroit bien étrange, où les gens sont séparés de manière bien distincte.

Il y a ceux qui vivent au sol, pauvres, ne se nourrissant que ce qu'ils peinent à cultiver dans l'extrême humidité ambiante. Et il y a ceux qui vivent dans d'énormes tours, qui ne manquent de rien, vivent dans la fête et l'opulence et ne se soucie guère de ceux d'en bas.

J'ai été heureuse de constater que l'auteur a choisi de ne pas mettre en avant un manichéisme quelconque, et encore une fois, elle a misé sur la nuance et en a fait quelque chose de très fouillé, recherché et équilibré.

J'ai adoré me balader dans cet endroit, rencontrer ses habitants, découvrir ses fonctionnements, etc ...

Il y a quelque chose de très fort qui s'en dégage, et l'on peut y trouver de très beaux contrastes, comme le fait que l'ambiance y soit pesante, sombre et oppressante, mais qu'au milieu de toute cette humidité collante et cette misère, on va trouver parfois des visages radieux, des êtres porteurs d'espoir et de lumière.

Je ne peux pas vous donner vraiment d'exemples pour ne pas vous spoiler, mais croyez-moi, c'est tout simplement magnifique.

 

Là où j'ai également été ravie, c'est au niveau des personnages. Beaucoup d'évolutions dans ce volume !

June apprend que les pertes, les sacrifices et les peines font aussi partie du fait d'avancer et d'apprendre, elle va rencontrer d'autres personnes qui lui montreront d'autres facettes des êtres humains (aussi bien "bonnes" que "mauvaises"), et d'autres compagnons vont avoir droit à leurs coups de projecteurs plus ou moins appuyés, comme Locki, qui subit des changements inquiétants ...

Mais les passages que j'ai dévoré avec encore plus de plaisir, sont ceux sur les Veilleurs.

On passe beaucoup plus de temps avec eux, et on apprend à les connaître bien mieux. On s'attarde plus sur qui ils sont, en tant que personnes, et les situations dans lesquelles leur situation peut les mettre.

J'ai découvert avec délectation des gens, au fond, presque comme les autres, qui ont autant de joies et de peines que June au fil de ses aventures.

Un bout du voile s'est levé, et j'ai trouvé extraordinaire de pouvoir m'y glisser aussi souvent.

 

Si je m'écoutais, je vous raconterais telle ou telle scène, vous raconterais plein d'anecdotes et de dialogues qui m'ont amusés, émues, fait sourire ou pleurer. Mais bon, à ce moment-là, ça serait tout de suite moins génial pour vous de lire le livre.

Mais franchement, pour le moment, c'est pour moi LA belle surprise de 2013 qui m'a enchantée d'un bout à l'autre.

Manon Fargetton a un talent hallucinant, et je ne peux que vous encourager à le découvrir au plus vite.

C'est un bouquin magique, qui chante et vole, empreint de poésie et d'émotions fortes, qui m'a fait rêver et qui ne me donne qu'une envie : réclamer à corps et à cris la suite !

Servie par une plume d'une qualité bluffante qui m'a époustouflée, ce récit fantastique s'est creusé une p'tite place au chaud dans mon coeur.

 

Mille mercis à Fleurus Éditions pour cette histoire à couper le Souffle.

Editions Mango

 

D'autres avis chez Alittlematterwhatever, Wilhelmina, Karline05, Petit-lips, LaureduMiroir, Lanyla et Mycoton32.

 

Commandez June Tome 2 : Le choix

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantasy
commenter cet article

C'est Moi Que V'là

  • : Les mots d'Archessia
  • Les mots d'Archessia
  • : Chaque lecture, qu'elle soit livresque, BD-esque, manga-esque ou autres mots avec esque derrière, a droit à un avis avec plein de mes émotions dedans. Avec de vrais morceaux de tripes (miam), de larmes et de fous-rires.
  • Contact

Suivez moi

logo-facebook.jpg

 

http://www.wikio.fr

Fouillez Dans Le Blog

Mes défis

Vous me trouverez là

logo4

http://www.libfly.com/public/images/logo-libflybis.gif

Wikio - Top des blogs - Littérature

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Archessia sur Hellocoton

Mes fournisseurs de rêves

56547434.jpg

monde manga akata

Bayard-Jeunesse1

Editions-Mango.jpg

JC-Lattes

partenariat-LA.jpg

logo martiniereJfiction (1)

milady

167393 158310624217059 158310477550407 304906 621801 n

Logo.jpeg

logo_nathan.jpg

logo-plon.gif

226582 200723769971150 195864473790413 530993 1388427 n

313668_201249833289112_196087323805363_432024_1020967011_n.jpg

174866 112915142131742 6678647 n

Logo-Albin-Michel-Wiz.jpg

 

Trions Tout Ça

 

 

bonial – prospectus et catalogues des magasins à proximité pour moins de co2