Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 10:38

neverwhere2.jpg

 

 

Auteur : Neil Gaiman

Editeur : Au Diable Vauvert (Edition Jeunesse)

Prix : 20€

Résumé :

 

Dans une rue de Londres, un soir ordinaire, Richard trouve une jeune fille au sol, blessée.
Il la prend dans ses bras, elle est d'une légèreté surprenante.
Le lendemain, tout dérape : sa fiancée le quitte, on ne le reconnaît pas, certains ne le voient même plus. Le monde à l’envers, en quelque sorte.
Car il semblerait que Londres ait un envers, la « ville d’En Bas », une cité souterraine où vit un peuple d’une autre époque, invisible pour le commun des mortels. Comme plus rien ne le retient « là-haut », Richard rejoint les profondeurs…

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Richard est un jeune homme envoyé à Londres pour le travail. Originaire d'Ecosse, il a du mal à se faire à cette ville. Surtout avec sa personnalité un peu effacée. Il n'a pas un caractère des plus combatif et a du mal à ne pas se laisser marcher sur les pieds.

Il est fiancé à Jessica, superbe jeune femme travailleuse avec un merveilleux avenir professionnel. Très autoritaire, elle gère d'une main de fer la vie de Richard, sans qu'il en trouve vraiment à redire.

Un soir où Jessica et lui ont rendez-vous avec le grand patron de celle-ci, il découvre une jeune fille allongée sur le trottoir, en sang et apparemment inconsciente.

N'écoutant que son bon sens, il va vers elle pour lui porter secours.

Après que cette personne ai refusé la venue d'une ambulance, il décide de l'emmener chez lui.

Ce fut le premier pas de Richard vers une existence chamboulée du tout au tout, peuplée de créatures dangereuses, de personnages hauts en couleurs, de métros drôlement habités et de portes, beaucoup de portes.

 

Dans l'introduction de ce livre, Neil Gaiman explique qu'il voulait, avec Neverwhere, créer une sorte d'Alice au Payx des Merveilles, ou de Monde de Narnia, mais pour adultes.

Paris parfaitement réussi avec ce livre enchanteur, magique et sombre à souhaits !

 

Les premières pages nous décrivent Richard, un peu de son parcours et de sa vie, et son caractère un peu trop maléable pour son propre bien.

L'arrivée dans sa vie de cette jeune fille blessée va tout changer. Elle se nomme Porte, et sa spécialité ... c'est les portes. Plus précisément leur ouverture.

La première qu'elle ouvrira pour entrainer le jeune homme à sa suite va sceller le destin de celui-ci à jamais, et le lecteur est immédiatement plongé avec lui dans cette Londres incroyables !

 

Chose assez rare pour être soulignée : TOUT les personnages sont intéressant, charismatiques et superbement travaillés. Richard est vraiment attachant, même si parfois sa mollesse peut être énervante. Le Marquis de Carabas est un concentré de pur charisme tout en étant inquiétant et incernable. Et ça faisait longtemps que des personnages ne m'avaient pas autant fichu la frousse que M. Croup et M. Vandemar. Ces deux êtres me hantaient même quand le livre était fermé ...

 

L'action ne souffre d'aucune longueur, rien n'est superflu ou, au contraire, rien ne manque !

Dans la Londres d'en-dessous, il se passe toujours quelque chose, et il y a tellement à voir et à entendre qu'on est rassasié d'évènements et de scènes incroyables, comme après un bon repas, sans en subir la moindre indigestion.

La quête dans laquelle se trouve embarqué Richard va le conduire dans des endroits absolument incroyables, un peu comme un monde parrallèle, où les décors des lieux sont pareils, mais où tout le reste est diamétralement opposé à la réalité qu'il a toujours connue.

 

Je pense honnêtement que l'on ne peut qu'être séduit par ce récit, il possède tout les ingrédients d'une bonne histoire qui peut plaire à beaucoup de "catégories" de lecteurs.

Chacun y trouvera son compte, peu importe les préférences.

En tout cas, pour ma part, c'est avec énormément de plaisir que j'ai engloutis Neverwhere, et je pense qu'il fera partie des bouquins que je relirais par la suite avec tout autant de joie.

 

Mille mercis à Livraddict et Au Diable Vauvert, cette découverte fut un enchantement !

 

Un autre avis dans le cadre de ce partenariat chez Emily.

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantasy
commenter cet article
23 octobre 2010 6 23 /10 /octobre /2010 19:27

931609-gf.jpg

 

 

Auteur : Amélie Nothomb

Editeur : Le Livre de Poche

Prix : 4,50 €

Résumé :

 

C'est une histoire d'amour dont les épisodes ont été mélangés par un fou.

A. N.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Urbain est un homme qui s'est fermé aux sentiments depuis une horrible rupture. Il est sorti de cette cassure complètement changé, il est devenu froid, distant de tout ce qui pourrait lui faire resentir quoi que ce soit.

On lui propose un boulot de tueur à gages, où il devient vite le meilleur, sa froideur étant un grand atout dans ce milieu.

Il y prendra même une certaine forme de plaisir, conduisant jusqu'au sexe, il ira jusqu'à jouir après chaque meutre anonyme.

 

Tout va changer pour lui le jour où il a pour mission de tuer un ministre et sa famille. Une personne de cette famille lui changera à tout jamais sa vision des meurtres, de la vie, des sentiments.

 

Encore et toujours, on retrouve la patte d'Amélie.

Elle n'y va pas par quatre chemins, sa plume est franche et incisive.

Etrangement, ce personnage qu'on pourrait décrire comme vide, nous semble attachant et en définitive bien plus riche que ce que l'on pourrait croire au premier abord.

 

Malgré l'aura de Nothomb bien présente dans ce livre, le style narratif change complètement de ce que l'on a pu lire par le passé. On ne sait pas grand chose de ce personnage, même pas son vrai nom (Urbain étant un pseudonyme). Ce livre ne contient presque pas de dialogues et il contient un mélodramatisme que l'on retrouve dans beaucoup de scènes.

 

Assez difficile à décrire, c'est du Nothomb comme on l'aime, mais également du Nothomb différent.

A lire bien entendu pour se faire sa propre opinion, et pour découvrir que l'auteur peut aussi nous offrir autre chose.

Repost 0
Published by Archessia - dans Roman noir
commenter cet article
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 21:55

march-story-1-panini.jpg

 

 

Auteur : Kim Hyung-min & Yang Kyung-il

Editeur : Panini Manga

Prix : 8,95€

Résumé :

 

Aux quatre coins du monde, il existe des antoquités dont la beauté est telle qu'elle donne le vertige. Mais gare à celui qui voudra se les approprier ! Car en elles sommeillent parfois d'étranges créatures démoniaques qui n'attendent qu'une victine innocente pour se réveiller !

 

Une série recommandée par Oh! great l'auteur d'Enfer et paradis.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Il existe des esprits malfaisants qui possèdent de superbes objets, et qui, une fois qu'ils sont touchés par une personne emplie de sentiments très forts, prennent possession du corps de celui qui les a touché. Ces créatures sont des Ils.

March est un Shisté Bihaad, une personne ayant le pouvoir de combattre les Ils.

Son quotidien est fait de voyages et de rencontres, mais également de tristesse, de destruction, de meurtres, de sang.

March a une existence assez solitaire du à sa condition, et il se prend parfois à rêver d'une autre destinée. Mais, si il ne se charge pas de détruire ces puissants esprits, qui le fera ? Qui sauvera toutes ces personnes possédées ?

Mais, surtout, qui sauvera le coeur de March, sur lequel pèse une horrible malédiction que rien ne peut briser ?

 

Ce manga est un coup de coeur. Oui, encore !

Les dessins sont tout simplement à couper le souffle, d'une beauté incroyable, le trait est fin et on passe de personnages à l'esthétique féminine, presque androgyne, à d'autres presque complètement déformés, un peu comme la Reine de Coeur, dans Alice au Pays des Merveilles, de Tim Burton. Vous voyez ?

 

L'histoire est prenante dès le début, et on sent déjà que l'on va avoir à un récit extrêmement bien travaillé, mêlant aventures, combats courts aux graphismes époustouflants, ainsi qu'une mélancolie et une tristesse qui, j'en suis sûre, va me fendre le coeur.

Si si, je le sens déjà s'émietter, alors qu'un seul tome est sorti !

 

Seulement deux tomes sont sortis au Japon, il faudra donc prendre son mal en patience pour avoir la suite  *va pleurer dans un coin*

 

Un manga complet, d'une très grande qualité, aussi bien graphique, scénaristique que dans le travail des personnages et de leur psychologie.

 

En un tome, on a déjà eu droit à quelques histoires nous expliquant ce que sont les Ils, à une énorme révélation, à une grosse partie de l'histoire de March et à un clin d'oeil de ce qui serait peut-être bien le prémice d'une romance déchirante.

 

Je ne peux que le conseiller, vraiment. Je pense qu'il peut toucher un public très vaste, et il va conquérir une tonne de lecteurs !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 21:07

http://storage.canalblog.com/50/55/444228/58021818.jpg

 

Damnés, de Lauren Kate, c'est un peu LE livre jeunesse romantico fantastique dont tout le monde parle en ce moment.

Et, ce qui tombe parfaitement bien, c'est que Leiloona organise un concours en partenariat avec les Editions Bayard pour vous faire gagner un exemplaire de ce roman !

 

Pour tout savoir, c'est par ici que ça se passe !

Repost 0
Published by Archessia
commenter cet article
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 20:23

card-enchatement-09.jpg

 

 

Auteur : Orson Scott Card

Editeur : Points

Prix : 8,50€

Résumé :

 

Au cœur de la forêt ukrainienne, le petit Ivan découvre une jeune fille endormie sur un autel. Une présence inquiétante le pousse à s’enfuir. Mais il reviendra, des années plus tard, embrasser celle qui hante ses rêves les plus fous. Malheur à lui : l’espace et le temps s’en trouvent magiquement chamboulés… Une réinterprétation libre et magistrale de La Belle au bois dormant.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Ivan est un petit garçon balloté entre deux pays et deux religions. Ne comprenant qu'à moitié les enjeux politiques du pays de son enfance.

Alors qu'ils passent quelques temps chez leur cousin Marek en pleins milieu de la forêt ukrainienne, Ivan veut courir, comme il adore le faire quand il en a l'occasion. Il se destine d'ailleurs à être athlète.

Il tombera sur un spectacle époustouflant : une jeune fille étendue, endormie, d'une beauté sans pareille.

En voulant s'approcher, il voit une créature l'approchant de plus en plus vite.

Prenant peur, il s'enfuit, et ce n'est que bien des années plus tard qu'il retournera sur les lieux, pour en avoir le coeur net.

Oui, la voilà, cette belle au bois dormant.

Un baiser et il la sauvera, c'est bien ce que dit le conte de son enfance, non ?

Ce que la légende ne dit pas, c'est que voilà Ivan transporté au 9ème siècle, devant faire face à une culture diamétralement opposée à la sienne, à des villageois curieux et terrorisés, et à une sorcière très mécontente de voir son sort ainsi brisé.

 

Je dois avouer que le début me paru long, mais looooong !

Beaucoup de longueur donc, énormément (trop) de détails, de descriptions, le plus souvent malheureusement inutiles.

Il aura fallut une bonne centaine de pages au récit pour décoller, mais après, quel délice.

On plonge en pleins dans le fantastique et la fantasy, et après on a vraiment du mal à déposer le livre, tellement tout est intéressant, drôle, attendrissant, stressant et j'en passe !

 

Orson Scott Card reprend avec un brio rare un conte pourtant vu et revu à toutes les sauces.

Le mélange des siècles est délicieux à lire, voir Ivan essayer de se débrouiller en pleins 9ème siècle donne bien entendu des scènes bourrées d'humour et de quiproquos.

Surtout quand la princesse n'est pas aussi douce et fragile qu'on peut le penser !

 

On voit que l'auteur a fait beaucoup de recherches sur ce livre, et même si on a déjà tous vu au moins un film où le héros se retrouve dans une époque différente, la réalité est très loins de la fiction.

Ici, ce n'est pas que nature et compagnie, tout le monde s'entraide, ça sent bon le beurre frais et le pain chaud, etc ...

Nan nan, ça pue, c'est sale, les règles d'hygiène sont presque inexistantes et la mentalité est complètement déstabilisante.

 

Et la je ne vous parle que de la première partie du livre, la seconde étant presque encore plus savoureuse ! Je ne vous dirais bien entendu pas pourquoi 

En tout cas, ce livre m'a fait rêver et voyager, comme un conte de mon enfance, et ça fait du bien.

 

Un énorme merci à Eden, qui m'a offert ce livre au cours du swap Bit-Lit / Fantasy !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantasy
commenter cet article
19 octobre 2010 2 19 /10 /octobre /2010 21:57

9782070312863FS.gif

 

 

Auteur : Dan Simmons

Editeur : Folio (2€)

Prix : 2€

Résumé :

 

Été 1863, aux États-Unis, la terrible bataille de Gettysburg fait rage et s'achève, dans un bain de sang, par la victoire du Nord sur le Sud.
Été 1913, un jeune scout participe aux commémorations qui rassemblent les vétérans de la guerre de Sécession. Mais parmi les anciens combattants, il rencontre de bien étranges soldats...
Avec Les Fosses d'Iverson, l'auteur de L'échiquier du mal se livre à une incroyable dénonciation de la guerre et de sa barbarie.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Mon avis sera très court, étant donné qu'il s'agit ici d'une nouvelle. Qui se lit à une vitesse folle d'ailleurs.

 

Lorsqu'un jeune scout apprend qu'il va participer à une reconstitution de la guerre de Sécession, il balance entre la crainte et la joie. Quoiqu'il en soit, il est en tout cas très excité par l'expérience.

Arrivé auprès d'un responsable, on lui assigne un vétéran un peu bizarre, qui a l'air d'avoir quelques cases en moins ...

Il va l'emmener faire un petit tour au-delà des tentes des autres participants à la reconstitution, et le jeune garçon va se trouver face à quelque chose qu'il n'aurait jamais imaginé.

 

J'avais un peu peur que la lecture m'ennuie, au début. Je ne suis, mais alors là ,absolument pas férue de récits de guerre ...

Je ne vous dis pas ma joie quand j'ai vu avec délice que l'histoire glissait de plus en plus dans le fantastique !

 

Le changement de style se fait légèrement, avec beaucoup de subtilité, et on a un peu l'impression de se balader en plein rêve (ou cauchemar, en fait). Un ton onirique nous fait flotter au fil des pages qui nous emportent à un rythme de plus en plus rapide, jusqu'à un dénouement absolument incroyable !

 

Jamais je n'aurais cru lire une telle histoire au commencement de ce livre, et ce fut une superbe petite découverte, je le conseille sans hésiter.

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantastique
commenter cet article
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 18:16

si-jamais.jpg

 

Auteur : Meg Rosoff

Editeur : Hachette Jeunesse (Black Moon)

Prix : 16€

Résumé :

 

C’est en sauvant de justesse la vie de son petit frère, bien déterminé à essayer de voler en se jetant du balcon, que David Case, 15 ans, réalise à quel point la vie est fragile. Persuadé que la mort le guette à chaque coin de rue, David décide de tout changer : il devient Justin. Mais quand le destin vous poursuit, il ne suffit pas de se transformer en quelqu’un d’autre pour lui échapper...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Ce livre est assez étrange, au final je ne sais pas trop dans quelle catégorie il pourrait être classé.

On pourrait croire qu'au début, c'est l'histoire d'un adolescent tombant dans la paranoïa.

David/Justin est tellement persuadé que le destin, la mort est après lui, qu'il essaie par tout les moyens de semer cette mort.

Sa solution ? Devenir quelqu'un d'autre.

Changer de vêtements, de nom, d'attitude, pour ainsi espérer que la mort se trompe de garçon quand elle sera après lui.

Persuadé d'être plus malin que la mort elle-même, c'est justement en agissant comme ça qu'il attirera l'attention de la faucheuse ...

 

Ce récit est un peu comme le parcours initiatique de ce jeune homme qui, à défaut de déjouer le destin, entreprend de se chercher lui-même, à travers certains évènements et autres rencontres, comme cette jeune photographe, excentrique et plus agée que lui.

 

On retrouve bien la plume de Meg Rosoff, qui nous emporte dans les pensées de l'adolescence perturbée et pleine de questions. Son écriture est franche et elle ne cherche pas à dissimuler les choses, ou à les effacer par du joli acidulé.

David/Justin se perdra complètement dans sa fuite, et de la paranoïa à la folie, il n'y a parfois qu'un pas.

 

Malgré tout, l'auteur a du mal à garder notre intérêt intact jusqu'à la fin, et il y a beaucoup de passages à vides tels que l'on a envie de sauter des pages pour voir ce qu'il y a ensuite. C'est dommage car le fond du roman est vraiment intéressant et très prenant, on suit le parcours de ce jeune homme en se demandant où cela va le mener.

 

Je ne vais pas trop en dire, car ce livre recèle quand même quelques surprises, mais je peux vous dire qu'une touche mi-fantastique, mi-philosophique fait son apparition, ce qui est très déstabilisant et nous intrigue encore plus !

 

Pas un coup de coeur, pas un mauvais livre. Je sors de cette lecture mitigée, mais pas mécontente de l'avoir faite, au final.

Repost 0
Published by Archessia - dans Jeunesse
commenter cet article
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 16:06

big_image_8917.jpg

 

Auteur : Kanoko Sakurakouji

Editeur : Pika

Prix : 6,95€

Résumé :

 

Pas facile de vivre comme les autres quand on possède la capacité de voir les esprits et que ces derniers ont décidé de s'amuser à vos dépens. Misao Harada a appris à supporter cet étrange quotidien en se remémorant Kyô, un petit garçon qui voilà dix ans la protégeait de ces créatures. Un premier amour qui réapparait dans sa vie sans crier gare la veille de ses 16 ans ! Le jour de son anniversaire, un yôkai lui fait une révélation surprenante : à partir de ce jour, si un monstre boit son sang, il prolonge sa durée de vie ; s'il mange sa chair, il devient immortel et s'il fait d'elle sa femme, il assure la prospérité de son clan !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Je ne sais pas trop pourquoi j'ai été attirée par ce manga à la base.

La couverture n'est pas sublimissime, le sujet de la cover est assez cliché et le résumé a un petit goût de déjà-vu.

Pourtant, après feuilletage, je ressort de la boutique avec ce tome dans le sac, curieuse de savoir ce que ça va donner.

Et bien je ne suis pas déçue !

 

Misao est une jeune fille qui peut voir les esprits depuis toujours. Elle n'en a jamais parlé à personne, voulant surtout être normale, tout simplement.

Seulement, depuis quelques temps, les apparitions de yôkaï (esprits du folklore japonais) se multiplient, et ils deviennent agressifs, alors qu'avant ils n'étaient que farceurs.

Ca l'a fait d'autant plus penser à son ami d'enfance, perdu de vue depuis 10 ans.

Lui seul connaissait son secret. Et, en plus, il arrivait à éloigner ces esprits moqueurs.

Le jour de son anniversaire se révèlera être le pire de sa vie. Ou, peut-être le meilleur, grâce à l'arrivée de ce sauveur dont le visage lui dit vaguement quelque chose ...

 

Donc, comme dit plus haut, on dirait quand même un peu du réchauffé.

Et pourtant, ça fonctionne !

Grâce à un subtil mélange d'histoire d'amour fleurant bon l'eau de rose sans tomber dans le trop mièvre, de l'humour qui fait mouche, et une touche de sensualité sans pour autant en faire trop.

Les dessins ne sont pas les plus formidables que j'ai vus, mais ils restent très beaux et très agréables, donnant, par exemple, de très jolies expressions faciales.

 

Pour l'instant, au bout d'un tome seulement, je ne peux pas vous dire grand chose sur la psychologie des personnages. Misao est un peu fade, ça fait donc du bien de la voir s'énerver de temps !

Kyô, c'est l'archétype du mec ténébreux-mystérieux-trop classe-sexy. Ce qui est bon, ici, c'est qu'il peut être un vrai gros boulet ! Les rateaux qu'il se prend sont assez jubilatoires et très drôles.

 

C'est donc pour moi une surprise bien sympathique, dont j'ai hâte de suivre l'évolution.

 

A noter que cette série a reçu le Prix Shojo Shogakukan en 2009 et qu'elle est régulièrement classée dans les meilleures ventes shojo au Japon.

Le premier tome est sorti ce 5 octobre, et le deuxième sera chez votre libraire le 1er décembre.

 

Vous pouvez lire le premier chapitre, pour vous faire une idée, en cliquant ici.

 

 

Milady Evey en a fait une chroniques très enthousiaste par ici !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 21:29

9782916546544.jpg

 

Auteur : Barney Stinson et Matt Kuhn

Editeur : Florent Massot

Prix : 9,90€

Résumé :

 

La vie de chacun est régie par un code de conduite interne. Certains l'appellent la morale. D'autres l'appellent la religion. Mais les Bros appellent ce Saint Graal le « Bro Code ». Issue d’une tradition orale transmise d'une génération à l'autre, le code de conduite pour les Bros officiels paraît ici sous sa forme papier pour la première fois. En défendant les principes de ce document sacré et légendaire, n'importe quel type peut apprendre à réaliser la Bro-attitude.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Pour ceux qui connaissent la série How I Met Your Mother, il est inutile de vous présenter cet ouvrage. Le Bro Code étant indispensable à tout Bro qui se respecte.

Pour ceux qui ne connaissent pas ... Bon sang ! Mais qu'attendez-vous ?!

 

Déjà, qu'est ce qu'un Bro ? Un Bro est le mec qui pourrait tout faire pour toi. Être ton wingman en soirée, bien entendu (co-pilote pour aider à draguer), te laisser en prem's sur la plus jolie fille, trouver des excuses à ta copine qui sonne pour savoir où tu es, t'empêcher de te marier quand t'es à deux doigts de te faire passer la corde au cou, etc ...

 

Le Bro code est donc l'enseignement ultime de Barney Stinson, le meilleur et le plus célèbre des Bro, qu'il lègue aux futures générations de Bro.

Une mine de conseils utiles, intéressants et originaux qui serviront en toutes occasions.

 

Bon, en vrai, bien entendu, c'est juste hi-la-rant. C'est rare quand je ris autant en lisant, parfois au bord du fou-rire. C'est incroyable car on a vraiment l'impression d'entendre Barney parler. les même expressions, le même phrasé.

 

Un exemple, en quatrième de couverture : A propos de Barney, par Barney.

 

Barney Stinson est un bel homme célibataire polymathe, bien connu pour avoir explosé la blogosphère avec son site www.barneysblog.com. Barney joue de quatre-vingt-trois instruments de musique, détient le record de levé de poids pour chevilles, a fait le tour du monde en pilotant un avion de chasse les yeux bandés, est premier dans le classement mondial de laser tag et dans celui des hommes les plus sexy, a inventé la voiturette pour chiens handicapés et siège actuellement au conseil d'administration de l'une des cinq cents plus grosses entreprises américaines, c'est pourquoi il ne vous rappellera certainement pas.

 

Bien entendu, je crois qu'ils n'y a que les personnes connaissant la série tv qui pourront vraiment apprécier ce livre, concentré unique de second degré du au personnage complètement hallucinant de Barney.

Etant une fan, je ne pouvais pas passer à côté, et je ne suis vraiment pas déçue !

Une perle d'humour, qu'il soit de second degré, débile ou subtile, il y en a pour tout les goûts et on ne se lassera pas de le feuilleter pour quelques morceaux choisis.

 

This book is just legen ... wait for it ... dary !!

Repost 0
Published by Archessia - dans Humour
commenter cet article
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 18:45

sfw_9782070313891.jpg

 

Auteur : Poul Anderson

Editeur : Folio SF

Prix : 6,10€

Résumé :

 

Messire de Tourneville s'apprêtoit à rejoindre le bon roi Edouard guerroyant en France quand, à la stupeur générale, un fantastique engin volant atterrit près de son château, libérant toute une flopée de drôles de petits hommes bleus aux longues oreilles. «Sans doute des Sarrasins que ces maudits Français auront ralliés à leur cause», songe le bon Roger qui les fait illico trucider.
Grâce au merveilleux char volant pris à l'ennemi, il ira libérer la Terre sainte. Mais trahison ! Au lieu de mettre obligeamment le cap sur Jérusalem, un otage détourne à travers les espaces intersidéraux nos preux chevaliers bardés de fer qui, s'ils ne comprennent pas grand chose au film, n'en démontreront pas moins à toute la galaxie ce qu'un loyal sujet de la Couronne d'Angleterre peut faire avec une simple arbalète, un peu de ruse et beaucoup de vaillance !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Voilà une aventure complètement déjantée, drôle et loufoque, mais contenant également  une belle part de critique acide.

 

Des extraterrestres débarquent dans une petite ville du Moyen-Âge.

Rien que ça, je vous laisse imaginer les situations et les réactions des gens !

La façon dont les choses vont se passer est tout bonnement surprenante.

Les chevaliers vont tout simplement éliminer les voyageurs galactiques avec une facilité déconcertante ...

Forts de leurs victoires, les voilà réquisitionnant le vaisseau ennemi pour partir assiéger ces maudits français.

Malheureusement pour eux, l'alien qu'ils ont gardés en vie pour les guider leur joue un mauvais tour et les envoie directement sur sa planète, au beau milieu de l'espace !

Bien sûr, comme si tout ça ne suffisait pas, c'est bien entendu le début de grandes aventures et d'ennuis non moins gros pour ces gens d'une autre ère (et planète, accessoirement).

 

Le récit commence fort bien, avec beaucoup d'humour, le tout servi par le regard d'un homme d'Eglise, qui servira de narrateur tout au long du livre.

C'est peut-être la seule personne dotée d'un minimum de jugeotte dans cette histoire !

Messire de Tourneville s'avérant être un homme dont la soif de pouvoir n'a aucun égal, peu importe les gens qui l'entourent.

 

Malheureusement, tout ça retombe bien vite, comme un soufflé mal cuit.

Le récit tire en longueur, ça traine, ça pullule de détails et d'anecdotes inutiles.

Bref, on s'ennuie.

C'est vraiment, vraiment dommage, car le livre partait sur les chapeaux de roues, je rigolais, je m'étonnais, j'étais complètement conquise.

Et pourtant, la deuxième moitié m'a semblée d'une longueur et d'une lenteur assomante.

C'est peut-être juste moi qui en avait marre de ces histoires de "stratégies militaires" et de ce leader qui perd complètement la tête. Je suis sûre que les fans doivent être nombreux pour ce livre, et en un sens je les comprend.

En fait, je suis déçue de ne pas avoir réussit à accrocher jusque la fin, car, je le répète, la première moitié est vraiment excellente, y a rien à jeter !

 

Donc, je ressors de cette lecture très mitigée, mais je continuerais à rigoler en pensant à certains passages

Repost 0
Published by Archessia - dans Science-Fiction
commenter cet article

C'est Moi Que V'là

  • : Les mots d'Archessia
  • Les mots d'Archessia
  • : Chaque lecture, qu'elle soit livresque, BD-esque, manga-esque ou autres mots avec esque derrière, a droit à un avis avec plein de mes émotions dedans. Avec de vrais morceaux de tripes (miam), de larmes et de fous-rires.
  • Contact

Suivez moi

logo-facebook.jpg

 

http://www.wikio.fr

Fouillez Dans Le Blog

Mes défis

Vous me trouverez là

logo4

http://www.libfly.com/public/images/logo-libflybis.gif

Wikio - Top des blogs - Littérature

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Archessia sur Hellocoton

Mes fournisseurs de rêves

56547434.jpg

monde manga akata

Bayard-Jeunesse1

Editions-Mango.jpg

JC-Lattes

partenariat-LA.jpg

logo martiniereJfiction (1)

milady

167393 158310624217059 158310477550407 304906 621801 n

Logo.jpeg

logo_nathan.jpg

logo-plon.gif

226582 200723769971150 195864473790413 530993 1388427 n

313668_201249833289112_196087323805363_432024_1020967011_n.jpg

174866 112915142131742 6678647 n

Logo-Albin-Michel-Wiz.jpg

 

Trions Tout Ça

 

 

bonial – prospectus et catalogues des magasins à proximité pour moins de co2