Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 18:38

1096520-gf.jpg

 

 

Auteur : Janet Lee Carey

Editeur : Pocket Jeunesse

Prix : 13,50 €

Résumé :

 

En l'an 1130, la reine Gweneth de l'île de Wilde tombe enceinte après avoir avalé un oeuf de dragon. La princesse Rosalind naît bientôt, dotée d'une griffe à la place de l'annulaire. Bien décidée à cacher cette marque du démon, la reine oblige sa fille à porter des gants et fait assassiner quiconque a découvert son secret.
Mais un dragon qui terrorise les habitants de l'île enlève Rosalind... Prisonnière, la jeune fille va devoir affronter avec courage la créature, son destin et le regard de ceux qui la voient comme une sorcière.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Rosalind est une jeune princesse adorée par ses parents et le peuple de l'île où elle vit.

Elle a toutes les qualités d'une adorable jeune fille, si ce n'est qu'elle vit avec la peur et la honte au ventre.

Ces sentiments, c'est sa mère qui les a implentés en elle.

Rosalind est née avec une griffe de dragon à la place de l'annulaire gauche.

Sa mère, la Reine, est la seule personnage à connaître ce secret, et elle le traite comme une immonde malédiction.

La princesse se sent sale, anormale, monstrueuse, et c'est sous une quasi constante paranoïa qu'elle passe ses journées, toujours en train de vérifier que ses gants dorés sont bien en place, que rien ne montre la présence de cette ignoble griffe.

 

Tout va être bouleversé quand l'île se fera attaquer par un dragon.

Rosalind se trouvera sur son chemin, et l'imposante bête va sentir sur la jeune fille l'odeur de sa race.

Ce qu'elle va lui révéler sera presque de trop pour Rosalind, et elle aura besoin de l'aide de son pire ennemi pour s'en sortir, le dragon lui-même.

 

La Griffe du Dragon est un très beau livre jeunesse abordant beaucoup de thèmes importants. Les apparences et l'acceptation de soi, de ce que l'on est, par exemple.

Rosalind est vraiment très touchante, j'avais envie de la serrer dans mes bras plus d'une fois pendant ma lecture !

Quant à sa mère, j'avais plutôt envie de la giffler par moments ... même si, au final, elle croit faire tout ça uniquement pour le bien de sa fille.

Ce n'est vraiment pas facile de savoir qui blâmer, et si on doit vraiment blâmer quelqu'un, en fait.

Pas mal de personnes pourraient se retrouver en Rosalind ou en sa maman, car leurs actes et leurs sentiments sont décrits de façon très réaliste, très humaine, tout simplement.

L'auteur soulève des questions intéressantes et très importantes, qui aideront l'enfant à réfléchir un peu sur ses actes, sur ceux des autres, sur comment lui et son entourage le perçoit.

Ce sont des points assez importants que pour les mettre en avant, je trouve.

 

En tout cas, c'est une histoire très plaisante, à la lecture très agréable. Ce livre peut convenir à tout âge, il saura conquérir le coeur des petits comme des plus grands.

Une belle découverte toute en nuances.

Repost 0
Published by Archessia - dans Jeunesse
commenter cet article
23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 20:54

9782811204266.jpg

 

 

Auteur : R.A. Salvatore

Editeur : Milady

Prix : 19,50 €

Résumé :

 

ATTENTION SPOILERS

 

Drizzt ne vit plus que pour détruire l’Éclat de cristal.
Accompagné de Catti-Brie, Bruenor et Régis, il se rend à l’Envol de l’Esprit pour demander l’aide de Cadderly. Mais la quête est semée d’embûches, car de puissantes créatures se mettent en travers de leur chemin, invoquées par le terrible Crenshinibon. De nouveaux obstacles les attendent à l’Envol de l’Esprit car Cadderly n’est pas ce qu’il prétend être. L’Éclat de cristal, aussi terrible soit-il, n’est en fait ni le pire ni le plus acharné des ennemis des compagnons… et ces derniers vont le découvrir à leurs dépens.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

C'est avec un énorme plaisir que je retrouve mon drow préféré  *insérez pleins de smiley miévreux et baveux au possible*

Mais cette fois-ci, l'histoire est vraiment divisée entre trois personnages, les projecteurs ne sont pas braqués en permanence sur Drizzt chéri.

En effet, Wulfgar, maintenant de retour parmi ses amis, est quelque peu ... déstabilisé par toutes les horreurs dont il a souffert en enfer.

Il est plein désarrois, ne ressentant plus aucun sentiment, à part celui de ne plus être à sa place.

C'est très étrange de voir le barbare dans cet état, et c'est une toute autre facette de lui que l'on découvre, faible, démunis, appeuré. Traumatisé.

Et parfois, toute l'aide d'amis chers à notre coeur n'est d'aucune utilité, et il faut savoir faire ses propres choix.

C'est ce qu'il va devoir apprendre à ses dépends.

 

Parrallèlement, c'est l'assassin vedette que l'on suit, le sombre Artémis Entreri !

Il fait son retour ici en revenant à Portcalim, ne sachant pas trop ce qu'il aimerait y trouver ...

Car, bien que sa renommée ne se soit pas affaiblie, après 10 années d'errance, il se retrouve sans aucun alliés, ceux-ci étant morts ou disparus.

Il est donc devenu une proie pour tout ces nouveaux criminels voulant faire leurs preuves en tuant une légende vivante !

Le jour où il recevra une offre plus qu'intéressante d'un personnage complètement inattendu, la donne changera, et il envisagera peut-être un avenir plus doré entre ces murs hostiles ...

 

Quant à Drizzt, il est donc en possession de Crenshinibon, et en route vers le grand mage Cadderly, le seul à pouvoir détruire l'éclat de crystal.

Bien entendu, avec l'appel incessant que lance la pierre maléfique à qui veut bien l'entendre, les dangers sont nombreux, et la route est semée d'embuches et d'ennemis en tout genre !

Après tout, pour la bande d'amis, c'est juste une façon pour eux de se garder en forme et de ne pas rouiller en cours de route 

Mais l'elfe noir aura beaucoup de questionnements tout au long de cet quête, que ce soit à propos de Wulfgar et de son avenir dans la troupe, ou de Catti-Brie et des véritables sentiments qu'il éprouve pour elle ...

 

Même si ce tome n'est pas mon préféré (on ne voit pas assez Drizzt ! Bon sang ! ), il est quand même très intéressant dans le développement d'autres personnages comme Artémis ou Wulfgar.

C'est même assez choquant par moment, de voir comment est devenu le fier barbare.

On a tendance à oublier assez vite qu'au fond, c'est un être humain, et qu'il peut être victime de faiblesses bien humaines ...

Depuis le début de son arrivée dans l'histoire, je ne porte pas spécialement Wulfgar dans mon coeur, et pourtant, celui-ci a été serré quelques fois, en voyant l'état pitoyable dans lequel est cet homme, je ne souhaiterais ça à personne, certains passages ont été durs à lire.

 

Quand à Entreri, certaines de ses pensées sont également époustouflantes, et déstabilisantes, également.

On ne sait si il commence vraiment à changer ou si c'était juste une ruse, un acte ou une pensée bien calculée pour arriver à ses fins.

Certains dialogues ou autres réactions étaient bluffantes et vraiment étranges.

 

En tout cas, y a rien à dire, Le Légende de Drizzt, c'est juste de la bombe, une saga comme je n'en ai jamais lue, qui ne souffre pas un seul instant d'essoufflement ou d'ennuis.

 

Et hop, un Royaumes Oubliés pour le challenge Milady !

 

challengemiladytranspa

Vous pouvez trouver un avis chez les 1001 Bouquins.

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantasy
commenter cet article
20 novembre 2010 6 20 /11 /novembre /2010 21:35

mad-love-chase-1-delcourt.jpg

 

 

Auteur : Kazusa Takashima

Editeur : Delcourt (Akata)

Prix : 6,25 €

Résumé :

 

Un mariage arrangé ? Même pour Kite, le Prince du royaume des démons, il y a de quoi fuir ! En cavale dans le monde des humains, et accompagné de son chat, Kite se fait passer pour un lycéen ordinaire. Furax, son Roi de père envoie à ses trousses un zombie, un vampire et un loup-garou, pour le ramener au bercail ! Seul problème : pour débusquer le Prince, il leur faudra repérer le tatouage qu’il a sur le dos... Mais comment faire avec tous ces lycéens portant des chemises ?!

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Bon allez, j'avoue qu'au début, la couverture et le résumé m'a bien fait marrer en pensant que c'était un yaoï (boy's love).

Et sur le site des éditions Delcourt, j'ai eu l'occasion de lire un extrait qui m'a vraiment fait marrer.

Du coup, le voilà sur mes étagères, et je ne regrette pas !

 

Kite est le Prince Démon qui s'est échappé de son Royaume pour fuir un mariage arrangé (et quand on voit la charmante promise, c'est facile de comprendre ...).

Il n'emporte avec lui que sa compagne de toujours, sa petite chatte qui est restée à ses côtés depuis qu'il est petit, sa seule amie.

La chose à laquelle il ne s'attendait pas, en atterrissant dans le monde des humains, c'est de se retrouver avec un corps d'adolescent typique, tandis que sa chatte, Leven, se retrouve sous les traits d'une femme plus âgée.

Le Roi Démon ne recule devant rien pour retrouver son héritier, et envoie sur terre un vampire, un zombie et un loup-garou ... tous des gros loosers !

Mais comment retrouver le Prince alors qu'il a changé d'apparence ? Grâce à son seul signe distinctif qui est resté : un tatouage qu'il porte dans le dos.

 

Ce manga est délirant à souhaits, accumulant les situations comiques et les scènes complètement loufoques.

Les personnages sont terribles, une belle bande de bras cassés ! 

La mangaka arrive à dessiner de ces visages ... les tronches qu'ils peuvent tirer sont vraiment collector !  xD

On dirait pas comme ça, car sur la cover et le quatrième de couverture, ce sont tous des beaux gosses en puissance.

Mais quand ils se lachent, c'est juste énorme.

 

Je ne sais pas encore comment ça va tourner, je ne vois vraiment pas comment l'histoire pourrait évoluer, surtout que le Prince n'a vraiment pas des goûts comme les autres, c'est pas comme si il y avait une merveilleuse romance dans l'air.

Je suis très curieuse de voir comment tout ça va tourner, et de découvrir les prochaines situations rocambolesques que l'auteur nous a préparées !

 

ban_Madlovechase.gif

 

Le premier tome est sorti le 10 novembre 2010, le tome 2 sortira le 12 janvier 2011 et la série est terminée au Japon avec 5 tomes.

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 09:46

LEs7Royaumes.jpg

 

 

Auteur : Cinda William Chima

Editeur : Castelmore

Prix : 16,90 €

Résumé :

 

Han était un voleur et y a renoncé pour aider sa famille à survivre. Ses bracelets d'argent suffiraient à la nourrir, mais un sort mystérieux les scelle à ses poignets depuis toujours. Et ses mésaventures ne font que commencer : quand il prend possession d'une étrange amulette, il est loin d'imaginer qu'elle a appartenu au Roi Démon, qui a failli détruire le monde mille ans auparavant ... et qu'il vient de s'attirer les foudres d'hommes impitoyables.

Raisa est une princesse, mais elle aussi doit se battre ... contre le mariage que lui impose sa mère. Pas question de se laisser faire ! Elle préfère partir au galop à l'aventure et rêver d'Hanalea, la guerrière légendaire qui libéra le monde de l'emprise du Roi Démon.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Je dois avouer que j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire au début, la lecture étant un peu fastidieuse.

L'auteur nous bombarde directement plein d'informations, de personnages, de lieux, de légendes, de coutumes, etc ...

Ca fait beaucoup à encaisser d'un coup 

Après avoir lu presque 200 pages, ça va mieux et c'est tout de suite plus agréable et plus fluide.

 

Han est un enfant des rues, il a toujours du se débrouiller seul pour faire vivre sa mère et sa soeur, son père étant mort depuis longtemps. Grâce à son intelligence, son courage, sa détermination et son bagou, il est vite devenu un Seigneur des rues, chef de son clan et "propriétaire" de toute une partie de la ville.

Cette vie pourrait sembler enviable, sans les guerres de clans incessantes et tout les dangers qui le guête à chaque coin de rue.

Plus le temps passe, et plus il pense à sa jeune soeur. Il ne veut pas cette vie pour elle, il quitte donc les clans et se met en recherche d'une source de revenus et de nourriture.

C'est comme ça qu'il se retrouve à faire des petits boulots, tantôt comme coursier, tantôt pour marchant. Il est une sorte de pont entre la ville et les clans en dehors.

C'est un jour où il chasse avec un ami qu'ils se font importuner par trois jeunes magiciens. Après une courte altercation, l'un de ceux-ci sort une amulette et commence à réciter un sort.

Sous une impulsion, Han et son ami décident de s'en emparer.

Ce geste sera le commencement de nombreux ennuis pour Han et ses proches.

 

Raisa est un peu un cliché de la princesse de Fantasy. Elle est incroyablement belle, mais aussi courageuse, têtue, curieuse et intelligente. Elle se rebelle contre l'autorité parentale et refuse un mariage arrangé alors qu'elle est encore très jeune. Tout ça lui donne des envies d'aventures, et de connaître vraiment le monde qui l'entoure, sa politiques, ses us et coutumes, ses habitants, ...

Pour l'aider, elle aura besoin de son ami d'enfance, qu'elle na pas revu depuis 3 ans où il était en formation guerrière. Passé trois ans d'adolescence à vous former au combat, ça vous change un homme !

Le petit garçon farceur qu'elle a connu est devenu un jeune homme musclé et retenu, possédant un charme indéniable.

Bon, il faut bien l'avouer, les mariages arrangés, ce n'est pas ce qu'il y a de pire dans la vie d'une princesse, surtout quand les prétendants sont beaux, gentils et riches.

Mais, quand la magie, la manipulation mentale et la soif de pouvoir s'en mêlent, c'est une toute autre histoire ...

 

Cette histoire s'annonçait assez classique, et le début du livre me faisait craindre le pire, entre la banalité, les clichés et l'ennui.

Au final, le récit a vraiment réussit à se démarquer de par ses côtés sombres et ses scènes parfois d'une grande brutalité, aussi bien physique que psychologique.

Au tout début de ma lecture, je préférais suivre la vie de Han, bien plus palpitante et dangeureuse que celle de la princesse, que je trouvais geignarde et un peu ridicule.

Han doit se battre tout les jours pour faire survivre sa famille, c'est une lutte quotidienne pour avoir la moindre pièce, le moindre morceau de pain.

Nous en apprenons beaucoup sur sa vie, et en le suivant pas à pas, on se rend compte qu'elle comporte beaucoup de zones d'ombres.

Il est très attachant, car bien qu'il ai une vie incroyablement difficile et cruelle, il arrive à garder son caractère enjoué, ou du moins à mettre un masque pour éviter de montrer ses faiblesses.

Il possède une force intérieure et une certaine dignité tout bonnement incroyable.

 

Pour ce qui est de Raisa, j'ai appris à l'apprécier avec le temps. Je me suis rendue compte qu'elle n'était pas QUE têtue, égoïste et paranoïaque 

Au final, il s'avère qu'elle a aussi du coeur, qu'elle peut être un brin manipulatrice, drôle et humble.

En fait, malgré des côtés que l'on pourrait croire très clichés, Raisa se révèle être un personnage assez réaliste.

Elle est belle, puissante et a de la conversation. C'est une jeune de bientôt 16 ans qui a pleins de prétendants lui tournant autour.

Alors, oui, elle en profite ! Elle a déjà eu plein de baisers échanger, et a déjà connu les relations de couples. Bien que celles-ci, bien entendu, soient toujours restées secrètes, car non autorisées par la Reine.

Elle aime cette insouciance, et à son âge, elle se voit encore en profiter quelques années de plus.

Mais les projets de sa mère ne vont pas dans le même sens, surtout depuis que le Haut Magicien de la cours s'est rapproché de celle-ci et semble de plus en plus lui suggérer quoi faire pour le Royaume ...

 

C'est un récit qui est assez fort axé sur les apparences, sur le fait qu'il ne faut pas toujours s'y fier.

Il y a aussi la différence des classes sociales, grâce au fait que nous suivons en parrallèle deux personnes ayant des niveaux de vie à l'opposé l'un de l'autre, nous vivons un véritable choc des classes, et bien que les héros n'en soient pas vraiment conscients, on sent que c'est quelque chose qu'ils devront bientôt affronter.

Le livre en entier m'a fait penser à une énorme introduction à une aventure qui s'annonce épique et légendaire, je suis donc curieuse de savoir quelle direction l'histoire va prendre dans le deuxième tome.

 

Un grand merci à Livraddict et à Castelmore pour cette agréable lecture.

 

Un autre avis dans le cadre de ce partenariat chez Liliebook.

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantasy
commenter cet article
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 18:51

cat-street-1-kana.jpg

 

 

Auteur : Yoko Kamio

Editeur : Kana

Prix : 6,25 €

Résumé :

 

Keito ne va plus à l’école depuis ses neuf ans. Sa vie d’enfant star a basculé lorsqu’elle a été trahie par sa meilleure amie. Mais tout redémarre lorsqu’elle entre dans une école très spéciale : « El Liston ». Arrivera-t-elle à retrouver le goût de vivre ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Keito était une enfant star, elle accumulait les publicités et avait décroché le premier rôle d'une très célèbre pièce de théâtre.

Malgré ce monde où tout lui sourit, elle se sent très seule, c'est donc avec beaucoup de joie qu'elle se lie d'amitié avec Nako Sonoda, fillette de son âge qui dit l'admirer et veut tout faire pour lui ressembler.

Le jour où Nako l'a trahit, tout s'écroule pour Keito.

Elle se replie chez elle et n'en sort plus pendant des années, alors que la popularité de Nako ne cesse de grimper.

Au cours d'une rencontre vraiment surprenante, elle apprend l'existence d'une école pas comme les autres, où les élèves sont libres à 100% de faire ce qui leur plait.

Que ce soit passer sa journée sur l'ordinateur ou coudre pendant des heures, la liberté artistique et personnelle est totale.

C'est une révélation pour Keito, qui va y apprendre beaucoup de chose, et surtout la beauté de l'amitié.

 

J'ai un petit coup de coeur pour ce manga tout doux, très agréable, fluide, léger et mignon.

Il est de la mangaka de Hana Yori Dango, pour ceux qui connaissent, et on reconnait bien son trait particulier.

Son héroïne est très attachante, on la rencontre blessée, handicapée socialement. Elle a énormément de mal à faire surface et à vivre une vie normale. Chose que, en fait, elle n'a jamais connu, à cause de son enfance sous les projecteurs.

 

On retrouve des thèmes chers à l'auteur, comme les différences de classes, les trahisons dans l'amitié et les amours du style "les opposés s'attirent".

 

Les personnages sont tous très intéressants et on s'attache très rapidement à eux. Même si c'est Keito qui mène le récit, chaque personne qui l'entoure a droit à sa mise en avant, et chaque scène de ce genre nous rend le perso encore plus sympathique.

Même les gens désagréables qui sont à ses côtés ne le restent pas bien longtemps sous la plume de Yoko Kamio.

 

C'est un manga doux, dans des tons pastels, qui nous emporte doucement à travers la vie de Keito, jeune fille qui n'aspire au final qu'à une chose, être épanouie et ne plus être seule ...

 

La série a commencé en septembre 2010, le tome 3 est sorti le 5 novembre 2010, le volume 4 est prévu pour le 7 janvier 2011 et l'histoire se termine au huitième tome.

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 19:38

book_coverfull_la_communaute_du_sud-_tome_10___une_mort_cer.jpg

 

 

Auteur : Charlaine Harris

Editeur : J'Ai Lu

Prix : 8,90 €

Résumé :

 

"Enfin ! Enfin ma relation avec Eric commence à ressembler à quelque chose ! Après toutes ces épreuves, moi, Sookie, je l'ai bien mérité. Mais hélas, au moment où tout semble aller pour le mieux, voilà que mon entourage se met à me créer de nouveaux problèmes : Sam, Bill et même Eric ! Et la fureur qui a entouré la Grande Révélation des hybrides n'est pas vraiment retombée..."

 

Sookie est à peine remise de la révélation de son arrière-grand-père qu'elle doit faire face à un visiteur imprévu : le créateur d'Eric, un vampire venu tout droit de l'Antiquité, accompagné d'un étrange garçon aux moeurs sanguinaires. Et de l'autre côté, entre s'occuper de son couple et gérer sa famille faé, la jeune serveuse de Bon Temps a encore fort à faire...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Voilà enfin le tome 10 ! Je ne suis pas mécontente d'avoir attendu pour celui-ci, il est vraiment chouette, même si il ressemble plus à un tome "de transition".

Alors, qu'est ce qui arrive à Sookie cette fois-ci?

 

Et bien, pas la grande forme au début. En même temps, avec tout les gens qui sont morts autours d'elle lors de la bataille contre les Faés, c'est un peu normal ...

Claudine lui manque beaucoup, et son arrière-grand-père également. Sa famille n'est déjà pas très grande de base, en perdre des membres est toujours une épreuve.

Heureusement, Jason est là pour elle, ils sont très proches et partagent plus de choses qu'avant. Le fait que Jason soit maintenant au fait de presque tout ce qui touche cess et vampires, ça aide à la communication.

Et pui, il y a Eric. Haaaa, Eric ...

Il surprend, dans ce tome. Il est passé du guerrier impressionnant, transpirant la sensualité et très sûr de lui, à un petit-ami limite mielleux, trop in love de son aimée.

Oui, donc, ça surprend.

Je ne dis pas que c'est mal hein, mais bon, ça change quoi.

 

Donc, Sookie remonte la pente tout doucement, à grand coup de reins positive-attitude.

Mais comme, à Bon Temps, rien ne se passe bien plus de trois semaines, voilà qu'on découvre des cadavres dans le jardin de notre chère serveuse, qu'elle se voit en train de cohabiter avec son cousin Faé Claude, qu'elle doit donner ses premiers cours de télépathie à Hunter, qu'elle essaye de trouver un vampire créé par Loréna pour sauver Bill dans empoisonnement du sang et que, cerise sur le gateau, le créateur d'Eric en personne arrive en ville, accompagné d'une jeune garçon au passé complètement hallucinant !

Quand je vous disais que ce n'était pas calme du tout, comme ville ...

 

Malgré ça, Charlaine Harris nous sert quelques scènes de vie quotidienne dont elle a le secret.

Elle arrive quand même à décrire des journées entières d'un ennuis mortel tout en réussissant à garder mon intérêt intact.

Respect.

 

J'avoue avoir été un peu larguée quand Eric a commencé à parler géopolitique vampirique ... Mais bon, dans l'ensemble, je crois avoir assimilé l'essentiel.

Et puis de toute façon, on sent bien que c'est loin d'être fini, on en entendra encore parlé de ces conflits de pouvoirs au sein du reigne des vampires !

Sinon, franchement, rien à redire sur ce tome.

Ce n'est pas mon préféré, mais il est quand même agréable, il se laisse lire et c'est vraiment super sympa de retrouver des personnages dont on avait plus entendu parler depuis un bail.

Pas de grandes révélations choc, mais quelques intrigues savoureuses et des histoires très intéressantes.

Celle de Alexeï était tout bonnement fascinante, j'ai adoré ce personnage.

 

Maintenant, il ne reste plus qu'à prendre son mal en patience, et à attendre sagement la suite.

On a encore le temps, vu que le tome 11 ne sort en Amérique que vers mars 2011 ...

Repost 0
Published by Archessia - dans Bit-lit
commenter cet article
13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 20:29

switch-girl-01.jpg

 

 

Auteur : Natsumi Aida

Editeur : Delcourt (Akata)

Prix : 6,25 €

Résumé :

 

Nika est une fille bien dans sa peau, belle, populaire et toujours de bonne humeur. Mais derrière cette façade trompeuse, la jeune fille cache une toute autre apparence qu’elle tente de garder secrète : dès qu’elle rentre chez elle, Nika se relâche et devient plus négligée. Mais un jour, un nouvel élève arrive au lycée et... ?!

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Si vous aimez un peu les mangas, vous n'avez pas pu passer à côté de celui-ci.

Nika est une switch girl, une jeune fille qui a réussit à allier à la perfection deux côtés diamétralement opposés de sa vie.

A l'école et en société, elle est parfaite. Hyper jolie, polie, très soignée, avec de vrais goûts de fille, une coiffure impeccable, des vêtements à la dernière mode, etc ...

Une fois qu'elle rentre chez elle, sa vraie nature éclate au grand jour.

Débraillée, le visage remplis de patch anti-points noirs, elle pète devant ses parents, mange des harengs qui puent, joue aux jeux vidéos en s'endormant devant la tv, surveille le moindre centime qu'elle dépense ...

Bref, voilà une switch girl dans toute sa grandeur !

 

Mais, un nouvel élève arrive au lycée, et elle va vite se rendre compte que lui et le caissier de la superette près de chez elle sont la même personne.

Ca ne devrait pas poser problème, normalement.

Sauf que dans cette supérette, elle y est comme chez elle, en mode off ...

Il ne faut absolument pas que les autres élèves l'apprennent, sinon elle passera vite de l'état de fille la plus populaire à celui de bouc émissaire de toute l'école.

 

Je suis complètement fan de ce manga, chaque volume est à se tordre de rire, remplis de situations complètement loufoques et d'autres dans lesquelles (hélas !) je me retrouve parfois (bon, à ma grande honte, bien plus souvent qu'il ne le faudrait ...).

L'auteur parsème en plus son récit de pleins d'anecdotes personnelles, ou de trucs et astuces pour la switch girl qui se cache en chacune de nous.

Du genre, des conseils épilations, ou perçages de boutons, vous voyez le genre.

 

En dehors de ça, l'histoire est vraiment drôle, et les personnages hyper attachants.

On se fait très vite à Nika et à sa "double personnalité". Quant à Arata, et bien, qui n'aimerait pas un homme comme ça à ses côtés ?

Surtout qu'au fil des tomes, ce perso se lâche complètement ! Il devient aussi drôle que Nika, rentrant dans ses délires dès qu'il le faut. Il est vraiment génial.

Mais nous ne sommes pas en reste avec les autres personnes de l'entourage de Nika. Queen Guenon est à mourir de rire, et j'adore également le caractère extraverti et le côté mignon de Masamune.

Les parents de Nika, c'est carrément collector !

Sa mère et sa soeur sont comme elle, et à elles trois, elles font trembler le quartier !

 

Les dessins sont très agréable, et la mangaka nous montre qu'elle n'est pas cantonnée qu'à un seul style, vu que l'on a droit à pas mal de traits différents, selon les situations.

Ca peut aller du très réaliste, proche de la photo, jusqu'au très shonan, genre méchant qui s'énerve dans un shonen des années 80.

Ce manga, c'est du chocolat. Ca fait autant de bien !

 

Le premier tome est sorti en avril 2009 et le dixième vient juste de sortir, le 10 novembre 2010. Le onzième sera dispo en février 2011, et au Japon ils en sont au volume 13.

 

Lisez les premières pages :

 

ban_switchgirl.gif

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 21:00

zombie-planet.jpg

 

 

Auteur : David Wellington

Editeur : Milady

Prix : 7 €

Résumé :

 

Douze ans se sont écoulés depuis que les morts-vivants, après avoir envahi Manhattan, puis les États-Unis, se sont emparés de la quasi-totalité de la planète en dévorant ses habitants. Une rescapée, Sarah, décide de sauver son ancien protecteur, le Somalien Ayaan, des griffes du tsarévitch, le plus puissant des maîtres zombies qui brigue la domination mondiale. Mais les humains sont de moins en moins nombreux. Les vivants ont connu l’enfer et pourtant le pire reste à venir. Parviendront-ils à survivre sur cette planète désolée après tant d’épreuves ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Douze années sont passées depuis les évènements de Zombie Nation ... Douze années de bordel total, où le peu de d'êtres encore vivants essaient de survivre comme ils le peuvent.

Pendant toutes ces années, les zombies ont complètement envahis la planète.

La première puissance mondiale ? C'est eux.

Mais des êtres totalement décérébrés ne pourraient pas supplanter les vrais vivants, peu importe leur nombre.

Ils sont dirigés pas plusieurs zombies "évolués".

On vous avait déjà montré, dans les deux tomes précédants, qu'il existait des goules ayant gardés toutes leurs capacités mentales et ayant eu droit, par dessus le marché, à des sortes de pouvoirs.

Ce sont eux qui dirigent les faibles.

Et toutes ces goules améliorées - des liches - sont elles-même dirigées par un esprit puissant, charismatique et très ambitieux.

Le tsarévitch.

Le prince des morts.

 

Dans ce tome, la grande surprise vient des personnages principaux.

En effet, l'action est surtout centrée sur deux femmes. La première, c'est Sarah, la fille de Dekalb, l'homme que l'on a suivi dans le premier tome.

La deuxième femme, c'est Ayaan, jeune soldat somalienne qui a combattu aux côtés de ce même Dekalb.

La seconde avait juré de toujours protéger la première, et pendant 12 ans, elle a fait du mieux qu'elle a pu.

Jusqu'au jour où, lors d'un raid dans le désert, son équipe et elle subissent une attaque de goules hyper rapide.

Voilà Ayaan emportée, faite prisionnière, et c'est un destin abominable qui l'attend.

 

Sarah, voyant sa seule amie disparaître de cette horrible façon, se jure de la délivrer. Et si elle arrive trop tard, elle fera tout pour au moins délivrer son esprit, en lui tirant une dernière balle dans la tête.

A à peine 20 ans, elle n'y arrivera jamais seule, surtout dans ce monde où règne la déchéance et la mort.

Elle devra compter sur l'aide d'un fantôme puissant qui lui a apprit de se servir d'un don précieux, ainsi que d'une ancienne momie égyptienne fidèle et bavarde ...

 

Ce dernier paragraphe vous laisse perplexe ?

Ne vous inquiétez pas, moi aussi.

Je vais essayer de résumer les choses : le premier tome nous montrait les zombies sont un jour complètement neuf et nous offrait une histoire absolument révolutionnaire. Un pur bijou et un vrai délice à la lecture, il était une grande source de fraîcheur et de nouveautés.

Le deuxième tome développait ce que l'on avait appris dans le tome 1. Cette image des zombies était travaillée, plus évoluée, décortiquée. La lecture en était un peu moins fluide mais ça restait quand même agréable. Le suspens et les surprises étaient au rendez-vous.

Le troisième tome ... et bien, c'est comme le deux, en beaucoup plus "lourd". David Wellington a voulu creuser encore plus cette histoire de zombies avec des pouvoirs. C'est une bonne chose en soi, je ne dis pas le contraire. Mais j'ai l'impression qu'il a voulu trop en faire et qu'il s'est un peu perdu en cours de route.

En tout cas, moi, il m'a perdue en cours de route ...

Plus d'une fois je devais m'arrêter et revenir en arrière pour relire des paragraphes.

 

Bien sûr, il y a tout autant de surprises, de suspens, de révélations et d'horreurs en tout genre.

Mais les effets sont un peu gâchés par le fait qu'il faut peiner à chaque fois pour en arriver là.

Chaque surprise est précédée de parfois plusieurs chapitres d'explications.

C'est bien de tout vouloir expliquer au lecteur, ça permet normalement d'avoir un récit très clair.

Mais là, les explications étaient souvent tirées par les cheveux et au bord de la philosophie-métaphorique-onirico-spirituelle.

Fiou ...

C'est sympa d'avoir une histoire de zombies travaillée, mais merde ! si je lis un livre sur les morts-vivants, j'attends surtout du fun, quand même !

 

Ce n'est que mon avis, bien entendu. Je suis certaine que beaucoup d'autres lecteurs vont adorer cette trilogie et accrocher à son ambiance de la première à la dernière page.

Et je comprend pourquoi, ces trois livres ont beaucoup de qualités indéniables.

Mais à la lecture de ce Zombie Planet, je ne me suis tout simplement pas du tout amusée, et j'avais hâte d'en avoir fini.

C'est vraiment dommage, ça m'a déçue de ne pas accrocher jusqu'au mot Fin.

Mais bon, ce n'est pas pour ça que je ne conseillerais pas cette histoire complètement révolutionnaire !

 

En gros, un avis négatif pour une grosse partie de ce tome, mais je garderais quand même de bons souvenirs de cette trilogie dans son ensemble.

 

 

Et hop, encore un Terreur pour le challenge Milady.

 

challengemiladytranspa

Repost 0
Published by Archessia - dans Horreur
commenter cet article
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 17:42

Logo Place To Be

 

C'est une véritable tornade de concours qui souffle sur Place To Be !!

 

Je vous avais fait un article il y a à peine quelques jours, regroupant les concours organisés par le webzine (voir ici).

Voilà maintenant que deux supers concours viennent gonfler cette liste.

 

Le premier est en collaboration avec le Musée du Chocolat de Paris et vous offre 5x2 entrées pour visiter ses collections permanentes.

 

http://static.skynetblogs.be/media/38807/chocostoryparis.jpg

 

Pour participer, on clique ici.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Le deuxième concours est, quand à lui, en collaboration avec le nouvel éditeur phare du moment : Les Editions Eclipse.

 

http://www.eclipse.fr/images/stories/couvertures/bitlit/lgde_1.jpg

 

A l'occasion de la sortie du premier tome des Gardiens des Elements : La Maîtresse du Vent, de Rachel Caine, 5 exemplaires sont mis en jeu !

Pour participer, on clique ici.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Je pense que vous avez de quoi trouver votre bonheur parmis tout ces concours

Encore une fois, je vous souhaite

 

BONNE CHANCE !

Repost 0
Published by Archessia
commenter cet article
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 19:36

Lou--tome-1.jpg

 

 

Auteur : Julien Neel

Editeur : Glenat

Prix : 9,95 €

Résumé :

 

Lou est une petite fille qui ne connaît pas son papa, qui vit seule avec sa maman et le petit chat qu'elles ont adopté. Toutes les deux ont une grande complicité, elles jouent à la console, dînent dans des pizzerias... Lou est amoureuse de son voisin d'en face mais, bien sûr, n'ose pas lui avouer... C'est une petite fille très à la mode avec des dons de styliste. Sa meilleure copine s'appelle Mina, et ensemble elles partagent beaucoup de choses. Lou se dit aussi que Richard, qui vient d'emménager sur son palier, pourrait très bien plaire à sa mère. D'ailleurs, elle va se débrouiller pour les faire se rencontrer...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Après un tel résumé, pas évident de vous en parler sans tout vous révéler  ^^

Même si il n'y a pas vraiment d'intrigue principale, à part la quête de l'amour pour ce p'tit bout de femme et sa maman super geek.

C'est une suite d'anecdotes sur la vie quotidienne de Lou, et des petits évènements qui la parcourent.

 

Le dessin est très agréable, c'est coloré, acidulé, et en même temps le trait est doux et léger.

Un superbe contraste qui transparait également dans le ton de la BD.

 

Lou est un peu un symbole d'une phase toujours délicate dans la vie de quelqu'un, peut-être plus spécialement dans celle d'une jeune fille. La fin de l'enfance et le début de l'adolescence.

C'est une période de contrastes et de sentiments très forts, et c'est assez hallucinant à quel point Julien Neel, surtout en tant qu'homme, a réussit à la retranscrire ici.

 

Lou ! est d'abord une bande dessinée humoristique et mignonne, mais l'ambiance peut vite se faire plus mélancolique et sombre, sans jamais pour autant tomber dans la facilité du mièvre ou du dramatique.

 

De par tout ces contrastes, justement, elle plaira autant aux plus jeunes qu'aux plus agés, chacun s'attachant à cette fillette et aux personnages qui l'entourent.

 

Chaque tome est plus évolué et travaillé que le précédent, le dessin gagne en maturité et devient de plus en plus beau, tandis que le ton grandit en même temps que son héroïne.

La qualité va en augmentant au fil des tomes, et c'est avec une énorme impatience que j'attend la sortie du numéro 6 à la mi décembre.

 

Depuis la parution de son premier tome, Lou ! enchaine les récompenses, dont la dernière en date est le prix de meilleure BD jeunesse de la décennie, décerné par le site CIBDI.

 

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article

C'est Moi Que V'là

  • : Les mots d'Archessia
  • Les mots d'Archessia
  • : Chaque lecture, qu'elle soit livresque, BD-esque, manga-esque ou autres mots avec esque derrière, a droit à un avis avec plein de mes émotions dedans. Avec de vrais morceaux de tripes (miam), de larmes et de fous-rires.
  • Contact

Suivez moi

logo-facebook.jpg

 

http://www.wikio.fr

Fouillez Dans Le Blog

Mes défis

Vous me trouverez là

logo4

http://www.libfly.com/public/images/logo-libflybis.gif

Wikio - Top des blogs - Littérature

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Archessia sur Hellocoton

Mes fournisseurs de rêves

56547434.jpg

monde manga akata

Bayard-Jeunesse1

Editions-Mango.jpg

JC-Lattes

partenariat-LA.jpg

logo martiniereJfiction (1)

milady

167393 158310624217059 158310477550407 304906 621801 n

Logo.jpeg

logo_nathan.jpg

logo-plon.gif

226582 200723769971150 195864473790413 530993 1388427 n

313668_201249833289112_196087323805363_432024_1020967011_n.jpg

174866 112915142131742 6678647 n

Logo-Albin-Michel-Wiz.jpg

 

Trions Tout Ça

 

 

bonial – prospectus et catalogues des magasins à proximité pour moins de co2