Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 19:22

un-blog-trop-mortel.JPG

 

 

Auteur : Madeleine Roux

Editeur : Fleuve Noir (Collection Territoires)

Prix : 16,90 €

Résumé :

 

Je m'appelle Allison Hewitt.
Ceci est mon blog et peut-être le tout dernier témoignage. Les Infectés nous ont encerclés, ils sont de plus en plus nombreux. Quelques survivants m'accompagnent. Nous voulons rejoindre Liberty Village, un havre de paix pour les derniers hommes. S'il existe vraiment.
Si vous lisez ce blog, où que vous soyez, répondez...
Aidez-nous !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Ce livre, avec le premier tome des Faucheurs, inaugure la collection Territoires de Fleuve Noir, dont je vous avais déjà parlé.

Il sort le 7 avril, et je n'ai qu'un seul conseil : courrez l'acheter au plus vite, dès sa sortie.

Plantez une tente devant votre libraire, je ne sais pas, mais il faut le lire de toute urgence ! 

 

Le monde est ravagé par les zombies, les survivants sont de moins en moins nombreux chaque jour qui passe.

Allison a réussit à se cacher dans la librairie où elle travaillait, avec ses collègues.

La seule façon qu'elle a trouvé pour ne pas devenir folle, c'est de tenir un blog créé sur le réseau d'urgence de l'armée.

Elle y raconte son quotidien, ses peurs, ses doutes, ses idées, ses envies, ses expériences, ses relations avec les gens qui l'entourent, mais aussi ses délires.

Elle se lâche, tout simplement, elle en a besoin.

Mais il faut faire quelque chose, vivre dans cette librairie n'est pas possible.

Il faut bouger, se déplacer. Tenter de survivre ailleurs, en terrain inconnu.

Et surtout, surtout, elle veut retrouver sa mère, elle est intimement persuadée qu'elle est encore vivante, et veut à tout prix la rejoindre.

C'est le début d'un voyage pour la survie, l'espoir et les rêves, mais où la mort rôde partout, tout le temps, constamment.

 

Pffff, ce livre est à couper le souffle.

Déjà, j'ai complètement adoré ce concept de blog.

Chaque article est un jour que nous relate Allison, elle y raconte ce qu'elle a vécu, d'intéressant ou pas, que ça soit important ou juste anecdotique.

L'auteur a poussé le réalisme jusqu'à mettre des commentaires de visiteurs après chaque article !

D'autres survivants américains qui utilisent le réseau Safety Net et qui sont tombés sur le blog de Allison.

Elle devient, en quelque sorte, porteuse d'espoir, un peu l'égérie d'une énergie nouvelle, en qui d'autres personnes peuvent se raccrocher, pour continuer à y croire coûte que coûte.

Car, quand on ne croit plus, tout est fini.

 

Allison n'est pas seulement fort et courageuse, elle a également de bonnes réserves d'humour noir (absolument indispensable dans sa situation, si elle ne veut pas devenir folle), de grosses doses de peurs et de doutes et également beaucoup d'illusions, d'espoirs fous.

On ne peut s'empêcher de se demander si grâce à eux elle parviendra à son but, ou si à cause d'eux elle risque les plus grosses déceptions de sa vie.

On a envie de croire aux mêmes choses qu'elles, mais en tant que spectateur muet, on ne peut que s'interroger sur les risques qu'elle prend. En valent-ils vraiment la peine ?

Ca fait d'elle un personne incroyablement complexe et travaillé, tout simplement humain, comme vous et moi, avec ses forces et ses faiblesses, tentant juste de continuer à avancer, à vivre.

 

Les sentiments que j'ai éprouvé lors de cette lecture ont été riches, intenses et variés.

Autant dire que j'ai été comblée !

La joie d'une rencontre, l'espoir d'un combat gagné, l'abominable douleur de la perte de quelqu'un de cher, la rage du combat et du désespoir.

Tellement d'émotions que dégagent ces pages, j'ai fermé ce livre complètement sous le choc, et carrément charmée !

C'est l'exemple parfait que les récits estampillés jeunesse ne veulent pas forcément dire gamins !

Madeleine Roux ne prend pas son lecteur pour un imbécile, et se veut franche d'un bout à l'autre, sans rien cacher ou édulcorer, mais sans rien exagérer non plus.

Pas de mélodrame larmoyant, juste de la douleur réel, que l'on affronte comme on peut.

Dit comme ça, ça peut paraître un peu déprimant, mais Allison fait preuve d'un humour incroyable dans cette situation.

Elle maîtrise l'ironie et auto-dérision à la perfection, sans en faire trop, mais juste assez pour nous la rendre encore plus attachante et plus proche de nous.

Tout simplement pour nous permettre de souffler un peu, en même temps qu'elle, de drédamatiser une situation pourtant incroyablement dramatique.

 

Bref, vous l'aurez compris, c'est un très gros coup de coeur que je vous recommence chaudement ... *emprunte la hache de Allison, histoire de bien faire passer le message* 

 

Un grand merci à Fleuve Noir pour ce moment de pur plaisir littéraire

 

Vous pouvez lire un extrait en cliquant ici !

Repost 0
Published by Archessia - dans Horreur
commenter cet article
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 18:14

2961098265 1 5 knJBJSZr

 

 

Auteur : Ally Condie

Editeur : Gallimard Jeunesse

Prix : 18 €

Résumé :

 

 

Dans la Société, les Officiels décident.

Qui aimer. Où travailler. Quand mourir.

Cassia a toujours cru en leurs choix. La voie toute tracée pour une longue vie, un travail adapté, un partenaire idéal. Aussi lorsque le visage de son meilleur ami, Xander, apparaît sur l’écran de couplage, Cassia sait avec certitude qu’elle lui était promise … jusqu’à ce qu’elle aperçoive un autre visage, le temps d’un flash, celui de Ky Markham, juste avant que l’écran ne devienne noir. Une erreur, lui dit-on. Pourtant, plus elle fait la connaissance de Ky plus Cassia est troublée, de plus en plus tiraillée, entre perfection et passion …

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Cassia est vraiment très excitée. Le hasard fait que son bal de couplage tombe le jour de ses 17 ans. Comme beaucoup de jeunes, aujourd’hui elle va découvrir avec qui elle se mettra en couple et fondera un foyer. C’est une grande cérémonie officielle très importante dans la Société, et tout les jeunes gens sont impatients et nerveux à l’idée de voir à quoi ressemble la personne avec qui ils feront leur vie. Le tour de Cassia arrive et, bonheur ! C’est le visage de Xander qui s’affiche, son meilleur ami depuis l’enfance. Ils se connaissent et s’entendent si bien, c’est juste parfait. C’est rare que deux promis se connaissent avant la cérémonie, mais malgré tout, ils respectent la tradition et se retrouve chacun avec une carte électronique contenant des informations sur leur promis respectif. Rêveuse, Cassia insère la sienne dans son lecteur une fois rentrée chez elle. Alors que l’écran se trouble, il laisse apparaître le visage de Ky, un garçon avec qui ses amis et elle traînent de temps en temps. Troublée, elle ne sait pas trop quoi faire, et décide de se rapprocher de Ky pour apprendre à le connaître mieux. Le jeune homme a un sombre passé et un quotidien très dur. Cassia commence à se poser des questions sur la façon dont la Société est gérée. Le fait que son propre grand-père la pousse à la réflexion et lui offre un objet interdit va la conduire là où elle n’aurait jamais cru aller, pour le meilleur ou pour le pire …

 

Comme beaucoup de personnes, j'avais énormément entendu parler de ce livre.

Les critiques américaines étaient très enthousiastes et avant même sa sortie, les studios Disney ont achetés les droits pour en faire une adaptation.

Bref, ce livre s'annonçait comme LE romand distopyque de ce début d'année.

Je dois avouer que j'ai passé un excellent moment pendant sa lecture.

Cassia, déjà, est très attachante et a évolué avec un parfait équilibre de la fille qui a une totale confiance en la Société, à la jeune femme qui est à deux doigts de la rebellion.

Ce passage se fait tout en douceur, c'est très naturel et crédible. Elle n'a pas un jour une révélation qui va la métamorphoser du tout au tout.

Non, elle doute, elle a peur, elle ne comprend pas ce qu'il se passe.

Et c'est sa soif de comprendre et d'analyser qui la pousseront petit à petit à vouloir voir au delà que ce que les Officiels veulent bien montrer.

 

Le permier personnage qui nous touche, c'est le grand-père.

Rebelle dans l'âme, c'est lui qui déposera la première pierre du doute en Cassia, en lui révélant un secret qu'il avait tu jusque là.

A la soirée de sa mort (programmée, comme tout dans la Société), il se permet de se confier, et de donner cette responsabilité du secret à Cassia, qu'il sent assez forte pour pouvoir faire les bons choix, et peut-être faire une différence, au moins à son échelle.

Je suis un peu déçue que le personnage de Xander reste si souvent dans l'ombre.

D'accord, Ky c'est LE mec du bouquin. Mais quand même, Xander est adorable et aurait mérité qu'on s'attarde plus sur lui.

J'espère qu'on le verra plus dans le deuxième tome.

Ky, quant à lui, bien que je n'ai pas été spécialement attirée par lui, m'a profondément touchée.

Quand je pensais à ce livre, je m'imaginais ce garçon très beau, séduisant, joueur, au caractère fort, etc ...

En fait, l'auteur prend le parti de nous présenter un garçon brisé, blessé, traumatisé par une expérience passée absolument abominable, et maintenant traité presque comme un esclave par les Officiels.

Sans être une victime, il a cette douleur présente en lui, ces cicatrices qui font de lui un personnage vraiment intéressant et très émouvant.

Certaines de ses scènes m'ont serré le coeur, il m'a vraiment émue.

Et pourtant, il possède une force en lui, une lumière capable de nous éblouir, et qui va subjuguer Cassia, jusqu'à la faire tout risquer rien que pour rester proche de lui.

 

L'écriture est très douce, très fluide. Presque poétique, j'avais l'impression de me laisser bercer par elle, de me laisser entraîner par les mots de Ally Condie.

Mais, comme les poèmes interdits que découvrent Cassia, la douceur des mots peut cacher une puissance incroyable, et c'est là la grande force de ce roman.

Bien que n'étant pas un grand chef d'oeuvre, ou qu'il contienne des éléments que nous avons déjà pu lire ailleurs (Uglies, Hunger Games, Terrienne, ...), il arrive quand même à nous séduire et à attiser notre intérêt grâce à une histoire truffée de messages importants - comme la liberté d'expression et de faire ses choix - et des personnages très bien travaillés dont les images et le caractère nous trotte dans la tête même après avoir terminé notre lecture.

 

Un grand merci à Gallimard Jeunesse qui, décidément, arrivent toujours à toucher juste avec leurs envois !  ^^

Rendez-vous en librairie le 7 avril pour faire la connaissance de Cassia, Xander et Ky.

 

Repost 0
Published by Archessia - dans Dystopie
commenter cet article
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 11:17

1441583logo-noir-jpg

 

 

Encore un super concours chez mes amis de Lire Ou Mourir !

Cette fois-ci, il vous permettra de remporter des exemplaires dédicacés de Les Etoiles de Noss Head, gros coup de coeur romance fantastique de 2010, et par une auteur française, qui plus est !

Il vous suffit de fouiller sur le net pour trouver des critiques élogieuses de ce livre. Souvenez-vous, je l'ai moi aussi chroniqué il y a quelques mois, par ici.

 

Couv-Les-etoiles-de-Noss-Head-amazon

 

 

Hannah, bientôt dix-huit ans, était loin d'imaginer que sa vie prendrait un tel tournant. Ses vacances tant redoutées à Wick vont se transformer en véritable conte de fées, puis en cauchemar... Tout va changer, brutalement. Elle devra affronter l'inimaginable, car les légendes ne sont pas toujours ce qu'on croit.
Leith, ce beau brun ténébreux, mystérieux, ne s'attendait pas non plus à Hannah. Il tombe de haut, l'esprit a choisi : c'est elle, son âme soeur. Pourra-t-il lui cacher ses sentiments encore longtemps ? Osera-t-il lui avouer qu'il n'est pas tout à fait humain ?
Il le devra, elle est en danger et il lui a juré de la protéger, toujours...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Trois exemplaires dédicacés sont en jeu, et pour tenter de remporter le votre, rien de plus simple.

Rendez-vous sur la page du concours en cliquant ici, et répondez correctement aux trois questions.

Attention, le concours se termine le 28 mars ! (mea culpa, je fais mon annonce assez tard, désolée  >_< )

 

Bonne chance à tous !!

Repost 0
Published by Archessia - dans Concours
commenter cet article
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 10:57

Darkiss a publié une interview qu'ils ont réalisés de Maria V. Snyder, auteur des Portes du Secret et de Inside Out (dont vous pouvez trouver ma chronique sur Place To Be)

 

 

200466_188159991226565_108738942502004_435995_2598975_n.jpg

 

DARKISS : D’où l’idée de « Inside Out : Enfermée » vous est-elle venue ? J’ai lu que l’histoire était née dans un de vos rêves, mais d’autres événements vous ont-ils inspiré pour l’écriture de ce roman ? Par exemple, je suis particulièrement intriguée par la manière dont les personnages du Cube mesurent le temps : en semaines et en centisemaines.

Maria V. Snyder : Oui, l’histoire vient bien d’un rêve. Mais j’ai inventé certains éléments, bien sûr, pour  que le rêve devienne un véritable roman. L’idée d’utiliser les semaines vient en réalité de ma fille. Elle était fâchée contre son frère et lui a dit qu’elle « ne lui parlerait plus pendant un million de semaines ». Elle a alors réfléchi et m’a demandé combien de temps représentait un million de semaines. J’ai  calculé : cela représenterait 19.000 années. L’anecdote m’est ensuite sortie de la tête. Puis, quand j’ai commencé à réfléchir à la manière de représenter le temps dans le Cube, les semaines m’ont paru plus évocatrices que les années. Les centisemaines sont comme les centimètres : le monde que j’ai créé repose sur une base 10 pour toutes les mesures, donc les centi et les déci fonctionnent sans problème !

 

 

DARKISS : Avez-vous dû faire des recherches spécifiques avant de commencer l’écriture de « Inside Out : Enfermée »?

Maria V. Snyder : Oui. Les recherches préliminaires pour écrire « Inside Out » ont été assez ardues ! Plus que mes précédents  romans ! Ainsi, je me suis beaucoup documentée sur le traitement de l’eau, le recyclage, l’hydroponie, dans des ouvrages spécialisés ou sur Internet. Je me suis mise à l’escalade en salle, aussi,  pour avoir une idée de la manière dont les muscles de mes bras et de mes jambes réagiraient après des heures passées à monter et descendre dans des tuyaux de climatisation, comme mon héroïne, Trella… En fait, ils étaient en compote !

 

 

DARKISS : « Inside out » nous entraîne dans un univers où il ne fait pas bon être claustrophobe, avec ces nombreux tuyaux, ces canalisations... Pourquoi cette architecture ?

Maria V. Snyder : Si l’idée du Cube et de son agencement m’est venue en rêve, je pense que son origine profonde remonte à mon enfance, du vivant de  mon père. Il était réparateur de systèmes de chauffage et de climatisation, et je l’accompagnais lorsqu’il était appelé, le week-end. Parfois, je l’aidais. Sur certains sites industriels, notamment. Par exemple, je me souviens m’être glissée dans des endroits très étroits pour l’aider à réparer.

 

 

DARKISS : Trella a eu une enfance très particulière, qui l’a rendue extrêmement méfiante vis-à-vis de son entourage, ces personnes qui vont pourtant avoir besoin d’elle pour survivre. Vous avez voulu que ce soit précisément un personnage méfiant, solitaire, qui ensuite comprenne, progressivement, qu’on ne peut pas vivre sans les autres ?

Maria V. Snyder : Oui, je souhaitais à la base que Trella haïsse en quelque sorte le monde autour d’elle, et les habitants qui peuplent le Cube, à l’exception d’une seule personne, en qui elle a confiance : son ami Cogon. Ensuite, en effet, elle va peu à peu apprendre que ce qui l’entoure n’est pas forcément aussi mauvais qu’elle le pensait, que les choses ont une histoire qui les explique et les rend réversibles ; ce qui va amener sa vision du monde à évoluer au cours du roman, avec l’enrichissement de son expérience. J’aime mettre mes personnages dans des situations difficiles afin de voir comment ils vont y faire face, et se dépasser.

 

 

DARKISS : De quel personnage vous sentez-vous la plus proche ?

Maria V. Snyder : J’aurais aimé être indépendante comme Elena (dans la trilogie « Les portes du secret ») ou Trella, mais au final, je suis plus proche d’Opal (l’héroïne de la série « Storm Glass », pas encore parue en France, qu’on aperçoit dans le dernier tome des « Portes du secret »). Mais en fait, quand j’étais au collège et au lycée, je n’avais que peu confiance en moi et j’étais très sensible au regard des autres, à ce qu’on pouvait penser ou dire de moi.

 

 

DARKISS : « Inside Out : Menacée » sort en décembre 2011 en France.  « Inside Out : Enfermée » a-t-il été écrit au départ comme un roman à part entière ou aviez-vous déjà en tête une suite ?

Maria V. Snyder : Mon idée première était d’écrire « Inside Out : Enfermée » en tant que roman unique. Mais au final, comme avec mes autres romans, il appelait une suite ! 

 

 

DARKISS : Pouvez-vous nous en dire plus sur votre prochain roman,  « Inside Out : Menacée » ?

Maria V. Snyder : Pas trop ! Je ne veux surtout pas dévoiler les rebondissements de « Menacée ». Sachez seulement que  nous continuons de suivre Trella dans ses aventures, pour voir comment elle — et les habitants du Cube — vont faire front devant la nouvelle menace qui se présence à eux. Une menace qui, cette fois, vient de l’Extérieur…

 

 

DARKISS : Une habitude ou un rituel original à partager avec nous ?

Maria V. Snyder : Quand je dédicace des livres, j’aime que la couleur du stylo avec lequel je signe soit coordonnée  à la couverture du livre en question. J’ai toujours cinq couleurs différentes avec moi !

 

 

DARKISS : Une dernière pensée à partager avec nous ?

Maria V. Snyder : J’aimerais ajouter que, parce que le fonctionnement et l’agencement de l’Intérieur du Cube peut être difficile à imaginer, j’ai posté des cartes de l’Intérieur sur mon site Internet : http://www.mariavsnyder.com/maps.php. Cela complète ainsi bien la lecture de  « Inside Out : Enfermée ».

 

 

Merci à Ivy et Katie de YAreads ( www.yareads.com/) et à Dwayne de Withoutabookshelf ( www.withoutabookshelf.blogspot.com/) pour nous avoir autorisés à utiliser en partie leurs interviews de Maria V Snyder.

 

Le site officiel de l'auteure :  http://www.mariavsnyder.com/

 

(Source : Facebook officiel de Darkiss)

 

Merci à Darkiss pour la mise en ligne de cette interview très intéressante d'une auteur talentueuse !

Repost 0
Published by Archessia - dans Interview
commenter cet article
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 19:49

mad-love-chase-3-delcourt.jpg

 

 

Auteur : Kazusa Takashima

Editeur : Delcourt (Akata)

Prix : 6,95 €

Résumé :

 

Prince des démons « déguisé » en lycéen ordinaire, Yamato continue de s'acclimater aux mœurs des humains et il découvre les joies des excursions scolaires ! Mais pour sauver Leven de la noyade, Yamato va reprendre son apparence originelle et risquer ainsi de dévoiler sa véritable identité... Et si Taiki l'avait vu ?! Comment le zombie réagirait-il ? Choisirait-il d’être fidèle à son Roi ou à celui qui est devenu son ami ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Le voyage scolaire !

Première expérience de ce genre pour Yamato et les autres envoyés du monde des démons.

Le prince s'en donne à coeur joie, entre les baignades (enfin ...), les pastèques, le grand air et son grand ami Taiki.

Taiki, d'ailleurs, se retrouve pris entre deux feus à cause de Yamato.

Les deux jeunes hommes sont de plus en plus proches et sont véritablement en train de créer une belle et forte amitié.

Le problème, c'est que les doutes sur l'identité réelle de Yamato sont plus présents que jamais, et le zombie n'arrive pas à se décider à choisir entre son devoir, et cette amitié qu'il chérit tant.

En même temps, avec ce loup-garou colérique et ce vampire débile, il a peut-être encore le temps de savourer sa vie sur terre ...

 

Bon sang que j'aime ce manga !

Je vais me répéter par rapport aux deux premiers tomes, mais c'est vraiment le manga qui me fait le plus marrer, c'est hallucinant !

Presque chaque page est propice aux éclats de rire, j'ai jamais lu ça.

Je veux dire, il y a beaucoup de mangas que je trouve très drôles, qui me font sourire ou avec lesquels il y a moyen de bien délirer.

Mais là, j'ai plusieurs fous rire par tome, c'est dingue !

Que ce soit pour les dialogues, les situations ou, surtout, pour les dessins (mimiques, poses improbables), j'ai souvent les larmes aux yeux ou mal au ventre à la fin d'un tome tellement j'ai ris.

 

Il y a pas mal d'évolutions dans ce tome, surtout du point de vue des relations entre les personnages.

Taiki est plus touchant que jamais.

Très protecteur, doux et fort, il apparaît comme la parfaite image du grand frère, de l'homme de la situation qui saura toujours aider Yamato.

Toujours, vraiment ?

Ce n'est pas dis, car il ne faut pas oublier la mission qui, au final, est plus importante que tout.

Surtout que Tôma et Sôya (plus crétin que jamais  xD ), sont bien décidés à venir au bout du mystère de l'identité de Yamato.

Il faut trouver le prince, peu en importe le prix ou les conséquences, même si d'autres personnes en paient les frais.

 

Alors, pour les demoiselles qui aiment le voir dès qu'il pointe le bout de son nez (oui, ho, bon, j'en fais partie, ça va hein !), OUI, le prince Kite nous honore de sa présence.

Toujours aussi hyper sexy classe, son apparition sera malheureusement horriblement courte.

Et pour les fans du loup sérieux et autoritaire, sachez qu'on le voit plus souvent que lors des précédents tomes.

En tout cas, que vous soyez crocs, griffes, yeux doux, ailes démoniaque ou encore énorme poitrine, il y en aura pour tout les goûts ! Avec même quelques pages spéciales "fanservice", qui raviront la plupart d'entre vous, j'en suis sûre  ^^

Nous aurons même droit à un morceau du passé du trio de chasseurs, mais je ne vous en dis pas plus, histoire que vous gardiez la surprise

 

Encore une fois, ce n'est que du bonheur, et pour une fois, je regrette qu'une série ne soit pas plus longue. Je sens que je vais souffrir quand j'aurais terminé le dernier volume ...

Vite, viiiiiiite le tome 4 !!

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 15:35

Couverture_pourquoi-les-gentils-ne-se-feront-plus-avoir.jpg

 

 

Auteur : J. Heska

Editeur : Transit

Prix : 14,95 €

Résumé :

 

Je m'appelle Jérôme et je ne suis pas quelqu'un de populaire. Invisible pour mon entourage, insipide pour mes collègues, insignifiant pour ma petite amie.

Un jour, je suis tombé sur un article dans un magazine bon marché censé m'aider à régler un certain nombre de problèmes dans ma vie. Ca m'a amené un peu plus loin que prévu ...

Ah oui, le "un peu plus loin", c'est devenir le chef de file involontaire d'un mouvement philosophique qui a révolutionné le monde.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Jérôme est un gentil.

Timide, solitaire, bonne poire. Trop bon, trop con, comme diraient certains.

Ses collègues l'ignorent et se moquent de lui, ses pseudos amis se servent de lui quand ils en ont besoin, et sa copine l'appelle quand elle n'a rien de mieux à faire et qu'elle ne veut pas passer la soirée seule.

Mine de rien, il commence doucement à en avoir marre, mais il ne sait pas trop par où commencer.

Il s'achète un magazine féminin de psychologie pour l'aide au développement de soi.

Moui, les conseils ne sont pas trop mauvais, mais décidément pas adapté à lui.

Il commence quand même à tenir un carnet pour pouvoir analyser son quotidien, son comportement, avoir un certain regard sur celui-ci et, pourquoi pas, en finir avec cette vie dominée par les méchants.

Entre intropsections, expériences humiliantes et essais de sociabilisation infructueux, une idée commence à germer en lui.

Et à pousser, à grandir, à fleurir. Jusqu'à devenir une façon de penser, d'agir, de vivre.

Un nouveau courant est né.

Mais ... est ce vraiment ce qu'il veut ?

 

Je ne savais pas trop à quoi m'attendre avec ce livre, mais le résumé m'a directement interpellée et a attisé ma curiosité.

Et bien je suis très contente de m'être laissée tenter !

Ce qui m'a sauté aux yeux dès les premiers mots, c'est le style de l'auteur.

Fluide, naturel, réaliste, extrêmement drôle et léger.

En résumé, vraiment très agréable dès le début, j'ai été rapidement sous le charme et je me suis laissée happer par ce récit doux-amer.

Un peu sous forme de journal intime, Jérôme nous raconte ses déboires, sa vie minable et sans saveurs, les gens qui le piétinent sans vergogne et ceux qui ne le voient même pas.

Malgré ce portrait peu reluisant, on s'attache immédiatement à lui, ce pauvre gars paumé qui au fond, ne veut rien de plus que d'être apprécié, d'avoir une vie sociale et intime satisfaisante plutôt qu'inexistante.

Même si l'on n'est pas aussi timide ou rejetté que Jérôme, l'auteur arrive à décrire les sentiments et les réactions de son personnage avec tellement de réalisme et de naturel que l'on ne peut que ressentir fortement ce qu'il vit depuis toujours.

 

Dit comme ça, ça peut ressembler à un livre dramatique à faire pleurer dans les chaumières.

Oui, ça pourrait, mais ça serait sans compter l'arme incroyable de ce livre : l'humour.

Qu'est ce que j'ai pu rire pendant cette lecture ! Ca faisait vraiment longtemps que ça ne m'était plus arrivé, et ça fait un bien fou.

Malgré son sujet qui pourrait être traité d'une manière bien plus grâve, J. Heska prend le pari de nous offrir une comédie hyper rafraîchissante, qui fleure délicieusement bon le second degré et l'ironie.

Comme si cela ne suffisait pas, il arrive à nous servir au final un récit intelligent, avec un scénario très développé et original, tout ça sur fond discret de critique sociale.

 

Cette histoire du "pauvre mec" qui se retrouve bien malgré lui à la tête d'un tout nouveau mode de pensée sensé révolutionner le monde est tout simplement géniale.

Il nous sert également une palette de personnages très intéressants et, même si pour certains on ne les vois pas souvent, grâce aux descritpions de Jérôme, nous arrivons toujours à nous faire une image assez précise des gens qui l'entourent.

Mention spéciale à Etienne et à ses conversations (en live ou via msn) totalement surréalistes et hilarantes !

Pour vous dire, je voulais simplement feuilleter les premières pages pendant que mon thé infusait, il m'a été impossible de m'arrêter, et je l'ai lu d'une traite en quelques heures.

 

Voilà un livre qui sort des sentiers battus, qui ne se prend pas la tête pour mieux nous remplir la notre d'optimisme et de bonne humeur.

Ca fait du bien, c'est très bon, digeste, et on se reservirait bien une tranche !

Je suis très curieuse de voir ce que Monsieur J. Heska va nous servir au prochain repas.

Repost 0
Published by Archessia - dans Contemporain
commenter cet article
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 10:33

Huhu, la nouvelle fournée de Darkiss s'annonce des plus savoureuse, j'en salive déjà !

 

188990_182734975102400_108738942502004_405328_5462804_n.jpg

 

Les Royaumes Oubliés - Tome 1 : La Princesse Maudite, écrit par Julie Kagawa

 

Ethan a disparu ... A la veille de son seizième anniversaire, Meghan découvre qu'on a enlevé son petit frère. Dans le même temps, elle apprend qu'elle est une fille fée, la princesse maudite d'un royaume invisible dont il lui faut franchir la porte si elle veut retrouver Ethan. Prête à tout, Meghan accepte de passer de l'autre côté du miroir au risque de sa vie. Et, sitôt transportée dans la forêt magique, elle voit se dresser en travers de sa route le prince Ash, le plus dangereux des êtres dangereux qui peuplent les royaumes invisibles.

 

1 juin - 12,90 €

 

 

  2964338921_2_17_1m2JtUqZ.jpg

 

Les Voleurs d'Âmes - Tome 4 : La Rose et l'Ombre, écrit par Rachel Vincent

 

Intransigeante et pure, Kaylee place la confiance au dessus de tout. Dans ces conditions, comment pardonnerait-elle sa trahison à Nash et reviendrait-elle vers lui ? Mais voilà qu'entre en scène l'étrange et envoûtante Sabine, déterminée à lui voler Nash, et Kaylee sent soudain enfler en elle une part d'ombre insoupçonnée : jalousie, rage, envie se déchaînent. Qui est donc vraiment Sabine pour provoquer une telle tourmente ? Juste une rivale audacieuse... ou bien le pire cauchemar de Kaylee surgi du monde des ténèbres ?

 

1 juin - 12,90 €

 

 

216261_2019963063694_1382441793_2464987_7462916_n.jpg

 

Les Secrets d'une Blogueuse Amoureuse, écrit par Allison van Diepen

 

Pour cinq dollars, le blog de Kayla vous dira… Comment séduire, comment savoir si ce garçon trop craquant qui vous fait soupirer est aussi accro que vous, ou si votre toute nouvelle romance survivra à la fin du deuxième trimestre… Et plein, plein d'autres choses ! Mais, pour tout l'or du monde, ce blog ne vous dévoilera jamais… Que la reine du conseil, qui répond à vos questions et soigne vos inquiétudes amoureuses, est aussi une fille blessée par l'amour qui a juré de ne plus jamais laisser s'approcher un seul garçon avant l'entrée à l'université. Jamais. Quand « blogueuse » rime avec « amoureuse » Jamais… mais avec un J comme Jared, ce garçon bourré de charme et de talent que Kayla s'interdit de trop regarder et aime en secret. Seulement, quand « amoureuse » rime avec « blogueuse », les secrets ont dû mal à le rester et s'affichent même sur grand écran… d'ordinateur.

 

1 juin- 11,90 €

 

 

9782280221351.jpg

 

Noire Magie, écrit par Laura Anne Gilman

 

New York grouille d’êtres capables de plier à leur volonté le Courant magnétique de la ville. Qui, parmi eux, s’est servi de cette énergie pour dérober l’incantation — une incantation à la fois puissante et dangereuse ? Wren Valère est chargée de remonter la piste du coupable. Investigatrice hors pair, experte dans la manipulation du Courant, Wren est bien trop rebelle pour avoir rejoint sa communauté de magiciens. Elle s’est associée à Sergeï. Ensemble, ils vont mener l’enquête. Elle est le feu de l’électricité, il a la froideur de la raison. Du moins en apparence… 

 

1 juin - 11,90 €

 

Repost 0
Published by Archessia - dans Prochaines sorties
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 15:57

nanja-monja-tome-2.jpg

 

 

Auteur : Shizuka Ito

Editeur : Glenat

Prix : 7,50 €

Résumé :

 

Sora a disparu ! Avec son ami Futa, Taro se lance désespérément à sa recherche, mais ils ne savent par où commencer. Alors qu'ils perdent tout espoir, des lutins déguisés en grenouilles leur apparaissent et leur proposent un échange !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Sora arrive à convaincre Aiko de l'emmener chez Taro, mais se laisser mener par une si petite fille est loin d'être de tout repos !

De son côté, Taro la cherche où il peut, et commence à désespérer quand de tout petits êtres viennent à lui.

Déguisés en grenouilles, ils passent inaperçus depuis de nombreuses années.

Ce sont eux, le vrai secret du Nanja Monja ...

 

Tout aussi enchanteur que le premier tome, cette suite se veut plus palpitante, avec plus d'action et d'aventure.

En effet, Sora va être trimballée de tout côtés avec la petite Aiko, et Taro va découvrir bien des secrets mais, surtout, va devoir tout faire pour les garder, ce qui est beaucoup moins facile en vivant dans un si petit village.

 

Le gros plus de ce tome, c'est la découverte du petit peuple.

C'est avec énormément de plaisir que je me suis plongée sous les lattes du plancher pour observer leur façon de vivre, les objets qu'ils utilisent dans leur quotidien et la façon dont ils se mêlent de la vie des autres humains sans que personne ne s'en rende compte.

Ils sont l'élément déterminant dans tout ce qui arrive à Taro, et les mystérieuses disparitions autours du Nanja Monja vont trouver au moins un début d'explication.

 

Les dessins sont vraiment magnifiques, et le monde des petits êtres est propice a de superbes illustrations, les décors étant très réalistes.

Le trait est doux mais énergique, et les visages, bien que de type très "cartoon", possèdent de très belles expressions vraiment bien rendues.

 

C'est un manga parfait pour l'évasion, qui nous offre du rêve et de la magie autant que du suspens et une véritable histoire intéressante et addictive.

Une petite perle que les amoureux de Miyazaki se doivent de posséder dans leurs étagères !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 15:41

rsz_1rsz_crescendo.jpg

 

 

Auteur : Becca Fitzpatrick

Editeur : Le Masque (Collection MSK)

Prix : 17 €

Résumé :

 

Après une année tourmentée, Nora a retrouvé Patch, l’homme qu’elle aime et qui est maintenant son ange gardien. Alors qu’elle devrait savourer ce bonheur nouveau, un passé menaçant refait surface. Hantée par le meurtre violent de son père, la jeune fille se retrouve plongée dans un mystère qui la dépasse. Son père a-t-il payé de sa vie son ascendance néphilim ? Quand elle cherche des réponses auprès de Patch, celui-ci s’éloigne. Peut-elle vraiment compter sur lui ou cache-t-il d’autres secrets plus sombres encore ? Malgré la menace qui pèse, Nora se risque à enquêter seule, consciente que la vérité qu’elle s’apprête à dévoiler est peut-être plus terrible encore que le mensonge.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Nora peut enfin savourer plusieurs semaines de calme avec Patch, et leur relation évolue délicieusement.

Elle se sent prête à la faire évoluer, des promesses sont échangées et elle envisage le futur avec ravissement.

Mais un soir, elle sent une gène chez Patch, et il disparait avant même qu'elle n'ai pu lui demander une explication sur son comportement.

Qui plus est, il se rapproche de plus en plus de Macie, la pire allumeuse de la ville !

C'en est trop pour Nora, qui ne sait plus où donner de la tête entre ses sentiments et ce que ses yeux voient, ainsi que ce qu'on lui raconte.

Comme si ça ne suffisait pas à la déboussoler, elle a parfois l'impression de voir son défunt père, la meilleure amie de sa mère revient en ville accompagnée de son fils qui semble cacher un lourd secret, et des rêves étranges l'assaillent pendant la nuit.

Elle en est sûre, elle est à deux doigts de découvrir quelque chose de très important, mais quoi ?

 

J'étais impatiente de retrouver Patch et ses répliques mémorables, j'ai donc été étonnée et un peu déçue de voir comment tournait ce tome.

Attention, je n'ai pas été déçue par le livre, par son style ou son scénario.

Disons que j'étais tellement dedans, que j'étais déçue par certains personnages, comme si je vivais personnellement ce que vivait Nora.

Ce fut donc une lecture assez intense et riche en émotions.

Malgré tout, je ne peux m'empêcher d'être partagée, je n'arrive pas à déterminer si je l'ai préféré au premier tome, ou si au contraire je l'ai moins aimé.

 

Ce deuxième tome est plus sombre, c'est certain.

Nora souffre, et Becca Fitzpatrick arrive tellement bien à décrire les sentiments de la jeune fille que nous ne pouvons que les ressentir profondément également.

J'ai plusieurs fois eu le coeur serré, une boule dans la gorge, je me suis sentie m'emporter contre certains personnages, énervée et outrée.

Je n'ai pas seulement lu ce livre, je l'ai vécu ! 

En fait, j'ai adoré le fait que ce livre m'ai fait ressentir des sentiments si négatifs, vous voyez ?

 

En dehors de ça, j'avoue avoir été quelque peu perdue par moments par les explications concernant les castes des anges, leurs légendes et leurs menaces.

Heureusement, à la fin, tout s'éclaire et nous avons droit à de nombreuses explications qui répondent à beaucoup des questions de Nora, et donc, aux nôtres également.

Les indices qui sont semés tout au long des pages mettent nos nerfs à rude épreuve.

On cherche, on retourne chaque élément dans tout les sens dans notre tête et on fait la liste des suspects.

L'auteur a réussit à mettre une touche de thriller soutenu et bien mené à cette histoire de romance paranormale.

Et quand on croit avoir enfin la solution et que les ennuis touchent à leur fin, Becca nous offre un switch final qui n'a rien à envié aux plus grands films !

Le dernier paragraphe de ce tome est tout simplement horrible et génial à la fois.

 

Pour éviter que l'histoire soit trop lourde, trop sombre, il y a Vee.

Haaa, Vee, véritable rayon de soleil.

Je l'aimais déjà beaucoup dans le premier tome, maintenant je l'adore véritablement.

Elle est typiquement le genre de fille qu'on aimerait avoir dans notre entourage, avec un petit plus qui la fait sortir du lot.

Elle est bourrée d'énergie, très drôle, a la réplique cinglante et sait être en même temps très présente pour son amie, elle va être une aide inestimable pour Nora.

Vee apporte une bouffée d'air frais et une belle lumière au récit.

 

Une suite extrêmement bien ficelée, bien qu'avec parfois un côté un peu brouillon, qui heureusement est rattrapé sans problèmes par une fin magistrale.

Bon, maintenant, à quand la suite ?!


Repost 0
Published by Archessia - dans Romance Fantastique
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 20:16

fight-girl-2-delcourt.jpg

 

Auteur : Izumi Tsubaki

Editeur : Delcourt (Akata)

Prix : 6,95 €

Résumé :

 

Takaomi « propose » (impose ?) à Mafuyu et Hayasaka de s’inscrire dans un drôle de club... un club où l'on a de bonnes raisons de se battre ! Un drame pour Mafuyu, qui désormais ne rêve que d’une vie de lycéenne ordinaire. Et lorsque celle-ci casse bêtement son masque de Super Lapinou qui lui permettait d'agir en toute discretion, elle doit alors trouver un autre stratagème pour affronter un terrible nouvel adversaire !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Takaomi s'est mis en tête de faire intégrer Mafuyu et Hayasaka dans un club scolaire. Un club où ils devront faire respecter les bonnes manières et la bonne entente au sein de l'école.

Bref, il faudrait qu'ils se battent pour imposer leur autorité et faire du lycée un endroit sans racailles.

Bizarrement, ça ne les enchante pas de trop 

Ils décident donc de partir à la recherche d'un club qui leur conviendrais, qui serait sans trop de problèmes.

Moui, c'est plus facile à dire qu'à faire.

Donc, leur première mission dans ce club de discipline, c'est de battre le chef du gang qui règle dans l'enceinte de l'école, ceux-ci squattant même une partie des batiments !

Pour Mafuyu, pas de problèmes, ce n'est pas la force qui manque.

Mais son masque de Lapinou se brise, et elle ne peut donc pas agir de manière anonyme.

Quelle solution (loufoque) va t-elle trouver cette fois-ci ?

 

Huhu, ce manga c'est n'importe quoi  ^^

Encore beaucoup de délires dans ces pages, que ce soit quand nos héros cherchent un club (le club de couture, par exemple ... *Aheum*), quand ils doivent combattre le chef de gang ou quand Mafuyu découvre l'étrange personnalité de celui-ci.

Le comportement de Takaomi envers la jeune fille entraîne aussi quelques gros éclats de rire, et certains scènes me font encore marrer rien qu'à y repenser !

En tout cas, heureusement qu'elle a de l'énergie à revendre, rien qu'à la voir s'exciter dans tout les sens, je suis fatiguée

Mais ça lui donne du charme, c'est pour ça qu'on l'apprécie.

Elle me fait un peu penser à un toutou, toujours très content et très motivé, qui se donne à fond dans tout et qui est tout fier quand il a un peu de reconnaissance.

Voilà voilà, c'est Mafuyu  ^^

 

Ce tome est meilleur que le précédent, les personnages s'affirment, on en découvre plus sur eux, ils se sentent plus à l'aise et donc se lâchent plus souvent !

On sent d'ailleurs que la mangaka prend de l'assurance, que ce soit dans son trait ou dans l'histoire en elle-même.

Elle nous offre plus de gags et de moments cocasses et, avouons-le, complètement débiles parfois !

L'arrivée d'un nouveau personnage tout aussi frapadingue est source de situations vraiment délirantes mais permet également à Mafuyu de découvrir d'autres facettes d'elle-même, et petit à petit, elle évolue vers la jeune femme qu'elle sera vraiment plus tard, en équilibre avec ce qu'elle est au fond d'elle, et ce qu'elle voudrait être.

 

Une série que je continuerais donc à lire avec grand plaisir, et j'attends avec impatience le prochain tome, le 01 mai dans nos librairies.

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article

C'est Moi Que V'là

  • : Les mots d'Archessia
  • Les mots d'Archessia
  • : Chaque lecture, qu'elle soit livresque, BD-esque, manga-esque ou autres mots avec esque derrière, a droit à un avis avec plein de mes émotions dedans. Avec de vrais morceaux de tripes (miam), de larmes et de fous-rires.
  • Contact

Suivez moi

logo-facebook.jpg

 

http://www.wikio.fr

Fouillez Dans Le Blog

Mes défis

Vous me trouverez là

logo4

http://www.libfly.com/public/images/logo-libflybis.gif

Wikio - Top des blogs - Littérature

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Archessia sur Hellocoton

Mes fournisseurs de rêves

56547434.jpg

monde manga akata

Bayard-Jeunesse1

Editions-Mango.jpg

JC-Lattes

partenariat-LA.jpg

logo martiniereJfiction (1)

milady

167393 158310624217059 158310477550407 304906 621801 n

Logo.jpeg

logo_nathan.jpg

logo-plon.gif

226582 200723769971150 195864473790413 530993 1388427 n

313668_201249833289112_196087323805363_432024_1020967011_n.jpg

174866 112915142131742 6678647 n

Logo-Albin-Michel-Wiz.jpg

 

Trions Tout Ça

 

 

bonial – prospectus et catalogues des magasins à proximité pour moins de co2