Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 15:34

9782226220585-j.jpg

 

 

Auteur : Stephen King

Editeur : Albin Michel

Prix : 22 €

Résumé :

 

Le Dôme :

Personne n'y entre.

Personne n'en sort.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Chester's Mill est une petite ville du Maine, et comme toutes les autres petites villes, est pleine de secrets, de problèmes, de tensions ou simplement de querelles de voisinnage.

Mais comme toutes les autres petites villes, elle continue son quotidien tranquillement, sans faire de vagues.

Jusqu'au jour du Dôme.

D'un coup, sans prévenir, sans que personne ne comprennent pourquoi et comment, un Dôme s'est abaissé, enfermant de façon parfaitement hermétique toute cette ville.

Pour les habitants de Chester's Mill, c'est comme un début d'apocalypse qui vient de leur tomber sur la tête ...

 

Bon sang que c'est bon.

J'ai toujours aimé Stephen King, ceux qui me connaissent savent que je lui voue un culte sans bornes.

Mais je dois bien avouer que quelques-uns de ses derniers titres ne m'avaient pas totalement convaincues (Duma Key, L'histoire de Lisey, ...).

Avec Dôme, Stephen King renoue avec un style dans lequel il excelle, où son talent explose à la face du lecteur, et où les thèmes chers à l'auteur sont abordés.

Quand on pense à Dôme, on cite souvent Le Fléau ou Bazaar, moi c'est Les Tommyknockers qui m'a sauté à l'esprit directement.

Bref, vous aurez compris qu'ici, il replonge dans une ville et ses habitants, déterrant les secrets des uns, exposant les vices des autres, mais en tout cas, chacun aura sa part !

On découvre les conseillers municipaux, les membres de la police ou le personnel médical en passant par la dealeuse dans sa caravanne, l'étudiant doué en informatique ou l'éleveur de poulets.

Cette intrusion dans la vie de toutes ces personnes est jubilatoire, on passe d'une maison à une autre, d'une vie à une autre, et on en découvre les moindres aspects, sans jamais aucune lourdeur, aucune fioriture ou lenteur.

Au bout de ce premier "tome", nous savons tout ou presque des habitants de Chester's Mill, histoire d'appréhender au mieux les moindres recoins et détails de l'histoire qui se déroule sous nos yeux.

 

Nous retrouvons quelques images chères à l'auteur, comme les représentants religieux en discorde, les figures d'autorité tyranniques et rendus fous par la soif de pouvoir, le gouvernement à l'oeuvre dans l'ombre, toujours flou, ...

C'est ainsi que l'on va rencontrer Dale Barbara (Barbie) ancien membre des forces armées s'étant reconverti en cuistot de province, essayant de quitter cette ville où trop de problèmes se sont créés autours de lui, mais stoppé dans sa route par le dôme qui s'est posé juste devant ses yeux (tranchant en deux une marmotte par la même occasion ^^" ).

L'armée ne va pas tarder à le contacter pour faire de lui la nouvelle figure d'autorité de la ville.

Mais comment assoir cette autorité fraîchement acquise quand un homme a déjà passé toute sa vie à prendre le pouvoir dans cette ville ? Qui plus est, quand cet homme est un dangereux psychopathe qui ne reculera devant rien pour garder les rennes en main.

 

Dans l'espace pourtant très large de cette ville, la claustrophobie ne va pourtant pas tarder à se faire sentir, qui provoquera des réactions inédites chez ses habitants.

La psychose s'empare vite des esprits, en même temps que la paranoïa ou l'angoisse.

L'occasion pour certains de faire sauter les barrages de leur conscience et déverser en un flot retentissant ce qu'ils ont toujours eu de plus noir en eux.

 

Mais d'où vient ce Dôme ? Qui l'a mis là ? De quoi est-il composé ? Va t'il rester longtemps en place ? Pourquoi s'est-il abattu sur Chester's Mill ? Et pourquoi les enfants semblent tous souffrir d'étranges crises d'épilepsie, leur provoquant des paroles prémonitoires ?

 

Pour le savoir, une seule solution : rentrez dans le dôme.

Mais attention. Une fois dedans, personne ne peut en sortir.

Êtes-vous prêts pour un nouveau chef d'oeuvre de Stephen King ?

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantastique
commenter cet article
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 12:55

9782505011347FS.gif

 

 

Auteur : Hiroshi Shiibashi

Editeur : Kana

Prix : 6,25 €

Résumé :

 

Kyuso, le yôkai-rat visant la destruction du clan Nura, fait enlever Yura et Kana, les amies de Rikuo. S’il veut les sauver, Rikuo devra renoncer officiellement à prendre la succession du clan ! La vie de ses amies contre la mort de son clan … Il n’en faudra pas plus au Rikuo-de-la-nuit pour s’éveiller de nouveau !!

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Rikuo a à faire avec un combat qui touche des personnes qui lui sont chères, et face à l'odieux chantage de Kyuso, son premier réflexe est d'accepter et de céder son titre d'héritier.

C'est sans compter sur le soutient sans failles des yôkai qui l'entourent, et avec l'aide d'eux tous, voici que se dresse le véritable chef de la grande procession des yôkai.

Mais bien sûr, rien n'est jamais si simple, et parmi ses très nombreux alliés, il y a également des ennemis, au sein même de la maison mère.

Comment Rikuo pourrait-il faire face à une menace si sournoise et puissante ?

 

Il faut bien dire ce qu'il en est : pour l'instant, ces deux premiers tomes de Nura sont sans grandes surprises et son assez linéaires.

Pas de coups d'éclat, pas de retournements de situations.

Le tout est assez prévisible et peut-être même un peu fade par moments.

Néanmoins, l'ensemble est digeste et ne souffre d'aucunes lourdeurs ou lenteurs.

On sent qu'il y a un véritable potentiel dans cette histoire, qui ne demande qu'être exploiter à fond.

J'espère que Hiroshi Shiibashi aura le talent nécessaire pour le faire exploser et nous offrir, dans les prochains tomes, un déroulement digne de ce synopsis prometteur.

 

Ce qui ne change pas, c'est que j'aime toujours autant les dessins.

Même si ils n'ont rien d'exceptionnels, le mangaka arrive à faire un bon mélange entre dessins mignons, personnages très charismatiques et monstres très travaillés.

Sa façon de dessiner les yôkai me plait vraiment, et il m'a montré dans ce tome qu'il savait aussi nous offrir des personnages très beaux, possédant une aura attirante.

 

L'apparition de l'humour est bienvenue aussi, et bien que ça ne soit pas un élément majeur du récit, quelques cases marrantes parsèment ce tome et apportent une petite note légère agréable.

 

Pour l'instant, ce début de manga est plaisant sans vraiment marquer les esprits. J'ai hâte de voir comment l'auteur fera évoluer son histoire et ses personnages, pour voir ce qui fait de ce récit une série à succès au Japon.

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 20:33

9782505011330FS.gif

 

 

Auteur : Hiroshi Shiibashi

Editeur : Kana

Prix : 6,75 €

Résumé :

 

Rikuo Nura, héritier du commandant suprême du monde du Yôkai, est un garçon à l'apparence très ordinaire. Pourtant, il poursuit le rêve d'être à la tête du clan Nura et de diriger le monde du Yôkai ! Voici le début d'une grande aventure !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Rikuo vit avec son grand-père dans une très vieille maison. Son grand-père n'est pas un papy ordinaire, puisqu'il est le commandant suprême des yôkai (esprits, fantômes du folklore japonais), rien que ça !

Enfant, Rikuo trouve tout ça très cool, et étant donné que la maison est truffée de yôkai, il a toujours vécu entouré d'eux, certains jouant avec lui, l'aidant avec ses cours ou le servant comme un prince.

Il est très excité à l'idée d'être un jour à la tête de tout ce beau monde !

Seulement, il va faire une découverte vraiment décevante, à cause d'un élève dans sa classe faisant un exposé sur les yôkai : ils ne sont pas aimés du tout !

Ils font peur, passent leur temps à faire des malheurs aux humains et on ne raconte que des choses horribles à leurs sujets.

L'enfant ne va pas tarder à changer d'avis et à tout faire pour être un humain comme les autres.

Le seul problème, c'est qu'il a du sang de yôkai en lui, et que sous l'impulsion de certains sentiments forts, comme la colère, le voilà qui se transforme en la matérialisation du commandant suprême, celui devant qui les yôkai se mettent à genoux.

Plus qu'une bénédiction, cette partie de son sang est un vrai fardeau, car les ennemis et jaloux sont nombreux à vouloir éliminer l'héritier pour avoir sa place en haut de la pyramide ...

 

Voilà un manga pour garçons, mais pas que !

Après ce premier tome, ce ne sont pas vraiment les personnages qui m'ont marquée. Dans ce premier volume, ils ne sont pas vraiment développés et aucun attire assez notre sympathie pour que l'on s'y attache.

L'histoire est intéressant et bien traitée, on en apprend sur les yôkai, ces esprits que tout japonais connaît, et qui ont droit à leurs légendes urbaines aux quatre coins du pays.

 

Cela dit, le dessin est vraiment très agréable.

Les filles et les enfants ont droit à un trait doux et classique, tandis que les yôkai et autres personnages charismatiques ont droit à un coup de crayon beaucoup plus travaillés, certaines créatures étant très réalistes et parfois même effrayantes.

Brrr, cette poupée me donne encore des frissons ...

 

La grande majorité de ce tome sert à planter le décors, à présenter les personnages, à expliquer la genêse de cette aventure, à mettre en place le mythe.

Disons-le clairement, il ne se passe pas énormément de choses significatives.

Quelques gags, quelques situations bizarres dûes à Rikuo qui essaye de vivre normalement malgré un entourage composé à 90% de créatures surnaturelles, ...

La fin semble plus prometteuse, et nous laisse entendre que la suite risque de s'annoncer plus mouvementée, que l'on va véritablement entrer dans le vif de l'action dans le deuxième tome.

 

En tout cas, si le scénario évolue et se complique un petit peu, nous pourrions bel et bien avoir un manga savoureux, car contenant tout les ingrédients pour en faire un grand succès.

La question étant : l'alchimie va t'elle se faire ?

Rendez-vous au deuxième tome pour un début de réponse !

 

Les deux premiers volumes sont parus en français en même temps le 25 février, le troisième est sorti le premier avril et le quatrième sortira le premier juillet. Pour l'instant, 15 tomes sont parus au Japon et la série est encore en cours.

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 18:05

179003_1563195632442_1011878740_31170469_902602_n.jpg

 

Ouééé ! Ma première interview !  *toute fière*

Pour celle-ci, j'ai eu le plaisir de discuter avec J. Heska, auteur de Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir. J'ai découvert une personne vraiment très sympathique, drôle, ouverte et intéressante.

C'est dopnc avec beaucoup de joie que je vous transmets cet entretien, en espérant que vous prendrez autant de plaisir à le lire que j'ai eu à le réaliser ! 

 

1) Cher J. Heska, bonjour. Tout d’abord, un énorme merci de bien vouloir te prêter au jeu de l’interview pour le site. Pour nos lecteurs, peux-tu te présenter s’il te plaît ?


Bonjour, un grand merci également à la rédaction de Lire Ou Mourir pour cette interview (et pour la chronique très sympa sur mon livre, les 40kg de chocolat arriveront bien la semaine prochaine, comme prévu).

Alors, pour me présenter rapidement : je suis un jeune auteur de 27 ans, passionné par la littérature, le cinéma, la B.D., les jeux vidéo et le monde qui m’entoure. Je suis également rédacteur du blog « L’univers de J. heska » (http://www.jheska.fr) dans lequel je mets en scène mes délires quotidiens et vrai écrivain publié depuis le 14 février.

Mon roman Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir, est disponible dans toutes les librairies, et a la chance de connaître son petit succès grâce au bouche à oreille !

 

2)  Commençons par le début : qu’est ce qui t’as donné envie d’écrire, à la base ?


Comme tout « artiste », je pense que l’envie vient du besoin vital d’expulser des idées d’un esprit trop encombré, afin d’éviter la schizophrénie.

Pourtant, initialement, rien ne me prédestinait à écrire. Contrairement à beaucoup d’écrivains, je n’ai pas commencé dès ma plus tendre enfance à dévorer l’intégrale de Kant. J’avais d’autres intérêts. La littérature, je trouvais ça trop lent, introspectif, compliqué, et peu inventif…  

Et puis le déclic a eu lieu peu après mon adolescence. J’ai découvert des œuvres qui ont su m’intéresser et, en parallèle, une certaine maturité d’esprit m’a amené à percevoir le pouvoir des mots. J’ai alors commencé à écrire de façon beaucoup plus sérieuse. J’ai cultivé ce goût. Et je ne me suis pas lassé.

 

3)  Quels sont tes auteurs préférés, ainsi que les livres qui ont marqués ta vie de lecteur ?


Je n’ai pas à proprement parlé de « maître spirituel jedi » qui me guiderait littérairement, ce sont plutôt des œuvres particulières qui me font vibrer.

Mon roman préféré est « Dragon Déchu » de Peter F. Hamilton, parce que je m’identifie énormément au héros. Si quelqu’un souhaite un jour connaître les rouages de ma psychologie, je lui conseille ce livre !

Sinon, les autres romans qui m’ont influencé sont La Guerre du feu, et la façon très brute de Rosny Aîné de décrire les scènes de combat ; Le meilleur des mondes, de Huxley, où j’ai découvert la construction d’un univers crédible basé sur des principes sociétaux complètement différents ; Band of brothers de Stephen Ambrose (qui n’est pas un roman à proprement parler) mais qui prend d’autant plus de profondeur que les évènements racontés sont véridiques.

Et sinon, j’ai adoré Spin de Robert Charles Wilson, un des derniers livres que j’ai lu, même si je l’ai trouvé un peu longuet (je suis très mauvais public). Et j’ai presque fini le chef-d’œuvre de Gracianne Hastoy, Une vie plus loin !

 

4) Comment t'es venu l'idée de cette histoire ? Savais-tu dès le début comment elle allait évoluer ?


L’idée de cette histoire m’est venue comme toutes les autres. Un flash, un jour où j’ai assisté à un comportement peu glorieux dans une file d’attente. La petite lâcheté quotidienne d’une personne qui passe devant tout le monde en faisant semblant de ne rien remarquer. Je me suis alors demandé ce qui se passerait si les autres, au lieu de ne pas réagir, se rebellaient, et remettaient le fautif dans le droit chemin. La base du mouvement cimondiste, au cœur du roman, venait de naître.

Ensuite, tout est venu naturellement. Le fond : l’enchaînement de l’action, les personnages, etc. et la forme : un récit à la première personne sous forme d’un journal intime.

Et après une longue phase de maturation dans mon esprit, j’ai écrit le roman, presque d’un seul trait, en quelques semaines. Je savais donc dès le début où j’allais aller. Sauf pour la fin exacte. Je me réserve toujours une petite surprise.

 

5) Ce fameux Jérôme, il est très facile de s'identifier à lui. Est-il quelqu'un de réel, un amalgame d'expériences personnelles et de témoignages ou sort-il tout droit de ton imagination ?


Un peu des trois ! Jérôme est en fait construit sur une base de moi-même adolescent qui serait resté bloqué dans un certain enfermement psychologique. J’y ai rajouté des bouts piochés à droite à gauche dans mon entourage, et d’autres inventés. On obtient donc une espèce de pantin rapiécé qu’il convient d’animer.

C’est ce que je fais en lui collant une expérience, une trajectoire personnelle, des envies, des comportements, un physique, des tocs, des blessures. Est-il plutôt thé ou café ? Est-il battant ou résigné ? Qu’achète-t-il au supermarché ? A-t-il manqué d’amour paternel durant son enfance ? A-t-il des douleurs musculaires ? Est-il beau ?

Je réponds à toutes ces questions pour Jérôme, puis pour chacun de mes personnages. Et quand tout est assez mûr dans mon esprit, je les lance sous les projecteurs.

 

6) Ton style est très fluide, les mots glissent tout seul. L'écriture a t-elle été facile ou as-tu eu des difficultés par moments ?


Je vais te dire un secret : pour ce roman, l’écriture a été beaucoup plus facile que les autres, car il est écrit à la première personne du singulier. Forcément, le « je » implique une personnification de l’écriture qui rattrape les faiblesses de l’auteur. Un mot mal employé, une répétition, un vocabulaire approximatif, une description trop sommaire, l’utilisation de gros-mots, et c’est le personnage qui porte le chapeau. Après tout, c’est lui qui rédige son journal intime !

Après, certains chapitres m’ont posé plus de problèmes que d’autres. Mais lorsque se présente une difficulté de ce type, j’ai deux méthodes pour les contourner : soit j’y reviens plus tard, quand j’aurais plus d’inspiration, soit je me force à écrire ce qui me passe par la tête, sans chercher la cohérence, pour y revenir lors de mes phases intenses de correction.

 

7) Il n’est pas évident pour un jeune auteur de se faire éditer. Quel a été le parcours de ton histoire avant de se retrouver chez les libraires ?


Un vrai parcours du combattant ! J’ai frappé aux portes des plus grandes maisons d’édition françaises, un peu naïf que j’étais, pensant sincèrement que si j’envoyais 130 manuscrits, j’aurais au moins une réponse positive… Avec le recul, je me dis que j’aurais pu épargner la vie de nombreux arbres…

Finalement, un soir de déprime, je marque sur mon profil Facebook que je renonce à l’édition standard et que je souhaite m’auto-éditer. Et puis, un débat s’engage avec plusieurs personnes, notamment sur le fait que si mon livre n’a pas trouvé preneur, c’est qu’il est mauvais. Un d’entre d’eux, un éditeur pour une maison d’édition québécoise (Transit Editeur) que je ne connaissais pas, s’engage à le lire à m’en faire une critique détaillée. Je lui envoie le manuscrit, sans trop y croire. Quelques temps plus tard, je reçois une réponse : ils ont adoré le manuscrit, et souhaitent le publier !

Mon aventure commence.

 

8) Tu es très présent sur internet, que se soit via ton blog, Facebook ou encore Twitter. Pour toi, simples passe-temps ou véritables outils de communication et de promotion ? Ont-ils aidés au succès de ton livre ?


J’étais déjà très présent sur Internet avant même la publication de mon livre, au travers de mon blog (« L’univers de J. Heska », http://www.jheska.fr), et des réseaux sociaux. Le blog répondait d’ailleurs à mon objectif 100% narcissique de pouvoir enfin être lu. C’est aussi un laboratoire dans lequel j’expérimente un certain nombre de choses. Donc, point de stratégie marketing liée à la sortie de mon livre. Le blog est d’ailleurs resté un espace libre et sans contrainte où je continue à mettre régulièrement mes petits délires quotidiens et où je parle, finalement, assez peu du livre.

Facebook et Twitter se prêtent plus facilement au sujet de la promotion, car on est dans l’échange très interactif et l’instantanéité. Lorsque je rentre dans le TOP FNAC, je ne peux m’empêcher de le hurler sur Facebook ou sur Twitter. Et puis, il faut avouer que la sortie du livre et son cortège de petites infos m’ont permis de remplir plus facilement mes statuts. Les gens en avaient marre de voir des photos de mon chat !

L’impact d’Internet dans le succès du livre reste très difficile à évaluer, mais je pense tout de même avoir pu bénéficier d’un effet « buzz » assez important. Mais c’est aussi parce que tout ce que j’entreprends est avant tout lié à une envie, et pas à des raisons marketing.

 

9) As-tu d’autres projets en cours ?


Oh oui, plein ! Je suis accaparé en ce moment par la sortie de mon livre, les contacts presse, les dédicaces, les projets que j’essaie de construire (dont Hermès, le livre voyageur, une chaîne de blogueurs qui s’envoient le roman), le blog, mais je suis en train de réfléchir à mon second livre, qui serait dans la veine de Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir avec une composante plus orientée « Thriller économique ».

Et pas de projet dans l’immédiat de Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir 2, le retour ;-).  

 

10) Le mot de la fin pour les visiteurs de Lire Ou Mourir ? Comment leur donner envie de lire Pourquoi les gentils ... ?


Oh… J’ai déjà donné plus d’une centaine de raisons d’acheter mon livre ici : http://www.jheska.fr/pages/100_bonnes_raisons-4651157.html

Mais, pour être plus sérieux, si vous voulez faire la promotion d’une littérature sympa et surtout, de permettre à un jeune auteur de sortir un jour son second livre, précipitez-vous dans vos librairies ! N’hésitez pas non plus à découvrir les premières pages du roman ici : http://www.jheska.fr/pages/pourquoi-les-gentils-extrait-4455114.html

Et pour le mot de la fin : Merci ! (ou pouet, mais c’est un peu ringard)

 

Je te remercie beaucoup d'avoir pris de ton temps pour nous offrir des réponses claire, drôles et très intéressantes.

 

Cette interview a été réalisée dans le contexte d'un partenariat avec Lire ou Mourir.

Repost 0
Published by Archessia - dans Interview
commenter cet article
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 18:24

1755510571251542010photo

 

Je vous ai déjà parlé de la nouvelle collection YA de Fleuve Noir : Territoires.

Elle est inaugurée aujourd'hui même avec les titres Un Blog Trop Mortel (voir mon avis ) et Les Faucheurs - Tome 1 : Chat Blanc (mon avis très vite).

Pour l'occasion, Territoires veut faire pleins d'heureux et, pour cela, organise des concours qui fleurissent partout sur la toile !

Je vais essayer d'en répertorier un maximum, mais si le vôtre n'est pas encore inscrit ici, dites le moi en commentaire et je le rajouterais au plus vite  =)

 

un blog trop mortel

 

Les Infectés ont envahi le monde entier. Allison Hewitt est recluse et son seul contact avec le monde extérieur et les autres survivants du pays est son blog. Armée de sa hache, elle affronte le chaos et devient une combattante de choc, symbole d’espoir pour les derniers humains.

 

Vous pourrez remporter Un Blog Trop Mortel chez :

 

L'Ombre et La Lumière de l'Imaginaire

 

Place To Be

 

Plume Libre

 

Desperate Zombie

 

La Bibliothèque Malounienne

 

Mordue de Livres

 

Le Monde de Francesca

 

holly black

 

À 17 ans, Cassel a tué sa meilleure amie mais il ne s’en souvient pas. Un jour il surprend de troublantes conversations entre des membres de sa famille suggérant que sa mémoire a été altérée. Il découvre que Lila est toujours vivante, sous la forme... d’un chat blanc... Sa famille de magiciens lui cache-t-elle la vérité ?

 

Vous pourrez remporter Les Faucheurs - Tome 1 : Chat Blanc chez :

 

La Bibliothèque de Lilie

 

L'Ombre et la Lumière de l'Imaginaire

 

Place To Be

 

Plume Libre

 

Le Monde de Francesca

 

Lire Ou Mourir

 

 ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Retrouvez la collection sur Facebook avec leur page officielle. Vous y trouverez des infos exclusives, comme des trailers, annonces de concours, extraits de livres, etc ...

 

Repost 0
Published by Archessia - dans Concours
commenter cet article
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 18:27

milady

Comme tout les mois, Milady nous gâte en parutions nombreuses, variées et de qualité.

Jugez plutôt :

 

http://www.bdfi.info/couvs/milady450.jpg Les lames du chasseurs - Tome 3 : Les deux épées, écrit par R.A. Salvatore


Castelmithral est assiégée par les orques. Nesmé est tombée, et même la puissante Lunargent se prépare à
affronter des ennemis brutaux et sans pitié.
Alors que les conflits atteignent leur apogée, l'elfe noir Drizzt Do'Urden, qui a jusque-là combattu seul, va devoir
trouver des alliés pour ne pas sombrer en même temps que le Nord civilisé...


22 avril - 456 pages - 21,50 €

 

http://www.bdfi.info/couvs/milady445.jpg Sorceleur - Tome 1 : Le Dernier Voeu, écrit par Andrzej Sapkowski


Geralt de Riv est un personnage étrange, une bizarrerie de la nature, un mutant qui, grâce à la magie et à un long entraînement, mais aussi grâce à un mystérieux élixir, est devenu un meurtrier parfait. Ses cheveux blancs, ses yeux nyctalopes et son manteau noir effrayent et fascinent. Il parcourt des contrées pittoresques en gagnant sa vie comme chasseur de monstres. En ces temps obscurs, ogres, goules et vampires pullulent, et les magiciens sont des manipulateurs experts. Contre ces menaces, il faut un tueur à gages à la hauteur. Car Geralt est plus qu un guerrier ou un mage.C est un Sorcereur. Il est unique.Au cours de ses aventures, il rencontrera une autoritaire mais généreuse prêtresse, un troubadour paillard au grand c ur, et une magicienne capricieuse aux charmes vénéneux. Amis d un jour, amours dune nuit. Mais au bout de sa quête, peut-être pourra-t-il prononcer son dernier v u : retrouver son humanité perdue...


22 avril - 432 pages - 7 €

 

http://www.bdfi.info/couvs/milady446.jpg La Trilogie des Tempêtes - Tome 1 : L'annonce des tempêtes, écrit par Mercedes Lackey


Le royaume d'Hardorn envahi par l'armée de l'Empire de l'Est, les frontières de Valdemar et des autres pays de l'Alliance nouvellement née sont en danger. Mais un péril bien plus grand, venu de l'autre bout du temps, remet la menace humaine à sa modeste place. Tous vont devoir s'unir et révéler des secrets cachés depuis longtemps, utiliser toute leur magie et tous leurs talents, car les tempêtes qui s'annoncent pourraient bien détruire leur monde.


22 avril - 560 pages - 8 €

 

http://www.bdfi.info/couvs/milady447.jpg La Trilogie des Tempêtes - Tome 2 : L'arrivée des tempêtes, écrit par Mercedes Lackey


22 avril - 528 pages - 8 €

 

http://www.bdfi.info/couvs/milady448.jpg La Trilogie des Tempêtes - Tome 3 : Au coeur des tempêtes, écrit par Mercedes Lackey


22 avril - 624 pages - 9 €

 

http://www.bdfi.info/couvs/milady449.jpg La Légende de Drizzt - Tome 7 : L'héritage, écrit par R.A. Salvatore


Drizzt se sent enfin chez lui à Castelmithral et tout le monde s'affaire pour préparer le mariage de Wulfgar et Catti-brie. Mais son bonheur est précaire. Des nains disparaissent, et Drizzt découvre bientôt qu'ils ont été massacrés par un drow ! Sa véritable famille se rappelle à lui de la pire des manières : sa soeur, son frère et le mercenaire Jarlaxle complotent dans l'ombre pour assurer sa chute et leur vengeance. Pendant que Drizzt mène son propre combat, Bruenor et les autres doivent faire face à une invasion de gobelins. L'héritage de l'elfe noir représente un bien lourd fardeau pour lui et ses proches !


22 avril - 416 pages - 7 €

 

http://www.bdfi.info/couvs/milady451.jpg Les Gardiens de L'Eternité - Tome 1 : Dante, écrit par Alexandra Ivy


Ce fut une journée infernale pour Abby Barlow. En seulement quelques heures, elle a survécu à une explosion, vu son employeur mourir, a fait un rêve saisissant et maintenant elle se retrouve dans un hôtel miteux de Chicago avec le sexy et surnaturel Dante, un homme qu'elle désire autant qu'elle craint. Pendant 341 ans, Dante a résisté en tant que gardien du Calice, puis une femme a choisis de le garder dans les ténèbres. Un terrible jeu du destin fait que cette femme se trouve être Abby. Il y a trois heures, Dante a voulu utiliser tout ses charmes pour la séduire. Maintenant, il doit la protéger. Et il le fera jusqu'à sa mort définitive. Un plan terrifiant est en marche, qui plongera Dante et Abby dans une bataille épique entre le bien et le mal - et une course désespérée pour sauver leur amour... (Traduction Archessia)


22 avril - 7 €

 

http://www.bdfi.info/couvs/milady452.jpg Minuit - Tome 2 : Minuit écarlate, écrit par Lara Adrian


Dante appartient à la Lignée, une race de guerriers vampires engagée dans une lutte contre les ennemis de leur espèce. Il ne vit que pour combattre. Pourtant, lorsqu'il rencontre Tess sa vie bascule. Un simple baiser entraîne en effet la jeune vétérinaire dans le monde dangereux des guerriers de la nuit. Elle découvre des dons qu'elle ignorait posséder. Unis par le sang, ils doivent faire équipe pour vaincre des adversaires redoutables.


22 avril - 512 pages - 8 €

 

http://www.bdfi.info/couvs/milady453.jpg Queen Betsy - Tome 3 : Vampire et complexée, écrit par MaryJanice Davidson


Elle voulait se faire apprécier de sa belle famille Elle découvre que Satan est son beau-père ! La série de bit-lit pour toutes celles qui dévorent de la chick-lit !

La vie d'une reine des vampires est loin d'être si excitante
que prévu pour Betsy : elle n'a plus le temps pour s'acheter des chaussures et peut faire une croix sur ses smoothies à la fraise.
Mais elle n'est pas au bout de ses surprises! Voilà que la grossesse de sa méchante belle-mère lui fait découvrir l'existence d'une demi-soeur cachée. Âgée de vingt ans, elle n'est autre que la fille de Satan, destinée à conquérir le monde. Rien que ça !


22 avril - 312 pages - 7 €

 

http://www.bdfi.info/couvs/milady454.jpg Sarah Dearly - Tome 4 : D'enfer, écrit par Michelle Rowen


Surveillée, suivie, et toujours célibataire ...


La vampire nouveau-né Sarah Dearly veut retourner à sa vie normale, mais le destin se bat contre elle. Elle essaye d'avoir un job chouette et stable et commence un entretien, seulement pour être secourue par un vampire masqué qui se fait appeller le Diable Rouge. Ensuite, une soricère-à-tendance-tapisserie la maudit, la rendant assoifée de sang, allergique au soleil et devant se balader la nuit - le pire vampire qui soit. Comme si ce n'était pas assez mauvais, elle ne peut pas se marier car son petit ami de 600 ans est dans un mariage de convenance séculaire dont il ne peut s'échapper.


... c'est assez pour qu'une fille commence à mordre.


Comme les balades nocturnes de Sarah la rendent plus dangereuse, même pour ceux qu'elle aime, elle va devoir annuler cette malédiction, démasquer le de plus en plus intriguant Diable Rouge, et - ah ouais - obtenir un engagement de son mec. Mais si c'est ce que ça coûte pour sécuriser son bonheur, Sarah est prêt ...même si cela veut dire embrasser son côté vampire en elle. (Traduction Archessia)


22 avril - 7 €

 

http://www.bdfi.info/couvs/milady455.jpg Le secret de Crickley Hall, écrit par James Herbet


Crickley Hall : une vieille demeure comme on n en trouve que dans les régions reculées de l Angleterre. Vaste et sinistre, elle a même l air un peu menaçant.
Lorsque Gabe et Eve Caleigh viennent s y installer avec leurs deux petites filles, ils espèrent y trouver la paix, et tourner la page sur le terrible malheur qui a frappé leur famille.
Mais quelque chose ne va pas... Bientôt des bruits inexplicables les arrachent au sommeil. Les enfants sont les seuls témoins d étranges apparitions. Et, chaque matin, la porte de la cave est entrouverte alors qu on l avait fermée la veille.
Cette maison est le dernier endroit que les Caleigh auraient dû choisir. L'horreur qui les y attend dépasse tout ce qu ils pouvaient imaginer.
Oserez-vous affronter le terrifiant secret de Crickley Hall ?


22 avril - 762 pages - 9 €

 

http://milady-le-blog.fantasyblog.fr/gallery/208/previews-med/1104-victoire.jpg Dr Grordbort présente : Victoire, par Greg Broadmore


22 avril - 25 €

 

http://milady-le-blog.fantasyblog.fr/gallery/208/1104-true1.jpg True Blood - Tome 1, Scénario d’Alan Ball, David Tischman et Mariah Huehner, dessin de David Messina


Vous connaissez les romans ?
Vous avez adoré la série télévisée ?
Poursuivez l'aventure True Blood en images avec un comics qui satisfera votre appétit sanguinaire.

Chez Merlotte. L orage gronde derrière les vitres, trop fort pour être tout à fait naturel...
Sookie et les habitués de Bon Temps vont bientôt
comprendre qu ils ont été piégés par une entité qui se nourrit de leurs émotions. Une créature qui risque de les tuer un par un si sa faim n est pas assouvie.
La version comics de True Blood est un complément à la
série, une histoire inédite et originale qui creuse l histoire, les personnages et l univers, tout en en conservant le ton.


22 avril - 128 pages - 12,90 €

 

http://milady-le-blog.fantasyblog.fr/gallery/208/1104-drizzt7-bd.jpg La Légende de Drizzt - Tome 7 : L'héritage, d'après l'oeuvre de R.A. Salvatore, dessin de Tim Seeley et Rob Atkins


Drizzt se sent enfin chez lui à Castelmithral et tout le monde s'affaire pour préparer le mariage de Wulfgar et Catti-brie. Mais son bonheur est précaire. Des nains disparaissent, et Drizzt découvre bientôt qu'ils ont été massacrés par un drow ! Sa véritable famille se rappelle à lui de la pire des manières : sa soeur, son frère et le mercenaire Jarlaxle complotent dans l'ombre pour assurer sa chute et leur vengeance. Pendant que Drizzt mène son propre combat, Bruenor et les autres doivent faire face à une invasion de gobelins. L'héritage de l'elfe noir représente un bien lourd fardeau pour lui et ses proches !


22 avril - 9,90 €

Repost 0
Published by Archessia - dans Prochaines sorties
commenter cet article
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 12:38

9782354501358

 

 

Auteur : Kristoff Valla

Editeur : Matagot / Nouvel Angle

Prix : 15 €

Résumé :

 

Tandis que les royaumes se déchirent, Coeur de Jade, Xian, Trois Vérités et l’impétueuse Lune de Sang luttent contre la secte des Masques. Pour empêcher la résurgence du démon Shiryu, ils doivent aller là où aucun vivant n’est autorisé à pénétrer. Ils doivent traverser les royaumes des morts, affronter les périls des Sources jaunes... et espérer en réchapper.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

On retrouve nos quatre amis en plein milieu de leur quête, comme on les avais laissé à la fin du premier tome.

Coeur de Jade devant concilié son hôte trop bavard, Lune de Sang pensant à sa soeur retenue captive, Xian avec ses propres démons intérieurs et Trois Vérités ... et bien, Trois Vérités s'inquiète toujours de beaucoup de choses, même si il lui arrive plus souvent de sourire que de froncer les sourcils.

Les quatre aventuriers ont encore beaucoup de pain sur la planche, et c'est rien de le dire !

En plus de retrouver la puissante secte qui s'est emparée de la tête de Poing de Bronze et de libérer Coeur Noir, les voilà carrément embarqués dans le monde des démons !

Combattre des démons, ils connaissent tous ça, mais se retrouver en plein dans leur territoire, c'est une autre histoire ...

Rajoutez à cela de nouveaux ennemis, de nouvelles associations prêtent à tout pour le pouvoir et la chute de la dangereuse Coeur de Jade.

Non, ils ne sont vraiment pas sortis de l'auberge ...

 

J'avoue avoir eu un peu de mal, au début, à remettre toute l'histoire en place.

De nouveau à cause des noms et des termes chinois. Ils sont très nombreux et variés, il est facile de les confondre ou d'en oublier.

Je peinais donc un peu dans ma lecture, et voilà le quatuor qui débarquent ... en enfer !

Génial !

J'ai vraiment adoré cette plongée dans cet univers (au passage, superbement dépeint), et à ce moment-là, ma lecture s'est retrouvée plus fluide, et le plaisir s'est agrandit.

Cela nous permet de faire un grand pas dans le folklore chinois et d'en admirer les démons, les images de l'enfer et leurs croyances en l'au-delà.

C'est assez drôle d'ailleurs, de pouvoir observer le côté administratrif de la chôse. Comme quoi, la modernisation des façons de faire n'est pas que pour les humains !

 

Un autre point que j'ai bien aimé, c'est le fait que l'on soit souvent du côté des "méchants".

En effet, dans ce tome, on suit beaucoup plus souvent les opposants à Coeur de Jade, que la jeune femme et ses compagnons.

On en apprend ainsi beaucoup plus sur les jumeaux inquiétants (pour ne pas dire flippant et carrément psychotiques !) ou sur Mort Ecarlate.

Je ne m'y attendais pas, mais je me suis même un peu attachée à certains de ceux-ci, ou du moins, ai réussit à comprendre leurs motivations, la raison de leur fureur ou de leur rancoeur.

Parmi les personnages qui m'ont touchées et que je retiendrais de ce tome, il y a Second Choix, qui m'a fait rire autant qu'il m'a fait de la peine, et Ideogramme Hasardeux, que j'ai trouvé très intéressant, et je serais curieuse de voir si il y a moyen d'en savoir plus sur lui, ou si son rôle pourrait être plus important dans le troisième tome.

J'aime beaucoup également Coeur Noir, et le fait que l'on ne sache pas véritablement la cerner.

En fait, ce qui me plait dans le développement des personnages, c'est qu'il n'y a aucun manichéisme ! Chaque gentil peut cacher de la noirceur, et chaque méchant peut montrer des signes de bontés (je n'ai pas dit qu'ils sont tous comme ça, mais ils pourraient ! ).

 

Le défaut de ce livre pour moi (à part les noms et autres termes, qui pour moi ne sont pas des défauts), ce sont ses longueurs. Honnêtement, une bonne centaine de pages auraient pu être enlevées, pleines de descriptions à rallonge et d'introspections de personnages, pas spécialement nécessaires.

Malgré tout, on peut dire que ce sont des éléments qui font partie de l'ambiance même de l'histoire, mais quand même, certains lecteurs risque de malheureusement se lasser au fil des pages.

Heureusement, comme pour le premier tome, il y a encore de nombreuses pages explicatives en fin de volume, certaines magnifiquement illustrées, qui arrivent à point nommé pour les esprits un peu perdus (le mien, dans ce cas-ci  ^^)

Je suis contente de m'être accrochée, car, y a pas à dire, Kristoff Valla sait y faire avec ses fins !

Je suis vraiment curieuse de savoir comment tout cela va se terminer, pour tous.

Une chose est sûre, ça sera épique !

 

Encore une fois, un énorme merci aux Editions Matagot / Nouvel Angle, et en particulier à l'agréable (et patiente, surtout) Mathilde !

Repost 0
Published by Archessia - dans Aventure
commenter cet article
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 18:26

mid-hotaru-3-kana

 

 

Auteur : Satoru Hiura

Editeur : Kana

Prix : 6,75 €

Résumé :

 

Hotaru est confrontée à l’archétype de la fille charmante, belle et intelligente : Yuuka Saegusa. Makoto l’a rencontrée à Londres. Yuuka a été transférée au Japon et devra travailler avec Hotaru. Cette dernière n’apprécie pas de devoir rester avec la jeune femme, elle craint la comparaison, elle ne se sent pas de taille face à la perfection apparente de Yuuka.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Attention, voilà qu'arrive sur le devant de la scène la "Fille Charmant" !

Toujours très apprêtée, à l'écoute des autres, son style est parfait, son comportement en société irréprochable et elle a constamment une nuée d'hommes qui lui tournent autours.

Bon, déhà, Hotaru a du mal quand elle voit débarquer Yuuka, qui a tout de la Fille Charmante. Mais en plus, elle apprend que c'est une amie de Makoto et qu'elle est amoureuse de celui-ci !

C'en est trop pour la jeune femme qui souffre trop de la comparaison. C'est sûr, elle ne fait pas le poids.

Comment pourrait-elle s'y prendre pour être sûre de garder Makoto ?

 

J'ai bien aimé ce tome, je l'ai trouvé plus vivant, avec plus de punch.

L'arrivée de Yuuka, la jeune femme à l'apparence parfaite, y est pour beaucoup, même si je ne suis pas très fan du personnage.

Elle est mignonne et gentille, oui, mais je ne peux m'empêcher de la trouver un peu fourbe, même si elle ne le fait "pas exprès".

Au programme, beaucoup de remises en question pour Hotaru, qui ne va pas arrêter de se comparer à la nouvelle venue et ne va cesser de chercher la petite bête, le petit détail qui pourrait justifier que Makoto la quitte.

 

Encore une fois, Hotaru se crée elle-même plein de stress et d'angoisses, en se demandant constamment comment agir envers Makoto, ne sachant absolument pas être naturelle avec lui.

Mais bon, même si elle frôle les crises cardiaques (et de folie) dans des situations impossibles, nous, en attendant, ça nous plait !

Comme je l'ai dis dans mes deux premiers avis, l'histoire et les personnages sont assez classiques, voire banals.

Ce genre de situations rocambolesques amènent donc des points positifs pour le lecteur, qui peut s'identifier quelques fois ou s'amuser à tirer des plans sur la comète.

 

Hotaru arrivera t-elle à se lacher en présence de son petit ami ?

Passera t-elle au dessus de sa peur de Yuuka ?

Et comment peut donc évoluer sa relation étrange avec son patron et co-locataire ?

Bien d'autres questions au sein de ce manga, qui au final, sans être extraordinaire, m'a fait passer un bon moment de lecture. Mine de rien, je suis curieuse de voir vers où tout cela va mener.

 

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 23:32

Parce que ça faisait bien longtemps que je ne m'étais inscrite à un nouveau challenge, et que je suis tombée sur deux qui me tentent et qui, pour ne rien gâcher, seront assez facilement réalisés je pense.

 

Le premier, lancé par Choukette (repris par Akasha) :

 

challenge-fang-s-addict.jpg

 

" * Le but est simple : lire un maximum de livres sur les vampires et les chroniquer, sur une période déterminée.

* Sont admis tous les livres ayant pour héros et/ou personnage secondaire un ou plusieurs vampires. Les comics, BD et manga sont aussi acceptés.
* Le challenge commence dès votre inscription et prendra fin le 31 mars 2012. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 30 avril 2011. Pour vous inscrire, il vous suffit de laisser un commentaire à la suite de ce message (chez Choukette !) et de faire un billet sur votre blog pour indiquer votre participation au challenge."


Pas de limite de livres, et je lis pas mal d'ouvrages à crocs, ça devrait le faire 
Le deuxième, organisé par Ellcrys et Anne So :

Logogeneral1.jpg
"Donc, si vous aimez les ouvrages dans lesquels il est question de sorciers ou de magiciens, ce challenge est fait pour vous ! Nous nous intéresserons ici aussi bien à la magie blanche (qui œuvre pour le bien) qu’à la magie noire (qui a pour but de faire le mal). D’autre part, il peut aussi bien s’agir de roman, que de bandes dessinées ou d’albums. 
A comptez de ce jour, vous avez jusqu’au 31 mars 2012 pour participer.

A chaque livre lu, pensez à insérer le logo de votre choix dans votre billet et à nous écrire un petit commentaire (chez l’une ou chez l’autre) afin que l’on puisse recenser vos avis.Il ne nous reste plus qu’à vous souhaitez d’agréables découvertes… qu’elles soient magiques et vous emmènent dans leurs mondes imaginaires.

Trois niveaux vous sont proposés :

Apprenti sorcier : lire un à deux livres 
Sorcier diplômé : lire trois à quatre livres 
Magicien confirmé : lire cinq livres ou plus "

Là, je me lance pour le magicien confirmé. Après tout, pas mal de mes lectures contiennent de la magie, ça ne devrait donc pas poser de problèmes non plus !   
En tout cas, merci à Jess pour ces idées, ça va me donner un coup de pep's en plus pendant mes lectures !  \o/ 
Alors, qui compte s'inscrire ou l'a déjà fait ?  ^^
Repost 0
Published by Archessia - dans Défis
commenter cet article
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 14:20

artimage_462762_3196762_20110202155415.jpg

 

 

Auteur : Tiffany Schneuwly

Editeur : Mon Petit Editeur

Prix : 20 €

Résumé :

 

Eurielle est une jeune fille de vingt ans, discrète et de nature très solitaire. Malgré le fait que sa vie soit plutôt calme et banale, elle savoure l’autonomie qu’elle a pu acquérir grâce à des parents peu présents qui ne souhaitaient pas avoir d’enfant.
Elle voit cependant les barrières qu’elle a dressées autour d’elle se fragiliser lorsqu’elle rencontre deux étranges personnages qu’elle semble être la seule à voir.
Malgré tous les efforts qu’elle fait pour se persuader que ces deux êtres sont le simple fruit de son imagination, la réalité la rattrape lorsqu’elle subit un accident et se retrouve propulsée dans un autre monde, le Royaume des Anges, auquel elle ne semble pas si étrangère. Eurielle va alors devoir trouver sa place entre ces deux mondes qui semblent dépendre entièrement d’elle

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Eurielle a des parents très riches et elle vit dans une certaine opulence depuis toujours.

Ca pourrait être assez sympa, mais elle, ça ne la tente pas du tout.

Elle se coupe même des gens, histoire de ne pas être embêter par eux ou de subir des remarques à cause de ses parents.

Enfin, parents, faut le dire vite ... c'est à peine si elle les appelle ses géniteurs.

Il faut dire qu'ils n'ont jamais fait attention à elle. Enfant non désirée, elle a directement été posée dans les bras d'une nounou dès sa naissance.

D'ailleurs, elle et Lydia, sa meilleure amie, sont les deux personnes au monde qu'elle aime vraiment, et qui l'aiment en retour.

Un jour, en se rendant en cours, elle découvre un étrange spectacle : un gamin s'apprêtant visiblement à faire une grosse bêtise est entouré de deux jeunes hommes, radicalement différents, chacun en train de chuchoter à l'oreille de l'enfant.

Intirguée, elle les observe un moment, quand ils la remarquent et que sur leur visage se peint la plus grande des surprises.

A partir de ce moment, elle ne cessera de les voir, ces deux êtres se rapprochant de plus en plus d'elle, et elle devra bien accepter la vérité : ils ne sont pas humains, et elle est la seule à les voir.

Quels étranges secrets se cachent derrière ce fait ? Et pourquoi se sent-elle plus heureuse qu'elle ne l'a jamais été à leurs côtés ? ...

 

Le résumé m'avait beaucoup intrigué, et j'avais hâte de me plonger dans ce livre.

Malheureusement, je dois avouer que j'ai eu beaucoup de mal à vraiment l'apprécier et à véritablement me fondre dans ses pages.

Du moins, pendant la première moitié.

En effet, Eurielle ne m'a pas paru spécialement attachante, et j'ai trouvé beaucoup de ses réactions vraiment désarçonnantes.

C'est une jeune fille intelligente et réfléchie, et quand elle se retrouve face à deux hommes lui disant qu'ils sont des anges ... ok, c'est cool, elle y croit sans se poser de questions ou presque.

Et trois pages après, voilà que l'un d'entre eux devient son meilleur ami.

Enfin, je suis d'accord que, lors de circonstances particulières, des liens peuvent se tisser très rapidement. Mais quand même ...

L'humour présent n'a pas fait mouche avec moi. Les "blagues" que fait subir un ange à une certaine personne, plutôt que d'être drôles, je les ai trouvées vraiment cruelles et quelques peu bizarres.

En fait, le problème que je reproche à cette antrée en matière de cette histoire d'anges, c'est que ce n'est ni naturel, ni crédible.

Tout se passe trop vite, trop facilement, et cette mise en bouche comme les personnages sont, à mon goût, pas assez travaillés.

 

Heureusement, j'ai préféré la deuxième partie de ce récit.

Même si il y a encore pas mal de réactions d'Eurielle que je ne comprenais absolument pas, le ton et l'ambiance se fait un peu plus sombre, et l'auteur ne cherche pas à faire de l'humour inutile, mais se plonge bel et bien dans un monde de chaos et de destructions.

Les combats sont bien écrits et agréable à suivre.

 

En fait, je crois que je suis trop âgée pour ce livre.

Comment m'expliquer correctement ? ...

Ce genre d'histoire, j'en ai déjà lu énormément dans des mangas quand j'étais petite, par exemple.

Personnellement, je l'ai donc trouvé très clichée, avec des choses que je voyais arriver gros comme une maison.

Si je l'avais lu à 11-12 ans, je suis sûre que j'aurais vraiment adoré ce bouquin.

Malheureusement, maintenant il ne m'a pas fait trop d'effet, j'étais plutôt blasée et il m'est arrivé de ricaner plus d'une fois en roulant des yeux.

Je le conseille donc surtout à un public plus jeune, ou aux personnes qui n'ont que rarement lu ce genre d'histoires et qui pourront encore s'en émerveiller  =)

 

Cependant, je pense que l'auteur ne peut que gagner en maturité avec le temps et la pratique, après tout, ce n'est que son premier livre !

Je serais donc curieuse de voir comment son style et ses livres vont évoluer avec elle.

 

Lisez les premières pages en cliquant ici.

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantastique
commenter cet article

C'est Moi Que V'là

  • : Les mots d'Archessia
  • Les mots d'Archessia
  • : Chaque lecture, qu'elle soit livresque, BD-esque, manga-esque ou autres mots avec esque derrière, a droit à un avis avec plein de mes émotions dedans. Avec de vrais morceaux de tripes (miam), de larmes et de fous-rires.
  • Contact

Suivez moi

logo-facebook.jpg

 

http://www.wikio.fr

Fouillez Dans Le Blog

Mes défis

Vous me trouverez là

logo4

http://www.libfly.com/public/images/logo-libflybis.gif

Wikio - Top des blogs - Littérature

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Archessia sur Hellocoton

Mes fournisseurs de rêves

56547434.jpg

monde manga akata

Bayard-Jeunesse1

Editions-Mango.jpg

JC-Lattes

partenariat-LA.jpg

logo martiniereJfiction (1)

milady

167393 158310624217059 158310477550407 304906 621801 n

Logo.jpeg

logo_nathan.jpg

logo-plon.gif

226582 200723769971150 195864473790413 530993 1388427 n

313668_201249833289112_196087323805363_432024_1020967011_n.jpg

174866 112915142131742 6678647 n

Logo-Albin-Michel-Wiz.jpg

 

Trions Tout Ça

 

 

bonial – prospectus et catalogues des magasins à proximité pour moins de co2