Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 11:51

9782809805628.jpg

 

 

Auteur : Charlotte Bousquet

Editeur : L'Archipel (Collection Galapagos)

Prix : 14,50 €

Résumé :

 

Être libre de son destin. Venger ses parents massacrés par des chimères, alors qu’elle n’était qu’un bébé. Telles sont les ambitions de Cléo, orpheline élevée par le clan du Passage, ennemi juré des créatures hybrides.Jusqu’au jour où, combattant l’une d’elles, Cléo voit ses certitudes voler en éclats. D’où vient son tatouage au poignet, étrangement semblable à celui de la chimère ? Que signifient ces visions terribles liées à la mort des siens ?

Convaincue que son adversaire connaît la clef de son passé, l’adolescente se lance sur ses traces. En chemin, elle affrontera la haine, la trahison… et son désir pour Axel, un ténébreux ailé.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Avant toute chose, je tenais à bien mettre en avant le fait que cette couverture est à tomber par terre.

Non seulement, au niveau de l'illustration, des couleurs, etc ..., c'est la plus belle qu'il m'ai été donner de voir depuis très longtemps, mais en plus, au toucher, elle est super soyeuse et toute douce.

Sérieusement, je n'ai pas arrêté de câliner cette cover pendant ma lecture.

Du coup, rien qu'en tant qu'objet, ce livre mérite déjà un point coup de coeur, il est juste magnifique.

 

L'histoire maintenant.

Dans un avenir ayant un goût de post-apocalypse, l'être humain a pas mal changé. Le monde tel qu'on le connaît a disparu, ne restant presque plus que des ruines.

L'homme a appri à survivre dans cet environnement au fil du temps, mais toute une partie de la population s'est trouvée transformée également.

En effet, des hybrides parcourent également la terre. Mélanges d'hommes et d'animaux, ils sont perpétuellement en guerre contre les "normaux".

Cléo est une jeune fille qui a été adoptée par le chef d'un clan de normaux, après que ses parents aient été massacrés par des hybrides.

Elle a été élevée dès son plus jeune âge à devenir une chasseuse et, ainsi, venger la mort de sa famille.

Un jour qu'elle se sent prête à tuer sa première chimère pour prouver son courage, tout ce qu'elle croyait savoir jusqu'à présent se trouve chamboulé : l'hybride qu'elle s'apprêtait à ramener en trophé lui ressemble érangement et possède le même tatouage qu'elle ...

Après ce choc, Cloé n'aura plus qu'une obsession : trouver des réponses à ses questions, peu importe la façon de les obtenir.

 

J'avais déjà pas mal entendu parler de ce titre, donc quand on m'a donné l'occasion de pouvoir le lire, je n'ai pas longtemps hésité.

Je dois dire que je ne suis absolument pas déçue et que j'ai passé un excellent moment en sa compagnie.

J'ai tout de suite accroché au personnage de Cléo, parfait mélange de force et de faiblesses, d'un caractère bien trempé mais également de doutes et de peurs. Il est facile de se reconnaître en elle, et elle ne tombe pas dans le cliché de l'héroïne "super-héros". Elle fait des erreurs, n'a pas la force de tout faire et peut même se montrer lâche et choisir la solution de facilité.

Tout cela la rend bien plus crédible à mes yeux, et ça a franchement aidé à ce que je m'attache à elle.

Les personnes qui l'entourent dégagent tous quelque chose de vraiment particulier et aucun d'entre eux ne nous laisse indifférent.

Tania par exemple, soeur adoptive de Cléo. Tout au long du récit, je n'ai jamais su sur quel pied danser avec elle ! Elle sait se montrer compréhensive, douce, aimante et aux petits soins pour sa soeur de coeur. Et par moments, on la voit jalouse, mesquine et calculatrice. Qui est-elle vraiment pour Cléo ? Amie ou ennemie ? Elle n'est vraiment pas facile à cerner.

Et Tybalt, amant de Cléo aux manières de rustre, violent et possessif, il est si facile de le détester. Et pourtant ! N'a-t-on pas plutôt devant les yeux un homme encore enfant, blessé, dont le plus gros défaut serait de ne rien comprendre aux femmes ?

Attention, je n'excuse pas un seul instant son comportement, mais disons que j'ai trouvé que rien n'était complètement noir ou blanc, et que même dans cette relation destructrice, il y avait certaines nuances.

Pour moi, là se trouve la grande force de ce roman : dans ses personnages complexes, hyper bien travaillés ayant tous beaucoup à apporter à l'histoire.

Rien que pour eux, j'ai vraiment hâte de me plonger dans le deuxième tome, pour savoir ce qu'ils deviennent !

 

J'ai vraiment adoré ce monde de chimères, et l'écriture très visuelles de Charlotte Bousquet rend le voyage fascinant et épique. J'avais hâte de tomber sur un hybride au détour d'un paragraphe, chaque rencontre apportant son lot de surprises et de merveilles.

Bien que les raisons de ce combat incessant entre les races soit connues, j'avais du mal à comprendre les motivations des normaux à vouloir massacrer les chimères à tout prix. La façon dont l'auteur les décrit est tellement belle et impressionnante ...

Je suis plus qu'impatiente d'en savoir plus sur ce peuple et ses habitants. Encore une raison de me plonger dans le deuxième volume, tiens.

J'ai un peu envie de dire que c'est de la fantasy réaliste. Cléo part en quête de son passé et de ses origines, et bien que le monde soit teinté de magie et de créatures incroyables, c'est avant tout une histoire humaine que nous avons sous les yeux.

Bien qu'il se passe déjà beaucoup de choses dans ce premier tome, on sent qu'il n'est qu'une mise en bouche et que la suite risque d'être dense et riche.

 

Ha ! Détail que j'ai oublié de mentionner mais que j'ai adoré : la façon dont est présentée cette histoire.

Le livre commence en nous présentant une femme capturée et prise en otage dans un clan de chimères. Elle est couverte de tatouages et un enfant vient lui en demander la signification.

Cette femme est une conteuse, et chaque tatouage est une histoire. En le touchant, le récit se dévoile sous vos yeux. C'est ainsi qu'elle va conter les aventures de Cloé.

Vous ne trouvez pas ça magnifique ? Le principe est formidable, ça m'a un peu fait penser à une Shéhérazade magique et extraordinaire.

Une fresque fascinante et éblouissante, qui aurait pu être plus riche et plus travaillée dans ce premier tome, mais dont les personnages incroyables relèvent grandement l'intérêt.

 

Mille mercis à la collection Galapagos pour ce voyage au pays des chimères.

 

-LOGO-GALAPAGOS-DOS.jpg

Trouvez d'autres avis chez Book en Stock, De l'autre côté du miroir, Galleane, Ilnyak1pas, Fangtasia, petit-lips et Thalie.

 

 

Commandez La peau des rêves - Tome 1 : Nuit tatouée

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantasy
commenter cet article
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 19:40

DESTIN-DE-L-EPOUVANTEUR-LE-T8_ouvrage_popin.jpg

 

 

Auteur : Joseph Delaney

Editeur : Bayard Jeunesse

Prix : 13,50 €

Résumé :

 

"Tu appartiens à cette lame. Elle te possède. Tu lui appartiendras jusqu'au jour de ta mort ..."

John Gregory,  Tom Ward et son amie Alice, fuyant la guerre qui fait rage dans le Comté, accostent en Irlande. Là, ils vont affronter des mages particulièrement malfaisants, prêts à tout pour accroître leurs pouvoirs maléfiques et se débarrasser de l'Epouvanteur comme de son apprenti. Au cours d'une dangereuse mission, Tom se voit remettre la Lame du Destin, une épée venue de l'Autre Monde. Cette arme puissante lui permettra-t-elle de vaincre le Malin ?Mais s'il veut survivre, il doit encore s'entraîner ... Et la seule personne capable de l'aider n'est autre que Grimalkin, la sorcière tueuse ...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Le Comté est toujours sous l'emprise de la guerre, et par un concours de circonstances, l'Epouvanteur et ses deux compagnons arrivent en Irlande.

Sur place, ils se rendront vite compte que leurs services de combattants de l'Obscur seront rapidement mis à contribution.

Entre nouveaux types d'esprits, sorcières revanchardes et mages utilisant la magie noire, leur séjours sera tout sauf paisible !

Mais, plus que tout,  c'est la menace du Malin qui se fait le plus sentir. La fiole que Tom porte autour du cou commence à se briser, et le jeune homme sent la présence du Malin se rapprocher de plus en plus de lui.

Ils n'ont plus le choix, ils ne voient qu'une personne à même de leur donner un coup de main : Grimalkin la sanguinaire ...

 

Je crois que nous avons là un des (si pas le) meilleur tome de la série.

Il regroupe tout ce que l'on a aimé dès le début (l'action, les liens entre les personnages, les différentes créatures de l'Obscur, les scènes effrayantes, la tension, l'humour, les mystères, la magie, ...) et bien plus encore !

On dirait que le danger les assaille de toutes parts, et on a parfois du mal à savoir où donner de la tête tellement cette aventure est riche, complexe et pleine de rebondissements.

Les mages noirs sont effrayants surtout parce qu'ils sont avant tout humains, et qu'ils ont choisis de s'adonner à l'Obscur. Ils sont l'occasion de rencontrer Pan, le Dieu qu'ils invoquent lors de messes noires, et qui m'a donné les plus gros frissons de peur.

Je vous jure, il y a une scène, j'avais du mal à déglutir et j'avais les yeux écarquillés, j'étais super tendue à cause du stress, l'image était vraiment intense et flippante à souhait !

Je pense que c'est le volume le plus sombre et le plus dur depuis que la série a débutée. Rien n'est épargné à nos amis, et Tom va vivre ce qui sera sûrement les épreuves les plus terribles de sa vie.

 

Ce que l'on retiendra surtout de cet opus, c'est le grand retour de Grimalkin.

La sorcière, en effet, est appelée par Alice pour aider Tom et l'Epouvanteur à entraver le Malin.

Oui oui, vous avez bien lu, John Gregory est au courant, et a accepté ! Depuis le choc des dernières aventures, le vieil Epouvanteur commence effectivement à changer, petit à petit, et l'amitié entre Tom et Alice n'y est pas pour rien.

C'est lui, le Maître, qui apprend petit à petit que tout n'est pas manichéen, que parfois, il faut savoir utiliser l'Obscur pour combattre l'Obscur, même quand on est du côté du bien.

En tout cas, la sorcière amatrices de lames tranchantes débarque pour se battre, et bon sang mes amis, ça déménage !

Elle apporte une dose de piment, de sang et de légère folie qui rend la lecture encore plus excitante par moments. Quelle étrange association que voici ! Espérons qu'elle soit efficace contre le Malin ...

 

Les amoureux de la série vont tout simplement adorer ce tome qui ne laisse aucun répit au lecteur. Je me suis en tout cas régalée à sa lecture, et je trépigne déjà d'impatience à l'idée d'avoir la suite !

 

Mille mercis à Bayard Jeunesse pour cette série qui ne s'essouffle absolument pas mais qui, au contraire, gagne toujours en intensité et en maturité.

 

Bayard-Jeunesse1

 

Trouvez l'avis de Phooka chez Book en Stock.

 

Commandez Le Destin de l'Epouvanteur

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Jeunesse
commenter cet article
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 14:19

9782361930202.jpg

 

 

Auteur : jean-Marc Deville

Editeur : Les Grandes Personnes

Prix : 19 €

Résumé :

 

Défendre la veuve et l'orphelin ? Plutôt mourir ! Sauver l'humanité ? Et puis quoi encore ? Privé dès son plus jeune âge de sa sorcière de mère, Wilmuth entre au séminaire Inferno pour y suivre l'enseignement maléfique de l'infâme Triple-Mort. Autant dire qu'il serait plutôt du genre à en vouloir à la terre entière. Les beaux sentiments, très peu pour lui ! Pour son bonheur, notre héros a vu le jour au Moyen Age, une époque sanglante à souhait. Et quoi de mieux quand on veut en découdre que d'affronter le grand Charlemagne en personne ? Les choses ne se passent cependant pas toujours comme on le voudrait : Wilmuth aura ainsi fort à faire pour demeurer en dehors du droit chemin, échapper aux griffes de l'amour et rester parfaitement détestable. Mauviettes et rabat-joie s'abstenir : tourner les pages de ce livre pourrait vous être fatal !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Wilmuth a une vie des plus singulière.

Élevé à coups de bâtons par sa sorcière de mère, il n'a jamais connu son père et s'en porte plutôt pas mal, merci pour lui.

Seulement, même la pire des enfances prend fin un jour, peu importe à quel point elle est appréciée. Le voilà qu'il doit quitter la froide et cruelle chaumière familiale pour aller ... à l'école. Mais pas n'importe laquelle ! Une bonne école, très bien cotée, où on forme les pires monstres que la terre peut porter.

Il faut le meilleur pour le jeune Wilmuth.

Il y rencontrera un directeur digne des pires créatures de légendes, un compagnon un peu encombrant mais assez agréable, mais également des indices sur son géniteur et sur qui il est vraiment.

Mais pour avoir des réponses à ses questions, il va lui falloir de la patience et de l'endurance, deux qualités qui ne devraient pas lui manquer, vu qu'en plus d'être assoiffé de sang, il semble bien partit pour vivre plusieurs centaines d'années ...

 

Voilà un livre qui sort complètement des sentiers battus, et qui propose une histoire hyper fun, mélange de fantastique, d'humour et d'horreur, le tout pour la jeunesse !

Tout simplement génial et brillant !

La première moitié du récit m'a très légèrement fait penser à un Harry Potter un peu gore et déjanté, pour vous situer un peu l'ambiance. Wilmuth a été élevé par une mère, sorcière de son état, qui ne l'aime pas et qui a toujours tout fait pour qu'il se sente menacé, mais aussi pour le renforcer un maximum !

Il n'est encore qu'un enfant quand il participe à ses premiers massacres et qu'il découvre la jubilation et la satisfaction que rapportent un bon meurtre bien exécuté.

Il atterrira au séminaire Inferno et enchaînera les cours étranges et diaboliques, le tout sous la direction de Triple-Mort, un monstre mi-hydre, mi-végétal.

Après de longues décennies (pendant ce temps, son corps n'a pas changé !), il est envoyé pour sa première mission, avec un compagnon d'infortune qu'il a trouvé dans l'enceinte de l'académie.

Les voilà tous les deux en route pour assassiner Charlemagne ! Mais là n'est pas une chose des plus aisées, et n'en faisant qu'à sa tête, Wilmuth va vite se tourner vers d'autres desseins, entraînant dans son ombre des vagues incessantes de sang.

 

C'est un livre plein d'humour, mais qui n'est pas vraiment un comique de situation. Il se situe surtout dans la façon de penser et de faire de Wilmuth, tellement en décalage par rapport aux gens "normaux" !

Ce qui est marrant, d'ailleurs, c'est que malgré ça, il arrive encore à trouver des personnes qui pensent comme lui. Je vous dit pas la bande colorée qu'on voit par moments dans ces pages

Le côté un peu gore de l'histoire apporté avec tous les meurtres et la cruauté, est franchement atténué par cet humour d'ailleurs, et si vous auriez des doutes quant à laisser ce livre entre les mains de lecteurs plus jeunes, franchement, ne vous tracassez pas. Dès le début, on sait que Wilmuth est étrange et en décalage constant par rapport au monde qui l'entoure, et ses agissements bestiaux ne sont jamais décrits dans le détail.

Imaginez un enfant qui n'a jamais rien connu de beau dans sa vie, et qui associe le bonheur avec la mort. Vous avez un gosse qui bat la campagne en sautillant et en massacrant tout sur son passage, le sourire aux lèvres. Voilà voilà 

Personnellement, j'ai trouvé le concept absolument génial, et vu qu'en plus, il est manipulé de main de maître par l'auteur, on a ici une bonne grosse dose de bonheur sur papier.

Je n'ai jamais lu un livre de la sorte, qui mélange avec tant d'habileté le cynisme, l'humour très noir et l'aventure bourrée d'action, avec des personnages bougrement attachants, de belles relations et même, un joli message bien sympa à la fin ! (qui m'a d'ailleurs fait penser à une fin de saison de Doctor Who. ceux qui connaissent reconnaîtront.)

 

Ça a vraiment été une lecture super agréable, qui apporte de nouvelles couleurs au paysage des livres jeunesse et que je ne peux que vivement recommander !

 

Mille merci aux éditions Les Grandes Personnes pour ce titre si singulier et enchanteur.

 

les-grandes-personnes

 

Commandez Au service du mal

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Aventure
commenter cet article
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 18:09

rising-stars-1.jpg

 

 

Auteurs : Straczynski, Cha, Zanier & Lashley

Editeur : Delcourt

Prix : 22,95 €

Résumé :

 

1969. Une boule de feu s'écrase sur la petite ville américaine de Pederson, dans l'Illinois. Une dizaine d'années plus tard, cent treize enfants, conçus cette nuit-là, vont commencer à manifester des pouvoirs surnaturels. Le gouvernement les nomme les "Spéciaux", et cherche comment les contrôler, mais également comment les neutraliser, le cas échéant. Devenus adultes, et insérés tant bien que mal au sein de la société en dépit de leurs facultés, leurs rangs sont mystérieusement et méthodiquement décimés. Un membre des "Spéciaux", surnommé "Poète" découvre que les meurtres sont en réalité perpétrés par l'un d'entre eux...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

J'aime bien les histoires de super-héros, surtout quand elles sont bien sombres et dramatiques comme il faut. Avec Rising Stars, j'ai été servie !

Le début me faisait un peu penser au film "Le village des damnés", si vous connaissez.

 

Dans une petite ville paisible, une boule de feu semble tomber tout droit du ciel.

Plusieurs années, un enfant semble doté de pouvoirs impressionnants. Les gens remarqueront vite qu'il n'est pas le seul, et après une courte étude, le résultat sera connu de tous : chaque enfant qui était à l'état de foetus lorsque la boule de feu s'est écrasée, semble doté d'une "force" qui leur permet de faire des choses extraordinaires, mais également souvent dangereuses.

Certains sont incroyablement forts, d'autres peuvent voler, utiliser la télékinésie ou la pyrokinésie, devenir invisible, entrer dans les rêves, etc ...

Ils sont vite mis à l'écart de la population normale et sont élevés entre eux.

Arrivés à l'âge adulte, avec pas mal de complications administratives, la plupart d'entre eux peuvent mener une vie normale et laissent leurs pouvoirs à l'écart.

D'autres, par contre, sont devenus des super-héros, protégeant la nation et luttant contre le mal. Certains, même, ont décidés de se tourner vers le crime.

Mais tous, sans exceptions, ressentiront la peur et la menace quand, un à un, ils se font tuer par quelqu'un qui semble connaître leurs faiblesses.

Il n'y a qu'une seule explication : le meurtrier est l'un d'entre eux.

 

Avec Rising Stars, le lecteur en a pour son argent et est servit niveau bons moments. Une belle brochette de personnages charismatiques, attachants et travaillés, une bonne dose d'action, du complot, du thriller, une psychologie riche, des dessins superbes, ...

Franchement, c'est juste du bonheur.

J'ai pris énormément de plaisir à le lire, à faire la connaissance des personnages, à découvrir avec curiosité leurs talents, et ensuite à trouver qui est le coupable et à suivre l'évolution de toute cette histoire.

Bien sûr, on n'en est qu'au début, mais il se passe déjà pleins de choses !

On ne s'ennuie pas un seul instant et, personnellement, j'ai déjà mes favoris (John et Randy. Om nom nom) et ceux qui j'aime moins.

Certaines personnalités ne sont qu'à peine effleurées, mais on sent déjà un très gros potentiel s'en dégager, et je suis furieusement curieuse de lire la suite pour savoir ce qu'il va se passer pour eux.

 

Je ne commenterais pas vraiment les dessins, car bien qu'ils soient très beaux, détaillés et expressifs, ils ne ressortent pas vraiment par rapport au type de dessin classique des comics de super-héros.

Je trouve que la vraie force de cet ouvrage tient vraiment sur les personnages et les rapports entre eux.

Une centaine de personnes possédant de gigantesques pouvoirs, se côtoyant depuis l'enfance. Jetez un jour un caillou dans la mare, et regardez les remous s'agrandir de plus en plus dans l'eau.

C'est tout simplement fascinant et complètement addictif.

Il est difficile de ne pas se sentir intrigué et happé par l'histoire qui nous est présenté, et une fois celle-ci entamée, il m'a été impossible de la mettre sur pause, il fallait que je sache.

D'ailleurs, maintenant, il va me falloir de la patience pour attendre la suite ...

 

Un grand merci à Delcourt pour cette lecture explosive et fichtrement passionnante !

 

500px-Delcourt logo.svg

 

Commandez Rising Stars, Tome 1

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 14:40

9782842283940.jpg

 

 

Auteur : Mathieu Gaborit

Editeur : Le pré aux clercs

Prix : 19 €

Résumé :

 

Lilas, une naine flamboyante, a choisi, depuis la disparition de Frêne, son époux, de prendre sa retraite de Chef de la garde du palais de la Haute Fée pour ouvrir une auberge au bord de la mer, à l'endroit même ou Frêne s'est "ancré" pour l'éternité. Entourée de quelques amis et d'Errence, un elfe qui est aussi son amant, elle mène une existence un peu trop paisible à son goût.

Alors qu'elle s'interroge avec angoisse sur son devenir, son fils Saule, pourchassé par un groupe de miliciens au service de la Haute Fée, fait irruption dans l'auberge. Il serre dans ses bras une adolescente de 16 ans, Brune, qui est à l'agonie.

Après quelques heures d'hésitation, et bien que pressentant l'immense danger qui émane de façon indiscible de la personnalité de Brune, Lilas décide de les protéger envers et contre tous.µ

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

J'ai lu ce livre dans le cadre d'une Lecture Commune organisée par Phooka, de Book en Stock, et bien que l'expérience fut géniale et me donne envie de recommencer pour de futurs titres, je dois bien avouer que ce livre m'a laissée perplexe, et je sens qu'il ne va pas m'être facile d'en parler clairement, celui-ci étant lui-même assez nébuleux.

 

Le début commence bien, et beaucoup de choses m'ont bien plues.

Par exemple, le fait que, à la place du coeur comme l'organe que nous connaissons, les êtres sont dotés d'une fée qui les fait vivre grâce à la force qui guide le monde : le Souffle.

J'ai trouvé cet élément furieusement beau et poétique, comme beaucoup de détails de l'histoire d'ailleurs.

La façon dont on nous présente les personnages fleure également bon l'onirisme et l'élégance de la plume. Mélange de scènes du présent et de flash-back, on découvre petit à petit des noms, des caractères, des destinées.

J'étais impatiente d'en savoir plus et de découvrir tellement d'autres choses sur ce Souffle et sur les personnages peuplant ces pages !

Et c'est là que le bas blesse, car au final, on restera dans la brume du début à la fin.

Alors, tout ceci peut avoir des bons comme des mauvais côtés. Par exemple, cela laisse entièrement champ libre au lecteur d'imaginer ce qu'il veut, de partir à la dérive de son imagination et d'inventer lui-même des backgrounds ou des origines à tel ou tel phénomène.

Le problème c'est que, personnellement ... et bien je n'aime pas trop ça.

Je suis d'accord pour laisser des non-dis et quelques blancs pour mieux nous faire rêver, mais dans le cas de ce titre, j'ai trouvé ça bien too much.

 

Quand je lis un livre, j'aime savoir exactement ce que j'ai en main, dans quoi je m'embarque, ce que je suis en train de lire, et pourquoi j'ai envie de continuer (ou pas, d'ailleurs).

Ici, tout le livre m'a donné une impression étrange. Une fois ma lecture entamée, je prenais plaisir à me laisser porter par la plume colorée et rêveuse de Gaborit. Elle recèle vraiment une grande beauté et il est facile de se laisser aller à rêver grâce à elle.

Mais quand, concrètement, je voulais m'arrêter sur des éléments du récit et réfléchir à ce qu'il se passait ... et bien, j'avoue que j'avais du mal à tout comprendre.

Bien sûr, on connaît la trame de fond, et on sait en gros de quoi il en retourne. Mais par exemple, je n'ai jamais réussis à visualiser un seul décors, certaines conversations n'avaient parfois ni queue ni tête pour moi, et la façon dont évoluait les personnages et les relations entre eux me faisaient souvent froncer les sourcils. Je ne vous parle même pas du Souffle et des Fées, dont bien que l'idée soit magistrale, n'a jamais réussit à me convaincre totalement. Je n'y ai pas cru, n'ayant pas assez d'éléments explicatifs sur lesquels m'appuyer.

 

Dans le même registre, j'ai trouvé super dommage que certains personnages ne soient pas plus développés. Cela arrive souvent qu'on nous montre quelqu'un, on nous en parle pendant plusieurs pages, on a l'impression qu'il pourrait avoir une importance capitale, et ... et puis voilà, on ne le voit plus jamais. Et on attend, le coeur brisé, espérant revoir un bout de capuche au coin d'une rue ... (comment ça, ça devient personnel ? Mince quoi, il aurait été un formidable namoureux pour moi  T_T )

Non mais sérieusement, c'est quelque chose qui m'a laissé un petit goût amer quelques fois, une frustration qui m'a tenue la main tout du long, ça m'a un peu déçue.

 

Hmm ... j'ai l'impression de dire beaucoup de négatif depuis le début, alors que dans le fond, j'ai apprécié le moment que m'a fait passer ce livre.

En fait, malgré tous ces détails que j'ai cité, l'ambiance générale de ce bouquin m'a enchantée, et comme je l'ai dit, on se laisse facilement aller à rêver, une fois qu'on y est plongé.

C'est un livre qu'il faut aborder d'une façon un peu particulière, il faut accepter le fait que l'on aura pas de réponses à nos questions, que tout ne sera qu'effleuré, entr'aperçu.

Je dirais que je n'ai pas aimé le fond tout en me pourléchant de la forme.

Ce n'est pas très clair tout ça, n'est-ce pas ? Et bien, comme l'est ce Chronique du soupir. Mais cela ne l'empêche pas d'être fascinant et vraiment accrocheur.

 

Un grand merci à Phooka de m'avoir fait vivre ma première LC qui fut vraiment drôle et intéressante !

 

baniere2

 

Merci également au Pré aux clercs qui a envoyé ce titre pour cette chouette aventure !

 

Découvrez les autres chroniques pour cette LC chez Phooka, Kamana, Vozrozhdenyie, Chica Nessita, Charabistouilles, Heclea, Lelf, Dup, Cerisia, Malou et Elise.

 

Commandez Chronique du soupir

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantasy
commenter cet article
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 19:35

405538_234239466656815_196087323805363_513557_1957905538_n.jpg

 

 

Auteur : Lissa Price

Editeur : Robert Laffont (Collection R)

Prix : 16,90 €

Résumé :

 

Dans un futur proche : après les ravages d’un virus mortel, seules ont survécu les populations très jeunes ou très âgées : les Starters et les Enders. Réduite à la misère, la jeune Callie, du haut de ses seize ans, tente de survivre dans la rue avec son petit frère. Elle prend alors une décision inimaginable : louer son corps à un mystérieux institut scientifique, la Banque des Corps. L’esprit d’une vieille femme en prend possession pour retrouver sa jeunesse perdue. Malheureusement, rien ne se déroule comme prévu… Et Callie réalise bientôt que son corps n’a été loué que dans un seul but : exécuter un sinistre plan qu’elle devra contrecarrer à tout prix !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Une guerre horrible a fait rage, et à cause d'une bombe chimique aux effets dévastateur, toute une partie de la population mondiale a été complètement éradiquée. Les seuls êtres vivants qui restent sont les enfants, les adolescents et les personnes âgées (grâce aux technologies de ces dernières années, elles atteignent maintenant facilement les 200 ans).

Les enfants n'étant pas issus de familles riches se retrouvent vite à la rue, traqués par l'état pour les mettre dans des institutions où ils sont traités comme des animaux.

Callie survit et se cache dans les rues avec son petit frère malade. Pour lui, elle est prête à tout, même à aller dans cette effrayante Banque des Corps. Celle-ci engage des adolescents pour que, par un procédé de puces électroniques, les esprits des personnes âgées puissent s'installer dans les jeunes corps pour des périodes de location plus ou moins longues.

Alors qu'elle s'apprête à louer son corps pour une durée plus étendue, Cassie se rend vite compte que quelque chose cloche. la voilà qui se réveille, un jour, dans la vie de sa locataire, alors que le contrat n'est pas terminé.

Sous l'identité de l'Ender qui l'a louée, elle découvrira que celle-ci comptait utiliser le corps de la jeune fille pour un complot qui pourrait changer toute la société actuelle ...

 

Waw ...

Sérieusement, vous ne trouvez pas que ce pitch est hallucinant ?

Je trouvais le résumé furieusement original, et j'étais énormément intriguée par cette dystopie fleurant légèrement la science-fiction.

Quand il est arrivé dans ma boite aux lettres, je n'ai pas résisté longtemps avant de le commencer, et voilà qu'à peine terminé, j'en suis encore toute éblouie !

Quelle claque les amis ! Ça, je peux vous l'assurer, ce titre VA faire parler de lui. Si ce n'est pas le cas, je ne comprends plus rien.

Par quoi commencer ? Il y a tellement d'excellents éléments dans ce livre que j'ai du mal à faire le tri.

 

Dès le début, on sent que l'histoire baigne dans une ambiance pesante et stressante. Beaucoup d'enfants et d'adolescents essaient de survivre dans des squats, pourchassés par des autorités qui veulent les parquer dans des institutions les traitant mal.

Le monde est devenu très dur pour bien des personnes, et se retrouver plongé dès les premières pages dans le quotidien atroce de Callie est comme une douche froide.

On s'attache très vite à elle, grâce à l'amour qu'elle porte à son frère, sa détermination, sa capacité à survivre et son courage qui la poussera à commettre l'irréparable.

La toile de fond est vite posée, et on comprend très rapidement comment fonctionne la société dépeinte. Tout ça est vraiment bien construit et tout simplement effrayant comme concept.

Après donc une courte mais claire présentation de Callie et de l'univers dans lequel elle évolue, on en vient à cette fameuse Banque des Corps où elle est prête à louer le sien à de vieux Enders voulant ressentir à nouveau les sensations de la jeunesse.

Je trouve ça tout simplement hyper glauque, pas vous ?

Pendant que votre esprit dort, une très vieille dame est en train de se balader dans votre corps en faisant ce qu'elle veut. Brrrr ...

 

L'histoire commence véritablement quand Callie se réveille, comment dire ? dans la vie de sa locataire.

Elle ne veut absolument pas perdre l'argent promis du contrat, donc elle fait semblant de rien et essaye de se faire passer pour la vieille dame sensée posséder son corps. Elle découvrira que celle-ci veut utiliser son corps de jeune fille pour mettre à exécution des plans pouvant mettre de nombreuses personnes en danger.

Nous voici en train de lire un thriller rythmé avec une pêche d'enfer !

Comment va t-elle réagir quand elle comprendra ce qui se trame devant elle ? Que va t-il arriver à son corps et à l'Ender l'ayant loué ? Jusqu'où les complots vont-ils aller ? Et parmi tout ce stress et ces dangers, si l'amour venait s'immiscer dans sa vie, prendrait-elle le risque de se laisser aller, alors même que personne ne doit savoir qu'elle est elle-même, et non une Ender déguisée ?

Toutes ces questions nous assaillent tout au long de la lecture, et elles trouveront leurs réponses dans un final absolument explosif qui m'a laissé pantoise et m'a même arraché un cri de surprise !

Je n'aurais JAMAIS pu imaginer un tel final, et déjà que tout le livre, dans son ensemble, contient d'énormes doses d'émotions de toutes sortes (allant de la tension à l'humour en passant par la tendresse et la tristesse), les dernières pages nous achèvent avec une foule d'évènements tous plus sidérants les uns que les autres.

Je vous jure, je n'en reviens tout simplement pas. J'en reste comme deux ronds de flan.

 

Lissa Price ne nous laisse pas un seul instant de répit, et c'est un récit intelligent et fascinant qu'elle nous sert ici.

Impossible de décrocher une fois que vous entrez dans l'univers de Starters, celui-ci étant incroyablement riche et addictif. Les amoureux de Hunger Games et Divergent vont adorer, j'en suis sûre.

Bien que les mondes de ces livres diffèrent, ils transportent un peu le même message de vouloir se libérer de l'oppression gouvernementale, nous montrant des personnages forts qui, mus par l'amour, le besoin de changer les choses ou encore l'envie de liberté, peuvent faire changer les choses et ont la capacité de bousculer beaucoup plus gros et puissants qu'eux.

David contre Goliath en version moderne, ça décoiffe, ça claque et ça marque les esprits.

Un sans fautes pour ce titre coup de coeur qui m'a fait passer un moment extraordinaire !

Un bon conseil : ruez-vous chez votre libraire dès le 19 mars pour dévorer votre exemplaire.

 

Un gigantesque merci à Robert Laffont pour cette découverte incroyable.

 

313668 201249833289112 196087323805363 432024 1020967011 n

 

Vous pouvez lire gratuitement un préquel à cette histoire en vous rendant sur le site de Robert Laffont, sur le site de Starters, sur Amazon et sur Chapitre.com !

 

 

Commandez Starters

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Dystopie
commenter cet article
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 15:15

9782811204594.png

 

 

Auteur : R.A. Salvatore

Editeur : Milady

Prix : 19,50 €

Résumé :

 

Bien qu’ils ignorent toujours où se trouve Wulfgar, Drizzt, Catti-Brie, Bruenor et Régis coulent des jours heureux au Valbise. Cette paix est bien vite anéantie quand survient un groupe de bandits de grand chemin, mené par la rusée Gemme Poivre. Cette dernière est arrêtée et l’on découvre lors de son procès qu’elle arbore des tatouages semblables aux signes gravés sur le marteau de guerre de Wulfgar…

Craignant le pire, Drizzt et Catti-Brie reprennent la route, bien décidés à retrouver leur ami.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Enfin. ENFIN ! Après des mois sans Drizzt, je n'en pouvais plus et avais vraiment besoin de ma dose. Une petite pile de ses aventures prenait tristement la poussière en plus. Ce n'était plus possible, vous comprenez ? Il FALLAIT que j'en lise un. J'entendais mon amour m'appeler d'entre ses pages. J'ai succombé à la tentation, et je ne regrette absolument rien. C'était bon. J'ai aimé. Et je recommencerai.

 

Wulfgar s'est petit à petit fixé, et a retrouvé une nouvelle vie, avec des bases plus saines. Mais tout n'est pas toujours facile, et ses anciens démons le hantent encore.

Bon gré, mal gré, il se refuse à regarder en arrière et s'occupe de femme et enfant, pour avoir une vie convenable, bien comme il faut.

Mais son entourage n'est pas dupe, et voit bien que le barbare renie beaucoup d'éléments de son passé. Quand ils apprennent que les Compagnons du Valbise sont en pleine traque d'une puissante pirate pour retrouver le marteau de guerre de leur ancien ami, ils vont pousser Wulfgar à partir à leur recherche.

Mais il n'est pas toujours facile de faire face à ses anciennes erreurs, et la route du pardon est dure et semée d'embûches.

Du côté de Drizzt et ses amis, les ennemis ne manquent pas, et il semble qu'un nouveau personnage se soit donné comme but ultime d'anéantir le drow, à tout prix, par n'importe quel moyen ...

 

Qu'est-ce que je pourrais dire sur Drizzt que je n'ai pas encore dit ?

C'est tout simplement mon personnage littéraire favoris, tout genre confondu. Pour moi, c'est l'homme (enfin, le drow) parfait. Il dégage tellement de choses très fortes, il est droit, entier, généreux, courageux, fort, tendre, mais également dur, meurtrier, plein de contradictions, de doutes et de peines.

Il dégage un charisme époustouflant qui me laisse sans voix à chaque fois. Il fait également preuve d'humour et de malice, de respect et d'abnégation.

Sérieusement, je pourrais passer des heures entières à parler de lui (c'est d'ailleurs ce que je fais avec mon cher Mic. Dieu bénisse sa patience sans faille à mon égard).

Mais bon, trêve de fangirlisme dégoulinant, parlons de ce tome en particulier.

 

Bien que, pour finir, le tome exclusivement centré sur Wulfgar ne m'avait pas si déplu que ça, j'étais quand même on ne peut plus contente de retrouver les Compagnons du Valbise.

Mais ... quelques petites choses ont changées parmi eux, comme la relation entre Drizzt et Catti-Brie, les deux amis étant de plus en plus proches, ou encore le comportement de Régis, n'hésitant plus à plonger dans la bataille et échafauder des plans de combats ...

Je trouve qu'il y a pas mal d'évolutions des personnages dans ce volume. C'est un tome de changement, qui montre un gain de maturité chez pas mal de gens, et je pense que tout le monde apprend quelque chose dans cette aventure.

Moi qui ne suis pas une grande fan de l'équipage de l'Esprit Follet de la Mer, j'ai pris énormément de plaisir à les suivre quand ils faisaient leur apparition, et je vois Robillard d'un autre oeil ! Il m'est devenu plus agréable, et plus proche également.

Je dois dire que LE personnage à m'avoir intrigué, c'est Le'lorinel. Cet elfe qui nourrit une rage aveuglante envers Drizzt, et qui passe ses journées entières à étudier le drow pour mieux le défaire a quelque chose de fascinant et de malsain en même temps.

Il nous réserve une bonne dose de surprises, et la révélation finale m'a estomaquée et m'a laissée pantoise, des larmes pleins les yeux.

C'est un final très triste, qui risque bien de profondément abîmer Drizzt.

D'ailleurs, ce volume marque la fin de La Légende de Drizzt, après nous passerons aux livres Les Lames du Chasseur, qui semblent augurer de grands tournant pour notre drow favoris.

 

C'est hallucinant comme Salvatore peut faire aimer la fantasy à n'importe quel lecteur. Son style est ultra fluide, incroyablement imagé, et alterne subtilement l'énergie pleine d'adrénaline et le calme paisible, presque relaxant.

Je déteste les histoires de guerre, et je m'ennuie la plupart du temps quand je lis des scènes de combats. Ici, il y en a beaucoup, dans chaque livre. Drizzt est un combattant, il a toujours vécu pour ça, même si il n'oeuvre que pour le bien.

Mais franchement, ces batailles, ce n'est que du plaisir à l'état brut.

Ils sont intenses et palpitants, de véritables chorégraphies parfaitement orchestrées dont on se délecte à chaque instant. Chaque mouvement est synonyme d'émerveillement, et l'auteur arrive même à nous faire rire en plein milieu via une parole de l'un ou une action d'un autre.

C'est aussi ça que je trouve formidable dans ces livres, tous sans exceptions m'ont fait éclater de rire par moments, et souvent quand je m'y attend le moins, dans une scène dramatique ou en plein combat.

Je crois que je ne me lasserais jamais de cette plume, et je suis constamment partagée entre la joie de voir une adaptations cinématographique, et la hantise qu'Hollywood foute tout en l'air.

 

En tout cas, ne pas aimer la fantasy n'est pas une excuse valable ici. Si vous aimez les bons livres, vous aimerez l'histoire de Drizzt. Point.

 

Trouvez un autre avis chez Garlon.

 

Commandez Les Royaumes oubliés - La Légende de Drizzt, Tome 13 : La mer des épées

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantasy
commenter cet article
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 16:09

418086 319310754786384 162301533820641 920387 1638116272 n

 

 

Auteur : Patrick Carman

Editeur : Bayard Jeunesse

Prix : 14,20 €

Résumé :

 

Sarah et moi sommes sur le point de percer le mystère de notre petite ville et de mettre la main sur le troisième trésor du Crâne, la société secrète qui y complote depuis des siècles. J'ai en ma possession un second rébus : le Rébus du Corbeau. Je dois le décrypter pour que Sarah, en rentrant de son stage de cinéma, puisse visiter les quatre lieux hantés qu'il désigne. J'en tremble.

L'imaginer seule dans ces lieux m'effraie. Savoir que le fantôme de Joe Bush la suit partout où elle va me terrifie. Mais ce n'est rien comparé à l'idée que le Corbeau m'espionne. Le Corbeau est un membre du Crâne. C'est même le plus dangereux. Je l'ai vu dans les bois, armé de sa hache, et je suis convaincu qu'il est prêt à tout pour nous empêcher d'aller au bout de notre quête. Pourtant, je suis obligé de rester là, de tenir mon journal, d'attendre que Sarah m'envoie ses vidéos.

Tout a commencé ici, tout se finira ici, à Skeleton Creek.

Lisez mon journal. Regardez les vidéos. Menez l'enquête.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Ca y est, c'est le dernier tome de Skeleton Creek.

J'ai pris plus de temps à le lire que pour les autres, j'ai traîné exprès, faisant fréquemment des pauses. Je n'avais pas envie que ça se termine.

Ce qui est dommage, c'est que la première moitié m'a pas mal déçue, j'avais l'impression que ça se répétait beaucoup par rapport au tome 3. C'était le même schéma.

Ryan et Sarah ont un nouveau rébus à résoudre, et Sarah parcours les routes à la recherches des indices indiqués sur une mystérieuse carte.

Ce jeu de piste macabre les conduira jusqu'à la révélation finale de la société du Crâne, et sur le plus grand secret de Skeleton Creek.

Cette dernière aventure changera leur vie à tout jamais.

 

La tension est vraiment palpable du début à la fin, il y a un vrai sentiment d'urgence qui se dégage de ce volume. La fin est proche, et on la ressent plus que jamais.

Le danger, qui était quand même assez diffus jusqu'à maintenant, se fait vraiment présent et se rapproche de plus en plus des deux ados, et je dois bien dire que, plusieurs fois, j'ai cru qu'il allait véritablement leur arriver malheur.

Les vidéos sont toujours aussi impressionnantes, et j'ai encore eu droit à ma dose de sursauts !

Par contre, je l'ai trouvé moins clair que les tomes précédents. Il était un peu trop "fouillis" et brouillon, et je me dis que les vidéos sont un véritable avantage ici, car combinées avec le récit, elle l'éclaire parfaitement et font le point sur les avancements de l'enquête, etc ...

 

Ma chronique sera vraiment courte, mais il est impossible de s'étaler en parlant de ce livre sans en dévoiler des éléments clés. Je préfère bien entendu vous laisser le plus de surprises possibles, et Dieu sait qu'il y en a !

Il y a d'ailleurs un évènement dans l'histoire qui m'a laissée bouche bée, et j'ai même du faire une pause dans ma lecture pour bien encaisser la nouvelle ...

En tout cas, une chose est sûre : je ne me serais jamais attendu à un tel dénouement ...

 

Mille mercis à Bayard Jeunesse pour m'avoir entraînée à Skeleton Creek, et de m'avoir permis de m'y balader jusqu'au bout.

 

Bayard-Jeunesse1

 

Trouvez un autre avis chez Wilhelmina.

 

Commandez Skeleton Creek, Tome 4 : Le corbeau

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Thriller
commenter cet article
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 22:14

arcane-de-l-aube-5-kaze.jpg

 

 

Auteur : Rei Toma

Editeur : Kazé

Prix : 6,50 €

Résumé :

 

Arrivés au village des demi-humains afin d'éviter le massacre de ses habitants par l'armée de Belquat, nos héros découvrent que c'est Cain, le frère aîné de Caesar, qui a été chargé de diriger l'opération. Face à face, les deux frères ennemis vont laisser libre cours à leur rancune, mettant la vie de Nakaba en péril.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

La petite troupe d'apprête à arriver a village des demi-humains pour les avertir de l'attaque imminente orchestrée par Belquat.

Après une première rencontre un peu étrange, nos amis sont assez bien acceptés par les métis, et ils échafaudent ensemble un plan pour éviter le combat.

Malheureusement, tout ne se passe pas toujours au mieux, et le don de Nakaba lui apprend de bien terribles choses.

 

J'ai encore pris beaucoup de plaisir à lire ce tome, bien qu'il y ai moins de romance que dans les précédents.

L'heure est grave et les combats sont dans les esprits de tout le monde.

Bien que l'ambiance soit bien plus tendue, ce volume est surtout l'occasion d'en apprendre plus sur un personnage important, et on a droit à quelques éléments de réponses sur l'origine de l'Arcane.

L'émotion est quant à elle toujours aussi présente, et cette fois-ci, c'est le frère de Cain qui en est responsable. Nous nous plongeons dans ce que recelle son coeur, et on comprend mieux ses pensées et ses actions.

Voir son enfance m'a vraiment fait mal, y a rien à faire, je suis souvent touchée quand je vois une enbfance difficile.

 

Il y a moins d'humour que dans les autres tomes, aussi, mais quelques scènes m'ont donné le sourire ou sont juste TROP adorables.

Par exemple, quand ils se préparent tous à pénétrer dans le village des demi-humains et que Loki leur donne à tous des oreilles et des queues d'animaux pour les déguiser.

Raaaah ... complètement à croquer !

J'espère qu'on verra plus souvent ce village et ses habitants en tout cas, ils sont fascinants et j'adore découvrir de nouvelles "races" de métis.

D'ailleurs, ce village semble beaucoup s'y connaître au sujet du pouvoir de l'Arcane, il serait intéressant d'en savoir plus à ce sujet.

 

Ce cinquième tome est un peu un volume de transition, on sent que l'histoire prend un tournant avec ces chapitres. Le ton un peu plus dramatique est agréable et augmente la tension du récit, mais j'espère quand même retrouver plus de romantisme et d'humour dans la suite

 

ChallengeDragonFeu

 

Commandez L'arcane de l'aube, Tome 5

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 16:03

paper-heart.jpg

 

Aujourd'hui, j'ai vu cet article écrit par Livrement, inspiré d'un Top Ten Tuesday.

J'ai trouvé ça vachement sympa et, étant une éternelle amoureuse (surtout de personnages fictifs), je me suis dis que j'allais, moi aussi, lister mes Valentins de papier

J'ai de très nombreux coups de coeur, très fréquemment. Mais j'ai essayer de noter ici les hommes dont mes sentiments n'ont pas faiblis avec le temps.

 

Il n'y a pas vraiment d'ordre dans ce classement :

 

1) Severus Snape - J.K. Rowling (Harry Potter)

 

Un être secret et solitaire, incompris, sombre, oscillant entre le bien et le mal. Il n'en faut pas plus pour toute me remuer.

 

2) Alex Fuentes - Simone Elkeles (Irrésistible Alchimie)

 

C'est LE bad boy qui change du tout au tout pour la fille qu'il aime. Ca reste un fantasme de pas mal de demoiselles, et il l'est définitivement pour mon côté midinette.

 

3) Momo - Yayoi Ogawa (Kimi Wa Pet)

 

Un jeune homme espiègle qui joue le rôle d'un animal de compagnie pour passer du temps avec une femme et découvrir qui elle est vraiment. Sous ses airs un peu bête et manipulable se cache un homme qui sait très bien calculer son coup pour avoir ce qu'il veut. Beaucoup d'émotions chez ce personnage.

 

4) Erik Northman - Charlaine Harris (La communauté du Sud)

 

Sérieusement, les filles. Dois-je vraiment expliquer pourquoi ?

 

5) Drizzt Do'Urden - R.A. Salvatore (La légende de Drizzt)

 

C'est l'homme de ma vie version papier. Si je ne devais en choisir qu'un seul, ça serait lui, tout simplement. Un grand coeur, un courage sans failles, des valeurs qu'il défend, beaucoup de fragilité également dans cet être aux nombreuses cicatrices. Et bon, physiquement, je serais loin de cracher dessus hein, soyons d'accord. Non, vraiment, Drizzt a une place gigantesque dans mon coeurs et mes rêveries.

 

6) Dodge - Locke & Key (Joe Hill & Gabriel Rodriguez)

 

Parce que j'aime les psychopathes et les sociopathes (d'ailleurs, une amie à inventer pour moi le terme Spilf, dont je tairais la signification ici ) et que Dodge en fait un particulièrement charismatique. J'aime son côté un peu coquin, et les piercings sont loin de me laisser indifférente.

 

7) Raiki - Kazusa Takashima (Mad Love Chase)

 

Il est très grand, a un coeur gigantesque et est juste incroyablement mignon, surtout dans ses réactions avec Yamato. Un vrai nounours avec une touche de sexy

 

8) George - Ai Yazawa (Paradise Kiss)

 

L'attitude,le bagou, le physique, les dialogues ... Raaaah, il est juste incroyablement attirant !

 

9) Julian - L.J. Smith (Un jeu interdit)

 

Parce qu'il est l'équivalent papier de Jareth, de Labyrinth. Le stalker romantique ultime !

 

10) Matthew Clairmont - Deborah Harkness (Le livre perdu des sortilèges)

 

Le vampire sous une de ses formes les plus attirantes : classe, stylé, vieux jeu, carnassier, cultivé et intelligent, romantique et plein d'humour. On tombe facilement sous le charme du personnage, et jamais il ne tombe dans le patho ou le neuneu.

 

11) Henry - Audrey Niffenegger (Le temps n'est rien)

 

Un homme qui voyage dans le temps "sans le faire exprès" et qui chamboulera toute sa vie pour la femme qu'il aime. Un peu maladroit et gaffeur, intelligent drôle et incroyablement drôle et romantique.

 

12) Le Docteur (Doctor Who)

 

Maintenant qu'il y a des livres à son nom, je peux le citer ici !    Un de mes personnages télévisuel préféré. Le seul à me provoquer autant de fous rire que de crises de larmes. Cet "homme", ce sont des explosions d'émotions.

 

13) Skinner - Scott Snyder, Stephen King & Rafael Albuquerque (American vampire)

 

Encore un gros psychopathe, mais version vampire. Un vrai, sanguinaire, vulgaire, dangereux, mortel. Idéal pour me provoquer des coups de chaleur.

 

14) Nathaniel - Laurell K. Hamilton (Anita Blake)

 

J'adore son côté petit animal fragile et brisé. J'aurais envie de passer tout mon temps à le câliner

Repost 0
Published by Archessia - dans Rêveries
commenter cet article

C'est Moi Que V'là

  • : Les mots d'Archessia
  • Les mots d'Archessia
  • : Chaque lecture, qu'elle soit livresque, BD-esque, manga-esque ou autres mots avec esque derrière, a droit à un avis avec plein de mes émotions dedans. Avec de vrais morceaux de tripes (miam), de larmes et de fous-rires.
  • Contact

Suivez moi

logo-facebook.jpg

 

http://www.wikio.fr

Fouillez Dans Le Blog

Mes défis

Vous me trouverez là

logo4

http://www.libfly.com/public/images/logo-libflybis.gif

Wikio - Top des blogs - Littérature

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Archessia sur Hellocoton

Mes fournisseurs de rêves

56547434.jpg

monde manga akata

Bayard-Jeunesse1

Editions-Mango.jpg

JC-Lattes

partenariat-LA.jpg

logo martiniereJfiction (1)

milady

167393 158310624217059 158310477550407 304906 621801 n

Logo.jpeg

logo_nathan.jpg

logo-plon.gif

226582 200723769971150 195864473790413 530993 1388427 n

313668_201249833289112_196087323805363_432024_1020967011_n.jpg

174866 112915142131742 6678647 n

Logo-Albin-Michel-Wiz.jpg

 

Trions Tout Ça

 

 

bonial – prospectus et catalogues des magasins à proximité pour moins de co2