Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 17:56

black-bird-9-pika.jpg

 

 

Auteur : Kanoko Sakurakouji

Editeur : Pika

Prix : 6,95 €

Résumé :

 

Uni à celle que j'aime, je souhaite que nous vivions ensemble ...

Je veux simplement faire ton bonheur. Misao ... tu es la senka. Tu apportes la prospérité au clan que tu as fait tien.

Ton corps, ta chair et ton sang sont promis aux yôkai ...

Mais ... je ne peux ni me défaire de toi ni cesser de t'aimer ...

Dussé-je finir dans les flemmes de l'enfer.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Mais mais mais ... Misao n'est pas sur la couverture !!  O_o

Où est donc ma pleurnicheuse préférée ? Cela ne se peut, une cover de Black Bird sans effusion de larmes n'est pas une vraie cover de Black Bird.

...

*ouvre le rabat*

 

SDC10004.JPG

 

Haaaa, j'me disais bien aussi, me voilà rassurée  ^_________^

 

Bon, passons aux choses sérieuses et parlons de ce tome.

Et bien, je dois avouer que ça sera vite fait cette fois-ci, car il n'y a pas énormément de choses à en dire.

Je vous parlais que, dans le volume précédant, on sentait que les choses allaient grandement changer. Pourquoi donc ? Et bien parce que notre petit couple a sauté le pas et s'est bien amusé sous la couette !

Et oui ma p'tite dame, "c'est fait".

Nous retrouvons donc, en ce début de tome 9, nos amoureux encore sous le charme de leur première nuit d'amour charnel.

Apparemment, rien de dangereux s'est passé, et à part que Kyô a retrouvé toute sa force, et bien plus encore, il n'y a pas l'air d'avoir de répercussions sur Misao.

Le problème, c'est que Kyô ne semble pas être très chaud pour recommencer, alors que la jeune fille, elle, aimerait retrouver cette incroyable connexion qu'ils ont partagés.

Profondément déprimée par le rejet de son amoureux, elle va en plus devoir faire face à des attaques dévastatrices de différents yôkai, prêt à tout pour obtenir du sang de la senka, même à tuer des innocents.

Serait-elle arrivée au bout de ce qu'elle est capable d'endurer ?

 

Je ne sais pas trop à quoi je m'attendais, vu la fin du tome 8, mais pas vraiment à ça, en tout cas.

Je n'arrive pas vraiment à l'expliquer, mais tout ce volume me semble un peu mou, un peu brouillon également.

On sent bien qu'une transition importante est en train de se faire, et que c'est le destin même de Misao et des yôkai qui est mis dans la balance, mais quand même ...

J'ai eu du mal à vraiment accrocher à ce volume, alors que tous les précédents m'ont plu.

En fait, la majorité de deux choses : Misao qui déprime et qui ne comprend pas pourquoi Kyô la repousse (...), et les attaques de yôkai dans la ville.

Un peu pauvre je trouve.

Cela dit, la fin de ce tome est assez surprenante, et l'arrivée d'un nouveau personnage très intéressant risque de changer la donne et de chambouler le quotidien de nos héros.

Maintenant, reste à savoir si cela sera en bien ou en mal ...

 

Donc, un volume assez décevant dans son ensemble, je m'attendais à mieux après la fin du 8. Mais qu'à cela ne tienne ! Je suis toujours curieuse de savoir ce qu'il va arriver à ces tourtereaux, et j'ai hâte d'avoir le 19 sous la main !

 

ChallengeDragonFeu

 

Commandez Black Bird T.9

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 20:38

silence.jpg

 

 

Auteur : Becca Fitzpatrick

Editeur : Le Masque (MSK)

Prix : 17 €

Résumé :

 

Quand elle se réveille dans le cimetière où repose son père depuis des années, Nora est perdue. Que fait-elle ici en pleine nuit ? Et qui est cet étrange personnage vêtu de noir dont l'image la poursuit ? Sous le choc, la jeune fille va comprendre qu'elle a disparu depuis plusieurs mois et qu'elle ne garde aucun souvenir de cette période.

Alors qu'elle tente de reprendre une vie normale, Nora est hantée par des visions surréalistes des habitants de son passé dont elle avait oublié l'existence. Parmi eux, l'énigmatique Jev, qui semble en savoir beaucoup plus sur son compte qu'il ne veut bien l'admettre. En allant à la recherche de son histoire, Nora ignore qu'elle s'engage dans un conflit séculaire dont il lui sera difficile de sortir indemme.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Je vous avoue que j'avais un petit peu peur en commençant ce troisième tome. Tout simplement parce que, et bien ... j'avais oublié une bonne partie du tome deux ... Voilà voilà ...

Je me souvenais que, malgré que j'avais toujours autant adoré l'écriture et les personnages, j'avais un peu décroché à l'histoire en elle-même, et avait un peu été perdue avec les nephil, les déchus, etc ...

Du coup, bien que ravie de retrouver Nora et Patch, et bien, je suais déjà à l'idée de me retrouver submergée d'informations que j'aurais eu du mal à trier.

Quelle ne fut pas ma joie de constater que TOUT a été mis en oeuvre pour me faciliter la tâche !

 

Le livre commence avec Nora qui se réveille dans un cimetière, et qui se rend compte qu'elle n'a absolument aucun souvenirs de ces cinq derniers mois.

Elle va devoir se réapproprier sa vie petit à petit, et elle apprendra au fur et à mesure que : sa mère a maintenant une aventure avec Hank Millar, le père de Marcie, qu'elle aurait fréquenté des gens étranges et, surtout, qu'on lui cache énormément de choses, pour son bien, apparemment ...

Mais, alors qu'elle est prête à reprendre une vie normale, elle va croiser le chemin de personnes bizarres, et en particulier d'un jeune homme, Jev, qui semble en savoir beaucoup sur elle ...

Intriguée et déterminée, Nora va tout faire pour découvrir ce qu'il s'est passé ces 5 derniers mois. Ce qu'elle découvrira lui ramènera non seulement son passé, mais lui montrera également un avenir auquel elle n'aurait jamais songé, et qui est remplis de dangers et d'incertitudes.

 

Cette perte de mémoire de Nora tombe à point nommé pour moi, c'était juste parfait.

Parce que du coup, à chaque fois que quelqu'un expliquait quelque chose à la jeune fille, de mon côté, j'étais : "Haaaaa ouiiii, c'était donc çaaa."

Tout contente, j'vous dis.

Non, vraiment, c'est merveilleusement amené, et aucune zone d'ombre n'est laissée, on a des éclaircissements sur tout, des explications sur chaque détails, et j'ai trouvé ça franchement génial.

Mais attention, cela n'empêche absolument pas que l'on se pose pas mal de questions sur l'avenir de Nora, et qu'il y a une tension phénoménale dans tout le bouquin.

En fait, en y réfléchissant, je crois qu'il n'y a pas un seul élément que je n'ai pas aimé dans ce tome.

J'ai aimé la façon dont Nora récupère ses souvenirs petit à petit, Jev et son arrivée dans la vie de la jeune fille (la tension romantique et érotique entre eux est juste parfaitement rendue, c'est un pur délice à lire), comment est construit l'univers des anges (leur hiérarchie, leurs traditions, leurs combats,...), les dialogues toujours aussi percutants et savoureux, et la fin qui est surprenante et vraiment géniale.

D'ailleurs, moi qui pensait que ce récit était une trilogie, j'ai été premièrement étonnée de voir comment se profilait la fin. J'ai été rassurée d'apprendre qu'il y avait effectivement un quatrième tome de prévu, car après une telle conclusion, j'ai encore pas mal de questions qui me trottent en tête !

 

Il y a tellement d'éléments importants dans ce volume, que j'ai peur de vous dévoiler des spoilers ...

Sachez juste que, bien que la romance ai encore une place importante, l'auteur a beaucoup misé sur l'action, les luttes de pouvoir et les révélations.

Loin de me déplaire, ça a, au contraire, donné un vrai coup de fouet à l'histoire, la rendant plus vivante, plus vibrante, plus mature également, ainsi que plus riche, plus fouillée.

Les deux premiers volumes étaient très chouettes, et ont été des passe-temps très agréable, mais Silence relève furieusement le niveau et nous offre un moment de lecture intense et tendu, où les sueurs froides et les angoisses succèdent aux sourires et aux rougeurs des joues.

Après un tome pareil, je n'ai plus aucune crainte d'être perdue pour la suite, je suis plutôt déjà en train de trépigner d'impatience pour l'avoir entre les mains !

J'ai tout simplement adoré, et rien que grâce à Silence, je ne peux que conseiller cette saga aux personnages hyper attachants et aux rebondissements multiples.

 

Trouvez d'autres avis chez Liliebook, Iwry, Well-read-kid, Moody, Matoline, Krikri, Karline05, paikanne et L@ura.

 

 

 

Commandez Silence

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Romance Fantastique
commenter cet article
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 19:36

923.jpg

 

 

Auteur : Roger Zelazny

Editeur : J'Ai Lu

Prix : Indisponible

Résumé :

 

Ce sera pendant l'horreur d'une profonde nuit, la dernière d'octobre. La lune sera pleine. On a un mois pour préparer le Jeu. Pour collecter les outils, déjouer les plans de ceux de l'autre camp, trouver l'endroit magique... L'enjeu est de taille : si ce sont les ouvreurs qui gagnent, alors les Anciens Dieux reviendront, et je ne vous dit pas la catastrophe !

Moi, Snuff le chien, je vous assure que je ne chôme pas. Entre mes rondes et les informations que je dois récolter, j'estime que je fais bien mon boulot. Notez, la chatte grise se débrouille bien aussi. Mais de quel bord est sa maîtresse ? That is the question...

Quand Jack l'éventreur, Dracula, Raspoutine, Frankenstein et quelques autres s'affrontent - chacun aidé d'un compagnon à poil ou à plume-, on peut s'attendre à tout ! Surtout par une nuit de pleine lune ...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Ce livre m'a été prêté par une amie (merci Boo ♥), et moi qui voulais le garder en "lecture occasionnelle" (entendez par là quand je suis aux toilettes, quand j'attends que mon pc s'allume, etc ...), je l'a dévoré à vitesse grand V en deux jours !

Original, drôle, prenant, mystérieux, savoureux ... les compliments ne manquent pas pour ce titre, et je suis ressortie de cette lecture complètement séduite, des étoiles plein les yeux.

Nous suivons Snuff, fidèle compagnon à quatre pattes d'un certain Jack.

C'est à travers ses yeux que nous suivrons tout ce récit. Nous n'entendons presque jamais le nom complet des personnages qui l'entoure, mais nous avons assez d'indices pour se faire une idée assez précise de qui sont présents.

Exemples : le Bon Docteur avec son assistant bossu, qui semblent faire des expériences étranges et dont la demeure est constamment sous l'orage. Le Comte qui ne vit que la nuit et dont la présence fait augmenter le taux d'anémiques dans la région. Ou encore le Grand Détective, extrêmement observateur, toujours accompagné de son assistant.

Qu'est-ce que c'est drôle de s'amuser à deviner qui nous avons sous les yeux ! Et d'ailleurs, les voir à travers les descriptions d'un chien rend la chose unique et vraiment originale.

 

Nous avons donc tout ce beau monde, chacun dans son coin avec son compagnons à poils ou à plumes, chacun ourdissant de bien sombres plans dans son coin.

Dès le début, Snuff nous parle d'un grand Jeu en préparation, mais jusqu'à la fin, nous ne saurons pas vraiment de quoi il est question. Nous avons donc tout le loisir d'essayer de deviner de quoi il s'agit. Des indices sont disséminés partout dans le récit, il est donc possible de quand même se faire une assez bonne idée générale de ce qu'il se trame.

Chaque personnage est entouré de secrets, et personne ne doit savoir quel place occupe l'autre dans ce grand Jeu.

Aucun des participants ne se parle, mais ce n'est pas pour ça que leurs animaux n'ont aucune relation !

Nous verrons donc se faire et se défaire des liens stratégiques et amicaux, au fur et à mesure de l'avancée des préparations.

J'ai adoré avoir uniquement le point de vue des animaux, encore une fois, j'insiste sur le fait que c'est furieusement original, et ça ajoute pas mal de couleurs à la narration.

Les dialogues sont d'ailleurs on ne peut plus savoureux, vraiment très drôles et juste excellents. C'est génial de s'imaginer ces créatures tenir de longs conciliabules sur l'avenir de leurs maîtres, et comme l'écriture de Roger Zelazny est très visuelle, il est très facile de s'imaginer les mimiques et les attitudes de l'un et l'autre.

 

Chaque chapitre est un jour du mois d'octobre, nous commençons le premier avec le début des préparatifs, et le récit se termine la nuit du 31, où le grand Jeu a lieu.

C'est une écriture très fluide, et les journées/chapitres défilent à un rythme rapide et léger. Le mois passe à une vitesse hallucinante, et il est particulièrement difficile de pauser sa lecture une fois qu'on la entamée.

Sorti au début des années 90, ce titre n'a absolument pas pris une ride, et je suis certaine qu'il ferait rire un bon paquet de lecteurs si on le rééditait maintenant.

Malheureusement, il vous faudra fouiller vos brocantes ou votre bouquiniste habituel pour pouvoir le dénicher, car il n'est plus disponible en magasin ni sur des plate-formes comme Amazon. C'est bien dommage de risquer, au final, de perdre un livre de cette qualité.

En tout cas, si jamais vous tomber un jour dessus par hasard, bondissez dessus ! C'est une vraie perle !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantastique
commenter cet article
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 19:19

1203-ghostopolis.jpg

 

 

Auteur : Doug TenNapel

Éditeur : Milady

Prix : 22,90 €

Résumé :

 

Le jeune Garth ne pensait pas découvrir si tôt le monde des spectres !

Propulsé par accident à Ghostopolis par Frank Gallows, un chasseur de fantômes fatigué, il se découvre des pouvoirs spéciaux ... et de nouveaux ennemis ! Car ses nouvelles capacités font des envieux parmi les puissants.

Frank sait que les heures de Garth sont comptées. Il n'a pas le choix : il doit s'infiltrer dans Ghostopolis et trouver une issue vers le monde des vivants.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Garth est un jeune garçon pas spécialement heureux. Atteint d'une maladie incurable, il suit sagement sa mère qui l'emmène de médecin en médecin, sans accepter la dure réalité.

Frank est un chasseur de fantômes. Loin du glamour qu'en montre le cinéma, ce poste est plutôt ennuyant et Frank est plutôt du genre à préféré dormir sur son bureau que vivre de grandes aventures.

C'est alors qu'il traque un squelette de cheval "vivant" que Frank va rencontrer Garth. Celui-ci va se retrouver pris dans les os du cheval au moment où le chasseur le renvoie dans le monde des morts. L'enfant sera emporté en même temps.

Perdant immédiatement son job, Frank n'a plus rien à perdre et va voir son ex-fiancée, une fantôme passant inaperçu parmi les vivants, pour lui demander de l'aider à retrouver l'enfant.

Les voilà qui débarquent tous à Ghostopolis, terre où les différentes catégories de morts sont toutes sous la coupelle d'un être surpuissant qui semble avoir un intérêt marqué pour Garth.

Une course-poursuite déjantée s'engage alors, et c'est l'avenir même de Ghostopolis qui est en jeu.

 

Attention, très gros coup de coeur !

Je ne sais même pas par quoi commencer, tellement cette BD est riche et tout simplement gé-ni-ale.

Quand je l'ai commencée, je ne savais pas trop dans quoi je m'embarquais, mais vu le résumé, je m'attendais au moins à un minimum d'humour.

On peut dire que mes attentes ont été amplement comblées, et bien au-delà ! (Haha, au-delà. Fantômes, tout ça ... pardon)

J'ai été pliée en deux de rire tout au long de cette lecture. Sérieusement, je ne compte pas les francs éclats de rire que j'ai eu. Que ce soit dans les dialogues absolument délicieux, dans les expressions des visages à mourir de rire ou dans les situations cocasses totalement délirantes, ce n'est juste pas possible de parcourir ces pages sans se marrer au moins une ou deux fois.

Le concept de "vivants se rendant dans le monde des morts" n'est pas nouveau en soi, mais Doug TenNapel a réussit à y mettre sa propre patte, à créer un univers unique et original, complexe et pourtant très simple à comprendre, très sombre et dangereux et pourtant peuplé de personnages hilarants.

 

Les personnages, parlons-en.

Premièrement, on nous présente Garth. A part le fait qu'il est atteint d'une terrible maladie, on ne sait pas grand chose sur lui. C'est un gosse comme les autres, et quand il se retrouve transporté à Ghostopolis, il crève de trouille. Une drôle d'amitié va se tisser entre lui et le squelette de cheval à cause de qui il se retrouve là. Je ne sais pas comment l'expliquer, mais je l'ai trouvé attachant de par sa normalité. Il n'est pas comme les enfants que l'on voit dans les comics, films ou livres, qui sont extraordinaires, plein de courage, de fougue, avec d'incroyables talents. Garth est juste un gosse, et il va devoir apprendre très vite à faire face à des choses étranges avec lesquelles même un adulte aurait beaucoup de mal.

Ensuite, il y a Frank. Frank qui, dès le début, m'a fait mourir de rire. Ce chasseur de fantôme façon employé de bureau, tire-au-flanc et fainéant, est un énorme élément comique à lui tout seul.

Son visage peut être totalement impassible et, à la case d'après, faire une grimace ou être hyper expressive. Il faut le voir pour saisir vraiment, mais je vous assure que c'est à se tordre de rire. Ses manières de gamin et ses répliques débiles renforcent ce côté, et c'est un énorme plaisir de le suivre dans ses pérégrinations.

Les autres personnages à m'avoir marqués dans ce volume sont l'oncle de Claire (ex-fiancée de Frank), loup-garou voyant aveugle et grand amateur de thé, et le fantôme de Benedict Arnold.

Avec Frank, ces personnages-là m'ont donnés mes plus gros éclats de rire, ils sont juste excellents.

Le Roi des squelettes n'est pas mal dans son genre également, et son comportement envers Garth est très tendre et drôle.

Vraiment, rien que pour ses personnages hallucinants et hauts en couleurs, Ghostopolis vaut amplement la peine d'être lu.

 

Là où le titre m'a le plus surprise, c'est quand il se veut un peu plus sérieux.

Il y a des scènes où la tension augmente, où le danger se fait plus présent et où l'avenir de nos héros sont en jeu.

Car il ne faut pas oublier que, dans toute bonne histoire, il faut un bon méchant. Ghostopolis ne déroge pas à la règle en nous présentant Vaugner, être à l'ego sur-dimensionné et à l'ambition dévorante, qui ne désire rien de plus que de voir tout Ghostopolis à ses pieds. L'arrivée de cet enfant doté du pouvoir des vivants risquerait fortement de contrecarrer ses plans.

Dans ce monde un peu fou et vraiment délirant, l'auteur a réussit à incorporer des scènes de combats absolument épiques, et je me suis même surprise à carrément pleurer en refermant cet ouvrage.

Une telle richesse, ce n'est pas souvent que l'on peut en croiser sous ce format.

C'est une avalanche de surprises tout au long de notre lecture, et je ne peux que la conseiller à n'importe qui, petit ou grand, fille ou garçon, amoureux du neuvième art ou réticent au genre. Tout le monde y trouvera son compte, et je suis certaine que ce titre saura séduire un très grand nombre de lecteurs. Du moins, c'est tout ce que je souhaite à ce titre fichtrement bon !

Ruez-vous chez votre libraire le 23 mars pour vous le procurer.

 

Mille mercis à Milady pour cet énorme coup de coeur !

 

milady

 

Commandez Ghostopolis

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 21:18

jadefilledeleau.jpg

 

 

Auteur : Nina Blazon

Editeur : Albin Michel (Collection Wiz)

Prix : 15 €

Résumé :

 

Dans une ville en ruine, une guerre sourde fait rage entre rebelles et soldats, chacun cherchant à exploiter les Echos, ces mystérieuses créatures aquatiques à l'origine incinnue. Si Jade, qui dissimule un terrible secret, défend les Echos, Faune, lui, est chargé de les tuer. Mais quand Jade croise les yeux sombres du chasseur, ce n'est pas de la haine qu'elle ressent...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Voilà un roman dont il va m'être difficile de parler, surtout à cause de son ambiance vraiment particulière, qu'il faut goûter, toucher du doigt pour bien saisir sa saveur.

Dès les premières lignes, nous rentrons dans le coeur de l'histoire, sans s'encombrer de présentations de personnages. Nous apprendrons à les connaître au fil du récit.

Un peu déstabilisant en soi, mais c'est bien écrit, donc ça reste fluide et compréhensible.

Par contre, pour les tenants et aboutissants, on est un peu étourdis au début. On ne sait pas trop ce qu'il se passe ni pourquoi, on a du mal à savoir vers où on se dirige.

Malgré cela, l'univers est intriguant et attirant en diable, je dois dire que j'ai été assez rapidement fascinée par le monde de Jade et par ses habitants. Surtout ses ennemis, ces fameux échos.

Donc, l'auteur nous montre un monde étrange, dirigés par une Lady qui dicte ses règles dans la Cité. Mais en dehors de celle-ci, ce sont les échos qui font la loi. Ces créatures dangereuses qui semblent semer la mort sur leur passage, se rapprochent de plus en plus des villes.

Pas évident de les décrire, ces êtres semblent fait d'eau, ou du moins, ils en ont pris beaucoup de particularités : une peau translucide, du sang comme de l'eau, etc ...

Jade est la fille du propriétaire d'un hôtel dans la ville, qui va bientôt voir débarquer des soldats de la Lady.

Son quotidien se voit donc chambouler, et elle qui, après une drôle de rencontre avec un écho, aimerait en savoir plus et se rapprocher d'eux, va devoir redoubler de prudence avec ces chasseurs entre ses murs.

Bien entendu, le fait qu'un de ces chasseur lui plaise beaucoup ne va rien arranger du tout.

Et si, en plus de se mettre en danger, c'est toute la ville qu'elle mettait en péril ? ...

 

Vous savez quoi ? Je vais vous avouer quelque chose : A la moitié du livre, j'avais presque oublié le début de l'histoire.

Non pas que ça soit tellement compliqué, mais le récit a quelque chose, je ne sais pas, d'évanescent, de brumeux. Loin de desservir le bouquin, cette particularité le rend au contraire beau et fascinant.

Mais du coup, bon, voilà, le début ne m'a pas marqué plus que ça, que du contraire.

Cependant, à partir de la moitié, tout a pris une autre dimension, l'histoire a gagné en densité et en réalisme, et cela surtout grâce à l'arrivée de Faune, un des chasseur envoyé par la Lady et qui ne va pas laisser Jade indifférente.

C'est comme si, à la place de tâtonner dans le noir sans trop savoir qui elle est ni où elle va, la jeune fille trouvait un regain de motivation, une source de chaleur et de vie en ce jeune homme tout aussi plein de secrets qu'elle.

J'ai vraiment adoré lire leurs interactions, pleines de réalisme, de fougue, de passion, de feu. C'est intense et romantique, sans pour autant jamais tomber dans le mièvre et le mélodrame.

 

La vraie beauté de ce titre se trouve dans le style de Nina Blazon. C'est le premier livre que je lis d'elle, mais je serais curieuse de découvrir d'autres de ses oeuvres, si elles sont toutes de la même qualité.

Il y a un véritable esthétisme dans son écriture, que ce soit dans les descriptions ou les dialogues, il y a quelque chose d'unique qui s'en dégage et qui force la fascination.

Il est très facile de se laisser porter, se laisser bercer par ces mots qui défilent et qui ont l'air de chanter sur le papier.

J'ai aimé également que ça ne soit qu'un one-shot (enfin, du moins, je crois bien ...). On a toute l'histoire en un seul tome, et son développement est franchement bien écrit.

Bon, à part le début qui est un peu passé à la trappe pour moi, j'ai adoré cette tension et ces mystères qui montaient crescendo jusqu'à une véritable explosion finale.

La façon dont sont amenées les réponses, dont les indices sont cachés ça et là dans le récit, tout cela est vraiment bien orchestré et j'ai été séduite par l'explication fournie par l'auteur.

Encore une fois, il y a beaucoup de poésie, de magie, de beauté dans ce final.

 

Voilà un livre qui fleure étrangement bon, qui nous entraîne dans un univers bien à lui, et dont on sort charmé et rêveur.

 

Mille mercis à Albin Michel pour cette aventure livresque particulièrement agréable.

 

Logo-Albin-Michel-Wiz

 

Trouvez d'autres avis chez Mycoton32, Wilhelmina, L@ura, Fangtasia, Anne-C, Galleane, Melisende et Camille7.

 

Commandez Jade, fille de l'eau

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Romance Fantastique
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 12:35

Car nos coeurs sont hantés

 

 

Auteur : Erik L'Homme

Editeur : Gallimard Jeunesse / Rageot Editeur

Prix : 10,05 €

Résumé :

 

Mission : Sauver sa peau ... et l'honneur de l'Association.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Jasper est toujours sur les traces du chamane Otchi. Il se fait réveiller par Fafnir qui lui donne de précieux renseignement sur l'emplacement de celui-ci.

Alors que le jeune homme, accompagné de Nina, franchit la porte de l'appartement, ils tombent sur Jean-Lu et trois hommes inconscients sur le pas de la porte ! Visiblement des mercenaires lourdement armés envoyés par l'Association. Mais, dans quel but ? ... Pourquoi l'Association semble-t'elle en avoir après Jasper ?

Pas le temps d'y réfléchir, il a l'air de se tramer quelque chose d'énorme sous les fondations d'un grand hôtel, et le fait que, pendant ce temps-là, Mademoiselle Rose se pare d'une véritable tenue de combat, ne fait que confirmer ce que l'on redoute tous : un combat décisif est sur le point d'avoir lieu ...

 

Bon, moi, j'attends désespérément qu'un jour, un éditeur décide de sortir l'intégrale de cette série en un seul gros tome.

Ca doit être possible, non ? Après tout, chaque tome est assez fin, et franchement, le suspens à la fin de chacun d'eux me TUE !

C'est pas possible, c'est de la torture mentale à ce point-là.

Bon, venons-en d'abord à l'histoire.

 

Pour ce volume-ci encore, nous avons droit au point de vie de Mademoiselle Rose, que j'adore vraiment suivre. Les conversations entre elle et le démon qu'elle garde prisonnier dans un miroir sont excellentes, et je me demande d'ailleurs si on en saura plus sur celui-ci dans le dernier tome.

En tout cas, on voit tout ce dont Rose est capable ici, et c'est avec émerveillement qu'on la voit se transformer en femme de terrain, une véritable combattante qui ne peut que forcer l'admiration. C'est impressionnant.

Jasper, quant à lui, voit sa vie se compliquer de jour en jour, si pas d'heure en heure. La présence de Nina lui plaît beaucoup, et il semblerait bien qu'elle pourrait même lui être d'un grand support. Mais la jeune fille supportera-t'elle ce qu'elle s'apprête de vivre, et de découvrir, en étant avec le magicien ?

Car le moment est aux bouleversements, et Jasper n'est pas au bout de ses surprises. Les flashs étranges et sanglants l'assaillent de plus en plus souvent, et au grand damne de celui-ci, ils commencent doucement à prendre sens ...

Il savait qu'en suivant le chamane, il aurait des réponses à quelques-unes de ses questions. Mais il n'aurait jamais imaginé l'ampleur de celles-ci, ainsi que le danger qu'elles recèlent ...

 

Ça se confirme, la noirceur de l'histoire gagne en intensité, et chaque tome est plus sombre et plus mature que le précédent.

Il est bien loin le temps de l'insouciance et de l'amusement des débuts de la série.

Les évènements s'enchaînent à un rythme endiablé, et les personnages n'ont d'autre choix que de changer, s'endurcir pour y faire face du mieux qu'ils le peuvent.

Mais il ne faut pas oublier que ce ne sont que des ado, et il faut avoir des épaules sacrément solides pour affronter tout ce qui leur tombe dessus, ce n'est pas donné à tout le monde, et même un magicien plein de ressources peut vite se retrouver submergé, perdu face à ce déferlement d'horreurs.

Autant j'aimais bien Jasper au début pour son côté un peu nerd, à côté de ses pompes, avec un humour à deux balles, autant là je l'aime pour ses faiblesses, son courage, la tristesse et l'amour qu'il peut ressentir, les questions et les doutes qui l'assaillent, sa solitude face à la perte et à l'incompréhension.

C'est un personnage fortement attachant, dont on prend toute l'ampleur du potentiel en le suivant jour après jour, livre après livre. C'est un très beau développement, tout en finesse, réalisme et avec beaucoup d'humanité.

 

En fait, j'ai envie d'embrasser chaleureusement Erik L'Homme pour tous les sentiments qu'il arrive à faire passer dans ce récit, mais d'un autre côté, j'ai quand même vachement envie de l'étrangler, aussi ...

Sérieusement, cette fin ... Je crois que c'est la PIRE depuis le début ! Elle sent à plein nez le dénouement final, et les révélations chocs ne font que commencer.

Bon sang, mais que nous réserve cet ultime tome ? ... *stresse*

 

Trouvez d'autres avis chez Crunches, Wilhelmina, Marmotte, TheChouille, Crouton et Melisande.

 

Commandez A comme Association - Tome 7

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Jeunesse
commenter cet article
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 16:16

9782756026930v.jpg

 

 

Auteur : Jenny

Editeur : Delcourt

Prix : 7,99 €

Résumé :

 

Le concours de beauté approche à grands pas et toutes les candidates se préparent pour ce grand évènement très attendu. Pourtant, malgré cette perspective réjouissante, Sara se débat entre les sautes d'humeur peu rassurantes de la fée Clotie et les préparatifs stressants pour le bal. Sans se douter un seul instant qu'en vue du grand jour, la terrible belle-mère de Blanche-Neige peaufine son plan machiavélique et teste sa magie noire sur d'innocentes victimes.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Décidément, ce manga risque encore de me surprendre, parti comme c'est.

Le premier tome était drôle et nous présentait les bases de l'histoire, des personnages. Ce second volume se veut déjà plus sombre et, oserais-je dire, plus mature ?

En effet, je ne m'attendais vraiment pas à trouver, dans un récit de Magical-Girl, autant de noirceur, de questionnements, de relations humaines compliquées, ...

Ca donne une toute autre dimension à l'histoire, et je dois dire que ça m'a agréablement surprise.

Bon, certains dessins me font encore grimacer par moments, mais ils sont déjà plus rares par rapport au premier tome. C'est déjà ça !

 

La fée Clotie prend beaucoup d'importance ici, et on découvre un personnage riche et complexe, au passé sombre qu'elle-même a oublié.

Elle semble avoir des absences, des instants où elle ne se contrôle pas, et ça sera Sara la première à en souffrir.

Comment réussir à faire confiance à une telle personne, alors que c'est la seule à pouvoir réellement vous aider ?

Du côté des contes, la belle-mère de Blanche-Neige a parfaitement planifié son plan, et avec toutes ces jeunes filles superbes prêtes à se rendre au grand bal, une chose est certaine : il y aura beaucoup de victimes ...

Le tout est de savoir si Sara arrivera à stopper la sorcière à temps.

Pour ne rien arranger, voilà que la jeune fille se retrouve avec une autre drôle d'obligation sur les bras ! Elle n'a maintenant plus une minute à elle, et se coltine maintenant un tyran en robe Gutti ...

 

J'ai trouvé que le plus intéressant ici était surtout le côté humain. J'aime la façon dont les personnages sont travaillés, et sont, au final, bien plus complexes que ce qu'ils paraissent.

J'aime le côté réaliste que ça donne au récit. Sara n'a que 15 ans, elle est complètement paumée face à tout ce qui lui arrive d'un coup. Elle souffre, elle doute, elle crève de trouille même par moments.

Je dois bien avouer que, malgré moi, j'ai été touchée et émue par certaines scènes d'un dur réalisme.

Particulièrement la relation qui unit Clotie et Sara est vraiment bien décrite, et je suis vraiment curieuse de voir comme elle va évoluer, et comment l'étrange fée en apprendra plus sur son passé.

 

Encore une fois, je ne m'y attendais vraiment pas, mais il semblerait bien que ce titre nous réserve quelques très agréables surprises.

 

Mille mercis à Delcourt pour cette découverte surprenante.

 

500px-Delcourt logo.svg

 

Commandez Sara et les contes perdus, Tome 2

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 16:03

9782756026909

 

 

Auteur : Jenny

Editeur : Delcourt

Prix : 7,99 €

Résumé :

 

Il était une fois une lycéenne de 15 ans. Elle s'appelait Sara et menait une vie ordinaire comme toutes les filles de son âge. Mais son existence bascule le jour où elle libère d'un recueil tous les personnages de conte, qui se retrouvent dès lors confrontés au monde réel. Secondée par une fée, Sara se voit investie d'une mission : les ramener dans leur univers... Un job qui ne sera pas de tout repos !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Je dois bien admettre que, quand j'ai reçu ce manga dans ma boite aux lettres, j'étais assez sceptique.

La couverture, très kitsh et enfantine, montre tout de suite le ton de la Magical Girl. Et bon, à 27 ans, ce n'est pas vraiment un genre qui m'attire encore. Je ne l'aurais même pas feuilleté chez mon libraire.

En lisant la présentation, j'ai éprouvé de la curiosité. J'adore l'univers des contes de fées, et le concept, dans le fond, me tentait assez.

C'est avec des pieds de plomb et en soufflant que j'ai ouvert ce manga.

Je l'ai refermé en étant contente d'avoir directement le deuxième tome sous la main. Comme quoi, hein !

 

L'histoire de départ, il faut bien le dire, n'a absolument RIEN d'original.

On peut directement voir l'influence de certains mangas comme Sailor Moon et Card Captor Sakura, pour ne citer qu'eux.

Sara a 15 ans (et le corps d'une jeune fille dans la vingtaine *soupir*) et après ses cours, elle bosse dans la librairie de sa mère.

Un jour, elle croise un petit garçon qui disparaît presque aussitôt après lui avoir parlé. Elle le recroise plusieurs fois dans les jours qui suivent, et il semblerait qu'elle soit d'ailleurs la seule à le voir. Il la guidera dans un espace abandonné sous le plancher de la librairie de sa mère où elle découvrira un livre qu'elle ramènera chez elle.

Après avoir ouvrir celui-ci, une fée, Clotie, fait son apparition et lui apprend qu'elle vient de libérer tous les personnages de contes existant dans son monde. C'est à Sara de les retrouver et de les faire réintégrer le livre avant que leur présence chez les humains ne déclenchent d'horribles bouleversements.

Vous voyez, on est bien d'accord, ceux qui connaissent un minimum l'univers des mangas féminins pour la jeunesse souriront en reconnaissant les influences de Jenny.

Malgré ça, je dois bien avouer que ce manga français m'a bien étonnée et m'a, au final, pas mal accrochée, en fait !

 

Allez, cette chronique, je vous la fait façon "J'aime, j'aime pas", pour changer un peu 

 

J'ai aimé :

 

- Le fait que Sara a beaucoup de mal à accepter sa condition de "chasseuse de contes". Elle a du mal à y croire et refuse même le poste. Ce n'est qu'une ado qui, certes, aime à rêver, mais n'est absolument pas prête pour se mettre en danger de la sorte. J'ai aimé suivre ses questionnements et ses doutes.

- Le dessin qui, mine de rien, "fait très japonais". Je ne sais pas l'expliquer autrement. Jenny a parfaitement assimilé les traits des mangaka, tout en apportant sa touche personnelle. On ne m'aurait pas dit qu'elle était française, je ne l'aurais pas deviné.

- La façon dont évoluent les personnages des contes dans notre monde. Ils se retrouvent confrontés à la modernité et aux façons de faire et de penser de nos contemporains, ce qui donne des scènes assez drôles et mignonnes.

- Le fait que, mine de rien, tout n'est pas rose dans le monde des Magical Girls, et qu'il y a des scènes parfois un peu dures, mais qui rendent le récit un peu plus réaliste.

- Le Prince Charmant !  \o/  Bon sang, il est juste adoraaaable ! Choupinet, à croquer, je lui aurais fait des papouilles pendant des heures. J'ai a-do-ré comment a il a été développé, et son arrivée dans notre monde est vraiment marrant.

- La méchante Reine de Blanche-Neige. Dans le conte, la seule fille plus belle qu'elle est sa belle-fille. Dans notre monde, il y a des milliers de très belles jeunes filles ! Aurions-nous donc ici le grand méchant de cette série ?...

 

Je n'ai pas aimé :

 

- Le manque d'originalité de pas mal d'éléments. On donne une broche à Sara qui se transforme en bâton magique. Plusieurs phrases catchy servent à transformer ce bâton en ce dont elle a besoin. Avec d'autres phrases, elle peut se déguiser en ce qu'elle veut, et elle a une tenue de "combat" spécialement pour ses missions. J'ai quand même pas mal ricané mesquinement devant tant de pompages d'autres oeuvres.

- Pourquoi ? POURQUOI dessiner une jeune fille de 15 ans comme si elle avait des problèmes d'hormones et était prête à jouer dans un film porno ? Je suis absolument d'accord qu'une héroïne dans une histoire comme ça se doit d'être charismatique, mignonne, tout ça. Mais là, c'est vraiment exagéré par moments. Des gros seins, des fesses dodues, et certains plans où on voit allégrement de la culotte et de l'entre-jambes, je trouve ça franchement super moyen, limite de mauvais goût.

 

Bon, ben dans l'ensemble, tout cela est plutôt positif non ? Les points négatifs m'ont certes fait grincer des dents, surtout les corps pulpeux rebondissants des adolescentes. Mais franchement, à part ça, c'est vraiment une chouette découverte.

Aurait-on là une histoire de Magical Girl pas uniquement destinée aux enfants et adolescents ? J'aurais presque envie de dire qu'on rentre dans la catégorie YA, là. Ce qui est plutôt intéressant !

En tout cas, je suis contente d'avoir déjà le deuxième tome sous la main, mon avis ne devrait pas tarder, car ce deuxième volume ne fera pas long feu 

 

Mille mercis à Delcourt de m'avoir fait changer d'avis sur mes a prioris !

 

500px-Delcourt logo.svg

 

Commandez Sara et les contes perdus, Tome 1

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 21:58

http://img.over-blog.com/378x600/3/89/38/93/Dystopie/405538_234239466656815_196087323805363_513557_1957905538_n.jpg

 

 

Dans un futur proche : après les ravages d’un virus mortel, seules ont survécu les populations très jeunes ou très âgées : les Starters et les Enders. Réduite à la misère, la jeune Callie, du haut de ses seize ans, tente de survivre dans la rue avec son petit frère. Elle prend alors une décision inimaginable : louer son corps à un mystérieux institut scientifique, la Banque des Corps. L’esprit d’une vieille femme en prend possession pour retrouver sa jeunesse perdue. Malheureusement, rien ne se déroule comme prévu… Et Callie réalise bientôt que son corps n’a été loué que dans un seul but : exécuter un sinistre plan qu’elle devra contrecarrer à tout prix !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Starters fait partie de mes derniers coups de coeur en date, je suis donc on ne peut plus ravie de vous proposer un concours pour ce titre !  ^-^

Mille mercis à Robert Laffont qui met en jeu deux exemplaires ! Deux petits chanceux remporteront chacun un exemplaire de cette dystopie coup de poing qui fait déjà beaucoup parler d'elle !

 

Pour remporter ce titre, c'est très simple : répondez à la question et envoyez moi votre réponse et vos coordonnées à archessia@gmail.com avant le dimanche 25 mars à minuit.

 

Le tirage au sort sera effectué le lundi matin, et le résultat sera publié à ce moment-là.

 

Un minimum de politesse est demandé, s'il vous plaît. Je ne demande pas des courbettes ou mille formules alambiquées    Sachez juste que les mails ne contenant QUE la réponse et les coordonnées ne seront pas pris en compte, tout simplement.

 

Précision : comme ces concours sont organisés de ma poche, je ne ferais l'envois qu'en Belgique et en France, désolée pour tout les autres.

 

Vous pouvez obtenir des chances supplémentaires en :

- relayant ce concours sur Facebook [+1]

- relayant ce concours sur Twitter [+1]

- relayant ce concours sur votre site/blog [+1]

- relayant ce concours sur Google + [+1]

- suivant la page du blog sur Facebook [+1]

Envoyez moi le lien ou une capture d'écran si jamais vous le faites  =)

 

Bon, maintenant, la question :

 

- Dans ma chronique de ce titre, je compare Starters à deux autres récits dystopiques, lesquels ?

 

- Dans la nouvelle "Portrait d'un Starters (disponible ici), quel est le nom du narrateur ?

 

A vos claviers, et je vous dis à dans deux semaines pour le tirage au sort !

 

Bonne chance à tous ~~

 


Les gagnants sont :

 

Vanessa M. (5000)

Stéphanie B. (76490)

 

 

 

Félicitations à elles, et à très vite pour un autre concours !

 

Merci à tous les participants 

Repost 0
Published by Archessia - dans Concours
commenter cet article
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 20:25

Apollo-23.jpg

 

 

Auteur : Justin Richards

Editeur : Milady

Prix : 5,03 €

Résumé :

 

Pendant quelques instants, cet après-midi, il a plu sur la Lune.

Au moment où un astronaute en combinaison spatiale apparaît au milieu d’un centre commercial bondé, une jeune femme est retrouvée morte au bord d’un cratère, sur la face cachée de la Lune.Le Docteur et Amy font le lien entre ces deux événements : quelque chose de terrible se trame sur notre satellite.Mais, à la suite d’un malheureux concours de circonstances, le Docteur est bloqué sur Terre tandis qu’Amy et le Tardis sont perdus sur la Lune.Le seul espoir du Docteur : un des plus grands secrets de l’humanité… Apollo 23.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

J'ai les trois premiers tomes sur mes étagères depuis leur sortie, et après avoir résisté avant de me jeter dessus, j'ai craqué et me suis emparée du premier dans l'ordre de lecture : Apollo 23.

Franchement, j'ai trouvé que c'était une des meilleures initiatives de Milady. Fan hystérique du Docteur, j'y ai été de mes petits cris d'animal en apprenant la nouvelle des parutions en français.

Le Docteur. Sur mes étagères. Feuilletable à volonté en français. Le rêve.

N'empêche, grâce à Milady, beaucoup de personnes ne connaissant pas l'existence du Docteur ont ainsi pu faire sa connaissance. Pour ceux pour qui ça ne serait pas encore le cas, je vais essayer de vous résumer ça sans trop vous effrayer :

Le Docteur est un Seigneur du Temps. C'est un extraterrestre à l'apparence humaine qui peut voyager dans le temps et l'espace grâce à son Tardis (Time and Relative Dimension in Space) qui ressemble à une ancienne cabine de téléphone bleue, mais qui est plus grande à l'intérieur qu'à l'extérieur. Oui oui.

Le Tardis l'emmène un peu partout dans l'histoire et dans l'univers, et le Docteur passe son temps à aider ceux qui en ont besoin.

Le Docteur n'est pas immortel, mais il est quand même capable de vivre extrêmement vieux (il a actuellement plus de 900 ans) grâce à une capacité typique des Seigneurs du Temps, la Régénération. En effet, quand il est sur le point de mourir, son corps se transforme totalement, lui conférant un nouveau physique, de nouvelles habitudes, de nouveaux goûts, etc ...

Il aime s'entourer pendant ses voyages, il se balade donc régulièrement avec un compagnon.

En ce moment, dans la série TV, le Docteur en est à sa onzième Régénération (les fans l'appellent Eleven ou Eleventh) et ses compagnons sont Amy et Rory, un couple.

Milady a commencé à sortir les livres à partir de cette génération-là, nous avons donc sous les yeux Eleven, accompagné de Amy.

Est-ce que c'est plus ou moins clair ? En tout cas, sachez juste que cette série fait partie des meilleures au monde, tout simplement, et qu'il faut avoir regardé au moins la première saison pour se faire une idée de la richesse de celle-ci.

Maintenant, parlons donc de Apollo 23.

 

J'avais pas mal d'attentes mais également de craintes. Ma tête est pleine à craquer d'éléments de la série TV, et j'avais peur que la transition de l'écran au papier soit décevante.

J'ai eu le plaisir de découvrir une écriture très visuelle, vivante et vibrante, qui m'a directement entraînée dès les premières pages dans l'univers du Docteur !

J'ai retrouvé les mimiques du Docteur, je l'ai vu gesticuler pendant ses réflexions, j'ai vu son sourire énigmatique et ses petits tics habituels. C'était vraiment génial, j'ai été bluffée de voir avec quelle facilité j'arrivais à tout visualiser sans le moindre problème.

Du coup, je dirais que le seul problème est que les autres personnages passent carrément au second plan, tellement ils sont éclipsés par le Docteur. Mais, honnêtement, ça ne m'a pas dérangé plus que ça, j'avoue 

 

L'histoire à proprement parler est pas mal, bien imaginée et très bien travaillée.

Un astronaute apparaît, pouf ! comme ça, dans un fast food. Il n'en fallait pas plus pour titiller l'intérêt du Docteur, et avec Amy, ils vont découvrir que ce n'est pas le seul évènement bizarre qui s'est déroulé ce même jour.

Voilà qu'une femme et son chien se sont retrouvés sur la face cachée de la lune ! Les pauvres n'ont, bien entendu, pas survécus.

Ils découvriront, derrière tout ça, une technologie et une base toutes aussi secrètes l'une que l'autre. Inconnues du grand public sur terre, mais peut-être pas dans tout l'univers ...

Une histoire de déplacement quantique qui tourne mal et une base spatiale qui attire d'étranges hôtes, voilà le programme de ce tome !

 

Franchement, je n'en ressors pas spécialement tourneboulée, et si ça avait été un épisode TV, il ne m'aurait pas marquée plus que ça.

Malgré tout, pour une première intrusion dans l'univers papier du Docteur, je suis ravie et j'ai fermé ce livre en étant absolument satisfaite par ce que je venais de vivre.

J'avais le coeur gonflé de satisfaction et des étoiles plein les yeux. J'avais un peu de mal à me rendre compte que, ça y est, je venais de lire mon premier Docteur Who.

Je sais, ça paraît super bête dis comme ça. Mais, hé, quand on aime, hein 

Ça a été une expérience géniale, et quand j'entends des personnes me dire que les autres volumes sont encore meilleurs, je ne peux que trépigner, une lueur de folie dans le regard et le filet de bave aux lèvres (so glamour).

 

Ha ! Et pour ceux qui auraient peur d'un côté un peu "hard science-fiction", qu'ils se rassurent. Bien sûr, Doctor Who c'est de la pure SF, et oui il y a beaucoup de ... trucs compliqués, scientifiques et compagnie.

Mais les aventures du Docteur, c'est avant tout du fun, du divertissement, de l'aventure justement, avec énormément d'humour, des énigmes, un peu de thriller, beaucoup de suspens et, surtout, énormément de sentiments et de beauté. Il n'est pas évident du tout de parler du Docteur, et de réussir à transmettre correctement tout ce qu'il peut nous faire ressentir. Je ne peux que vous conseiller (et si je pouvais vous commander, je le ferais) d'aller à sa rencontre. Son univers et lui-même sont riches et gagnent férocement à être connus.

 

Trouvez d'autres chroniques chez DarkHawk, Lelf, TheDoctorWho, Alphard, Petit-Lips, Korto et Olya.

 

Commandez Doctor Who : Appollo 23

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Science-Fiction
commenter cet article

C'est Moi Que V'là

  • : Les mots d'Archessia
  • Les mots d'Archessia
  • : Chaque lecture, qu'elle soit livresque, BD-esque, manga-esque ou autres mots avec esque derrière, a droit à un avis avec plein de mes émotions dedans. Avec de vrais morceaux de tripes (miam), de larmes et de fous-rires.
  • Contact

Suivez moi

logo-facebook.jpg

 

http://www.wikio.fr

Fouillez Dans Le Blog

Mes défis

Vous me trouverez là

logo4

http://www.libfly.com/public/images/logo-libflybis.gif

Wikio - Top des blogs - Littérature

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Archessia sur Hellocoton

Mes fournisseurs de rêves

56547434.jpg

monde manga akata

Bayard-Jeunesse1

Editions-Mango.jpg

JC-Lattes

partenariat-LA.jpg

logo martiniereJfiction (1)

milady

167393 158310624217059 158310477550407 304906 621801 n

Logo.jpeg

logo_nathan.jpg

logo-plon.gif

226582 200723769971150 195864473790413 530993 1388427 n

313668_201249833289112_196087323805363_432024_1020967011_n.jpg

174866 112915142131742 6678647 n

Logo-Albin-Michel-Wiz.jpg

 

Trions Tout Ça

 

 

bonial – prospectus et catalogues des magasins à proximité pour moins de co2