Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 13:09

communaute-sud-mort-peur-charlaine-harris-L-YzS7UO.jpeg

 

 

Auteur : Charlaine Harris

Editeur : J'Ai Lu

Prix : 8,90 €

Résumé :

 

"Me revoilà, Sookie, de retour au bercail ! Je suis enfin revenue à Bon Temps. Et quel retour! Vous ne devinerez jamais ce qui s'est passé : quelqu'un a tenté de réduire le Merlotte en cendres sous mes yeux ! Plus de peur que de mal, me direz-vous. Je suis bien décidée à mener l'enquête et, vous me connaissez, je ne vais pas en rester là ! J'ai déjà quelques soupçons, mais je sens que quelque chose de beaucoup plus grave se trame au sein du clan des buveurs de sang."

 

Depuis que le Menotte a brûlé, rien ne va plus dans les bayous ! Adieu la vie paisible à Bon Temps, Debby Pelt est de retour et vient régler ses comptes. Les luttes d'influence s'immiscent au sein du clan des vampires depuis que Felipe, le roi, a placé Victor en qualité de régent juste au-dessus d'Eric. Toutes ces révélations vont fragiliser le beau duo que forment Sookie et Eric, et, une fois de plus, la pègre des suceurs de sang va faire de graves dégâts...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Ça faisait vraiment longtemps que je n'avais plus été faire un tour du côté de Bon Temps, il m'a d'ailleurs fallut un petit moment d'adaptation avant de me replonger dans l'univers et de me rappeler de tous les personnages (et ceux qui me connaissent savent que c'est un exploit !).

Malgré cela, comme pour les autres tomes, cette ballade fut un véritable bonheur, et malgré 11 volumes, cette série ne réussit toujours pas à me lasser.

 

Le quatrième de couverture est, encore une fois avec cette série, très complet sans trop en dévoiler. J'adore, ça change des livres qui vous bombardent de spoilers avant même de l'avoir ouvert.

Sookie devra donc faire face à :

- Quelqu'un qui veut la tuer (pour changer) et qui n'hésitera pas à menacer la vie des gens qu'elle aime.

- Un complot vampirique visé à renverser un ordre hiérarchique.

- De la famille faé envahissante.

- Un ex se languissant.

- Un époux vampirique (rien que cet état de fait est un challenge en soi).

- Un énorme vide-grenier faisant ressurgir d'anciens secrets.

- La préparation d'une Baby Shower (ben oui ma bonne dame, Sookie est avant tout une humaine avec des activités humaines).

Sacré programme, vous ne trouvez pas ? C'est ce que je me suis dis pendant ma lecture, et je me suis pourlécher les babines tout le temps qu'elle a duré.

 

Au cas où je l'avais oublié, ce tome-ci me l'a rappelé en mémoire : je suis fan de Charlaine Harris.

J'ai pu lire sa série sur Harper Connelly, que j'ai vraiment beaucoup aimé, mais Sookie a ce petit quelque chose qui la rend unique, et avec Anita Blake, c'est la première héroïne de bit-lit que j'ai rencontré, c'est sentimental entre nous (chabada bada).

J'adore, par exemple, comment Sookie arrive à avoir des considérations 100% humaines quand elle est entourée de créatures fantastiques 24/7.

Je veux dire, elle échafaude des plans de tueries avec ses potes vampires, mais elle se tracasse parce que sa maison est en désordre ou parce qu'elle risque de ne pas être là pour la Baby Shower qu'elle organise. Ho, Sookie, tu es tellement mignonne, je t'aime.

Mais serait-ce justement une façon pour elle de se raccrocher à son humanité ?

Plus le temps passe, et plus ses origines faés prennent une place importante dans sa vie. Elle commence presque à résonner comme un vampire, et elle connaît quasi plus de morphes que d'êtres humains.

C'est flippant quand on y pense, non ?

Je crois qu'elle s'en rend compte de plus en plus, et elle est en équilibre instable entre sa vie passée et celle qui s'annonce devant elle. C'est une condition précaire et totalement incertaine, et les actes et pensées de la jeune fille se font de plus en plus divisés.

 

Ce que j'adore également, c'est le nombre d'évènements qui se déroulent en un seul tome ! C'est dingue ! 

C'est à peine si on sait où donner de la tête, Sookie a plein de gens et d'histoires différentes à gérer, c'est juste impossible de s'ennuyer quand on lit quelque chose d'aussi riche et palpitant, c'est génial !

Il y a vraiment du tout, pour satisfaire à peu près toutes nos envies : de l'action, de la romance, de l'horreur, du sexe, du gore, du suspens, des mystères, ...

Ce que je peux aimer quand un seul livre renferme tant de styles et de rebondissements.

Je me suis énormément attachée à certains personnages, avec le temps. Sookie, malgré son côté parfois blonde écervelée innocente de la campagne, je trouve que c'est un personnage super culotté, elle est pleine de courage et de force, renfermant néanmoins des faiblesses tout à fait normales et humaines. C'est un petit rayon de soleil et je ne me lasse pas la voir se fâcher contre un Maître vampire, se sentir outrée quand un homme reluque ses fesses ou, en plein bain de sang, pleurer parce que sa robe est fichue, parce qu'au fond, je pense que c'est sa façon à elle de ne pas sombrer dans la folie, que de se raccrocher à ce genre de petits détails.

Elle a gagné mon affection et je pense que je ne me lasserais jamais de lire ses histoires.

Un autre de mes personnages préférés ... c'est Bubba ! Qu'est-ce qu'il est attendrissant ! Et ce onzième tome pourrait bien voir son heure de gloire !

 

Vous l'aurez compris, c'est encore un tome génial qui m'a fait passé un excellent moment.

Maintenant, je n'ai qu'une envie, c'est aller en Louisiane, dans les bayous, et aller me balader en forêt. Qui sait si je ne tomberais pas sur une maison où bout d'une longue allée reculée ?

 

D'autres avis chez Matilda, Lilibook, Sookie, Karline05, Choukette, Poison, Petit-lips, Littlefrog, Titifra et Suny.

 

Commandez La communauté du Sud, tome 11 : Mort de peur

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Bit-lit
commenter cet article
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 22:23

9782756028750.jpg

 

 

Auteur : Ayumi Komura

Editeur : Delcourt (Akata)

Prix : 6,99 €

Résumé :

 

Hinata Saotome, 15 ans, sort pour la première fois de sa vie avec un garçon. Et son amoureux, En Shinohara, a tout pour plaire ! Ravie d'avoir enfin un petit ami, Hinata va quand même déchanter en découvrant qu'En a une fâcheuse tendance à... se travestir en fille !! Pire : le résultat est tellement réussiqu'il a un énorme succès... auprès des garçons ! Comment Hinata va-t-elle gérer l'envahissante popularité de son amoureux ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

J'ai trouvé le résumé de ce manga sympa et attrayant, même si ce n'est pas la première fois qu'un manga aborde le thème du travestissement, je trouvais que ça pouvait être sympa de voir celui-ci, dès le début, via les yeux d'un couple.

 

Hinata reçoit sa première déclaration. C'est juste parfait ! L'ambiance est idéale, et le garçon, En, est vraiment extrêmement beau ! Comment résister ?

Même si elle ne le connaît pas, il est tellement beau qu'elle veut lui donner sa chance.

Quand elle découvre qu'en fait, il est connu dans l'école pour venir tous les jours habillé en fille, c'est le ciel qui lui tombe sur la tête !

En discutant avec lui, elle découvre les raisons de cette étrange façon de vivre, et elle se rend vite compte que c'est presque impossible pour lui de rester en garçon, son image le dégoûtant tellement qu'il a tendance à briser les surfaces la réfléchissant ...

En fait, le plus gros soucis d'Hinata, c'est qu'elle est quand même en train de tomber amoureuse.

Le temps des concessions et des efforts réciproques est venu !

 

J'étais un peu sceptique au début, je trouvais la base un peu "grosse", et que l'histoire avançait très vite.

Mais petit à petit, au fil de ma lecture, je me suis laissée séduire par ces personnages au final très attachants.

Même si j'ai eu du mal dans les premières pages à trouver En crédible, il se développe vraiment super bien et assez vite, et malgré que les explications premières à son travestissement sont difficile à croire, elles se fondent bien dans l'histoire, et on se retrouve à très vite accepter ces détails, pour se concentrer uniquement sur le couple et leurs façons de vivre leurs différences.

Hinata est énergique, pleine de bonne volonté, elle exprime très vite et assez facilement ses émotions, faisant d'elle un personnage franc et entier. C'est drôle de la voir s'emballer pour un oui ou pour un non, on sent qu'elle fait ça car elle est guidée par la passion  et son envie de bien faire.

 

Ce premier tome est, bien entendu, une introduction à la série. Mais malgré ça, il s'y passe quand même beaucoup de choses, et on en apprend déjà pas mal sur les personnages et leur univers !

On rentre très facilement dans l'histoire, c'est vraiment très agréable à lire.

C'est frais, léger, gai, drôle, mignon, coloré et peuplé de personnages forts et intéressants. Il y a plein de scènes adorables qui m'ont fait sourire, et l'entourage de nos deux héros peut se montrer vraiment hilarant (ces élèves sont tous tarés  ).

Le dessin est très chouette également. Bien que n'ayant rien de forcément original, il est joli et léger, et l'androgynie de En est parfaitement maîtrisée et crédible.

Le trait peut être également très énergique, à l'image des personnages, et j'aime beaucoup les visages très expressifs de ceux-ci.

 

C'est donc un premier volume vraiment agréable à lire, bien fourni et qui tient ses promesses de nous divertir pour un moment.

Je l'ai refermé le sourire aux lèvres, et je suis très curieuse de voir ce que réserve la série à nos deux héros pas comme les autres.

 

Mille mercis à Akata pour cette adorable lecture qui laisse présager de bons moments et des surprises !

 

monde manga akata

Commandez Lily la menteuse, Tome 1

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 14:05

poliedrum.jpg

 

 

Auteur : Rafael Ábalos

Editeur : Albin Michel (Wiz)

Prix : 12,50 €

Résumé :

 

Bienvenue à Poliedrum.

Une oeuvre extraordinaire où l'imaginaire et la réalité se côtoient.

Un jeu dangereux où les ennemis virtuels deviennent réels.

Un dé à douze faces pour passer d'une péreuve à l'autre.

Mais ce monde fabuleux est en péril : seuls quatre adolescents peuvent le sauver.

Entrez dans Poliedrum : un univers où le temps ne dure qu'un instant.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Ho Seigneur ... Mais qu'est-ce que je viens de lire ? ...

Je me suis complètement fait avoir par la couverture que j'ai trouvé très sympa, et le quatrième de couverture qui est réellement alléchant.

Un jeu de rôle où les joueurs peuvent pénétrer et vivre en chair et en os les aventures ? Voilà qui résume plein de mes rêves d'enfant, et qui fait même penser à quelques films et dessins animés qui m'avaient enchantés à l'époque (ok, j'admet, encore maintenant).

Je n'ai pas résisté bien longtemps et j'étais contente de pouvoir me plonger dans ce livre qui semblait plein d'actions !

...

Ou pas.

 

Trois adolescents, Nathan, Mélissa et Timothy, passent leur temps libre ensemble, soudés par la passion des BD, mangas et autres livres fantastiques.

Ils se réunissent dans la librairie du père de Timothy, qui leur a même déjà permis de rencontrer leur idole, Layonel Savage, lors d'une séance de dédicace.

C'est d'ailleurs lorsque celui-ci décède que la vie de ces trois amis va changer du tout au tout.

Découverte d'une association secrète, d'un jeu de rôle incroyable, d'un univers magique et de tout un monde de perspectives.

Un seul d'entre eux sera le véritable héros de la pièce maîtresse de l'oeuvre de leur idole. Qui aura cet honneur ?

 

Avec une base pareille, ça aurait pu donner un livre génial ! Les idées sont là, le scénario est super sympa et attrayant, et ça peut plaire à pas mal de tranches d'âge.

Le problème, c'est que ça ne fonctionne absolument pas une seconde, et que ça fait longtemps que je n'ai pas lu quelque chose qui m'ait autant déplu.

On dirait que l'auteur a voulu créer une histoire pour adolescents, mais en utilisant un ton destiné à de très jeunes enfants.

Le style est extrêmement simple, je dirais même simpliste, et j'ai cru jusqu'au bout que ce livre avait été écrit par un enfant. En tout cas, ça a exactement le même développement qu'une histoire racontée par un gosse.

"Et en fait, y avait trois héros, pis y a une société secrète, ils racontent des trucs, pis boum ! ils arrivent dans un monde avec des monstres et ils doivent se battre tout le temps ! Mais heureusement ils sont parfois aidés. Et aussi, y a une quête, mais ils savent pas où aller, et aussi ..."

Bref, vous imaginez, tout un livre écrit comme ça ? J'exagère, bien entendu. Mais ça m'a vraiment fait penser à un enfant qui racontait son histoire. Certes, avec beaucoup de passion, mais sans aucune structure, avec une narration bafouillante, des explications bancales, des personnages, des lieux et des solutions qui apparaissent pouf ! comme ça, on ne sait pas trop d'où ça sort ...

C'est très perturbant, et ce n'est absolument pas agréable à lire.

 

En fait, le seul bon point de ce bouquin, c'est que l'écriture est tellement simple et basique, qu'il se lit très très vite, et je l'avais vite terminé.

Je crois honnêtement que si cela n'avait pas été si rapide, j'aurais refermé ce livre avant de l'avoir fini.

Même les personnages ne réussissent pas à rattraper la mayonnaise, étant tour à tour énervant et décevant, tenant des propos et ayant des actions absolument incompréhensibles, parfois sans aucun sens !

 

Si vous me suivez depuis quelques temps, vous savez que c'est rare que je sois totalement négative à propos d'un livre. J'essaye toujours de mettre quelques éléments positifs en avant, histoire de conseiller au mieux ceux qui aimeraient le titre en question.

Mais là, vraiment, je n'arrive pas à trouver quoi que ce soit de bon, ou en tout cas qui m'ait plu.

J'avoue que je comprend pas trop le véritable engouement de ce livre en Espagne, du coup. Mais bon, si il en a autant, c'est qu'il doit bien trouver son public et ses fans ! C'est juste que je ne fais définitivement pas partie de ceux-ci.

 

Je remercie quand même Albin Michel pour cette découverte qui a au moins eu le mérite de me faire lire "autre chose".

 

Logo-Albin-Michel-Wiz

 

Un autre avis chez Galleane.

 

Commandez Poliedrum

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Jeunesse
commenter cet article
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 18:02

9782749916439.jpg

 

 

Auteur : Maureen Johnson

Editeur : Michel Lafont

Prix : 15,95 €

Résumé :

 

A Londres, un assassin hante les rues, réveillant la légende de Jack l’Éventreur. Malgré l'omniprésence des caméras, le tueur est indétectable.

Aurora, arrivée depuis peu sur son campus, se rend compte qu'elle est la seule capable d'apercevoir son ombre.

Accompagnée d'un mystérieux jeune homme, elle plonge au plus profond des brumes de la cité pour arrêter le meurtrier avant qu'il ne récidive. A moins que son don ne fasse d'elle la prochaine victime ...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Je l'avoue tout de suite, je voulais lire ce livre uniquement à cause de sa couverture.

Je n'ai pas pris la peine de lire le quatrième de couverture ou de me renseigner un peu sur l'histoire ou l'auteur. Cette cover m'a tapée dans l'oeil et dégage quelque chose qui m'a irrémédiablement attirée.

C'était d'une simplicité enfantine : il me le fallait.

Mais du coup, en ouvrant le livre, ça donne quoi ?

 

J'adore ouvrir un livre en ne sachant pas du tout à quoi m'attendre. C'est la raison pour laquelle il est rare que je lise les quatrièmes de couverture, d'ailleurs.

Je suis donc entrée dans ce bouquin en me demandant quelle surprise j'allais avoir.

J'ai donc fait la connaissance d'Aurora (Rory), vivant en Luisianne mais accompagnant ses parents en Angleterre, et décidant par la même occasion de se scolariser à Londres, dans un internat.

On s'aperçoit très vite que Rory va être agréable à suivre, comme narratrice. Elle est drôle, futée, un peu maladroite, gourmande et vient d'une famille très farfelue.

Son arrivée à Wexford se déroule assez bien, et elle attire assez facilement la curiosité et les amis, grâce à sa nationalité Américaine.

Mais il y a du remue-ménage en Angleterre en ce moment, il semblerait qu'un homme ai décidé de reproduire les meurtres de Jack l'Éventreur, et la police piétine totalement dans son enquête, pendant que les médias s'affolent complètement et en font leurs choux gras.

Quand un soir, Rory tombe sur un homme étrange qui lui dit une phrase la mettant mal à l'aise, elle se dit qu'elle a peut-être touché du doigt dont tout le monde parle.

A partir de ce moment-là, tout va se déchaîner autour d'elle. Elle va faire la rencontre de nouvelles personnes et va découvrir certaines facettes de Londres et d'elle-même dont elle n'aurait jamais pu soupçonner l'existence ...

 

Et si, à notre époque, Jack l'Éventreur revenait ?

Déjà, construire une histoire en partant de cette question, je trouve ça juste brillant.

On a ici tous les ingrédients pour passer un moment absolument génial, à 100% prenant, aussi bien grâce à ses personnages qu'à son scénario et son développement.

Au final, on a ici un thriller fantastique où enquête policière, histoires de fantômes et faits historique se croisent et se mélangent pour un rendu final vibrant et haletant.

J'ai bien aime l'équilibre subtile entre lecture adolescente et adulte. Ce livre, en fait, c'est un peu le parfait exemple pour illustrer l'expression "littérature YA".

Une adolescente à la narration, un quotidien scolaire, de l'humour, des questions sur soi et les autres, de l'amitié et même une amourette. Mais à côté de ça, on a une ambiance sombre et pesante, avec une menace planant les trois quart du récit, des meurtres sanglants ne nous épargnant pas grand chose, des mystères savamment orchestrés et dosés et un suspens réussissant à tenir en haleine sur la durée.

 

En fait, le seul élément que j'aurais à déplorer, et qui est vraiment dommage, c'est la découverte finale.

Ce n'est pas qu'elle est mal écrite, ou mal imaginée. Je ne sais pas, je m'attendais à autre chose. Plus énorme ? Plus réaliste ? Plus fantastique ? Je ne saurais l'expliquer avec précision, mais cette révélation avait un petit goût de déception.

Mais bon, du coup, cela n'engage que moi, bien entendu, je pense que cette explications pourrait ravir de nombreux lecteurs. Juste, moi, j'ai trouvé ça bof. Bien, mais moyen. Meh.

 

Sinon, c'est un plaisir de suivre Rory, elle est chouette comme tout cette fille ! J'adorais ses histoires ahurissantes sur sa famille un peu barjo, c'était vraiment drôle, et on a envie de l'avoir comme amie, du coup.

La première qu'elle se fait sur les lieux, Jazza, est également très sympa, c'est d'ailleurs dommage qu'elle disparaisse peu à peu au fil du récit. Et Jérome. Haaa, Jérome, le choupinet bouclé. Il n'a pas énormément de charisme, mais il est mignon comme tout, et apporte un petit côté coquin et effronté, très agréable à lire.

Quant aux autres, hmmm, je ne vais pas en dire trop, mais bien entendu, Stephen a grandement retenu mon attention. Et je me demande ... suis-je la seule à complètement craquer sur un certain personnage hantant la bibliothèque ? Je serais curieuse d'avoir votre avis dessus, histoire que je sache si je possède encore un semblant de normalité ou pas 

 

C'est un livre génial, dans lequel on est plongé directement grâce à la plume fluide et très imagée de Maureen Johnson, même si pendant le premier quart, on se demande un peu où on va.

On s'attache vite aux personnages, et c'est agréable de voir des personnages secondaires très affirmés, originaux, avec beaucoup de caractère et de couleurs.

La fin de ce premier tome en laisse présager un deuxième totalement décoiffant ! Et c'est les yeux écarquillés et un "Noooon ..." soufflé du bout des lèvres que j'ai refermé ce volume.

Nous sommes très loin d'être au bout de nos surprises. Pour notre plus grand plaisir, bien entendu.

Je frôle le coup de coeur avec ce titre délicieusement sombre et néanmoins dynamique, mais parti comme c'est, je pense qu'il a de grandes chances de se confirmer à l'avenir, si l'histoire et ses personnages gagnent encore en richesse.

 

Mille mercis à Babelio, qui m'a permis de lire ce titre grâce à sa Masse Critique, et à Michel Lafon pour sa générosité.

 

logo4

 

Michellafon.JPG

D'autres avis chez Liliebook, Moody, Mycoton32, Manie, Galleane, Thalie, Karline05, TheChouille, Mutinelle, Seelie, MyaRosa, Belledenuit, Candyshy et Cho0kette.

 

 

Commandez Hantée - tome 1 : les Ombres de la ville

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Thriller
commenter cet article
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 15:07

mitsuko-attitude-2-delcourt.jpg

 

 

Auteur : Mamoru Kurihara

Editeur : Delcourt (Akata)

Prix : 6,99

Résumé :

 

Suite à son hospitalisation, Mitsuko est devenue une frénétique de la santé ! Mais elle n’est cela dit pas prête à se soumettre aux pratiques qu’elle juge trop extrêmes de sa nouvelle famille. Grâce aux bons conseils de sa tante, elle va commencer par apprendre les bienfaits d’une bonne alimentation. Oui mais... Sa conviction risque bien d’être ébranlée quand, en retournant au lycée, elle croise à nouveau Naruto !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Mitsuko Attitude est vraiment un manga très étrange ...

Après avoir lu ce deuxième tome, je ne sais toujours pas réellement comment en parler, si je l'aime ou pas, si ses personnages me sont sympathiques ou pas, si j'accroche à l'histoire ou pas.

Je suis constamment partagée entre pas mal de sentiments différents, même si celui qui resort le plus, au final, est la perplexité !

 

Ce deuxième volume est une suite assez sympa, où on retrouve Naruto, ce garçon bizarre mais séduisant que Mitsuko avait rencontré à l'hôpital.

Il se trouve qu'il a toujours été élève dans la même école, mais il cumulait des records en terme d'absentéisme.

Maintenant qu'ils ont découvert l'un et l'autre qu'ils étaient dans la même classe, le quotidien de la jeune fille va devenir encore plus fatiguant qu'il ne l'était déjà.

Mais en tout cas, une chose est sûre : elle veut prendre sa santé en main ! Grâce aux bons conseils de sa famille, elle va faire ses premiers pas dans une vie plus saine et un corps en meilleure santé.

 

Comme je le disais plus haut, je suis vraiment perplexe à propos de ce manga.

Les personnages sont assez rigolos, les dessins me plaisent bien et il y a des cases ou des expressions vraiment marrantes.

Mais à côté de ça, les réactions de certains persos sont vraiment antipathiques, je reste sceptique à propos du thème et de son développement, et j'ai constamment l'impression de recevoir des jugements et des leçons de morale !

En fait, je crois que c'est ça qui me dérange le plus, l'impression que la lecture est constamment entrecoupée de conseils et d'astuces pour sa santé. Vous savez, du genre "Le saviez-vous ?" avec le personnage qui pointe le doigt en faisant un clin d'oeil ? J'exagère, bien sûr, mais pas de beaucoup.

Je trouve ça drôle et cocasse de suivre les péripéties d'une jeune fille faisant face à une famille qui voue un culte aux lavements et qui ont une passion pour la bonne digestion.

Mais si je voulais recevoir des leçons là-dessus, j'achèterais un magazine sur la santé.

 

A part ça, je crois que l'histoire a commencé à prendre son rythme de croisière vers la moitié de ce tome.

Les personnages sont bien implantés, on a un vrai fil conducteur et un rythme soutenu.

Si vous retirez les conseils de Mamie Santé toutes les cinq pages, c'est un manga rigolo totalement saugrenu, flirtant allégrement avec le choquant et le burlesque.

J'hésites constamment entre le froncement de sourcils et le sourire, et je finis bien souvent par faire les deux en même temps, tellement j'ai parfois du mal à croire ce que je suis en train de lire.

C'est totalement décalé, à se demander parfois si ça ne va pas un peu loin.

Mais au fond, ça reste une lecture agréable et sympathique, avec juste ce qu'il faut de bizarreries pour que l'on ai envie de continuer.

Vous savez, le syndrôme "Maintenant, faut que je sache !".

J'espère que l'auteur misera un peu moins sur les conseils et jouera à fond la carte de l'humour et des surprises.

 

Mille mercis à Delcourt pour ce tome qui va un peu plus loin dans le quotidien à part de Mitsuko.

 

monde manga akata

Commandez Mitsuko attitude, Tome 2

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 15:27

azami.jpg

 

 

Auteurs : Marc Cantin et Isabel

Editeur : Nathan

Prix : 7 €

Résumé :

 

Azami vit depuis toujours avec sa grand-mère un peu sorcière au pied du mont Kaïdo. Et voilà que son père lui propose de l'emmener en vacances à Paris ! Pour la jeune Japonaise, c'est le choc des cultures. Ses habits d'enfant sage forment un drôle de contraste avec les cheveux verts de Myo, l'adolescente qui l'accueille. En plus, Myo se montre détestable avec elle. Son petit ami Joan, en revanche, est bien charmant ...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Ma chronique sera assez courte, comme l'est ce petit livre, mais ne sera malheureusement pas super emballée, étant donné que je ne fais clairement pas partie du public ciblé.

 

Vu la taille du livre, il n'est pas évident de le résumer sans en raconter la moitié.

Attention, ce n'est pas un mal en soi. L'histoire, ici, est condensée, mais au fond, rien ne manque !

Azami a 15 ans et est une jeune japonaise respectueuse et sage, ayant toujours fait preuve d'amour et d'obéissance envers sa grand-mère qui l'élève depuis toute petite.

Quand elle a l'occasion d'aller en France pour des vacances, en compagnie de son père, elle saute sur l'occasion, bien qu'elle soit très nerveuse à l'idée de ce choc culturel.

Rien ne sera simple pour la pauvre Azami, qui non seulement va découvrir que Myo, la fille de la famille chez qui elle loge, est une vraie peste, mais en plus que sa grand-mère l'a fait suivre par un yôkai, un esprit familier, pour veiller sur elle !

Déjà peu sûre d'elle, et face à des mentalités complètement différentes de la sienne, Azami va avoir bien du mal à se faire à la vie parisienne ...

 

En lisant ce récit, j'avais un peu l'impression de voir une promotion du Japon.

Au Japon, les jeunes sont mieux élevés. Les gens sont plus polis et respectueux. Tout le monde est plus calme et il n'y a jamais de débordement. Tout le monde est sage et serein.

Ça part d'une belle intention, et c'est aussi une façon de montrer aux jeunes lecteurs d'autres aspect de ce pays qu'au travers de mangas.

Mais bon, il y avait énormément de comparaison France/Japon, et bien que ne vivant dans aucun de ces deux pays, j'ai trouvé la manoeuvre assez maladroite. On ne peut pas comparer ce qui n'est pas comparable, et on avait l'impression ici que les auteurs disaient, en gros, "tout est mieux au Japon, surtout les gens".

Mouais, bof, pas convaincue par le message.

 

Après, il faut dire ce qui est, c'est un roman clairement axé jeunesse, et autant pour les personnages, l'histoire en elle-même ou son ton, je me suis sentie vraiment bien trop vieille que pour l'apprécier réellement.

C'est un petit conte contemporain mignon, avec une micro couche de magie grâce à la présence du petit yôkai, un brin de romance et une bonne tartine de morale et de bons sentiments cachés dans une histoire d'amitié internationale, prônant l'ouverture d'esprit et tout le tremblement.

Alors, oui, bien sûr, c'est adorable, c'est pas mal pensé et les jeunes lecteurs adoreront sûrement suivre Azami qui découvre plein de nouvelles choses (ville, gens, émotions, ...). Mais je ne crois pas que les lecteurs plus âgés y trouveront leur compte.

On sait dès le début comment cela va se terminer, il n'y a pas vraiment de surprises et le tout a un côté fleur bleu un peu gnangnan, doté d'une ultime happy end où tout le monde est heureux, qui a fait grincer mon côté cynique et blasé.

Il n'y a pas vraiment d'originalité et l'histoire contient beaucoup de clichés.

Un livre sûrement à réserver principalement à la nouvelle génération, à qui le côté japonais du livre plaira sûrement beaucoup. Ou aux plus grands qui n'ont pas peur de lire du déjà-vu mignonnet un peu innocent.

 

Mille merci quand même à Nathan pour cette découverte qui sortira chez votre libraire ce 7 juin.

 

logo nathan

 

Commandez Azami - le coeur en deux

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Jeunesse
commenter cet article
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 16:54

1205-who11-7.jpg

 

 

Auteur : Una McCormack

Editeur : Milady

Prix : 7 €

Résumé :

 

Ceux qui vivent ici se donnent un mal fou pour éviter ces bois depuis toujours...

Deux adolescentes disparaissent mystérieusement dans une forêt qui fait l’objet de rumeurs inquiétantes. La nouvelle voie rapide décrit un détour pour éviter ce lieu maudit, comme la voie romaine avant elle.

Le Docteur et Amy font un saut temporel en 1917 pour comprendre ce qui est arrivé à Rory, qui s’est lui aussi volatilisé. Mais dans les bois, quelque chose les attend. Une chose tapie là depuis des milliers d’années. Et qui risque fort de se réveiller.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

C'est officiel, Una McCormack est mon auteur préférée de la franchise Doctor Who (du moins, jusqu'à présent).

Deux histoire, toutes deux excellentes, et la deuxième est même encore meilleure que la première !

Mon Moi fangirl se met à genoux pour baiser les pieds de cette dame, en remerciement d'avoir créé quelque chose d'aussi beau avec l'univers du Docteur.

 

On a ici une histoire diablement bien ficelée, avec des explications très visuelles et typiquement Made in Docteur sur ce qu'il se passe dans ces bois. Je pense à la scène de l'écharpe qui est juste géniale.

Nos trois héros sont séparés, devant chacun faire une partie du travail pour ne pas qu'un horrible drame ait lieu.

Rory se retrouve dans le passé avec une demoiselle, la nuit où celle-ci disparaît dans les bois. Pour qu'il puisse aider au mieux le Docteur, il va devoir disparaître avec elle. Juste ce concept est déjà pas mal stressant.

Mais à notre époque, nous trouvons Amy qui a fait des recherches sur ces bois, et qui doit prévenir une journaliste, sensée disparaître également.

Cette scène est vraiment flippante, et l'émotion, la panique transmise par Amy est tout simplement palpable lors de la lecture.

 

C'est surtout la base de l'histoire qui m'a accrochée, je l'ai trouvée originale et tellement "Whovienne", c'était juste parfait.

Mais Una en remet une couche avec des personnages extraordinaires et une ambiance absolument hallucinante, où le sentiment d'urgence et de danger est ressentis à chaque page lue.

Je ne lisais pas un livre, je regardais un épisode de la série. Vraiment. C'était bluffant.

 

En ce qui concerne les personnages, ma façon de penser n'a pas changée par rapport au tome précédent, Le dragon du roi.

Nos trois héros sont très travaillés et au plus près de leurs personnages de la série TV.

Les autres personnages peuplant ce récit sont également bourrés de qualités et, surtout, de crédibilité, de réalisme, d'humanité.

Un élément que j'ai également énormément apprécié ici, c'est le personnage extraterrestre principal qui est, comme le reste de l'histoire, original et fouillé, pour un rendu réellement superbe. On se le visualise très bien et gagne une place de choix dans ce tome.

 

Et là où ce volume m'a achevée, c'est quand je me suis rendue compte, avec surprise, qu'il m'a fait pleurer. Deux fois.

Pas juste un picotement dans les yeux et une petits boule dans la gorge. De vraies larmes, bourrées d'émotions.

J'ai été emportée par la puissance de celles véhiculées par certaines scènes ou certains personnages. Je pense notamment à Harry qui m'a proprement bouleversée.

C'est un livre vraiment magnifique, où tous les personnages sont mis en valeur et où l'histoire enchantera le lecteur autant qu'il le stressera !

Un gros coup de coeur.

 

Mille merci à Milady pour ce voyage ébouriffant dans l'univers du Docteur.

 

milady

Découvrez un autre avis chez Owl.

 

Commandez Doctor Who : à travers bois

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Science-Fiction
commenter cet article
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 15:33

revived.gif

 

 

Auteur : Cat Patrick

Editeur : La Martinière Jeunesse

Prix : 14,90 €

Résumé :

 

Grâce au Revive, un serum mis au point par une agence ultra-secrète, Daisy est déjà morte cinq fois et entame sa sixième existence.

Nouvelle ville, nouveau lycée, nouvelle identitée ...

La jeune fille est habituée. Mais cette fois, en regardant les autres autour d'elle, elle se sent troublée. Et quand elle rencontre Matt, son malaise grandit.

Que lui reste-t-il de son enfance et de ses vies passées ? Daisy n'est-elle, finalement, qu'un pantin manipulé par des êtres sans scrupules ? Pour exister vraiment, pour aimer, ne faut-il pas savoir qu'on va mourir un jour ?

Sa sixième vie sera peut-être la dernière, mais ce sera la sienne !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

J'étais super curieuse à propos de ce titre au pitch intriguant et original.

Je me suis donc jetée dessus dès sa réception, et il n'a vraiment pas fait long feu, car je l'ai dévoré en deux coups de cuillère à pot ! (tiens, c'est moi ou on n'utilise plus jamais cette expression ? Dommage, l'image est rigolote)

 

Daisy fait partie du programme Revived.

Quand elle était petite, elle et sa classe ont été victimes d'un accident de la route, en bus. Une personne, à la tête d'une organisation secrète, a décidé que c'était le moment idéal pour tester un nouveau sérum.

Ne fonctionnant que sur des corps assez jeunes et pas trop abîmés, il permet de faire repartir toutes les fonctions vitales.

Après cette résurrection, Daisy a dû changer d'identité, de ville, et même de parents, puisqu'elle s'est retrouvée encadrée par deux professionnels travaillant pour le programme Revived.

Elle est morte plusieurs fois depuis (pas de bol) et le sérum a toujours fait son office, tandis qu'à chaque fois, elle devait changer de ville, de lycée, de nom, de vie.

Elle atterrit donc dans sa nouvelle maison et commence une énième rentrée dans un nouveau lycée. Elle qui avait toujours appris à regarder les autres avec détachement, Audrey, une élève pleine d'énergie, lui saute dessus avec un grand sourire et s'impose petit à petit dans son quotidien.

Pour la toute première fois, Daisy a une amie, une vraie.

Et pour couronner le tout, Audrey a un frère qui ne laisse pas Daisy indifférente.

Comment réagir, elle qui n'a jamais eu l'habitude d'être proche d'autres personnes ? Réussira-t-elle à garder son secret ou, au contraire, fera-t-elle assez confiance pour tout expliquer ?

Après tout, quels sont les risques, quand on ne peut pas mourir ?

 

J'ai adoré ce livre. Il donne la couleur dès le début, et à la lecture des premières lignes, on sait déjà qu'on a sous les yeux une histoire originale et différente, puisqu'on assiste directement à la mort de Daisy, la cinquième.

C'est surprenant, et on ne sait pas trop comment réagir, entre la gravité de la situation, et les pensées plutôt blasées et rassurées de la jeune fille.

On découvre d'ailleurs une adolescente presque froide, un peu insensible, qui a toujours eu l'habitude d'être solitaire, entourée de ses deux parents de substitution.

Elle est très pragmatique, a les pieds sur terre et est réaliste. Il n'y a pas vraiment de place pour la futilité ou l'amusement dans sa tête, mais bon, c'est pas grave, elle s'y est fait, c'est tout.

Du coup, c'est un vrai plaisir de la voir s'attacher à Audrey, cette petite pile électrique hyper dynamique et si attachante. Voir cette amitié se tisser sous nos yeux, c'est que du bonheur.

On assiste à une réelle évolution positive. Daisy s'ouvre, s'amuse, sourit, se confie, fait des projets, ...

Elle qui n'avait pas vraiment l'habitude des contacts avec d'autres ados, elle patauge un peu, fait des erreurs, est maladroite, et tout ça la rend touchante, elle dégage une certaine fragilité dans ce domaine, elle qui pourtant faisait preuve d'une grande force morale.

La rencontre de Matt va également changer beaucoup de choses pour la jeune fille. En plus de découvrir l'amitié, elle découvre également l'amour ! C'en est presque trop d'un coup pour elle ! D'ailleurs, les émotions vont souvent l'une avec l'autre, et l'amour ne va pas sans la douleur. Les découvertes ne vont pas sans pertes. Daisy va tristement l'apprendre.

 

Si je devais trouver un défaut à ce roman, ça serait le ton parfois un peu trop "ado". Est-ce moi qui suis un peu trop vieille ? En tout cas, par moments j'avais presque l'impression que c'était une gamine qui parlait. Ou en tout cas, qui agissait. Je lisais certains passages avec les sourcils en accent circonflexe en me demandant "Mais ... pourquoi elle fait ça ?".

Mais franchement, c'est bien le seul élément négatif qui m'a sauté aux yeux. Tout le reste, c'est juste génial.

L'histoire est originale, super bien expliquée, bien développée, avec juste ce qu'il faut d'amour et de peines, et on rajoute même une grosse dose de suspens avec ce fameux Dieu, créateur du programme Revived.

Les questions fusents : Qui a créé Revived ? Quelles sont les limites du sérum ? Qui est au courant ? Pourquoi, ces temps-ci, les choses deviennent bizarres autour de Daisy ?

C'est comme si on avait un super thriller mâtiné de science-fiction, à la sauce Young Adult avec toutes les émotions que ce style contient. C'est pas bien pensé ça ?

Non, vraiment, j'ai adoré. J'ai passé un excellent moment, même si il est passé trop vite, je l'ai lu à une vitesse éclair ! Mais il faut dire que, une fois entré dans l'histoire, ce n'est vraiment pas évident d'en sortir.

Aidé par une écriture très fluide, ce livre file en un rien de temps.

En tout cas, il confirme ce que j'avais déjà pensé avec Forgotten : que Cat Patrick est définitivement une auteur à suivre, qui sait faire en sorte de nous glisser dans la peau de ses personnages sans difficultés, et qui nous offre des récits furieusement originaux qui nous force à penser plus loin, et à nous poser des questions importantes.

 

Mille mercis à La Martinière Jeunesse pour cette lecture fascinante, émouvante et diablement prenante.

 

logo martiniereJfiction (1)

D'autres avis chez MyaRosa et Alittlematterwhatever.

 

 

Commandez Revived : La Sixième Vie de Daisy A.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Science-Fiction
commenter cet article
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 19:49

L_Arcane_de_l_au_4f1efc5b0bd51.jpg

 

Auteur : Rei Toma

Editeur : Kazé

Prix : 6,69 €

Résumé :

 

Prise dans le tumulte des combats entre l'armée de Belquat et les demi-humains, Nakaba est hantée par sa vision de la mort de Lemiria. Alors qu'elle essaye d'empêcher ce funeste destin, elle modifie le cours du Temps. Hélas, la jeune femme apprendra à ses dépens que la Mort réclame toujours son tribut…

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Ça faisait un moment que je n'avais plus été voir du côté de Caesar et Nakaba, j'ai été un petit peu perdue, ne sachant plus trop où on en était dans l'histoire, mais j'ai retrouvé l'ambiance et les personnages avec beaucoup de plaisir.

 

Nakaba est prise de panique, alors qu'elle a l'impression que la vision que lui a montré son Arcane va se réaliser, peu importe ce qu'elle tente pour éviter ce drame.

Quand elle réalise vraiment qui va tuer Lemiria, elle va tout mettre en oeuvre pour éviter à cette personne de s'approcher de la jeune fille.

Mais cela sera-t-il suffisant pour changer le destin ? Une mort peut-elle réellement être évitée ?

 

C'était vraiment chouette de se replonger dans cet univers et de retrouver ces personnages que j'aime beaucoup.

Seulement, à part le début où un grave évènement se déroule, j'ai trouvé qu'il ne se passait pas grand chose dans ce sixième tome.

En fait, j'ai l'impression de l'avoir lu en un temps record, et il n'y a pas énormément de scènes qui ont véritablement retenues mon attention.

Malgré ça, j'ai quand même passé un moment très agréable, et j'ai adoré, par exemple, voir Caesar et Nakaba se rapprocher un peu plus et s'ouvrir l'un à l'autre.

En tout cas, je ne sais pas si j'ai raison ou pas, mais je sens que Loki pourrait bien mettre son grain de sel là-dedans.

Je pense que ça me décevrais si il restait uniquement à la place qu'il occupe maintenant. C'est mon personnage favoris depuis le début, et je meurs d'envie qu'il ai un rôle bien plus important, quitte à ce que ça mette un grand chambardement dans l'histoire.

 

Il est également très intéressant de trouver dans ce volume des petites histoires nous permettant de mieux connaître certains personnages, pas assez exploités dans l'histoire principale.

Moments d'émotion en perspective. Ce sont des récits très touchants mettant en lumière des facettes inconnues de ces personnes assez secondaires.

En soit, ce n'est pas un tome vraiment marquant, mais j'ai particulièrement aimé cette vision de ces personnages. Rien que pour ça, ça a été une lecture très agréable.

Et je suis toujours autant curieuse de connaître l'évolution de cette série !

 

Commandez L'arcane de l'aube, Tome 6

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Graphique
commenter cet article
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 14:22

abbott-la-fin-de-linnocence1.gif

 

 

Auteur : Megan Abbott

Editeur : JC Lattès

Prix : 21 €

Résumé :

 

Lizzie et sa voisine Evie Verver, treize ans, sont inséparables. Elles partagent tout, de leurs maillots de bains à leurs crosses de hockey sur gazon. Elles vivent dans l'ombre de la grande soeur d'Evie, qui leur laisse entrevoir le pouvoir de la séduction féminine. Pour Lizzie, la maison des Verver est le paradis sur terre, avec à sa tête le père, tellement gentil et charismatique.

Mais un jour, Evie disparaît. Le seul indice : la voiture que Lizzie a aperçue en rentrant du collège. La panique gagne rapidement cette tranquille communauté et tout le monde se tourne vers la jeune fille. Hantée par la disparition d'Evie, émoustillée par la place centrale qu'elle occupe dans les recherches, Lizzie découvre qu'elle est loin de tout savoir sur sa meilleure amie ...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Voilà un livre qui change radicalement des lectures que j'ai l'habitude de faire, mais ça n'empêche pas que c'est un genre qui m'attire pas mal, et le pitch m'a beaucoup plu, attisant ma curiosité.

Le quatrième de couverture est déjà bien complet et très bien écrit, ça ne sert pas à grand chose que je vous serve un résumé à ma façon, donc.

Passons directement à mon avis.

 

Ce que l'on peut tout de suite dire, en tout cas, c'est que c'est une histoire qui interpelle. Que l'on aime ou que l'on aime pas, elle ne laisse pas indifférent.

C'est un roman qui va fasciner mais également pas mal déranger, abordant ici un sujet sensible et choisissant une narration assez osée, prenant une vraie prise de risque.

La narrateur ici est Lizzie, 13 ans, qu'on va suivre du début à la fin, et qui nous ouvre totalement son esprit, ses pensées les plus secrètes.

Ce n'est pas un livre "pour adolescentes", vous ne verrez pas ici de rose, de garçons romantiques et de délires entre copines. Parce que même cette période étrange entre l'enfance et l'adolescence, ce n'est pas que de l'insouciance et des jeux, loin de là.

On a tendance à oublier, par exemple, à quel point le sexe et la vision que l'on  s'en fait est complexe et riche.

A 13 ans, on sait comment sont fait les bébés, mais le reste à tendance à être extrêmement flou.

C'est un mélange bizarre et riche de fascination et de dégoût, de curiosité, de désir et de peurs.

A travers cette histoire de disparition d'enfant, Megan Abbott va surtout aborder ce sujet, cette vision de la sexualité et du désir, avec tout ce que cela comporte de points sombres, via les yeux et la mentalité d'une fille de 13 ans.

 

C'est comme si la disparition d'Evie n'était que prétexte à l'ouverture de tout un monde pour Lizzie.

Par exemple, elle va vouloir se rapprocher du père de Evie, sous prétexte de ne pas le laisser tout seul. Elle ne sait pas ce qu'elle ressent pour lui. L'image d'un père qu'elle n'a pas ? Le désir d'une femme pour un homme ? L'image de la maturité, la connaissance et la sécurité d'un adulte envers un enfant ?

Avec cette relation très complexe et fragile, que Lizzie aborde entre peurs et envies, j'avais parfois l'impression de lire Lolita à travers les yeux de Lolita.

Malgré son jeune âge et le ton très mature et sérieux de ce livre, Lizzie est un personnage vraiment très intéressant. Le regard qu'elle a sur toute chose est primordial et nous offre une vision bien particulière, parfois dérangeante et difficilement compréhensible, mais totalement fascinante.

En tant que meilleure amie de Evie, dès la disparition de celle-ci, elle va se retrouver en plein milieu de beaucoup d'attention et de curiosité, et c'est autant excitant qu'effrayant, ça a quelque chose de totalement grisant.

Il va falloir qu'elle se remémore leurs conversations, qu'elle essaye de se rappeler le moindre détail qui pourrait avoir son importance.

Evie a-t-elle laissé des indices ? Est-ce que quelque chose aurait pu laisser deviner ce qui allait se produire ?

Dans cette épreuve, elle va avoir l'impression de se sentir changer et grandir, mais au final, elle découvrira des facettes de sa meilleure amie dont elle n'aurait jamais soupçonné l'existence.

 

Tout cette lecture m'a laissé un drôle d'arrière-goût. Il y avait vraiment un mélange de fascination et de répulsion, presque.

J'avais l'impression de m'immiscer dans quelque chose qui ne me regardait pas, de regarder par le trou de la serrure.

Il est beaucoup question de sexe, surtout de la vision dont on s'en fait.

Celle-ci, quand on est enfant et à l'aube de l'adolescence, est très complexe et étrange, on a chacun un univers de fantasmes et de questions, d'envies et de peurs qui n'appartiennent qu'à nous.

Le fait d'en trouver exposés ici à la vue de tous m'a un peu dérangée, alors que je ne pouvais en détacher les yeux.

C'est une impression très étrange, qu'il m'est difficile de décrire, comme si je ne voulais en parler qu'à demis mots.

Mais sinon, j'ai trouvé le scénario excellent, et malgré qu'il y ai parfois de grandes longueurs qui s'étirent un peu de trop, il est brillamment développé, et le suspens est savamment dosé.

La fin est surprenante, presque choquante, et les révélations de l'un et l'autre personnage sont bouleversantes et extrêmement crédibles et réalistes.

 

Pour faire une autre comparaison, je dirais que ce livre pourrait également vaguement faire penser à Lovely Bones (La nostalgie de l'ange).

Une fois Evie disparue, Lizzie recueille les réactions des uns et des autres. Les parents d'Evie, sa grande soeur, les élèves à l'école, les voisins, les policiers, et même la mère et le frère de Lizzie. On a une vision globale très riche, des différentes réactions de tous ceux qui ont touchés de près ou de loins la vie d'Evie. Et les voir analysés, presque savourés, en quelque sorte, par une fille de 13 ans, a quelque chose de très touchant et vrai.

On verra même, assez rapidement, son avis sur le kidnappeur d'Evie, et comment elle verra cette "relation".

 

C'est un livre qui m'a profondément partagée de par ses messages lancés de-ci, de-là, et de par la vision de Lizzie sur le sexe et les gens qui l'entourent.

Ca n'en fait pas pour autant un mauvais livre, et je l'ai dévoré avidement, avec presque un plaisir coupable.

Au final, je ne sais pas trop à qui je pourrais le conseiller, mais si vous êtes ne fut-ce qu'un peu curieux, alors lancez-vous !

 

Mille mercis aux éditions JC Lattès pour cette étrange lecture dont je retiendrais surtout la fascination qu'elle a provoqué en moi.

 

JC-Lattes

 

Un autre avis chez Sakinia.

 

Commandez La fin de l'innocence

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Archessia - dans Thriller
commenter cet article

C'est Moi Que V'là

  • : Les mots d'Archessia
  • Les mots d'Archessia
  • : Chaque lecture, qu'elle soit livresque, BD-esque, manga-esque ou autres mots avec esque derrière, a droit à un avis avec plein de mes émotions dedans. Avec de vrais morceaux de tripes (miam), de larmes et de fous-rires.
  • Contact

Suivez moi

logo-facebook.jpg

 

http://www.wikio.fr

Fouillez Dans Le Blog

Mes défis

Vous me trouverez là

logo4

http://www.libfly.com/public/images/logo-libflybis.gif

Wikio - Top des blogs - Littérature

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Archessia sur Hellocoton

Mes fournisseurs de rêves

56547434.jpg

monde manga akata

Bayard-Jeunesse1

Editions-Mango.jpg

JC-Lattes

partenariat-LA.jpg

logo martiniereJfiction (1)

milady

167393 158310624217059 158310477550407 304906 621801 n

Logo.jpeg

logo_nathan.jpg

logo-plon.gif

226582 200723769971150 195864473790413 530993 1388427 n

313668_201249833289112_196087323805363_432024_1020967011_n.jpg

174866 112915142131742 6678647 n

Logo-Albin-Michel-Wiz.jpg

 

Trions Tout Ça

 

 

bonial – prospectus et catalogues des magasins à proximité pour moins de co2