Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 10:37

Latex-etc.jpg

 

 

Auteur : Margaux Guyon

Editeur : Plon

Prix : 18,90 €

Résumé :

 

Que faire quand on habite la petite ville de C*** et que l’on trouve le temps désespérément long ? Margaux, dix-huit ans, est partagée entre les copains, les livres, l’art de la vanne sèche et les soucis vestimentaires. Et ce n’est pas dans sa famille - mère démissionnaire, père absent et sœur frappée de mysticisme et d’acné juvénile - qu’elle trouvera un divertissement à son ennui.
Apparaît alors une solution - temporaire - à son désoeuvrement. Histoire de s’oublier, elle se jette dans les bras de la bonne bourgeoisie d’Avignon, la grande ville toute proche qui, elle, ne l’oubliera pas. Et la payera, cher.
Call-girl de hasard, elle dépense ce qu’elle gagne en s’achetant fanfreluches et accessoires, notamment le Mac sur lequel elle raconte sa lamentable, joyeuse et trop véridique existence. Entre heurs et malheurs, une histoire faite d’amours vénales, et sans joie.

Évidemment, cela ne peut que mal finir.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

[ATTENTION, SCENES POUVANT HEURTER LA SENSIBILITE DE PLUS JEUNES. ELOIGNEZ LES ENFANTS DE L'ECRAN è_é ]

 

Margaux a 18 ans et habite dans un petit village du Sud de la France, C***.

Intelligente, cultivée et ayant des goûts et des avis très arrêtés sur chaque chose, elle s'ennuie ferme et ne trouve rien ni personne à sa hauteur.

Elle passe son amertume et son désoeuvrement dans l'alcool, les marques de luxe, les joints et le sexe.

Alors, quand un homme plus âgé qu'elle l'emmène à l'hôtel et lui tend des billets après l'avoir prise, c'est comme une vocation qui vient à elle.

Faire quelque chose pour laquelle elle est douée, et être grassement payée pour ? Il n'en faut pas plus que cette jeune fille embrasse cette pseudo-carrière.

Les expériences se succèdent et se ressemblent plus ou moins, et tout ceci finit par ressembler à une sorte de train-train fait de sexe et d'argent facile.

Mais tout ceci ne pouvait, évidemment, pas durer indéfiniment.

 

Sur une base auto-biographique, l'auteur brode, étoffe, colorie cette histoire de jeunesse désoeuvrée, cherchant un exutoire à l'ennui.

Je dois dire qu'au début, je n'aimais vraiment pas Margaux. Pour ceux qui connaissent, elle me faisait fortement penser au personnage de Hell, du livre du même nom de Lolita Pille.

Elle est intelligente, possède une grande culture, est jolie, et elle sait tout ça.

Elle aborde chaque chose et chaque personne avec une condescendance, un dédain qui m'énervait tout simplement. Il lui faut telles marques de vêtement (et les personnes qui portent autre chose sont des rustres), il faut qu'elle boive tel Bordeaux et elle ne s'intéresse qu'à tel type d'homme, qu'elle ne trouve pas car aucun n'est à sa hauteur. Du coup elle passe le temps avec des coups d'un soir.

J'ai trouvé que c'était un personnage bien prétentieux, surtout pour son âge. C'est plutôt une attitude que j'aurais vu chez une bourgeoise plus âgée. Mais bon, passons.

 

Donc, c'est avec un de ces fameux coup d'un soir que tout va s'enclencher.

Cet homme plus âgé qui va largement la payer après une partie de jambes en l'air, va ouvrir dans l'esprit de la jeune fille tout un tas de possibilités.

Voyant que l'effrontée n'a pas froid aux yeux, il va la mettre en contact avec d'autres hommes, tous riches et débordant d'envies sexuelles en tout genre.

Voilà Margaux devenue call girl de luxe.

Au début, on dirait même qu'elle a un peu de mal à se rendre compte de ce qu'il se passe, mais c'est loin de lui déplaire. Ça lui permet de sortir d'un quotidien engluant, et de gagner assez d'argent pour couvrir ses exigences vestimentaires.

Bien que tout ses rendez-vous sexuels ne soient pas décrits, nous avons quand même droit à quelques détails par moments, histoire de montrer qu'elle n'a pas froid aux yeux.

Un style un peu cru, sans détours et chichis, l'auteur a presque un regard froid sur ce qu'elle décrit, ne passant pas par quatre chemins pour que l'on voit ce qu'elle veut nous montrer.

En fait, ce qui m'a plu, c'est que bien que les scènes décrites soient parfois glauques ou franchement pornographique, je n'ai pas trouvé ça vulgaire.

Il n'y avait pas de surenchère et on sent parfaitement que le but de ce livre n'est pas de choquer.

Elle décrit simplement un instant de vie, elle nous l'offre sans le modifier, sans le rendre plus beau ou plus attrayant.

C'est justement ce qui le rend plus agréable à lire, je trouve.

 

Ce n'est définitivement pas une lecture à mettre entre toutes les mains, et certains passages pourraient mettre mal à l'aise un bon nombre de lecteurs (je pense en particulier à cette scène à la fin, particulièrement dure). Mais pour ceux que le sujet intéresse, et qui ne sont pas dérangés par des scènes sexuelles un peu crue et un vocabulaire doucement vulgaire, alors je pense qu'ils adoreront ce récit.

 

Ce qui est étrange, c'est que je ne sais toujours pas si j'ai adoré ce livre ou pas. En fait, je pense que jusqu'au bout, je n'ai pas su adhérer au personnage de Margaux, bien trop hautaine à mon goût, je n'ai vraiment pas su m'attacher ou m'identifier à elle.

Par contre, son histoire, ses expériences décrites, ainsi que le style de l'auteur, limpide et truffé d'anecdotes du quotidien, on fait que je n'ai pas su lâcher ce livre avant de l'avoir terminer. En quelques heures il a été englouti, et j'ai passé au final un excellent moment en sa compagnie, je n'ai pas vu le temps passer.

 

Un grand merci aux Éditions Plon pour cette découverte très intéressante !

 

logo-plon

 

Un autre avis chez Nyx.

 

Commandez Latex etc.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by Archessia - dans Biographies
commenter cet article

commentaires

Endo 24/08/2011 11:15



Tu m'as détruits en parlant de Hell... j'aime vraiment pas ce livre =.=


bon du coup, je suis mitigé^^'



Archessia 24/08/2011 12:29



Je n'ai pas aimé Hell non plus  =D  J'ai aimé lire Latex etc., c'est "juste" que je n'ai pas aimé son héroïne. Le livre en lui-même est très bon, à part ça.



Pascale 23/08/2011 08:39



Je confirme, tu donnes envie de le lire... malgré que je suis à peu près sûre de détester Margaux. :p



Archessia 23/08/2011 22:41



C'est gentil  ^-^  Honnêtement, j'ai du mal à imaginer quelqu'un vraiment apprécier Margaux  ^^"



Cajou 22/08/2011 12:56



Hier j'ai lu "Délicieuses pourritures" alors je ne pense pas que ce soit une bonne idée de me lancer rapidement dans cette lecture-ci pour cause de risque d'overdose de glauquitude =D Par contre,
je le mets dans ma Wish-List, tu m'as donné envie de le découvrir !



C'est Moi Que V'là

  • : Les mots d'Archessia
  • Les mots d'Archessia
  • : Chaque lecture, qu'elle soit livresque, BD-esque, manga-esque ou autres mots avec esque derrière, a droit à un avis avec plein de mes émotions dedans. Avec de vrais morceaux de tripes (miam), de larmes et de fous-rires.
  • Contact

Suivez moi

logo-facebook.jpg

 

http://www.wikio.fr

Fouillez Dans Le Blog

Mes défis

Vous me trouverez là

logo4

http://www.libfly.com/public/images/logo-libflybis.gif

Wikio - Top des blogs - Littérature

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Archessia sur Hellocoton

Mes fournisseurs de rêves

56547434.jpg

monde manga akata

Bayard-Jeunesse1

Editions-Mango.jpg

JC-Lattes

partenariat-LA.jpg

logo martiniereJfiction (1)

milady

167393 158310624217059 158310477550407 304906 621801 n

Logo.jpeg

logo_nathan.jpg

logo-plon.gif

226582 200723769971150 195864473790413 530993 1388427 n

313668_201249833289112_196087323805363_432024_1020967011_n.jpg

174866 112915142131742 6678647 n

Logo-Albin-Michel-Wiz.jpg

 

Trions Tout Ça

 

 

bonial – prospectus et catalogues des magasins à proximité pour moins de co2