Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 08:32

kaleb-hellguson-1676422-1-.jpg

 

 

Auteur : Myra Eljundir

Editeur : Robert Laffont (Collection R)

Prix : 18 €

Résumé :

 

À 19 ans, Kaleb Helgusson se découvre empathe : il se connecte à vos émotions pour vous manipuler. Il vous connaît mieux que vous-mêmes. Et cela le rend irrésistible. Terriblement dangereux. Parce qu’on ne peut s’empêcher de l’aimer. À la folie. À la mort.

Sachez que ce qu’il vous fera, il n’en sera pas désolé. Ce don qu’il tient d’une lignée islandaise millénaire le grise. Même traqué comme une bête, il en veut toujours plus. Jusqu’au jour ou sa propre puissance le dépasse et ou tout bascule… Mais que peut-on contre le volcan qui vient de se réveiller ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Comme tous les titres de la Collection R, on a entendu parler de Kaleb bien avant sa sortie. Comme tous les autres, je l'attendait avec beaucoup d'impatience, étant vraiment attirée par la couverture et son quatrième.

Et au contraire de tous les autres, celui-ci m'a pas mal déçu, principalement dans sa première moitié ...

 

Dans ce livre, nous suivons trois personnages principaux.

- Kaleb : jeune homme de 19 ans, il a de plus en plus de mal à se contrôler, que ce soit au niveau de ses émotions ou de ses réactions. Il ne sait pas ce qu'il lui arrive et est totalement dépassé par tout ça, mais c'est comme si il s'appropriait les émotions des personnes l'entourant. Après avoir discuté avec son meilleur ami, il va se poser des questions sur l'empathie, et ce qu'il découvrira au fil de ses recherches dépasse de loin tout ce qu'il aurait pu imaginer. Non seulement il serait doté d'un don d'une puissance inimaginable, mais en plus une organisation secrète serait à ses trousses et ferait absolument tout pour mettre la main sur lui.

- Le Colonel : chef puissant, intransigeant et violent d'une unité spéciale visant à étudier et mettre hors d'état de nuire les EDV (personnes possédant un don spécial) pouvant s'avérer dangereux. S'appliquant à lui-même des règles hyper strictes, il attend de même quiconque faisant partie de son équipe. Craint et respecté par tous, il sème la peur et le malaise partout où il passe. Il a fait de Kaleb sa nouvelle proie, et s'en délecte d'avance.

- L'assistante du Colonel : assistante directe de cet homme à la poigne de fer, elle est partagée entre son envie de se faire bien voir par son supérieur, et son impression que ce qu'ils font est horriblement mal. Ces sentiments contradictoires la pousseront à faire des choix de la plus haute importance.

 

Quand le livre est arrivé chez moi, je l'ai commencé, fébrile, en m'attendant à pénétrer dans quelque chose d'énorme, sombre, violent, torturé et limite psychotique. Même sa phrase d'accroche, "C'est si bon d'être mauvais", me faisait frissonner de plaisir.

Mon enthousiasme est très vite retombé, j'ai un peu eu l'impression que l'histoire ne tenait pas ses promesses. À tel point que je me suis même demandé si j'avais lu le même livre que les personnes qui en vantaient les qualités.

Heureusement, la seconde moitié s'avère meilleure et bien plus agréable à lire, mais du coup, je vais d'abord vous parler de ce qui m'a déplu.

 

Déjà, Kaleb en lui-même. Il y a franchement une sacré marge entre comment il est décrit dans le résumé, et comment il est réellement dans l'histoire. Alors, oui il arrive à manipuler les émotions des gens, mais ce n'est pas pour autant qu'il en ressent un plaisir indicible et qu'il ne regrette rien de ce qu'il fait. Par exemple, il se rendra compte que provoquer des émotions joyeuses aura un effet bénéfique sur lui. Hélas, on ne peut pas toujours contrôler à 100% les gens, et si il y en a qui ressentent de la colère autour de lui, elle sera amplifiée en lui.

Mais de là à le décrire comme un monstre qui met tout le monde à genoux, je n'ai pas vraiment vu ça dans ce bouquin quoi.

D'ailleurs, en général, j'ai trouvé les personnages assez antipathiques, ou alors carrément pas crédibles. C'est à peine si j'ai compris la relation entre Kaleb et sa copine, tellement c'est brouillon. je l'ai plutôt vue comme une excuse pour amener certains comportements, et certaines conclusions à notre héros.

Le Colonel est le personnage le plus antipathique qu'il m'ai été donné de rencontrer dans un livre. C'est une personne horrible, immonde, qui ne m'a inspiré que du dégoût tout au long de ma lecture. Si c'était le but recherché par l'auteur, sérieusement, chapeau, c'est parfaitement réussi ! Mais ça surprend de voir un tel personnage dans un univers YA.

Ha, et quelque chose qui m'a fait beaucoup ricané, quand même, c'est la capacité de déduction des personnages. En ayant RIEN d'autre que des doutes et des indices ne tenant sur RIEN de concret, ils arrivent à découvrir l'identité de quelqu'un ou de savoir qui trame quoi dans le dos de qui. Absolument impressionnant ! *sarcasm inside*

 

L'autre point que j'ai trouvé négatif et qui a vachement entaché ma lecture, c'est tout simplement l'écriture de l'auteur.

On passe sans arrêt de petites phrases sèches, froides et impersonnelles, à de longues phrases interminables de descriptions qui ne servent pas vraiment à grand chose et qui, au contraire, cassent et ralentissent le rythme.

J'ai également trouvé que le ton employé était assez étrange, et peut-être pas le plus adapté quand on écrit du YA. Je l'ai trouvé pompeux la plupart du temps, et j'avais presque l'impression que "le livre me regardait de haut", j'avais l'étrange sensation de ne pas être assez bien pour lui.

C'est une sensation vraiment difficile à décrire, mais je ne vois pas d'autre façon de le faire : ce livre a un je ne sais quoi de hautain et prétentieux.

Alors bien sûr, peut-être que je me fais des idées et que je serais la seule à avoir ressentis ça, mais il n'empêche que c'est ce que j'ai éprouvé.

 

Ma lecture fut laborieuse et presque pénible pendant toute la première moitié, et à partir de la Troisième Partie, je me suis redressée, mon regard a gagné en dynamisme et mon intérêt s'est réveillé.

La raison de ce miracle ?

L'assistante du Colonel.

Sûrement le personnage le plus intéressant, le plus travaillé, le plus charismatique et le plus crédible de tout le livre. Et pourtant, elle ne paye pas spécialement de mine, au début, et je ne m'attendais absolument pas à ce qu'elle ai une place si importante dans la suite du récit.

Et pourtant, à elle seule, à bout de bras, elle arrive à porter le reste de l'histoire et à lui ajouter toutes les qualités qui lui manquaient.

Une narration claire, dynamique, sympathique et uniforme, un scénario qui gagne en richesse, en précision et dont le développement se fait bien plus attractif, et une dose de suspens et de réalisme non négligeable.

À elle seule, elle arrive à remonter le niveau du livre et a rendu ma lecture bien plus agréable et passionnante, tellement, d'ailleurs, que j'ai lue toute la seconde moitié d'une traite, sans m'arrêter.

Et, bien que j'ai encore trouvé bien des incohérences, elles m'ont moins dérangées car tout ce qu'il y avait autour était de bien meilleure qualité. Plus coloré, plus vivant, plus fluide.

Mais du coup, c'est dommage, car je ne peux pas vraiment vous en parler plus en détails, étant donné que c'est à ce moment-là que toutes les surprises font leurs apparitions.

Mais retenez ceci : cette petite assistante, elle est géniale, et pour moi, c'est elle la véritable héroïne de ce livre.

 

Vous l'aurez compris, je suis extrêmement mitigée pour ce livre, surtout qu'au final, il y a énormément de trous au scénario et de questions qui restent en suspend. Je suppose que c'est fait exprès pour avoir encore pas mal d'éléments à aborder dans le tome deux.

En tout cas, si celui-ci est dans la continuité de la deuxième moitié de celui que je viens de lire, je serais vraiment curieuse de voir ce qu'il donne !

Si ce n'est pas le cas, et bien ... on n'en est pas encore là, on verra bien ! 

 

Mille mercis à la Collection R pour ce titre que vous pourrez trouver chez votre libraire ce 14 juin.

 

313668 201249833289112 196087323805363 432024 1020967011 n

Un autre avis chez Lanyla.

 

Commandez Kaleb

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by Archessia - dans Fantastique
commenter cet article

commentaires

Elle-Lit 13/09/2012 08:38


J'ai terminé Kaleb hier. J'ai également été déçue notamment parce que moi également, Kaleb n'est pas un si grand méchant que ça. J'imaginais un psychopathe complètement timbré et au final on est
face à un ado perturbé et paumé.


Beaucoup d'esbroufe pour pas grand-chose pour ce titre. C'est vraiment dommage. J'étais à l'origine très attirée par le texte. Mais je lirai le tome 2 par curiosité.

alittlematterwhatever 22/06/2012 10:42


Je n'avais pas encore lu ton avis car j'allais le commencer et je ne voulais le lire, totalement objective. Et ma conclusion, c'est que ce livre est bizarre. Autant j'ai aimé, autant je suis
septique. J'ai aprécié le climat du livre, le côté malsain, paranoïa. Comme toi j'ai été déçu par le personnage de Kaleb. Vu la quatrième de couverture, je pensais avoir un vrai méchant et non,
juste un ado paumé, un peu bad boy (un peu comme les frères Fuentes dans la trilogie de Simone Elkeles) J'espère qu'il sera vraiment vraiment méchant dans le deux ! lol.

Archessia 22/06/2012 19:25



Je trouve ça dingue qu'ils aient pris le parti de faire un quatrième de couverture AUTANT éloigné que le "vrai" personnage. Ca va décevoir plein de monde, du coup. Moi, je m'attendais à trouver
quelqu'un du calibre d'Edo, du tome 2 de Apocalypsis. En fait c'est juste un pauv' type qui sait pas ce qu'il fait ni où il va. Heureusement qu'il y avait la soldat pour relever le niveau du
bouquin, vraiment.
J'espère effectivement que le deuxième tiendra les promesses que le premier n'a pas tenu  =D



CeReS 18/06/2012 13:45


Je te laisse un petit mot car ta chrnoique reflète ce que je ressens en ce moment, je suis à la moitié et je n'accroche pas. J'aime beaucoup comment tu décris le style d'écriture, je ressens
totalement la même chose!


Tu me confortes quand même dans l'idée de perséverer et de lire la suite qui s'annonce donc mieux!!!


 


 

Archessia 18/06/2012 20:00



Ouf, je t'avoue que tu me rassures un petit peu. Avec tous les avis incroyablement passionnés, je faisais un peu tâche là  =D
Comme quoi, aucun livre ne peut plaire à tout le monde. Mais oui, il y a des chances que tu préfères mieux la fin, peut-être. Je te le souhaite  =)  Sinon, ben tant pis  =D 
J'espère que ta prochaine lecture sera meilleure  ^^



Radicale 16/06/2012 10:43


Aie aie aie, je n'ai pas lu les 1ers de la collection R dont les résumés ne m'atttiraient pas vraiment, et j'ai attendu pour commencer par Kaleb... Mais ce que tu en dis me refroidit carrément !
Bon, il est commandé, je le lirai quand même mais avec moins d'attentes, on verra.

Archessia 16/06/2012 19:54



Ben en même temps, apparemment, les avis sont unanimes, tout le monde est d'accord pour dire que c'est un livre excellent. C'est peut-être moi qui suis bizarre, qui n'ai pas saisi quelque chose.
Mais en tout cas, non, je n'ai pas vraiment aimé.



Lelf 13/06/2012 11:11


Ah la la, ce que tu dis du style et des ficelles narratives me fera passer mon chemin. Je me méfie de la YA qui produit un peu de tout et où les vraiment bons bouquins finalement ne sont pas si
fréquents (les sympa heureusement, il y en a quand même, mais faut passer le cap de l'achat quoi).
Comme tu dis, c'était prometteur, mais perso à la lecture du premier chapitre j'avais déjà senti un décalage avec le 4è de couv' et je ne voyais pas comment Kaleb pouvait devenir ce qui était
décrit (ça aurait pu, m'enfin...).
Dommage donc, pour une fois.


Ceci dit, ta tirade sur l'assistante intrigue et ça me donne envie de la rencontrer :D (mais pas en me tapant le reste ^^)

Archessia 13/06/2012 11:39



Au final, c'est ça qui m'a le plus interpellée, que le Kaleb du livre ne ressemble en rien au Kaleb du quatrième de couverture ... Et les tournures de phrases quoi, mon Dieu ... "Il sorti de chez
lui. Brûme du matin. Senteurs de la ville. Il relève son col. La lueur de charisme de son regard accroche celui d'une passante. Instantanément sous son charme. Il sait qu'il peut l'amener dans
son lit en un battement de cils."
J'invente, mais je te jure que je n'exagère pas. 



C'est Moi Que V'là

  • : Les mots d'Archessia
  • Les mots d'Archessia
  • : Chaque lecture, qu'elle soit livresque, BD-esque, manga-esque ou autres mots avec esque derrière, a droit à un avis avec plein de mes émotions dedans. Avec de vrais morceaux de tripes (miam), de larmes et de fous-rires.
  • Contact

Suivez moi

logo-facebook.jpg

 

http://www.wikio.fr

Fouillez Dans Le Blog

Mes défis

Vous me trouverez là

logo4

http://www.libfly.com/public/images/logo-libflybis.gif

Wikio - Top des blogs - Littérature

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Archessia sur Hellocoton

Mes fournisseurs de rêves

56547434.jpg

monde manga akata

Bayard-Jeunesse1

Editions-Mango.jpg

JC-Lattes

partenariat-LA.jpg

logo martiniereJfiction (1)

milady

167393 158310624217059 158310477550407 304906 621801 n

Logo.jpeg

logo_nathan.jpg

logo-plon.gif

226582 200723769971150 195864473790413 530993 1388427 n

313668_201249833289112_196087323805363_432024_1020967011_n.jpg

174866 112915142131742 6678647 n

Logo-Albin-Michel-Wiz.jpg

 

Trions Tout Ça

 

 

bonial – prospectus et catalogues des magasins à proximité pour moins de co2